Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Un raciste anti-blanc condamné en Martinique

10 Décembre 2010, 11:25am

Publié par Thomas Joly

Claude-Cayol.jpgguerlain_france2.jpgLe politicien Claude Cayol, qui avait proféré des propos racistes anti-blancs à la tribune du conseil général martiniquais, a été légèrement condamné. Il écope d’une amende de 1.500 €. Ce jugement a été rendu dans le plus total silence médiatique, à mettre en lien avec l’affaire Guerlain, dans laquelle aucun propos raciste n’a été tenu, mais qui a conduit à plusieurs semaines d’hystérie de la part d’associations communautaristes africaines relayée par les médias, associations qui ont obtenu, notamment, des mesures d’emplois spécifiques et le licenciement du parfumeur par LVMH et Guerlain.

 

A l’adresse de professeurs et d’étudiants Blancs, Claude Cayol avait déclaré : « Ce sont des blancs mal coiffés et qui sentent ».

 

Source 

Voir les commentaires

Ce que pensent les Américains de la presse française

10 Décembre 2010, 10:57am

Publié par Thomas Joly

wikileaks_logo.pngC'est un câble diplomatique dévoilé par Wikileaks (et non rapporté par la presse française) qui nous informe :

 

nwo.jpgLes grands journalistes sont souvent issus des mêmes écoles élitistes que de nombreux chefs de gouvernement. Ces journalistes considèrent que leur premier devoir n’est pas nécessairement de surveiller le pouvoir en place. Nombre d’entre eux se considèrent plutôt comme des intellectuels préférant analyser les événements et influencer les lecteurs plutôt que reporter des faits.

Le secteur privé des médias en France – journaux, TV et radios – continue d’être dominé par un petit groupe de conglomérats, et tous les médias français sont plus régulés et soumis à des pressions politiques et économiques que leurs homologues américains.

Les blogs sont fortement utilisés par les minorités comme un moyen de communication pour exprimer leurs opinions car elles estiment que ces positions ne sont pas retranscrites dans les médias traditionnels.

 

Source

Voir les commentaires

Les mascarades démocratiques (par Yves Daoudal)

9 Décembre 2010, 13:16pm

Publié par Thomas Joly

gbagbo.gifLes élections en Côte d’Ivoire, en Egypte, en Haïti, comme hier en Irak et en Afghanistan, sont autant d’illustrations de l’absurdité de la démocratie occidentale imposée à ces pays. Ce qui est frappant est que cette évidence n’est jamais évoquée par les journalistes. Tout le monde fait semblant de croire (ou finit même par croire) que ces pays ont une vie démocratique réelle. [...] les élections, dans ces pays, se font sur un mode ethnico-religieux. Elles ne peuvent donc pas être «démocratiques». [...]

 

En Egypte [...] la démocratie n’en est pas moins un mythe, comme dans tous les pays musulmans. Tout simplement parce que l’islam n’est pas compatible avec la démocratie. Le parti au pouvoir, qui avait déjà 70% des sièges, en a désormais plus de 80%. Ce n’est pas un parti politique, c’est l’organisation par laquelle règne Hosni Moubarak. [...] En Egypte, les chrétiens peuvent se présenter sur les listes des «partis politiques», mais ils sont placés à une position où ils n’ont aucune chance d’être élus. Dans le Parlement sortant, il y avait 6 députés coptes, nommés par le président sur le quota de 10 dont il dispose…

 

gouvernement-irakien.jpgEn Irak, il n’est même pas question que des chrétiens puissent figurer sur les listes. Ils ont des sièges réservés. En 2008, le projet de nouvelle loi électorale leur réservait 3 sièges. Sur pression des Américains, elle a été modifiée pour qu’il y en ait 5… La « démocratie » imposée par les Américains en Irak a conduit à ce que le pays soit sous la coupe des chiites, puisqu’ils sont majoritaires. [...] En ce qui concerne l’Afghanistan ou Haïti, ce n’est même pas la peine d’en parler. Dans le premier pays, le pouvoir est une fiction, dans le second, le chaos permanent fait de toute élection une sinistre mascarade.

