Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Entendu sur BFM TV : « Les manifestants anti-Trump sont payés par Soros »

21 Janvier 2017, 11:03am

Publié par Thomas Joly

Le journaliste André Bercoff confirme les propos d’Evelyne Joslain qui affirmait quelques heures plus tôt sur BFM TV que les manifestants anti-Trump étaient financés par George Soros.

Propos d’Evelyne Joslain (spécialiste des Etats-Unis) : « Les manifestants anti-Trump sont payés par Soros. Ca devient un job lucratif d’être manifestant anti-Trump. »

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Trump : « Nous unirons le monde contre l’islam radical et l’éradiquerons de la surface de la terre »

21 Janvier 2017, 10:52am

Publié par Thomas Joly

Lors de son discours d’investiture, le 45ème président des États-Unis, Donald Trump, a déclaré la guerre à l’islam radical.

« Nous renforcerons nos vieilles alliances et en formerons de nouvelles et nous unirons le monde civilisé contre le terrorisme islamique radical, que nous éradiquerons complètement de la surface de la terre ! » a affirmé le nouveau Président de l’État américain.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

« Dati Gate » : François Fillon divise jusque dans son camp

21 Janvier 2017, 10:47am

Publié par Thomas Joly

François Fillon ne parvient toujours pas à réunir la grande famille des « Républicains ». Il divise ses cadres et pourrait diviser son électorat. Les partisans de Nicolas Sarkozy sont orphelins. Pourront-ils, d’ailleurs, un jour pardonner à son ancien Premier ministre, qui n’a jamais émis le moindre signe de protestation quand il était à Matignon, d’avoir trahi leur favori, allant, selon certaines sources, jusqu’à demander à François Hollande d’accélérer les procédures judiciaires contre Nicolas Sarkozy, visé dans le cadre de l’affaire Bygmalion ?
 
Une chose est sûre : l’investiture de Nathalie Kosciusko-Morizet dans la circonscription parisienne de François Fillon, déjà promise à Rachida Dati en 2012, ne devrait pas arranger les affaires de l’impétrant. Terrain ultra-favorable à la « droite », englobant une partie importante du VIe arrondissement et le VIIe arrondissement, dont Rachida Dati est maire, cette circonscription réveillera des rivalités qui pourraient pourrir la campagne du Sarthois. « François Fillon a souhaité que l’on lève la réserve qui était actée depuis le conseil national sur la deuxième circonscription. C’est la sienne et il souhaite que l’on investisse Nathalie Kosciuski-Morizet », déclarait à l’issue Jean-François Lamour, président de la commission des investitures (CNI).
 
Les investitures des Républicains sont désormais décidées par un tout petit groupe d’une vingtaine d’individus, tous plus ou moins proches de François Fillon. L’équipe a été réduite après le second tour de l’élection primaire, excluant une soixantaine d’élus de la CNI.

Selon certains responsables républicains cités anonymement, la candidature de Rachida Dati, pourtant plus légitime que celle de Nathalie Kosciusko-Morizet, parachutée dans une circonscription et envisagée pour un poste de ministre en cas de victoire de François Fillon, n’aurait pas même été étudiée. Un procédé étonnant qui dévoile un pan de la personnalité de François Fillon. Si l’homme est volontiers dépeint en rassembleur, il serait plutôt de tempérament rancunier et autocratique.
 
Dans un entretien accordé au Parisien, Rachida Dati s’est lâchée. Connue pour ne pas manier la langue de bois, elle dit notamment : « La première décision de François Fillon n’est donc pas de revoir sa réforme de la Sécurité sociale mais de nommer Nathalie Kosciusko-Morizet ! Voilà une drôle de personnalité qui va d’échec en échec, de parachutage en parachutage, de trahison en trahison, même vis-à-vis de François Fillon, qu’elle a traité de misogyne et de sexiste, et c’est cette personne qu’il récompense ! Quel signal ! » Le reste est à l’avenant. À l’image de Laurent Wauquiez ou de Christian Estrosi, Rachida Dati semble douter de François Fillon.

