Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les "jeunes" avec Merah

24 Novembre 2012, 11:31am

Publié par Thomas Joly

Réactions de la joyeuse et dynamique jeunesse musulmane de France après le passage du frère de Merah à l'émission Complément d'Enquête...

 

Facebook-Merah.jpg

 

Cliquez sur l'image pour agrandir

 

Sinon, au Parti de la France, la jeunesse ressemble plutôt à ça :

 

PDF-Vire.jpg

Voir les commentaires

Facebook a bloqué le compte de Caroline Fourest en raison de l'étalage de femmes nues !

23 Novembre 2012, 10:18am

Publié par Thomas Joly

fourest-femen1

 

Source

Voir les commentaires

Israël au comble de l’horreur…

23 Novembre 2012, 10:12am

Publié par Thomas Joly

Blesse-palestinien-force-DIME.PNGLe Dr Ibrahim Khaled est un médecin égyptien de Gaza. Membre de la délégation médicale égyptienne dans la bande de Gaza, spécialiste en orthopédie, le chirurgien affirme qu’Israël utilise désormais une arme, nouvellement inventée, qui provoque la décomposition du corps humain. Il explique en effet que les hémorragies importantes des vaisseaux sanguins, dans le corps de  certains blessés, sont provoquées par l’utilisation de la force « Dime » : ce seraient de petites granules qui pénètreraient dans le corps et le décomposeraient, rendant l’amputation nécessaire.

Les hommes sont devenus fous : la technique n’est plus désormais subordonnée au progrès moral, mais à la destruction de l’homme. La guerre peut certes justifier l’utilisation d’armes dans le but de mettre hors d’état de nuire l’injuste agresseur, mais de manière proportionnée : ici, l’arme en question provoque d’inutile souffrances prolongées, et diminue la personne humaine. Dans le domaine de  l’horreur, Israël n’est pas en peine…

 

Source

Voir les commentaires

La Commission Européenne aux petits soins pour les romanichels ! (par Yves Darchicourt)

23 Novembre 2012, 09:58am

Publié par Thomas Joly

Reding-Viviane.jpgLa Commission Européenne en général et la Commissaire à la Justice Viviane Reding en particulier s'inquièteraient vivement du « manque d'effort de la France pour l'intégration des "roms" vivant sur son territoire ». C'est ce qui ressort d'un article paru dans le dernier numéro de L'Europe en France, organe propagandiste de la représentation de la commission européenne dans notre pays et intitulé « Intégration des roms, l'Europe accélère le pas ».

Il est vrai que les eurocrates n'ont rien de plus urgent à faire que de se pencher sur le sort de 6 millions de romanichels qui errent sur les territoires de l'Union Européenne (sur les 10 à 12 millions que comptabiliseraient ces tribus dont des historiens - incontestablement aigris - ont pu dire qu'elles descendent des lambeaux des supplétifs de la grande horde d'Attila). C'est que tout va bien en eurocratie : l'économie est florissante, les finances sont saines, le paupérisme est éteint, partout règnent abondance, sécurité, bonne santé, joie et allégresse... Un bonheur général qu'il convient de partager.

 

rrom1Dans sa grande et généreuse sagesse, la Commission Européenne a donc décidé dès 2008 d'imposer une stratégie générale d'intégration des « fils du vent » en la dotant en 2010 d'une task force pour en contrôler l'efficacité dans chaque État membre notamment en matière de logement, santé, éducation et emploi. Et il faut croire que les résultats n'ont pas été jugés suffisants par la dame Reding surtout qui s'était permis de tancer vertement la France après le démantèlement de campements illégaux. Un froncement de sourcils qui a amené le gouvernement socialiste à s'engager fermement à faciliter l'intégration des nomades et à lutter contre toute discrimination à leur égard : ainsi le marché du travail va leur être largement ouvert. Les français au chômage apprécieront. Et puis la France roudoudesque vient d'intégrer le « groupe pionnier des états » chargé de diffuser les « bonnes pratiques » à adopter vis à vis des romanichels... Une belle pompe aspirante pour tous les nomades du continent. Comme l'a clamé la  Reding cet été : « les Rroms sont chez eux en Europe ». Pour faire bref : contribuables européens à vos poches !

 

Source

Voir les commentaires

Voilà pourquoi nous devons débarrasser la France et l'Europe de la racaille africaine

22 Novembre 2012, 19:22pm

Publié par Thomas Joly

 

 

Affiche refusons la colonisation

Voir les commentaires

UMP'Circus : le duo de clowns continue ! (par Yves Darchicourt)

22 Novembre 2012, 11:10am

Publié par Thomas Joly

ump-circus.jpgDe rebondissement en rebondissement l'UMP sombre lentement dans le ridicule qui, heureusement ou malheureusement, ne tue plus ! C'est maintenant Fillon qui revendique la victoire sur Copé par 88004 voix contre 87978, et ce paraît-il après comptage des bulletins des fédérations umpesques de Nouvelle-Calédonie, Mayotte et Wallis & Futuna que la Cocoe avait malignement ignorées!

