Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Budget militaire : une politique de Gribouille… (par Nicolas Gauthier)

27 Mars 2013, 09:44am

Publié par Thomas Joly

armee pauvreIl y a des chiffres qui parlent, même ceux concernant la dégringolade du budget de la grande muette. 4,3 % du PIB en 1966, 2,97 % en 1981, 1,6 % en 2002 et 1,56 % en 2012. Et, plan de restriction budgétaire oblige, ce ne serait qu’un début.

 

La situation est telle que Patricia Adam, présidente de la commission de la Défense à l’Assemblée nationale, s’en inquiète dans Le Monde de lundi dernier : « Le scénario de Bercy vise à tuer le ministère de la Défense. Dès 2015, si on le suit, il ne lui restera que la sécurité nationale (la gendarmerie), les forces spéciales et la dissuasion [nucléaire NDLR]… » On précisera que cette dame, socialiste, n’est en rien fille spirituelle du défunt général Bigeard.

 

http://cdn-lejdd.ladmedia.fr/var/lejdd/storage/images/media/images/politique/bernard-cazeneuve5/8848555-1-fre-FR/Bernard-Cazeneuve_pics_390.jpgTout cela tombe évidemment au plus mauvais moment. Bernard Cazeneuve, qui a remplacé Jérôme Cahuzac après la démission éclair de celui-ci, a été député de la Manche et maire de Cherbourg, localité où l’armée participe à la relative bonne santé du tissu économique local ; pis, il a encore été rapporteur de la mission d’enquête parlementaire sur l’attentat de Karachi, sur fond de vente d’armes discrètes et de rétro-commissions douteuses. Délicat donc, d’être à la fois juge et partie.

 

Car si l’hypothèse la plus « économe » était retenue, soit réduire les dépenses de l’armée à 28 milliards à l’horizon 2015, voilà qui induirait, toujours selon le quotidien vespéral, « 50.000 suppressions d’emplois au ministère (100.000 au total, soit plus d’un tiers d’ici à 2020) et environ 30.000 emplois industriels. »


http://1.bp.blogspot.com/--EYTWwjBLxU/T76OhK9QIbI/AAAAAAAASug/Rj1fAcA4pcI/s1600/Otan.gifMais, au-delà des simples statistiques, c’est aussi une tout autre philosophie de notre défense nationale qui se dessine. Se recentrer sur notre seule « défense nationale » équivaudrait, avec quelques décennies de retard, à s’inspirer une fois de plus du modèle allemand. En effet, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et funeste sort des armes oblige, l’Allemagne, privée de son armée, hormis une sorte de garde nationale, confia sa sécurité au puissant parrain américain. Ce qui lui permit, à l’instar de son ancien allié japonais, de réaliser de consubstantielles économies, la charge en revenant au contribuable US.

 

Cette philosophie était encore plausible, surtout pour des nations vaincues puisque, guerre froide oblige, le possible affrontement à venir ne concernait que deux blocs bien distincts. Et ce fut la grande intuition du général de Gaulle de tenir la France, nation qui n’était pas vraiment du camp des vaincus, mais encore moins de celui des vainqueurs, de nous permettre de jouer la troisième force, puisque doté de dissuasion nucléaire, d’une armée souveraine et d’une diplomatie indépendante.

 

http://a407.idata.over-blog.com/380x237/2/52/06/66/MERDE-copie-1.jpgCe legs, ses successeurs, de droite comme de gauche, n’auront eu de cesse de le piétiner, jusqu’à ce que la France revienne dans l’OTAN, opération initiée par Jacques Chirac et finalisée par Nicolas Sarkozy. Que l’actuel gouvernement veuille renouer avec ses vieux démons atlantistes, quoi de plus logique, à ce détail que le monde a changé entre-temps. L’URSS n’est plus. À un ennemi naguère clairement identifié s’est substituée une nébuleuse d’adversaires incertains, tandis que le centre de gravité géopolitique se déplaçait vers l’océan Pacifique, les USA se désintéressant de plus en plus de l’Europe.

