Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le PS va museler la liberté d’expression sur le web

26 Février 2013, 11:36am

Publié par Thomas Joly

http://24heuresactu.com/wp-content/uploads/2013/02/censure-538x360.jpgLe gouvernement et les sénateurs socialistes planchent sur un projet de loi afin de limiter « d’encadrer » la liberté d’expression sur internet. Les fanatiques de la bien-pensance songent même à détruire modifier la loi sur la liberté de la presse de 1881, pilier de la liberté d’expression en France. Le web chinois, c’est maintenant !

 

 Le pouvoir socialiste a chargé les sénateurs de former un groupe de réflexion sur les modalités d’une restriction de la liberté d’expression sur internet. Le gouvernement a évidemment prévu de participer à cette nouvelle priorité nationale.

 

La sénatrice EELV Esther Benbassa a expliqué le projet dans une tribune pour le Huffington Post de l’ex femme de DSK, Anne Sinclair. On comprend mieux pourquoi ils veulent limiter la liberté d’expression aux journalistes encartés accrédités.

 

benbassa.jpgL’écolo avoue que le projet du gouvernement est de modifier la loi de 1881, qu’elle considère comme n’étant « plus appropriée aux nouvelles technologies » (un peu comme le mariage et la conception dégoûtante d’enfants via les rapports sexuels).

 

On l’aura compris, l’objectif de la majorité est de « limiter les dérapages ». Quand on a vu pendant le débat sur le mariage homo à quel point les « dérapages » étaient quotidiennement imaginés par les socialistes et leur médias soumis, pour faire taire toute parole d’opposant, on imagine ce qu’ils nous préparent… Et ça fait froid dans le dos ! Le mot vide de sens « dérapage », permet aux autorités de choisir les idées qu’ils jugent « dangereuses » et ainsi d’imposer leur vison orwellienne du progrès en faisant taire les positions discordantes.

 

« Notre problématique sera : ‘comment encadrer Internet sans porter atteinte à la liberté d’expression ?’. [...] J’ai conscience que c’est une question très délicate car on peut très vite saper la liberté d’expression. Mais les mots peuvent aussi tuer », assure Benbassa afin de justifier la volonté du gouvernement de museler toute idée subversive, toute réflexion contraire à la doxa libérale libertaire chère à nos élites intellectuelles, qui sont d’ailleurs les seules à savoir ce qui est bon pour nous.

 

 http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2012/05/ac_najat_vallaud_belkacem_1000_01.jpgAprès avoir vidé de sa substance la loi de 1881, les socialistes prévoient d’aller encore plus loin, avec l’obligation pour toutes les plateformes internet de nommer un « directeur de la publication » (SIC) responsable juridique des contenus publiés sur son site. Quelqu’un a dit censure ? Vont-ils aussi nous demander d’envoyer nos articles à Solferino pour relecture avant publication ?

 

Comme on pouvait s’y attendre, la dangereuse belle Najat Vallaud-Belkacem a défendu ce projet avec lyrisme, tout en admettant à mots couverts que les opposants seront traqués par des mains « fermes et déterminés ».

 

« Nous aurons peut-être la main tremblante au moment de modifier la loi de 1881, mais sachez que cette main sera néanmoins ferme et déterminée« , a déclaré la porte-parole du gouvernement.

 

http://www.dreuz.info/wp-content/uploads/7750518565_manuel-valls-ministre-de-l-interieur.jpegMême son de cloche chez un Valls de plus en plus décevant (faut bien donner des gages aux idéologues totalitaires du parti), qui s’insurgeait récemment d’une « certaine impunité » juridique, lors de l’affaire du hashtag #UnBonJuif (sur Twitter, des milliers de blagues de plus ou moins bon gout sur les Juifs avaient provoqué la colère des censeurs de tous poils, assos antiracismes et Parti Socialiste). Pour aller plus loin, le ministre de l’intérieur a même regretté le « laxisme » de l’Amérique du Nord en matière de Liberté d’expression (SIC). Qu’ils sont méchants ces Américains, les gens ont même le droit de dire ce qu’il veulent dans ce pays ! Ne t’inquiète pas Manuel, on en est loin dans notre république socialiste paradisiaque…

 

On aura évidemment compris que le seul objectif des instigateurs de ce projet liberticide est de mettre fin à un espace de liberté devenu trop gênant, afin que les citoyens ne puissent plus avoir accès à une information alternative autre que celle distillée par les journalistes subventionnés, quand pas issus du service public.

