Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le rabbin Bernheim : encore plus drôle que Rabbi Jacob ! (par Nicolas Gauthier)

6 Mai 2013, 08:00am

Publié par Thomas Joly

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2013/04/gilles_bernheim.jpgDe Cahuzac à Guéant, les politiques nous jouent la foire aux bobards à guichets fermés. Mais, en ces temps de course à la compétitivité, les clercs ne semblent pas être décidés à se laisser rafler le marché ; d’où la nouvelle guignolade du grand rabbin Gilles Bernheim qui, en matière de poilade, devrait bientôt concurrencer le tenant du titre, le Rabbi Jacob incarné par le défunt Louis de Funès.

 

Ainsi, le mytho à chapeau rigolo, non content de s’être fait poisser sur son agrégation de philo imaginaire et ses grossiers bidonnages littéraires, vient-il d’être convaincu d’un nouvel « emprunt ». Et l’hebdomadaire Marianne de révéler, ce 4 mai dernier : « Plus grave et plus troublant [que le pillage en règle de ses Quarante méditations juives], un plagiat massif concernant la période de l’Occupation et la mémoire de son père. » La nouvelle arnaque n’a pas été publiée par n’importe qui, s’agissant de la revue Études du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) remontant à 2006 et intitulée : Des mots sur l’innommable. Réflexions sur la Shoah. Bref, ce n’est pas du Tom-Tom et Nana.

 

http://blog.efficastyl.fr/wp-content/uploads/2013/04/plagiat.jpgLa preuve : cette « réflexion sur Dieulefit, où son père a trouvé refuge sous Vichy. Le village de la Drôme a accueilli quelque 2.000 personnes (Juifs et résistants) dont aucune ne fut dénoncée ». Seul petit problème : « Cet écrit sur Dieulefit est en fait le plagiat quasi intégral du poète gaulliste Pierre Emmanuel, membre de Témoignage chrétien et d’Esprit, et résistant caché à Dieulefit. » Et, cerise sur le schtreimel, notre faussaire de l’Histoire a tout bonnement mis en scène son propre père à la place du Pierre Emmanuel en question. Un détail, comme dirait l’autre.

 

Comme si cela ne suffisait pas, convient-il encore de savoir qui, chez Marianne, tance notre Madoff à kippa : un certain Joseph Macé-Scaron, directeur adjoint de la rédaction. Un grand négligent, lui aussi, qui a tout oublié de son passé à l’Action française et au GRECE ; surtout ne jamais lui en parler, il est très chatouilleux sur le sujet. Un grand voyou, surtout, qui, à de multiples reprises, a été convaincu de plagiat, http://a142.idata.over-blog.com/0/51/65/79/TF1-13/les-aventures-de-rabbi-jacob.jpgque ce soit pour ses quatre livres et, pis encore, pour nombre de ses articles. Macé-Scaron qui fait la morale à Bernheim, c’est Nadine Morano qui donnerait des cours de maintien à Frédéric Lefebvre.

 

En attendant, il y en a un qui doit bien rigoler et qui joue, lui aussi, à guichets fermés dans toute la France, c’est Dieudonné. Lui, au moins, écrit ses sketches tout seul comme un grand. Résultat : ils sont autrement plus drôles que ceux de son confrère Gilles Bernheim, spécialisé, lui, dans le comique involontaire.

 

Source

Voir les commentaires

Frigide Barjot huée à Lyon

6 Mai 2013, 07:53am

Publié par Thomas Joly

 

La vieille bobo décadente gay-friendly, propulsée médiatiquement en tant que porte-parole des anti-mariage homo, a été légitimement huée et chassée par les véritables défenseurs de la famille traditionnelle à Lyon, dimanche 5 mai.

Voir les commentaires

Roger Holeindre au Congrès Nationaliste le 11 mai

4 Mai 2013, 21:58pm

Publié par Thomas Joly

Holeindre-congres-natio.jpg

Voir les commentaires

La pensée majoritaire : de la bêtise et du conformisme (par Michel Lhomme)

3 Mai 2013, 08:28am

Publié par Thomas Joly

pensee-uniqueLa découverte d’une zone cérébrale incitant l’être humain au conformisme éclaire d’un jour nouveau le débat sur l’influence des masses et des sondages. Le « biais de conformité » que l’on pourrait aussi appeler « syndrome de Panurge », désigne la tendance que nous avons parfois à délaisser notre raisonnement intime pour rallier l’avis de la majorité – indépendamment du bien-fondé de celui-ci.

