Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Bordeaux : une jeune fille inculpée pour « tentative de meurtre » après avoir frappé son agresseur

5 Décembre 2016, 06:55am

Publié par Thomas Joly

Une jeune fille de 18 ans placée en garde à vue pour avoir porté des coups de pied à un ivrogne qui l'importunait vendredi soir, place de la Victoire à Bordeaux, a été mise en examen par un juge d'instruction pour « tentative de meurtre ». Le parquet de Bordeaux a en effet décidé, au regard des faits, de l'ouverture d'une information judiciaire et requis son placement en détention.

La jeune fille se trouvait au niveau de l’arrêt de tramway de la place de la Victoire, vendredi vers 22h, lorsqu’elle a été agressée par un homme âgé de 30 ans, visiblement en état d’ébriété. Pour se défendre, elle a poussé le trentenaire qui est tombé au sol. Elle lui aurait ensuite asséné plusieurs violents coups de pied au niveau de la tête. Secouru par les sapeurs-pompiers et le Smur, l’homme a été transporté dans un état très grave sur le service des urgences de l’hôpital Pellegrin.

Le parquet de Bordeaux aurait sûrement préféré que la victime se laisse violer sans résistance voire assassiner plutôt qu'il soit porté atteinte à l'intégrité physique de son agresseur...

Voir les commentaires

Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16

5 Décembre 2016, 06:50am

Publié par Thomas Joly

Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16
Compte-rendu de la réunion militante du PdF à Montbéliard du 03/12/16

Samedi 3 décembre, s'est déroulée une réunion militante à Montbéliard (25), à l'initiative de Christophe Devillers, Délégué régional du PdF pour la Franche-Comté.

La journée a commencé par une réunion informelle consacrée aux élections législatives suivie d'un déjeuner convivial entre militants patriotes et nationalistes.

Dans l'après-midi, après un préambule de Christophe Devillers, Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, a commenté l'actualité et détaillé les grandes orientations du Parti de la France pour entreprendre une véritable reconquête nationale et identitaire.

Voir les commentaires

Réinfo du 5 décembre 2016

5 Décembre 2016, 06:45am

Publié par Thomas Joly

Au sommaire :

Une politique soi-disant écolo. Les vignettes automobiles sont de retour à Paris. Les problèmes de pollution ne seront pas résolus, mais tout le monde mettra la main à la poche. Une solution inefficace et injuste, c'est une solution socialiste.

Le retour de Daesh en Europe. C'est l'agence Europol qui avertit : la prochaine génération de combattants terroristes étrangers formés par Daesh, pourrait constituer une menace pour la sécurité des États membres.

Le nouveau président de l'Allemagne sera socialiste. Cette nomination prévue pour février 2017 permet à Angela Merckel d'éviter une confrontation d'où la CDU n'était pas sûre de sortir vainqueur et qui l’aurait affaibli. Alors que la Chancelière allemande souhaite se présenter pour un quatrième mandat consécutif, le choix d'un cadre du SPD confirme également son assise à gauche.

Donald Trump met en place son équipe. Alors que l'Establishment américain tente d'affecter la légitimité du nouveau président des États-Unis, celui-ci ne se laisse pas déstabiliser et continue de constituer son équipe dans un esprit de rassemblement.

Et pour finir, l’actualité du parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.

Voir les commentaires

Drame de l’école bienveillante

5 Décembre 2016, 06:32am

Publié par Thomas Joly

Encore un lycéen poignardé, à Marseille. Pas de noms ni de prénoms dans les journaux sur les protagonistes de l’affaire : on s’en doutait un peu. En la matière, l’anonymat prime selon les circonstances. Les journaux se contentent de décrire un climat délétère global dans les lycées de la ville tristement célèbre pour ses kalachnikov.

