Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Samedi 19 octobre : Conseil national du Parti de la France à Paris

20 Septembre 2013, 09:11am

Publié par Thomas Joly

CN-PARIS-2-copie.jpg

 

Samedi 19 octobre 2013 se déroulera à Paris le Conseil national du Parti de la France. L'ordre du jour sera principalement consacré aux élections municipales et européennes de 2014.

 

Cette journée de travail se tiendra à huis-clos et ne pourront y participer que les membres élus de cette instance et quelques personnalités invitées.

Voir les commentaires

Le Parti de la France participe au déjeuner de l'Amitié Française organisé par l'AGRIF

20 Septembre 2013, 08:27am

Publié par Thomas Joly

AGRIF.jpgCarl Lang congres nationaliste 2011Le samedi 5 octobre, au Palais de la Mutualité (Paris Vème), se déroulera un grand déjeuner d'Amitié Française pour les 30 ans de l'AGRIF en présence notamment de Carl Lang, Martial Bild et Pierre Descaves.

 

Carl Lang, président du Parti de la France, interviendra au cours de cette journée.

 

Cliquez ici pour vous inscrire et connaître le programme de cet événement.

Voir les commentaires

Qu’on me rende mon prépuce ! (par Olga Le Roux)

20 Septembre 2013, 08:15am

Publié par Thomas Joly

http://referentiel.nouvelobs.com/file/5849618-en-croisade-contre-l-eglise-pour-faire-effacer-son-bapteme.jpgUn procès curieux. Un homme qui avait obtenu – comme beaucoup d’autres – que fût mentionné en marge du registre paroissial : « A renié son baptême », jugeant cette mention insuffisante, voulait que son nom fût carrément effacé du registre, afin que nulle trace ne demeurât de son entrée dans l’Église, ni de sa sortie. Le baptême n’aurait jamais eu lieu, les témoins n’auraient pas témoigné, le curé n’aurait pas administré le sacrement : prière, bénédiction, dialogue avec les parents, parrain et marraine, eau baptismale, onction du chrême, signature du registre… Bref, cet homme – bien qu’il dise avoir été croyant une partie de sa vie – n’aurait jamais appartenu à cette religion.

 

Il gagna en première instance. Le diocèse ayant fait appel, la cour, au motif que la mention du reniement suffisait, annula la décision.

 

http://jeune-nation.com/wp-content/uploads/2013/08/metzitzah-bpeh.jpgPourquoi demander l’effacement ? Renier ne suffisait pas, il fallait nier ce qui fut, annuler une réalité : la cérémonie qui s’est déroulée un jour, en un lieu, par le choix, certes non pas de l’enfant, mais de ses parents. Or le baptême chrétien a ceci d’original qu’il ne laisse pas de trace physique sur le corps : l’eau s’efface, l’huile aussi. Dans d’autres religions, il n’en va pas ainsi au moment de l’intégration religieuse de l’enfant : juif ou musulman, le garçon y laisse son prépuce ; dans certains pays musulmans, les filles tout ou partie de leur clitoris ; ailleurs, un tatouage, une marque quelconque. Pas seulement une page dans un registre.

 

excisionFaudrait-il donc, en cas de reniement, apostasie ou quel que soit le nom qu’on donne à ce refus de la religion imposée, rendre à l’un son prépuce, à l’autre son clitoris, effacer le tatouage ? L’argument de l’Église est d’une logique implacable : ce serait falsifier un acte historique, entériner un faux. Évidemment, il y a des précédents : à la grande époque de l’URSS triomphante, les photos des dirigeants successivement modifiées, en des temps plus anciens la damnatio memoriae dans l’Empire romain ou en Égypte pharaonique.

 

http://microtek.fr/wp-content/uploads/2011/12/disquedur2.jpgMais justement, pour conquérir pleine liberté n’est-il pas nécessaire de modifier l’histoire ? Affirmer pour chacun comme pour les peuples la maîtrise des choses, et du temps. Non pas seulement – pratique ancestrale – balayer sous le tapis ce qui nous gêne, enfermer les cadavres dans les armoires. Les tapis restent poussiéreux, les armoires puent. Non, vraiment effacer, anéantir, faire disparaître la mémoire par un acte de force qui disparaît aussi dans l’instant même. Méthode ordinateur : effacer le fichier jusque dans les méandres du disque dur.