Celle que l’on surnomme « NKM », représentante d’une fausse droite gagnée à l’idéologie libre-échangiste la plus totale, jusqu’à défendre l’immigration-invasion, a donc été privilégiée par François Fillon en personne, alors que le conseil national des Républicains l’avait investie à l’unanimité sur une autre circonscription un peu moins facile, la 11e de la ville de Paris. Rien ne change à droâte. Toujours les mêmes combinazione, les mêmes magouilles électoralistes. Ces gens n’ont pas de convictions en dehors de leurs petites ambitions personnelles.

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

75 % de musulmans et 5 % d’Européens dans les prisons franciliennes où l’islam radical se généralise

19 Janvier 2017, 06:28am

Publié par Thomas Joly

Même si les prisons ne sont pas la filière privilégiée du recrutement djihadiste, l’islam radical s’y est généralisé. Face à cette menace, les personnels pénitentiaires sont handicapés par le manque de moyens et l’absence d’arsenal judiciaire approprié.

« Dans les prisons parisiennes, il y a à peu près trois quarts de musulmans et seulement 5 % d’Européens. »

Prières collectives illégales, apologie du terrorisme, prosélytisme omniprésent : le dernier ouvrage du sociologue Farhad Khosrokhavar dresse un portrait alarmant des prisons françaises, devenues l’un des théâtres de la propagation de l’islam radical en France. Il aura fallu des centaines de morts pour que, en haut lieu, on prenne le problème au sérieux. Reste à se demander si les moyens mis en œuvre sont à la hauteur des enjeux.

Que se passe-t-il vraiment à l’ombre des cellules, derrière les portiques de sécurité, dans le secret des parloirs, entre les yeux des miradors ? Nous avons interrogé surveillants, hauts fonctionnaires de la pénitentiaire, directeurs honoraires ou en fonction, experts et conseillers qui, tous, vivent ou ont vécu la prison au quotidien. Derrière les grilles, on ne parle pas. Aussi ont-ils tous tenu à être protégés par un strict anonymat, refusant d’être identifiés, fût-ce par de faux prénoms.

Pour commencer, il faudrait connaître la véritable ampleur du problème. « Lors du ramadan, 80 % des détenus des prisons franciliennes demandent des plateaux-repas compatibles avec leurs impératifs religieux ».

L’une de ses collègues confirme : « Le Coran est, avec le Code de procédure pénale, l’ouvrage le plus emprunté dans les prisons. »

Pour autant, tous deux rejettent toute corrélation systématique entre prison et radicalisation. « Il est ridicule de jeter la pierre à la seule pénitentiaire. Avant d’atterrir chez nous, ils ont fréquenté des terreaux infiniment plus favorables à la radicalisation. Il peut exister un phénomène de contagion, mais la prison est loin d’être un élément déclencheur. »

Source : Causeur via Fdesouche

Voir les commentaires

« Sens commun » obtient de Fillon cinq investitures aux législatives dans des circonscriptions de gauche

19 Janvier 2017, 06:21am

Publié par Thomas Joly

Sens commun est une association issue des manif’ pour tous, affiliée à l’UMP puis à LR. Elle s’est fixé pour but de pousser l’UMP/LR à revenir sur la loi Taubira (alors que la majorité de ses principaux ténors n’ont pas pris part aux manifestations ou ont déclaré depuis ne pas vouloir abroger cette loi). Elle a soutenu François Fillon lors de la primaire de la droite et du centre dés le premier tour. Pourtant, celui-ci n’a jamais manifesté en 2013 et a toujours dit qu’il n’abrogerait pas cette loi.

On aurait pu s’attendre à ce que Sens commun soutienne au moins Jean-Frédéric Poisson à cette élection : celui-ci n’a pas manqué une manifestation, a toujours dit qu’il abrogerait le prétendu « mariage pour tous » et n’a eu de cesse de rappeler que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme. Les convictions oubliées, Sens commun aura donc obtenu cinq investitures dans des circonscriptions, qui aujourd’hui sont toutes à gauche. Comme l’aurait dit Salvador Dali : « tant d’arrivisme pour si peu d’arrivage ».