 

Angoissant duel pour le bien futur de la nation : il n'y a que les aigris pour prétendre que l'acharnement des compétiteurs tient surtout à ce que la place est particulièrement bonne! En attendant que le Conseil de Sécurité de l'ONU se saisisse de l'affaire et tranche définitivement, l'affrontement clownesque des deux candidats passionne les médias... Le gaulois moyen c'est beaucoup moins certain ! Pauvre France !

 

Source

Voir les commentaires

Ces Français de papiers qui nous font honte…

22 Novembre 2012, 11:06am

Publié par Thomas Joly

hip-hop-francais.jpg

 

C’était ce week-end, dans l’Arena de Montpellier, au son du hip-hop et sur des chorégraphies. Face aux Japonais de Flooriorz, ils ont été sacrés champions du monde de « breakdance ». Ils sont « français ». Ils brandissent les drapeaux algérien, palestinien et sénégalais...

 

 

Source

Voir les commentaires

Hollande et la liberté de conscience pour les maires

21 Novembre 2012, 15:12pm

Publié par Thomas Joly

Maires-obj-conscience.jpg

Voir les commentaires

Autopsie du corps social (par Vincent Vauclin)

21 Novembre 2012, 12:44pm

Publié par Thomas Joly

Vauclin.jpgCette société est perdue.

 

Le processus est engagé, et la dévastation est telle que nous n’avons plus la capacité de l’inverser. La seule limite qui se posera, et se pose déjà, est totalement indépendante de notre action : celle des contradictions intrinsèques du système et de son absurdité totale.

 

Le totalitarisme qui nous fait face est le plus implacable qui soit. De toutes les dictatures, la dictature hédoniste est de loin la plus performante et la plus solide de toutes. Aboutissement logique d’un long processus historique, sociologique et psychologique, la domination moderne s’est imposée comme une idéologie totale, omniprésente, dont chaque individu se fait aujourd’hui le vecteur à son insu, dans son langage, dans son comportement, dans son mode d’appréhension du monde.

 

consommer-c-est-exister.gifAucune sphère de la société, publique ou privée, n’est épargnée par ce vaste élan de subversion qui ravage les structures et les institutions traditionnelles, impose un rythme effréné, et induit un déracinement à la fois spatial et temporel des hommes, transformés en nomades dans un monde purgé de son sens, amputé de son Histoire, privé de son avenir.

 

L’aliénation est ainsi totale, et à mesure que les derniers remparts à l’hégémonie moderne s’effondrent, de nouvelles promesses hédonistes émergent, ouvrant comme seules perspectives d’avenir les satisfactions éphémères, organiques, conditionnées et perverses de la consommation et de la sexualité.

 

Accompagnant ce mouvement, la standardisation des personnalités par les médias de masses systématise les comportements individuels qui s’inscrivent ainsi dans un paradigme global purement matérialiste dont la fonction première est d’isoler l’individu de l’ensemble de ses appartenances, substituant le bien au lien, la possession à la relation.

 

lobotomie-TV.jpgUn tel totalitarisme neutralise alors l’ensemble de ses oppositions tout en alimentant son essor en s’appuyant sur les archaïsmes psychologiques d’individus qui se trouvent bombardés pluri-quotidiennement d’injonctions publicitaires et normatives qui excitent les plus bas instincts et leur offrent dans le même temps des débouchés pour décharger ces pulsions, que ce soit dans l’acte d’achat ou l’acte sexuel. La mobilisation de ces processus primaires – et parfaitement inoffensifs pour le Système – entraînant par ricochet une dégradation générale de l’intellect dont la source sublimatoire se trouve tarie par le « jouir-sans-entrave » qui s’y manifeste. Lire la suite

Voir les commentaires

Baisse des chiffres de la délinquance : une nouvelle erreur de diagnostic (par Xavier Raufer)

21 Novembre 2012, 09:44am

Publié par Thomas Joly

Racailles-bolossage.jpgL'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) vient de publier les tous derniers chiffres de la délinquance sur l'année 2011. Loin de s'attarder sur les détails, les médias ont pris l'habitude de commenter à tout-va les hausses et les baisses de statistiques devenues incontournables... en oubliant parfois d'affirmer l'essentiel.

 

Toujours plus formatés par la cybernétique, les grands quotidiens d'information semblent désormais incapables de s'extraire de l'instantané, d'inscrire leur réflexion dans la temporalité. Au-delà d'un tropisme bobo-gauche caviar, cela conduit ces journaux à émettre des jugements plutôt malheureux - quand ils ne sont pas carrément consternants.