 

http://media.melty.fr/article-820552-ajust_930/l-armee-francaise-deplore-82-morts-depuis.jpgLe moment est donc particulièrement malvenu. Ce d’autant plus que c’est celui que François Hollande choisit pour reprendre la main sur notre pré carré africain. Rogner budgets et matériels pour exiger dans le même temps que nos soldats puissent intervenir çà et là, au gré de nos intérêts et des impératifs stratégiques à venir : tout cela sent la politique de Gribouille.

 

Bref, au train où vont les choses, nos soldats seront tout juste à même d’intervenir à Andorre ou Monaco.

 

Source

Voir les commentaires

Débordements de la manif pour tous : ce que j'ai vu (par Matthieu Mautin)

27 Mars 2013, 09:34am

Publié par Thomas Joly

Mautin MatthieuJe compte personnellement parmi les 98 interpellés de la manif pour tous de dimanche. J’ai été retenu d’environ 16h à 20h35. Durant ces quelques heures, j’ai dû décliner trois fois mon identité mais on ne m’a signifié à aucun moment les faits qui m’étaient reprochés. Mes compagnons d’infortune étaient pour la plupart dans le même flou que moi : De braves manifestant qui s’étaient retrouvés pris au piège d’un cordon de sécurité qui craque et se referme. Hommes de tous âges et de toutes conditions sociales, paisibles et parfaitement courtois. Notre seule inquiétude à vrai dire était de savoir à quelle heure nous serions relâchés. Les policiers nous rassuraient sur ce sujet : « Ne vous en faites pas, nous ne vous garderons pas longtemps ». Pour ma part, j’ai parié qu’on ne nous relâcherait pas avant 20h pour pouvoir annoncer de nombreuses interpellations au JT. Cela n’a pas loupé : Un peu après 20h30, nous avons été relâchés sans même avoir été entendus. Seuls quelques uns sont restés en garde à vue pour des faits sans gravité dont plusieurs mineurs.

 

http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e2017c381358dd970b-800wiA l’évidence, les gendarmes et policiers étaient tendus de se voir pareillement débordés, mais ils étaient sans aucune inquiétude quant à la réelle violence des personnes qu’ils avaient en face d’eux. Ce n’en était que plus frustrant d’être ainsi enfermés plutôt que d’être encore dans la rue, mais nous y retournerons.

 

Voilà ce que j'ai vécu et vu dimanche, loin des mensonges de monsieur Valls et des fantasmes de madame Barjot.

 

Matthieu Mautin

Délégué départemental du PdF en Mayenne

 

Source

Voir les commentaires

Rejoins les jeunes du Parti de la France !

27 Mars 2013, 09:31am

Publié par Thomas Joly

 

Nouvelle vidéo de présentation des jeunes du PDF 14

Voir les commentaires

Frigide Barjot a-t-elle atteint son seuil d’incompétence ? (par Pierre Van Ommeslaeghe)

26 Mars 2013, 11:15am

Publié par Thomas Joly

frigide-barjotMa chère Frigide,


 

Vous avez de nouveau réussi, avec et grâce à d’autres, une mobilisation exceptionnelle ce dimanche. Mais cette puissance, vous la rendez impuissante et inutile par votre comportement et vos propos. Je vous ai entendue renier et traiter de fascistes ceux qui se sont confrontés à la police en haut des Champs-Élysées. J’étais parmi ces fascistes. Certes, j’y ai bien vu une vingtaine de militants du GUD. Mais surtout plusieurs centaines, quelques milliers, de jeunes Français, de moins jeunes aussi, sans doute un peu plus exaspérés par le mépris gouvernemental, peut-être un peu plus courageux et plus déterminés à ne pas voir disparaître l’antique civilisation française qui leur a tant donné que ceux, plus sages, de l’autre côté de l’Arc de triomphe. Mais pas différents.


