Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Carl Lang à Concarneau

22 Avril 2013, 09:02am

Publié par Thomas Joly

Concarneau-1.jpg

 

Carl Lang, président du Parti de la France, était samedi 20 avril en Bretagne à Concarneau, à l'invitation de Marie-Anne Haas et de Jean-Marie Lebraud, respectivement déléguée départementale du PdF pour le Finistère et délégué régional, pour présider un déjeuner-débat où plusieurs dizaines de militants bretons se sont retrouvés.

 

Concarneau-2.jpg

 

Évoquant l'actualité politique et l'Europe des Patries, Carl Lang a également rappelé le rôle qu'entend jouer le PdF lors des prochaines élections municipales.

Voir les commentaires

Merci Christiane, non merci Frigide ! (par Roland Hélie)

22 Avril 2013, 08:47am

Publié par Thomas Joly

http://cdn-lejdd.ladmedia.fr/var/lejdd/storage/images/media/images/politique/le-pen-chirac/4168157-1-fre-FR/Le-Pen-Chirac_pics_390.jpgDepuis quelques mois, il est de bon ton dans les milieux nationalistes et ailleurs de vomir sur Christiane Taubira. Pourtant, il ne faut pas avoir la mémoire courte, nous devons beaucoup à cette dame que nous devrions plutôt remercier chaleureusement.

 

Rappelons en effet que c’est en grande partie grâce à elle qu’un certain 21 avril 2002 le PS était piteusement dégagé du second tour d’une élection Présidentielle et que Jean-Marie Le Pen, se retrouvant ainsi qualifié, nous offrait deux semaines de bonheur absolu au cours desquelles on ne se lassa pas de voir et revoir à la télé les têtes éberluées des apparatchiks socialistes au QG de Jospin au moment de l’annonce des résultats. Certes, l'enthousiasme fut de courte durée mais enfin... Il faut dire que, jusqu'à ce fameux 21 avril 2002, le second tour d’une Présidentielle ne faisait pas vraiment partie chez les nationaux de « la culture maison ». Donc, rien que pour cela, on peut dire : Merci Christiane !

 

http://www.lexpress.fr/pictures/636/325645_la-ministre-de-la-justice-christiane-taubira-le-20-mai-2012-a-paris.jpgEt 10 ans plus tard, Notre bienfaitrice récidive. Sa gaffe de 2002 visiblement oubliée (ou pardonnée) par ses copains socialistes, elle se retrouve Garde des Sceaux en 2012 lorsque ceux-ci revinrent aux affaires. A peine nommée, la Guyanaise se distingue en pondant une loi ridicule instituant une parodie de mariage toute aussi ridicule intitulée « mariage pour tous ». Il n’en fallut pas plus pour mettre des foules gigantesques dans les rues de toutes les villes de France et redonner par là même à des centaines de milliers de nos compatriotes attachés à la conception traditionnelle de la famille l’habitude et l’envie de manifester... Et l’obstination du gouvernement à maintenir ce projet de loi renforce chaque jour la détermination de ceux-ci à en découdre avec l’ensemble des politiques qui viseraient à détruire notre identité et notre civilisation. Alors, une nouvelle fois, n’ayons pas peur des mots : Merci Christiane !

 

mariage homoGrâce à la volonté incompréhensible de Hollande de vouloir imposer la Loi Taubira, de plus en plus d’opposants à celle-ci sont en train de basculer dans la radicalité. Un nombre croissant de Français ouvrent leurs yeux et se rendent compte que derrière le « mariage pour tous », il y a la théorie dite « du genre », et que derrière cette théorie sordide il y a la volonté de détruite toutes les identités et toutes les racines, et que derrière cette destruction des identités et des racines il y a la stratégie sournoise d’une idéologie génocidaire : le mondialisme.