 

securite.gifExemple : la réflexion - la même bien sûr, dans tous ces quotidiens, prise sous la dictée du ministère concerné : comme c'est drôle ! La "délinquance" (noter ici l'évitement bienséant du mot "crime") baisse, alors qu'augmente le sentiment d'insécurité ! Suivez mon regard-bobo : des beaufs et autres attardés ont plus peur que voici un an, alors qu'entre temps, ce qui les effarouche a diminué ! Conclusion : voilà bien la peur irrationnelle et futile de simplets affolés par les sirènes extrémistes.

 

Sauf que bien sûr, ce raisonnement à courte vue théorise en paradoxe sa propre ignorance, en oubliant une cruciale disposition de l'esprit humain, connue de quiconque étudie la temporalité : l'orientation en-vue-de. Car toujours, l'être humain réfléchit et agit d'usage, en-vue-de. Si l'étudiant travaille, c'est en-vue-de réussir des examens, préludes à sa carrière. Si le couple économise, c'est en-vue-de s'offrir une voiture ou des vacances. Et ainsi de suite.

 

Ainsi, comme nul être humain au monde ne songerait à préparer un voyage avec un guide touristique périmé, il ne regarde jamais non plus les statistiques criminelles passées - ou de n'importe quoi d'autre, d'ailleurs - pour se dire ensuite "Ah, sympa ! La criminalité a baissé en 2011, donc j'aurai moins peur en 2012". De toute éternité, la sagesse humaine sait que prolonger les courbes ne décide pas de l'avenir - et le raisonnement à plat, sans orientation temporelle, moins encore.

 

agression-bus.jpgDonc quand on l'interroge sur l'insécurité, le citoyen moyen ne se rue pas sur les statistiques (en hausse ou en baisse, qu'importe) de 2011 pour, de là, envisager 2012. Tout au contraire puise-t-il dans son vécu quotidien (la "sphère des évidences courantes" disent les philosophes) des éléments partant desquels il s'inquiète, ou non, de l'avenir. Assuré qu'il ne peut être agressé ou cambriolé dans le passé, il évalue à l'évidence des risques qu'il encourt dans l'avenir, non ceux du fugitif moment présent ni bien sûr de ceux du passé.

 

Les commentaires arrogants et ironiques des médias-bobo visent ainsi un raisonnement pertinent, quoiqu'instinctif : en matière criminelle, pense la population, demain sera sans doute pire qu'aujourd'hui. Voilà pourquoi augmente aujourd'hui - raisonnablement, pas hystériquement - la crainte qu'elle éprouve. Lire la suite

Voir les commentaires

Alain Escada se réjouit du succès de la Manif pour tous

21 Novembre 2012, 09:28am

Publié par Thomas Joly

Escada AlainAlain Escada, président de l'Institut Civitas, est interrogé par Nouvelles de France sur la mobilisation de dimanche. Extraits :

 

« Nous sommes très satisfaits par le franc succès qu’a rencontré notre marche parisienne. Près de 20.000 personnes ont répondu à notre appel, en particulier bon nombre d’élus que nous remercions vivement pour leur précieux soutien. Nous avons grandement élargi notre audience. Jamais notre institut n’avait jusque là réuni autant de monde ! La lame de fond est lancée. Je suis persuadé que dans les quelques semaines et mois qui viennent, nous allons pouvoir porter un coup définitif à ce projet de loi. Le besoin frénétique qu’a la presse de gauche de masquer la réalité des manifestations par une véritable esbroufe médiatique laisse bien penser que les milieux favorables au mariage homosexuel sont de moins en moins sûrs d’eux… C’est le moment de passer à une véritable offensive constructive et argumentée. Nous ne nous laisserons certainement pas impressionner par ceux qui veulent nous caricaturer et nous calomnier. » [...]

Après avoir dénoncé la manipulation de Caroline Fourest et de quelques députés, Alain Escada se réjouit du succès de la manifestation du 17 :

 

« Nous sommes très heureux qu’un grand nombre de Français se soient réunis dans les rues de France le 17 contre le projet de mariage homosexuel car nous pensons qu’ils se sont retrouvés dans l’unique but d’abolir le projet de loi. Nous ne pensons absolument pas qu’ils partagent les idées de Madame Barjot qui dit vouloir améliorer le Manif-Civitas-18-nov-2012.JPGPACS ou qui fait l’éloge de la vie de couple homosexuel, dans le but de présenter une image acceptable au microcosme médiatique. A cet égard, cette dernière représentait très mal les marcheurs qui la suivaient, lesquels pour beaucoup, ont participé à la manifestation contre le PACS du 31 janvier 1999. Bien peu ont d’ailleurs répondu aux exigences vestimentaires qu’elle voulait imposer pour qu’ils ne soient pas ce qu’ils sont. L’essentiel est qu’il y ait du monde pour barrer la route au projet du gouvernement, lequel va devoir instamment réfléchir. Avec 200.000 manifestants en un premier week-end, il y a une forte chance que nous retrouvions dans les mois prochains le précédent de l’école libre. Si chaque personne amène avec elle cinq nouveaux participants, le million de 1984 sera un coup de tonnerre dans le ciel politique. Mais même 500.000 personnes sonneraient inévitablement le glas de ce projet qui commence sérieusement à ennuyer le président de la République. » [...]