 

Vous avez permis à la contestation populaire à la loi Taubira de se manifester. Mais une puissance dont on refuse de se servir, qu’on n’actualise jamais, ne sert à rien. On vous a frappée sur la joue droite en vous recevant en catimini suite au 13 janvier : vous avez tendu la joue gauche. On vous a frappée sur la joue gauche http://cache.20minutes.fr/photos/2013/03/25/paris-24-mars-2013-052a-diaporama.jpgen jetant au panier 700.000 pétitions : vous avez tendu la joue droite. On vous a frappée la joue droite en vous refusant les Champs-Élysées : vous tendez la joue gauche…


 

Il vous suffisait pourtant d’un mot pour que la puissance du 24 mars devienne une force balayant le mépris d’un pouvoir arrogant. Vous aviez les troupes prêtes à se sacrifier pour ouvrir la brèche ; vous les avez insultées. Vous aviez la masse pour la maintenir ouverte ; vous l’avez maintenue dans une immobilité décourageante. 
Vous voulez une mobilisation pacifique et vous avez raison. Mais même Gandhi n’hésitait pas à guider le peuple hors de la légalité lorsque c’était légitime.

 

Source

Voir les commentaires

Patrick Le Guillou, nouveau délégué départemental du PdF pour l'Ille-et-Villaine

26 Mars 2013, 09:48am

Publié par Thomas Joly

Le-Guillou.jpglogo pdf verticalPatrick Le Guillou, 67 ans, ancien parachutiste, retraité d'Air France, militant de longue date de la droite nationale a décidé de poursuivre le combat politique aux côtés de Carl Lang et du Parti de la France.

 

Il devient le nouveau délégué départemental du PdF dans son département d'Ille-et-Villaine. Pour le contacter : patrickleguillou@gmail.com ou 02.99.16.57.54

Voir les commentaires

Jeudi 28 mars : journée de mobilisation pour la défense des libertés publiques

26 Mars 2013, 09:32am

Publié par Thomas Joly

http://jeunesses-nationalistes.fr/wp-content/uploads/2013/03/clan-reunion.jpg

Voir les commentaires

La stèle des victimes d’AZF vandalisée par des manouches

26 Mars 2013, 09:27am

Publié par Thomas Joly

http://static.ladepeche.fr/content/photo/biz/2013/03/23/201303231449_w350.jpgLa stèle de commémoration de l’ancien site de l’usine d’AZF, à Toulouse, où 31 personnes avaient perdu la vie et 2.500 avait été blessées, a été vandalisée par des groupes de la communauté des gens du voyage, qui l’ont descellée de ses attaches et qui ont déféqué dessus. Les organisations avaient pourtant prévenu la mairie socialiste qui n’avait rien voulu faire.

 

Depuis plusieurs semaines, des gens de la communauté du voyage s’étaient installés sur ce lieu de mémoire aux victimes du 21 septembre 2001. Au milieu des détritus, d’un tas d’immondices, de bouteilles de gaz, de jouets d’enfants, la stèle endommagée gisait au sol.

 

roms 2« Ça m’a fait mal de voir ça. C’est la stèle des copains morts le 21 septembre, l’endroit où on se retrouve tous les ans, le premier monument installé sur le lieu du drame en novembre 2001. C’est inacceptable d’imaginer que certains sont allés aux toilettes là où d’autres ont perdu la vie », a déclaré le président de l’association AZF Mémoire et Solidarité, Jacques Mignard, avant d’expliquer qu’il avait écrit à la mairie il y a plusieurs semaines, pour faire savoir que les toulousains n’avaient même plus accès à cet espace de recueillement, de mémoire des morts, devenu un parking de caravanes, puis de vulgaires toilettes…

 

