Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Debbouze historien : humour ou danger ? (par Jacques Martinez)

15 Avril 2015, 05:04am

Publié par Thomas Joly

Jamel Debbouze, comédien, certes, mais… historien ? C’est une blague ? Que nenni ! En septembre, le comique nous contera… l’Histoire de France sur M6 ! Va-t-il essuyer autant de critiques que le « trop à droite » Lorànt Deutsch ?

Jamel Debbouze et son épouse Mélissa Theuriau ont vendu à M6 un programme court. Ni l’un ni l’autre n’ont de bagage d’historien : pour elle, un master en journalisme audiovisuel et un diplôme universitaire de technologie (information/communication), et lui, ses biographies omettant ses études, il se peut qu’il ait passé une licence ou un master en histoire – avec option Astérix ? – mais que, par pudeur, il le cache : sur la préhistoire (thèse : Pourquoi j’ai pas mangé mon père, où son personnage « est rejeté par les Simiens » 1 comme une partie des gamins de banlieue par la société » ? [Le Parisien]) ou sur l’Antiquité (mémoire : Mission Cléopâtre ?) ou encore sur l’histoire contemporaine comme il le fit sur RTL en 2011 ?

Suite à la poussée du Front national, il avait alors espéré – en employant le pronom « nous » – en un printemps arabe en… France : « Les enfants issus de l’immigration se rendent davantage compte de la manière dont leurs parents ont été traités et dont on les traite. Au même titre que l’Égypte, la Tunisie ou encore l’Allemagne de l’Est, ils vont s’énerver. Ils vont vouloir regagner leur liberté. Il faut les considérer, nous considérer. Il ne faut pas nous prendre pour des cons. Cela va jusqu’à une certaine limite ! »

Et c’est donc à un tel « historien » faisant preuve d’une objectivité n’appelant aucune objection qu’une grande chaîne de télévision française confie une émission sur l’Histoire de France quelque peu surprenante : au lieu de Jeanne d’Arc, ce sont ses… sœurs qui apparaîtront à l’écran. Donner un rôle marginal à sainte Jeanne d’Arc, n’est-ce pas contribuer (n’employons surtout pas le mot « collaborer » !) à la déchristianisation de la France chère aux bien-pensants ? S’intéresser à un cousin de Napoléon plutôt qu’à ce dernier, n’est-ce pas « dénapoléoniser » notre passé comme s’y emploient nombre d’élus de gauche, à commencer par un certain Lionel Jospin, ancien Premier ministre battu en 2002 par Jean-Marie Le Pen et auteur d’un livre anti-empereur des Français : Le Mal napoléonien (2014) ? Peut-être que, pour cet épisode, Jamel Debbouze a pris conseil auprès du démolisseur de l’œuvre du « mâle napoléonien » ?

Les historiens vont-ils être aussi critiques envers Jamel Debbouze qu’ils l’ont été pour un autre homme de spectacle, Lorànt Deutsch ? Celui-ci, malgré ou à cause de ses immenses succès d’édition, a été critiqué pour « ses idées monarchistes » et même traité de « nazi » ! Parions que le programme concocté par le couple Debbouze-Theuriau sera, avant même sa sortie, qualifié par les commentateurs de « réussite historique exceptionnelle » !

Source

Commenter cet article