 

Dès les années 1950, le psychologue Solomon Asch avait montré que dans une simple tâche perceptive consistant à comparer les longueurs de différents segments de droite, la connaissance de l’avis majoritaire suffit à faire prendre des décisions absurdes à des individus qui, isolés, auraient répondu pourtant correctement.

 

http://www.metamag.fr/photos/panurge%20insula%20t%C3%A9l%C3%A9chargement.jpgRécemment, des psychologues de l’Université de Princeton ont étudié ce qui se passe dans notre tête lorsque nous nous laissons entrainer dans des processus de ce type. Une structure cérébrale nommée Insula, repli du cortex cérébral au niveau des tempes, semble déterminer le basculement d’opinion, l’abandon de l’analyse personnelle au profit de la posture conforme aux attentes du groupe. Cette Insula est réputée centraliser des informations de nature émotionnelle en provenance du corps, et s’activer lorsque l’individu sent peser la menace d’être exclu de son groupe d’appartenance. Le biais de conformité résulterait d’une pression sociale exercée par le groupe sur l’individu, créant une peur d’être marginalisé. Les conséquences de cet effet touchent notamment et plus particulièrement aux mécanismes électoraux.

 

manipulationCondorcet, philosophe et mathématicien, avait déjà montré au XVIIIe siècle que le système démocratique livre des décisions sensées, à condition que les électeurs soient ignorants des décisions prises par leurs voisins (paradoxe de Condorcet). Autrement dit, il faut savoir se protéger du « biais de conformité ».

 

C’est aussi ce qu’a montré une étude réalisée dans l’entre-deux tours de l’élection présidentielle française de 2012. Quelque 1.000 votants étaient interrogés sur leurs intentions de vote au second tour. Dès lors qu’on leur présentait les résultats d’un sondage fictif allant dans le sens contraire de leur intention initiale, ils changeaient d’opinion dans 25 % des cas, pour rallier l’avis majoritaire exprimé par le sondage.

 

Neurosciences, mathématiques et psychologie sociale concordent donc sur un point : pour éviter de réveiller le mouton qui sommeille en l’homme, évitons de le perturber par des influences majoritaires.

 

Source

Voir les commentaires

Claude Guéant nous prend-il pour des imbéciles ? (par Dominique Jamet)

3 Mai 2013, 08:17am

Publié par Thomas Joly

http://www.impots-economie.com/images-impots-economie/2012/02/claude-gueant-trafic-cartes-grises.jpgOn se souvient peut-être encore des dix millions de francs, en liquide, qui avaient mystérieusement abondé le compte de campagne d’Édouard Balladur lors de sa malheureuse candidature à l’élection présidentielle de 1995. L’entourage du Premier ministre n’avait eu aucun mal à en expliquer l’origine : il s’agissait du produit des quêtes que des militants dévoués avaient collecté auprès des spectateurs électrisés par les discours de leur idole. Quant aux quelques millions qui, à la même époque, avaient rempli les caisses du Parti républicain alors dirigé par François Léotard, cette manne miraculeuse provenait tout simplement des fonds secrets mis à la disposition du gouvernement. Est-ce un conte bleu du même acabit que nous aurait servi l’autre soir à la télévision M. Claude Guéant, tout en onction, en sourires confits et en regards adressés au ciel ?