Pierre Cohen, maire socialiste de Toulouse, qui n’avait évidemment pas réagi lors de l’installation des gens du voyage par refus de stigmatiser ces pauvres victimes de la xénophobie ambiante de notre pays, a fini par dénoncer « les actes de vandalismes commis sur l’ancien site AZF ». « C’est une offense à la mémoire des victimes et de l’ensemble des Toulousains » a-t-il déclaré un peu tard…

 

http://p8.storage.canalblog.com/86/77/556271/35570993.jpgSi l’association AZF Mémoire et Solidarité a annoncé qu’elle allait porter plainte, il y a (très) fort à parier que la justice de madame Taubira relâchera ces pauvres vandales aussi vite que possible…

 

Quel plaisir de voir ces braves jeunes déféquer sur les lieux de mémoire et de recueillement. Heureusement que pendant ce temps là la police est occupée à traquer le vrai poison de la France, les « groupes d’extrême droite ». Grâce au progressisme et au relativisme socialiste hérités de mai 68, les Français comprennent peu à peu comme il est dangereux et réactionnaire de respecter quoi que ce soit !

 

Source

Voir les commentaires

Voix de la Russie : le flash d'actualité hebdomadaire

26 Mars 2013, 09:19am

Publié par Thomas Joly

 

Retrouvez une interview de Carl Lang, Président du Parti de la France, à 19m30'.

Voir les commentaires

La participation du Parti de la France à la manifestation du 24 mars en photos

25 Mars 2013, 11:43am

Publié par Thomas Joly

24-03-pdf-1.jpg

 

24-03-pdf-2.jpg

 

24-03-pdf-3.jpg

 

24-03-pdf-4.jpg

 

24-03-pdf-5.jpg

 

24-03-pdf-6.jpg

 

24-03-pdf-7.jpg

 

(Merci à Paul Pittet pour les photos)

Voir les commentaires

La mobilisation du Picard Crew fait annuler une manifestation pour la légalisation du cannabis à Péronne

25 Mars 2013, 11:33am

Publié par Thomas Joly

CP-manif-Peronne.jpg

 

Comme l'indique l'article du Courrier Picard ci-dessus, la mobilisation du Picard Crew a payé puisque les organisateurs de la manifestation de dégénérés appelant à un rassemblement dans les rues de Péronne pour la légalisation de la drogue l'ont annulée !

 

Bravo aux jeunes nationalistes de Picardie qui démontrent que la rue n'appartient pas aux gauchistes et aux racailles !

 

Picard Crew 2

Voir les commentaires

Des familles bien élevées, mais fatiguées, voire excédées… (par Gabrielle Cluzel)

25 Mars 2013, 09:13am

Publié par Thomas Joly

http://www.ndf.fr/files/2013/03/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2013-03-24-%C3%A0-18.27.34.pngHier, entre le haut de l’avenue Foch, la place de l’Étoile et les Champs-Élysées, près d’une centaine d’enfants âgés de 0 à 14 ans — certains étaient encore dans des poussettes — ont été gazés par les forces de l’ordre.

 

Ils toussaient, crachaient, pleuraient, se frottaient les yeux sans comprendre ce qui leur arrivait. Certains CRS, à l’arrière ou sur les côtés, pris de pitié, ont même sorti de leur poche je ne sais quel antidote réservé à leur usage personnel pour calmer les irritations des plus désemparés. L’un d’entre eux a dû être pris en charge par les secours pour être ventilé.

 

C’est vrai que les ordres sont les ordres, et ceux qui ont été donnés obéissaient de toute évidence à l’intérêt supérieur du pays : ces enfants-là mettaient en danger la sécurité de l’État. Attention, le lancer de biberons et l’attaque de doudous, ça peut faire super mal. Ils ne sont pas vieux, et comme première expérience de l’exercice de la démocratie, ça se pose là.

