Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Selon Quick, il existerait une race 100% française !

7 Décembre 2011, 10:32am

Publié par Thomas Joly

French-Burger.jpg

Mais que font le MRAP, la LICRA et SOS Racisme ?!

Voir les commentaires

Après l'emploi de "jeune" à la place de "voyou nord-africain", voici celui de "gamin"

7 Décembre 2011, 09:30am

Publié par Thomas Joly

racailles.jpgLu dans Présent : "Après le terme jeune (comprenez : « jeune ») créé pour éviter d’appeler un chat un chat, Libération lance gamin. Exemple : « Un gamin de Saint-Ouen tué par balles. » Le « gamin » en question, un certain Kamel, a 18 ans. A cet âge-là, Bonaparte était presque général…"

 

Proposons à Libération quelques autres termes appropriés pour parler de nos jeunes racailles africaines majeures : "mouflets", "galopins", "bambins", "mioches"...

 

Source

Voir les commentaires

L'art (?) idéologique contemporain : inhumain, désincarné et abstrait (par Yvan Blot)

7 Décembre 2011, 08:45am

Publié par Thomas Joly

yvan-blot-2.jpgLes partisans de « Golgota picnic » ou « Piss Christ », œuvres (?) subventionnées et médiatisées prétendent défendre la liberté d’expression. Mais la liberté d’expression, c’est aussi de pouvoir dire que le roi est nu. C’est aussi pouvoir dénoncer de fausses provocations subventionnées. C’est enfin pouvoir critiquer le non–art contemporain – un art (?) idéologique inhumain, désincarné et abstrait – et penser que l’avenir est à la reprise vivifiante du fil interrompu de la tradition.

 

L’art traditionnel, dans la plupart des pays et des époques, représente généralement les quatre thèmes qui constituent, selon, Heidegger, le « monde » des hommes.

 

CultureLa divinité, les hommes, la nature, l’idéal

L’art représente la Divinité : c’est le cas de l’art grec classique qui a tant marqué le nôtre. C’est le cas de l’art du Moyen Age, principalement religieux. L’art religieux constitue la plus grande part des chefs-d’œuvre présentés dans nos musées d’art anciens. L’art qui représente le bouddha appartient aussi à cette catégorie. L’islam se refuse à représenter Dieu mais les versets du Coran sont représentés de façon décorative.

L’art représente les hommes. C’est notamment le cas de l’art du portrait. Le visage humain est représenté non seulement dans les tableaux, mais aussi sur les monuments et sous forme de sculptures. Dans le Christianisme, représentation de Dieu et représentation des hommes convergent souvent car le Dieu s’incarne dans un homme, le Christ. Mais le portrait peut aussi représenter un roi, un guerrier, ou un simple paysan, des femmes ou des enfants.

L’art peut aussi représenter la nature, la terre qui porte les hommes. C’est l’art paysagiste. Au 19ème siècle, l’art paysagiste a pris une connotation patriotique. Mais l’art patriotique est plus ancien que cela.

L’art représente enfin l’idéal, les idéaux de la société. On représente sur nos monuments nationaux une femme qui symbolise la justice, la bravoure ou la charité. Des scènes peuvent représenter des batailles, l’aumône faite au pauvre, scènes réalistes mais où un idéal s’incarne dans l’action.

Ces arts ne sont pas « idéologiques » au sens des idéologies modernes. Dire que l’art chrétien est « idéologique » serait abusif.

 

Piss ChristIdéologies modernes et destruction des formes d’art issues de la tradition

Mais les idéologies modernes ont détruit peu à peu les formes d’art issues de la tradition et qui représentent le monde des hommes, sur terre, sous le ciel et face à la Divinité. L’art du Gestell (système utilitariste qui arraisonne les hommes à son service), pour utiliser ce concept de Heidegger, détruit ce qui n’est pas dans sa logique utilitaire.