 

corruption 1S’il faut en croire l’ancien homme de confiance, puis ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy, deux marines d’un petit maître hollandais du XVIIe (dont le nom, à vrai dire compliqué – Andries van Eertvelt – lui avait échappé dans un premier temps) qui faisaient le plus bel ornement de ses collections privées, avaient attiré l’attention d’un ami avocat titulaire, comme vous, moi et M. Cahuzac, d’un compte en banque malaisien. Ce généreux amateur, apparemment meilleur connaisseur de l’art que du marché, n’avait pas hésité à acquérir les deux toiles pour un prix entre une fois et six fois plus élevé que la cote du peintre. Quand on aime, on ne compte pas, c’est bien connu. Et c’est ainsi que M. Guéant s’était défait de deux œuvres pourtant chères à son cœur pour la modique somme de 500.000 euros. Rien de plus banal ni de plus transparent, comme on voit, et c’est soit par pure distraction, soit par ignorance de la loi que l’heureux bénéficiaire de cette transaction avait négligé d’en informer le fisc, tout comme il n’avait pas cru devoir déclarer les primes de cabinet qu’il aurait perçues à la même époque, en toute illégalité.

 

http://images.doctissimo.fr/1/divers/jeux/photo/hd/4871076487/2150478f8b/jeux-menteur-big.jpgOn ne peut en tout cas que s’incliner devant le savoir-faire d’un homme à ce point discret et doué pour le commerce qu’il n’a même pas besoin de faire la moindre publicité ou de recourir à un intermédiaire professionnel pour réaliser une vente à de si avantageuses conditions. Plutôt que de se fourvoyer dans la politique, M. Guéant aurait dû se faire brocanteur, antiquaire, galeriste… ou marchand de fables.

 

Source

Voir les commentaires

Kosovo : un trafic d’organes avec Israël démantelé

3 Mai 2013, 08:04am

Publié par Thomas Joly

http://www.slate.fr/sites/default/files/imagecache/node-story/rein.jpgCinq hommes ont été condamnés lundi au Kosovo à des peines d’un an avec sursis à huit ans de prison pour leur implication dans un réseau de trafic d’organes humains dont la plaque tournante était une clinique de la banlieue de Pristina (capitale de cette province).

Les donateurs, originaires de Turquie et de pays de l’ancienne Union soviétique, étaient attirés vers une clinique qui leur promettait le versement de 10 à 12.000 euros. Les receveurs d’organes, des Israéliens pour la plupart, versaient entre 80.000 et 100.000 euros. Certains donateurs n’ont jamais reçu l’argent promis. Le scandale a éclaté à la fin 2008 quand un Turc, visiblement souffrant après avoir été opéré, a été intercepté à l’aéroport de Pristina.


http://www.moscowtopnews.com/image/article/0/9/6/2096.jpegL’affaire a d’autant plus gagné en notoriété qu’elle a fait écho aux accusations de trafic d’organes humains visant l’ex-guérilla albanophone de l’Armée de libération du Kosovo, en lutte contre l’armée serbe à la fin des années 1990. L’ALK est accusée d’avoir opéré des prisonniers – serbes notamment – et vendu leurs organes en Albanie voisine. Un rapporteur du Conseil de l’Europe, Dick Marty, a déclaré que les deux affaires étaient liées et touchaient aux plus hautes sphères du pouvoir au Kosovo, dirigé par l’ex-guérilla.

 

http://thebloodyellowhouse.files.wordpress.com/2010/12/mr-marty.jpgMais Dick Marty n’a pas souhaité témoigner à la demande de l’accusation, ce que le tribunal a regretté. Une équipe composée d’experts européens et dirigée par le procureur américain Clint Williamsondoit rendre un rapport en 2014 sur les accusations de Dick Marty. Les cinq condamnations prononcées lundi ne concernent que des ressortissants kosovars. Le directeur de la clinique Medicus, l’urologue Lutfi Dervishi, a été condamné à huit ans de prison pour crime organisé et trafic d’êtres humains. Son fils, Arban, a écopé de sept ans et trois mois. Un anesthésiste a été condamné à trois ans fermes et deux autres prévenus à un an avec sursis.Deux mandats d’arrêt ont été émis à l’encontre de deux autres suspects, un chirurgien turc, et le cerveau présumé du réseau, l’Israélien Moshe Harel.

 

Source

Voir les commentaires

Dimanche 12 mai, le Parti de la France défilera en hommage à Jeanne d'Arc

2 Mai 2013, 08:39am

Publié par Thomas Joly

http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/media/00/01/655319364.jpg

 

Le Parti de la France appelle ses militants et sympathisants à participer au défilé d'hommage national à Sainte Jeanne d'Arc. Rassemblement à 14h30 Place Saint Augustin.

