Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Lancement de la campagne régionale du PDF en Picardie mercredi 2 décembre à Beauvais

30 Novembre 2009, 09:40am

Publié par Thomas Joly

Mercredi 2 décembre, Carl Lang, Président du Parti de la France, sera à Beauvais (Salle municipale Marissel, rue Jean Jaurès) pour lancer la campagne régionale en Picardie. Pierre Descaves, Président du groupe Patrie et Liberté au Conseil régional de Picardie, membre du bureau Politique du PDF, sera également présent ainsi que les têtes de liste départementales.

 

A 18h aura lieu une conférence de presse réservée aux journalistes et à partir de 19h, les militants et sympathisants locaux du Parti de la France seront invités à partager un apéritif gratuit précédé d'allocutions de Thomas Joly, de Pierre Descaves et bien sûr de Carl Lang.

 

Cette réunion est ouverte à tous les sympathisants du Parti de la France. Afin de faciliter l'organisation, veuillez indiquer votre présence en téléphonant au 06.24.38.91.77 ou contactez-nous par mail à cette adresse : lapicardieaveccarllang@yahoo.fr

Voir les commentaires

Suisse : un vote de résistance populaire

29 Novembre 2009, 22:01pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Carl Lang, président du Parti de la France, se félicite de l'esprit de résistance du peuple suisse qui vient d'approuver avec 58% des suffrages, l'interdiction des minarets sur son territoire.

En réaction aux politiques, de collaboration des gouvernements d'Europe, la résistance au colonialisme migratoire et à l'islamisme révolutionnaire devra venir des peuples eux-mêmes.

Avec ce référendum, le peuple suisse montre la voie de la résistance populaire, nationale et européenne.

Voir les commentaires

La Suède d'après

26 Novembre 2009, 17:19pm

Publié par Thomas Joly

Tout d'abord un reportage de France 3 dégoulinant de complaisance pour les "nouvelles Suédoises" islamisées :


Puis un reportage (sous-titré) de Fox News bien plus proche de la réalité que vit la Suède envahie :

Voir les commentaires

Éric Besson : le "régularisateur"

26 Novembre 2009, 13:04pm

Publié par Thomas Joly

Désormais il suffira pour un clandestin de dire qu'il a réussi à flouer la police pendant 5 ans en résidant illégallement sur le territoire français et qu'il a de surcroît occupé le travail qu'un Français au chômage aurait pu obtenir, pour qu'il devienne Français de papiers !

 

Selon une dépêche AFP :

"La circulaire indiquant aux préfets les critères à prendre en compte pour l'admission exceptionnelle au séjour des salariés étrangers pourrait déboucher sur la régularisation de 1.000 étrangers, a affirmé aujourd'hui le ministre de l'Immigration Eric Besson, sur France Inter. (...)

Le ministre a précisé les conditions pour ces régularisations. "Les critères précis peuvent être l'ancienneté du séjour en France, qui doit être au moins égale à cinq ans, il faut exercer un métier dit en tension, soit dans le métier, soit dans la zone géographique (...) l'ancienneté dans l'entreprise qui doit être égale ou supérieur à 12 mois, la nature de la promesse d'embauche qui doit être supérieure à 12 mois, l'intégration du demandeur".

 

Voir les commentaires

Régionales 2010 : les premiers sondages bidons arrivent

26 Novembre 2009, 09:09am

Publié par Thomas Joly

Cela fait partie de l'intox en période de campagne électorale, des sondages bidons, achetés par les candidats eux-mêmes, sont divulgués dans la presse. Ils ont pour objectif d'influencer le choix des électeurs en gonflant artificiellement certaines listes pour leur donner une dynamique de victoire  et en en sous-estimant d'autres pour décourager ceux qui souhaiteraient voter pour elles.

Ainsi ce sondage, publié aujourd'hui dans le Courrier Picard, vraisemblablement commandé par l'UMP, donne, sans surprise, la liste Cayeux largement en tête devant un PS à la traîne talonné par les Verts et Maxime Gremetz.

Au moins la liste du Parti de la France est-elle citée ("Parti du France" !) mais créditée seulement de 1% des intentions de vote. Néanmoins, outre les approximations de ce sondage (ex : Roland Spirzko (LO) est présenté comme tête de liste du NPA), le Parti de la France ne lancera officiellement sa campagne régionale que mercredi prochain et c'est une nouvelle force politique en plein essor depuis les dernières élections européennes. Ce qui fait que les sondeurs ont bien peu de références pour évaluer le score du PDF.

Je suis confiant pour cette campagne électorale où le Parti de la France saura tirer son épingle du jeu grâce à une campagne de terrain avec des thèmes originaux et offensifs qui seront bientôt dévoilés.

Voir les commentaires

Réponse à Frans Desmedt sur la poubelle unique

25 Novembre 2009, 09:33am

Publié par Thomas Joly

M. Desmedt, président de la communauté de communes du Plateau Picard, n'a pas tardé à se dresser sur ses ergots suite à la dénonciation que j'ai faite du passage à la poubelle unique en 2010 (soit un seul récipient ramassé par foyer par passage des éboueurs).

Mélangeant tout pour noyer le poisson, il parle des réalisations de la CCPP pour la petite enfance et les personnes âgées alors que je l'ai interpellé sur le passage à la poubelle unique qui va pénaliser nos aînés sans moyen de locomotion et les familles nombreuses. Il prétend que cette mesure permet d'éviter une augmentation de la taxe d'enlèvement d'ordures ménagères. Ben voyons ! Un service de ramassage réduit pour le même prix, et les usagers devraient dire merci ? C'est un peu gonflé tout de même...

Je maintiens mon appel au boycott du calendrier des éboueurs, qui ne sont évidemment pas responsables de tout cela, mais c'est le seul moyen pour les habitants du Plateau Picard d'exprimer leur mécontentement à propos de cette mesure, qualifiée par Frans Desmedt lui-même "d'impopulaire" et décrétée sans aucune concertation.

Quant à ma soi-disant "méconnaissance du Plateau Picard", il est regrettable qu'un fin observateur comme M. Desmedt n'ait pas remarqué que je réside dans la commune dont il est lui-même le maire !

Enfin, je déplore la politisation de ce débat par M. Desmedt apparemment atteint par la paranoïa du petit notable établi, arc-bouté sur ses mandats électoraux, craignant peut-être un hypothétique rival pour les prochaines élections cantonales. Ou est-ce un brin d'amertume suite à sa non-sollicitation par l'UMP pour participer aux élections régionales de mars 2010 auxquelles je concourrai en tant que tête de liste du Parti de la France ?

Afin d'éviter une polémique stérile et purement politicienne, je propose à M. Desmedt d'organiser une réunion d'information sur la "poubelle unique", à laquelle je me ferai un plaisir de participer, et où les habitants du Plateau Picard pourront enfin donner leur avis et discuter sereinement entre personnes raisonnables dans un climat apaisé.

Voir les commentaires

PS - UMP : la même politique de colonialisme migratoire

24 Novembre 2009, 19:40pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France


La déclaration de madame Aubry exigeant la régularisation des immigrés clandestins est uniquement destinée à faire croire qu'il y a une opposition entre l'UMP et le parti socialiste sur l'immigration. En réalité, il n'en est rien. Hier ministre de l'intérieur, aujourd'hui président de la République, M. Sarkozy applique l'idéologie immigrationniste de la gauche : l'installation légale chaque année de près de deux cent mille immigrés en plus sur le territoire français ; la régularisation de dizaines de milliers d'immigrés clandestins, soit disant au cas par cas, mais en fait dans tous les cas ; la discrimination positive, c'est-à-dire la préférence étrangère aux dépens des Français de souche ; la création de la Halde pour traquer tous les racismes, sauf le racisme anti-français ; l'octroi chaque année de la nationalité française à près de deux cent mille étrangers ; l'abolition de "la double peine" ; la création du Conseil français du culte musulman ouvrant les portes de nos institutions aux associations islamistes...