D’après Europe 1, les cinq candidats sont : Anne Lorne dans la 1ère circonscription du Rhône, Sébastien Pilard (ancien président de Sens Commun) dans la 2e de Loire-Atlantique, Hayette Hamidi dans la 2e de Seine-Saint-Denis, Charles d’Anjou dans la 10e circonscription de Seine-Maritime et Maxence Henry dans la 2e circonscription du Maine-et-Loire.

Source : http://www.contre-info.com/

Voir les commentaires

Primaires de la gauche : vous reprendrez bien un peu de cannabis ?

19 Janvier 2017, 06:11am

Publié par Thomas Joly

Pour éviter d’affronter les vrais problèmes du pays, les candidats à la primaire de la gauche nous ont offert une de ces aimables diversions dont ils raffolent, avec un sujet très apprécié au zinc des bistrots, style burkini ou heure d’été : la légalisation du cannabis.

Curieusement, aucun des autres candidats n’a fait remarquer qu’il suffisait de regarder Jean-Luc Bennahmias cinq minutes pour appréhender les ravages du tétrahydrocannabinol. Alors, chacun y alla de son avis, à commencer par Benoît Hamon, chaud défenseur de la légalisation au motif premier que le « tout-répressif » est inefficace. Dame ! Vu que, chez nous, on peut être interpellé dix fois pour trafic sans faire un seul jour de prison, on peut difficilement le contredire… Le cannabis jouit, chez les bobos, d’une indulgente réputation de drogue douce. Mais la douceur, c’était au temps de Rimbaud, parce qu’aujourd’hui les croisements de plants permettent de mettre sur le marché des concentrations de THC hallucinantes, c’est le cas de le dire.

Et il est avéré que la quasi-totalité des consommateurs réguliers de cocaïne et d’héroïne ont d’abord consommé régulièrement du cannabis. Sans doute une consommation récréative, occasionnelle, comme un cognac du samedi soir, chez un adulte, ne lui fait probablement pas courir grand danger.

Mais il n’en est pas de même pour les adolescents et les adultes jeunes car, jusqu’à 25 ans environ, le cerveau continue à se développer et, de ce fait, la consommation dans cette tranche d’âge accroît la dépendance (en fréquence et en intensité) et l’impact cérébral, cognitif et émotionnel. On parle, alors, de syndrome « amotivationnel », qui se manifeste comme une perte de contact et d’élan vital, conduisant progressivement à l’abandon scolaire et au repli social. Pathologie souvent associée à une méfiance paranoïde pouvant confiner au délire de persécution chez un jeune initialement normal, et chacun connaît au moins une famille ravagée par ce fléau. Aujourd’hui, les psychiatres sont quasiment unanimes pour affirmer une association claire entre consommation de cannabis et développement ultérieur de troubles psychotiques, notamment la schizophrénie, chez la personne saine.

Moins graves, d’autres études montrent aussi que la légalisation du cannabis provoque une augmentation du nombre de fumeurs, en particulier dans les catégories de population qui y ont moins accès lorsqu’elle est illégale, comme les femmes et les jeunes adultes. Donc, si les vœux abolitionnistes des Hamon, Pinel, Bennahmias ou Rugy se réalisaient, on pourrait voir un jour au ministère de la Santé deux bureaux contigus : celui de la lutte contre le tabac et celui de la dispensation du cannabis…

Bien sûr, le caractère électoraliste de cette attitude, propre à mobiliser une population plutôt abstentionniste, n’échappe à personne. Et elle a un intérêt collatéral, bien pointé par Huxley dès 1932 à propos de la liberté sexuelle : « Le dictateur fera bien d’encourager cette liberté-là. Conjointement avec la liberté de se livrer au songe en plein jour sous l’influence des drogues, du cinéma et de la radio, elle contribuera à réconcilier ses sujets avec la servitude qui sera leur sort. »

Richard Hanlet

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Jean-Paul Gourévitch : « Les statistiques de l’INSEE sur le solde migratoire sont un enfumage »

19 Janvier 2017, 06:02am

Publié par Thomas Joly

Jean-Paul Gourévitch conteste les statistiques de l’INSEE qui, selon lui, confond dans ses calculs immigration et expatriation et oublie les naissances d’origine étrangère. Il réclame la mise en place d’un observatoire indépendant des migrations qui permettrait d’éviter les schémas, les amalgames, les rumeurs et les faux chiffres.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

La France, premier pourvoyeur de djihadistes « européens » de l'État islamique

18 Janvier 2017, 06:48am

Publié par Thomas Joly

Voilà un record dont la France se serait bien passé. Dans une interview publiée par Le Figaro, Loïc Garnier, le chef de l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat), explique que notre pays est le plus gros pourvoyeur de djihadistes de l’État islamique.