 

http://www.franceinfo.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2013/04/21/960251/images/ressource/IP3GIR1304180028005.jpgOr, le seul rempart face au mondialisme est la prise de conscience à la fois nationale et ethnique de la part des Français. Le succès grandissant du mouvement d’opposition à la Loi Taubira en est sans doute l’amorce. Nous ne pouvons que nous en féliciter. Dans ce contexte, force est de reconnaître que les élucubrations dégoulinantes de bons sentiments et d’hypocrisie malsaine qui caractérisent les discours de Frigide Barjot semblent de plus en plus en désaccord avec la volonté de ceux qui forment maintenant le gros des bataillons de manifestants. Il suffit pour s’en convaincre d’avoir écouté les commentaires des uns et des autres pendant la manif de dimanche et d'avoir constaté le grand nombre de manifestants qui, après avoir défilé depuis la place Denfert Rochereau, ne sont pas restés aux Invalides pour supporter les insupportables jérémiades des organisateurs. Aux incantations stériles de Frigide Barjot et des siens, les manifestants répondent désormais : NON MERCI !

 

 

 

Source

Voir les commentaires

Un prêtre tabassé par des CRS, bienvenue en Hollandie !

21 Avril 2013, 10:03am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Les Jeunesses Nationalistes passent à l'action

21 Avril 2013, 09:59am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Du rififi à l’Assemblée ? Quelles chochottes ! (par Nicolas Gauthier)

20 Avril 2013, 09:47am

Publié par Thomas Joly

http://www.slate.fr/sites/default/files/imagecache/node-story/assemblee-bagarre_0.jpgSaperlipopette ! Il paraît que ce jeudi dernier, on se serait un brin disputé à l’Assemblée nationale. Cornegidouille ! Quel scandale. Il y aurait même eu des noms d’oiseaux échangés alors que d’autres auraient voulu en venir aux mains. Mince alors !

 

Rachitiques du bulbe… Diminués du neurone… Émasculés du cervelet… Amputés du slip… Bref, chochottes !

 

Parce que trois énervés ont osé élever le ton, ça serait donc le retour du général Boulanger aux affaires ? Et pourquoi pas le vote des pleins pouvoirs au maréchal de Gaulle ou au général Pétain ; enfin, un truc approchant ?

 

http://fe.img.v4.skyrock.net/0750/73130750/pics/2983259341_1_3_oEkwMdTc.jpgIntéressant tout de même – d’un point de vue d’entomologiste s’entend –, cette hantise d’une très relative violence verbale au Parlement, alors que ces mêmes dérèglements physiques et verbaux, après avoir été tolérés dans les cours d’école, ont aujourd’hui droit de cité dans les dictionnaires. Étrange époque en effet, où l’ultra-violence est de mise dans les rues, commentée par des sociologues érudits avant que d’être mise en scène au cinéma par des margoulins qui, sentant le vent venir, en finissent par se dire qu’il y a toujours trois ronds à se faire sur le malheur des pauvres gens.

 

Nique ta mère, c’est un très bon nom pour un groupe de rap. Et une insulte communément admise par l’Académie française. Mais évoquer LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels, c’est déjà moins glamour…) qui n’est pas un groupe de rap, juste un groupe de pression, à l’Assemblée nationale, c’est mal. Très mal. Très très très mal… Enfin bref, ce n’est pas bien et même Claude Bartolone, président de ladite assemblée assure que les mesures à prendre le seront bientôt.

 

http://rosalielebel75.franceserv.com/societe/edouard-drumont.jpgChochottes disions-nous…

 

Florilège du temps jadis :
« Abject animal », « Apollon des abattoirs », « Bélier à la corne sournoise », « Bougre de pétasse », « Caissier de chez Rothschild », « Charogne », « Constipé des méninges », « Dégénéré », « Détritus humain », « Être de boue et de bave », « Farouche jouisseur d’imprescriptibles privilèges », « Fidèle Castrat », « Général de pissotière », « Graine de con », « Gueule à foutre la colique », « Hermaphrodite », « Jeanne d’Arc de Médrano », « Juif à graisse déliquescente », « Lévrier hébreu », « Mal baisé », « Merde dans un bas de nylon », « Merdophage », « Pacifiste très sanguinaire », « Pauvre larve politicienne », « Petit rat dégénéré », « Puriputain binoclard », « Soutien des franc-maçonnards gaullistes », « Tas d’immondices », et autres amabilités.