 

Cette volonté de cadenasser l’opposition idéologique en ligne se comprend mieux à la lumière des derniers sondages qui ont été réalisés sur la vision qu’ont les Français des médias « traditionnels ».

 

Vote presseCette étude publiée par l’Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique (oJim) démontre que les Français considèrent que les médias sont « peu ou pas indépendants » à 95%, « influencés par leurs propriétaires » à 88%, et « par les annonceurs » à 81%. « La liberté d’expression tend à se dégrader en France » pour 85% d’entre eux, « les journalistes sont classés à gauche » pour 47% d’entre eux, « très à gauche » pour 39%, « éloignés des réalités » pour 89%, et 60% des Français estiment que « leur manque de pluralisme idéologique nuit à leur indépendance ».

 

Pour toutes ces raisons, Internet est considéré comme « le média le plus indépendant » par 94% des Français, comme « respectant le plus la liberté d’expression » par 75% des sondés et 82% d’entre eux pensent qu’il faudrait que « l’éventail idéologique des journalistes soit davantage pluraliste » pour pouvoir endiguer la crise de la presse papier.

 

Comme quoi, les Français sont loin d’être aussi sots que ne le pensent cette caste médiaticosocialiste… Une caste qui a donc toutes les raisons de vouloir faire taire les voix dissidentes sur la toile. [...]

 

Source

Voir les commentaires

Pédophilie dans une école juive parisienne : le directeur-rabbin mis en examen ! (par Yves Darchicourt)

25 Février 2013, 10:42am

Publié par Thomas Joly

http://us.123rf.com/400wm/400/400/kobby_dagan/kobby_dagan1205/kobby_dagan120500054/13669746-meron-israel--10-mai-les-cheveux-rabbin-coupes-enfant-lors-d-39-une-ceremonie-dans-halake-bar-yo-39-.jpgUn rabbin arrêté par la police parisienne ! Épouvantable remake de l'innommable ? Il y avait là de quoi remuer tripes et boyaux des grandes consciences, pétrifier d'horreur les sourcilleux gardiens de l'inaltérable mémoire des heures les plus sombres et déchaîner scribouillards et animateurs en infos de toute la médiacrassie. Pourtant quasi silence radio, défaut d'image et papiers fort discrets !

 

Il faut dire que le rabbin en question est aussi le directeur de l'école juive orthodoxe Beth Hanna, un établissement pour garçons du 20e arrondissement de Paris et qu'il a été alpagué par la brigade de protection des mineurs avant d'être mis en examen pour « non dénonciation d'atteintes sexuelles sur mineurs de 15 ans. » Autrement dit le religieux a couvert des agissements aussi pédérastiques que pédophiles. Pourtant alerté dès l'été dernier par des parents de jeunes élèves victimes pedophilie stopd'attouchements de la part d'un surveillant, l'éminent membre de la communauté Loubavitch n'a non seulement pas répercuté les faits à la police comme il en avait l'obligation, mais a fait pression sur les familles pour que celles-ci gardent le silence pour « préserver l'honneur de la communauté. »


Il aura fallu qu'un couple de parents passe outre les injonctions d'omerta pour que l'affaire soit révélée et - tardivement - condamnée par le Grand Rabbin de France. Cela dit, un semblable fait divers se déroulant dans un établissement chrétien et mettant en cause un prêtre catholique aurait été largement couvert par les médias et monté en épingle, on aurait évoqué une enquête approfondie ou une possible fermeture de l'école et on aurait peut-être même vu se pointer quelques femen, deux ou trois jeunes communistes, un Mélenchon et un raton-laveur pour une gesticulation bachique unitaire. Selon que vous serez....

 

Source

Voir les commentaires

Mariage pour Tous : petit coup de zoom sur les magouilles « sondagières » de l’IFOP

25 Février 2013, 10:28am

Publié par Thomas Joly

http://photo.parismatch.com/media/photos2/actu/politique/christiane-taubira3/5341090-2-fre-FR/Christiane-Taubira.jpgOn le sait, tous les médias français ont été très largement favorables au projet de loi porté par Christiane Taubira visant à instituer le droit au mariage homosexuel, mariage piteusement et malhonnêtement rebaptisé Mariage pour Tous afin de ne pas trop choquer le bourgeois et le petit peuple. « Favorables » étant d’ailleurs un qualificatif bien frileux pour évoquer la véritable propagande, la désinformation massive même qui pendant plusieurs -et très longs- mois a envahi colonnes de journaux, studios de radio et plateaux de télévision.

