Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Olivier Romain, nouveau Délégué du PdF pour le Tarn

7 Décembre 2021, 06:56am

Publié par Thomas Joly

Olivier Romain, Albigeois de 52 ans, père de deux enfants, est le nouveau Délégué départemental du Parti de la France pour le Tarn (81).

Après avoir côtoyé un temps Charles Pasqua, cet infatigable travailleur, commissaire aux comptes, s’est surtout consacré à gérer la société d’expertise comptable à Albi dont il est le directeur.

Constatant le déclin de notre pays et l’inaction des politiciens du Système, Olivier Romain a décidé de s’engager pour le combat national et a tout naturellement choisi le programme du Parti de la France qui correspond à toutes ses attentes, souhaitant le développer durablement dans son département.

Pour le contacter : olivier.romain@proexpertise-occitane.fr

Guy Jovelin - Délégué du PdF pour l'Occitanie - Membre du bureau politique du PdF

Voir les commentaires

La vidéo du magistral discours d'Éric Zemmour à Villepinte

7 Décembre 2021, 06:46am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Dîner-débat samedi 11 décembre dans l'Oise : « Pourquoi Zemmour peut gagner »

7 Décembre 2021, 06:22am

Publié par Thomas Joly

Dîner-débat samedi 11 décembre dans l'Oise :  « Pourquoi Zemmour peut gagner »

Dîner-débat samedi prochain à côté de Saint-Just-en-Chaussée (60) avec pour thème : « Pourquoi Zemmour peut gagner ».

Thomas Joly, Président du Parti de la France, prendra la parole ainsi que plusieurs membres du Bureau politique du PdF.

Repas tout compris : 20 €. Au menu : Kir pétillant - Assiette de charcuterie - Poulet rôti/frites maison/poêlée de légumes - assiette de fromages - Crème caramel maison - Café - Vin à volonté.

Attention, le nombre de places est limité, ne tardez pas à réserver ! 07 66 51 27 24 ou partidelafrancesomme@gmail.com

Voir les commentaires

Une raclée méritée pour SOS Racisme à Villepinte

6 Décembre 2021, 10:47am

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires

Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte

6 Décembre 2021, 06:24am

Publié par Thomas Joly

Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte
Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte
Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte
Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte
Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte
Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte
Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte
Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte
Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte
Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour à Villepinte

Meeting exceptionnel d'Éric Zemmour dimanche 5 décembre à Villepinte, on n'avait pas vu une telle ferveur depuis ceux de Jean-Marie Le Pen dans les années 80-90.

Il se passe vraiment quelque chose autour de cette candidature d'espérance. Il y a un véritable engouement et une dynamique populaire.

La véritable droite nationale n'a pas dit son dernier mot.

Voir les commentaires

C’était un 4 décembre : mort de Maurice Barrès

4 Décembre 2021, 10:33am

Publié par Thomas Joly

Le grand écrivain patriote Maurice Barrès s’est éteint le 4 décembre 1923 à son domicile de Neuilly.

Écrivain parmi les plus célèbres de sa génération, il était surnommé le « prince de la jeunesse ». Il fut l’un des principaux fondateurs du nationalisme français moderne.

« A ma mort, il faudra me conduire dans l’ombre du clocher de Sion[1] […] J’ai soif d’éternité ».

« C’est une colonne qui s’écroulait » selon le mot de Maurras.

Régionaliste lorrain et nationaliste français, il laisse une œuvre littéraire considérable et un riche héritage politique, même si d’un point de vue contre-révolutionnaire, un devoir d’inventaire s’impose.

Barrès développe une mystique nationale et se fait le chantre, lyrique, de l’enracinement.

1. la colline de Sion, en Meurthe-et-Moselle, avait été pour Barrès une puissante source d’inspiration, et il l’avait célébrée dans son roman La Colline inspirée.

 

Source : http://contre-info.com

Voir les commentaires

Un variant d’Homo festivus, Homo vaccinus…

4 Décembre 2021, 09:36am

Publié par Thomas Joly

C’est avec une immense tristesse que nous vous annonçons la disparition d’Homo festivus. Allons, festivus n’est pas tout à fait mort, rassurez-vous. Festivus demeure et demeurera toujours parmi nous car il nous revient sous une nouvelle forme, un nouveau variant : Homo vaccinus. Vaccinus reprend les codes fondamentaux de festivus ; plus précisément, en termes darwiniens, Homo vaccinus s’est adapté à son environnement. Pour paraphraser Philippe Muray sur la fête, la vaccination « qui était une rupture dans le continuum de la vie quotidienne est devenue le tout de la vie quotidienne ».