 

13 mai 2012 2

Voir les commentaires

Le « mur des cons » : l’ultra-gauche dans ses œuvres (par Jean Rouxel)

2 Mai 2013, 08:29am

Publié par Thomas Joly

http://photo.parismatch.com/media/photos2/actu/politique/mur-des-cons-syndicat-de-la-magistrature/5481117-1-fre-FR/Mur-des-cons-Syndicat-de-la-magistrature.jpgLe 24 avril dernier, le site Atlantico a révélé l’existence d’un « mur des cons » dans le local du Syndicat de la Magistrature (SM).

 

Les « cons » en question sont des politiciens et journalistes de droite. Mais aussi des parents de victimes, comme le général Schmitt, père de la petite Anne-Lorraine qui avait été massacrée dans le RER par un pervers. Cet homme ne s’était pas enfermé dans sa douleur et avait décidé de se battre – notamment aux côtés de nos amis de l’Institut pour la Justice – pour que la justice cesse enfin de libérer des criminels dangereux et qu’elle défende les victimes de préférence aux assassins. [...]

 

S’il y a une leçon à retenir de ce scandale, c’est évidemment que compter sur une justice impartiale en France est faire preuve d’une touchante naïveté. Il y a pire, cependant. Et le pire tient aux réactions.

 

http://unionrepublicaine.fr/wp-content/uploads/2012/09/taubira.jpegLa Garde des Sceaux, Christiane Taubira, dont la quasi totalité du cabinet est proche du SM, a voulu enterrer l’affaire en saisissant le Conseil supérieur de la magistrature. Dans un pays normal, on aurait tout mis en œuvre pour éviter que ces fanatiques se trouvent en situation de juger quiconque. On aurait pris des sanctions immédiates et, notamment, de­mandé la dissolution de ce syndicat. Mais, Mme Taubira n’allait pas mordre ses alliés ! À ma grande surprise, cet enterrement de première classe lui valu une volée de bois vert de l’extrême gauche. L’inénarrable Mélenchon lui a d’abord donné une leçon de « liberté d’expression » (il est vrai que les communistes s’y connaissent !). Mieux encore, le SM, loin de faire profil bas, a eu l’audace d’attaquer son ministre de tutelle qu’il accuse d’avoir « cédé à la pression ». Cerise sur le gâteau : le Syndicat national des journalistes a apporté son soutien au SM… Et demandé des sanctions contre le journaliste qui avait révélé l’existence de ce « mur des cons ».

 

Curieux pays où les juges peuvent affirmer tranquillement que tous les citoyens de droite sont des « cons » et où les journalistes exigent un renforcement de la censure !

 

Source

Voir les commentaires

Oligarchie : le fils Fabius se fait encore griller

2 Mai 2013, 08:14am

Publié par Thomas Joly

http://www.gala.fr/var/gal/storage/images/media/images/actu/photos_on_ne_parle_que_de_ca/thomas_fabius/1301729-1-fre-FR/thomas_fabius_reference.jpgSerait-il moins doué que son père ?

Déjà condamné en 2011 pour une affaire d’« abus de confiance » dans laquelle il avait opté pour une procédure de « plaider-coupable », Thomas Fabius est de nouveau dans le collimateur de la justice. Cette fois, le parquet de Paris s’intéresse aux conditions d’achat d’un somptueux pied-à-terre acquis l’an passé pour sept millions d’euros. En juin 2012, le fils de Laurent Fabius, tout juste âgé de 31 ans, s’offre l’ancien appartement du réalisateur Claude Zidi. Un 280 mètres carrés situé au 199 bis d’une des artères les plus huppées de la capitale. Thomas Fabius a expliqué au Point avoir financé son achat par un emprunt bancaire assorti d’une mystérieuse garantie. D’autres sources impliquées dans la vente évoquent des gains de jeu…

 

argent-mainComment le fils du numéro deux du gouvernement, qui ne paie pas d’impôt sur le revenu alors qu’il est résident fiscal en France, a-t-il pu acquérir un bien de sept millions d’euros sans que les services de Bercy cherchent à en savoir plus ? À notre connaissance, Thomas Fabius n’a fait l’objet d’aucune enquête fiscale. Et cela, malgré un signalement de Tracfin, le service chargé de repérer les circuits financiers clandestins.