Mariage homoUne propagande  au nom de l’égalité et de la justice de tous les citoyens, bien entendu. Au nom - enfin et surtout - du « progrès ». Ah, le PROGRES… ce grand mot de l’époque… ce vocable fourre-tout, cette auberge espagnole de la bien-pensance, ce concept vidé de tout sens réel par la grâce de nos oligarchies médiatico-politiques (et qu’elles soient soi-disant de gauche ou prétendument de droite), et qui permet à ces  cuistres, ces défaiseurs d’opinion, ces bourreurs de crânes, de qualifier de manière définitive et positive le mariage homo ou la légalisation du cannabis, les salles de shoot ou les mères porteuses (GPA), la fécondation assistée détachée de l’union homme-femme (PMA) ou la théorie du genre, l’adoption par des couples homosexuels ou la pilule pour les mineures (et sans l’accord de leurs parents), l’euthanasie, la démission judiciaire, la repentance perpétuelle… et demain on ne sait trop quoi encore, dès lors que cela permettra de faire un peu plus voler en éclats les structures traditionnelles et parfois plurimillénaires de notre société (et en l’occurrence de toutes les autres).

 

http://www.causeur.fr/wp-content/uploads/2009/11/pierre-berge-sidaction.jpgUn «  progrès » porté et défendu par des têtes de gondoles au prestige et à la légitimité intellectuelle et démocratique incontestables ayant pour noms Pierre Bergé, Jean-Michel Ribes, le lobby LGBT, Jean-Luc Roméro, Noël Mamère, Virginie Despentes, Laurent Ruquier, Rama Yade, Bernard-Henri Lévy, Charles Berling, Christophe Alévêque, Laurence Ferrari, Bertrand Delanoë, Audrey Pulvar, Arielle Dombasle, Roselyne Bachelot (j’en passe et des meilleurs), avec en cerises sur le gâteau la nouvelle Pompadour, la concubine (toujours mariée) de Flambi 1er et - bien-sûr ! - la nouvelle coqueluche des médias, la fooormidable Christina Taubira. Il est sûr qu’à la seule lecture de cette petite liste non exhaustive, on a effectivement et immédiatement la certitude absolue d’avancer vers la lumière ! Lire la suite

Voir les commentaires

La manipulation idéologique jusque dans Plus Belle La Vie

23 Février 2013, 10:41am

Publié par Thomas Joly

poubelle-la-vie.jpgL’historien Jean-Yves Le Naour a publié un ouvrage sur le téléfilm de France 3, Plus Belle La Vie, intitulé « Plus belle la vie : la boîte à idées », qui est sorti le 13 février. Fasciné, l’intello bienpensant est à deux doigts de l’érection en découvrant que les fictions populaires françaises contiennent la même idéologie progressiste que l’art élitiste parisien.


Quel est le point commun entre une série télévisée bas de gamme pour ménagère de moins de 50 ans provinciale et le vernissage d’une galerie d’art contemporain parisienne ? On nous explique dans les deux cas comme il est formidable, égalitaire et tolérant de permettre aux homosexuels de se marier et d’avoir des enfants. On nous explique dans les deux cas que les jeunes « racailles de banlieue » sont en fait des victimes du racisme des Français.

 

lobotomie-TVBref, l’art subventionné français partage la même bienpensance, qu’il soit populaire ou élitiste !

 

C’est ce que vient de découvrir Jean-Yves Le Naour, qui dans son mépris parisianiste pensait sans doute qu’une émission pour le peuple était forcément truffée de références à Johnny et de blagues homophobes. « J’ai découvert que, loin d’être aussi politiquement correcte que le prétendent ses détracteurs, « Plus belle la vie » est une série relativement audacieuse pour la production nationale« , explique ainsi le chercheur (également subventionné). On sent d’ailleurs dans cette phrase toute la condescendance d’un homme qui méprisera toujours la série mais qui lui accorde désormais un bon de bonne moralité. Puis sur le fond, quelle phrase idiote : peut on être plus politiquement correct qu’en défendant le mariage homo ?