Dieu n’est plus représenté car il est assimilé à la superstition. L’art idéologique officiel élimine toute forme d’héritage religieux et de transcendance. Il sera à l’occasion blasphématoire (voir le « piss christ » par exemple) afin de choquer, car le scandale médiatise et fait vendre.

L’idéal est considéré comme un outil de la répression conformément aux idées des faux prophètes Marx ou Freud. Il est donc évacué sans ménagement. L’homme n’est plus représenté car la masse est honorée et les particularités de l’individu, de sa classe, de sa profession, de sa race sont des choses gênantes qu’il faudrait oublier pour que les hommes soient parfaitement interchangeables dans le processus économique et social. Le paysage, la nature disparaissent car ils sont des éléments d’enracinement de l’homme sur la terre.

 

picasso.jpgL’art contemporain : inhumain, abstrait et désincarné

L’art contemporain, qui devient l’art officiel obligatoire (voir les murs des ministères et des préfectures et bâtiments officiels), obéit à ces impératifs idéologiques. Il ne doit plus représenter le « monde » traditionnel.

Il rompt délibérément avec l’héritage religieux et humaniste de notre civilisation. C’est un art de rupture révolutionnaire.

Il est abstrait et désincarné car il rejette toute forme d’enracinement. Il n’incarne aucun idéal au nom d’un subjectivisme total. Sa tendance dominante est de représenter, s’il représente encore quelque chose, le monde quotidien dans ce qu’il a de plus insignifiant, utilitaire ou prosaïque. Souvent, il se veut choquant car en choquant, on attire l’attention des medias et des financements oligarchiques.

Cet art est inhumain au sens propre du terme car il ne représente jamais la figure humaine, et s’il la représente, c’est pour la défigurer le plus possible : comme l’a écrit Salvador Dali, « un homme normal n’a pas envie de sortir avec les demoiselles d’Avignon de Picasso ». (voir son livre : Les Cocus du vieil art moderne).

 

art moderne biteL’art contemporain : un art autoritaire qui interdit toute forme de critique

Enfin cet art inhumain ou ahumain est de nature profondément autoritaire comme est toute idéologie par essence. Cet art s’étend partout. Il interdit toute forme de critique laquelle est méprisée sinon diabolisée avec violence. Le bon conformiste n’osera jamais avouer qu’il n’aime pas une œuvre dite contemporaine. Cet art autoritaire est irresponsable car il ne répond pas à la commande d’un roi, d’un bourgeois ou d’un prince de l’église comme autrefois. Il peut répondre à la demande d’une bureaucratie anonyme : faites donc une fresque pour l’entrée de nos bureaux ! De plus, cet art officiel est soutenu par les pouvoirs publics autant que par des personnes privées. Il est financé bien souvent par l’impôt, c’est-à-dire par la force, ce qui accentue encore son caractère autoritaire.

Art déraciné, idéologique, inhumain et autoritaire, il fait l’objet d’une propagande médiatique permanente. Il reflète la boursouflure de l’ego de l’artiste, lequel pense se substituer au Dieu créateur, il favorise les spéculations financières et l’argent est souvent son seul impératif catégorique, il est déraciné, comme l’idéologie, car il veut avoir une vocation universelle. Cet art idéologique n’a guère les préférences du peuple censé être « inculte » mais il est révéré par l’oligarchie dominante.

 

L’art contemporain versus l’art traditionnel humaniste et enraciné

L’idéologie de l’art officiel déploie son dynamisme autour de ces quatre pôles :

L’argent

L’ego ← art idéologique → les medias

Abstraction (négation des racines)

 

L’art traditionnel, qui survit notamment en Russie (Saint Pétersbourg a aujourd’hui la plus grande école d’art figuratif) et sur certaines marges artistiques dissidentes en Occident, pourrait être représenté par le schéma suivant :

Idéal (le Bien, le Beau)

Divinité ← Art traditionnel→ les hommes

Nature

 

etronL’art traditionnel est humaniste et enraciné, il a la plupart du temps une dimension spirituelle ou idéaliste afin de tirer l’homme vers le haut. L’art idéologique, dit contemporain, et qui semble avoir son centre à New York méprise Dieu et les hommes pour établir l’ego et l’argent, ses fétiches, comme les moteurs de son dispositif autoritaire. Cet art idéologique, souvent financé par la force (l’impôt) n’est ni humaniste ni démocratique, contrairement au discours de ses promoteurs : on a donc bien à faire à un art idéologique officiel.