Le ministre se fend d’un communiqué marquant son profond désarroi et la sempiternelle cellule psychologique tient lieu de cache-misère pour laisser croire que l’on fait quelque chose. Mais il n’y a pas qu’à Marseille, hélas. En son temps, l’ex-ministre Vincent Peillon était convenu, début février 2014, en interview qu’il se passait, parmi les douze millions d’élèves, quelque chose de grave tous les jours. Et encore : heureusement, tout n’apparaissait pas dans la presse. La méthode habituelle étant de demander aux cadres de l’Éducation de ne pas porter plainte ou de ne pas ébruiter ces affaires qui ne dépassent, en général, pas le cadre de la presse locale.

Étrangement, les incidents ont lieu, pour la plupart, là où on les attend. Au-delà de cette violence, il est une autre statistique dont le ministère se vante peu : 48 % des garçons d’immigrés réussissent le baccalauréat, avec 26 % seulement pour ceux dont les parents sont originaires de Turquie, 40 % pour l’Afrique sahélienne et 41 % pour l’Algérie, quand la population générale est à 55 % et les enfants d’Asiatiques à plus de 70 %. Une dernière statistique est éloquente : en 2015, près d’un responsable d’établissement scolaire sur deux a été agressé par des parents d’élèves. Cela montre que les enfants sont vindicatifs, mais que leurs parents le sont aussi et soutiennent la violence de leurs rejetons. Le total est encore plus alarmant si on compte les agressions des cadres et des professeurs par les élèves eux-mêmes.

Cela signe une faillite éducative globale à tous les niveaux, aussi bien parentale que scolaire, l’échec de l’intégration par le savoir, les méthodes et l’acquisition des codes communs de ce que l’on ose encore appeler le « vivre ensemble », qui ressemble de plus en plus au « bastonner ensemble ».

Ajoutons que la chute des résultats scolaires, en maths et ailleurs, est patente et une énième enquête est venue le rappeler dernièrement, même si le taux de réussite au bac est artificiellement gonflé – tout le monde sait comment. L’actuel ministre Belkacem a balayé l’effondrement d’un revers de main. C’est la génération sacrifiée, avec les directives de 2008, en somme la faute à Fillon, Premier ministre, qui a eu la très mauvaise idée de remporter la primaire de droite. Elle même a donné des consignes de bienveillance aux professeurs. Ça veut dire quoi, la bienveillance ? En l’occurrence, supprimer les notes au caractère traumatisant, tenter par tous les moyens d’étouffer les violences à l’école et comprendre le désarroi de pauvres élèves, obligés d’en venir aux mains et aux coups de couteau ? Il ne reste qu’à souhaiter bon courage au futur ministre…

Pierre Duriot

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Négationnisme de Ségolène Royal sur la terreur castriste

5 Décembre 2016, 06:13am

Publié par Thomas Joly

Ségolène Royal était à La Havane pour le dernier hommage au terroriste révolutionnaire Fidel Castro. Elle a osé dire : "Grâce à Fidel Castro, les Cubains ont récupéré leur territoire, leur vie, leur destin. Ils se sont inspirés de la Révolution française sans pour autant connaître la terreur qu'il y a eue pendant la Révolution française".

Interrogée sur les violations des droits de l'homme, Ségolène Royal a souligné au contraire l'existence sur l'île d'"une liberté religieuse" et d'"une liberté de conscience".

"Ecoutez, il y a beaucoup de désinformation, ce que j'observe c'est que jamais les relations diplomatiques n'ont été coupées avec Cuba, y compris de la part de certains responsables politiques qui me critiquent, qui critiquent la France, jamais". "Il y a toujours du positif et du négatif dans les histoires, mais certains ne vont pas se rhabiller à bon compte au nom des droits de l'homme alors qu'on sait qu'ici, quand on demande des listes de prisonniers politiques, on n'en a pas. Et bien fournissez-moi des listes de prisonniers politiques, à ce moment-là on pourra faire quelque chose". "Donc il faut savoir regarder les choses positivement même si ça dérange".

Ce révisionnisme là n'est pas puni par les lois françaises, on peut allégrement piétiner les victimes du communisme international et rendre hommage à leurs bourreaux sans risquer quoi que ce soit.