 

http://fanpblv.kazeo.com/sites/fr/photos/748/Thomas-et-Florian_748678-L.jpg« On y voit des jeunes filles avorter, des homosexuels en veux-tu en voilà, une apologie de l’amour libre et du métissage, des plaidoiries pour les sans-papiers, etc. Même la question de l’islam, minée par la propension des fondamentalistes à parler au nom de tous les musulmans et à jeter l’anathème à tout ce qui ne correspond pas à la vulgate rigoriste, est abordée dans le feuilleton. Au centre du récit, on trouve le vivre-ensemble, le rejet du communautarisme, la promotion de ce que l’on appelle la « diversité », et ce n’est pas un hasard si la plupart des couples de « Plus belle la vie » sont mixtes. Les scénaristes ont même poussé la perversion démocratique jusqu’à faire tomber amoureux un flic raciste et une policière beurette. »

 

Tout est dit dans cette analyse béate quant à la nature de Plus Belle La Vie, qui n’est rien d’autre qu’un outil de propagande destiné aux classes « inférieures » qui n’ont pas l’intelligence pour accéder à la subtilité des artistes indépendants, afin que ces dernières comprennent quand même que la droite (la patrie, les frontières, l’ordre, la religion…) c’est le mal. Les poncifs idiots de la doxa de gôche, l’idéologie répugnante des enfants de 68ards sont bien distillés via la société du spectacle à absolument toutes les couches de la société. Voilà Le Naour rassuré !

 

http://www.sortiraparis.net/images/800/808/29490-arthur-elie-semoun-dany-boon-yael.jpgIl n’y a bien que lui pour croire que c’est une surprise : s’il regardait un peu plus les médias de masse, il se rendrait compte que de Christophe Dechavanne à Jean-Marc Morandini, en passant par Miss France et toutes les émissions de téléréalité, l’idéologie distillée aux « beaufs provinciaux » qu’il exècre, est pourtant exactement la même que celle qu’il reçoit sur Arte ou dans Technikart. Les Michael Youn, les Shy’m, les Elie Semoun et autres vedettes de la TNT qui plaisent tant à la populace, défendent avec autant de conviction (et de résonance) le mariage pour tous les homosexuels et l’homoparentalité pour tous, que les Torreton, Thomas Fersen, Anaïs et autres La Grande Sophie, qui fascinent nos bobos.

 

Au final, Plus belle la vie est le versant populaire et provincial du grand journal (d’ailleurs les deux émissions sont diffusées à la même heure) : l’idée est, sous couvert de divertissement, de servir l’idéologie ambiante et de dénoncer le politiquement incorrect de ces ordures de réacs et de cathos !

 

De PBLV à Tracks, la propagande libérale-libertaire ne fait pas de discrimination sociale !

 

Source

Voir les commentaires

C’était un 23 février

23 Février 2013, 10:34am

Publié par Thomas Joly

 

1981 : en Espagne, alors que le roi Juan-Carlos trahissait tout en bradant l’héritage du général Franco, offrant le pays à la Franc-maçonnerie et à toute la racaille politicienne, la situation politique avait rapidement dégénéré.

 

Une tentative de coup d’État eut donc lieu ce 23 février, impliquant divers officiers et soutenue par les nationalistes.

 

Ce jour-là, le lieutenant-colonel Antonio Tejero Molina (père de 6 enfants), voulant rétablir un régime d’ordre, s’empara de la chambre des députés, avec sous ses ordres de nombreux policiers.

 

Il garda les politicards prisonniers jusqu’au lendemain, après que l’échec du coup d’État (du à l’intervention expresse de Juan-Carlos) fut indiscutable…

 

Molina fera 15 ans de prison.

A sa libération, il se rendra pour sa première sortie au Valle de Los Caïdos, immense mausolée où sont notamment enterrés le général Franco et Jose-Antonio Primo de Rivera.

 

Source

Voir les commentaires

L’ennemi n°1 des abeilles ? L’Union Européenne ! (par Robert Ménard)

22 Février 2013, 10:49am

Publié par Thomas Joly

http://www.welovegreen.fr/wp-content/uploads/2012/09/abeille-miel1.jpgVoilà l’exemple même du combat d’un David contre un Goliath. En l’occurrence, celui de mes amis les apiculteurs contre l’horreur bureaucratique bruxelloise. Eh oui, les eurocrates ont encore frappé. Cette fois, dans leur collimateur, le miel. Ce produit, incarnation même de la nature et de ses bienfaits, pourrait se retrouver, si l’on ne contrecarre pas rapidement les délires communautaires, dans la catégorie du tout-venant, du n’importe quoi, qui vous inspire la même confiance qu’une barquette de Findus.