 

Source

Voir les commentaires

Les élections russes ou le rejet de l’occident (par Xavier Moreau)

7 Décembre 2011, 08:25am

Publié par Thomas Joly

RUSSIE.jpgLes élections législatives marquent à n’en pas douter, un ancrage définitif de la Russie dans un modèle de développement démocratique autonome, éloigné des influences occidentales. La baisse de Russie Unie était prévisible tant le résultat de 2007 fut exceptionnel, avec plus de 60% des voix. Le parti au pouvoir conserve une confortable avance sur ses rivaux. L’importance de ces élections n’est pas dans cette baisse de Russie Unie, qui n’empêchera pas, de toute façon, Vladimir Poutine de gouverner pendant son prochain mandat. Ce qui compte avant tout, c’est le rejet massif de l’influence occidentale par le peuple russe. Les moyens engagés par les ONG américaines l’auront été en pure perte. Même à Moscou, le parti Yabloko, considéré comme le plus libéral, recueille à peine 10%. La nouvelle classe moyenne russe ou les milieux populaires, lorsqu’ils n’ont pas voté Russie unie (49,7%), ont voté communiste (KPRF : 19,15%), Russie Juste (parti proche de Russie Unie : 13,16%) ou pour les ultra-nationalistes de Vladimir Jirinowski (LDPR : 11,7%). Au total, plus de 90% du corps électoral russe rejette l’influence occidentale.

 

russie-chretienne.jpgLa Russie semble définitivement guérie de son engouement pour le modèle occidental du début des années 90. Le modèle consumériste, si visible à Moscou, n’est pas venu à bout à bout de l’âme russe. Les trois millions de fidèles qui ont défilé devant la ceinture de la Vierge dans toute la Russie, attendant pendant des heures, la nuit et dans le froid sont là pour en témoigner. Les Russes, soutenus en cela par leurs élites reconstruisent leur identité autour du christianisme, ce qui est également une rupture nette avec l’Occident ou la laïcité militante est devenue religion d’État.

 

Absence de partis pro-occidentaux à la Douma, reconstruction de l’identité russe autour du christianisme, piété populaire, refus de l’affrontement civilisationnel, interdiction du prosélytisme homosexuel, c’est le modèle européiste au complet qui est rejeté par le peuple russe et ses élites dirigeantes. Paradoxalement, c’est un modèle de développement qui pourrait inspirer les sociétés européennes enfoncées dans une crise autant économique que morale.

 

Source

Voir les commentaires

Eric Zemmour : "Marre des phobies à répétition !"

6 Décembre 2011, 10:35am

Publié par Thomas Joly


 

Voir les commentaires

Encore une richesse de l'Europe multiraciale : les crimes "d'honneur"

6 Décembre 2011, 09:39am

Publié par Thomas Joly

crime-d-honneur.jpgUn rapport qui vient d'être publié au Royaume-Uni a montré une augmentation de 47% des crimes "d'honneur" dans les communautés immigrées. Ces crimes soi-disant honorables sont des attaques à l'acide, des rapts, des mutilations, des coups, parfois des meurtres, perpétrés à l'encontre de femmes qui refuseraient un mariage forcé ou chercheraient à fuir un mari violent. C'est la police de Londres qui a rapporté le plus de cas (495), suivie par celle des West Midlands (378), West Yorkshire (350), Lancashire (227), Greater Manchester (189), Cleveland (153), Suffolk (118) and Bedfordshire (117). Si la police a pu fournir des chiffres, les communautés ont été très réticentes à parler de ces questions: les hommes qui commettent ces actes sont en effet respectés parmi les leurs. 