 

Source

Voir les commentaires

Cette gauche qui défend avant tout les salauds… (par Étienne Lahyre)

1 Mai 2013, 10:42am

Publié par Thomas Joly

http://www.leberry.fr/photoSRC/W1ZTJ1FdUTgIBhVOGwYSHgYNQDUVGFdfVV9FWkM-/le-ministre-delegue-au-developpement-pascal-canfin-le-24-avr_1103571.jpegPascal Canfin peut être fier de lui : en refusant, le 27 avril dernier, d’embarquer dans le même avion qu’un clandestin malien reconduit à la frontière par deux policiers, le ministre délégué au Développement est enfin sorti de l’anonymat. En mettant en avant ses « convictions personnelles » pour justifier sa décision, Canfin démontre son absence totale de culture de gouvernement et l’étendue de son incompétence.

 

Participer à un gouvernement, cela signifie qu’un ministre doit respecter scrupuleusement le principe de solidarité gouvernementale, illustré en son temps par Jean-Pierre Chevènement : Canfin a choisi d’ouvrir sa gueule, fera-t-il preuve de cohérence en démissionnant ? Hollande fera-t-il preuve d’autorité et de courage pour la première fois de sa vie en virant son ministre ? Pour avoir manifesté publiquement son opposition aux essais nucléaires en 1974, la carrière ministérielle de Jean-Jacques Servan-Schreiber avait duré en tout et pour tout 12 jours…

 

http://www.france24.com/fr/files_fr/imagecache/france24_169_large/article/image/20091020-charter-afghans.jpgCanfin fait partie de ces gens pour qui une décision de reconduite à la frontière équivaut à un aller simple pour la chambre à gaz : l’ombre de Maurice Papon planerait encore sur les préfectures de la République. Cet individu a-t-il un jour mis les pieds au service des étrangers d’une préfecture ? Connaît-il les conditions de travail des agents concernés ? Intimidations, menaces, culpabilisation permanente… Ces fonctionnaires ont un tort : ils appliquent avec loyauté et discernement les lois de la République. Peu considérés et rarement défendus pas une hiérarchie soumise à la dictature des minorités nuisibles telles l’ineffable Réseau éducation sans frontières, ils doivent passer sous les fourches caudines des juges administratifs chargés d’apprécier la légalité des décisions des préfectures. Ce contrôle est particulièrement tatillon, certains magistrats (qui, bien souvent, ne connaissent strictement rien à l’administration active) prenant un malin plaisir à contrecarrer, pour des raisons idéologiques, l’action des préfets : le Syndicat de la magistrature, qui sévit au sein de l’ordre judiciaire, n’ayant pas, en effet, le monopole de la partialité…

 

Clandestin-avion.jpgSi un clandestin est effectivement reconduit à la frontière, c’est parce qu’un représentant de l’État l’a décidé puis, dans la quasi-totalité des cas, parce qu’un juge l’a autorisé. Mais pour Canfin et ses amis, cela ne suffit toujours pas : leur « morale » est supérieure aux lois républicaines et aux décisions de justice. Enfin, à certaines d’entre elles : il y a les lois « généreuses », et celles — au hasard, l’ensemble des lois relatives aux étrangers — qui symbolisent l’oppression de l’État policier. Celles auxquelles il est légitime, voire souhaitable de désobéir. Mais si un ministre incite ouvertement au non-respect d’une partie des lois de la République et des décisions de justice, comment l’autorité de l’État peut-elle continuer à s’exercer ?

 

Noir tue blancLast but not least : le Malien reconduit à la frontière aurait purgé une peine de prison pour viol aggravé sur mineur. La circonstance que le ministre ignorait cet élément n’atténue pas son inconséquence : en prenant parti, par principe, pour l’étranger contre l’État républicain et ses fonctionnaires, il correspond parfaitement à la célèbre définition de Rousseau qui vitupérait « ceux qui aiment les Tartares pour se dispenser d’aimer leurs voisins ». Il est représentatif de cette gauche pour qui le général Philippe Schmitt, dont le seul tort est d’avoir eu la douleur de perdre sa fille Anne-Lorraine, tuée par un multirécidiviste, mérite d’être accroché au « mur des cons ». Il est représentatif de cette gauche dont la conscience morale est Robert Badinter, avocat de Patrick Henry, assassin de sang-froid du petit Philippe Bertrand, âgé de 8 ans. Cette gauche qui se veut l’incarnation du bien mais défend, d’abord et avant tout, les criminels et les salauds, contre les victimes et les honnêtes gens.

 

Alors, monsieur le président de la République, tenez enfin une de vos promesses : pratiquez le tri sélectif, et jetez donc ce déchet vert… au broyeur !

 

Source

Voir les commentaires

Espagne : le Camp des Saints

1 Mai 2013, 10:31am

Publié par Thomas Joly

 

Profitant du changement de garde, entre 150 et 200 migrants ont organisé un assaut massif à la frontière et 70 ont finalement passé la barrière séparant le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla.

 

Source

Voir les commentaires

1er mai 1776 : naissance des Illuminatis de Bavière

1 Mai 2013, 10:26am

Publié par Thomas Joly

http://www.nouvelordremondial.cc/wp-content/uploads/2007/10/les-illuminatis.jpgCe jour-là fut créé l’ordre secret des « Illuminés (ou Illuminatis) de Bavière », prétendant ressusciter les mystères de Mithra, par le franc-maçon révolutionnaire Adam Weishaupt (né juif, baptisé puis éduqué par les Jésuites avant d’évoluer) et cinq autres frères (dont le chanoine Rocca et Benjamin Franklin).

Ils seront 2500, cinq ans après.

Cette puissante secte occultiste a joué un rôle important dans la survenue et le déroulement de la Révolution française (selon l’abbé Barruel notamment).

 

Selon certaines théories, l’ordre des Illuminés de Bavière qui a officiellement disparu en 1786 après une répression par les autorités du Sud de l’Allemagne, aurait survécu et se trouverait au sommet de la hiérarchie occulte qui travaille à l’avènement du nouvel ordre mondial.

 

Source

Voir les commentaires

Une pub Benetton avec des esclaves bangladais ?

30 Avril 2013, 08:46am

Publié par Thomas Joly

http://www.lexpress.fr/pictures/1150/589127_des-secouristes-au-milieu-des-decombres-de-l-immeuble-effondre-a-savar-au-bangladesh-le-25-avril-2013.jpgDans les décombres de l’immeuble d’ateliers textiles qui s’est effondré au Bangladesh, on a (logiquement) retrouvé des vêtements de diverses marques occidentales, dont Benetton.

 

On connaît le goût de Benetton pour les publicités scandaleuses et choquantes. C’en serait une toute trouvée que de montrer une chemise de la marque avec du sang bangladais dessus… D’une des semi-esclaves des marques occidentales, payées 30 € par mois…

 

Mais ce n’est pas ce genre de scandale que Benetton aime exploiter…

 

Source

Voir les commentaires

On déshabille la Grande Muette jusqu’au caleçon ! (par Gabrielle Cluzel)

30 Avril 2013, 08:24am

Publié par Thomas Joly

http://www.bvoltaire.fr/media/2012/11/boulevard-voltaire-armee-francaise.jpgLe livre blanc de la Défense vient d’être remis à François Hollande. Neuf mois se sont écoulés depuis la création de la commission chargée de le rédiger, et dans l’intervalle, les rumeurs sont allées bon train : on a parlé d’un bras de fer avec Bercy, d’un arbitrage entre un plan Z apocalyptique et un plan Y catastrophique et même de la possibilité de se séparer de l’emblématique porte-avions Charles de Gaulle.

 

Alors, ce qui ressort finalement du livre blanc paraît, par comparaison, presque rassurant. Un peu comme lorsqu’on s’attendait à un tsunami et qu’il ne nous tombe dessus qu’une tornade qui arrache la toiture, ou que l’on se pensait bon pour les soins palliatifs et que l’on ne nous annonce qu’un cancer encore peu métastasé.