 

Source

Voir les commentaires

Condamnation à 2 ans de prison = 0 jour en prison

9 Décembre 2010, 13:11pm

Publié par Thomas Joly

Hortefeux.jpgLe ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, s'est dit favorable à des modifications de la loi pénitentiaire de 2009 (pas 1958 ni 1982, non : 2009), estimant qu'un condamné à 2 ans d'emprisonnement devait effectuer réellement une peine de prison.

 

"Aujourd'hui un individu condamné à deux années de prison, pour des actes qui ne sont pas mineurs, est assuré de ne pas faire un seul jour de prison".

 

Ne le saviez-vous pas ? Et bien vous êtes informés. Depuis quand l'UMP gouverne ce pays déjà ?

 

Source

Voir les commentaires

Lettre ouverte de Carl Lang aux militants nationaux

8 Décembre 2010, 15:36pm

Publié par Thomas Joly

Rassemblons la droite nationale sur ses valeurs et organisons  l’Alliance des Patriotes

 

Carl.jpgLa droite nationale française, riche de ses personnalités et sensibilités, vit un des tournants de son histoire avec le départ de Jean-Marie Le Pen de la présidence du Front national.

Le vieux modèle du parti unique autour d’une seule personnalité disposant des pleins pouvoirs avait douloureusement montré ses limites au moment de la rupture avec les partisans de Bruno Mégret, ainsi qu’avec les anciens et récents départs forcés, les exclusions et les suspensions d’un très grand nombre de cadres et militants comme Jacques Peyrat, Jacques Bompard, Bernard Antony, Marie-France Stirbois et tant d’autres...  Ce modèle est aujourd’hui totalement archaïque, inadapté aux réalités humaines et à l’évolution de la société française ainsi qu’aux nécessités politiques du futur. Les modes de fonctionnement à établir d’une nouvelle droite nationale unie et conquérante doivent tourner le dos à ceux du siècle dernier. Dorénavant, chaque militant de la cause nationale doit être respecté et associé pleinement  et réellement aux décisions et aux projets, en privilégiant l’organisation décentralisée, locale et régionale et l’enracinement électoral. Tout sacrifier au mythe d’une victoire à l’élection présidentielle est une illusion destructrice.

Dans l’expression actuelle de la légitime résistance nationale, nous voyons émerger une multitude de remarquables initiatives individuelles ou collectives, culturelles, médiatiques ou politiques. Ces démarches qui sont souvent locales ou régionales procèdent toutes d’une même volonté de défense de nos identités et de nos valeurs. Elles démontrent la capacité d’une partie du peuple français à refuser le déclin historique, la soumission culturelle, l’abandon de nos valeurs et de nos droits ainsi que la colonisation étrangère.

Affiche Carl LangC’est cette synthèse identitaire de nos traditions, de nos cultures et héritages, locaux, provinciaux, nationaux et européens qui doit pouvoir s’exprimer et se réaliser politiquement. Il faut que chacun prenne conscience que c’est par la coopération de toutes nos initiatives que s’organiseront les succès de demain.

Il est par ailleurs clair que face au véritable défi de civilisation imposé par la colonisation migratoire et l’islamisme révolutionnaire, l’affirmation de notre héritage historique, de notre identité française, de nos racines chrétiennes et de nos valeurs spirituelles sont un socle puissant et salvateur de convictions, de liberté et d’actions en faveur de nos compatriotes.

Si notre pays a un corps physique et géographique et un esprit culturel et politique, notre rôle est aussi de préserver et de défendre en priorité  l’âme de la France.

N’oublions pas que notre identité nationale est la communion, naturelle, historique, culturelle et spirituelle entre le peuple français et la terre de France. Une France sans âme ne serait plus rien d’autre qu’une pitoyable et dérisoire République citoyenne et laïque. Comme il est dangereux et affligeant d’entendre aujourd’hui, de la part de personnages qui prétendent obtenir une part de la droite nationale en héritage, proférer des discours jacobins, laïcistes et républicains. Cette pensée obtuse, archaïque et ringarde mène de toute évidence aux idéologies sectaires et aux cultures de mort.

Nous devons aussi, en réponse au déclin économique et social réaffirmer notre attachement aux notions de libertés économiques, de promotion de l’initiative privée, de refus du collectivisme, de promotion de la propriété individuelle et du modèle familial traditionnel. C’est sur la base d’un État véritablement national, d’une politique économique protectrice, d’une politique sociale et familiale réservée exclusivement aux Français que nous pourrons offrir une vraie alternative au libéral-mondialisme, au socialo-mondialisme et au pouvoir totalitaire du cartel bancaire et de la finance mondiale.

La résistance sur nos valeurs, le renouveau et l’adaptation de notre projet national aux défis du siècle et la volonté de rassemblement, par une alliance politique et électorale des mouvements nationaux, constituent les vecteurs essentiels  de la reconquête et de la libération nationales.

bruno-gollnisch.jpgCette démarche politique et cette stratégie peuvent être facilitées si le nouveau président du Front national est porteur de nos valeurs, de nos principes et est, comme nous,  un militant de l’union et de la réconciliation de tout le camp national. Si on leur en laisse réellement la possibilité, les adhérents du Front national vont pouvoir se prononcer sur la succession de Jean-Marie Le Pen. Dès lors, il leur reste une chance de se détourner de la candidate choisie, promue et imposée par le pouvoir médiatique et les états-majors politiques.

Bruno Gollnisch n’est pas, lui,  le candidat officiel du Système. Il ne cherche pas à donner en permanence des gages aux médias et à se dédiaboliser à bon compte en diabolisant les autres militants nationaux et mouvements patriotiques. C’est un homme de conviction, d’expérience et de compétence. Pour ces raisons, il pourrait, comme président du Front national, faire reculer le spectre de l’échec électoral annoncé en cas de refus de l’union politique et de l’alliance des défenseurs sincères et crédibles de la cause française. Ne renouvelons pas le fiasco de 2007.

Quoi qu’il advienne, Le Parti de la France a pour vocation d’être, en 2011, comme un véritable môle de résistance en remplissant sa mission de défense du peuple français et des intérêts de la France. Il le fera en ouvrant grand ses portes à tous les militants de la droite nationale soucieux de la survie de la France française.

 

Carl LANG

Voir les commentaires

Montiers : la crèche interdite au nom de la laïcité

8 Décembre 2010, 14:38pm

Publié par Thomas Joly

creche-montiers.jpgClaude Debaye, ancien maire d'extrême-gauche de la commune de Montiers, qui se plaisait à parrainer des clandestins pendant sa mandature, est parvenu à obtenir du Tribunal administratif l'annulation, au nom de la laïcité, de la délibération du conseil municipal décidant de l'installation d'une crèche décorative en contrebas de l'église.

 

Le juge administratif, fréquentant sûrement les mêmes cercles philosophiques que le requérant, vieux gauchiste hystérique membre de La Libre Pensée (club d'excités laïcards bouffeurs de curés), a motivé son jugement en brandissant « la neutralité du service public à l'égard des cultes » qui doit être respectée sur « quelque emplacement que ce soit. »

 

Dessin.JPGIl n'est pas certain que le Tribunal administratif soit aussi pointilleux avec la laïcité concernant l'érection de mosquées ou la soumission aux revendications communautaristes musulmanes dans l'espace public (viande halal et bannissement du porc dans les cantines scolaires, horaires réservés aux fatmas dans les piscines, port du voile intégral, utilisation de gymnases publics pour la prière de l'Aïd, aménagements divers pour le ramadan, etc).

 

Pour l'instant la municipalité de Montiers n'a pas l'intention de démonter la crèche ; espérons que, grisé par cette décision judiciaire, le Peppone local n'aille pas la démolir lui-même à la hache, celui-ci ayant d'ores et déjà écrit au préfet « pour lui demander de rendre exécutoire toute la décision rendue ».