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Une jeune Allemande de 19 ans violée et assassinée par un envahisseur afghan

4 Décembre 2016, 19:01pm

Publié par Thomas Joly

Maria Ladenburger, était étudiante en médecine et la fille d’un haut-fonctionnaire travaillant à la Commission Européenne. La police a arrêté un réfugié de 17 ans venant d’Afghanistan. Il est suspecté d’avoir violé et assassiné l’étudiante au début du mois de novembre, ont annoncé la police et le procureur samedi lors d’une conférence de presse.

Le corps de la jeune fille avait été retrouvé au bord de la Dreisam derrière le stade « Schwarzwaldstadion » de Fribourg. L’étudiante en médecine était sur son vélo et revenait d’une fête étudiante quand elle a été violée et tuée.

Sur le corps de la victime, la police a trouvé de nombreuses traces d’ADN mâle et des cheveux appartenant à un homme. C’est ensuite que des caméras de surveillance placés non loin de la scène du meurtre ont permis aux autorités de confondre le violeur et de l’arrêter.

L’assassin présumé est d’origine afghane, s’est rendu en Allemagne en tant que pseudo-réfugié non accompagné en 2015, a déclaré le procureur Dieter Inhofer.

Ironie de l'histoire, selon une copie d’écran de Facebook circulant sur la Toile, la victime du violeur afghan aurait fait partie d’une association d’aide aux réfugiés...

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Délit d’entrave numérique : le cheval de Troie des restrictions de libertés

4 Décembre 2016, 18:42pm

Publié par Thomas Joly

« Croyons-nous nos arguments si faibles qu’il faille interdire ceux de nos adversaires ? », s’interrogeait Guillaume Erner, journaliste à Charlie Hebdo. Adopté le jeudi 1er décembre à l’Assemblée nationale, la proposition de loi socialiste instituant un délit d’entrave « numérique » (sic) à l’IVG constitue une nouvelle restriction dans l’exercice de nos libertés d’opinion et d’expression.

Sera désormais puni de deux ans de prison et de 30.000 euros d’amende « le fait d’empêcher ou de tenter d’empêcher de pratiquer ou de s’informer sur une interruption de grossesse » par « tout moyen », « y compris en diffusant ou en transmettant par voie électronique ou en ligne, des allégations, indications de nature à induire intentionnellement en erreur, dans un but dissuasif, sur les caractéristiques ou les conséquences médicales d’une interruption volontaire de grossesse ».

Seule la parole d’État sera donc tolérée sur Internet au sujet de l’avortement. Interdiction de penser différemment. Si vous êtes opposé à l’IVG et que vous le faites savoir, vous risquerez la prison. Le délit d’opinion fait son retour dans le pays de la liberté. Une régression majeure qui en appellera probablement d’autres. Big Brother ne supporte pas la contradiction : l’IVG sera son cheval de Troie. Prochainement, les délits d’entrave « numérique » se multiplieront.

Immigration ? Islam ? Perturbateurs endocriniens ? Union européenne ? Réchauffement climatique ? Colonisation ? Bilan du communisme ? Quel sujet sera placé dans la liste des tabous intouchables de la République irénique ?

Cette loi porte atteinte aux droits fondamentaux. Aux États-Unis, une telle chose pousserait des millions de personnes dans les rues. En créant le premier délit d’entrave « numérique », la majorité socialiste montre sa crainte profonde de la liberté d’expression que les nouveaux moyens de communication garantissent et augmentent. N’ayant pas de prise sur Internet, les pouvoirs publics veulent prévenir d’éventuelles contestations.

Pour y parvenir, ils ont fait du sujet de l’IVG leur cheval de Troie. En amalgamant la consultation de sites Internet à ces commandos qui se sont parfois attachés devant les cliniques pour empêcher des femmes d’avoir recours à l’avortement, les députés ont fait preuve d’une grande malhonnêteté intellectuelle. Qui peut pourtant imaginer que des textes d’opinion seraient comparables à des actions physiques ?