 

http://s1.lemde.fr/image/2012/03/29/534x267/1677526_3_1f36_des-militaires-francais-embarquent-le-28-mars_3eb964cbc4bf30de8c3aba6e1fdf2a56.jpgOn prévoit pour l’Armée une suppression de 20.000 postes supplémentaires, ainsi qu’une nouvelle baisse des crédits (l’enveloppe de 179,2 milliards d’euros annoncée paraît constante comparée à l’année passée, mais elle comprend en réalité 4,5 milliards de recettes exceptionnelles : ventes d’immobilier, d’actions de sociétés, de fréquences hertziennes).

 

On se dit, somme toute, que pour des socialistes, ils y vont plutôt mollo. Et que d’ailleurs, c’est une constante. Déjà sous Mitterrand, il se disait que la Défense n’avait pas été si malmenée qu’on l’avait auguré, comme si la gauche, en découvrant la chose militaire, goûtait les joies de ce joli joujou, cette administration bien huilée qui a l’avantage insigne sur les autres d’obéir au doigt et à l’œil sans se poser de questions. Ou plutôt de ne pas les poser à voix haute.

 

http://www.lavoixdunord.fr/sites/default/files/articles/ophotos/20130202/165325426_mali_le_president_francois_hollande_accueilli_.jpgEt la seule chose, du reste, dans laquelle Hollande n’ait pas échoué depuis un an, le seul registre lui ayant valu un peu de popularité, c’est son intervention malienne. Jean-Dominique Merchet, du blog Secret Défense, souligne que Hollande a mené l’action d’une façon toute « virile » qui a pleinement satisfait les militaires… Pour une fois que le pauvre garçon pouvait échapper aux revendications des trans, des bi, des gays, des lesbiennes et gambader librement dans un domaine bien étranger à ses tigresses féministes (Trierweiler à la maison, Belkacem et consorts au bureau), on comprend qu’il en ait profité un max pour bomber le torse.

 

http://www.jolpress.com/sites/default/files/styles/article_content_big/public/field/image/gauloises-en-colere.jpgMais pour ne pas être aussi dramatique qu’on le supposait, la réforme prévue n’en reste pas moins terrible pour l’institution. Car cette coupe sombre de 20.000 postes vient se rajouter aux 54.000 dont Sarkozy avait déjà programmé la suppression en 2008. Pourquoi se gêner, hein ? Quand les autres administrations poussent des cris d’orfraie et bloquent le pays dès que quiconque se penche sur leur budget, ceux-là encaissent stoïquement tous les coups. Même les interminables bugs du système de gestion des soldes Louvois n’ont pas réussi à susciter la gronde. (À peine celle d’une poignée d’épouses, « un paquet de gauloises », sur Facebook). Ainsi va la vie : lorsque, dans une fratrie, il y a un brave petit qui ne râle jamais pour mettre le couvert, il devient vite corvéable à merci.

 

http://f5.img.v4.skyrock.net/8533/52108533/pics/2102963179_small_4.jpgAlors ces bons gars qui n’ont pas le droit de grève, pas de syndicat (et encore moins de « mur des cons »), que l’on projette durant de longs mois à l’étranger loin de leur famille, qui accusent de lourdes pertes humaines, qui bossent sans moufeter, rafistolent leur matériel avec des bouts de ficelle, font des miracles avec des bouts de chandelles — de l’aveu même des Américains qui les observent en opérations — et qui protestent à peine quand on ne paie pas leurs soldes, vous conviendrez qu’il est bien tentant de les plumer et de les plumer encore. En déshabillant la Grande Muette jusqu’au caleçon, on pourra rhabiller en fanfare d’autres ministères plus bruyants. L’Éducation nationale, par exemple…

 

La crédibilité, l’indépendance, la souveraineté de la France ? Mais quel gouvernement peut encore s’offrir le luxe de regarder aussi loin ? Comme si la France n’était pas devenue la simple juxtaposition d’intérêts individuels à satisfaire avant les élections…

 

Source

Voir les commentaires

Bouteflika crache sur la France mais se fait soigner à Paris… (par Kader Hamiche)