 

http://www.rousset-fr.com/uploads/pics/livret_de_famille.jpgEt pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Au lieu de la mention « divorce » sur l’état civil, il faudrait demander l’effacement du mariage (« Je ne suis plus le/la même »). Et puis, aucun de nous n’a demandé à naître, ni choisi ses parents : destin intolérable quand on y songe. Alors, pour mettre de la liberté là où elle ne fut jamais, réclamons la modification des registres d’état civil : je veux être fils/fille de personne ou seulement de l’un des deux, ou de quelqu’un de mon choix. Après tout, une mère peut bien disparaître de la vie de l’enfant une fois né, un géniteur être tenu dans l’ignorance de sa descendance, un autre se voir imposer un enfant qui n’est pas le sien, un fournisseur de sperme ou d’ovule être inexistant à l’état civil… Pourquoi, comme enfant cette fois, n’aurait-on pas le même droit de maîtriser son destin, la même liberté de se choisir et de se faire, d’abolir les liens imposés et les identités moisies ? L’avenir radieux…

 

« Oh le bon temps que ce siècle de fer ! »

 

Source 

Voir les commentaires

Émeutes en Grèce suite à la mort d’un « rappeur » antifasciste

20 Septembre 2013, 08:07am

Publié par Thomas Joly

http://www.lexpress.fr/medias/443/grece-emeutes_415.jpgUn rappeur antifasciste, Pavlos Fyssas, célèbre pour ses appels à la violence contre les nationalistes, a trouvé la mort lors d’affrontements avec des Grecs attablés à un café pour regarder un match de football. Attaqués par les communistes, les supporteurs ont appelé des renforts, dont un homme de 45 ans qui serait à l’origine de la mort de l’antifasciste.

 

Selon un scénario bien rôdé et hélas bien connu, les faits ont immédiatement conduit à une vaste manipulation médiatico-politique, faisant passer les agresseurs d’extrême gauche pour des « victimes », eux qui étaient venus attaquer de simples citoyens regardant dans le bar d’un quartier populaire de l’ouest d’Athènes un match à la télévision.

 

http://media.melty.fr/article-1522700-ajust_930/des-militants-d-aube-doree-martelent-le-slogan.jpgCe fait a conduit les habituels défenseurs des antifascistes, du Parti communiste à la droite libérale-conservatrice, à appeler à nouveau à la dissolution de l’Aube dorée dont l’influence ne cesse de grandir. Le mouvement nationaliste, s’impose jour après jour dans la rue comme dans les esprit, face à l’incurie et la déliquescence de l’État. Seuls contre tous, les militants de l’Aube dorée s’oppose aux dégâts causés par l’immigration, la corruption, le capitalisme sauvage comme aux agressions des antifascistes. Ces derniers, comme le montrent encore aujourd’hui les réactions unanimes de la presse capitaliste tant en Grèce qu’à l’étranger, sont soutenus sans faille par le système, reprenant leurs mensonges et leurs mots de (dés)ordre.

 

Suite à cet incident, les antifascistes ont organisé des émeutes à travers le pays. Ils ont notamment tenté d’attaquer les locaux de l’Aube dorée dans plusieurs villes ; ils ont renoncé face aux militants déterminés du mouvement qui ont fermement défendu leur parti. Lire la suite

Voir les commentaires

Sécurité contre liberté : bienvenue dans Mad Max ! (par Jean-Yves Le Gallou)

19 Septembre 2013, 09:04am

Publié par Thomas Joly

http://3.bp.blogspot.com/-4SyF9y4Pd1s/UUNapQBZe8I/AAAAAAAACcg/630tPERxSwk/s1600/mad-max-2-1981-02-g.jpgAh, le beau match truqué ! À ma gauche, les socialistes, les juges et les ministres de la Justice, gardiens de nos libertés. À ma droite, l’UMP, les policiers et les ministres de l’Intérieur, chevaliers blancs de notre sécurité. Quarante ans que ce spectacle minable occupe les écrans. Et pour quels résultats ? Moins de sécurité, moins de libertés… et pour plus cher !