 

De quoi s’agit-il ? Accrochez-vous, c’est un peu tortueux, à la manière de la logique européenne. La Commission s’apprête en effet à modifier les règles d’étiquetage du miel afin de ne plus avoir à préciser si celui-ci contient ou pas… des OGM ! Et tout cela, au nom de la « régularisation des flux commerciaux ». Derrière ce jargon incompréhensible, il s’agit, pour nos bureaucrates, de contourner un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne qui, en septembre 2011, avait conclu que le miel d’un apiculteur bavarois n’était pas commercialisable parce que contenant plus de 0,9 % de pollen contaminé par des OGM. Or la réglementation prévoit que ce seuil dépassé, il est obligatoire de préciser la mention « OGM » sur l’emballage. Pas du meilleur effet sur un pot de miel, vous en conviendrez…

 

http://media.paperblog.fr/i/417/4174491/ue-miel-contamine-ogm-devrait-recevoir-autori-L-_MeFT_.jpegQuand on sait que 40 % du miel consommé en Europe est importé – principalement de Chine et d’Argentine – on comprend le lobbying d’enfer de ces pays qui ne veulent pas qu’on aille regarder de plus près le taux d’OGM contenu dans les récoltes de leurs abeilles ! Du coup, au nom de la « levée de toutes les restrictions commerciales », la Commission essaie de contourner cette décision de justice en jouant sur les mots. Il ne s’agirait pas de 0,9 % de la totalité du miel mais de 0,9 % du seul pollen qui serait un simple « ingrédient » et non un « constituant naturel »… J’arrête là mais vous avez compris : on noie le poisson comme on peut.

 

Du côté des associations, des syndicats, des regroupements, des amis des apiculteurs, on ne l’entend pas de cette oreille. On veut de la clarté. Que le consommateur sache ce qu’il mange – c’est d’actualité. On veut défendre le miel, votre miel, mon miel. On pétitionne, on écrit au ministre. On manifestera si nécessaire.

 

Vous n’avez pas tout compris des méandres bruxellois ? C’est fort possible. Je m’y perds aussi. Mais si, demain, sur un marché, vous rencontrez un apiculteur qui vous tend un texte à signer, faites-lui confiance, n’hésitez pas. On ne va pas encore une fois se laisser faire !

 

Source

Voir les commentaires

Jean-Pierre Petit : « L’image de notre pays est catastrophique »

22 Février 2013, 10:40am

Publié par Thomas Joly

 

Jean-Pierre Petit, président des Cahiers verts de l’économie revient sur la lettre de Maurice Taylor à Montebourg. Pour lui, le PDG de Titan dit ce que le monde entier pense de la France. L’image de notre pays est « catastrophique » et la politique économique de François Hollande ne fait qu'aggraver cet état de fait. Les recettes publiques représentent 52% du PIB et les dépenses publiques plus de 56% du PIB. Une situation qui n’est pas tenable très longtemps…

 

Si l’autorité de l’État, qui ne tient plus aujourd’hui qu’au fait qu’il permette encore à la structure économique de fonctionner, disparaît avec cette dernière, les tissus moral et social étant eux-même en état de déliquescence avancés, que laisse augurer l’avenir ?

 

Source

Voir les commentaires

Anne Sinclair : « Il n’y a aucun mal à se faire sucer par une femme de ménage »

21 Février 2013, 17:55pm

Publié par Thomas Joly

dsk-anne-sinclair

 

Source

Voir les commentaires

L’étonnante vie des gens du voyage

21 Février 2013, 10:39am

Publié par Thomas Joly

 

Manouches ou Gitans : les gens du voyage intriguent, et parfois dérangent. Ils sont 250.000 en France. Qu’ils vivent dans leurs caravanes ou sédentarisés, ils sont tous farouchement attachés à leurs traditions.

 

Occupation illégale de terrains municipaux, bras de fer musclés avec la police : leur arrivée dans les villes se fait souvent en force. Une fois leur campement installé, ils multiplient les combines pour s’approvisionner en eau et électricité. À Marseille, Franck et son groupe d’une centaine de gens du voyage arrivent à concilier vie sur la route et confort. Voitures de luxe, caravanes toutes équipées : ils font du camping 5 étoiles toute l’année. À Montpellier en revanche, les Gitans sédentarisés vivent en vase clos dans un quartier délabré. La communauté est marginalisée, mais soudée par ses coutumes. Vous découvrirez une des traditions ancestrales des Gitans : la cérémonie du mouchoir qui garantit la virginité de la future mariée.

 

Source

Voir les commentaires

Titan : une claque pour Montebourg… (par Édouard Frémy)

21 Février 2013, 10:19am

Publié par Thomas Joly

http://www.lamontagne.fr/photoSRC/W1ZTJ1FdUTgIBhVOGwYSHgYNQDUVGFdfVV9FWkM-/le-ministre-du-redressement-productif-arnaud-montebourg-le-1_1019432.jpegC’est une claque magistrale, non seulement au gouvernement d’aujourd’hui, mais aux précédents et à tout le système économique et politique français. C’est toute la Maison France qui bouge. Le patron du groupe américain Titan a trempé sa plume dans l’acide de la franchise pour écrire au ministre français du Redressement productif pourquoi il n’achètera pas l’usine de pneus Goodyear d’Amiens Nord, précipitant ainsi plus de 1.000 travailleurs vers le chômage.

 

Le délice avec les américains, c’est qu’ils sont sans ambages, directs, pas de tabous ni de ronds de jambes ou de susceptibilités à ménager. Et en plus, ils le disent en anglais, langue du punch, direct du vocabulaire simple et crochet du phrasé court. Cette lettre vaut le coup d’être lue en anglais.

 

En deux phrases, Maurice Taylor démonte les rigidités de l’économie française à cause d’un syndicat arriéré, la CGT. On peut s’enorgueillir d’avoir le Crazy Horse qui attire des milliers de touristes sur les Champs-Elysées, on a aussi le « Crazy Union » qui détruit des milliers d’emplois par ses positions de principes inflexibles. Ce ne sont pas des boulets que nos entreprises ont aux pieds, ce sont des blocs de CGT Lutter plus pour voler plusbétons ! Vos prétendus ouvriers ne travaillent pas : seulement trois heures pas jour ! Le reste, c’est la pause ou la discute affirme le patron de Titan qui, en plus, s’appelle Taylor ! Il ne faut pas vous étonner si votre industrie se déballonne et se déboulonne, « that’s the french way »… une voie de garage.

 

Il est aussi prophète cet américain : dans 5 ans, Michelin ne pourra plus produire en France. Maurice M. Taylor l’explique en mettant le doigt sur un point scandaleux : les Chinois, eux, subventionnent leur industrie pour tailler des croupières aux industries occidentales… alors que nous, on n’en a pas le droit ! Anti-concurrentiel… Sauf que le patron de Titan précise avoir poursuivi en justice les entreprises chinoises subventionnées… et avoir gagné ! Au moins lui, il s’est battu !

 

Source

Voir les commentaires

ARTE : l'odieuvisuel de la semaine ! (par Yves Darchicourt)

21 Février 2013, 10:10am

Publié par Thomas Joly

Gay blackUne bonne semaine sur ARTE toujours si excellente dans la programmation de fictions éducatives à connotation sociétale destinées à interpeller quelque part les téléspectateurs intellectuellement sclérosés et dont certains regimbent encore à se délecter en famille des particulières pratiques d'une certaine frange de la population dont le poids politico-médiatique est inversement proportionnel au nombre de ses adeptes.

Et un, lundi 18 février, la comédie US "I love you" permet à Steven, après un accident de la route, d'assumer son homosexualité latente et de quitter sa femme pour s'adonner à l'arnaque à l'assurance avec son giton; et deux, mercredi 20 dans "la folle histoire d'amour de Simon Eskenazy" le héros, divorcé et clarinettiste en musique yiddish, bouleverse sa vie pour Naïm, un travesti musulman et trois enfin, ce prochain vendredi les amateurs pourront avoir la larme à l'oeil en visionnant un drame canadien "Maman est chez le coiffeur" où la jeune Elise surprend son papa s'adonnant aux joies de l'intimité avec un partenaire de golf.

 

Trois à zéro donc pour les partisans patentés de l'anormalité érigée en style de vie et les contempteurs subventionnés de la famille naturelle. Du bon, du beau, de l'édifiant... Une semaine où ARTE mérite bien du politiquement correct le plus vomitif !

 

Source

Voir les commentaires

Pathétique : le racolage télévisuel d’Audrey Pulvar

20 Février 2013, 15:09pm

Publié par Thomas Joly

PulvarAudrey Pulvar est pathétique jusqu’au bout : voyant que plus personne ne la prend au sérieux comme intello, depuis que son ministre improductif l’a jetée comme une vieille chaussette, elle se donne en spectacle dans des show télévisés de divertissement. On a ainsi pu voir l’intello en minijupe se trémousser de manière aguicheuse pour faire un peu d’audimat, lorsqu’elle a présenté occasionnellement l’émission de Cyril Hanouna, Touche pas à mon poste. Une vidéo affligeante.

 

Mais que s’est-il passé pour que l’intello donneuse de leçons, qui interviewait des artistes contemporains germanopratins sur France Inter, en soit réduite à secouer ses fesses en robe ultra moulante pour pouvoir continuer à exister médiatiquement ? Quand l’égocentrisme confine à la vulgarité…

 

http://www.sudinfo.be/sites/default/files/imagecache/flowpublish_preset/audrey-pulvar-fddf.jpgMardi 12 février, en raison du tournage de la Nouvelle Star, Cyril Hanouna confiait les rennes de son émission à un présentateur temporaire, comme il le fait tous les mardis soirs depuis le début de la Nouvelle Star. Ainsi, après Bruce Toussaint, Ariane Massenet, Laurence Ferrari et Maïtena Biraben, ce fût, la semaine dernière, Audrey Pulvar qui était chargée de cette mission délicate. Elle aurait vraiment dû s’abstenir…

 

Sur ces images, en plus d’être habillée comme une vulgaire cagole digne des pires émissions de téléréalité (style entre celui de Zahia et celui d’Ayem), elle fait du Patrick Sébastien, en dansant (mal) et en essayant d’animer un public affligé !! Même quand elle devra animer des mariages (bientôt ?) elle aura du mal ! On s’éloigne du mépris élitiste de la parisienne des beaux quartiers pour sombrer dans la vulgarité crasse de la société du spectacle !

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/11/20/fe90f338-3328-11e2-8b8c-bebc0bbc3090-493x325.jpgCette déchéance confirme la théorie selon laquelle, contrairement à ce qu’elle couinait partout, Audrey Pulvar a pu jouir d’une visibilité médiatique disproportionnée par rapport à son niveau, grâce à sa relation amoureuse avec Arnaud Montebourg, et non pas le contraire, comme elle est désormais la seul à le croire.

 

Maintenant qu’elle n’est plus maquée à un ministre, elle est enfin à sa place : celle d’une animatrice dépressive pour émissions de télé bas de gamme sur la TNT, où elle fait en sorte de montrer un maximum ses jambes et ses fesses aux téléspectateurs, faute de les séduire par son humour inexistant.

 

Voyez comme elle est grotesque, comme elle fait pitié. D’ailleurs, en voyant ces images, on a tellement de peine pour cette pauvre fille qui s’est vue plus grosse que le bœuf, qu’on se dit qu’il faut désormais arrêter de parler d’elle et la laisser sombrer dans l’anonymat qu’elle mérite. Promis, on ne vous embêtera plus avec cette énième potiche de la télé poubelle.

 

 

Source

Voir les commentaires

Ségolène Royal recasée

20 Février 2013, 15:01pm

Publié par Thomas Joly

segolene-royalJean-Pierre Jouyet, président de la Banque Publique d'investissement, vient d'annoncer qu'il proposerait demain le nom de Ségolène Royal pour la vice-présidence de la BPI à son premier conseil d'administration.

 

« Compte tenu de ses capacités, elle pourra jouer un rôle important en tant que porte-parole de la BPI. »

 

Porte-parole de l'investitude ? Nous allons bien rigoler.

 

Source

Voir les commentaires

Pour sa mère, Pop n’est « ni une fille ni un garçon »… (par Altana Otovic)

20 Février 2013, 14:51pm

Publié par Thomas Joly

http://cdn.bvoltaire.fr/media/2013/02/pop.jpgPop est un jeune enfant suédois de six ans au sexe indéterminé : ses parents le gardent secret afin que l’enfant « grandisse librement, et non dans le moule d’un genre spécifique ». Vêtu à sa guise, tantôt d’une robe, tantôt d’un pantalon, Pop n’est, selon sa mère, «  ni une fille, ni un garçon  ». Storm, jeune canadien de deux ans, est un autre exemple de l’indifférenciation érigée en dogme : nul ne connaît son sexe, pas même ses grands-parents, qui devront peut-être feindre de ne pas voir l’entrejambe de Storm demeurer plate ou se charger d’une excroissance révélatrice. De même, Sasha, que ses parents appelaient « l’enfant » devant les inconnus, a été élevé dans la neutralité sexuelle la plus stricte, n’apprenant sa virilité qu’à cinq ans.

 

Gender-copie-1L’invariant de ces histoires est évident : il s’agit d’élever des enfants sans distinction de genre. Le sexe naturel, que les parents de ces enfants définissent comme un « timbre » collé au front ou une vulgaire « boîte » est un cachot suranné qui « biaise le potentiel » des jeunes âmes et ferme le champ des possibles.

 

Chez ces parents, l’on observe la crainte obsessionnelle des « limites » et l’ardente volonté de les détruire pour échapper à un déterminisme biologique vil et méprisable. Il ne faut pas, proclament-ils, encombrer l’enfant d’un genre restrictif et contraignant. Mais est-ce la différenciation qui cantonne l’enfant à son genre lorsque plusieurs études révèlent que les élèves d’écoles mixtes expriment des préférences plus prononcées pour les activités de leur sexe que ceux d’écoles non mixtes ? Et cette neutralité sexuelle peut-elle affranchir les enfants lorsque maintes études prouvent qu’elle est aussi artificielle qu’inutile ?

 

fouL’anthropologue Melford Spiro étudia le cas des kibboutz d’Israël, où une éducation strictement indifférenciée fut instaurée dans les années 1950. Les enfants s’abandonnèrent malgré cela à des comportements sexués qui aboutirent, vingt ans plus tard, à un retour à la répartition traditionnelle des rôles pour les jeunes adultes qu’ils étaient devenus.

 

En 1967, des observations avaient démontré l’existence d’un comportement sexué chez des nouveaux nés de quelques heures ; les garçons, plus difficiles à calmer, s’agitaient davantage. Les mois suivants virent le développement inévitable de ces différences : les garçons se montraient plus transgressifs et turbulents, attirés par des objets mécaniques tandis que les filles convoitaient peluches et poupées. La suite ne fut que l’incontestable confirmation de cette opposition si tôt ébauchée : tandis que des structures hiérarchiques régissaient les rapports des garçons, rien ne régulait ceux des filles. Tandis que les premiers distribuaient torgnoles et intimidations, les secondes s’armaient d’une agressivité subtile, préférant menacer leurs amies de rupture.

 

Lorsque garçons et filles diffèrent indéniablement, l’imposture est de nous faire croire qu’il n’y a d’égalité que dans un monde où les garçons tombent enceints et les filles éjaculent.

 

Source

Voir les commentaires

La délinquance explose à Paris

19 Février 2013, 10:39am

Publié par Thomas Joly

Cambriolage.jpgLes vols dans les résidences principales et secondaires ont augmenté de 58% à Paris intra-muros et de 41% dans l'agglomération. Les cambriolages à Paris intra-muros sont passés de 703 faits enregistrés dans les commissariats en janvier 2012 à 1.117 faits en janvier 2013. Dans l'ensemble de l'agglomération, incluant les trois départements de la petite couronne (92, 93 et 94), de 2.462 infractions de ce type constatées en janvier 2012, les cambriolages déclarés à la police sont passés à 3.489.

 

Le gouvernement pourrait expliquer que si les chiffres grimpent, c'est qu'ils étaient masqués auparavant. Mais un commissaire de quartier explique : « il est impossible d'occulter de tels faits, puisque les victimes sont obligées de déposer plainte pour espérer être remboursées par les assurances ».

 

Les infractions dans les transports en commun explosent également. En janvier, à Paris, les vols à la tire sont passés de 529 à 874, soit une hausse de 65% ! Les vols simples sont passés de 581 à 723, soit +24%. Quant aux vols avec violence, ils ont cru de 7%, passant de 315 à 340 faits recensés.

 

Source

Voir les commentaires