Toutes choses restant égales et les deux dernières années écoulées faisant jurisprudence, Homo vaccinus, nous y arrivons. Le Dr Anthony Fauci, principal expert en matière de maladies infectieuses du gouvernement américain, une sorte de super-Véran du Covid, a annoncé récemment, sur la chaîne CNN, la possibilité de vaccinations récurrentes, dites de rappels intermittents selon lui, au cas où « l’immunité induite par la vaccination diminue, […] une dose supplémentaire est indiquée, à l’instar de ce qui se fait avec le virus de l’influenza [le virus de la grippe, NDLR], pour une mise à niveau au fil des ans ». Cette annonce fait écho à celle du PDG du groupe Pfizer, Albert Bourla, pour qui il y avait de fortes chances que des doses de « rappel » soient nécessaires chaque année.

Pour Fauci, alors qu’à l’heure actuelle « un vaccin complet, par définition, correspond aux deux doses initiales des vaccins Pfizer et Moderna et à une seule dose du vaccin Johnson », la possibilité existe que des injections de rappel soient nécessaires pour être complètement vacciné. Il a aussi déclaré que son équipe continuerait à suivre les données et à surveiller la réponse immunitaire contre le Covid après cette dose supplémentaire : « Une troisième injection pour un vaccin ARNm devrait faire partie du régime standard actuel et non être un complément. » R.I.P, donc, la qualification de rappel.

En république sanitaire, nous orientons-nous vers une telle prise en charge de la pandémie ? Les paris sont ouverts. À la troisième dose succédera-t-elle une quatrième, puis des injections automatiques à intervalles réguliers, à l’instar, comme le formule l’expert Fauci, du virus de la grippe ? Sauf que, pour la grippe saisonnière, le passe républicain n’était pas d’actualité. Pour le Covid, l’injection conditionnant le passe, irons-nous, auquel cas ce scénario se concrétiserait, vers un passe saisonnier ? Nous orientons-nous vers la mutation d’Homo festivus en Homo vaccinus, dont l’existence républicaine sera conditionnée par ce passe permanent ?

Des extraits terriblement prémonitoires de La Peste, d’Albert Camus, nous font également méditer sur Le Mythe de Sisyphe, du même Camus : « Les malades mouraient loin de leur famille et on avait interdit les veillées rituelles. » « Alors que le prix de toutes choses montait irrésistiblement, on n’avait jamais tant gaspillé d’argent. » « Les foyers d’infection sont en extension croissante. À l’allure où la maladie se répand, si elle n’est pas stoppée, elle risque de tuer la moitié de la ville avant deux mois. » Homo vaccinus pousse son passe au sommet d’une montagne, d’où il finit toujours par retomber en même temps que son immunité.

Entre la peste et le choléra, le passe et le corona, la servitude volontaire et la servitude sanitaire, il faudra probablement un jour choisir.

Pierre Mylestin

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

3 Décembre 2021, 14:08pm

Publié par Thomas Joly

Ces statistiques (source : Santé Publique France) démontrent que cela fait deux ans que nos gouvernants pourrissent la vie des Français alors qu'ils ne risquent quasiment rien avec le Covid en dessous de 65 ans. Les privations de libertés et le contrôle des Français n'ont rien de sanitaires mais relèvent de l’ingénierie sociale.

Voir les commentaires

Le FN de Jean-Marie Le Pen plutôt que le RPR de Chirac

3 Décembre 2021, 10:55am

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires

La version « française » de Greta Thunberg est arrivée

3 Décembre 2021, 06:07am

Publié par Thomas Joly

Avec quelques années de retard, la France tient enfin son adolescent sauveur de planète. Comme Greta Thunberg, il marche pour le climat, comme Greta, il s’assoit devant des bâtiments officiels pour alerter les grands de ce monde, mais la comparaison s’arrête là. Le jeune Vipulan Puvaneswaran, encensé par Le Parisien, n’est qu’une pâle copie du modèle original.

Ses yeux ne lancent pas d’éclairs lorsqu’il s’exprime, plus posé, moins possédé par les forces du bien. Soyons juste, la contrefaçon est grossière.