 

Côté liberté, les sécuritaires peuvent être fiers de leurs réformes : c’est un recul général des libertés.Le Code pénal a triplé de volume en quarante ans. Si on l’appliquait réellement, il faudrait mettre trois millions de personnes en prison. Bien sûr, on ne le fait pas, mais alors c’est l’arbitraire qui prédomine et le Code pénal sert à dissuader les mal-pensants. Les libertés sont à l’abandon.

 

http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2013/05/Manif-anti-mariage-homo-pacifique-Champs-Elysees-Samedi-25-5-13-interpellation-femme-DR-5-500x513.jpgVous refusez de procéder à un mariage homosexuel ? À votre aise : vous risquez 5 ans de prison ! Vous ne respectez pas scrupuleusement les lois Pleven (« racisme »), Gayssot (« révisionnisme ») et Perben (« homophobie ») ? Fort bien : votre liberté de parole et de ton peut vous coûter un an de prison et des centaines de milliers d’euros d’amendes et de dommages et intérêts ! À bon entendeur, salut !

 

À la moindre contestation du pouvoir, vous risquez 48 heures de garde à vue ; quant aux prolongations desdites gardes à vue jusqu’à 96 heures, initialement retenues pour fait de terrorisme, elles se multiplient et se banalisent. Ajoutez à cela des caméras partout et un fichier des empreintes génétiques renseigné au moindre prétexte : voilà ce qui a valu 24 jours de détention dans des conditions dégradantes à Nicolas Bernard-Buss, simple dissident politique de la Manif pour tous.

 

emeute racaillesCela a-t-il amélioré la sécurité ? Que nenni ! Les troubles nés dans les années 1970 dans les banlieues de l’immigration touchent maintenant les transports en commun (y compris les grandes lignes et les TGV), les centres-villes et maintenant les campagnes (où c’est le retour des voleurs de poules et des pillards de récolte). Un seul chiffre (peu sujet aux trafics statistiques) : il y avait 100.000 violences à personnes dénoncées il y a quarante ans, il y en a près de 500.000 aujourd’hui, y compris contre des pompiers, des secouristes et des médecins.

 

Foutons-les dehors !Et tout cela coûte de plus en cher : en matériel (alarmes, protections anti-intrusion, vidéo-surveillance), en assurances et en personnel (il y avait 200.000 policiers et gendarmes, il y a quarante ans ; leur nombre n’a guère évolué, mais on compte 50.000 policiers municipaux et 250.000 vigiles de plus).

 

Insécurité + vigiles = le monde de Mad Max ! Certes, cela augmente le PIB… Alors, que faut-il faire ? Sûrement pas de nouvelles lois qui font régresser les libertés sans apporter une once de sécurité supplémentaire. Construire de nouvelles prisons ? Sans doute pour mettre — au moins provisoirement — hors d’état de nuire les délinquants. Mais surtout, il faut arrêter la criminogène politique d’immigration. Méditons ces deux chiffres : avec 65.000 détenus, les prisons débordent mais si elles n’hébergeaient que des Français de souche, 25.000 places suffiraient…

 

Source

Voir les commentaires

Gitans : face à la démission de l’État, les Français réagissent

19 Septembre 2013, 08:36am

Publié par Thomas Joly

Roms.JPGAlors que l’insupportable présence des camps de gitans s’étend sur toute  la France, avec son lot de criminalité, d’agressions, de menaces, d’occupations illégales de terrains, de cambriolages, certains Français réagissent. Si certains maires ont démissionné ou menacé de se suicider, d’autres adoptent une position beaucoup plus saine. C’est le cas de Régis Cauche, le maire de la petite commune de Croix dans le Nord.

 

« Si un Croisien commet l’irréparable [contre un occupant], je le soutiendrais. La situation est telle dans la ville aujourd’hui qu’il y a un rejet de tous les Croisiens par rapport à cette population. […] Si demain il y a une action, on cherchera la responsabilité. Ces gens qui se voient violer leur terrain, qu’est-ce qu’ils vont faire ? Je n’en sais rien. Mais j’alerte, il y a un risque. » a-t-il déclaré selon La Voix du Nord.

 

Il a ensuite précisé : « Je sens une population qui est aux aguets et qui, je crains, puisse commettre des choses très graves en légitime défense. Moi, je ne défendrai que des gens en légitime défense. Ils ont vu arriver ces http://nord-pas-de-calais.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2013/09/17/romscauche.jpg?itok=Xb8_GOUcpopulations qui sont en train de piller tout ce qu’il y a autour d’elles et je suis obligé de mobiliser ma police municipale pour empêcher l’accès de nouvelles caravanes. Il faut arrêter. »


Sa commune est victime depuis plusieurs semaines d’une occupation illégale et les services de l’État n’ont toujours pas réagi malgré l’existence d’un ordre légal d’expulsion. Le courageux maire est depuis la cible d’une violente campagne de haine déclenchée par Martine Aubry, maire socialiste de Lille et de nombreuses associations de l’anti-France. Même s’il a été contraint à revenir sur ses propos, ceux-ci témoignent de la lente évolution des mentalités et prise de conscience de ce fléau.

 

Source

Voir les commentaires

BHL, Fabius, Kouchner : bienvenue au bal des vampires !

19 Septembre 2013, 08:17am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Putsch, le nouveau livre de Vincent Vauclin, disponible en téléchargement gratuit

19 Septembre 2013, 08:08am

Publié par Thomas Joly

http://dissidenceresistance.files.wordpress.com/2013/09/lecteur20.jpg?w=700&h=

 

Cliquez ici pour le télécharger en format PDF

Cliquez ici pour commander la version papier à 9,50 €

Voir les commentaires

Frigide Barjot complétement isolée et bientôt SDF

19 Septembre 2013, 08:07am

Publié par Thomas Joly

http://www.dreuz.info/wp-content/uploads/frigide-barjot-1.jpgLa journaliste avait le visage avenant mais n’exprimait aucune empathie, pratiquant une politesse froide et distante. Frigide Barjot n’a rien trouvé de plus intelligent que de pénétrer sur le plateau en exprimant son amour pour Laurence Ferrari, dans le registre « on est femmes, donc copines » lançant de sirupeux et tendres « Bonsoir, Laurence ! » en précisant qu’elle « ne pleurerait pas ce soir », référence à l’émission de télé, avec Audrey Pulvar, où la pauvre chérie, émue en diable, avait fondu en larmes. Laurence Ferrari, très professionnelle, évoqua la façon musclée dont Frigide avait été expulsée de la « Manif pour tous ». Elle releva cruellement qu’« elle n’a plus de troupes ». La Barjot expliqua très péniblement qu’elle a été victime des « réseaux cathos ».

 

BarjotFerrari, sans pitié, lui demande : « Que représentez-vous aujourd’hui, à part vous-même ? » Et elle obligea Barjot à reconnaître que, contrairement à ses affirmations, elle ne présentera aucun candidat aux élections municipales. La pauvre, tombée dans les oubliettes de l’Histoire, va devoir préparer l’audience du 18 septembre, qui doit décider son expulsion probable du somptueux appartement social qu’elle occupe, avec son mari, Basile de Koch, de manière illégale selon la Régie immobilière de la ville de Paris. Certains s’étaient demandés si elle était « proche de l’extrême-onction ou de la résurrection ». La réponse semble claire…

 

Extrait de la chronique hebdomadaire de Robert Spieler dans Rivarol

Voir les commentaires

The American Dream : 46,5 millions de pauvres aux États-Unis

19 Septembre 2013, 08:04am

Publié par Thomas Joly

http://news360x.fr/wp-content/uploads/2013/09/american-poverty1.jpg

 

Le nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté aux États-Unis était en 2012 toujours de 46,5 millions, soit 15% de la population, indique un rapport du Census Bureau.

 

Source

Voir les commentaires

La République exemplaire de François Hollande : Thomas Fabius, cet autre fils de ministre délinquant

18 Septembre 2013, 11:00am

Publié par Thomas Joly

http://jeune-nation.com/wp-content/uploads/2013/09/republiquexemplaire.png

 

Après les affaires des fils de Marisol Touraine (drogue, vol de voiture, agression, extorsion de fond), du fils de Christine Taubira (multiples vols et intervention de « l’élue de la République » pour faire « annuler » la condamnation), l’été 2013 s’achève par la réapparition d’un autre fils de ministre délinquant : Thomas Fabius.