À l’Assemblée, Marion Maréchal-Le Pen a rappelé que la loi Veil prévoyait une information, y compris sur les alternatives à l’avortement. Elle a eu raison. Par leur attitude, les parlementaires favorables à ce délit d’entrave « numérique » trahissent l’esprit même de la loi Veil. Avons-nous à ce point perdu le goût du débat d’idées ? En sommes-nous réduits à sombrer dans l’hystérie la plus pure sur chaque sujet un tant soit peu complexe ? La France trahit Voltaire tout en s’y référant quotidiennement…

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Cette fois, ça y est : Hollande, c’est terminé !

2 Décembre 2016, 06:28am

Publié par Thomas Joly

Il ne se représentera pas. Un Président qui ne brigue pas un second mandat, cela ne s’était jamais vu sous la Ve République.

Il a fallu se rendre à l’évidence. Avec une telle impopularité, le seul choix était se barrer ou se barrer. Tel Paul Deschanel en pyjama, un peu hagard, ne sachant trop où il habite, il descend donc du train dans lequel il n’aurait jamais dû monter. La vérité est qu’il a été élu sur deux malentendus, qui ont nom Sarko et Nafissatou Diallo. La deuxième a évincé le favori, le premier a fédéré contre lui. Les Français détestant leur hyper-président charismatique et bling-bling ont cru un instant aimer cette promesse d’hypo-président, discret, mal fagoté, mélange de Bouvard et Pécuchet.

L’illusion est vite passée.

François Hollande, dans ce costume trop grand pour lui, a traversé son quinquennat avec, sur les lèvres, l’éternel sourire béat de celui qui a gagné au Loto et qui n’y croit toujours pas.

Rigolard (monsieur Petites blagues), inapte (du travail à la démographie, tout ce qu’il a touché a été gâché), dilettante (dans sa gestion du terrorisme), gaffeur (il a ouvert, sans jamais réussir à la fermer, la boîte de Pandore LMPT), gougnafier (avec Valérie Trierweiler), ridicule (rue du Cirque), méprisé (à l’étranger), il sera à jamais le Michel Blanc des Présidents français. Qui a fait, en sus, rentrer sa bande de copains mal embouchés – de l’amnésique Cahuzac au phobique Thévenoux. Sans même parvenir, par ses largesses, à obtenir l’estime de ses indélicats obligés : combien de petites phrases, de livres à charge, comme celui d’Aquilino Morelle ? Les Bronzés à l’Élysée. Mais le film est sur le point de se terminer.

« Conscient des risques que ferait courir sa démarche qui ne rassemblerait pas largement autour d’elle » – à 4 % d’avis favorables, on peut difficilement prétendre le contraire -, Hollande fait don de sa personne à la gauche. Si la vieille dame exsangue n’a pas encore trépassé.

Cambadélis a tweeté, rencontrant immédiatement un vif succès : « Le président de la République avec élégance, hauteur de vue, sens de la France et non sans émotion, a décidé de protéger son bon bilan. »

Ce quinquennat nous a tués mais, mon Dieu, ce qu’on aura rigolé.

Gabrielle Cluzel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le Texas exigera désormais des funérailles après chaque avortement

2 Décembre 2016, 06:26am

Publié par Thomas Joly

L’État du Texas a décidé d’imposer des funérailles à chaque fois qu’une femme mettra fin à une grossesse. Une mesure qui doit entrer en vigueur à la fin de l’année.

Pendant que l’État français essaye de faire passer des lois qui prohibent la dénonciation de l’avortement sur Internet, les courageux conservateurs du Texas sont déterminés à mettre fin à ce crime abominable.

Quand bien même une motion de censure pro-vie a été contrée par la Cour Suprême en juin dernier, l’honorable État texan n’abandonne pas et s’emploie à trouver tous le moyens juridiques possible afin de défendre la vie par multitude de lois encourageantes pour l’avenir.