 

Mais Harlem Désir a été catégorique, ceux qui ont été victimes des violences des forces de l’ordre n’étaient rien que des « nervis d’extrême droite ». Moi, je veux bien, mais c’est qu’alors ils les prennent au berceau. Ou à la maison de retraite. Car, sur la place de l’Étoile, devant le mur anti-émeutes des forces de l’ordre, j’ai vu une vieille dame à terre, aveuglée par les gaz lacrymogènes, qui a manqué se faire piétiner lorsque la foule paniquée a reflué.

 

http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e2017c381358dd970b-800wiOu que ces « nervis d’extrême droite »-là étaient facétieux : car, pour faire un lien entre les « insultes » qu’ils proféraient à l’encontre des forces de l’ordre et les heures les plus sombres de notre histoire, il va falloir quand même se creuser la tête : « Les gendarmes à Saint-Tropez ! » scandaient les uns, «  CRS = tendresse ! » rigolaient les autres. Quand ils ne se mettaient pas à danser : « Deux pas en avant, trois pas en arrièèèèère, les mains sur le côtéééé, et recommencez ! ». Et je ne vous parle même pas des donzelles en escarpins dont le gaz lacrymogène faisait couler le rimmel. Sans rire, qu’est-ce qu’ils leur apprennent dans leurs camps d’entraînement ? Tout fout le camp, ma brave dame, les nervis d’extrême droite, ce n’est plus du tout ce que c’était.

 

http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e2017ee9b6be90970d-400wiAprès le spectre de l’extrême droite, la leçon de morale du maître d’école : n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes ! N’avaient qu’à rester bien sagement parqués là où on leur avait dit ! Sauf que voilà, manque de bol, ceux qui ont été gazés avenue Foch — ouverte par les forces de l’ordre elles-mêmes pour cause d’affluence — étaient sur le parcours autorisé. Sauf que voilà, on s’était tué à lui dire, à la préfecture, que l’avenue de la Grande-Armée, cela n’allait pas suffire. Alors, forcément, l’étroitesse des lieux jointe à un public un tout petit peu agacé d’être pris, depuis cinq mois, pour l’homme invisible par le gouvernement, ça a fait craquer le wagon à bestiaux.

 

Après la leçon du maître d’école, le déni de réalité : la préfecture — ça sent le recuit — concède 300.000 manifestants du bout des lèvres quand nous étions évidemment plus d’un million, et pour Arnaud Montebourg, nous n’étions carrément qu’une « poignée d’opposants ». Pas gâté par la nature, le garçon. Avec des mains pareilles, je ne vois qu’une solution, les gants sur mesure.

 

manifestants gazésLe bras de fer avec les forces de l’ordre a duré jusque tard dans la soirée. Pas de vitrines brisées, pas de commerces pillés, pas de cocktails Motolov, pas de casseurs professionnels à capuche et foulards sur le nez, mais des familles décidées, forcées de venir expliquer, de façon ubuesque, pour la troisième fois, qu’on aurait beau retourner le problème dans tous les sens, un bébé ne naîtrait jamais que de l’union d’un père et d’une mère. Des familles bien élevées mais fatiguées, voire excédées d’être devenues le bouc émissaire si évident du gouvernement. L’accueil violent qui leur a été réservé ce soir n’a fait que consolider leur détermination forte et non violente. Mais dans les combats asymétriques, le plus fort n’est pas toujours celui que l’on croit. Et dire que le printemps vient à peine de commencer.

 

Source

Voir les commentaires

Valls démission !

24 Mars 2013, 19:57pm

Publié par Thomas Joly

logo pdf verticalCommuniqué du Parti de la France

 

Le pouvoir socialiste vient une fois de plus de montrer son vrai visage, celui du sectarisme et de la violence politique. Refuser d’autorité l’accès des Champs-Elysées aux familles françaises qui souhaitaient manifester contre le projet de loi Taubira alors qu’ils sont ouverts à toutes occasions à n’importe quel sportif médaillé était déjà en soi une décision inique, scandaleuse et totalitaire.