 

Le fils du plus célèbre accusé de l’affaire du sang contaminé – responsable mais pas coupable – était apparu aux yeux du grand public en 2004. Il lançait alors une entreprise intitulée « Baby & People », proposant des crèches d’entreprise grâce à de massives aides de l’État. Les médias ouvrent leurs colonnes au « fils de » pour des articles tenant plus de la publicité (mensongère) que de l’information. « Thomas Fabius : Pionnier des crèches d’entreprise » s’extasie Le Point en 2005, vantant le parcours de l’autodidacte, parti de rien, misérable plongeur dans un restaurant devenu chef de ventes du groupe Accor par son seul génie et son travail acharné. Le journal lui promet un avenir radieux et une éblouissante réussite pour sa société. La publicité et les mensonges ne suffisent pas toujours : l’entreprise est largement un échec et Thomas Fabius doit chercher fortune ailleurs. Il s’associe à deux entrepreneurs qui souhaitent créer un système de paiement avec carte à puce en Afrique. Pendant que ses associés travaillent et investissent, lui dilapide l’argent de la société dans les casinos. Ses associés portent plainte et il est condamné en 2011 pour abus de confiance.

 

Le journal Nice Matin a décrit l’attrait maladif de Thomas Fabius pour l’argent et singulièrement son obsession pour les jeux de casino. Le quotidien a dénoncé le comportement outrancier du levantin, débarquant « souvent à l’improviste en Principauté, à bord d’un jet privé » pour y « craquer des sommes colossales ». Des millions d’euros dont personne ne connaît l’origine. Lire la suite

Voir les commentaires

25 racailles interpellées devant un lycée parisien

18 Septembre 2013, 09:16am

Publié par Thomas Joly

 

Il aura fallu le renfort de plusieurs BAC (brigade anti criminalité) pour que les abords du lycée retrouvent leur calme. Et que les lycéens puissent accéder à leur établissement. Mardi midi, un attroupement géant a eu lieu devant les grilles du lycée général et technologique Edgar Quinet, un établissement public de la rue des Martyrs (IXe).

 

Au total, vingt-cinq voyous africains ont été interpellés. L’origine de la rixe est encore nébuleuse. Mais d’après les premiers éléments de l’enquête, le groupe aurait « fait une descente » dans l’intention d’en découdre avec un autre adolescent, scolarisé, lui dans l’établissement. Certains étaient armés de battes de base-ball et de couteaux.

 

A noter, les caricatures de bobos parisiens qui assistent, impuissants, à la scène...

 

Source

Voir les commentaires

Finances publiques : Pierrot le flou fait son maximum (par Baptiste Créteur)

18 Septembre 2013, 08:53am

Publié par Thomas Joly

http://s.tf1.fr/mmdia/i/54/2/le-ministre-de-l-economie-pierre-moscovici-10947542pmjco_1713.jpg?v=1En 40 ans et sans sourciller, les hommes politiques français ont réussi à accumuler 1.950 milliards d'euros de dette. Rassurons-nous : ils arrêtent bientôt. Promis.

 

Contrairement à ce que ses déclarations et décisions laissent entendre, Pierre Moscovici n'est pas incapable du moindre raisonnement mathématique.

 

Le ministre des Finances a assuré mardi que l'endettement de la France allait « atteindre un maximum » avant de « décroître », insistant sur l'ardoise laissée par les précédentes majorités.

 

http://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2012/10/imgscan-contrepoints971-dette-publique.jpgLe concept de maximum ne pourrait être plus simplement expliqué : avant lui, ça monte ; et après lui, ça descend. Bravo Pierre, un bon point ; au moment où la courbe de l'endettement atteint son maximum, la pente de sa tangente est nulle — comme la croissance française, par exemple, ou les hommes politiques qui ont conduit ce pays à cette situation. Pour les alcooliques comme pour les politiciens, vivre 40 ans à crédit laisse une jolie ardoise.