30 Avril 2013, 08:06am

Publié par Thomas Joly

http://www.algerienews.info/wp-content/uploads/2012/12/boutef-PH-AMINE-B-5.jpgLe Président algérien Bouteflika a été hospitalisé au Val de Grâce. Cet homme auréolé de sa gloire de pseudo-moudjahiddine de la révolution algérienne vient donc se faire soigner dans un hôpital de l’ancienne puissance coloniale dont pas une semaine ne se passe sans que lui-même, son FLN, ses sbires, leurs supporters porteurs de valises, tous thuriféraires de l’union sacrée (les Elkabbach, Morin, Daum et autres Stora) contre la Nation française, ne déversent sur elle un tombereau d’insultes.

 

Si Bouteflika avait un tant soi peu de nif (vergënza, en Espagnol ; en français, vergogne mais le mot n’a plus cours depuis que la vertu s’en est perdue), il aurait honte de lui-même et de son peuple. Au lieu de quoi, comme son peuple qui défile à Alger le dimanche contre la France et fait la queue le lundi devant notre ambassade pour obtenir des visas, lui nous calomnie et nous agonise d’injures puis appelle nos médecins au secours. Que n’a-t-il plutôt fait en sorte de préserver l’héritage que la France « coloniale » a laissé aux Algériens en entretenant les centaines d’hôpitaux qu’elle y avait bâtis. Et pourquoi ne fait-il pas confiance aux médecins algériens, dont la plupart sont formés en France avec des bourses d’études françaises ?

 

http://www.algerie-francaise.org/tortures/photos/tortures1.jpgMais le peuple français et ses dirigeants ne leur cèdent rien en petitesse. Ces Algériens qui nous conspuent et leur chef qui nous insulte, nous les recevons par centaines de milliers, nous leur donnons des droits sociaux et des retraites, la nationalité française et la protection de notre droit et de notre démocratie, un droit et une démocratie qu’ils ont été incapables, en 50 ans, d’instaurer chez eux. Ces Algériens qui ont massacré 150.000 Harkis, enlevé et tué des milliers de Pieds-noirs, et leur chef qui leur en a donné l’ordre (selon Pierre Messmer), les Français les reçoivent et les dorlotent tandis qu’ils crachent à la gueule de leurs victimes.

 

Bouteflika soigné au Val de Grâce, c’est, toute proportion gardée, comme si la France recevait et soignait Himmler. Le gouvernement français l’aurait-il toléré ? À supposer qu’il l’eût fait, les Juifs de France l’auraient-ils permis ? La presse et nos droits-de-l’hommistes l’eussent-ils tu ? N’auraient-ils pas aussitôt défilé banderoles au vent, et campé col ouvert devant les caméras face au Val de Grâce ? Nous savons que ce que le gouvernement n’eût pas permis, ce que l’intelligentsia antiraciste n’eût pas toléré, ce que la presse n’eût pas tu pour un génocidaire nazi, l’est pour un égorgeur algérien. Pourquoi ce deux poids, deux mesures ?

 

Bouteflika, c’est aussi l’homme qui, reçu en grande pompe en 2000, s’est permis, sur le service public de télévision, de traiter les Harkis de traitres et de les comparer à des « collabos de l’armée d’occupation nazie » sans qu’aucun de nos irresponsables politiques ne moufte. Il récidivait – et se faisait applaudir — dès le lendemain à la tribune de notre Assemblée nationale, devant un parterre de députés dépités et ratatinés sur leurs sièges.

 

http://e5.img.v4.skyrock.net/9333/34959333/pics/1326856572.jpgAlors, nous, les Pieds-noirs et les Harkis, nous devons, une fois de plus, nous battre, ou plutôt nous débattre, seuls, pour que notre dignité et celle des patriotes français soient respectées. C’est pourquoi j’appelle les Pieds-noirs et les Harkis de Paris et de sa région à se mobiliser, ne serait-ce-que symboliquement, pendant quelques heures, devant l’hôpital du Val de Grâce. Et j’appelle tous les patriotes français qui en ont assez qu’on foule la France aux pieds à nous rejoindre.

 

Source

Voir les commentaires