Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le Conseil d’État soutient les Frères Musulmans et autorise le port du « burkini »

26 Août 2016, 07:02am

Publié par Thomas Joly

Le Conseil d’État a suspendu l’arrêté municipal pris à Villeneune-Loubet, dans les Alpes-Maritimes, portant sur l’interdiction d’accéder aux plages de la commune à toute personne portant la “burkini”, une tenue de bain considérée par la mouvance islamiste comme conforme à la “charia”, la loi islamique.

Dans son ordonnance, le Conseil d’Etat a estimé que l’arrêté de Villeneuve-Loubet, pris le 5 août, “a porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle.”

“Le juge des référés du Conseil d’État relève qu’aucun élément produit devant lui ne permet de retenir que des risques de trouble à l’ordre public aient résulté, sur les plages de la commune de Villeneuve-Loubet, de la tenue adoptée en vue de la baignade par certaines personnes”, poursuit la plus haute juridiction administrative.

Le Conseil d’État était saisi par la Ligue des Droits de l’Homme et le Collectif contre l’islamophobie en France qui ont déposé un recours devant la juridiction pour contester l’arrêté pris par la mairie de Villeneuve-Loubet.

La Ligue des Droits de l’Homme (extrême-gauche) et le CCIF (Frères Musulmans) à l’origine des recours judiciaires ont noué une alliance stratégique en décembre 2015 (voir ici).

Les deux organisations sont financées par l’oligarque américain George Soros proche de Hillary Clinton (voir ici), des alliés importants des Frères Musulmans au plan international.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Belgique : les écolos veulent « détourner » les colis des petits vieux pour les donner aux migrants

26 Août 2016, 06:58am

Publié par Thomas Joly

L’association Écolo Genappe s’oppose fermement à la distribution de colis aux aînés telle que réalisée annuellement. Cette année, elle propose donc de détourner ces « cadeaux » pour les offrir aux pseudo-réfugiés de la province.

L’opération « Détournement de colis pour seniors » (sic) est lancée. Cette année, les « paquets cadeaux » adressés aux plus de 65 ans de la commune risquent de ne pas atterrir dans les mains de leurs destinataires d’origine. En cause : une initiative du groupe Ecolo… qui en marre. « Chaque année, au mois de septembre, la Ville distribue des « cadeaux » aux seniors. Une opération selon nous vide de sens, et à laquelle nous voudrions en donner », explique la xénophile Anne Beghin, chef de groupe.

Cette année, Ecolo propose donc aux personnes âgées de redistribuer leurs colis, à destination des clandestins qui envahissent la Belgique. « Nous avons eu cette idée l’année dernière, mais nous la concrétisons cette année », développe-t-elle. « Il s’agit véritablement d’une action de détournement. Quatre points de dépôts sont prévus : à Genappe, Vieux-Genappe, Baisy-Thy et Bousval. Une fois collectés, nous nous engageons à redistribuer ces colis, éventuellement reconditionnés, pour les fêtes de fin d’années. » L’initiative vise en premier lieu les immigrés présents sur le territoire de la commune, mais aussi les centres Fedasil de la province.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Sécurité des écoles : la psychose pour tous

26 Août 2016, 06:34am

Publié par Thomas Joly

En Afrique, il y a les enfants soldats. En France, nous aurons désormais les enfants infirmiers. En effet, le gouvernement promet de faire de chaque élève un petit ambulancier. Ce mercredi 24 août, les ministres de l’Éducation et de l’Intérieur ont détaillé une série de mesures qui concerneront tous les établissements scolaires dès la rentrée, parmi lesquelles un exercice annuel obligatoire de sécurité qui simulera un attentat avec intrusion, mais aussi la formation des enfants au secourisme – avec délivrance de force brevets, interventions pédagogiques et cours de premiers soins.