 

Tel était le commun du greffier chargé de retranscrire les propos des représentants du peuple souverain sous les Troisième, Quatrième et Cinquième républiques. Ça ne volait certes pas toujours très haut ; mais surtout moins bas que le robinet d’eau tiède qu’on nous sert aujourd’hui, sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

 

http://camilledesmoulins.files.wordpress.com/2008/06/defferre_duel.jpgD’ailleurs, à l’époque, on n’en faisait pas une caisse et encore moins un caisson. Ce d’autant plus qu’alors, la plupart des auteurs de ces philippiques se sont recasés au Quai Conti, et que leurs éventuels différents se réglaient sur le pré ; aux premières lueurs de l’aube et vêtus de fracs, façon pingouin, sabre à la main. Certes, nous n’en sommes plus aux mêmes élégances et désormais tout le monde se fait procès pour un mot de travers. C’est vrai pour les politiques comme pour les journalistes ; même un Jean-Marc Morandini, c’est dire…

 

D’ailleurs, à l’adresse de mes confrères éventuellement mécontents de ces lignes, je les prends au babyfoot ou au 421 dès qu’ils le souhaitent.

 

Source

Voir les commentaires

Journée de Synthèse Nationale dans le Nord dimanche 28 avril

20 Avril 2013, 09:39am

Publié par Thomas Joly

28-avril-SN.jpg

Voir les commentaires

Du mariage gay à l’inceste, il n’y a qu’un pas… qui fait débat en Suisse

19 Avril 2013, 11:05am

Publié par Thomas Joly

 

Il n’est pas inutile de mettre en regard les arguments des partisans de l’inceste et ceux des partisans du « mariage » homosexuel.

 

Comme « la notion de famille a beaucoup évoluée », le législateur suisse compte dépénaliser les rapports sexuels au sein de la famille. Quel réactionnaire incestophobe s’insurgera contre l’adaptation de la législation à l’évolution de la société ?

 

Si le mariage n’est que la consécration d’un amour, pourra-t-on un jour épouser son père ou sa fille au nom du « mariage pour tous » ? Puisqu’on vous dit qu’ils s’aiment !!!

 

Source

Voir les commentaires

Conférence de Thomas Joly sur la fonction publique

19 Avril 2013, 10:57am

Publié par Thomas Joly

Conf-Local.jpg

 

Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, a tenu une conférence au Local à Paris, jeudi 18 avril, sur le thème La fonction publique, un outil au service de la Nation. Son intervention sera bientôt disponible en format audio.

Voir les commentaires

Répression policière et judiciaire contre les nationalistes

19 Avril 2013, 10:34am

Publié par Thomas Joly

 

Une vingtaine de militants des Jeunesses nationalistes menés par Alexandre Gabriac ont tenté mercredi soir d'occuper la permanence lyonnaise du Parti socialiste, provoquant des échauffourées avec la police.

 

Au cri de "Casse-toi Taubira" et "La France aux Français bleu-blanc-rouge", les militants nationalistes se sont présentés derrière une banderole indiquant "Mariage, adoption, pas question" en tentant de forcer l'entrée du siège du PS.

 

Après une demi-heure de heurts avec les forces de l'ordre très agressives, huit manifestants, dont le leader du groupe et Yvan Bénédetti (président de l'Œuvre française), ont été interpellés et placés en garde à vue pour trouble à l'ordre public.

 

L'épisode a attiré, dans ce quartier colonisé, plusieurs centaines de racailles étrangères qui ont applaudi la police lors des interpellations en criant "merci la police".