 

Mais, non content d’avoir interdit les Champs-Elysées au peuple français à l’occasion d’une immense manifestation populaire qui a rassemblé aujourd’hui plus d’un million de personnes, le ministre de l’Intérieur a redoublé de zèle avec l’agression délibérée par les forces de l’ordre de familles totalement pacifiques qui se trouvaient aux abords de l’Arc de triomphe.

 

manifestants-gazes.jpgIl est plus facile à M. Valls de s’en prendre à de paisibles mères de famille avec leurs poussettes et leurs enfants que d’assurer la sécurité des citoyens dans les 3000 zones de non droit livrées aux bandes ethniques et aux trafiquants.

 

A la violence politique antifamiliale de la loi Taubira s’ajoute aujourd’hui une violence policière socialiste délibérée et totalement injustifiée contre des familles qui manifestaient dans le calme.

 

Le Parti de la France s’insurge contre la violence politique socialiste et contre les violences policières ordonnées par le ministre de l’Intérieur et réclame la démission de M. Valls de ses fonctions gouvernementales.

Voir les commentaires

Tous à Paris dimanche 24 mars contre la dénaturation du mariage !

23 Mars 2013, 21:45pm

Publié par Thomas Joly

Manif 24 mars

 

Le Parti de la France appelle les militants et sympathisants du Parti de la France à se rassembler le dimanche 24 mars à 15h à Paris, à l'angle de l'avenue de la Grande Armée et de la rue Argentine au niveau du 27 avenue de la Grande Armée (métro Argentine) afin de protester contre le projet de loi Taubira de destruction du modèle familial basé sur l'union d'un homme et d'une femme.

Voir les commentaires

Florian Philippot, vice-président du Front mariniste, refuse de faire son coming-out sur RMC

23 Mars 2013, 11:21am

Publié par Thomas Joly

 

Ses "amis" disent de lui "qu’il est prêt à tout pour une émission de télé ou de radio". Cette fois, Florian Philippot se serait peut-être bien passé de celle-ci. Invité aux Grande Gueules sur RMC, le vice-président du Front national se soumet de bonne grâce à la "fiche d’identité". A la question situation familiale, il répond d’un ton enjoué : célibataire ! La question suivante est moins habituelle, elle sort même du cadre du questionnaire ordinairement posé aux invités. Mais Florian Philippot est le représentant du FN (même si il est plus représentant (il a fait HEC) que FN et donc tous les coups sont permis… Hétéro ou homo ? Surprise de l’intéressé qui bafouille un peu, qu’on ne saurait rien de sa vie privée, l’autre insiste, notre représentant en soutien Marine, re-bredouille qu’on ne saurait rien de sa vie privée, tente de botter en touche et finit par se prendre les pieds dans une "photo de Marine Le Pen en bourrelets sur la plage"… Si Marine Le Pen était au même moment en tournée dans le Pacifique Sud, Philippot était, lui, bel et bien à l’ouest...

 

Source

Voir les commentaires

Une CGT plus inutile que nuisible… (par Étienne Lahyre)

23 Mars 2013, 09:37am

Publié par Thomas Joly

http://dessinsdechard.free.fr/img/cgt2.gifQu’il est bon, pour la bourgeoisie, de vitupérer et de railler la CGT. La CGT, c’est l’archétype du bon ennemi, celui dont la détestation parvient à fédérer les innombrables chapelles de la droite. Qui dénonceront pêle-mêle son conservatisme forcené (réputé être la cause principale de la perte de compétitivité de la France), la beaufitude de ses membres perçus comme des cossards de première et la survivance de croyances surannées telles la lutte des classes, voire la révolution prolétarienne. Le bourgeois est ainsi : il préférera toujours un mauvais actionnaire, un spéculateur cynique aux représentants de la classe laborieuse, quels qu’ils soient. Sa stupidité crasse le pousse à croire aveuglément à la légitimité de l’ensemble des composantes de l’ordre établi, religieuses, politiques et économiques et à raisonner bien souvent par syllogismes : réussir, c’est (forcément) gagner de l’argent ; or, ceux qui réussissent l’ont (toujours) mérité ; donc, revendiquer davantage de justice sociale et défendre les droits de ceux qui ont moins est parfaitement illégitime. Voici, à peine résumé, le credo simpliste d’un Yves de Kerdrel ou d’un étudiant en 1ère année d’école de commerce.

