Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Chronique judiciaire de la Picardie occupée

14 Janvier 2011, 14:41pm

Publié par Thomas Joly

balance-justice.jpgAgression violente d’un étranger contre un Blanc : 70 jours de TIG

 

« Quand on ne s'apprécie pas la meilleure façon de faire c'est de s'ignorer. Les coups mènent devant le tribunal correctionnel, et il ne faut pas oublier que certains sont morts comme ça. Un coup en entraîne un autre, quelqu'un sort un couteau, ou la victime trébuche, tombe, se blesse très gravement, et de fil en aiguille on arrive à un drame. »

 

Malgré les propos apparemment dur du président du tribunal correctionnel de Laon Louis Betermiez, la racaille qui avait agressé un jeune Français de plusieurs coups de poings à la sortie du lycée Jean Macé de Chauny n’a écopé que de 70 heures de travail d’intérêt général. Assorti, précise le jugement d’un « volet pédagogique »... La racaille, âgée de 19 ans, avait attaqué le lycéen à cause de son appartenance au mouvement des rebelles blancs. De nombreux affrontements ont opposé ces dernières années les envahisseurs à des résistants européens dans cette ville.

 

Sang-tribunal-Amiens.jpgViolences contre une policière en plein tribunal à Amiens

 

Gichrist-Brian Obaga-Obiang et Sofian Bedrouni, 18 ans, sont toujours présents en France, eux et leurs familles, malgré les multiples condamnations dont ils ont été l’objet : le premier a onze condamnation à son casier judiciaire, le second six. Ils ont écopé de trois ans de prison pour un vol particulièrement violent. Les étrangers avaient poursuivi un jeune homme à scooter ; après l'avoir fait chuter, ils lui avaient dérobé son deux-roues.

 

La justice a fait preuve une fois encore d'un incroyable laxisme : trois ans, c’était la peine minimum dans leur cas, condamnation qui n’a été assortie d’aucune expulsion ni interdiction définitive du territoire.

 

A l’énoncé du verdict, l’un des immigrés a frappé, en plein tribunal, une policière dont la tête à violemment heurté un mur, au point de laisser une trace de sang qui est resté visible toute la journée ; les familles des racailles ont mis à sac la salle d’audience : des portes ont été dégondées, les chaises ont été lancées à travers la pièce, sans compter les crachats et les insultes...

 

fusils de chasseLa légitime défense reconnue pour le boulanger de Plomion (02)

 

Le boulanger de Plomion vient de bénéficier d’un non lieu. Le 22 novembre 2007, plusieurs personnes avaient attaqué sa boulangerie. Le père de famille de 45 ans s’était emparé de son fusil pour défendre la vie des siens et son bien. L’un des agresseurs tzigane avait été touché et avait succombé, provoquant d’importants ennuis pour l’honnête artisan.

 

Source

Voir les commentaires

Les élèves infirmiers découvrent les rites musulmans à la mosquée

13 Janvier 2011, 14:39pm

Publié par Thomas Joly

prosternationCela va faire partie de l'apprentissage indispensable. Extrait du reportage du Parisien :

 

Une trentaine d’étudiants de l’Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) de l’hôpital Emile-Roux (AP-HP), à Limeil-Brévannes, [étaient mardi] à la mosquée de Créteil. Après une visite de l’édifice, ces futurs infirmiers et infirmières, appelés à côtoyer des patients de différentes confessions religieuses, ont suivi une conférence conduite par l’Union des associations musulmanes de Créteil (UAMC), qui gère la mosquée, sur le thème : «Le milieu hospitalier et l’islam». Avant cette sensibilisation, les étudiants s’étaient déjà rendus chez les bouddhistes à la pagode de Joinville, à la synagogue de Créteil rencontrer la communauté juive ou encore à l’église orthodoxe de Paris. [...]

consultationAvant d’engager les discussions, Ibrahim, de l’UAMC, remercie les étudiants. «Aller vers l’autre pour mieux se connaître, pour dissiper les malentendus, les préjugés, est très important pour nous.» Les étudiants ont multiplié les questions. «Il paraît qu’un non-musulman ne peut pas toucher un Coran écrit en arabe. Comment fait-on si un patient hospitalisé le laisse tomber du lit?» demande une étudiante. Réponse : «Vous pouvez le ramasser avec une couverture, il faut que quelque chose fasse barrière.» «Si un patient ne peut pas entrer en contact avec l’eau, pour des raisons médicales, comment peut-il faire ses ablutions avant la prière ?» interroge un autre étudiant. «Ne soyez pas étonné si vous voyez une pierre dans sa chambre, il peut en effet passer cette pierre pour se purifier s’il ne peut pas utiliser l’eau», indique l’intervenant.

 

Source

Voir les commentaires

Entretien avec Roland Hélie sur le site identitaire belge Nation

13 Janvier 2011, 14:26pm

Publié par Thomas Joly

HélieLe site identitaire belge francophone "Nation" publie un très intéressant entretien avec Roland Hélie, directeur de la revue Synthèse nationale.

 

Pour le consulter, cliquez ici.

Voir les commentaires

Le Libre Journal du Parti de la France (émission du 11 janvier 2011)

12 Janvier 2011, 13:04pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

L'arche de Noé en 2011

12 Janvier 2011, 12:10pm

Publié par Thomas Joly

arche de noéEn 2010 après Jésus-Christ, Dieu visite Noé et lui dit :

- Une fois encore, la terre est devenue invivable et surpeuplée. Construis une arche et rassemble un couple de chaque être vivant ainsi que quelques bons humains. Dans six mois, j'envoie la pluie durant quarante jours et quarante nuits, et je détruis tout !

 

Six mois plus tard, Dieu retourne visiter Noé et ne voit qu'une ébauche de construction navale.

- Mais, Noé, tu n'as pratiquement rien fait ! Demain il commence à pleuvoir !

- Pardonne-moi, Tout Puissant, j'ai fait tout mon possible mais les temps ont changé : J'ai essayé de bâtir l'arche mais il faut un permis de construire et l'inspecteur me fait des ennuis au sujet du système d'alarme anti-incendie.

Mes voisins ont créé une association parce que la construction de l'échafaudage dans ma cour viole le règlement de copropriété et obstrue leur vue. J'ai dû recourir à un conciliateur pour arriver à un accord.

L'Urbanisme m'a obligé à réaliser une étude de faisabilité et à déposer un mémoire sur les coûts des travaux nécessaires pour transporter l'arche jusqu'à la mer. Pas moyen de leur faire comprendre que la mer allait venir jusqu'à nous, ils ont refusé de me croire.

administration-kafkaienne.gifLa coupe du bois de construction navale s'est heurtée aux multiples Associations pour La Protection de l'Environnement sous le triple motif que je contribuais à la déforestation, que mon autorisation donnée par les Eaux et Forêts n'avait pas de valeur aux yeux du Ministère de l'environnement, et que cela détruisait l'habitat de plusieurs espèces animales. J'ai pourtant expliqué qu'il s'agissait, au contraire de préserver ces espèces, rien n'y a fait.

J'avais à peine commencé à rassembler les couples d'animaux que la SPA et WWF me sont tombés sur le dos pour acte de cruauté envers les animaux parce que je les soustrayais contre leur gré à leur milieu naturel et que je les enfermais dans des pièces trop exiguës.

Ensuite, l'agence gouvernementale pour le Développement Durable a exigé une étude de l'impact sur l'environnement de ce fameux déluge. Dans le même temps, je me débattais avec le Ministère du Travail qui me reprochait de violer la législation en utilisant des travailleurs bénévoles. Je les avais embauchés car les Syndicats m'avaient interdit d'employer mes propres fils, disant que je ne devais employer que des travailleurs hautement qualifiés et, dans tous les cas, syndiqués.

Arc-en-ciel-HD.jpgEnfin le Fisc a saisi tous mes avoirs, prétextant que je me préparais à fuir illégalement le pays tandis que les Douanes menaçaient de m'assigner devant les tribunaux pour "tentative de franchissement de frontière en possession d'espèces protégées ou reconnues comme dangereuses"...

Aussi, pardonne-moi, Tout Puissant, mais j'ai manqué de persévérance et j'ai abandonné ce projet.

 

Aussitôt les nuages se sont dissipés, un arc-en-ciel est apparu et le Soleil s'est mis à luire.

 

- Mais tu renonces à détruire le monde ? demanda Noé.

- Inutile, répondit Dieu, l'administration s'en charge !

 

(Merci à Bernard)

Voir les commentaires

Ils ne savent même plus tuer un lapin (par Philippe Régniez)

12 Janvier 2011, 09:20am

Publié par Thomas Joly

nurembergL’histoire est simple, terriblement simple, et ce serait déjà bien suffisant si elle n’était pas terrible.

 

Bon, nous connaissons le vaste chantier de destruction de l’Occident chrétien entreprit avec la révolution française. Après, le cahot des guerres fratricides est venu rythmer cahin-caha le développement des nations créées sur la fameuse table rase jusqu’au premier affrontement mondial, cette boucherie orchestrée par les princes de l’usure. Y furent éliminés une grande partie des élites, dans tous les domaines, des nations qui prirent part au conflit. Mais il en restait toujours, et comme ceux là menaçaient de refonder une Europe forte basée sur les nations, un deuxième affrontement mondial fut financé par les mêmes. Une bonne partie de ce qui restait des élites et des guerriers fut laminée dans le combat contre l’ogre bolchévique. La guerre mondiale fut perdue par les nationalistes dont beaucoup connurent la bienveillante justice des vainqueurs. Mais, il en restait toujours, on les envoya dans des endroits impossibles au Tonkin et ailleurs. Bien entendu, on commençait à voir la portion congrue des guerriers et des élites, celle qui avait survécu et que l’on envoya en Algérie, et ainsi de suite.

 

invasion-pacifique-konk.jpgCependant, en Europe, à grand cris de « plus jamais ça », de culpabilisations et de repentances, on castrait joyeusement un matériel humain pas bien costaud, pas bien solide sur ses jambes. Et puis, pour être certain que ne renaîtrait pas un sauveur ou une Jeanne d’Arc, on perpétrait à nouveau par l’avortement le Massacre des Innocents, perpétuel celui-là, crime d’Etat financé par les impôts de ceux qui en sont les victimes. Spirituellement, on balançait un Vatican II aux conséquences désastreuses, la dignité et la fierté catholique ainsi que l’esprit des croisades étaient mis à terre. Alors, sans armes, sans uniformes et sans violence apparents ont fit envahir la vieille Europe, peu à peu et de manière croissante, par des hordes de barbares hébétés et brutaux qui salissent et qui cassent tout ce qu’ils touchent, et cela se passe sans problème aucun, car l’homme européen ne sait plus tuer. Il ne sait déjà plus tuer un lapin, le sang lui fait peur, alors tuer un barbare qui viole sa sœur ou sa mère… Au fil des générations le système nerveux des européens, déjà rendu débile par une consommation excessive d’alcool, a été annihilé, ce n’est plus qu’une carcasse avec de la viande dedans et des pulsions consommatrices. Dès que l’on énonce le simple fait qu’il faudra bien tuer tous ces envahisseurs qui chaque jour dévoilent un peu plus le pan de gay_lapin.jpgleur volonté de conquête, si on ne veut pas disparaître ou leur servir de porteur d’eau, on rencontre des regards apeurés d’effarés qui vous prennent pour un fou, tandis que dans ce qui leur reste de cervelle on peut voir cliqueter les étincelles des réflexes pavloviens « plus jamais ça, homme blanc = criminel exploiteur universel, etc. »

 

L’homme blanc ne sait plus tuer, il ne sait plus tuer un lapin, il sait encore moins tuer son ennemi. C’est là son problème fondamental.

Voir les commentaires

Soutien du Parti de la France à la Marche pour le Respect de la Vie

11 Janvier 2011, 16:47pm

Publié par Thomas Joly

Logo_LePDF_S.jpgMarche pour la vie 2011 affiche

Communiqué du Parti de la France

 

Le premier des droits humains à défendre étant le droit à la Vie, Carl Lang, les cadres et les militants du Parti de la France participeront le dimanche 23 janvier à la Septième Marche pour le respect de la Vie.

 

Fidèle à ce rendez-vous, le Parti de la France soutient cet événement et rappelle que plus que jamais, la reconstruction de la France nécessite la mise en œuvre d'une grande politique de la Vie, fondée sur l'inscription dans la Constitution du respect de la Vie depuis sa conception jusqu'à son terme naturel, et sur le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry par une législation favorisant l'accueil de la Vie.

Voir les commentaires

Autriche : quand un député remet l’ambassadeur turc à sa place !

11 Janvier 2011, 15:33pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Autocensure, renoncement, abjuration, conduisent-ils à la trahison ? (par Pieter Kerstens)

10 Janvier 2011, 15:51pm

Publié par Thomas Joly

Pieter Kerstens

Par crainte d’être catalogués par les Inquisiteurs de la Nouvelle Religion « droits-de-l’hommiste et mondialiste » comme extrémistes, fascistes ou néo-nazis, certains parlementaires des partis nationalistes européens ont décidé depuis quelques années d’adopter un profil bas, plus soft, plus b.c.b.g. (costume-cravate, chaussures Weston, eau de toilette Davidoff) afin de séduire l’électorat par un look estampillé et reconnu des médias.

 

Wilders IsraelL’air ne fait pas la chanson et les adhérents et militants ne se reconnaissent plus dans ces comédiens du parlementarisme qu’ils avaient élus pour la défense du « citoyen d’en bas », confronté aux maux quotidiens de leur quartier (immigration-invasion, insécurité, chômage, drogues, corruption ou impôts abusifs). Ces tribuns devaient exprimer tout haut nos pensées.

 

Marine Le Pen candidate du SystèmeA l’aube du XXIème siècle, les figures de proue des ces partis au programme révolutionnaire nous ont imposé le « soft » comme régime idéologique en croyant que cette cure verbeuse allait stimuler leurs résultats électoraux. Mais en ouvrant aussi l’éventail vers le centre et en accueillant des transfuges de la droite molle et cosmopolite, le résultat (électoral) a été à l’inverse des espoirs de ces Machiavel parfumés : non seulement des cadres de valeur ont abandonné le combat, mais des régiments complets d’électeurs déçus ont rallié les partis de droite plus aptes, selon eux, à représenter leurs aspirations dans les instances gouvernementales. Mauvais calcul pour les uns, cruelles déceptions pour les autres. Mais réjouissances pour le Régime !

 

Et ce ne sont pas quelques percées électorales en Suède, au Danemark, aux Pays-Bas ou les référendums en Suisse qui confirmeront un ancrage des doctrines révolutionnaires, rebelles et anticapitalistes de mouvements prétendus « nationalistes ».

 

Parce que pour bien d’autres, de plus en plus nombreux et actifs, il est évident qu’il faut affirmer la prééminence de l’intérêt de la nation par rapport aux intérêts des groupes, des classes et des individus qui la constituent et ce, sans aucune concession envers nos ennemis inféodés à l’européisme frelaté, au mondialisme débridé, au multiculturalisme intolérant (et son corollaire multicriminel) ou encore aux divagations des énergies renouvelables et du commerce équitable.

 

croix-celtique.jpgD’énormes défis seront à relever durant cette seconde décennie du 21ème siècle : économiques, culturels, sociaux et financiers. Pour les vaincre nous devrons pouvoir discerner ce qui sera indispensable à la survie de l’Europe blanche -de l’Atlantique à l’Oural- et renoncer au superflu qui agrémentait une partie de notre bien-être.

 

L’Etat-Providence et l’hédonisme égoïste ont vécu !

 

Pour vaincre et triompher de ces aléas de l’existence, seules les vertus ancestrales et traditionnelles auront cours : abnégation, courage, conscience professionnelle, respect des anciens, fidélité, compétences, efficacité, honneur, charité et bon sens, parmi bien d’autres…

 

L’avenir de nos enfants et petits-enfants implique aussi un engagement personnel, autrement que par les intentions ou des appétits électoraux.

 

Nous attendons des élus qui se gargarisent du « nationalisme » qu’ils montrent, eux, maintenant l’exemple : il n’est pas encore trop tard pour se ressaisir et revenir à un « parler-vrai » !

Voir les commentaires

Délire multiculturel : Delanoë déchaîné

9 Janvier 2011, 12:15pm

Publié par Thomas Joly

delanoe.jpgLa priorité du maire de Paris : donner le premier coup de pioche d’un institut des cultures de l’islam et baptiser des collèges et des lycées au nom d'Aimé Césaire, un célèbre parisien.

 

« Paris reste une ville porteuse d’un message chaleureux, dédié au droit de l’homme et à l’universalisme »

 

« J’assume les trois-quart de ces mètres carrés consacrés aux cultures islamiques qui enrichissent la culture parisien»

 

« Permettre aux identités d’exister et de coexister, c’est garantir la diversité, l’universalité, et donc l’unité de Paris ».

 

« Paris est divers, vous êtes divers, cette équipe est diverse [...] puisque [...] George Sarre a souhaité ne plus être adjoint [...] j'ai décidé de confier [...] la prévention, la sécurité [...] à Myriam El Khomri [?] et [...] j'ai décidé de proposer au Conseil de Paris de février de nommer un nouvel adjoint à la protection de l'enfance [...] : Romain Lévy »

 

Et, citant, Aimé Césaire s'adressant à Senghor : « tu vois bien mon cher Léopold : "Plus nous sommes nègres, plus nous sommes universel" ».

 

Source 

Voir les commentaires

Bruno Gollnisch et la laïcité

8 Janvier 2011, 20:23pm

Publié par Thomas Joly

bruno-gollnischExtrait d'une interview publiée dans le journal Présent :

 

Comment voyez-vous la laïcité : est-ce véritablement un rempart contre les excès totalitaires de certaines religions, ou est-ce un colosse aux pieds d’argile auquel il ne faudrait pas faire trop confiance ?

Pour moi, la laïcité légitime n’est pas le laïcisme, avec lequel elle est souvent volontairement confondue. C’est une tolérance, au sein d’une société qui n’a pas ou qui n’a plus d’unité spirituelle, de la puissance publique à l’égard de l’ensemble des croyances : une espèce d’engagement de la puissance publique de traiter tous les croyants d’une manière équitable, et de respecter leur liberté de conscience et de culte. Cette laïcité légitime n’a d’autre but que d’éviter un mal plus grand qui résulterait de l’affirmation par l’Etat, dans une société divisée, du caractère officiel d’une croyance, qui mettrait l’Etat en porte-à-faux par rapport à une grande partie de ses ressortissants ou de la société civile. Dessin.JPGCette laïcité-là, en soi, est sans doute nécessaire à la paix civile, mais elle n’est pas en elle-même une valeur ; elle ne fournit aucune raison de vivre ; elle n’est une boussole ni pour l’action individuelle ni pour un devenir collectif. Dans une société spirituellement divisée, elle est légitime dans la mesure où elle a pour but d’éviter un mal plus grand qui serait la survenue ou le retour d’affrontements entre communautés religieuses. En revanche, le laïcisme, lui, procède d’une volonté de couper, de séparer définitivement toute vie sociale et même toute vie individuelle, dans ses manifestations extérieures, de la spiritualité. Ce laïcisme a été très largement pratiqué, aux fins notamment de déchristianiser la société française – et il y est, il faut bien le dire, très largement parvenu. Personnellement, je le combats. Si nous n’avons que ce laïcisme à opposer, par exemple à l’islamisation qui progresse, la partie est perdue d’avance.

 

Source

Voir les commentaires

Campagne ministérielle : tous les drogués sont-ils blancs ?

7 Janvier 2011, 18:57pm

Publié par Thomas Joly

cannabisdestruction-copie-1.gifSi pour Eric Zemmour, « la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… », on est en droit de se demander si tous les drogués sont blancs, à voir la nouvelle campagne organisée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT) et le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé.

 

« On ne dramatise pas, on ne culpabilise pas, on veut juste susciter l’empathie, commente Nora Berra, la nouvelle secrétaire d’Etat à la Santé. Les situations sont multiples, il n’y a pas de réponses toutes faites. Il faut s’adapter. Mais il faut parler ».

Lancée en décembre 2010, ladite campagne baptisée « Contre les drogues, chacun peut agir » s’articule autour de trois spots TV et trois annonces presse. On y apprend que Marion, la fille de Brigitte, fume du cannabis et que Michaël, lui, prend de la cocaïne.

La campagne précédente baptisée « La Drogue si c’est illégal, ce n’est pas par hasard » et composée de trois clips, faisait elle aussi la part belle aux “visages pâles”. Simple coïncidence ou réelle volonté de ne pas “stigmatiser” les minorités ethniques ? Jugez-en vous-même en cliquant ici pour visionner les vidéos.

Voir les commentaires

L’escroquerie des « Maisons Borloo »

7 Janvier 2011, 14:59pm

Publié par Thomas Joly

BORLOO.jpgFin 2005, le ministre franc-maçon Jean-Louis Borloo, lançait à grand renfort de communication la maison à 100.000 euros. Entre 20.000 et 30.000 de ces habitations devaient sortir de terre chaque année en faveur du logement social. De quoi satisfaire les 87% de Français déclarant que l’accès à la propriété est une priorité. Plus de cinq ans après ces déclarations, le bilan est catastrophique.

 

Environ 600 nouveaux propriétaires ont été séduits par le dispositif, soit bien moins que les 30 000 espérés à l’époque. Et la plupart des familles modestes qui ont opté pour l’achat d’une des maisons à 100 000 € le regrettent déjà.

 

En effet, le programme qui proposait prêt à taux zéro et mensualités ne dépassant pas le prix d’un loyer a fait sortir de terre des logements dont la qualité laisse à désirer. Murs fissurés, conduits de cheminée qui fuient, volets qui ne ferment pas, gouttières non raccordées au réseau, installation électrique non-conforme…

 

maisons-borloo-_0.jpgLa liste des malfaçons constatées par quatre propriétaires havrais de maisons « Borloo » est longue. La facture aussi s’est alourdie. Alors que le programme lancé par l’ex-ministre de la Cohésion sociale prévoyait un coût de 100.000 euros par habitation, dans les faits les additions finales ont toutes dépassé ce prix. Pour l’une des familles, la facture finale a même atteint 150.000 euros.

 

La mairie du Havre a décidé de geler les constructions en cours tant que les erreurs n’auront pas été résolues. Le promoteur, Michel Vitry (Les nouveaux ateliers urbains), évoque une augmentation des prix des terrains et des matières premières qui auraient obligé les entrepreneurs à rogner sur leurs coûts de production…

 

Allons-nous vers un nouveau scandale maçonnique ?

 

Source

Voir les commentaires