 

Pour mettre fin à une immigration qui devient une colonisation de notre pays, il faut, en rupture avec les vieux partis de la Vème République, mener une véritable politique d'inversion des flux migratoires, organiser le regroupement des immigrés, non pas en France, mais dans leur pays d'origine. Rétablir nos frontières, expulser tous les immigrés clandestins, rétablir "la double peine" pour interdire le territoire français à tout étranger y ayant commis un délit, restaurer la préférence nationale en matière d'emploi et instituer pour les allocations familiales et sociales l'exclusivité nationale, supprimer les avantages consentis aux associations islamistes, mener une grande politique familiale en faveur de la natalité française, telles sont les principales mesures que Carl Lang et le Parti de la France veulent mettre en oeuvre pour que la France garde son identité française.

Voir les commentaires

L'identité nationale selon Carl Lang

24 Novembre 2009, 16:14pm

Publié par Thomas Joly

Extrait du discours de Carl Lang lors du 1er Congrès du Parti de la France à Villepreux le 8 novembre 2009 :

 

Aujourd'hui, mesdames et messieurs, notre identité nationale est évidemment menacée. Mais, Monsieur Besson, applique encore une fois la stratégie de l'écran de fumée. Pendant que l'on parle de l'identité nationale à sa manière, les Français ne regardent plus ce qui se passe, on les détourne de leurs problèmes, des réalités, des vraies difficultés surtout on ne met pas en cause les politiques qui ont été menées depuis trente ans et qui sont responsables de la situation de destruction de notre identité nationale.

 

Cette identité nationale, c'est d'abord évidemment pour le plus grand nombre d'entre-nous, notre identité naturelle, c'est-à-dire celle du peuple français enraciné dans cette terre de France. C'est la première de nos identités, celle de nos lignées, celle de notre hérédité.

 

Ceux qui s'intéressent à l'histoire ont peut être lu “Lidentité de la France” de Fernand Braudel, qui rappelait que 2000 ans avant Jésus-Christ, sur le territoire actuel de la France, il y avait 5 millions d'habitants, autour des ruisseaux, autour des rivières, des fleuves, du littoral.

 

C'est cela aussi la réalité de la population française. C'est donc un héritage géographique, mais aussi un héritage historique et de peuplement.

 

Mesdames et Messieurs, il existe bien un peuple français car nous ne sommes pas qu'une population. Nous portons en nous l'attachement à cette identité naturelle, à cette identité enracinée dans cette patrie française, sur ce territoire français, dans notre pays français, avec nos frontières historiques.

 

Mais cette identité nationale se trouve être aussi une identité respectueuse de ce qu'étaient la France et le peuple français avant la notion de Nation française. Nos villages, nos bourgs, nos pays, nos provinces, nos cultures locales et régionales.Tout celà contribue aussi à l'identité nationale.

 

Le peuple français existe. Je sais qu'un député UMP a récemment déclaré “Nous n'avons pas d'ancêtres Gaulois”. Il a le droit de ne pas avoir d'ancêtres Gaulois. Mais tout de même, à Verdun, à Reischoffen, à Austerlitz, parmi les compagnons de Jeanne d'Arc, à Poitiers, à Tolbiac, à Gergovie ou Alésia, ce sont bien les hommes d'un même peuple qui se sont battus.

 

Pour la grande majorité d'entre nous, nous sommes issus de ce peuple français et nous n'allons pas renier nos origines. Nous n'allons pas renier ces racines-là. Voilà pourquoi nous devons être fier de cette part de notre identité qui est notre identité naturelle.

 

Dans cette terre de France, celle de “La terre et les morts” de Barrès, sont enterrées des générations et des générations d'hommes et de femmes, de ces hommes et ces femmes qui ont fait cette patrie, qui ont fait ce pays. Car s'ils ont vécu depuis des millénaires sur cette terre, ils l'ont travaillée, ils l'ont organisée et ils l'ont défendue. Ils l'ont défendue contre tous les envahisseurs, contre tous ceux qui menaçaient notre identité, notre liberté, notre sécurité. Comment oublier cela. Faut-il oublier quels sont les noms qui figurent sur les monuments aux morts de nos villages de France. Si nos ministres ne savent pas qu'il existe un peuple français, s'ils ne reconnaissent pas le peuple français en tant que peuple, alors ils peuvent, lors des commémorations du 11 Novembre, lire la liste des noms des soldats tués pendant la Grande guerre : 1,5 millions d'hommes. Notre identité, c'est aussi notre héritage historique, celui de toute l'histoire de France: elle ne débute pas en 1789, elle ne commence pas en 1792 avec la création de la première République. Avant cela il y avait aussi une histoire de France et avant la révolution la France existait, le peuple français existait. Ce sont les rois de France qui ont principalement construit la France et ont mis en place cette monarchie d'abord féodale, qui est devenue au fil des siècles une monarchie nationale. N'oublions pas que le premier acte fondateur de ce qu'allait devenir la France, est le baptème de Clovis, lorsque l'évèque de Reims dit à Clovis “Fier si cambre, courbe la tête, brûle ce qui tu as adoré et adore ce que tu as brulé” C'est celle-là : l'Union historique et spirituelle, entre l'aristocratie franque et l'Eglise qui a permis la création et l'émergence de notre spécificité française.

 

15 siècles d'histoire depuis le baptème de Clovis, une France façonnée, unie, organisée par les rois de France. Une France aussi qui est devenue après les grandes dynasties mérovégiennes, carolégiennes et capétiennes, une France Républicaine. Permettez-moi de rappeler une formule de Péguy qui disait que la République était la 4ème dynastie française. Péguy qui était un patriote et qui s'inscrivait comme nous dans la continuité historique.

 

Nous sommes bien les héritiers de cette histoire complète, de cette histoire de France, de cette histoire des Français, de cette histoire de la construction française. Je n'oublie bien sûr pas l'Empire car, quelque soient les régimes, nous en sommes les héritiers.

 

Enfin après cette identité naturelle et cette identité historique, nous portons notre identité culturelle et notre identité religieuse à commencer par notre langue française, à commencer par nos valeurs qui sont héléniques, latines et chrétiennes, et cette identité spirituelle qui est celle de la France des cathédrales. Je suis désolé de le dire à nos ministres, j'en suis désolé pour eux, mais la France n'est pas terre d'Islam. Et la France qui est une terre française et chrétienne a aussi ses valeurs spirituelles, son héritage spirituel, son identité religieuse.

 

Je rappelle aussi à ceux qui donnent des leçons de République et de laïcisme, qu'avant l'émergence de la conscience nationale, en Europe existait la notion de Chrétienneté et que c'est ensuite que s'est construite petit à petit la conscience nationale. Nous voyons bien que l'on ne peut pas préparer l'avenir en reniant le passé et l'ensemble de ce patrimoine naturel, historique, culturel.

 

Enfin, cette identité est aussi le fruit d'un héritage juridique, institutionnel, économique, social, politique. C'est la spécificité française par le droit national, la spécificité française par nos institutions propres, par tout ce qui détermine aujourd'hui notre manière de vivre. Voilà pourquoi il y a différentes manières de devenir Français au sens où nous l'entendons. Et je souhaite que chacun comprenne bien que nous ne sommes pas dans une vision fermée, hermétique, passéiste de notre identité. Nous n'avons pas besoin de cela, car nous savons, nous,qui nous sommes, nous savons d'où nous venons, nous connaissons nos valeurs, nous connaissons notre identité. Et si l'on nait Français par l'hérédité, par la lignée, par les parents par l'héritage naturel, on peut aussi, pour ceux qui ont servi la France devenir Français par l'histoire, “Français par le sang versé”. Enfin si l'on décide d'embrasser la culture française, d'accepter les lois françaises, de rejoindre la communauté nationale en respectant les lois nationales, l'identité nationale et en préservant notre unité nationale, on peut devenir Français par naturalisation.

 

Je dis aussi que la carte nationale d'identité ce n'est pas la carte d'identité nationale. Ce sont deux choses tout à fait différentes. On ne réduit pas la nationalité à la citoyenneté. En conclusion des travaux de M. Besson, on va vous expliquer que l'identité nationale c'est l'identité républicaine. On va vous expliquer que cela se réduit au respect de ce qui figure sur le fronton de nos mairies “Liberté-Egalité-Fraternité”. On va vous expliquer que c'est cela l'identité française. Non, c'est une part de l'identité nationale, ce n'est pas toute l'identité nationale.

 

Nous devons aussi, conformément à ce que disaient tout à l'heure, nos amis, Frank Vanhecke et Makis Voridis, ne pas oublier qu'en défendant l'identité française nous défendons l'identité européenne. Je vous parlais de nos pays, de nos provinces, de nos communes, vecteurs de notre identité, mais nous sommes aussi porteurs de l'identité européenne puisque nous sommes des peuples d'Europe partageant les mêmes valeurs de civilisation, puisque nous allons défendre la communauté de civilisation européenne, puisque nous sommes attachés à la fraternité de civilisation européenne, puisque nous menons le combat au niveau européen comme nous le menons au niveau national au service de chacune de nos nations d'Europe.

 

Chers amis, le combat qui est le nôtre est le seul possible si nous souhaitons que la France reste française. Si nous voulons préserver notre identité française et donc l'unité française et la paix civile Il faut que chacun développe sa conscience nationale, le sentiment d'appartenance à la communauté nationale, que chacun soit fier d'être Français. La nation aujourd'hui, au 21ème siècle,c'est la protection, c'est la sécurité, c'est la prospérité, ce sont les libertés. L'Etat nation est l'instrument de la défense de nos droits. Cette nation qui est la nôtre se définit finalement en une formule : la communion naturelle, historique, culturelle et spirituelle entre le peuple français et la terre de France.

 

Ce que Le Parti de la France peut vous promettre, c'est l'engagement, la résistance, la défense de nos valeurs, de notre patrie, de notre nation, du peuple français, sans esprit de compromis, sans esprit de recul, sans haine, mais fiers de ce que nous sommes. Nous, peuple français, sur cette terre de France, nous sommes ici chez nous et personne ne pourra nous imposer un avenir qui ne sera pas un avenir français.

Voir les commentaires

Identité nationale : Bernard Antony répond à Max Gallo

23 Novembre 2009, 15:21pm

Publié par Thomas Joly

Bernard Antony, membre du Bureau Politique du Parti de la France, répond point par point au très médiatisé historien Max Gallo sur les 10 critères qui, selon lui, dans un article du Figaro du 30 octobre dernier, font l'identité française. C'est à lire ici.

Également, Bernard Antony publie une note sur l'identité nationale française. C'est à consulter ici.

Voir les commentaires

Entretien accordé à Génération FA8

23 Novembre 2009, 10:31am

Publié par Thomas Joly

J'ai accordé un entretien au site Génération FA8 que vous pouvez consulter en cliquant ici.

Il sera bientôt mis en ligne sur ce blog dans la rubrique "Documents".

Voir les commentaires

Identité nationale... algérienne (par Pierre Vial)

21 Novembre 2009, 13:02pm

Publié par Thomas Joly

Il paraît qu’il faut débattre de l’identité nationale. Alors, allons-y. Débattons.

 

Les Algériens installés en France (« ils sont chez eux chez nous », n’est-ce pas ?) ont manifesté leur fureur, après la défaite de l’équipe algérienne de football, contre l’Egypte, en cassant, brûlant, pillant tout sur leur passage. A Marseille et ailleurs.

 

Ils ont manifesté leur joie, après la victoire de leur équipe sur l’Egypte, en cassant, brûlant, pillant tout sur leur passage. A Lyon comme ailleurs. C’est ce que le journal lyonnais Le Progrès (19 novembre), illustration exemplaire de l’ethnomasochisme ambiant, appelle « soirs de fête », en mentionnant au passage, vite fait, « quelques dégradations » (il n’y a eu, dans la région lyonnaise, que quelques dizaines de voitures brûlées) : autant dire rien.

 

Ces événements méritent d’être reconnus et célébrés pour ce qu’ils sont : des manifestations, évidentes, affirmées, d’une identité nationale : l’identité nationale algérienne. Pour les Gaulois jobards qui en douteraient encore ou qui veulent refuser l’évidence (la politique de l’autruche est tellement rassurante) les images télévisées sont éloquentes et n’ont même pas besoin de commentaires : les Algériens présents sur le sol français sont inconditionnellement fidèles à leur patrie, leur seule et vraie patrie : l’Algérie. C’est dans l’ordre des choses. C’est naturel. C’est légitime. Cela s’appelle l’identité communautaire ethnique.

 

Il revient aux Gaulois encore conscients de l’être (sans doute, désormais, une minorité de la population française d’origine européenne) d’en tirer les conséquences qui s’imposent : les étrangers d’origine non européenne et les Français d’origine non européenne, tous provisoirement présents sur le sol français pour vivre aux crochets des naïfs Gaulois, devront un jour regagner leur terre d’origine, leur patrie identitaire. C’est leur intérêt bien compris. Cela correspond à leurs sentiments profonds. C’est aussi notre volonté que rien ni personne ne pourra empêcher de se concrétiser, le jour venu. Que ceux qui ont des oreilles entendent. Une Terre, un Peuple.

 

Source

Voir les commentaires

Poubelle unique sur le Plateau Picard : une décision irresponsable

20 Novembre 2009, 11:21am

Publié par Thomas Joly

Monsieur Olivier De Beule, vice-président de la communauté de communes chargé des déchets ménagers, a eu la brillante idée d'instaurer, évidemment sans aucune concertation, la "poubelle unique" à partir du 1er janvier 2010. C'est-à-dire que les éboueurs, qui ont déjà des consignes très pointilleuses, ne ramasseront plus qu'une seule poubelle par passage et par foyer !

Monsieur De Beule a-t-il songé une seule seconde aux familles nombreuses et aux personnes âgées sans moyens de locomotion qui ne peuvent se rendre à la déchetterie ou aux points de recyclage ? Propose-t-il pour autant une baisse de la coûteuse taxe d'ordures ménagères ? Bien sûr que non ! Sans compter le risque d'apparition de décharges sauvages en pleine nature, conséquence inéluctable d'une telle mesure.

De plus, de son propre aveu, le pseudo-écolo M. De Beule, avoue que seuls 10% de la population ne jouent pas le jeu du recyclage. Quelle considération pour les 90% restants qui ont une attitude responsable !

Il faut que la communauté de communes du Plateau Picard revienne rapidement sur cette décision imbécile et irresponsable. En attendant, j'invite les habitants du Plateau Picard à boycotter le calendrier des éboueurs afin de montrer leur désapprobation face à cette mesure qui risque de leur pourrir la vie dès le 1er janvier 2010.

Voir les commentaires

Violences agériennes en France : une contribution instructive au débat sur l'identité nationale

20 Novembre 2009, 11:17am

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Mercredi soir, des dizaines de milliers de supporters algériens ou franco-algériens sont descendus dans les rues de nos principales villes, (Paris, Lyon, Marseille, Lille...), avec leurs drapeaux portant les symboles de l'Islam pour saluer la victoire de leur équipe de football. Ces manifestations, souvent suivies de pillages et d'incendies de voitures illustrent, d'une part l'incapacité du gouvernement à assurer l'ordre sur la voie publique et d'autre part, l'échec de l'intégration nationale basée sur l'accès automatique à la nationalité française.

 

Une partie de ces manifestants d'origine algérienne, qui ont acquis la nationalité française par le seul fait d'être nés en France, se sentent manifestement plus Algériens que Français. Il en est de même pour un nombre croissant de "jeunes" issus de l'immigration extra-européenne.

 

En plein débat sur la question de l'identité nationale, ces faits de violences anti-françaises nous rappellent quotidiennement que la carte nationale d'identité n'est pas la carte d'identité nationale.

 

Carl Lang et Le Parti de la France, soucieux de la sauvegarde de l'identité et de l'unité nationales ainsi que de la paix civile, rappellent l'urgente nécessité de réformer un code de la nationalité qui est devenu une machine administrative à détruire la France française.

 

Si les ministres de l'Intérieur et de la Justice se sentent inaptes à assumer leurs responsabilités et à défendre la sécurité des Français et de leurs biens, qu'ils partent !

Voir les commentaires

La racaille algérienne fête la victoire

19 Novembre 2009, 14:13pm

Publié par Thomas Joly

Pendant que les mercenaires noirs de l'équipe de Françafrique se qualifiait hier soir pour la Coupe du monde 2010 en trichant contre les Irlandais, des milliers de racailles algériennes haineuses déclenchaient des émeutes un peu partout en France. Ci-dessus, vous pourrez apprécier, sur les Champs-Elysées, le sens de la fête de ces occupants qui considèrent sûrement que la France est algérienne...

F. Desouche fait le point sur les saccages et émeutes dans les différentes villes de France où les Algériens ont sévi.

Voir les commentaires

Nouvelle campagne du Renouveau Français : le dimanche c'est sacré !

18 Novembre 2009, 11:51am

Publié par Thomas Joly

La nouvelle loi libéralisant sous certaines conditions (pour l’instant) le travail du dimanche va avoir de lourdes conséquences sur différents plans : elle est antifamiliale, antisociale, antichrétienne.

 

Elle s’inscrit dans le cadre de l’expansion illimitée du capitalisme et de la société de consommation. Les tenants de la grande finance veulent, afin d’augmenter toujours plus les échanges commerciaux et les profits, que plus rien n’échappe à la « marchandisation » et au système économique capitaliste. Cette attaque contre le dimanche chômé est donc inspirée par la volonté de servir quelques intérêts particuliers, et ce au détriment de :

 

- La famille. Le dimanche férié est en effet l’occasion pour les familles de se retrouver toutes générations confondues et de cultiver les liens nécessaires à l’épanouissement de tous, à commencer par les plus jeunes.

 

- L’intérêt social. Les travailleurs français vont être toujours plus soumis au joug tyrannique du capitalisme effréné, ou la recherche du profit maximal est la loi suprême. L’objectif est concrètement d’augmenter la consommation des ménages. Soi-disant volontaire, le travail lors du dimanche va progressivement s’étendre à la majorité du peuple et tous les jours de la semaine vont se ressembleront ; alors qu’une même journée communément chômée par toute la population permet justement les rencontres, la vie en société en dehors des échanges commerciaux.

 

- La civilisation chrétienne. Le dimanche chômé est l’un des derniers vestiges de la civilisation brillante qu’a connue et portée notre nation. Une civilisation (bâtie sur le catholicisme) dans laquelle les chrétiens pouvaient se détacher sérieusement des contraintes du labeur pour se tourner vers les réalités supérieures et rendre un culte à qui de droit, en sanctifiant cette journée par la messe, comme leur commande leur Foi. Menant à bien le projet des Francs-Maçons de déchristianiser la France, le gouvernement aux ordres des puissances d’argent va empêcher un nombre grandissant de catholiques de pratiquer leur religion de la façon la plus élémentaire !

 

- Le bien-être général. Le bien-être des travailleurs est méprisé et les grands financiers se moquent bien qu’un jour de repos général pour l’ensemble de la société soit une césure nécessaire pour l’équilibre nerveux et psychologique de tous comme pour la vie familiale et sociale.

 

En conclusion, il convient de lutter avec la dernière énergie pour préserver le dimanche face à la voracité et l’inhumanité du Système capitaliste. L’homme n’est pas qu’un producteur et un consommateur, c’est d’abord un être social, généralement membre d’une famille, avec des besoins et de devoirs physiques, moraux et spirituels liés à sa nature.

 

Source

Voir les commentaires