Malgré les caprices intenses de la communauté médicale et des fameux « défenseurs de droits » en matière de procréation, l’État défend aux hôpitaux, aux cliniques procédant aux mises à mort des bébés à naître ainsi qu’aux autres établissements de soins, de se débarrasser des restes fœtaux dans des décharges sanitaires. Cette mesure devrait entrer en vigueur à la fin de l’année, mais elle fera probablement l’objet de poursuites de la part des ennemis de la nature et des droits de Dieu.

Dieu bénisse l’Amérique des braves gens.

Source : http://www.comite-mfga.fr

Voir les commentaires

Europol lance un calendrier de l’Avent : 24 salopards pour préparer Noël !

2 Décembre 2016, 06:16am

Publié par Thomas Joly

Depuis quelques années, celles de la « laïcité » qu’on accouche aux forceps, on tente de gommer de la fête de Noël tout ce qui pourrait rappeler qu’il s’agit là d’une fête chrétienne. On ne parle que de dépenses pour la grande bouffe et la débauche de cadeaux (onze par personne en moyenne, nous dit-on !) et l’on s’applique à en travestir tous les rituels porteurs de sens pour n’en faire que des arguments marketing. On se dispute pour savoir si l’on peut encore installer ici ou là une crèche affreusement ostentatoire aux bonnes mœurs contemporaines, et « Jingle Bells » a remplacé depuis longtemps « Minuit, chrétiens ». Désormais Frank Sinatra est le seul autorisé à égayer de sa voix suave les foires à la saucisse qu’on appelle marché de Noël sur les Champs-Élysées.

Dans tout ce fatras consumériste, les « calendriers de l’Avent » se sont taillés une place de choix. On les décline désormais en tout genre, en toutes tailles et surtout de tous les prix, de quelques pièces à plusieurs centaines d’euros. On en trouve chez Lidl comme chez Dior, au rouge à lèvres comme au whisky, et même avec des photos de femmes nues ou des accessoires pour la voiture à papa.

Dans ce contexte de course à la connerie, nos politiques et nos institutions craignent toujours d’avoir un train de retard.

Il leur faut s’imposer dans le paysage, « faire le buzz », eux aussi, quand ça bourdonne déjà de tous côtés. Alors Europol (nos fins limiers européens) a eu une idée formidable : le « calendrier de l’Avent spécial fugitifs ». Un truc génial : chaque jour, derrière la petite fenêtre en carton, la gueule d’un salopard recherché par toutes les polices de l’Union.

Ne nous y trompons pas : cela part d’une bonne intention. Il s’agit « d’aider les victimes » », dit l’Office européen de police, avec ce slogan : « Faisons de la période des fêtes une saison plus sûre en mettant ces criminels derrière les barreaux avant les vacances. » 

Et là, comment vous dire… je ressens une certaine gêne. À dire vrai je m’interroge : n’y aurait-il pas comme une erreur d’interprétation ? Car le message de Noël – il existe encore pour beaucoup d’entre nous qui ne sont pas que des vieillards cacochymes – est un message d’amour, de paix, de pardon. C’est, pour ceux qui l’auraient oublié – ou, plus nombreux encore, qui l’ignorent ! –; l’avènement du « Sauveur », celui qui vient racheter nos fautes par son sacrifice. Alors, voyez-vous, marquer chaque jour des semaines de ce temps liturgique par la gueule d’une ordure poursuivie par les polices des 23 pays de l’Union européenne me paraît un tantinet décalé.

À moins, bien sûr, qu’il ne s’agisse justement de leur offrir notre pardon… Après tout, avec les abrutis qui nous gouvernent, tout est envisageable, y compris nous demander d’accueillir, la nuit de Noël, « Dédé » dit « le Vioque », échappé de prison en 2000, et qui occupe paraît-il la case n° 10.

Du coup, j’ose une prière : « Mon doux Jésus pauvre Seigneur », comme disait ma chère mère, « s’il se pouvait qu’en cette sainte nuit de Noël, vous apportiez ne serait-ce qu’un peu de bons sens à ce monde d’abrutis, je vous en serais éternellement reconnaissante. » Amen.

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires