Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Tentative de meurtre contre des policiers municipaux beauvaisiens au quartier des fleurs : un événement prévisible

13 Septembre 2010, 14:00pm

Publié par Thomas Joly

police-municipale-beauvais.jpgLogo_LePDF_S.jpgCommuniqué de presse

 

Alors que depuis des mois un certain nombre de voyous font régner la terreur et pourrissent la vie des habitants dans le quartier des fleurs, aucune action de répression n'a été entreprise par les autorités publiques.

 

La tentative de meurtre contre deux policiers municipaux qui ont été renversés délibérément samedi soir par une racaille surexcitée était plus que prévisible vu l'impunité dont les fauteurs de troubles jouissent depuis si longtemps.

 

Le Parti de la France exige que l'ordre soit enfin rétabli dans ce quartier résidentiel qui était encore tranquille il y a peu, que l'auteur des faits soit très lourdement condamné, que les policiers municipaux beauvaisiens portent une arme de poing et aient l'autorisation de s'en servir quand leur vie est mise en danger.

Voir les commentaires

M'Vila, racaille bleue nouvelle génération

13 Septembre 2010, 10:03am

Publié par Thomas Joly

m-vila.jpgYann M’Vila, milieu de terrain international licencié au Stade Rennais, a frappé à plusieurs reprises un automobiliste en janvier dernier. Les versions diffèrent sur l'origine de l'agression : selon M'Vila, il aurait été obligé de frapper l'Européen, puisque celui avait proféré des « insultes racistes ». Logique.

 

L'automobiliste agressé rappelle qu'il a fait simplement fait un appel de phares à une grosse BMW après un dépassement dangereux. Cet appel de phares aurait déclenché l'ire de M'Vila, passager du véhicule qui est descendu de la voiture et a frappé l'homme à plusieurs reprises (deux coups de poings, une claque, et un coup de pied dans une jambe).

 

Si, comme il est probable, l'automobiliste n'a proféré aucune « injure raciste », soyons assuré que désormais, au moins, il n'en pense pas moins...

 

Source

Voir les commentaires

Caroline Cayeux profite de la fin du ramadan pour faire du racolage auprès des musulmans de Beauvais

12 Septembre 2010, 10:09am

Publié par Thomas Joly

Aid.jpgLogo_LePDF_S.jpgCommuniqué de presse

 

Vendredi 10 septembre, la mairesse de Beauvais est venue lors la prière de l'Aïd à la rencontre d'un millier de mahométans à qui la ville avait gracieusement prêté le gymnase du Morvan, oubliant toute notion de laïcité.

 

Caroline Cayeux n'a pas manqué l'occasion d'effectuer une petite opération de racolage électoral en assurant l'assistance que la municipalité faisait de la construction d'une future mosquée l'une de ses priorités. Alors qu'elle s'était bien gardée d'aborder le sujet, tout comme ses pseudo-opposants gauchistes et assimilés, lors de la campagne municipale de 2008, voilà que les Beauvaisiens se retrouvent devant le fait accompli, sans bien sûr avoir été consultés.

 

L'islamisation de Beauvais promue par l'ensemble du conseil municipal est proprement scandaleuse. Il s'agit d'une soumission politique à de basses fins électoralistes de part et d'autre qui relève de la dhimmitude.

 

Le Parti de la France a déjà entamé une campagne d'information et de résistance pour dénoncer la collaboration abjecte des élus municipaux à la colonisation migratoire et islamique de Beauvais. Il va poursuivre la lutte pour empêcher l'édification de cette mosquée. Les élections cantonales de mars 2011, où le Parti de la France sera présent, seront l'occasion de faire entendre la voix des Beauvaisiens qui refusent l'islamisation de leur ville.

Voir les commentaires

Le temps qui court (par Patrick Parment)

12 Septembre 2010, 09:45am

Publié par Thomas Joly

retraitesRetraite. Gouvernement et syndicats sont passés à côté de la plaque sans compter les propos ridicules du PS. Plusieurs raisons concourent à l’allongement de l’âge de la retraite : l’allongement de la durée de vie, le déficit démographique qui atteint la population blanche européenne, l’entrée de plus en plus tardive des jeunes dans la vie professionnelle. Au lieu de fixer un âge plancher pour la retraite, il eut mieux valu définir un nombre de trimestres obligatoires. Et laisser libre chacun d’agir à sa guise. Et définir éventuellement des exceptions pour causes de pénibilité, avis de médecin à la clé, par exemple. Quid également des mères de famille qui ont élevé leurs enfants ? Là aussi définir quelques critères.

Reste que nous parler de l’âge de la retraite à l’heure même où les jeunes et les séniors constituent les deux pôle majeurs du chômage a de quoi faire marrer.

Ce gouvernement, au lieu d’ouvrir un nouveau front de mécontentements ferait mieux de réfléchir sur l’inquiétante désindustrialisation de ce pays et de se poser les bonnes questions au sujet de la mondialisation et de l’Europe.

Mais à gauche comme à droite, c’est le même slogan : vive le libéralisme. Strauss-Kahn/Sarko même combat.

 

couteau.dents-communiste.jpgT’es encore là, coco ? A l’heure où j’écris ce lignes, les assassins bolcheviques du parti communiste – encore trop nombreux – s’apprêtent à faire la fête dans un bazar qu’ils appellent l’humanité. Elle a une drôle de gueule leur humanité.

A quand le procès de ce parti constamment anti-français depuis 1940 qui aurait dû être instruit dès 1989 et toutes leurs saloperies mises à jour. A côté de Staline, Hitler est un enfant de chœur. Je me souviens d’un article du Figaro Magazine, à l’époque où c’était encore un journal, qui avait titré « Communisme : 120 millions de morts ! » A voir Mélenchon, Aubry et consorts leur rouler encore des pelles, je me dis que la démocratie et la liberté ont encore de beaux jours dans cette République bananière.

 

roms.jpgDeux mots sur les Roms. Sarkozy, via Hortefeux, a l’art et la manière de brouiller les pistes. Il y a un problème de sécurité général dans ce pays et qui est très loin de se résumer aux seuls Roms. Non que les Roms soient des enfants de chœur et surtout pas ceux qui nous viennent de Roumanie. Il y a un problème Rom qui n’est pas uniquement français mais bien européen. Nul ne sait que faire d’une population qui n’obéit à d’autres lois que les siennes et dont les comportements sont pour le moins décalés. Il ne suffit pas d’aligner trois notes de musique sur une guitare pour se voir dédouaner de tout. Reste qu’il y a une forte délinquance liée à l’immigration et c’est cette délinquance-là à laquelle le gouvernement devrait s’attaquer. Tout en se gardant de cibler une race particulière.

 

Source

Voir les commentaires

Le PDF contre la future mosquée de Beauvais : la presse locale en parle

11 Septembre 2010, 12:56pm

Publié par Thomas Joly

Courrier Picard du 05.09.10

CP-05-09-10.jpg

 

Observateur de Beauvais du 10.09.10

OBS-10-09-10.jpg

Voir les commentaires

Manifestation à Tours : "LIBÉREZ PAPY GALINIER" !

11 Septembre 2010, 08:48am

Publié par Thomas Joly

Liberez-Papy-Galinier.jpg

 

René Galinier, un septuagénaire habitant le village de Nissan-les-Ensérune (Hérault), est incarcéré à la prison de Béziers depuis le 6 août 2010. Son crime ? Avoir tiré sur 2 cambrioleuses qui s’étaient introduites dans sa maison, alors qu’il faisait la sieste. Réveillé et affolé, il a essayé d’appeler les gendarmes mais en se trompant il a fait le 18 (les pompiers). Il a trouvé son fusil et a tiré, blessant les 2 voleuses. C’était la troisième fois que René Galinier se faisait cambrioler. Dans Le Parisien du 11 août un voisin déclare : « rien que dans le quartier de René, j’ai compté, cela fait douze cambriolages en quelques mois ».

 

Honnête citoyen, René Galinier est apprécié par toute la population de son village. Il est d’ailleurs actif et investi dans de nombreuses actions associatives, en relation notamment avec la culture et le patrimoine. Aujourd’hui, en France, en cas d’agression il faut choisir entre se laisser dépouiller et agresser ou se défendre et aller en prison.

 

Le 18 août dernier, sa demande de liberté conditionnelle a été rejetée par la Cour d’appel de Montpellier. Coupable de s’être défendu, René Galinier est privé de toutes ses libertés !

A l’heure où la délinquance explose et se banalise, la justice française devrait plutôt redoubler d’effort pour emprisonner les véritables criminels.

 

Logo_LePDF_S.jpgVox Populi organise le jeudi 16 septembre prochain place Jean-Jaurès à Tours à 18 heures 15 une manifestation pour protester contre cette incarcération et pour demander une refonte du cadre juridique de la légitime défense. Le Parti de la France apporte tout son soutien à ce rassemblement et appelle toutes les personnes choquées par le sort réservé à M. Galinier à se joindre à cette manifestation et à demander la libération immédiate de René Galinier et l’arrêt des poursuites à son égard.

 

Source

Voir les commentaires

L'Islam en prison

10 Septembre 2010, 17:32pm

Publié par Thomas Joly

islam_prison.jpg"Plus de la moitié de la population carcérale en France est de culture musulmane."

 

Lu sur le site musulman SaphirNews.com

Voir les commentaires

Incompréhension ? Peur de l'autre ? Repli sur soi ? Égoïsme ? Intolérance ? (par Pieter Kerstens)

10 Septembre 2010, 13:41pm

Publié par Thomas Joly

Pieter KerstensLes anathèmes pleuvent sur ceux d’entre nous qui ont l’outrecuidance de critiquer la doctrine, l’idéologie ou les dogmes imposés par les inquisiteurs de la Pensée Unique.

 

Les gourous droits-de-l’hommiste, les khmers verts écolos, leurs alliés du mondialisme effréné et les adeptes du « multiculturel » et du « pluriethnique » à tous les étages considèrent qu’ils détiennent la Vérité Révélée et ne tolèrent aucune contestation à cette Nouvelle Religion.

 

Pour étouffer toute velléité du refus de leurs visions sectaires et interdire toute autre opinion, cette mafia a, depuis des décennies, fait adopter des lois, des directives et des arrêtés qui limitent ou interdisent l’exercice des libertés fondamentales (expression, conviction, réunion et presse) à leurs opposants nationalistes. Tout est prétexte à la CULPABILISATION de l’homme blanc.

 

pensee-unique.jpgTous les moyens sont bons pour bâillonner la voix du peuple et discréditer ceux qui tiennent un discours « politiquement incorrect ». Haro sur ceux qui publient des articles transgressant les « tabous » instaurés par ces doctrinaires de la démocratie totalitaire afin de leur permettre de saboter, sans aucune entrave, les valeurs de notre société, les fondements de la civilisation européenne et les acquis de notre culture gréco-romaine.

 

Un témoignage explicite concernant le « tabou » de l’immigration a été donné par la parution d’un article du 15/03/2005 dans le journal flamand Het Laatste Nieuws, écrit par la journaliste Hind FRAIHI qui racontait la réalité quotidienne dans la commune bruxelloise de Molenbeek. Le bourgmestre (maire) Philippe MOUREAUX intervenait dans les contrôles de la police fédérale et interdisait à ses patrouilles d’opérer dans les quartiers à forte densité musulmane. Selon Hind FRAIHI, les politiciens belges surestimaient la réelle volonté d’intégration ou d’assimilation des immigrés à la société belge. Pour elle, l’islamisation des communes bruxelloises était comparable à une tâche d’huile qui s’étalait lentement, mais sûrement.

 

bruxelles-islam.jpgOù en est-on 5 ans après ? .... Bruxelles est-elle plus belle ? .... Fait-il « bon y vivre » ?

60% de la population bruxelloise est d’origine étrangère.

25% des personnes en âge de travailler sont au chômage.

100.000 analphabètes hantent toujours les statistiques.

Depuis 2005, l’insécurité ne cesse d’augmenter et la vente de drogues a explosé.

Les tribunaux sont débordés. La police est excédée. Les commerçants sont vandalisés.

Dans les écoles, on parle un sabir anglo-arabo-moldave et à la cantine c’est «halal » pour tous !

Mais lorsque, à de (très) rares occasions, on interroge les auditeurs, téléspectateurs ou internautes, il est amusant de constater que 86% des sondés ne veulent plus d’immigration et que 75%, par ailleurs, refusent l’islamisation de nos villes.

 

Nul doute qu’en cette période de Ramadan le tapage nocturne, à Bruxelles, ne sera pas verbalisé pour les contrevenants sarrasins…

Voir les commentaires

Les trois-quarts des expulsés ne sont pas expulsés

9 Septembre 2010, 09:35am

Publié par Thomas Joly

clandestin-roi.pngLe ministre de l’Immigration, Eric Besson, a affirmé mercredi 8 septembre que plus de 75% des décisions de reconduite à la frontière des étrangers en situation irrégulière n’étaient pas exécutées, devant la Commission des lois de l’Assemblée nationale :

 

“Le taux d’échec des décisions d’éloignement (Arrêté préfectoral de reconduite à la frontière ou Obligation de quitter le territoire français) dépasse 75%. Sur 96.109 ressortissants étrangers en situation irrégulière interpellés en 2009 en France métropolitaine, 85.101 ont fait l’objet d’une décision d’éloignement et 29.288 seulement ont été effectivement reconduits dans leur pays d’origine, de manière volontaire (8.268) ou contrainte (21.020). Nos efforts d’intégration de l’immigration légale et de lutte contre l’immigration illégale seront vains si nos procédures d’éloignement des étrangers en situation irrégulière restent aussi peu efficaces”.

 

Source

Voir les commentaires

Le dîner de cons avec Olivier Besancenot

9 Septembre 2010, 09:14am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Défense des retraites : faites des bébés, pas des défilés !

8 Septembre 2010, 13:22pm

Publié par Thomas Joly

Retraites-faites-des-bebes.jpg

Voir les commentaires

Entretien avec Thibaut de Chassey, chef du Renouveau Français

8 Septembre 2010, 13:11pm

Publié par Thomas Joly

CG-7.jpgRF.gifUn site patriote serbe a réalisé un entretien avec le chef du Renouveau français.

 

Il peut être l'occasion pour tous de découvrir, ou redécouvrir, les idées du Renouveau Français.

 

Retrouvez l'entretien en cliquant ici.

Voir les commentaires

Analyse sur la réforme des retraites (par Carl Lang)

7 Septembre 2010, 12:24pm

Publié par Thomas Joly

Carl-Lang.jpgPour la retraite à la carte

Équité, responsabilité, liberté

 

Le débat déjà bloqué et déjà faussé sur les retraites par répartition qui s'ouvre à l'Assemblée nationale s'apparente à un nouveau jeu de dupes et à une mascarade politico-sociale où chacun joue son rôle habituel. Le pouvoir explique que cet énième réforme des retraites sera, cette fois-ci la bonne avec la formule magique du report de l'âge légal à 62 ans. De leurs côtés, les syndicats défilent et manifestent. Tout cela est du déjà vu. Le plus pitoyable dans toute cette agitation et le plus inquiétant pour le peuple français est sans nul doute que ce vacarme ne fera que reporter les problèmes sans les résoudre au fond.

 

La réflexion de fond doit évidemment nous amener à aborder, pour un redressement durable du système social, les questions clés de la politique démographique et donc familiale ainsi que de la politique économique.

 

retraitesLes plus irresponsables des politiciens qui ont sacrifié depuis des décennies la politique familiale finissent par mesurer les conséquences de leurs inconséquence sur la démographie française. En passant du “babyboom” des années 50, au “papyboom”, il était évident et inévitable que finirait par se poser le problème du rapport entre les actifs et les retraités.

 

La première mesure d'urgence pour un traitement de fond consiste donc à mettre en place une politique énergique et immédiate de soutien aux familles françaises, d'accueil de la vie et de protection sociale des mères de famille.

 

La deuxième réponse de fond porte évidemment sur la politique économique elle-même puisque le financement de notre protection sociale ne peut venir que des prélèvements sociaux ou fiscaux. L'idéologie économiquement et socialement criminelle du marché ouvert à tous vents, du libre-échange total et de la concurrence planétaire sauvage a pour effet la désindustrialisation, les délocalisations, le chômage de masse et durable et la régression sociale.

 

agriculteur retraiteIl n'y a pas de cotisations sociales sans cotisants, pas de cotisants sans emplois, pas d'emplois sans entreprises.

 

La reconquête économique de notre marché intérieur par un protectionnisme commercial modulable et la mise en place de règles équitables du commerce mondial ainsi que le principe de préférence nationale puis européenne à l'embauche sont la deuxième clé nécessaire du traitement de fond.

 

Les questions de forme d'une nécessaire réforme doivent s'articuler autour des principes d'équité, de responsabilité et de liberté.

 

On entend bien les syndicats parler des retraites des salariés du privé ou de celles des fonctionnaires, mais personne ne semble s'intéresser aux lamentables retraites des agriculteurs, des commerçants, des artisans et des travailleurs indépendants.

 

familleLa première mesure d'équité sociale à mettre en œuvre sera donc l'harmonisation de tous ces régimes du privé en créant un véritable régime national des retraités du privé et une caisse nationale de retraite commune à tous les travailleurs non fonctionnaires. Une évaluation en points des années de cotisation dans les différents régimes regroupés serait probablement la méthode la plus simple et la plus juste de calcul.

 

Les mesures de responsabilité financière doivent tenir compte de la réalité économique et sociale au temps T. Les principaux paramètres de gestion financière sont assez bien définis : le nombre de pensionnés, le niveau des pensions, le nombre cotisants, le niveau des cotisations salariales et patronales, la durée de cotisations, l'âge des droits à la retraite et la fiscalité transférée au financement du régime des retraites.

 

Il paraît clair que dans l'attente des résultats d'une nouvelle politique économique et démographique pouvant agir sur la réduction du chômage et donc sur l'augmentation du nombre de cotisants, on ne peut évidemment pas envisager de réduire les pensions des retraités pour équilibrer le régime. Le vrai paramètre qui prend en compte la réalité de l'augmentation de la durée de vie des Français ne doit pas être celui de l'âge légal mais celui de l'augmentation de la durée de cotisation, à la condition évidente que les emplois soient disponibles en priorité aux Français. Il n'y aura pas de redressement social sans préférence nationale.

 

Affiche-Carl-copie-1.jpgPar ailleurs, le paramètre de l'augmentation des cotisations sociales, salariales ou patronales ne pourrait avoir qu'un effet anti-économique et anti-social en réduisant la compétitivité des entreprises ainsi que le niveau de vie, de consommation et d'épargne des salariés.

 

Une fiscalité non anti-économique ne peut venir ni de l'augmentation des impôts, ni de l'augmentation de la CSG, mais doit provenir de la restauration de droits de douane sur les produits d'importation extra-communautaires affectés au financement de nos régimes de retraite et de notre politique familiale. A défaut, une TVA spécifique sur les produits d'importation devrait être affectée au financement de nos régimes sociaux. Ces mesures permettraient d'une part de faire financer en partie notre protection sociale par les produits d'importation et d'autre part de permettre aux entreprises françaises de ne plus être victimes du dumping social, fiscal et écologique qui profite aujourd'hui à de nombreux pays comme la Chine.

 

solidarite-generations.jpgEnfin, le dernier principe à affirmer doit être celui de la liberté de choix. Il appartient à chaque Français du secteur privé, en fonction de son parcours personnel, de la durée de ses études, de l'âge du premier emploi, de ses possibilités et de sa carrière, de pouvoir prendre sa retraite en toute liberté à l'âge souhaité sans le couperet d'un “âge légal” qui est inadapté, inutile et totalitaire.

 

Nous devrons aussi, en plus du premier étage du système qui est celui de la retraite par répartition et des retraites complémentaires, continuer à soutenir le développement encadré et régulé des systèmes de retraite par capitalisation.

 

C'est par l'affirmation de nos principes d'équité, de responsabilité, de liberté, de protection économique et de préférence nationale que le Parti de la France porte un projet de reconquête sociale.

 

Il n'y a pas de réponse comptable à la crise mais une réponse globale.

 

Affirmons notre liberté de choisir une retraite à la carte.

Voir les commentaires

SFR : une publicité emblématique

6 Septembre 2010, 13:03pm

Publié par Thomas Joly

 

Ce genre de publicité, rarissime il y a quelques années, est devenue désormais très fréquente. Celle-ci, à la limite du supportable, cumule nombre de caractéristiques de la pensée dominante.

Une blanche (blonde) totalement idiote et superficielle. Un noir ou métis sûr de lui, quasi surhomme. Bien sûr en « happy end », la blanche se donne avec enthousiasme au noir. Petite exaltation de la triche, au passage.

C’est aussi avec ce genre de vidéos que petit à petit le Système influence et formate les mentalités.

 

Source

Voir les commentaires

La tentation de la respectabilité (par Roland Hélie)

6 Septembre 2010, 12:35pm

Publié par Thomas Joly

Helie.jpgEditorial publié dans le n°19 de Synthèse nationale

 

Le rôle d’une revue comme Synthèse nationale est d’informer et de former les militants et les cadres du mouvement nationaliste. Les informer en leur donnant des arguments et des pistes de réflexions pour leur combat quotidien et les former en leur enseignant, entre autre, le passé de notre famille politique. Celui qui ne sait pas d’où il vient aura toujours du mal à savoir où il va.

 

L’Histoire du mouvement nationaliste français et européen est suffisamment dense pour que chacun puisse y trouver les références qui lui permettront de mener à bien la tâche qu’il s’est fixé. A travers les multiples organisations et publications, les nombreuses campagnes électorales, les différentes approches idéologiques, les grandes espérances et les nombreuses désillusions qui forment notre patrimoine politique et historique, à peu près tous les cas de figures ont été approchés. Cette grande expérience devrait contribuer à parfaire le mouvement nationaliste d’aujourd’hui, mais, hélas, ce n’est pas toujours le cas. Certaines tares refont régulièrement surface et hypothèquent ainsi toutes chances de réussite.

 

prosternation.jpgParmi les maux récurrents qui plombent notre famille politique, l’un des plus têtus est, sans nul doute, la sacrosainte « tentation de la respectabilité ». Celle-ci consiste pour un dirigeant (ou pour un mouvement…), souvent jusque là exemplaire, à estimer un beau jour que l’accession au pouvoir, but ultime de tout engagement politique cohérent, serait beaucoup plus rapide si sa propre image se trouvait adoucie aux yeux du grand public. Cela passe généralement par une atténuation des prises de positions, quelques génuflexions devant les dogmes de la pensée unique, une reconnaissance subite de l’histoire officielle et une lèche sans pareille des médias en vogue… Mais, autant le dire tout de suite, ces stratégies du « ripolinage » idéologiques et politiques, malgré les efforts surhumains des intéressés pour qu’elles réussissent, se sont toujours soldées par des échecs cuisants. Lire la suite

Voir les commentaires