Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Déchristianisation des jours fériés : 90 % des Français y sont opposés ! (par Gabrielle Cluzel)

9 Avril 2015, 06:10am

Publié par Thomas Joly

Lundi, ce n’était pas férié pour tout le monde. Le « politologue » Thomas Guénolé a travaillé d’arrache-pied. Et pour cause : son dada, sa marotte, son créneau, c’est la déchristianisation des jours fériés. Il l’a défendue sur RMC au micro de Jean-Jacques Bourdin, avant d’enfoncer le clou sur « Le Plus » du Nouvel Observateur.

La théorie de ce maître de conf’ à Sciences Po, ancien consultant de Jean-Louis Borloo, est simple : « Alors que les Français de confession chrétienne profitent des jours fériés […], les citoyens d’autres confessions doivent encore demander des jours de congés pour vivre pleinement leur religion. Une inégalité qui prouve que le principe de laïcité est à géométrie variable. » Selon lui, ces six jours fériés devraient pouvoir être pris à des dates variables, pour satisfaire « musulmans », « juifs », « athées », « francs-maçons », etc.

Qu’on ne lui oppose pas les « traditions chrétiennes de la France », car Thomas Guénolé le dit tout de go : elles n’existent pas. Parfaitement. il s’agit là d’une fable « d’obsédés », et il en apporte immédiatement la preuve : le fils d’Hérode vivait en Gaule, l’islam est présent en France depuis le XIIIe siècle.

Tout cela – dit sur un ton ironique et distancié – doit fortement impressionner ses étudiants à l’IEP qui, l’an dernier encore, collectionnaient les posters de chevaux et surlignaient Le Monde des ados. Lequel d’entre eux osera lui demander par quel miracle biologique sans y avoir de « racines » – ou en tout cas, pas plus de racines que les autres cultures – l’arbre chrétienté a réussi à faire fleurir en France tant d’églises, de cathédrales, de monastères, d’écoles, de calvaires, de saints et de martyrs, à donner tant de fruits artistiques et philosophiques, jusqu’à étendre ses ramifications à l’autre bout du monde ?

Tout cela, surtout, risque bien de faire son chemin. À la suite de ces déclarations tonitruantes, plusieurs organes de presse y sont allés de leur sondage : « Faut-il déchristianiser les jours fériés ? » La réponse est « non » à près de 90 % mais, dans les commentaires, les sondés peinent à s’expliquer, se contentant de trouver cela « absurde ». Car le croque-mitaine laïcité que l’on a ressorti du grenier, il y a quelques années, pour l’agiter devant l’islam et ses rites par trop voyants, a en réalité tétanisé la chrétienté, parvenant à la convaincre que son antériorité, sa consubstantialité avec ce pays ne lui conféraient aucun privilège : ne se devait-elle pas, au contraire, de donner l’exemple ? Parce que le scrupule est dans ses gènes, elle l’a cru. 

Si l’on considère que la France est un pays hors-sol, un mobil-home, un hôtel Formule 1 neutre et aseptisé comme une page blanche, dans lequel chacun rentre et sort à sa guise avec sa religion dans son cabas, comme un petit chien que la direction veut bien tolérer à condition qu’il ne fasse pas trop de bruit, la théorie de Thomas Guénolé est séduisante.

On ne voit pas ce qui pourrait l’empêcher de continuer doctement à tirer le fil : pour l’Ascension, il devrait réclamer la fin du calendrier grégorien, pour la Pentecôte, que l’on rebaptise tous les villages, rues, stations de métro, hôpitaux fleurant l’eau bénite, et pour l’Assomption, que l’on rende l’église de chaque bourgade polyvalente et multicultuelle. Dans un esprit d’équité.

Sauf que la maison France n’est pas un hôtel low cost préfabriqué dont la laïcité serait le vigile obtus. C’est ce que pensent une majorité de Français, mais sans savoir, pouvoir ou vouloir l’exprimer. Alors c’est Thomas Guénolé qu’on laisse pérorer.

Source

Voir les commentaires

Suicide du socialiste, franc-maçon et corrompu Jean Germain : les sénateurs osent faire une minute de silence

8 Avril 2015, 06:20am

Publié par Thomas Joly

L’apparatchik socialiste Jean Germain, sénateur et ancien maire de Tours, se serait suicidé. Il a en tout cas été retrouvé mort à proximité de son domicile, ne supportant pas de faire face à ses responsabilités, ou bien réduit au silence par une mafia socialiste et/ou chinoise ?

Sa conseillère (et maîtresse) chinoise d’alors, Lise Han, « Responsable Asie », est mise en examen pour escroquerie. Elle aurait été la gérante de fait [réelle, mais pas déclarée] de la société qui organisait des simulacres de mariages entre Chinois moyennant finances. Le cumulard Jean Germain – conseiller de François Hollande pour les « questions d’éducation » durant la campagne présidentielle, alors qu’il était déjà sénateur – avait déclaré ne pas connaître les activités reprochées à Madame Han, ce qui ne l’avait pas empêché d’y participer.

Cette affaire n’empêche pas non plus l’occupante Lise Han de rester inscrite comme « expert judiciaire » [sic] près la Cour d’appel d’Orléans… c’est-à-dire là où elle pourra interjeter appel contre la décision du tribunal de Tours où sera jugée l’affaire, une fois l’émotion passée.

Chaque jour en France 29 personnes se donnent la mort. La plupart sont des personnes en difficulté, n’ayant pas pu résister à la pression du système, tombées au chômage, ayant subi de graves revers dans leur vie privée. Bien peu se suicident parce que ce sont des corrompus. Pourtant, les sénateurs ne font jamais de « minutes de silence » pour ces Français honnêtes. Mais ils l’ont fait hier après-midi pour le corrompu présumé Jean Germain, ancien maire de Tours.

Jean Germain était impliqué dans une vaste affaire de faux mariages. Poursuivi pour complicité de prise illégale d’intérêt et détournement de fonds. Il s’est tué pour éviter l’opprobre d’un procès et d’une condamnation pour corruption : il devait comparaître à partir le 7 avril dans une vaste affaire de détournements de fonds publics. Selon la justice, 800.000 euros ont été volés au contribuable tourangeau.

Source

Voir les commentaires

Creil colonisée : trois mosquées en projet, silence de la mairie qui déclare ne pas être au courant

8 Avril 2015, 05:55am

Publié par Thomas Joly

Dans l’agglomération creilloise, trois projets de mosquées sont en cours, à Villers-Saint-Paul, Nogent-sur-Oise et Creil. Officiellement, c’est le silence radio. Les pratiquants, eux, sont pourtant informés.

A Nogent-sur-Oise, l’association nogentaise d’échanges culturels (ANEC) s’est créée en 2011 pour « répondre aux besoins de la communauté musulmane en termes de culte ». Ici, il n’y a pas de mosquée. Les musulmans — environ 6.000 selon cette structure — pratiquent à Creil ou dans l’une des trois petites salles de prières nogentaises. Pour la mairie, « il n’y a pas, actuellement, de projet particulier sur ce sujet ». Mais sur le site Internet de cette association, c’est différent : « Nous avons signé un compromis de vente pour un bien immobilier près du quartier Saint-Exupéry afin de construire une mosquée d’une capacité de 400 personnes » est-il indiqué. Objectif : réunir 217.500 € avant juin pour l’acquisition. 300.000 € de plus, selon leur estimation, pour la construction grâce aux dons des fidèles. Avec quelque 75.265 € récoltés, ils sont encore loin du compte.

Ces projets, en mal de financement, prennent du temps. Ils ont aussi du mal à se réaliser au grand jour. « Les mairies, qui accordent les permis de construire, sont dans la confidence. Parfois, elles apportent leur soutien mais en se tenant à distance » témoigne un responsable associatif de l’agglomération. « Elles ne veulent surtout pas être associées à l’une de ces initiatives. D’ailleurs elles n’ont pas de raison de l’être car la religion relève du domaine privé. »

Si le culte musulman se développe dans l’agglomération, il a encore dû mal à sortir de l’ombre. L’été dernier, pendant le Ramadan, une nouvelle mosquée a ouvert à Creil dans le quartier de Guynemer — avec une capacité d’environ 800 personnes — sans inauguration et surtout sans aucun bruit.

Aujourd’hui, on compte 4 mosquées reconnues officiellement, 18 en réalité. Un nouveau projet se lance à la place des anciennes « Douanes Brobeil », un commerce en friche vers le pont Y. Elles répondent à une politique communautariste, voire clientéliste mais aussi à un besoin. « Il y a de plus en plus de fidèles », assure la grande mosquée qui cite, notamment, ce chiffre sur son compte Facebook : « 1.190 personnes se sont converties à l’islam dans la mosquée depuis 2003. »

Source

Voir les commentaires

Rappel : Réunion militante à Brancourt-Le-Grand (02) vendredi 10 avril

7 Avril 2015, 17:00pm

Publié par Thomas Joly

Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, animera une réunion militante vendredi 10 avril à 19h à Brancourt-Le-Grand dans l'Aisne (à proximité de Saint-Quentin). En guise de participation aux frais, il sera demandé à chaque participant de prendre une consommation dans l'établissement qui accueille la réunion. Du matériel de propagande sera distribué et il sera possible d'adhérer au PdF sur place.

Réservations au 06.29.19.35.81 ou celine.pdf@gmail.com

Voir les commentaires

Sauvetage réussi d’un otage néerlandais par les militaires français

7 Avril 2015, 06:45am

Publié par Thomas Joly

Des soldats d’unités d’élite de l’armée française ont participé hier matin à une opération visant à libérer Sjaak Rijke, détenu depuis novembre 2011 au Mali. Ce ressortissant néerlandais avait été arrêté à Tomboctou (centre) par des islamistes. Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) tentait de négocier sa libération contre une forte rançon, comme le groupe l’avait fait pour Serge Lazarevic.

Le groupe avait diffusé une vidéo peu avant la libération de ce dernier où apparaissait Sjaak Rijke. Les islamistes s’étaient au contraire débarrassés d’un autre otage français Philippe Verdon, à l’été 2013. Les militaires français sont intervenus à 5h ; deux islamistes ont été éliminés et deux autres ont été arrêtés.

Source

Voir les commentaires

Le multiculturalisme en échec en Allemagne : un futur foyer de clandestins incendié

7 Avril 2015, 06:27am

Publié par Thomas Joly

Malgré l’opposition croissante et désormais massive de la population allemande à la politique de colonisation des terres allemandes imposée par le gouvernement, ce dernier poursuit son action immigrationniste. C’est le cas notamment à Tröglitz, une petite commune de 2.700 âmes en Saxe-Anhalt, où le maire d’extrême gauche Markus Nierth veut faire construire un foyer pour colons.

Cette provocation a conduit à une levée de boucliers au sein de la population et a permis une forte avancée du Parti national-démocrate d’Allemagne (NPD, Nationaldemokratische Partei Deutschlands). Ce dernier est devenu le principal vecteur de la protestation et donc de la légitime colère populaire. Les rassemblements organisés par les nationalistes ont été si imposants que l’extrémiste anti-allemand Markus Nierth a été contraint à démissionner début mars.

Pourtant, le projet demeurait. Mais dans la nuit de vendredi à samedi, un incendie a largement détérioré les bâtiments qui devaient accueillir dès le mois de mai une quarantaine, pour commencer, de délinquants étrangers, ces prétendus « demandeurs d’asile » dont on sait que l’immense majorité d’entre eux ne sont que des réfugiés sociaux venant profiter des aides et du système social allemand comme c’est le cas en France.

Il n’est pas connu si cet incendie a été fait par un habitant en colère voulant protéger sa famille et ses biens, s’il s’agit d’une provocation policière ou d’une provocation de l’extrême gauche. L’hypothèse d’un faux attentat est plausible. En l’absence de toute enquête, la police a quasi immédiatement prétendu qu’« une ou plusieurs personnes sont à l’origine de l’incendie » et qu’« un accélérateur de feu a vraisemblablement été utilisé ».

« La contagion brune va si loin qu’on préfère désormais brûler des maisons, dans lesquelles des familles pourraient trouver un nouveau foyer » s’est lamenté l’ancien maire pour lequel il faudra bien d’autres actions avant qu’il ne comprenne le désarroi et la colère des peuples européens révoltés par les milliers de viols de jeunes blanches, les centaines de meurtres de Blancs induits par l’invasion et dont il est, avec l’ensemble du personnel politique libéral, coupable et qu’une simple démission ne rachètera pas.

Source

Voir les commentaires

L’Algérie, elle aussi confrontée à l’immigration clandestine… (par Manuel Gomez)

7 Avril 2015, 06:25am

Publié par Thomas Joly

20.000 migrants sont entrés en Algérie en 2014. Vous vous rendez compte ?

Selon son premier ministre, Abdelmalek Selal, l’Algérie est confrontée à un très grave problème : celui de l’immigration clandestine.

Lors d’une séance consacrée aux questions orales de l’Assemblée populaire nationale (APN), Khelil Mahi, ministre des relations avec le parlement, a confirmé que les autorités publiques poursuivront le rapatriement de ces clandestins vers leurs pays d’origines.
Bien entendu dans le respect de la dignité humaine.

Foin donc de la célèbre hospitalité arabe dont il est tant question dans le Coran et pourtant ce sont des Arabes qui fuient des pays arabes en guerre pour rejoindre un pays frère !
Il est vrai que l’Algérie n’a aucun problème démographique. Elle comptait 10 millions d’habitants en 1962 et très bientôt atteindra les 40 millions.

Pour le moment l’Algérie se contente de nous expédier ses propres ressortissants, mais ne va-t-elle pas très bientôt être aussi le chemin pour ces nouveaux migrants en leurs fournissant un visa afin qu’ils puissent traverser la Méditerranée et s’installer chez nous, comme ils le font déjà à Vintimille et ailleurs ?

En France ils seront bien accueilis, logés, soignés et aidés financièrement, comme le sont déjà les 200.000 pénétrant chaque année régulièrement ou clandestinement.

Ils deviendront comme tant d’autres « des chances pour la France de demain » et lui permettront de conserver la première place sur le podium de la démographie européenne, condition siné qua non pour que notre pays ait soi-disant un avenir brillant lors des prochaines décennies.
Mais au contraire de l’Angleterre (par exemple) qui dresse un mur à Calais ou de l’Allemagne qui chaque année, comme on peut le constater selon nos politiciens, s’apprauvit faute d’une démographie similaire à la nôtre. En l’an 2030 nous seront le pays le plus peuplé d’Europe !

Et ce n’est pas fini, car nous serons le pays comptabilisant le plus grand nombre de chômeurs, le plus grand nombre d’assistés, le plus grand nombre de pauvres… Mais aussi le plus grand nombre de retraités ne percevant plus de pension, car ne comptons pas sur les actuels et futurs migrants pour payer nos retraites ! Qu’on se le dise ! En France, nos politiques en place depuis des décennies ont des priorités : Eux d’abord, nous ensuite, s’il nous reste quelque chose ! [...]

Source

Voir les commentaires

Le tourisme au centre du système scolaire ? (par Pierre Van Ommeslaeghe)

7 Avril 2015, 06:15am

Publié par Thomas Joly

Jusqu’en 1989, il était tacitement entendu que le savoir était au centre de l’école. Avec la loi Jospin de 1989, c’est l’élève qui a été mis au centre. Aujourd’hui, il semble que ce soit le loisir qui est devenu le centre de l’école.

Le regroupement des régions nécessitait la modification des zones de vacances pour les faire coïncider avec les nouvelles régions. Ce zonage n’est pas dans l’intérêt des élèves. Les chronobiologistes estiment que le rythme idéal est une alternance de sept semaines de cours et de deux semaines de congés. Le zonage perturbe ce rythme. Mais il favorise les sports d’hiver en permettant une saison plus longue. Cela ne suffisait visiblement pas. Les professionnels du ski se plaignaient de ce que la dernière zone partait trop tard en congés de printemps pour venir se dépenser et dépenser dans leurs stations.

Qu’à cela ne tienne : madame Vallaud-Belkacem a décidé d’avancer ces congés d’une semaine. Ce faisant, la durée des cours au troisième trimestre pourra aller jusqu’à onze semaines. Pour compenser, le ministre, dans sa grande générosité, accorde à tous les élèves le pont de l’Ascension, que la plupart des recteurs accordaient déjà.

Faisons remarquer à notre ministre que seule une minorité des familles peut se permettre d’aller aux sports d’hiver. Il s’agit donc d’une mesure qui défavorisera les apprentissages de tous les élèves pour le bénéfice des classes sociales favorisées et des professionnels du tourisme. Il paraît que nous sommes gouvernés par des socialistes.

Si les moins favorisés ne bénéficieront pas de vacances à la montagne, leurs loisirs ne sont cependant pas oubliés. Avec la réforme du collège, à travers le remplacement de 20 % des enseignements disciplinaires (français, mathématiques, histoire, etc.) par des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires), tous les élèves auront droit au centre aéré entre deux périodes de congés. Puisqu’on vous dit que le loisir est au centre de l’école. Gageons que ces 20 % sont une base qui pourra progresser. Suggérons alors à Madame le Ministre une réforme qui, outre qu’elle irait dans le sens de ses réformes, aurait l’avantage de résoudre la crise de recrutement des enseignants tout en permettant des économies sur les salaires et sans se soucier de leurs compétences académiques (bien inutiles pour organiser un chat perché)… Il suffirait de donner aux détenteurs du BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) l’équivalence du CAPES (Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire).

Source

Voir les commentaires

Compte-rendu de la 3ème Fête des Patriotes par Jeune Nation

7 Avril 2015, 06:03am

Publié par Thomas Joly

Plusieurs centaines de personnes ont répondu présent à l’appel de Jeune nation pour la 3e Fête des Patriotes samedi 28 mars à Lyon. L’affluence grandissante au rassemblement nationaliste annuel montre l’intérêt croissant des Français pour l’opposition nationale et radicale. Lire la suite

Voir les commentaires

Italie : un zoophile marocain viole et tue une jument

6 Avril 2015, 18:01pm

Publié par Thomas Joly

C’est un fait divers sordide qui secoue l’Italie. Un Marocain d’une trentaine d’années, qui travaillait dans une écurie de Messine, en Sicile, est jugé pour avoir agressé sexuellement une jument enceinte placée sous sa responsabilité, laquelle est ensuite décédée. En particulier, il l’a abusé sexuellement avec des instruments inappropriés, entraînant l’agonie de l’animal, une fausse couche et, pour finir, la mort.

Source

Voir les commentaires

Attaque de policiers et fusillade devant la prison d’Amiens

6 Avril 2015, 10:19am

Publié par Thomas Joly

Des policiers ont été attaqués ce dimanche à Amiens alors qu’ils se trouvaient en mission à la maison d’arrêt de la ville. Ils avaient été appelés après le signalement d’envois de paquets depuis l’extérieur de la prison jusqu’à l’intérieur, pratique aujourd’hui banale et coutumière dans les prisons dirigées par Christiane Taubira. Selon les premiers éléments de l’enquête, trois individus qui se livraient à une opération d’envoi clandestin de matériel à des criminels emprisonnés, surpris par une patrouille de la BAC, ont rejoint leur voiture et foncé sur les policiers. L’un des fonctionnaires a été blessé tandis que son collègue ouvrait le feu sur les criminels, dont l’un a été interpellé à ce moment-là.

Une course poursuite s’est engagée ensuite jusqu’à ce que les criminels arrêtent un véhicule de pompier pour soigner l’un d’eux, blessé lors de la fusillade. Les policiers sont alors intervenus et ont pu arrêter les deux autres membres du groupe.

Source

Voir les commentaires

Action contre une page pédophile

6 Avril 2015, 10:12am

Publié par Thomas Joly

Alors que les pages nationalistes sont censurées régulièrement à cause de l’utilisation de la croix celtique ou d’autres symboles européens (symbole de l’Aube dorée (XA, Χρυσή Αυγή), kolovrat russe, etc.), les administrateurs de Facebook ne semblent pas particulièrement pressés de supprimer des pages incitant clairement à la pédophilie !

Les réseaux nationalistes anglais ont fait circuler sur divers groupes cette page ignoble « Kids lover » (à gauche sur le visuel ci-dessus), appelant les gens à la reporter. Malgré une grosse campagne, la page a semblé tenir encore le coup 24 heures en exhibant fièrement ses 790 déviants sexuels méritant un châtiment exemplaire. Mais dans ce monde décadent, où les pédophiles sont protégés par l’État et les nationalistes sans cesse réprimés, personne ne va s’étonner de la lenteur des administrateurs de Facebook sûrement plus occupés à traquer la moindre croix celtique.

Source

Voir les commentaires

Chrétien : un mot qui ne passe pas dans le métro ! (par Jean-André Bossy)

6 Avril 2015, 09:56am

Publié par Thomas Joly

Rappel : Les Prêtres seront en concert à l’Olympia en juin prochain afin de récolter des fonds. Des affiches placardées dans le métro a disparu la mention « en soutien aux chrétiens d’Orient ». La RATP et sa régie publicitaire Metrobus ont confirmé avoir refusé de publier que le concert était au bénéfice des chrétiens d’Orient, expliquant que « cette information se situe dans le contexte d’un conflit armé à l’étranger, et […] que le principe de neutralité du service public qui régit les règles de fonctionnement de l’affichage par Metrobus trouve en effet dans ce cas à s’appliquer ».

Depuis 1997, début du gouvernement Jospin, le président-directeur général de Metrobus, régie publicitaire de la RATP, est monsieur Gérard Unger. Ce dernier fut également président de RMC et de SOFIRAD. C’est toujours sous la présidence de François Mitterrand que Gérard Unger fut nommé administrateur de l’INA. Il cumule également des fonctions aux conseils de surveillance ou aux directoires de Publicis, Médias et Régies Europe et Mediavision – Jean Mineur.

Ne le cachons pas, Gérard Unger est, par ailleurs, un militant PS de longue date.

En outre, Gérard Unger est président de l’antenne française de JCall, réseau associatif européen composé de Juifs européens et d’amis d’Israël, vice-président de la LICRA, et membre du Bureau exécutif du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

Le samedi 4 avril, veille de Pâques, est publié le communiqué suivant : « La RATP, dans un souci d’apaisement, et compte tenu de la situation humanitaire dramatique vécue par les minorités chrétiennes d’Orient dans les circonstances actuelles, a décidé d’offrir la possibilité de procéder à une nouvelle campagne d’affichage en mentionnant qu’elle est faite au profit de l’association L’Œuvre d’Orient. »

Alors que la mémoire des victimes du génocide juif est ardemment défendue par des organismes comme la LICRA, je suis attristé que la RATP et Metrobus choisissent les mots de « situation humanitaire dramatique », « dans le contexte d’un conflit armé à l’étranger » pour évoquer « l’éradication des chrétiens d’Orient » selon les propres termes de Laurent Fabius à l’ONU.

Enfin, ce geste généreux « d’offrir la possibilité », moyennant finances bien entendu (et certainement plus que trente pièces d’argent), me conforte dans ma conviction que c’est bien le mot « chrétien » qui dérange la RATP et Metrobus, comme Jésus de Nazareth a dérangé, en son temps, un ordre établi.

Ils devront aussi songer à remplacer les noms de station jugés contraires à la laïcité et à l’obligation de neutralité, comme Filles du Calvaire, Saint-Placide, Saint-Sulpice et autres Notre-Dame. Alors, tout sera accompli.

Source

Voir les commentaires

Jusqu’où iront-ils ? Pour Pâques, Boubakeur réclame le doublement de lieux de cultes islamistes en France

5 Avril 2015, 09:47am

Publié par Thomas Joly

Ce n’est pas un hasard si la très extrémiste Union des organisations islamiques de France (UOIF) et ses très provocateurs dirigeants ont choisi cette fin de semaine pascale pour organiser son congrès annuel. Comme depuis plusieurs années, les islamistes occuperont Le Bourget. Il s’agit, selon les mots relayés dans la presse du système qui s’en vante, du plus important rassemblement islamiste en Occident.

Ordinairement divisés voire ennemis, les islamistes font front commun pour l’islamisation de la France, pendant que les chrétiens – non pas étrangers mais autochtones – sont massacrés en Afghanistan, en Syrie, au Kénya, en Irak, souvent par des islamistes importés, qui ont, eux aussi, commencé par évoquer la « simple » construction de mosquées ou le droit de ne pas adopter les mœurs et traditions locales, d’exiger de manger ce qu’ils veulent.