Si la forme est assez éloignée des gesticulations suédoises, le fond laisse également à désirer. À l’obsession climatique, le militant en herbe adjoint le volet « sauvegarde du vivant ». Sur ce point, personne ne saurait lui reprocher de dénoncer la surpêche et autres disparitions d’espèces animales. Au terme de son voyage, l’automobiliste constate l’absence d’insectes écrasés sur son pare-brise… Où sont-ils passés ? Si Greta ne les a pas mangés, nul doute que l’industrie agroalimentaire s’est chargée de la besogne.

Mais au diable ces quelques heureuses dissemblances entre l’égérie nordique et la version française, Le Parisien accourt et s’agenouille devant le Messie. Si jeune, si pétri de planète, si Greta-compatible…

À l’occasion de la sortie du documentaire Animal dans lequel le héros parcourt le monde en compagnie de la Greta anglaise pour alerter sur la crise de la biodiversité, le quotidien dresse un portrait dithyrambique de Vipulan, 18 ans et déjà engagé dans la lutte pour la sauvegarde de la nature. Comme c’est attendrissant.

« Au “no future”, il préfère l’action. Celle qui sensibilise et participe, il l’espère, au changement culturel nécessaire. » Notre bon Macron ne manquera pas d’apporter tout son soutien à ces braves petits qui constatent les désastres occasionnés par les puissances financières qu’il représente.

L’innocence de la jeunesse arrive à point nommé pour égarer le citoyen. Le « changement culturel » évoqué tendrait à sous-entendre que le comportement du consommateur est la cause du désastre. « En 50 ans, nous avons éliminé 50 % de la vie sauvage sur terre », affirme la bande-annonce du documentaire. NOUS ? Que ceux qui ont exigé des bananes présentées dans une barquette en plastique se dénoncent !

À défaut de cibler les responsabilités politiques, la mouvance écolo en culottes courtes culpabilise le citoyen. Le média mondialiste en redemande !

Jany Leroy

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Eric Ciotti en tête au Congrès LR

2 Décembre 2021, 15:52pm

Publié par Thomas Joly

 

Voir les commentaires

Bordeaux : le maire écolo-taré installe un sapin horrible par idéologie

2 Décembre 2021, 06:44am

Publié par Thomas Joly

L’année dernière, le maire « vert » nouvellement élu Pierre Hurmic avait fait montre de sa folie furieuse en refusant d’installer un sapin de Noël comme il était de tradition, en parlant d’« arbre mort ».

Cette année, pour essayer de contenter la population, Hurmic a fait installer un sapin… artificiel. Une prétendue œuvre d’art, écologique, faite de verre et d’acier.

La gauche est une maladie mentale, comme nous l’expliquons depuis des années.

Evidemment, vous aurez remarqué que cet objet très laid est installé aux abords de la cathédrale. C’est le principe de l’« art » contemporain : sa seule façon de provoquer l’étonnement chez l’humain (car il est incapable de l’émerveiller) réside dans la transgression. Transgression si possible du sacré, chez ces gens de gauche.

Source : http://www.contre-info.com/

Voir les commentaires

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen - N°642

2 Décembre 2021, 06:33am

Publié par Thomas Joly

Sujets abordés : le variant Omicron, la vaccination obligatoire, le congrès des Républicains, la candidature d'Eric Zemmour, les aléas d'une campagne présidentielle, le tsunami démographique, Joséphine Baker au Panthéon.

Voir les commentaires

Yann Barthès, le meilleur allié d’Éric Zemmour

2 Décembre 2021, 06:27am

Publié par Thomas Joly

Il est là narquois, superbe, drôle, tellement sûr d’être irrésistible. Et fier, avec ça. Youpi, il est sur la video de Zemmour ! C’est un peu comme la Légion d’honneur et la valeur militaire réunies, n’est-ce pas ? Sans compter qu’il y est en bonne compagnie : Attali, Dupont-Moretti… le gratin. Il montre l’extrait à ses camarades autour du plateau, il faut être vigilant car c’est fugace : là, là ! Il est fier, donc, mais mécontent : son image, a été utilisée sans son accord et, en sus, pour dire du mal de lui. Enfin, faussement mécontent, car évidemment, il a ainsi trouvé la faille. « Trouvé » c’est un grand mot,  car depuis hier, ceux qui, drapés dans leur dignité, s’alignent devant le bureau des réclamations pour le même motif sont légion. Comme le fait remarquer finalement Eugénie Bastié, sur Tweeter « [On attend] l’interview des descendants de Beethoven pas d’accord avec l’utilisation de la 7ème symphonie dans le clip de Zemmour ». 

Yann Barthès s’esclaffe. « Mais quifait ce clip ? Des bras cassés ! » Il saisit théâtralement un téléphone antédiluvien pour faire mine d’appeler un avocat. Ils vont voir ce qu’ils vont voir. Ça va leur coûter bonbon. Et de préciser, avec force doigts d’honneur à l’appui, que les dommages et intérêts iront à des associations d’aide aux migrants. Il est vraiment désopilant.

Quand Quotidien a fait un gros plan sur le bouton de fièvre de Jordan Bardella, reprenant les images d’une interview de CNEWS, Europe 1 et Les Échos avec ce commentaire : « Vous le trouvez pas changé Jordan Bardella ? … Non ? Regardez bien : il vous donne envie de vous gratter la lèvre, non ? » , c’était sûrement bienveillant et dûment autorisé par Jordan Bardella et les médias qui l’avaient invité ?

Et si on parlait, enfin, des « bras cassés » anonymes, divers et variés, qui ont été ridiculisés, humiliés, au fil des années pour une phrase bafouillée, dites de travers ou tronquée à la sortie de tel meeting, telle paroisse, telle manifestation malséante ? Ils n’ont eu, pour leur image ainsi détournée et manipulée, livrée par « Quotidien » à la vindicte populaire, que leurs yeux pour pleurer. Ils n’ont pu que baisser la tête et supporter les quolibets – au lycée, au boulot, sur les réseaux sociaux -, en attendant que la lessiveuse du badbuzz s’arrête ou plutôt, un « bras cassé » chassant l’autre, qu’elle change de cible. Et en priant pour ne pas être viré ou saqué à l’issue.

C’est précisément ces « bras cassés », ces « déplorables » comme les appelait Hilary Clinton, à laquelle le mot n’a guère porté chance, qu’Éric Zemmour évoque dans le petit passage où figure Yann Barthès : « Bien sûr, on vous a méprisés, les puissants, les élites, les bien pensants, les journalistes, les politiciens… »

Avant lui, le soir du premier tour de la présidentielle de 2002, Jean-Marie Le Pen avait dédié à ses troupes presqu’incrédules devant la victoire la fameuse tirade de l’Aiglon : « Et nous, les petits, les obscurs, les sans-grades, nous qui marchions fourbus, blessés, crottés : malades, sans espoir de duchés ni de dotations ; nous qui marchions toujours et jamais n’avancions ; trop simples et trop gueux pour que l’espoir nous berne… ». 

Faut-il qu’aucune leçon ne serve jamais ? Yann Barthès n’a-t-il pas compris que son fiel était le carburant de ceux qu’il excècre ? Ce qui galvanise cet électorat ? Il prend les soutiens de Zemmour pour des imbéciles mais n’a visiblement pas compris qu’il en était lui-même l’idiot utile. 

Gabrielle Cluzel

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le médecin qui a découvert le variant Omicron explique qu'il n'est absolument pas alarmant

1 Décembre 2021, 14:06pm

Publié par Thomas Joly

La présidente de l'Association des médecins sud-africains, Angélique Coetzee, qui aurait découvert le variant Omicron, dénonce l’emballement des autres pays après la découverte sud-africaine.

L’Afrique du Sud, dont les citoyens sont devenus persona non grata partout dans le monde, se sent « punie » et injustement traitée alors que ce sont ses scientifiques qui l’ont découvert et ont rapidement sonné l’alarme. Le ministre sud-africain de la Santé, dès vendredi soir, au lendemain de la révélation de ce nouveau variant sous sa houlette, décriait la réaction pavlovienne et « draconienne », la « panique » de nombreux pays qui ont immédiatement fermé leurs frontières avant même d’en savoir plus sur sa dangerosité.

« Certains dirigeants cherchent des boucs émissaires pour résoudre un problème qui est mondial », dénonçait Joe Phaahla.

« Je peux vous promettre que d'autres pays, lorsqu'ils découvriront un nouveau variant, seront très prudents avant de l'annoncer, en regardant ce qui nous est arrivé », a déclaré le Dr Angelique Coetzee à la BBC.

Selon elle, il est « prématuré » de prédire une crise sanitaire. « Ce n'est que spéculation à ce stade. C'est peut-être hautement transmissible, mais jusqu'à présent, les cas que nous voyons sont extrêmement bénins », a-t-elle déclaré, rapporte The Guardian.

Source : https://www.lavoixdunord.fr/1106015/article/2021-11-28/omicron-des-symptomes-legers-il-est-premature-de-s-affoler-rassure-l-association

Voir les commentaires