L’état d’urgence n’aura jamais aussi bien porté son nom. Au lieu de chercher exclusivement à protéger les écoles par la faction, le gouvernement a décidé de contourner l’étape sécuritaire et de plonger les élèves dans la fiction terroriste, en transformant chaque salle de classe en cible potentielle, chaque cour de récréation en scène de guerre virtuelle. Confessant son impuissance et arguant du manque de moyens, Bernard Cazeneuve a promis le renforcement de la « surveillance dynamique » – par des patrouilles de gendarmes et des 3.000 réservistes mobilisés -, croisant les doigts très fort pour que les terroristes daignent passer à l’acte au beau milieu d’une de ces rondes. Pour Philippe Tournier, responsable du SNPDEN, principal syndicat de chefs d’établissement, « c’est le royaume des amateurs. On met à l’accueil des écoles des personnels d’entretien qui ne sont pas formés et qui ont souvent des problèmes de handicap à l’heure où la moindre boutique de vêtements est dotée de vigiles. »

En revanche, des leçons de secourisme et des séances de bouche-à-bouche seront dispensées à 100 % des élèves de troisièmes, à tous les délégués et aux lycéens. Les élèves de primaire ne devraient pas échapper à la sensibilisation urgentiste. Ainsi, certains pourraient être entendus le matin par un psychologue pour radicalisation et apprendre les rudiments du massage cardiaque l’après-midi. Les journées de classe s’annoncent… palpitantes !

Alors que 12 millions d’élèves s’apprêtent à revenir en classe le 1er septembre, le gouvernement socialiste ne s’applique pas à bunkériser les écoles mais à les fragiliser moralement en ouvrant grand les portes à la psychose ambiante. Au lieu de défendre la sécurité nationale par des mesures antiterroristes sérieuses, le gouvernement somme les enfants et les personnels éducatifs d’être tout à la fois victimes et brancardiers. Avant même d’avoir combattu, la France est changée en musée des Invalides – et l’école en hôpital de guerre. Désarmé, le peuple est condamné à apprendre à bander ses plaies, et les enfants contraints à jouer les petits otages de l’incompétence politique.

Bernard Cazeneuve veut « garantir dans les écoles l’atmosphère de sécurité que requièrent l’acquisition et la transmission des savoirs ». Il va, bien au contraire, les plonger dans l’angoisse, risquant même d’exciter certaines vocations funestes, quand on connaît les ressorts les plus élémentaires de la psychologie adolescente.

Au Japon, les élèves sont sensibilisés aux risques de tremblements de terre. En France, l’État inscrit désormais durablement, comme une fatalité géologique, la mise à mort des enfants. L’état d’urgence, c’est la panique pour tous – et le secourisme, le palliatif de la sécurité. De quoi faire de la génération future une petite armée de névrosés aussi inaptes à ranimer leur civilisation qu’à réanimer un corps criblé de balles.

Thomas Clavel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Cannes : il crie « Allah Akbar », agresse 11 personnes et les jette dans le vieux port

26 Août 2016, 06:33am

Publié par Thomas Joly

Présenté en comparution immédiate, un sans-domicile fixe de 42 ans, poursuivi pour une multitude d’infractions (violences avec arme, menaces de mort, apologie d’un acte de terrorisme, outrages) a demandé un délai pour préparer sa défense.

D’ici son procès, renvoyé au 3 octobre, il fera l’objet d’une expertise psychiatrique, demandée par le parquet et ordonnée par le tribunal. Arrivé de Bastia mais originaire de Béthune (Pas-de-Calais), ce SDF a semé la panique à Cannes dimanche vers 23h. Totalement enragé, il a agressé des plaisanciers en criant « Allahou Akbar », frappé et jeté à l’eau plusieurs d’entre eux avant de leur asséner des coups à l’aide d’une gaffe (longue perche de bois avec un crochet recourbé vers l’intérieur).

Nul doute qu'il s'agit encore d'un « déséquilibré » qui n'a rien à voir avec l'Islam...

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

25-28 août 2016 : un séminaire interdit aux Blancs à Reims !