C’est ainsi que le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Dalil Boubakeur a pris la parole durant le rassemblement de l’UOIF, une organisation jugée proche des Frères musulmans, mouvement considéré comme terroriste par de nombreux pays.

« L’Islam n’est plus un islam d’immigration, c’est un islam national qui a droit au même titre que les autres communautés en France à la reconnaissance et à la considération de la population française » a-t-il osé, avouant le caractère conquérant et dominateur de l’islamisme, avant de se lancer dans de violentes provocations : « Nous avons 2 200 mosquées. Il en faut le double d’ici deux ans […], je pense qu’il faut le double de mosquées ».

Alors qu’en France les hôpitaux, très largement fréquentés par les étrangers, ferment, Dalil Boubakeur n’a pas précisé comment seraient financés ces lieux de culte islamistes alors que de nombreux étrangers ne payent pas d’impôt. Selon lui, la République et 70 ans de politique antinationale ont abouti à ce tragique résultat : il y 7 millions d’islamistes en France.

« Les musulmans revendiquent leurs droits, tous leurs droits, rien que leurs droits » a de son côté déclaré Amar Lasfar, oubliant de préciser que pour les islamistes, la seule loi, le seul droit qui comptent c’est le Coran et que les sujets de droit qui comptent, ce sont les islamistes.

« Il faut que le nombre de mosquées reflète le nombre de musulmans […] Nous avons le droit [sic] de construire des mosquées, que les maires ne s’y opposent pas » a-t-il lancé menaçant, avant d’affirmer péremptoirement :

« Le petit musulman (…) a le droit [sic] d’avoir un plat de substitution » se réjouissant une fois encore de la complicité des élus de leur République contre la France et l’Europe :

« Il y a de moins en moins de maires qui s’opposent systématiquement à la construction de mosquées » a-t-il précisé.

De moins en moins de maires, mais de plus en plus de Français excédés par la destruction de leur culture, de leur histoire et leur génocide, comme l’ont montré les récents événements. Lors de ses rencontres, de nombreux islamistes sont invités, notamment Tarik Ramadan, qui interviendra à la tribune avec l’extrémiste antifrançais Edwy Plenel.

Source

Voir les commentaires

Quatre jeunes Français arrêtés pour avoir tenté de s’opposer à l’islamisation

4 Avril 2015, 19:52pm

Publié par Thomas Joly

Alors qu’elles laissent agir les corrompus dans les ministères et les assemblées, les pédocriminels dans les établissements de nos enfants, la justice et la police républicaines ont annoncé avoir arrêté quatre jeunes Français. Ils ont été placés en garde à vue et mis en examen pour association de malfaiteurs pour avoir préparé, selon le régime, une attaque contre un lieu de culte islamiste à Montélimar.

Pour s’assurer une publicité maximum, les agents de leur République ont arrêté les quatre jeunes hommes à l’École des pupilles de l’air de Montbonnot-Saint-Martin où ils étaient scolarisés. Ce sont des agents de la gendarmerie de l’air, responsables de l’enquête, qui ont mené la rafle des quatre adolescents, âgés de 16 et 17 ans mercredi.

Leurs accusateurs prétendent qu’ils avaient déjà commencé à réunir du matériel pour préparer un attentat, tout en soulignant qu’ils étaient loin de pouvoir passer à l’action. Ils auraient réalisé des repérages près du lieu de culte étranger.

Les mêmes autorités ont été contraintes de reconnaître qu’il s’agissait de jeunes hommes sans le moindre problème, inconnus des services de justice et de police, y compris de la police politique du régime. Ils ont donc été remis en liberté, subissant cependant un humiliant contrôle judiciaire.

Cette affaire rappelle l’attitude criminelle de leur République qui a imposé à la France des millions d’étrangers, dans une volonté de métissage et de multiculturalisme déjà vue à de nombreuses reprises dans l’Histoire et qui n’a offert comme conclusion que deux issues : la disparition des peuples colonisés ou leur réveil radical.

Source

Voir les commentaires