Voir les commentaires

Dîner-débat avec Christian Baeckeroot à Estrées-Saint-Denis : le compte-rendu

8 Décembre 2010, 08:54am

Publié par Thomas Joly

repas-pdf-007.jpgMalgré des conditions météo peu clémentes, cause d'un certain nombre de désistements, le dîner-débat organisé à Estrées-Saint-Denis mardi 7 décembre a bien eu lieu.

 

J'ai tout d'abord pris la parole pour faire le point sur les activités du Parti de la France au niveau local, rappelant, entre autres, les actions militantes initiées à Beauvais pour s'opposer à la construction d'une mosquée-cathédrale suite à la vente d'un terrain municipal (votée à l'unanimité par les conseillers municipaux collabos) à une association musulmane désireuse d'y bâtir un centre culturel islamique (comprendre : une mosquée). J'ai ensuite évoqué les prochaines élections cantonales qui auront lieu en mars 2011 et où le Parti de la France sera présent dans plusieurs cantons. J'ai également annoncé les prochains rendez-vous de notre mouvement dont notamment un grand meeting de Carl Lang à Paris le 29 janvier prochain. Enfin, j'ai chaleureusement remercié Monique Chapel qui a organisé et préparé cette soirée avec l'aide de Bernard, Paul et Annie.

 

repas-pdf-020.jpgrepas-pdf-036.jpgEntre le fromage et le dessert, ce fut ensuite au tour de l'invité d'honneur, Christian Baeckeroot, d'intervenir. Celui-ci a choisi d'aborder le thème de la mondialisation et plus particulièrement de l'ère nouvelle de la spéculation financière reposant sur du vent tout en mettant à mal les Nations et les peuples, obstacles à la gouvernance mondiale. Évoquant l'extrême complication et l'opacité des montages boursiers et financiers que même les plus grands économistes peinent à comprendre (c'est d'ailleurs le but !), Christian Baeckeroot a dénoncé l'impuissance des gouvernants européens volontairement soumis aux marchés financiers et au libre-échange sauvage destructeur de nos emplois. S'en sont suivies des questions des participants sur des thèmes divers auxquelles Christian et moi-même avons repas-pdf-021.jpgrépondu dans le cadre d'un échange convivial.

 

Après une distribution du nouveau matériel de propagande du Parti de la France (affiches et autocollants), les militants sont repartis sous la neige mais revigorés par cette réunion politique et amicale.

Voir les commentaires

La marmite de Satan ou le 20ème anniversaire de La Règle du Jeu (par Philippe Régniez)

8 Décembre 2010, 08:37am

Publié par Thomas Joly

bhl_zero.jpgLe long compte rendu de cette fiesta – que nous mettons en fin de chronique pour référence (sa lecture vaut le détour) – pourrait être du Lucien Rebatet pur jus, où même du Rebatet un peu zélé, du Rebatet qui se serait lâché car en toute confiance.

 

Ce compte rendu qui pourrait être extrait de Les tribus du cinéma et du théâtre, ouvrage écrit avant la deuxième guerre mondiale, décrié et diabolisé pour son « antisémitisme », porte en lui toutes les marques de l’antisémitisme décrié. On y montre le copinage racial, on y montre la mainmise des tribus sur les scènes politiques, médiatiques et culturelles. On y montre les collaborateurs indigènes des princes de l’usure, on y montre ceux qui ont francisé leur nom. On y montre le clinquant, la veulerie, l'esbroufe, le manque de dignité, la gloutonnerie du milieu fermé, la soif de l’orgueil en toc, le tout faisant penser à une orgie tout juste contenue, on se demande d’ailleurs pourquoi des fenêtres ouvertes du premier étage ils ne pissent pas sur la France et les Français.

 

cohn_bendit2.jpgCar, la grande différence entre l’ouvrage de Rebatet et ce compte rendu, c’est que le second est écrit sin verguenza par ceux-là mêmes qui aujourd’hui font la fête. Soixante ans après Les tribus et les innombrables solutions finales et pogroms, ils sont toujours là, aux manettes du pouvoir, ils ne craignent rien, ils ne se cachent pas, ils peuvent étaler leurs réussites, ils en ont tellement fait bouffer aux Français : l’avortement, l’Europe, les élections truquées, la démocratie, les bobards de tous les instants, les Miss France, la médecine et les laboratoires, les pédophiles libres comme l’air et même ministre, les radars sur les routes, l’alcootest, le cholestérol, le CRAN, le rap, les arts primaires et primitifs,… alors, il faut les comprendre, pourquoi ne pas célébrer ? Vous ne le feriez pas, vous ?

 

Anniversaire de la Règle du jeu : les dessous de la fête

Voir les commentaires

Carl Lang sur Radio Courtoisie mercredi 8 décembre

6 Décembre 2010, 13:16pm

Publié par Thomas Joly

c lang courtoisieMercredi 8 décembre, à 18h, dans le Libre Journal de Martial Bild, l'invité sera Carl Lang, Président du Parti de la France. Pour écouter Radio Courtoisie en direct, cliquez sur l'image.

Voir les commentaires

AME : Le Sénat renforce la discrimination anti-française

6 Décembre 2010, 13:14pm

Publié par Thomas Joly

Logo_LePDF_S.jpgCommuniqué du Parti de la France

 

Les sénateurs ont voté le 4 décembre, dans le cadre de l’examen du projet de budget pour 2011, des amendements qui annulent deux des articles introduits par les députés visant à réduire, de manière pourtant dérisoire, l’aide médicale d’État (AME) dont bénéficient gratuitement et scandaleusement les clandestins. Les immigrés illégaux n'auront donc pas à débourser 30 € par an pour la gratuité totale des soins et pourront même partir en cure thermale aux frais des contribuables français.

 

S-curit--sociale.jpgLe Parti de la France déplore cette complicité de nos parlementaires avec des délinquants étrangers qui s'installent illégalement en France justement en raison de tous les avantages sociaux qui leur sont accordés de manière totalement irresponsable.

 

Le Parti de la France est favorable à l'expulsion de tous les clandestins et à de lourdes condamnations pour ceux qui s'en font les complices. La préférence étrangère et anti-française de nos parlementaires devient insupportable pour le peuple français discriminé dans son propre pays.

 

Le Parti de la France réaffirme la nécessité de supprimer l'A.M.E qui n'est qu'une Aide Migratoire d'Etat favorisant, parmi tant d'autres mesures antinationales, la colonisation de la France et réclame l'application de l'exclusivité nationale pour toutes les aides sociales.

Voir les commentaires

Le dealer Jamal Dati condamné et... libre

6 Décembre 2010, 08:52am

Publié par Thomas Joly

Jamal-Dati.jpgLe propre frère de Rachida Dati a écopé de cinq mois de prison ferme et trois mois avec sursis en Belgique. Il était à nouveau jugé pour une affaire de trafic de drogue.

Bien qu’il s’agisse d’un étranger, la police l’a laissé en liberté.

Il ne purgera sans doute jamais sa peine.

« J'ai prouvé ma bonne volonté en me présentant à l'audience. Ma famille est désormais rassemblée autour de moi et me soutient. Je vais désormais devoir repartir de zéro car la voiture que j'avais achetée à crédit et avec laquelle je pouvais travailler a été saisie. Mais j'assume aussi ma condamnation car ce qui est arrivé est entièrement de ma faute » a déclaré le criminel.

 

Dati.jpg« La prison n'est pas la seule arme pour lutter contre la délinquance » déclarait cette fin de semaine Rachida Dati, pensant sans doute aux diverses racailles de son entourage.

 

Source

Voir les commentaires

Calais : la municipalité héberge les clandestins !

4 Décembre 2010, 12:11pm

Publié par Thomas Joly

invasion-pacifique.jpgL'État vient de débloquer une enveloppe de 100.000€ pour que la ville de Calais puisse améliorer l'aide apportée au séjour "temporaire" des "migrants". Plus précisément, les fonds serviront à transformer pour trois mois un gymnase municipal en dortoir, à l'équiper pour cette fonction, à l'entretenir et même à le gardienner.

 

Les Calaisien(nes) apprécieront probablement cette démarche puisque, apparemment, la ville de Calais n'a personne d'autre à qui venir en aide : pas de sdf, pas de mal logés, pas de personnes âgées dans la misère, pas de chômeurs en fin de droit, pas de familles qui n'auront pas les moyens de gâter un peu leurs enfants le soir de Noël...

 

Aberrante sollicitude envers des individus dont on ne doit pas se lasser de répéter qu'ils sont, avant toute chose, des clandestins. Ce sont des illégaux, en infraction continue et leur prêter aide et assistance ressort de la complicité. Le Gouvernement Sarközy prétend lutter contre l'immigration clandestine et subventionne indirectement des installations destinées à pérenniser les implantations de tribus entières sur notre sol. Quant à l'attitude du maire et du conseil municipal de Calais qui préfèrent aider des clandestins avant leurs propres concitoyens, elle est tout simplement scandaleuse, on pourrait même dire contre-nature; elle constitue en outre un appel d'air pour une population allogène dont les Calaisien(nes) se passeraient bien.

 

Source

Voir les commentaires

Pensez-vous qu’on en ait beaucoup comme ça en France, sur le chemin de la mutuelle ?

4 Décembre 2010, 12:06pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Les frontières, combien ça coûte ?

3 Décembre 2010, 13:26pm

Publié par Thomas Joly

frontiere-coreenne.jpgTraverser illégalement la frontière nord-coréenne :

- condamnation aux travaux forcés pour espionnage jusqu'à ce que mort s'en suive.

 

Traverser illégalement la frontière iranienne :

- détention perpétuelle.

 

Traverser illégalement la frontière afghane :

- exécution.

 

Traverser illégalement la frontière saoudienne :

- on n'entendra plus jamais parler de vous.

 

Traverser illégalement la frontière cubaine :

- moisir indéfiniment dans une prison politique.

 

France entrée libreTraverser illégalement la frontière Française permet d'obtenir (immédiatement ou presque) :

- un emploi grâce au MEDEF et à la CGT ;

- l'AME et les soins gratuits ;

- toutes sortes d'allocations sociales et familiales ;

- un logement HLM prioritaire ;

- l'éducation gratuite ;

- les soins gratuits ;

- la compassion médiatique, politique et associative.

 

"Vive la France !". Du coup je voulais y aller. Mais... Suis-je bête ! J'y suis déjà, je suis français ! Et c'est bien pour ça que je n'ai pas droit à tout ça...

Voir les commentaires

République ou dictature ? (par Pierre Descaves)

3 Décembre 2010, 13:15pm

Publié par Thomas Joly

Carl-Lang-20-mars-2009-003.jpgA la lumière des dérives de la Vème République il convient de s'interroger sur le régime politique qui nous est imposé.

 

Notre régime actuel est-il démocratique, oligarchique, dictatorial ?

Répondre à cette question conduit à définir l'action nécessaire à mener pour que le peuple de France récupère la souveraineté acquise par la révolution de 1789.

Je n'examinerai pas la question de savoir si la disparition de la Monarchie était, ou n'était pas, justifiée.

 

Il existe, de nos jours, parmi les patriotes sincères, que je respecte, des adeptes du rétablissement de la Monarchie. C'est leur combat, mais ce n'est pas l'objet de cette étude. Depuis près de deux siècles et demi, le régime Républicain a été instauré sur notre territoire et nos hommes politiques actuels ne cessent de nous bassiner avec les valeurs de la République et les bienfaits de l'instauration de la démocratie sur notre territoire.

 

La question qui se pose réellement est celle de savoir si le régime qui nous est imposé de nos jours est bien démocratique. Ne s'agit-il pas, plutôt, d'une oligarchie, voire même d'une dictature ? Lire la suite

Voir les commentaires