26 Août 2016, 06:15am

Publié par Thomas Joly

C’est ce que nous apprennent deux articles du Figaro du 21 et du 23 août. Un camp d’été de « formation à l’antiracisme politique » (sic) va être organisé par des « collectifs » proches des Indigènes de la République, du 25 au 28 août à Reims. Sa particularité ? Il sera interdit aux Blancs ! Cette colonisation momentanée d’une parcelle de nos terres ancestrales, avec un entre-soi excluant les Blancs, est une ségrégation raciale assumée, un apartheid qui en dit long sur les fantasmes politiques des gens qui l’organisent.

Ces Africains ou « afro-descendants » se disent victimes d’un racisme d’État. Cette représentation de la réalité relève de la pathologie mentale. Qu’est-ce que le racisme, en effet, si ce n’est un système d’avilissement. Et de quel avilissement d’État souffrent les Noirs en France ? Celui d’être accueillis par millions ? Et si tel était le cas, pourquoi les organisateurs de ce camp africain ne retournent-ils pas au milieu de leur peuple, sur ce continent noir où tant reste à faire ? Apartheid pour apartheid, non-mixité pour non-mixité, il faut pousser la logique jusqu’au bout : pas deux ou trois jours à Reims, votre vie entière dans cette Afrique profonde dont vous ferez, loin du racisme blanc qui vous empêche de réussir, un continent exemplaire, moderne et prospère.

En fait, les non-Blancs ne sont pas victimes du racisme d’État mais profitent de celui-ci. Car il y a effectivement un racisme d’État, c’est-à-dire un système d’avilissement structuré et institutionnel, mais celui-ci ne s’exerce pas contre les Noirs ou les musulmans mais, exclusivement, contre les Blancs.

Ce racisme structurel, le seul qui soit démontrable, repose d’une part sur la négation de la blanchitude (au contraire, notez-le bien, de la négritude constamment valorisée) et, d’autre part, de manière tout à fait paradoxale, sur la réduction de la blanchitude au racisme. Le Blanc et le Français de souche n’existent pas, si ce n’est à travers le racisme qui traverse toute leur histoire et qui explique, à vous Africains, votre statut d’opprimés et à nous, les Blancs, notre statut d’oppresseurs. Or, ce système d’avilissement du Blanc raciste est enseigné dans les écoles, est inscrit dans une historiographie « légale » (qui stigmatise les Blancs, mais est très indulgente avec vous, les non-Blanc), est véhiculé par les associations « antiracistes » subventionnées par l’État, sert de référence à la « justice » d’État, fait l’objet de campagnes antijaphiques d’État… sans oublier que ce même État républicain utilise ce système d’avilissement pour expliquer l’échec de son modèle de société et s’en sert aussi, au passage, pour neutraliser les opposants à l’immigration. Le racisme d’État, structurel, institutionnel, le seul, le vrai, l’unique, est le racisme anti-blanc.

À l’heure où j’écris, les opprimés réunis à Reims n’ont fait l’objet d’aucune interdiction légale. On imagine sans peine les cris d’orfraie de la classe politico-médiatique, les manifestations, les envolées lyriques sur la bête immonde et les jours sombres de notre histoire si un séminaire organisé par des Blancs interdisait son accès aux Noirs ! « Rien ne permet d’interdire cette rencontre à ce jour », a fait savoir la ville de Reims, qui siège au conseil d’administration du centre de séjour (Cf. Le Figaro). Pour Martine Solczanski, directrice du centre de séjour, le séminaire n’interfère pas avec les principes de non-discrimination défendus par son établissement : « Nous avons traité leur demande de réservation comme tous les groupes et, professionnellement, ça ne me pose pas de problème », dit-elle (Cf. Le Figaro). SOS Racisme et la LICRA n’ont pas encore porté plainte, mais cela ne saurait tarder, bien que leur silence fût mystérieusement assourdissant lors de la rencontre « paroles non blanches », organisée en avril dernier à l’université Paris VIII.

Vous avez dit « vivre ensemble » ?

Antonin Campana

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le Parti de la France, seul parti politique favorable à l'armement des Français face au terrorisme

25 Août 2016, 18:12pm

Publié par Thomas Joly

Extrait d'un article de Libération :

Le Parti de la France, fondé par Carl Lang, ex-cadre du FN, a pour sa part appelé à la constitution d’une Garde nationale armée composée d’au moins 100.000 personnes. « Le principe du terrorisme est de frapper là où l’on ne s’y attend pas, là où il n’y a pas de risque de réponse. Cette réponse doit donc être citoyenne, après un processus de sélection, de formation et d’entraînement », explique Carl Lang. A la différence des réservistes de François Hollande, armés quand mobilisés sur des opérations, les membres de cette garde « seraient armés en permanence, même quand ils ne sont pas en uniforme ».

Voir les commentaires

Serbie : un migrant afghan abattu par un chasseur

25 Août 2016, 06:51am

Publié par Thomas Joly

La police serbe a arrêté un chasseur suspecté d’avoir abattu un migrant afghan près de la frontière avec la Bulgarie, a annoncé Belgrade mercredi, sans préciser si le tir avait été ou non accidentel.

La Serbie se trouve sur la route dite « des Balkans » qu’ont emprunté des centaines de milliers d'envahisseurs du Moyen-Orient, d’Asie et d’Afrique espérant rallier l’Europe occidentale. Même si cette route a été officiellement fermée en mars, les clandestins continuent de traverser la région, en moins grand nombre, souvent à l’aide de passeurs.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Le burkini : nouvel argument victimaire ?

25 Août 2016, 06:42am

Publié par Thomas Joly

On croyait la polémique autour du burkini éteinte avec l’arrivée de la fin des beaux jours, elle continue pourtant à enfler. En effet, les lobbys islamistes utilisent les arrêtés anti-burkini (ou burka de bain, ne l’oublions pas) pour se victimiser, sachant pouvoir compter sur les forts contingents de collabobos, sensibles et autres idiots utiles pour relayer leur propagande.

Les débats sur les burkinis ont dévié, passant allègrement de la laïcité à l’hygiène, puis de la sécurité aux libertés publiques. J’ai déjà écrit que tout cela n’avait aucune importance. Au fond, la polémique du burkini interroge l’identité profonde de notre civilisation et, surtout, nous entraîne à déterminer si nous sommes encore en capacité de décider souverainement de ce que doivent être les mœurs nationales. Bref, le port du burkini sur les plages est une provocation d’un prosélytisme étranger, une agression visuelle intolérable. Nous n’en voulons pas. C’est ainsi. Les musulmanes doivent respecter les lois de la République, laquelle reste toujours française jusqu’à preuve du contraire. Si elles veulent se baigner en burkini, elles sont libres de le faire sous des latitudes plus tolérantes, notamment dans le golfe Arabique.

Les jérémiades des antiracistes professionnels m’ont, d’ailleurs, semblé d’une incroyable indécence, alors que la France vient de vivre des attentats islamistes terribles lors des deux dernières années. Jean-Pierre Chevènement a invité les musulmans vivant en France à faire preuve de plus de discrétion. Pourtant, en dépit de ces avertissements de bon sens, leurs représentants s’insurgent perpétuellement contre la France et les Français, toujours soupçonnés de velléités liberticides, « islamophobes », ou de vouloir installer une laïcité punitive. On croit rêver.

Hier, à Cannes, une femme a été verbalisée par la police parce qu’elle portait un burkini. Bien entendu, c’était une manipulation savamment orchestrée, comme le démontrent l’angle et la qualité des photos prises au moment de son « horrible arrestation », non violente et légitime. L’« expert » David Thomson y est même allé de son petit couplet, reprochant une politique qui servirait les desseins de l’État islamique. Il est aussi lâche qu’absurde de tenir de tels propos en se parant des atours du clerc. La France ne doit pas se situer par rapport aux conflits internes du monde musulman, mais mettre en place une politique en conformité avec ce qu’elle est.