 

Pierre Moscovici a raison : ses prédécesseurs sont responsables du niveau de la dette au moment où lui et son équipe ont pris leurs fonctions. Il serait juste et bon qu'ils soient tenus pour responsable de leur bilan. Mais cela signifie également que lui et son équipe seront responsables du bilan, notamment du niveau d'endettement qu'ils laisseront en partant ; espérons qu'il en prenne la mesure. Selon ses dires, il est tout à fait conscient de la nécessité de réduire le déficit, et il se veut rassurant.

 

« Ce que je reproche au papier du Figaro, ce n'est pas d'avoir cité un chiffre spectaculaire (...), c'est de laisser penser que la signature de la France serait menacée : elle ne l'est pas », a-t-il poursuivi, jugeant également que « là où Le Figaro se trompe, c'est que la France fait des réformes qui permettent justement de réduire le déficit structurel. »

 

Si ses deux propositions sont aussi vraies l'une que l'autre, les créanciers de la France devraient être inquiets à double titre : parce que l’État n'a engagé aucune des nécessaires réformes, ayant du mal à instaurer les mesures les plus superficielles.

 

http://www.c-mon-assurance.com/wp-content/uploads/2011/04/deficit-securite-sociale-2010.jpgQue les créanciers de la France se rassurent toutefois : la France en tant que telle n'a pas de signature. L’État français en a une, des centaines même qui, toutes, valident unanimement des budgets en déficit et souscrivent des prêts auxquels ils ne comprennent rien. Les exceptions existent, évidemment. Mais dans la plupart des cas, du plus mafieux président de conseil général au voyou patron d'un office HLM, en passant par le plus minuscule adjoint au maire, tous engagent des dépenses et souscrivent des prêts au nom des autres. Au nom de chaque Français, plus exactement, et de pas mal d'Européens qui viendront peut-être à notre secours quand la spoliation des Français ne suffira plus.

 

Et après 40 ans d'endettement, on atteint 1.950 milliards d'euros, l'occasion de rire un peu. Guy Birenbaum, un de ces journalistes comme seul l'exception culturelle et les subventions à la presse savent en produire, a lui-même calculé que chaque Français devrait en moyenne régler 30.000 euros si les créanciers frappaient aux portes de l’État et que celui-ci envoyait quelques gentils collecteurs percevoir leur dû. Lire la suite

Voir les commentaires

Le Dr Dor condamné pour avoir offert des chaussons à une femme qui allait avorter

18 Septembre 2013, 08:31am

Publié par Thomas Joly

Dor-proces.jpgFort du soutien inconditionnel et financier (avec les fruits de nos impôts) du gouvernement, le Planning Familial vient de faire lourdement condamner le docteur DOR.

Celui-ci était poursuivi par deux plaignants :

1) L'hôpital St Vincent de Paul à Paris pour un banal rosaire pour la vie dans la rue en 2011, comme SOS Tout Petits en organise régulièrement.

2) Le Planning Familial parisien pour s'être introduit à deux reprises en 2012 dans les locaux public de cet organisme, y avoir déposé quelques tracts, et remis une médaille miraculeuse et des bottons de bébé en laine à une femme croisée dans l'escalier, alors qu'il quittait les lieux.

 

http://img.over-blog-kiwi.com/0/52/98/80/201307/ob_cc94d0_aujourd-hui-tu-vas-avorter.jpgS'il a été relaxé pour la première plainte, le docteur Dor a été condamné pour la deuxième à 10.000€ d'amende et 2.000€ de dommages et intérêts à la personne croisée en repartant. Circonstance aggravante dit la Cour, celle-ci étant catholique, elle fut d'autant plus traumatisée du geste compassionnel du docteur Dor.

 

Sachant que même tricoté à la main, un botton de bébé en laine n'a pas spécialement de connotation confessionnelle, cela fait cher la marche d'escalier !

 

Cette peine pour entrave à l'avortement dépasse les réquisitions du parquet, qui avait demandé une peine de 8.000 euros d'amende. Le lobby pro-mort se défend bien. Le parquet avait souligné « la pression morale et psychologique » et « les actes d'intimidation » (sic) exercés par le vieillard de 84 ans auprès de cette femme.

 

Source

Voir les commentaires