 



Voir les commentaires

Conférence de Thomas Joly ce soir au Local à Paris (19h30)

18 Avril 2013, 09:12am

Publié par Thomas Joly

18-AVRIL-2013

Voir les commentaires

VGE nous a déjà coûté 42 millions depuis son départ ! (par Marie Delarue)

18 Avril 2013, 09:01am

Publié par Thomas Joly

http://s.tf1.fr/mmdia/i/25/6/vge-valery-giscard-d-estaing-2664256_1861.jpg?v=2Le secret de polichinelle étant depuis longtemps levé, ce n’est pas trahir la mémoire de feu Mitterrand que d’affirmer qu’il nous couillonna tous d’entrée : le président élu le 10 mai 1981 était déjà malade de son crabe et nullement assuré de finir son mandat. Aussi n’est-on pas franchement étonné de découvrir qu’au bout de trois ans de règne et autant de dévaluations, voyant s’approcher une inévitable cohabitation, le rusé renard fit le nécessaire pour mettre, sinon lui, du moins ses ayants droit à l’abri. Il décida donc de doter royalement les présidents de la République sortants.

 

http://ripostelaique.com/wordpress/wp-content/uploads/2011/03/fabius_6.jpegC’est ainsi que, le 8 janvier 1985, le Premier ministre Laurent Fabius envoyait une charmante lettre à Valéry Giscard d’Estaing, celui qui avait quitté l’Élysée à pied, sous les huées, par la rue du Faubourg-Saint-Honoré. En guise d’excuses et de compensation, sans doute, pour l’absence totale de savoir-vivre de cette nouvelle gauche qui mangeait désormais le caviar à pleines mains, en guise aussi d’assurance pour un avenir qu’il savait compromis, le président Mitterrand offrait aux membres de sa confrérie un parachute en platine.

 

Voici ce que disait la lettre : « Le président de la République a estimé nécessaire de définir (…) un certain nombre de règles fixant de manière permanente le statut dans la Nation des anciens présidents de la République et des conjoints des présidents de la République décédés, en ce qui concerne tant leur situation personnelle que les conditions de leur participation à la vie publique. »

 

Suivent les mesures en question.

 

Tout d’abord, « il leur est attribué par l’État un appartement de fonction meublé et équipé, dont la maintenance et les charges, y compris le téléphone, sont assurés par l’État ». Et pour éviter les soucis de femme de ménage ou de jardinier, « deux personnes prises en charge par l’État sont affectées au service de leur appartement de fonction ». S’ajoutent à cela, chose connue, deux flics au moins pour monter la garde. Dispositions élargies si ce petit monde se sent menacé. Et, bien sûr, ces mêmes dispositions peuvent être prises pour les conjoints des présidents décédés. Et accessoirement les maîtresses, sans doute, Mazarine et sa maman ayant vécu vingt ans dans les appartements et sous la protection de la République.

 

http://www.luxury-club.fr/images/location-de-voiture-avec-chauffeur.jpgPour leurs déplacements, on leur octroie évidemment une voiture de fonction à titre permanent avec deux chauffeurs, et leurs voyages ainsi que ceux de la famille sont intégralement pris en charge, en France comme à l’étranger, « sur l’ensemble des réseaux publics ferroviaires, aériens et maritimes, dans la meilleure classe ». Comme il serait dommage qu’ils cassent leur tirelire pour payer l’hôtel, c’est l’ambassade de France ou les services consulaires qui prennent en charge leur hébergement lorsqu’ils voyagent à l’étranger. Sur le territoire national, c’est monsieur le préfet qui prête sa chambre et sa cuisinière. Il va de soi que dans le cas où le président aurait rendu sa belle âme à Dieu, ces avantages peuvent être octroyés au conjoint survivant pour autant qu’il en fasse la demande. Il fallait bien protéger la si cocue Tatie Danielle…

 

Enfin, pour que l’ex-président puisse gérer au mieux ses petites affaires, la République lui offre généreusement « sept collaborateurs permanents appartenant à la fonction publique ou rémunérés par l’État sur contrat » : un chef de cabinet, deux assistants pour leur secrétariat, un fonctionnaire des archives nationales et trois secrétaires pour les menus travaux. On paie aussi un secrétaire et une voiture avec chauffeur à maman, histoire de l’assister dans son shopping.

 

http://photo.europe1.fr/infos/politique/21.01.chirac-sarkozy-dejeuner.930620-381441/6881571-1-fre-FR/21.01.Chirac-Sarkozy-dejeuner.930620_scalewidth_630.jpgOn le devine, tous ces avantages en nature perdurent et ont été appliqués à tous les anciens Présidents. Le député René Dosière, qui s’est taillé avec son livre L’argent de l’État une vraie réputation de malveillant, s’est penché sur les comptes. Il estime le coût annuel de ces avantages en nature à 1,5 million d’euros par tête. Soit, pour Valéry Giscard d’Estaing, un total de 42 millions d’euros depuis 1985. Jacques Chirac, toujours gracieusement logé quai Voltaire chez ses amis Hariri, nous a déjà coûté 9 millions d’euros.

 

Quant à Nicolas Sarkozy, il a en effet « tout loisir d’utiliser ses sept collaborateurs et son bureau financés par la République pour lui organiser, pour son compte propre, des conférences internationales facturées 200.000 euros l’unité ».

 

http://www.elbakin.net/plume/xmedia/fantasy/news/couronne.jpegIl paraît qu’on a fait la Révolution de 1789 pour en finir avec les privilèges de l’Ancien Régime. En principe. Certes, la monarchie coûtait cher au peuple, mais, au moins, quand on criait « Vive le roi ! », c’est que le précédent venait de dégager. Nous, nous entretenons actuellement quatre monarques dont l’espérance de vie, compte tenu des progrès de la médecine, va pour les plus âgés de 10 ou 15 ans à une bonne trentaine d’années pour les deux plus jeunes. Tous cumulards en retraites diverses : retraite de Président, de ministre, de député, de maire, de sénateur, de haut fonctionnaire, etc.

 

Hollande et ses pseudo-rêves d’impécunieux est-il prêt à mettre un terme à cela ? Ou bien va-t-il continuer à nous traire jusqu’à nous assécher tous par l’impôt pour continuer de financer cette caste d’encroûtés à laquelle il appartient ?

 

Source

Voir les commentaires

Carl Lang et Roger Holeindre prendront la parole lors du Vème Congrès nationaliste

17 Avril 2013, 09:38am

Publié par Thomas Joly

CImages-18700.jpg

 

Carl Lang, président du Parti de la France, et Roger Holeindre, président du Cercle National des Combattants et membre du bureau politique du PdF, interviendront lors du Vème Congrès nationaliste qui se déroulera le 11 mai à Villepreux (78).

 

4 juin 2011 d

 

Un stand du PdF sera également présent lors de cette journée de rassemblement nationaliste dont le thème est Défendre la famille, socle de la Nation.

 

Congres nationaliste 2011 b

 

Retrouvez tous les détails ici : www.congres-nationaliste.fr

Voir les commentaires

Caroline Fourest, ambiance pétoche… (par Joris Karl)

17 Avril 2013, 09:35am

Publié par Thomas Joly

http://www.bvoltaire.fr/media/2013/04/fourest.jpgCaroline Fourest va-t-elle finir sous les coups de batte d’un skinhead de mauvais poil ? Sera-t-elle chargée dans une rue sombre par une meute de mères de famille toutes poussettes en avant ? Ou, lâchée par son mentor Bernard-Henri Botul, finira-t-elle dans le plus sinistre anonymat ? C’est ce qu’on souhaite à cette abonnée des plateaux télé, invitée jusqu’à plus soif depuis des années, dégoulinant sa vérité à longueur d’antenne, d’Anal Plus à Charlie Pédo en passant par Rance 2 et quelques stations stasifiées. Incroyable orgie médiatique dont se repaît celle qui fut plusieurs fois condamnée pour diffamation, la « serial menteuse », comme la surnomme affectueusement Pascal Boniface.