Je crois important de relever une phrase de Marwan Muhammad, porte-parole du Collectif contre l’islamophobie en France, et vent debout contre les arrêtés anti-burkini : « Qui a le droit de dire que la France, dans 30 ou 40 ans, ne sera pas un pays musulman ? Personne, dans ce pays, n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit de définir pour nous ce qu’est l’identité française. » Voilà les propos d’un djihadiste intelligent, d’un djihadiste patient. Car il s’agit bien là d’une phrase appelant au djihad contre la France, tout en en réécrivant l’Histoire. Vous remarquerez, à ce propos, que la menace terroriste sert autant à justifier qu’à minimiser la menace culturelle du projet politique islamique des Frères musulmans, dont le CCIF est une émanation 2.0.

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Australie : un « Français » poignarde à mort une jeune femme au cri de « allahou akbar »

25 Août 2016, 06:35am

Publié par Thomas Joly

Un ressortissant français a poignardé une femme britannique dans un hôtel du nord est de l’Australie.

L’individu est âgé de 29 ans et semble avoir agi seul selon les autorités de l’état du Queensland. L’attaque a eu lieu mardi soir dans la ville de Home Hill. La victime, une jeune femme de 21 ans, a été retrouvée morte sur les lieux. Un britannique de 30 ans a été hospitalisé dans un état sérieux. Un chien a également été tué durant l’attaque.

L’homme, un individu de nationalité française en visite en Australie, a hurlé “allahou akbar” durant l’attaque ainsi que lors de son arrestation par la police australienne.

La composition ethno-religieuse de la population hexagonale engendre progressivement une remise en cause de la libre circulation des ressortissants français.

Cette nouvelle attaque conforte des propositions déjà formulées par Donald Trump, candidat sérieux à la présidence américaine. Ce dernier avait qualifié la France de pays “infecté par le terrorisme musulman” et annoncé des “contrôles extrêmes” pour les Français désirant visiter les USA.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Arte, une chaîne de propagande européiste et métisseuse sous perfusion

25 Août 2016, 06:28am

Publié par Thomas Joly

264 millions d’euros, telle est la confortable enveloppe offerte pour l’année 2016 par l’Etat français à la chaîne Arte France qui présentait ce mercredi 24 août sa grille des programmes. C’est trois fois le budget de BFM TV, quatre fois celui de la mini-généraliste de TF1, la chaine TMC pour une audience comparable (2,2 % sur les 4 ans et plus pour Arte, contre 2,6 pour TMC et 2,8 pour BFM TV au format différent de chaine d’information). Mais la présidente d’Arte France Véronique Cayla s’apprête à entamer des négociations sur un budget 2017 qu’elle espère évidemment en hausse.

Alors, les dirigeants insistent sur les symboles. C’est "un des plus beaux emblèmes de la coopération franco-allemande", estime le président d’Arte GEIE (le holding franco-allemand), l’Allemand Peter Boudgoust. "En cette période de crise profonde de l’Europe, la responsabilité de cette chaîne consiste à porter les valeurs de la France, de l’Allemagne et de l’Europe", au moment où "les peuples sont tentés de se replier sur eux-mêmes", poursuit-il. Arte veut au contraire "une Europe des peuples et des valeurs", "de l’intégration et du métissage". Il s’agit de "faire vivre cette Europe de la culture dont nous avons le plus grand besoin".

Bref : le contribuable paie pour avoir de la propagande... qu'il regarde peu.

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Aux USA, un musulman attaque deux personnes au couteau : le saviez vous ?

25 Août 2016, 06:24am

Publié par Thomas Joly

Une information importante, je dirais même cruciale, est tombée le week-end dernier, durant cette période d’élection présidentielle aux États Unis. En Virginie-Occidentale, à Roanoke exactement, une attaque au couteau a été tentée par un musulman contre deux habitants de la ville le samedi 20 août.

Bien évidemment, cette action nous rappelle, à nous Français, trois attaques similaires récentes.

Le 26 juillet, l’assassinat du père Jacques Hamel, prêtre de 86 ans, égorgé dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray, par deux djhiadistes, Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, abattus ensuite par le RAID.

