Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Port illégal du niqab, émeutes durant 4 jours, agression de policiers : un mois avec sursis

9 Janvier 2014, 09:12am

Publié par Thomas Joly

Voile-police.jpgL’islamiste poursuivie pour insultes, outrages et menaces lors d’un contrôle d’identité et pour le port illégal du niqab à Trappes (Île-de-France occupée) en juillet 2013 a été condamnée à un mois de prison avec sursis et… 150 euros d’amende. Cette famille islamiste avait exploité ce fait divers pour exciter les occupants du quartier et les inciter à l’émeute, ce qui s’était produit durant plusieurs nuits dans la ville.

Cassandra Belin, la convertie en question, n’a pas pris la peine de se rendre au tribunal, ce qui a empêché la juge, en lieu et place de la « condamnation » de lui proposer « stage de citoyenneté […] plus à même de rappeler les valeurs de la société. »

 

Source

Voir les commentaires

Alexandre Gabriac candidat à Vénissieux ?

9 Janvier 2014, 09:01am

Publié par Thomas Joly

Joly-Gabriac-Lang.jpg
Selon la Tribune de Lyon, le conseiller régional nationaliste Alexandre Gabriac, fondateur des Jeunesses nationalistes (JN) est désormais inscrit sur les listes électorales de Vénissieux. Cela signifie, selon le journal local, qu’une liste « identitaire » sera présentée aux prochaines élections municipales dans cette commune de la banlieue lyonnaise, où est élu depuis de nombreuses années Yvan Benedetti.

 

Source

Voir les commentaires

La réalité du racisme anti-Blanc de plus en plus reconnue

9 Janvier 2014, 08:54am

Publié par Thomas Joly

http://francaisdefrance.files.wordpress.com/2011/08/agressionblanchefranaiswb4.jpg

 

Malgré l’intense propagande du système, les Français ouvrent peu à peu les yeux sur l’existence d’un violent racisme anti-blanc en France. Selon une enquête de l’IFOP pour Valeurs actuelles, 47% des sondés pensent que racisme anti-blanc est un phénomène assez répandu en France (contre 53% le jugeant marginal).

Sans surprise, les bobos d’extrême-gauche nient majoritairement la réalité du racisme anti-blanc (72% des gauchistes interrogés pensent qu’il est marginal) ; à l’inverse 83% et 58% des sympathisants du Front national et de l’UMP reconnaissent qu’il s’agit d’une réalité répandue.

 

Source

Voir les commentaires

Avec l’affaire Dieudonné, c’est l’hystérie pour tous ! (par Gabrielle Cluzel)

9 Janvier 2014, 08:35am

Publié par Thomas Joly

http://cdn.bvoltaire.fr/media/2012/12/feminisme-boulevard-voltaire-565x250.jpgToute cette affaire va se terminer avec un entonnoir sur la tête. Le délire collectif a encore passé un clic. On vient d’apprendre que deux lycéens d’un lycée de Montgeron dans l’Essonne ont été mis en garde à vue lundi soir, l’un ayant, en décembre dernier, posé face à l’objectif de l’autre en position « quenelle » devant un ananas.

 

Dénonciation d’un petit camarade puis plainte immédiate d’un professeur. Pourtant, sans trop s’avancer, on peut dire que le lycée polyvalent Rosa-Parks de Montgeron, ce n’est pas exactement le Couvent des Oiseaux des années 50. Qu’en matière de jolis gestes expressifs http://md1.libe.com/photo/546821-une-cour-d-un-lycee.jpg?modified_at=1389120903&width=750échangés dans les couloirs, on en connaît un rayon, et que sur les smartphones ne circulent pas que les films de Sissi impératrice… Tiens, justement, dans l’Essonne, à quelques kilomètres de là, il y a presque un an, une petite Manon, 13 ans, se pendait dans sa chambre, laissant dans une lettre les noms de tous ceux qui l’avaient harcelée et menacée pendant des mois dans son collège. Sa mère confiait le 14 novembre au micro d’Europe 1 se sentir oubliée et abandonnée par l’Éducation nationale, l’enquête n’ayant toujours pas désigné de responsable… Elle est drôle. Dans le 91, c’est comme partout ailleurs, les journées ne font que 24 heures, on ne peut pas à la fois traquer les quenelles et les bourreaux.

 

http://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2014/01/08/1480022-3470585-quenelle-by-diesel.jpgPar ailleurs, mardi matin, le magasin Diesel à l’Opéra a dû fermer précipitamment après avoir reçu des menaces de mort. Cette fois, c’est un mannequin qui est accusé d’avoir fait une quenelle au vu de tous… Un mannequin en plastique, dans une vitrine. Au siège de Diesel, abasourdi, on parle d’un « malentendu », d’une « posture d’un mannequin prémoulé, représentant une femme avec un bras orienté vers le bas, destiné à présenter un sac à main ». « Nous nous sommes fait traiter de nazis par ces illuminés, c’est grotesque », dit-on encore mais, dans un « souci d’apaisement », les mannequins par lesquels le scandale est arrivé ont quand même été retirés. Idéalement, il faudrait bien sûr rappeler les lots concernés, mettre en place un numéro vert, suspendre la fabrication comme pour les poches contaminées des nourrissons de Chambéry. Et ne plus choisir que des mannequins bras croisés ? Bras ballants ? À moins que dans les deux cas, cela puisse être interprété comme une sorte de double quenelle bilatérale ? Le plus sûr est encore de les prendre manchots. Pas de bras, pas de quenelle. Et vendre des sacs à dos, c’est bien aussi.

 

http://lecitoyenengage.fr/wp-content/uploads/2013/04/Dieudonn%C3%A9-quenelle.jpegMercredi, enfin, sur RTL, Eva Joly a comparé Dieudonné à son compatriote Breivik. C’est vrai que les deux hommes se ressemblent énormément, cela frappe immédiatement. Je lui trouve aussi un peu le regard de Michel Fourniret, la démarche de Francis Heaulme, et des expressions, comme ça, fugaces, de Jack l’éventreur. À un détail prêt : Dieudonné n’a encore fait, à ma connaissance, mourir personne. Sauf de rire peut-être, depuis le temps qu’il fait ce métier.

 

La semaine étant bien partie, on devrait avoir vent, jeudi, d’une quenelle esquissée dans une couveuse par un grand prématuré, vendredi à l’étage Alzheimer d’une maison de retraite par un vieillard incontinent, samedi à La Grande Récré par une Barbie dans une boîte en solde. Et dimanche, ce sera camisole pour tous.

 

Source

Voir les commentaires

Le n°34 de la revue Synthèse nationale est sorti !

9 Janvier 2014, 08:28am

Publié par Thomas Joly

http://synthesenationale.hautetfort.com/media/00/00/153940864.jpg

 

Pour découvrir le sommaire et vous abonner, cliquez ici

Voir les commentaires

Guy Jovelin, nouveau délégué départemental du Parti de la France pour la Haute-Garonne

8 Janvier 2014, 08:47am

Publié par Thomas Joly

JovelinGuy Jovelin, pied-noir de 60 ans, est le nouveau délégué départemental du Parti de la France pour la Haute-Garonne (31). Ancien militant, candidat et responsable départemental du Front National dans le Gers et la Haute-Garonne, il a choisi de rejoindre le Parti de la France afin de défendre nos valeurs de civilisation, déçu par les orientations politiques de Marine Le Pen.

 

logo pdf verticalDésireux d'implanter durablement le Parti de la France dans le département de la Haute-Garonne et en Midi-Pyrénées, Guy Jovelin aura en charge d'animer les activités militantes du PdF dans son département. Pour le contacter : 06.99.84.70.53 ou guy.jovelin@neuf.fr

 

Carl Lang, Président du Parti de la France, se rendra très prochainement à Toulouse, à l'invitation du nouveau délégué départemental.

Voir les commentaires

Les jeunes Européens peuvent dire merci aux euro-mondialistes...

8 Janvier 2014, 08:33am

Publié par Thomas Joly

http://pbs.twimg.com/media/BdR-cmhCUAAT9Ny.jpg:large

 

Source

Voir les commentaires

Goodyear Amiens-Nord : la CGT a tout torpillé

8 Janvier 2014, 08:22am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Le cinéma « français » financé à 90 % par le contribuable

8 Janvier 2014, 08:14am

Publié par Thomas Joly

http://fr.web.img6.acsta.net/pictures/210/537/21053769_20131029173428428.jpgSelon une enquête de BFM Business, seuls 10% des films français ont été rentables en 2013, pour l’essentiel les comédies. Les 20 films les plus chers de l’année notamment n’ont pas été rentables. Le projet le plus rentable a été un documentaire consacré à l’écologiste Pierre Rahbi, Au nom de la terre, qui n’a coûté que 150.000 euros et a été vu par environ 100.000 personnes.


Si le film de propagande homosexualiste La Vie d’Adèle a été un succès rentable, d’autres projet clairement identifiés comme politiques et anti-français ont été des échecs cuisants. C’est le cas de La Marche, qui a été vu par moins de 200.000 personnes, très loin des foules nécessaires pour équilibrer un budget de plus de 10 millions d’euros. Le film aurait finalement rapporté moins de 10% de ce qu’il avait coûté).

 

Cette enquête a été publiée la veille de la remise du Rapport Bonnel à la ministre de la Communication Aurélie Filippetti. Le thème en est le financement du cinéma, dont la réponse est donc, d’une manière ou d’une le contribuable-consommateur qui ne va très majoritairement pas voir les films qu’il finance malgré lui au cinéma…

 

Source

Voir les commentaires

Le lycée Ker Siam de Dinan veut imposer la visite de la grande mosquée de Paris à des éléves

8 Janvier 2014, 08:10am

Publié par Thomas Joly

http://3.bp.blogspot.com/_rim7z25Xl4U/TJ8OHg_v_KI/AAAAAAAAEYs/Xe59SY4FRTk/s1600/the20children20are20sho.jpg

 

La gronde s’étend parmi les parents d’élèves du lycée professionnel Ker Siam de Dinan (Bretagne). Ils dénoncent un projet de voyage « pédagogique » à Paris dont l’une des activités doit être consacrée à la « lutte contre les discriminations ». Exceptionnellement, ce n’est pas le mémorial de la Shoah qui a été choisi pour culpabiliser ces petits Français, mais une visite à la grande mosquée de Paris.

Hasard de l’actualité, le programme de cette sortie scolaire intervient alors que ces derniers jours des musulmanes ont révélé qu’elles avaient été rejetées de la salle de prière principale de la grande mosquée et frappées quand elles avaient tenté de protester.

 

Source

Voir les commentaires

Opération Sangaris : on ne les entend plus !

7 Janvier 2014, 09:18am

Publié par Thomas Joly

http://www.letelegramme.fr/images/2014/01/05/2358117_16269248-banguiige6col-20140104-t103a.jpgLe 2 janvier, Jean-Yves Le Drian s’exprimait sur l’opération Sangaris : « Je vous le dis parce que je me souviens qu’au mois de février de l’année dernière, des experts – vous savez, il faut toujours faire attention parce que les experts sont souvent autoproclamés – disaient “ah mais au Mali – trois semaines après le déclenchement de l’opération Serval – la France s’enlise”. Heureusement que nous n’avons pas écouté les experts. Et que la détermination de nos forces, leurs compétences, a permis le résultat que l’on connaît. Je le dis pour le Mali mais je le dis aussi pour la République centrafricaine. »

Il est bien le seul membre du gouvernement à s’être exprimé sur l’opération Sangaris, ces dernières semaines. Elle a été à peine évoquée durant les vœux de François Hollande et encore c’était pour soutenir nos forces, rien de plus. Une des dernières fois que le Président s’est exprimé en public à ce sujet c’était lors de l’hommage du 16 décembre aux deux soldats français tués : Antoine http://s2.lemde.fr/image/2014/01/02/730x487/4342153_6_8aa3_des-militaires-francais-de-l-operation_de5955869a01edc7e318002bc6b3e3f0.jpgLe Quinio et Nicolas Vokaer. Ce jour-là, il n’a pas parlé du terme de la mission qui était fixé. On sait que le 27 décembre, il s’est entretenu avec le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon pour demander à ce que les Nations-Unies jouent un rôle plus important dans la période de transition tout en ajoutant que : « l’action de la France visait à protéger l’ensemble de la population centrafricaine des exactions commises à son encontre, sans discrimination. » Depuis plus rien… et il n’est pas question dans l’immédiat d’un autre déplacement du Président à Bangui. Quant à Laurent Fabius, on l’a entendu discrètement le 30 décembre lors d’un déplacement au Cameroun où il a répété que l’action de la France visait à protéger l’ensemble de la population centrafricaine des exactions commises à son encontre, sans discrimination. Il a rappelé que la France et  des pays voisins voulaient permettre le rétablissement rapide et durable de la sécurité en République centrafricaine et l’organisation d’élections avant février 2015.

 

Et pourtant, les spécialistes s’accordent pour dire qu’il manque un but précis à l’opération Sangaris, qu’on ne sait plus trop où on va. Le général Pinard Legry nous l’avait confié lors d’une interview qu’il nous avait accordée : « la question est de savoir ce que l’on veut faire ». Pour le chercheur Roland Marchal dans Libération : « le concept http://fr.africatime.com/sites/default/files/styles/large/public/photo-articles/violence_en_centrafrique_0.jpeg?itok=u-V4hFOsd’opération des autorités françaises était simpliste et je crois même que, parmi les militaires, certains l’ont dit mais n’ont pas été écoutés…On serait donc en droit d’attendre des mesures d’ordre politique qui sont totalement absentes jusqu’à aujourd’hui. » Daniel Vernet, spécialiste des relations internationales sur Slate est tout aussi critique , dénonçant une mission ambigüe : « Pour éviter les massacres, qui ont fait plus d’un millier de morts rien que dans la capitale, il faut désarmer non seulement les combattants des deux camps, mais aussi les civils qui s’arment pour se défendre ou attaquer les adversaires. Les militaires ne sont pas les mieux placés et les mieux entraînés pour remplir des taches de rétablissement ou de maintien de l’ordre. Surtout quand le désordre dégénère en guerre civile. » . Pour lui, la solution politique n’est pas du tout évidente. Dernièrement, MSF a déclaré ne plus pouvoir soigner dans l’aéroport de Bangui sauf cas d’urgence et a réduit son équipe médicale à cause des violences. C’est dire… si l’aéroport n’est même pas sûr.

 

http://www.la-croix.com/var/bayard/storage/images/lacroix/actualite/france/centrafrique-au-cameroun-les-soldats-francais-prets-pour-le-debut-des-operations-2013-12-05-1071409/36654529-1-fre-FR/Centrafrique-au-Cameroun-les-soldats-francais-prets-pour-le-debut-des-operations_article_main.jpgLe dernier sondage révélait que l’opération Sangaris était de plus en plus impopulaire, ce qui n’a rien d’étonnant. Tout le monde attend que nos dirigeants donnent une orientation claire et précise mais là, on a plutôt l’impression qu’ils ne savent plus trop quoi faire. D’ici le début du mois d’avril, le Parlement doit se prononcer sur la prolongation de l’intervention militaire en Centrafrique.

 

Source

Voir les commentaires

La smala Leonarda : au secours, elle revient ! (par Marie Delarue)

7 Janvier 2014, 09:01am

Publié par Thomas Joly

http://ripostelaique.com/wordpress/wp-content/uploads/2013/10/leonarda.jpgAujourd’hui, mardi 7 janvier 2014, les juges du tribunal de Besançon doivent examiner le dernier recours de Leonarda et de sa famille.

 

Pour être sûr de peser de tout son poids, le réseau Éducation sans frontières a appelé ses membres à faire la claque tout à l’heure dans la salle d’audience : ils le veulent, ils l’exigent, la sainte famille Dibrani doit revenir couler des jours heureux au bord du Doubs. D’ailleurs, Leonarda elle-même l’a fait savoir par la voix de leur avocat : si on ne peut pas revenir, on « veut dire solennellement à la France qu’elle n’aura plus qu’à envoyer des fleurs au Kosovo. C’est simple, on va tous se tuer. »


Ben oui, parce que la vie n’est pas simple, au pays. « Depuis que les journalistes sont partis, plus personne ne s’occupe de nous ! », se plaint-elle au Figaro. Il faut dire qu’ils y sont allés un peu fort sur le racket, les exilés. Même Libération a avoué avoir banqué pour recueillir la divine parole : « Affaire conclue à 50 euros au lieu des 200 réclamés. [...] Les Dibrani, amers et déçus, cherchent en vertu de cette stratégie de la débrouille qui gouverne leurs vies à tirer bénéfice de l’appétit des médias », écrivait Michel Henry en novembre dernier. Tarif unique : 200 euros, réclamés aussi à l’AFP pour prendre quelques photos, et à la télé russe qui faisait le siège devant la porte.

 

http://cdn-parismatch.ladmedia.fr/var/news/storage/images/paris-match/actu/politique/l-affaire-leonarda-entre-mensonges-et-colere-533698/4885790-1-fre-FR/L-affaire-Leonarda-entre-mensonges-et-colere_article_landscape_pm_v8.jpgAujourd’hui, les gogos ont levé le camp. La famille a été déménagée au centre de Mitrovica, dans un logement plus grand. On peut imaginer – puisque des accords ont été pris au niveau gouvernemental – que c’est la France qui paie le loyer. Et la nourriture aussi, qui toutefois tarde à venir : « Le prochain ravitaillement n’est prévu que dans deux mois », se plaint encore Leonarda au Figaro. Du coup, tout le monde s’ennuie. Les enfants Dibrani n’ont « pas envie » (sic) d’aller à l’école et passent leurs journées « à dormir et à regarder la télé française ». Attention, Leonarda, toi qui veux devenir avocat, ce n’est pas le chemin à prendre ! Leonarda qui en remet même une couche dans la sincérité : « Ici, c’est pas la vie en rose comme en France ! Si vous n’avez pas d’argent, il n’y a pas de Restos du cœur, pas de Sécu pour vous soigner… » Cette leçon-là, au moins, a été retenue.

 

Leonarda.jpgAlors les Dibrani attendent tous la décision des juges comme Noé son premier rayon de soleil après le déluge. Avec espoir. Car la France, là encore, a très bien fait les choses. Ces derniers jours, les fins limiers de Dominique Baudis – le Défenseur des droits – sont allés enquêter jusqu’à Mitrovica. On a payé l’avion et l’hôtel à trois officiers de la République pour savoir si l’on avait bien déroulé le tapis rouge avant de faire descendre Leonarda de son bus scolaire.

 

Gérard Guinot, le président du comité de soutien des sans-papiers de Pontarlier (Doubs) qui avait accueilli la famille à son arrivée dans la région – aujourd’hui accusé de racisme par RESF – confiait au Point, à l’automne dernier : « Resat Dibrani n’était pas le gars qui venait en France pour travailler ! Quand il est venu me voir, il m’a dit : “L’État français me doit 38.000 euros d’arriérés d’allocations familiales”. » Ben tiens.

 

Et demain, des dommages et intérêts, peut-être ?

 

Source

Voir les commentaires

Dîner-débat avec Paul Thore à Rouen le 16 janvier

7 Janvier 2014, 08:57am

Publié par Thomas Joly

diner-debat-Paul-Thore-Rouen.jpg

Voir les commentaires

Les racketteurs routiers de la Haute-Vienne s’attaquent à un journaliste

7 Janvier 2014, 08:44am

Publié par Thomas Joly

denis-surfys-flash-fm.jpgDepuis plusieurs mois, Denis Surfys, le journaliste d’une radio locale de Limoges, Flash FM, dévoile à l’antenne les zones de contrôle routier. Un acte citoyen qui aurait conduit la radio à doubler son nombre d’auditeurs en trois ans.

Cela n’a pas été du goût de certains fonctionnaires ne pouvant plus réaliser leur quota de racket routier quotidien. Des gendarmes se sont plaint de cette situation auprès du procureur de la République qui a adressé un courrier intimant l’ordre à la radio de cesser ces annonces au prétexte qu’elles « entraînent une entrave au bon fonctionnement des services de la gendarmerie dans le département » et empêcherait… « la lutte contre les cambriolages ».

 

Source

Voir les commentaires