 

http://referentiel.nouvelobs.com/file/5647796.jpgDe la voir, de l’entendre, le peuple de France n’en peut plus. Sa récente virée à Nantes l’a encore prouvé. Une foule grondante l’attendait à la gare, et notre Fourest Gump nationale ne dut son salut qu’à de virils CRS ; ceux qu’elle doit sûrement traiter en privé de gros beaufs fachos ! Sous les huées, notre garçonne filait en sueur vers un débat dont le thème, « l’islam peut-il être moderne ? », était à lui seul tout un programme. Sur RTL ce mardi, la militante lesbienne racontait : « Ils étaient 200 à m’attendre à l’arrivée, déchaînés, allant au contact des forces de l’ordre. Ça, je tiens à le préciser parce que ça montre un mépris absolu des forces républicaines. »

 

Maintenant, c’est le printemps kamikaze, un vent divin se lève et lui lèche le cou. Caro a la pétoche. Elle sait que ça peut déraper, et qu’elle risque de finir au bout d’une pique. Tout excitée par ces Femen si craquantes à qui elle donnerait le sein, elle en oublie la réalité : en dehors des studios, elle ne représente quasiment rien, un atome de vermicelle au fond d’une soupe en boîte.

 

Caro se dit « traquée », ce n’est pas faux. Caro est inquiète : « Il y a une forme d’irresponsabilité politique. Ce n’est pas pour rien que ça a pu monter crescendo jusqu’à ces formes de harcèlements personnalisés… » Encore, Caro, t’as du bol : Charles Bronson n’est plus de ce monde…

 

fourest-femen1Un peu sous le choc, elle commente la récente grande manif pour tous : « On a vu des militants faire des saluts nazis… Je suis absolument hallucinée qu’aucun des leaders de la droite républicaine qui pouvaient participer à cette manifestation n’aient pas dénoncé plus tôt ces débordements. » Interrogée sur Frigide, elle répond qu’elle attend « qu’elle dépose plainte comme elle s’y est engagée contre ces groupes qui utilisent ses tee-shirts, ses autocollants… Merci, Frigide Barjot, de ne pas accepter qu’on tabasse des journalistes ou des homosexuels en pleine rue, c’est très gentil de sa part, c’est beaucoup de compassion… ». Quand l’intervieweuse lui cite les propos de monseigneur Vingt-Trois sur « la société de violence » qui se prépare, Fourest se rebiffe : « Écoutez, là, vraiment, je crois qu’il va falloir faire un peu d’autocritique ! » Et si on commençait par toi, Caro ?

 

Source

Voir les commentaires

Des préfets obligés par l’Union Européenne de reloger les Roms qu’ils venaient d’expulser !

17 Avril 2013, 09:33am

Publié par Thomas Joly

rrom4Après Lyon, début avril, Ris-Orangis, en banlieue parisienne : les préfets se trouvent assignés par les familles de ressortissants roumains qu’ils venaient de faire expulser. Car les préfets n’appliqueraient pas le droit européen, ni la circulaire Valls du 26 août 2012 qui impose, en cas de démantèlement de camp, de trouver des alternatives d’hébergements pour les populations concernées.

Quant à l’obligation faite aux communes d’aménager des terrains pour accueillir la communauté roumaine nomade, elle suscite d’importantes difficultés. Joël Wilmotte, maire UMP d’Hautmont dans le Nord, menace ainsi de présenter la démission de son conseil municipal si l’État lui impose l’accueil d’un camp de Roms qui serait aménagé dans sa ville, sur un terrain propriété du conseil général.

 

Le préfet de Lyon constatait lui-même, au lendemain de la décision qui le frappait: « Il n’est pas raisonnable de penser qu’à Lyon, on peut loger tout le monde. »

 

Europe-coco.jpgIl semble que, face aux difficultés que provoque l’immigration de masse, les maires et les préfets commencent à réagir, comprenant en particulier que la crise du logement qui affecte les Français n’est pas compatible avec les exigences de l’intégration de nouveaux arrivants. Mais ces maires et ces préfets, aujourd’hui commandés par la loi européenne qui prime la loi française, se sont-ils tous opposés à la construction d’une union européenne qui confisquait aux nations l’exercice de leur souveraineté, celui de leurs prérogatives régaliennes et de la maîtrise de leur territoire ? Se sont-ils opposés aux accords de Schengen qui permettent la libre circulation des personnes présentes sur le territoire de l’Union, libres de passer ainsi d’un pays à l’autre ?

 

« Dieu rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » s’amusait Bossuet…

 

Source

Voir les commentaires