L’assassinat, de plusieurs coups de couteau, d’un couple de policiers, Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing, le 13 juin dernier. Les faits s’étaient déroulés à Magnanville, dans les Yvelines. L’assaillant, Larossi Abballa, s’était revendiqué du groupe État islamique. Il avait été abattu par les hommes du RAID envoyés sur place.

Enfin, souvenez-vous de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, le 26 juin 2015, et de la décapitation de ce patron d’entreprise, Hervé Cornara, par Yassin Salhi, un de ses employés. Sa tête avait été retrouvée attachée au grillage de l’usine du site d’Air Products.

Eh bien, figurez-vous qu’aux USA, le terroriste a essayé de mettre son projet à exécution de manière identique. Wasil Farooqui, un musulman, dont on ne connaît pas actuellement les origines, s’en est pris, au hasard, à un couple qui rentrait dans chez lui. Il a attaqué la femme puis l’homme en criant « Allah Akbar ». Mais le mari s’est défendu avec vigueur et, malgré ses blessures, a pu faire fuir l’agresseur. Les victimes, grièvement blessées, ont tout de même pu appeler la police et ont rapidement été hospitalisées.

L’enquête est diligentée par le Bureau fédéral d’investigation (FBI), qui n’exclut pas la possibilité d’une tentative de décapitation de la part de l’agresseur. Farooqui, d’après ABC News, aurait voyagé en Turquie pour atteindre la Syrie et rencontrer les recruteurs de l’État islamique. Il a été arrêté peu de temps après les agressions alors qu’il se trouvait aux urgences d’un hôpital voisin, essayant de faire soigner ses blessures consécutives à son attaque. Le FBI est prudent et ne veut pas, pour l’instant, en dire plus. Notamment, il n’a pas révélé le nom des deux personnes agressées.

Voilà une tentative d’attentat particulièrement grave même si, heureusement, il n’y a pas eu de décès. Or, les gros médias américains comme NBC, le Washington Post ou le New York Times n’ont commenté l’information qu’a minima.

Personnellement, j’ai une petite idée du pourquoi de ce relatif silence. Nous sommes en pleine campagne présidentielle, Donald Trump a argumenté notamment la sienne sur un combat acharné contre l’islamisme radical, expliquant vouloir faire une guerre totale à Daech et indiquant qu’il ne laisserait pas entrer, dans les circonstances actuelles, des migrants musulmans sur le territoire américain. Alors que Hillary prône l’accueil des réfugiés et s’est offusquée des propositions du candidat républicain. Cet incident tombe d’autant plus mal pour elle qu’elle a de gros problèmes avec son affaire d’e-mails controversés, où elle a confondu sa propre fondation avec son poste de secrétaire d’État. On le voit, dans cette élection, rien n’est joué, un acte isolé pouvant changer la donne.

En France, par contre, rien ne change. Évidemment, la nouvelle est passée presque inaperçue et Trump est vilipendé chaque jour par les médias, y compris par Le Figaro, et cela n’est pas près de changer.

J-P Fabre Bernadac

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Pokemon m'a tuer...

19 Août 2016, 11:20am

Publié par Thomas Joly

On croit avoir tout vu, tout entendu, tout déploré… mais on se trompe. Chaque jour, ou presque, l’époque parvient encore à nous sortir de son chapeau mité un nouvel objet de surprise et d’affliction. Son réservoir d’inepties et d’absurdités désolantes semble sans fond et sa capacité à se renouveler dans l’aberrant et le grotesque ne lasse pas d’impressionner. Dernier exemple en date, la mode hystérique des « Pokemons go » qui s’est répandue sur la planète presque aussi rapidement qu’une épidémie de grippe espagnole. Heureusement, cette nouvelle maladie, contrairement à sa grande soeur de 1918, ne tuera aucun homme puisqu’elle ne touche que les ectoplasmes qui les ont remplacés depuis maintenant de nombreuses années.