 

CGT Lutter plus pour voler plusLes libéraux sont-ils en train de gagner la partie ? Au vu des résultats du sondage IFOP relatif à l’image de la CGT (PDF) , on pourrait apparemment le croire. Jamais, depuis 2002, les Français n’avaient eu une perception aussi négative de la CGT (seuls 45 % ont une bonne image de la confédération, 48 % en ayant une mauvaise).

 

Tout n’est pas faux dans les philippiques anti-CGT : ouvriers du livre et dockers, notamment, exercent dans un secteur protégé qu’ils mettent en péril par leur corporatisme éhonté et leur jusqu’au-boutisme parfaitement inconséquent. De même, la gestion de certains comités d’entreprise par la CGT, notamment la Caisse centrale d’activités sociales des industries électriques et gazières, a été entachée de malversations aussi manifestes que graves.

 

Mais le cœur du problème n’est pas là : l’appréciation de l’action de la CGT était fort positive en septembre 2005, après la large victoire du non au référendum sur la Constitution européenne (à laquelle la CGT avait largement contribué). Le peuple français voyait alors en la CGT un syndicat en phase avec ses aspirations protectionnistes : une CGT sociale adossée à une gauche nationale, comme à l’époque du duo Krasucki – Marchais. En réalité, la CGT, tout comme les partis politiques de gauche, s’est engagée avec des œillères dans la fuite en avant de la globalisation : elle ne conteste pas ce phénomène en tant que tel, mais uniquement son caractère libéral. Elle s’accroche aux vieilles lunes de l’altermondialisme, pâle succédané de la révolution mondiale.

 

Regularisation.jpgLa position de la CGT sur l’immigration est parfaitement révélatrice : s’il y a un point d’accord entre Parisot et Thibault, c’est bien sur cette question. MEDEF et CGT sont hystériquement immigrationnistes, mondialistes, sans-frontiéristes : la Nation, voilà l’ennemi ! Mais le logiciel patronal a un temps d’avance : les idéologues du MEDEF, au premier rang desquels l’ancien maoïste Denis Kessler, savent parfaitement que, dans une société multiculturelle, ce sont les affirmations identitaires qui prennent le pas sur les revendications sociales. Les identités ethno-religieuses plus fortes que les classes sociales : voilà ce que l’histoire démontre depuis des siècles et que la gauche post-nationale n’est plus à même de comprendre.

 

http://cache.20minutes.fr/img/photos/afp/2007-06/2007-06-19/article_SGE.OXD86.190607171903.photo00.photo.default-512x381.jpgLa CGT continue de se battre contre ses ennemis d’hier qui sont pourtant fort dépourvus : une usine qui ferme, c’est une sous-préfecture saccagée ou un cadre intermédiaire pris en otage. Et pourtant, l’État, les cadres intermédiaires ou les petits patrons sont eux aussi des grands perdants de la mondialisation : faute de le comprendre, la CGT les combat frontalement comme dans les années 1970. Ses leaders successifs sont les Hibernatus du syndicalisme : ils font la guerre à des ennemis imaginaires, avec des armes obsolètes.

 

Le désamour des Français envers la CGT est en réalité mû par des considérations bien différentes de celles imaginées par la droite libérale : alors que celle-ci perçoit la CGT comme un frein à la mondialisation, les Français lui reprochent au contraire son incapacité à diagnostiquer correctement les effets de la globalisation et donc à procéder à l’aggiornamento à même de lui redonner une partie de son efficacité d’antan. En somme, une CGT devenue plus inutile que nuisible…

 

Source

Voir les commentaires