En Syrie et en Irak, les Français sont 700 à mener leur guerre sainte, parmi les 12.000 “soldats du Califat” étrangers engagés au Moyen Orient. Les Européens sont 3.000, et 232 “compatriotes” seraient morts selon Loïc Garnier.

Encore plus inquiétant : le policier estime que sur notre territoire, 1.000 individus ont des velléités de départ en Syrie, et 200 sont déjà rentrés des zones de combat. Certains sortent “des radars en prenant des routes improbables et trompent la vigilance des services de police” explique-t-il.

Source : http://www.valeursactuelles.com

Voir les commentaires

Un auditeur de France Inter à Manuel Valls : « On est 66 millions à vouloir te la mettre, la claque ! »

18 Janvier 2017, 06:36am

Publié par Thomas Joly

Mardi 17 janvier, lors d'un déplacement en Bretagne, Manuel Valls a été visé par un jeune homme de 18 ans qui a tenté de lui mettre une gifle et est parvenu à le toucher. Il a annoncé avoir porté plainte contre l'auteur. La scène, notamment filmée par Le Télégramme, a beaucoup tourné. Et a fait des émules. Au micro de France Inter ce 18 janvier, un autre jeune homme - un certain Guillaume, de Grenoble - est parvenu à interpeller en direct l'ancien Premier ministre. Mais en lieu et place de question, il lance : "C’était pour te dire Manu… Je sais pas si tu trouves ça normal ou pas mais la claque on est juste 66 millions à vouloir te la mettre, c’était juste trop bon ! Sans déconner quoi, il a été parfait le bonhomme !"

Il est immédiatement interrompu par le journaliste Patrick Cohen : "Alors cet appel à la violence sur l'antenne de France inter, c'est non !" On ne sait pas encore si le jeune homme a pu prendre l'antenne sous un prétexte fallacieux ou si le programmateur était conscient du propos qui serait tenu.

Manuel Valls est pour sa part resté sur sa ligne de conduite depuis l'épisode de la gifle : dénoncer "toute forme de violence", "la violence de notre société" qu'il "combat". Visiblement un peu perturbé par l'intervention, il évoque du tout au tout "les gens qui souffrent, ceux qui sont au RSA" puis son "combat contre Dieudonné", puis ajoute : "Quand, sur une antenne, on fait profession de violence, ça veut dire qu'il y a quelque chose qui bascule." Il conclut : "C'est parce que je peux gagner qu'on me vise, je ne me laisserai pas impressionner".

Source : http://www.marianne.net

Voir les commentaires

Rappel : Galette des rois du PdF 80 samedi 21 janvier 2017

18 Janvier 2017, 06:29am

Publié par Thomas Joly

A l'initiative de Sabrina Le Corronc, Déléguée départementale, le Parti de la France de la Somme organise sa traditionnelle galette des rois samedi 21 janvier 2017 à 15h à Amiens. La participation aux frais est de 7 €/pers.

Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, prendra la parole pour présenter les objectifs du Parti de la France pour 2017.

Réservation obligatoire au 06.25.10.21.14 ou pdfdu80@yahoo.fr

Voir les commentaires

Valls : après la farine alsacienne, la gifle bretonne

18 Janvier 2017, 06:24am

Publié par Thomas Joly

Il y a des jours où l’actualité morose, à l’égal du temps, nous sert sur un plateau un évènement de choix qui ne manquera pas de faire, selon les sensibilités, pleurer de rire dans les chaumières, ou carrément sangloter.