 

Source

Voir les commentaires

La jeunesse moscovite chasse les trafiquants de drogue

20 Novembre 2012, 14:22pm

Publié par Thomas Joly

 

La jeunesse française ferait bien d'en prendre de la graine. Curieusement, le profil ethnique des dealers en Russie est sensiblement le même qu'en France...

 

Source

Voir les commentaires

Faire face à la répression avec sérénité

20 Novembre 2012, 11:13am

Publié par Thomas Joly

Gabriac interpeléCommuniqué de l'Œuvre française

 

Le dix-neuf novembre 2012, à 9h00, comparaissait devant la 29ème chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris, Yvan Benedetti, président de l’Œuvre française, pour y répondre, à la suite de son interpellation, le 29 septembre dernier, le jour de la manifestation sur le thème « Maîtres chez nous » à l’appel des Jeunesses Nationalistes, des chefs de poursuites suivants : rébellion, participation à une manifestation interdite.

 

Le Parquet ayant commis l’erreur de désigner, pour juger Yvan Benedetti, une chambre composée d’un seul magistrat, c’est-à-dire une juridiction incompétente pour les délits visés, le procès a été reporté au jeudi 28 mars 2012 à 13h30.

 

magistrat.jpgL’acharnement judiciaire à l’encontre des vrais patriotes français connaît un point d’orgue puisque, au même moment, Alexandre Gabriac, président des Jeunesses Nationalistes, subit de nouveau les affres de la garde à vue, pour avoir déployé sur le toit d’un immeuble lyonnais une banderole « Adoption, mariage ? Pas question ! », à l’occasion d’une manifestation nationale contre le mariage homosexuel. La procédure diligentée, de façon abusive, pour attroupement armé à l’encontre d’Alexandre Gabriac et huit de ses amis, en possession seulement de fumigènes et prétendument de casques de chantier, traduit bien la nature arbitraire de la répression mise en œuvre par le système et l’extrême nervosité de celui-ci face au réveil de notre nation.

 

Au terme de 48 heures de garde à vue, en dépit de tous ses efforts qui confinent à la persécution, le Procureur de la République n’a pu réunir assez d’éléments pour traduire notre jeune ami devant quelque juridiction que ce fût ou même faire ouvrir une information judiciaire à son encontre. Ce magistrat très zélé a donc été obligé de rendre à Gabriac ce bien précieux dont il semble faire si peu de cas à notre égard : la liberté ! Il nous reste à attendre, résolus à faire face et sereins, les suites qui pourraient être données à ces dérives judiciaires dignes d’une tyrannie.

Voir les commentaires

L'Algérienne raciste antifrançaise Houria Bouteldja relaxée en appel

20 Novembre 2012, 10:19am

Publié par Thomas Joly

Houria-Bouteldja.jpgLa cour d'appel de Toulouse a relaxé aujourd'hui Houria Bouteldja qui était poursuivie pour injure raciale. L'ancienne porte-parole du Parti des indigènes de la République avait été assignée en justice par l'Agrif après avoir employé en 2007 le terme "souchiens" pour désigner les Français "de souche".

 

Malgré les réquisitions du parquet général qui, lors du procès du 15 octobre dernier, avait demandé une peine d'amende "d'avertissement" contre la jeune femme, les juges de la cour d'appel ont confirmé le jugement de relaxe prononcé en première instance, le 25 janvier 2012, par le tribunal correctionnel de Toulouse.

 

Cette relaxe donne une idée du degré de pourriture de notre magistrature.

 

La racaille qui accompagnait Bouteldja au tribunal hurlait, en liesse, à l'issue du verdict, « on nique la France ! »

 

Source

Voir les commentaires

Du tac au tac

20 Novembre 2012, 10:04am

Publié par Thomas Joly

belkacem

 

« Il n'y a aucune place pour les agressions

d'extrême-droite dans notre pays »

Najat Vallaud-Belkacem

 

Voici ce qu'on a envie de lui répondre :

« Il n'y a aucune place pour Najat Vallaud-Belkacem

dans notre pays »

Voir les commentaires