Mais voyons, « Pokemons go » n’est qu’un jeu, c’est juste marrant et il n’y a vraiment pas de quoi se prendre la tête ! Faut-il être un sinistre grincheux et un affreux pisse-froid pour s’offusquer d’une si sympathique facétie ! Et quand bien même l’intérêt ludique de cette pratique nous échapperait, il suffit de s’en détourner en un haussement d’épaules ! Oui bien sûr, on pourrait – et sans doute devrait-on…- se borner à continuer de construire les murs de sa cabane hors du monde et rechercher dans la fréquentation des muses, de la luxure et des alcools les échappatoires nécessaires à la survie intellectuelle, mais lorsque l’on conserve, malgré tout, une once de respect et d’intérêt – ne serait-ce qu’au nom de ce qu’ils ont pu être…- pour ces hominidés qui occupent la même terre que vous et dont les obligations du monde rendent la fréquentation, même infime, obligatoire, on ne peut assister à leur avilissement croissant uniquement dans le silence et le fatalisme. Voir des individus, dont certains ont dépassé depuis deux ou trois décennies l’âge mongoloïde de l’adolescence, répondre avec une telle gourmande servilité aux moindres stimuli d’une quelconque multinationale du divertissement et s’adonner, avec un enthousiasme frisant la transe collective, à des pratiques qui seraient déjà à peine tolérables dans une cour de récréation d’école primaire, est un spectacle qui mène l’estomac même le plus accroché au bord des lèvres...

Soumission, infantilisation, abêtissement… tout y est… Sans même parler du degré d’intrusion dans la vie privée que représente ce nouveau gadget qui nécessite l’accès à l’historique de recherche Google et aux courriels… Il est vrai qu’étant donné ce qui la compose , leur « vie privée », ils peuvent en effet bien la dégueuler sur la voie publique, ça ne va pas éclabousser grand monde… Le plus troublant – terrifiant en vérité – est le fait que nombre de ces zombies hilares sont des parents, des travailleurs, des responsables, des étudiants… preuve que tous ces mots ont perdu tout sens et toute signification, du moins, en tout cas, qu’ils n’ont plus du tout le même contenu ni la même portée que jadis, quand nos grands-parents et nos arrières grands-parents les incarnaient. On a tué l’âge adulte et la maturité à grands coups de consoles de jeux, de psycho-pédagogisme, de Fast and Furious et de Transformers, d’Harry Potter, de Game of Thrones, de twitts et de facebook, de selfies et de Pokémons...

Il ne reste plus qu’à attendre le jour où, considérant qu’il est plus pratique et plus sympa de se chier dessus que de se déplacer aux toilettes, les post-ados définitifs de l’Occident triomphant remettront des couche-culottes pour s’en aller faire des pâtés de sable virtuels sur les grandes plages du cyber-divertissement sponsorisé par Nintendo et la CIA réunis en un même généreux et merveilleux holding…

Source : http://amoyquechault2.over-blog.com

Voir les commentaires

Ces Allemands qui s'installent en Hongrie pour fuir les migrants

19 Août 2016, 11:11am

Publié par Thomas Joly

La politique migratoire initiée par Angela Merkel, et qui a abouti en 2015 à l’arrivée de plus d’un million de migrants, ne fait pas que des heureux en Allemagne.

Cette arrivée massive a engendré depuis un certain nombre de problèmes, parmi lesquels les agressions sexuelles de masse de Cologne et d’autres villes au Nouvel An, ou les attaques terroristes commises par des terroristes infiltrés parmi les masses de migrants.

En outre, elle semble inciter un nombre croissant d’Allemands à quitter l’Allemagne pour des pays moins concernés par l’immigration extra-européenne. Si ce phénomène est connu parmi les populations retraitées, il commence également à toucher les jeunes.

C’est à ce sujet que la chaîne de télévision allemande ZDF a réalisé un court reportage sur un couple de jeunes Allemands qui prépare son émigration en Hongrie, sur les bords du lac Balaton.

Source : http://alsace-actu.com/video-ces-allemands-qui-quittent-lallemagne-pour-fuir-les-migrants/

Voir les commentaires