On se souvient que Manu avait déjà goûté à la farine alsacienne, lors de son premier déplacement…

En Bretagne, un véritable drame s'est joué hier ! Quittant l’hôtel de ville de Lamballe où il venait sans doute de faire son numéro de citoyen bien sous tous rapports (pour les citoyens atteint d’Alzheimer profond qui auraient déjà oublié ses discours anti patriotes) la main sur le cœur, l’éminent ex-premier sinistre, en campagne pour la primaire socialiste qui désignera son candidat à la présidentielle de 2017, a brusquement été agressé par un individu, forcément louche et nauséabond, qui l’aurait giflé ! Donc, après la farine alsacienne, il a eu droit à la gifle bretonne… Si j’osais, je dirais : après la farine, la tarte !

Bon, vérification faite sur la vidéo, en passe de faire une belle carrière sur les réseaux sociaux, il s’agirait juste d’une pichenette, qui n’a pas dû lui faire grand mal (que les âmes sensibles se rassurent, Manu a encore toutes ses dents… lui !).

En revanche je n’en dirais pas autant du jeune homme qui a courageusement tenté de faire ce dont rêve une quantité impressionnante de patriotes, vu que le cordon sanitaire de Valls (souvenez-vous qu’il a gardé les gardes du corps et policiers qui étaient attachés à la fonction de Premier ministre !) est entré en action dans le dixième de seconde qui a suivi, pour le plaquer à terre avec une brutalité inouïe ! Pour un peu on se serait cru aux beaux jours des manifs anti mariage pour tous, où les sbires du même Manu, alors ministre de l’Intérieur, gazaient les dangereux vieillards et les enfants dans les poussettes.

Pour une fois, Monsieur Valls s’est enfin trouvé face à un vrai Français, non les ersatz de citoyens venus d’ailleurs, sur lesquels ils comptent pour se faire élire.

Il ne s’agit pas d’un manque de respect envers une « personne détenant l’autorité » comme il est spécifié dans les procès intentés aux lanceurs d’alertes, mais bel et bien de la réponse de la bergère au berger : c’est-à-dire qu’à force de mépriser le peuple, de lui mentir à longueur de temps, de le rouler dans la farine en permanence, il faut bien s’attendre un jour à recevoir la monnaie de sa pièce.

Nos dirigeants au plus haut niveau, s’imaginant qu’une élection équivaut à un chèque en blanc leur donnant les pleins pouvoirs pour faire tout et n’importe quoi, font preuve d’un irrespect total des citoyens et ne doivent pas se plaindre quand ils en reçoivent des semonces.

Les pleureuses de BMF-TV ont beau crier au charron, dénonçant une violence et un manque de respect inacceptables … de même que la copine Sylvie Pinel rappelant que l’Etat ne peux cautionner aucun acte de violence, ne convaincra certainement que l’armé des bien-pensants, soudain inquiets que l’on s’en prenne à l’une de leurs idoles !!!

Et l’établissement en douce d’une véritable dictature socialiste qui ne dit pas son nom, mais que le citoyen lambda peut constater chaque jour dans la vraie vie (hors bunkers sécurisés, voitures blindées, gardes du corps), ce n’est pas de la violence infligée au peuple, Madame Pinel ?

Source : http://ripostelaique.com

Voir les commentaires

C’est le soleil et non l’homme qui est une cause de changement climatique…

18 Janvier 2017, 06:18am

Publié par Thomas Joly

Le « réchauffement climatique anthropique lié aux émissions de CO2 » est pris fort au sérieux, surtout par des personnes de bonne foi qui veulent agir pour nous éviter de « cuire » dans un avenir plus ou moins proche. La vignette anti-pollution ?

Pourtant, un refroidissement se prépare. Il se peut, même, que l’hiver actuel en soit le début. L’astronome Valentina Zharkova a fait récemment une découverte capitale : les taches solaires peuvent être prédites et elles sont signe de réchauffement s’il y en a beaucoup, de refroidissement s’il y en a peu.

Depuis des siècles, l’homme observe les taches solaires et le parallèle entre le nombre de taches et le temps qu’il fait. Il y a 200 ans, William Herschell, l’astronome qui a découvert la planète Uranus, attirait l’attention de ses collègues sur le lien entre le prix du blé en Angleterre et… le nombre de taches solaires. S’il y a peu de taches solaires, le ciel est couvert, il fait froid et les récoltes sont faibles ; s’il y en a beaucoup, le ciel est dégagé, il fait chaud et les récoltes sont généreuses. D’épouvantables périodes de refroidissement climatique avec très peu de taches solaires – connues sous le nom de « Périodes de Maunder et de Dalton » – entre 1600 et 1800 ont été encadrées de périodes plus clémentes de 1300 à 1600 et de 1800 à 2000.