 

Une telle enquête en France serait sûrement très instructive et certainement... effrayante !

 

Source

Voir les commentaires

Sébastien Chenu, cheville ouvrière du militantisme homosexuel à l'UMP

6 Décembre 2011, 09:29am

Publié par Thomas Joly

Chenu.jpgChargé de l'exception culturelle au sein de l'UMP et militant actif pour les droits des homosexuels, le frétillant Sébastien Chenu a pris la tête de la campagne en faveur du "mariage" homosexuel au sein de la majorité. Ancien directeur du cabinet d'Axel Poniatowski, député du Val d'Oise, il a été le chef de cabinet de Christine Lagarde au ministère délégué au commerce extérieur (2005-2007), et était récemment chargé de l'analyse de l'opinion au sein du Service d'information du gouvernement (SIG).

Sébastien Chenu, qui est par ailleurs conseiller municipal de Beauvais (Oise), s'appuie sur Gaylib, qu'il a cofondé en 2002 au sein de Démocratie libérale. Présidée par un conseiller municipal de Cannes, Emmanuel Blanc, cette structure revendique 2 000 adhérents. La sénatrice de Paris Chantal Jouanno,  et les députés Sébastien Huygues et Valérie Rosso-Debord, déléguée nationale adjointe au projet de l'UMP, soutiennent ces revendications anti-famille.

 

Source

Voir les commentaires

Le scandale du Comité d'Entreprise de la RATP remet le doigt sur le financement des syndicats

6 Décembre 2011, 09:22am

Publié par Thomas Joly

CGT Lutter plus pour voler plusLes dérives constatées par la Cour des comptes dans les finances du Comité d'Entreprise de la RATP laissent à penser « qu’ils ne sont la conséquence ni de hasards malheureux ni de défaillances humaines. C’est un système de fuite des fonds confiés au comité d’entreprise qui apparaît. » L’institution demande à la justice de se saisir au plus vite de ce dossier.

 

Lorsque le comité d’entreprise offre des prestations de traiteur, pourquoi fait-il une exception pour la CGT — qui pilote le CE avec l’Unsa — en ne la faisant pas payer? L’exemple en dit long sur les relations troubles entre les riches CE des entreprises publiques et les syndicats. Le CE de la RATP et ses 53 millions d'euros de subventions ne bénéficient en réalité qu’à une minorité, sur les 45.000 salariés de la RATP.

 

Cette enquête sort alors qu’un rapport parlementaire consacré au financement des syndicats vient d’être enterré. Si on contraignait les organisations de salariés à une obligation de transparence, on s’apercevrait qu’elles ne sont pas entièrement « financées par leurs adhérents », accusait en fin de semaine le député centriste Nicolas Perruchot.

 

Source

Voir les commentaires

Miss « France » : n’y a-t-il pas de belles femmes parmi les Gauloises ?

5 Décembre 2011, 14:02pm

Publié par Thomas Joly

Miss-France-2012.jpgSans même évoquer le fond de ce qui peut ressembler à une foire aux bestiaux pas très valorisante pour la femme ni très morale, on est toujours surpris par la sous-représentation des Françaises de souche parmi les gagnantes.


Le site ultra-sioniste JSS s’en vante presque : miss France est encore une juive, comme l’année dernière. Il est vrai que très souvent, quand il ne s’agit pas d’une « personne de couleur », il s’agit d’une juive. De quoi alimenter les théories complotistes…


Par souci de légalité, nous nous garderons de dresser une liste avec origines ethniques des gagnantes, mais le résultat est remarquable.

 

Source

Voir les commentaires

SNCF : grève et "big bang" ! Vers une révolte des "usagers" ? (par Yves Darchicourt)

5 Décembre 2011, 08:14am

Publié par Thomas Joly

terIls nous font de plus en plus aimer le train ! D'un côté la CFDT a déposé un pré-avis de grève des conducteurs pour toutes les fins de semaine de décembre (du vendredi midi au lundi 8h00) à compter du 9 et de l'autre, la SNCF va modifier 85% des horaires à partir du 11 décembre. Ces deux évènements ont un point commun : le mépris absolu de ceux que l'on nomme hautainement les "usagers" tant par les professionnels du syndicalisme que par les technocrates de la Direction.

 

Il y a longtemps que les cheminots n'ont plus rien à voir avec les personnages de la "Bête Humaine" couverts de sueur et de suie, ruisselant et ahanant dans une cadence infernale pour un salaire de misère et pourtant les camarades syndiqués de la FGAAC-CFDT (qui représente 30% des conducteurs) envisagent gaiement de perturber les transports ferroviaires au moment des congés de Noël, comme un point d'orgue aux grèves successives de l'année. Et pourquoi ? Parce que les agents de conduite ( emploi garanti, salaire conséquent, retraite précoce ) auraient un "sentiment de malaise" et qu'il faut bien que le délégué syndical justifie sa "décharge" d'horaire..."l'usager" appréciera !

 

SNCF.gifQuant aux technocrates qui pensent pour "l'usager" et se fichent pas mal de l'avis du vulgaire, ils annoncent sereinement leur "big bang" : un changement brutal des horaires passé en force sans quasiment de concertation même lorsque cela pose de graves problèmes aux voyageurs ( 200 cas relevés ) notamment en entrainant des abandons de dessertes ou des ruptures de correspondances. Et tout cela pourquoi? Parce que des rénovations de lignes, la mise en chantier de la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône, des projets de cadencement ont été programmés tous à la fois, conconctés technocratiquement sans souci de "l'humain", sans que les premiers intéressés soient convenablement informés et consultés.

 

Il faudra bien arriver à faire comprendre à tous ces gens que le citoyen utilisateur du rail n'est pas un "usager", c'est un client et c'est son argent qui fait vivre ceux qui émargent à la SNCF, syndicalistes ou cerveaux de la Direction. Et même s'il ne peut, à ce jour, porter sa clientèle ailleurs, le client a son mot à dire. Et des moyens de riposter autrement qu'en refusant de présenter le titre de transport qu'il a payé comme le suggèrent diverses associations "soft" d'usagers mais tout simplement en ne payant plus, en devenant, pourquoi pas, un "usager" sans billet... Juste le temps d'être pris en considération.

 

Source

Voir les commentaires

Annulation du concert de ZEP : une victoire qui en appelle d’autres !

5 Décembre 2011, 07:58am

Publié par Thomas Joly

Devillers ChristopheCommuniqué de presse de Christophe Devillers, délégué régional du Parti de la France pour la Franche Comté

 

Le Parti de la France félicite les militants du Front Comtois et son président qui, par leur ferme détermination et leur constante mobilisation, ont finalement réussi à faire plier le sénateur-maire d’Audincourt qui vient de confirmer l’annulation du concert du groupe ZEP qui était jusque là programmé dans la localité le 7 décembre prochain.

 

Après avoir soutenu à la mi-novembre ce groupe « qui se produit dans toutes les villes progressistes », Martial Bourquin est aujourd’hui curieusement contraint de faire marche arrière en déclarant « ne pas se reconnaître dans les idées du groupe ZEP » !

 

logo pdf verticalCe rétropédalage d’urgence pourrait surtout s’expliquer par la crainte manifeste de la réaction d’un grand nombre d’administrés à la veille d’importantes échéances électorales qui sont de plus en plus nombreux à ne plus tolérer de voir la France impunément insultée au nom d’une prétendue liberté d’expression artistique en plus de ne plus supporter de souffrir un peu plus chaque jour de la situation économique et sociale actuelle.

 

En 2012, ces électeurs pourront toujours faire le choix de soutenir la seule candidature d’union nationale et européenne incarnée par Carl Lang qui a toujours su apporter son entier soutien au Front Comtois au nom de la liberté d’expression politique et de l’esprit de résistance face à la décadence constante du pays.

 

Dans l’attente, il convient de rester mobilisés et vigilants partout où "l’anti-France" espérera demain se produire et déverser sa haine de nos institutions et du peuple Français.

Voir les commentaires

Compte-rendu de la conférence de presse de Carl Lang à Perpignan

3 Décembre 2011, 19:21pm

Publié par Thomas Joly

Carl-Lang-Perpignan.jpgLu sur Perpignan Politique Info

 

Avec Carl Lang, le discours nationaliste est clair, classique, et intemporel.

 

C’est assez rare pour être souligné.

 

On peut ne pas partager son point de vue, mais il faut quand même reconnaître objectivement qu’il est un de ceux dont les propos n’évoluent pas en fonction des as du marketing électoral qui formatent les discours des candidats, quitte à leur faire prendre des virages à 180 degrés d’un mois à l’autre parce que c’est électoralement rentable! Mais ils ne sont plus que quelques uns en France; dans un genre très différent et nous la citons parce que nous parlerons d’elle demain ou lundi, il y a Nathalie Arthaud, communiste révolutionnaire pure et dure, très dure, candidate hors normes à l’élection présidentielle, qui elle aussi était à Perpignan cette semaine.

 

Pour ceux qui écoutent le discours de Carl Lang et le comprennent, il ne peut pas y avoir de doute: il est candidat de la droite nationale et européenne, il en est « le » candidat, il est de droite et n’a pas honte de ça, il est un nationaliste qui aime son pays et sa patrie, il est encore et toujours conscient des racines de la France, de son Histoire, et reste viscéralement attaché à sa culture, ses valeurs, et ses traditions. Lire la suite

Voir les commentaires

La face cachée des banques (par Éric Laurent)

3 Décembre 2011, 11:36am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Belgique : le professeur islamiste favorisait ses élèves voilées

3 Décembre 2011, 11:03am

Publié par Thomas Joly

Burqas hommesUn professeur de religion musulmane de 58 ans qui enseigne à l'athénée Verdi de Verviers a perdu son recours devant le Conseil d'État. Il attribuait de meilleures notes aux élèves voilées.

 

Ce sont les journaux La Dernière Heure et De Morgen qui rapportent l'info. L'enseignant a fait preuve d'écarts à répétition depuis 2004 tels que l'attribution de meilleures notes à ses élèves voilées. La Communauté française l'avait alors sanctionné de quatre mois de suspension avec un salaire réduit de moitié. [...]

 

Il a également été établi que l'enseignant profitait des heures de cours pour inciter les élèves à s'inscrire sur le forum du site internet du Conseil supérieur des musulmans ainsi qu'à mémoriser des sourates du Coran, non inscrites au programme de quatrième.

 

Mohammed G. est par ailleurs trésorier du Conseil supérieur des musulmans de Belgique.

 

Source

Voir les commentaires

Le calendrier multiculturel des scouts de France

2 Décembre 2011, 08:30am

Publié par Thomas Joly

calendrier-scouts-de-france.jpg

 

Ils vendent leurs calendriers jusqu'à la sortie des églises qu'ils ne fréquentent guère et présentent des jours avec des prénoms qui ne sont pas précédés de "saint" ou "sainte". En revanche, toutes les fêtes musulmanes et juives sont présentes.

 

Ils auraient pu ajouter cette phrase de Gustave Thibon qui semble adaptée : "Être dans le vent, c'est l'ambition de la feuille morte".

 

Source

Voir les commentaires