Aujourd’hui, le GIEC, organisme politique de l’ONU, financé pour démontrer le rôle climatique de l’homme, nie ou minimise l’importance des prédictions de Valentina Zharkova. Pourtant, un an plus tard, aucun astronome ou autre scientifique n’a émis la moindre critique sur sa découverte.

Jusqu’en octobre 2015, l’évolution du magnétisme solaire qui conditionne, pour l’essentiel, ces variations du climat restait imprévisible.

La mathématicienne astronome Valentina Zharkova et ses collègues ont résolu ce problème à la Northumbria University (Angleterre) et un article a été publié dans la célèbre revue Nature.

Que se passe-t-il ? Imaginons un double moteur thermique à la surface du Soleil. L’un est visible, l’autre – sous la surface — invisible.

Leur mécanique est presque synchrone. Le passé magnétique du Soleil peut alors être parfaitement reproduit… et le futur peut être décrit. Il nous annonce un refroidissement climatique pour bientôt…

Cette découverte recevrait le prix Nobel d’astronomie si un tel prix existait mais elle reste dans l’ombre car elle ridiculise définitivement les élucubrations du GIEC sur le rôle de l’homme dans les changements climatiques…

« On » est allé jusqu’à s’organiser pour que la recherche sur Google, quand on tape « Valentina Zharkova », ne mène pas directement à son article mais à une pleine page de noms d’articles qui nient tous l’importance des conséquences de sa découverte pour le temps à venir. Ces articles sont souvent écrits par des personnes dont on ne mentionne pas les compétences…

Pour finir, on ne pourra jamais libérer assez de CO2 à temps pour compenser la perte d’activité des plantes obligées de résister aux froids intenses annoncés pour 2030 ! Il s’agit, bien entendu, des régions où les températures seront encore suffisamment élevées pour permettre une végétation, pas de régions « polaires ». Et précisons que le CO2 seul est concerné. Il est accompagné le plus souvent de pollutions réelles, nocives. Il est évident que nous devons tout faire pour les diminuer…

En conclusion : préparons-nous à avoir froid – sans savoir à quel point nous aurons froid – et cessons d’écouter les lobbies pour qui « changement climatique » signifie uniquement « augmentation des bénéfices ».

Claude Brasseur

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Une Suédoise de 68 ans épouse un artiste ougandais « par amour », il s’enfuit une fois arrivé en Europe

17 Janvier 2017, 17:31pm

Publié par Thomas Joly

Un « artiste » d’Ouganda a quitté sa femme suédoise de 68 ans après qu’elle ait emmené en Europe.

L’artiste Guvnor Ace, 26 ans, avait assuré en Ouganda qu’il était follement amoureux d’une femme suédoise de 68 ans qu’il avait épousé. Mais quand le couple est venu s’installer en Suède, il l’a quitté pour demander l’asile en Norvège. Le magazine Buzz Uganda a indiqué que le mariage entre l’homme africain de 26 ans et la ressortissante suédoise – de 40 ans plus que lui – avait eu lieu à Kampala, la capitale de l’Ouganda.

L’artiste a même réalisé deux chansons dans lesquelles il confesse son amour sans limite. Mais après avoir emmené l’Africain en Suède, la femme a rapidement réalisé qu’il avait d’autres projets que celui de passer sa vie avec elle. Il a donc préparé sa rupture, ce qu’il a fait, et est allé demander l’asile en Norvège pour se marier avec une jeune femme ougandaise à la place.

« Il m’a dit d’aller faire des courses et quand je suis revenu, il avait déménagé chez elle » écrit sur Facebook la femme de 68 ans.

Naturellement, la responsabilité de cet énième exemple de prédation parasitaire en incombe à cette femme suffisamment stupide pour imposer à son pays un Subsaharien au nom d’un vague argumentaire émotionnel. Ce type de sexagénaires ménopausées constitue l’essentiel des troupes des associations d’aide à l’immigration allogène.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires