Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Jean-Pierre Atoch rejoint le Parti de la France

12 Avril 2015, 09:53am

Publié par Thomas Joly

Jean-Pierre Atoch, ex-secrétaire départemental FN du département des Hautes-Pyrénées (65), aujourd’hui installé dans le département des Pyrénées Orientales (66), a décidé de rejoindre le Parti de la France. Il explique ses motivations ici : http://www.lefanaldubarcares.com/?p=6125

Voir les commentaires

Charlie Hebdo : de la liberté d'expression à la lutte contre l'islamophobie

12 Avril 2015, 06:57am

Publié par Thomas Joly

« Charlie Hebdo est le très bon exemple de la grande force des adeptes et des apôtres de l’idéologie dominante post-soixante-huitarde. Les attentats des 7 et 9 janvier sont quand même la faillite de tout le discours de ces trente dernières années. Voilà des gens qui ont été élevés en France, qui sont issus de l’immigration, du regroupement familial, de l’école, du vivre ensemble, de l’intégration, etc., et qui tuent en plein Paris des Français. C’est un échec total pour l’idéologie dominante. Et bien vous aurez remarqué que par un effet fantastique de manipulation des esprits, on a commencé par manifester pour la liberté d’opinion et puis ça s’est fini par « il faut lutter contre l’islamophobie ». Les victimes de ces attentats ont servi à légitimer la lutte contre l’islamophobie, moi je dis chapeau ! » Éric Zemmour

Voir les commentaires

Expulsons les clandestins à Pouilly-en-Auxois !

11 Avril 2015, 15:19pm

Publié par Thomas Joly

Expulsons les clandestins à Pouilly-en-Auxois !
Expulsons les clandestins à Pouilly-en-Auxois !

Samedi 11 avril, des militants bourguignons du Parti de la France, menés par Sandrine Debode et Benjamin Lematte, ont entrepris d'aller à la rencontre de la population et de garnir chaque boîte aux lettres d'un tract réclamant l'expulsion des clandestins installés il y a peu dans la commune. Celle-ci sert de déversoir à l'État socialiste incapable de maîtriser la situation à Calais, imposant aux Bourguignons ce qu’il a déjà imposé aux Calaisiens confrontés à une insécurité directement imputable à la présence massive de ces étrangers.

Le Parti de la France ne réclame que l’application de la loi française et l’expulsion immédiate de tous ces individus, logés et nourris aux frais des contribuables, pendant que des SDF français sont refoulés des refuges et meurent dans la rue.

Voir les commentaires

Financement du FN : Nicolas Bay et David Rachline visés par une enquête

11 Avril 2015, 10:24am

Publié par Thomas Joly

Les juges Renaud Van Ruymbeke et Aude Buresi s’intéressent de près aux agissements de Marine Le Pen et deux proches, le secrétaire général Nicolas Bay et le sénateur-maire de Fréjus David Rachline

Les magistrats affirment  qu’il pourrait être reproché à Mme Le Pen d’avoir salarié « fictivement en CDD, pendant sa campagne, deux de ses conseillers : David Rachline, conseiller en communication, et Nicolas Bay, porte-parole de campagne ». Ces salaires, délivrés par  Riwal,  « s’analysent en dons déguisés aux candidats », selon les deux juges.

En mai et juin 2012, c’est à dire lors des dernières élections présidentielle et législatives, les deux cadres ont été salariés de Riwal. Nicolas Bay a touché en tout 7.013 euros comme « concepteur rédacteur ». Et David Rachline 4.648 euros en tant que « responsable de projet ».

Source

Voir les commentaires

Exit l’UMP, voici Les Républicains (par Caroline Artus)

11 Avril 2015, 10:07am

Publié par Thomas Joly

Pour le patron de la presque défunte UMP, Les Républicains, « c’est le bon mot, car la République, c’est ce qui rassemble le plus », c’est un concept « un peu sacré ». D’ailleurs, Julien Aubert, cofondateur de l’agence ASAP qui a déposé la nouvelle marque, approuve : « Les Républicains, ça exprime l’idée de collectif, la notion de famille, un rassemblement assez large pour réunir toutes les couleurs. » Un grand fourre-tout, quoi !

Mais c’est vrai, ça, dans la grande famille des Républicains, on retrouve ceux qui défendent et imposent l’Europe, la mondialisation, l’immigration de masse. Ceux qui prônent le multiculturalisme, le métissage obligatoire. Il y a ceux qui ont fait voter le mariage unisexe et ceux qui étaient contre mais qui ne reviendront pas sur la loi.

La grande famille des Républicains est celle qui détient tout pouvoir sur l’Éducation nationale dont on peut dire qu’elle en met, du cœur à l’ouvrage, pour enseigner les « valeurs républicaines » responsables de l’effondrement du niveau scolaire.

Un autre point commun à ces élus républicains-là, c’est de dépenser sans compter, quand l’État qu’ils sont censés servir consacre 57 % du PIB à l’entretien de leur train de vie.

Mais se rendent-ils compte, les Nicolas Sarkozy, les Juppé, les Hollande, les Valls, les Taubira, qu’en martelant compulsivement ces « valeurs républicaines », ils excluent implicitement les valeurs « démocratiques » et la notion de « peuple » censées les représenter ? Qu’ils ôtent du champ de pensée la réalité charnelle de la France, et le fait d’être Français, comme si nous répondions, dans leur pays, « Je suis Républicain », à la question d’un Anglais ou d’un Allemand sur notre nationalité !

Et puis, surtout, République et démocratique, parfois, ça fait deux. Démocratique, la République populaire de Chine, celle de Corée du Nord ? Démocrate, la République démocratique du Congo, la République socialiste du Sri Lanka ? Et démocratiques, les Républiques islamiques ?

A contrario, parce qu’elles ne prônent pas de « valeurs républicaines », les monarchies néerlandaise, anglaise, danoise, suédoise, norvégienne, etc., bafouent-elles les valeurs démocratiques ?

« Les Républicains », pour remplacer l’Union pour un mouvement populaire, n’auguraient déjà rien de bon pour l’avenir du peuple, mais le pire est à venir. Nicolas Sarkozy, en homme de convictions, nous avoue que le Président qu’il fut s’est gouré de combat en parlant, en 2009, d’« identité nationale » plutôt que de « valeurs républicaines ».

 » […] À force de cultiver la haine de soi, nous avons fermé les portes de l’avenir. On ne bâtit rien sur (…) la détestation de son propre pays. (…) Voilà pourquoi nous devons parler d’identité nationale. Ce n’est pas dangereux, c’est nécessaire. Ce qui serait dangereux, ce serait de ne pas en parler […] »

Le danger, pour le peuple de France ? Ne plus entendre, chez les politiques, les mots peuple, souveraineté, France, démocratie, nation. « Les Républicains » veulent rassembler ? Ce n’est pas gagné…

Source

Voir les commentaires

Le Parti de la France s'implante dans l'Aisne

11 Avril 2015, 10:00am

Publié par Thomas Joly

Sympathique réunion militante dans l'Aisne à proximité de Saint-Quentin. Des jeunes motivés, du matériel de propagande distribué, une très bonne soirée !

Voir les commentaires

Bernard Cazeneuve, bâtisseur de mosquées-cathédrales ? (par Gabriel Robin)

11 Avril 2015, 09:56am

Publié par Thomas Joly

Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman et recteur de la Grande Mosquée de Paris, a déclaré lors du Rassemblement annuel des musulmans de France qu’il fallait doubler le nombre de mosquées présentes sur le territoire français dans les deux ans à venir. Estimant le nombre de musulmans, en France, à sept millions (contrairement aux statistiques officielles qui avancent des chiffres compris entre 4 et 5 millions), Dalil Boubakeur estime que notre pays doit combler un retard de 1.500 ans d’histoire en défaveur de l’islam.

« Il faut que le nombre de mosquées reflète le nombre de musulmans. Nous avons le droit de construire des mosquées, le droit que les maires ne s’y opposent pas », a déclaré avec insolence Amar Lasfar, le président de l’Union des organisations islamiques de France. Pas plus monsieur Lasfar que monsieur Boubakeur n’ont émis de commentaires sur le financement des mosquées par des États étrangers aux buts inavouables tels le Qatar ou l’Arabie saoudite. Ils n’ont pas non plus jugé bon de préciser quels types de prêches seront tenus dans ces futurs édifices religieux. Certaines mosquées servent de centres de recrutement pour les filières djihadistes. En outre, et faute de moyens suffisants, elles ne sont pas contrôlées par les services de renseignement. Dans ces conditions, et pour des raisons évidentes de sécurité militaire, nous ne pouvons plus construire de mosquées, et certainement pas doubler leur nombre en deux ans !

Cette demande, pour déraisonnable qu’elle soit, trouve un écho auprès du ministre de l’Intérieur. Bernard Cazeneuve et ses collègues sont toujours prompts à agir lorsqu’il s’agit de flatter le communautarisme ou les puissances étrangères du Golfe. Interrogé par la chaîne i>Télé, le ministre a déclaré qu’il fallait « autant de mosquées qu’il est nécessaire pour que le culte soit pratiqué de façon apaisée ». Est-ce à dire qu’il faut lancer un grand projet de saupoudrage de « mosquées-cathédrales » sur l’intégralité du territoire afin de satisfaire messieurs Boubakeur et Lasfar ? Et avec quels moyens ces grands travaux seront-ils rendus possibles, si ce n’est avec ceux des pays musulmans producteurs de pétrole et de gaz ou bien avec l’argent public ?

Les revendications communautaires se font de plus en plus pressantes ; messieurs Juppé, Sarkozy et Cazeneuve sont prêts à y céder par pur opportunisme politicien et sans une once de bon sens patriotique. Nous ne pouvons accéder aux demandes d’une association comme l’UOIF dont les liens avec les Frères musulmans sont avérés. 

Si l’on en croit les sondages, 45 % des Français sont opposés à la construction de toute nouvelle mosquée (contre 37 % favorables), c’est une habitude depuis quelques années de n’écouter le peuple que lorsqu’il va dans le sens du pouvoir. L’État français ne peut financer des projets de mosquée en raison de son caractère laïque. Par ailleurs, nous devons refuser que ces futurs édifices soient payés par des États étrangers aux valeurs opposées aux nôtres. Bernard Cazeneuve semble décidé à trahir les intérêts nationaux pour un plat de lentilles.

Source

Voir les commentaires

Carl Lang s'exprime sur le psychodrame lepéniste

10 Avril 2015, 06:43am

Publié par Thomas Joly

Carl Lang, Président du Parti de la France, était invité hier soir sur BFMTV pour commenter la crise familiale au Front National :

« Ça fait 35 ans que les partis du système mettent tout en oeuvre pour liquider Jean Marie Le Pen, c'est sa propre fille qui l'a fait ce soir en direct au journal de 20h de TF1. »

« On ne peut pas prétendre défendre l’intérêt de la Nation, de son peuple, quand on ne respecte pas sa propre famille. »

Voir les commentaires

Provocation : l'État socialiste envoie un homosexuel revendiqué comme ambassadeur au Vatican

10 Avril 2015, 06:39am

Publié par Thomas Joly

Le Front National n’est pas seul à être touché. Il y a bien longtemps que le lobby homosexualiste a jeté son dévolu sur les postes diplomatiques. Apparat, hauts salaires, voyages gratuits et autres avantages nombreux et variés attirent de « génération » en « génération » de nombreux déviants sexuels depuis plusieurs décennies. Tout le personnel diplomatique de la République n’est pourtant pas déviant. C’est pourtant l’un de ces individus, Laurent Stefanini, homosexualiste revendiqué, qu’a choisi François Hollande pour représenter leur République auprès du Vatican.

Jusqu’ici, le pape François a refusé d’avaliser la nomination de celui qui fut numéro deux de l’ambassade française au Vatican entre 2001 et 2005. Il a été recyclé depuis en chef du protocole de l’Élysée, une mission où il s’est révélé d’une médiocrité peu commune au vu des bévues, couacs et fautes auxquels s’est livré François Hollande à l’occasion des grandes rencontres internationales depuis son arrivée à l’Élysée.

Source

Voir les commentaires

Le point sur un nouveau jour de crise au Front national

10 Avril 2015, 06:15am

Publié par Thomas Joly

La crise ultime du Front National et son passage vers un Rassemblement bleu marine parfaitement intégré au Système a, aux yeux des marinistes, un grand avantage : outre l’achèvement de la dédiabolisation, elle arrive à point nommé pour distraire l’attention des problèmes judiciaires du parti – problèmes qui montrent qu’il est désormais bien un parti républicain comme les autres. Lire la suite

Voir les commentaires

Même les pâtisseries sont racistes ! (par Aristide Leucate)

10 Avril 2015, 06:08am

Publié par Thomas Joly

Une décision de justice, passée inaperçue parce que rendue entre les deux tours des élections départementales, illustre une fois de plus la volonté clairement hygiéniste et moralisatrice des habituelles officines stipendiées de régenter tous les domaines de la vie humai ne.Dans le cas présent, il s’agissait rien moins que de supprimer des pâtisseries de l’étal d’une boulangerie, jugées offensantes pour la dignité humaine.

C’est ainsi que le juge des référés du tribunal administratif de Nice, dans une ordonnance rendue le 26 mars dernier, a décidé de faire droit à la requête du CRAN (Conseil représentatif des associations noires) en interdisant « sous astreinte de 500 euros par jour de retard, l’exposition au public dans la boulangerie à Grasse des deux figurines en chocolat », au motif qu’elles adoptent « la forme de deux personnes de couleur représentées dans des attitudes grotesques et obscènes [qui] porte atteinte […] à la dignité de la personne humaine et plus particulièrement à celle des personnes africaines ou d’ascendance africaine, populations dont le CRAN s’est donné pour objet statutaire la défense ».

Pour mieux masquer sa véritable intention qui était de jeter l’opprobre sur l’artisan en lui imputant un comportement infamant de racisme, le CRAN eut l’audace d’exciper que les pâtisseries incriminées « constitu[aient] une atteinte au droit pour un mineur de ne pas être exposé à la vue de produits ou objets à caractère obscène ou pornographique ». Aux dires des plaignants, les friandises représentaient « de façon caricaturale et obscène un couple de personnes de couleur noire […] représentés nus, dans une posture obscène voire pornographique, et pourvus d’appareils génitaux surdimensionnés ». Le tribunal ne s’y est d’ailleurs pas trompé, qui a précisément mis en avant l’objet statutaire de l’association antiraciste et n’a nullement relevé le moyen fondé sur la protection des mineurs pour lui donner raison et condamner, in fine, le boulanger, déjà sous le coup d’une mesure de liquidation judiciaire.

La décision est d’autant plus surprenante que, de l’aveu général, ces pâtisseries étaient exposées en vitrine depuis une quinzaine d’années, sans que personne ne se fût ému, jusque-là, de leur indigeste exhibition. Il est, de plus, aisé de se persuader que leur fabrication réitérée répondait visiblement, depuis le temps, à la demande d’une clientèle particulièrement friande de ces gâteries, sans qu’elles lui eussent occasionné la moindre crampe d’estomac.

Après avoir ôté la cigarette à Albert Camus, expurgé Tintin au Congo ou Le Cid de Corneille, prohibé l’usage sémantique des « têtes de nègre » et autres « congolais », supplicié la langue française en recourant à une féminisation outrancière des fonctions et qualités, sans oublier les insipides périphrases destinées à atténuer la réalité, les nouvelles ligues de vertu ne reculent décidément devant rien pour imposer leur doxa comme leur logomachie politiquement correcte.

Source

Voir les commentaires

Banalisation de l’IVG : pendant que je vais me faire avorter, va donc faire les courses ! (par Marie Delarue)

10 Avril 2015, 06:07am

Publié par Thomas Joly

Après avoir, en 2013, supprimé la notion de « détresse » contenue dans la loi Veil, nos députés s’apprêtent à voter la suppression du délai de réflexion de sept jours imposé jusqu’ici aux femmes avant la pratique d’un avortement. [...]

Il faut dire que les chiffres, d’une stabilité qui ne semble perturber personne, se situent toujours autour de 210.000 avortements par an. Une constante, bien que 91 % des femmes de 15 à 49 ans déclarent employer une méthode contraceptive. Pas toujours efficace, la preuve : 33 % des Françaises ont eu recours à l’IVG une fois ou plus dans leur vie, 4 % trois fois ou plus. C’est à ces dernières, sans doute, qu’il faut rendre la chose plus facile en leur évitant de devoir y réfléchir. On notera, au passage, que ces dernières, au-delà de toute question morale, se mettent en grand danger physique (stérilité, cancer, etc.), mais il paraît moins urgent à notre ministre de les en informer !

En 40 ans, l’IVG est devenue « un droit » bien plus qu’un recours et cette dernière mesure vise de toute évidence à en faire une pratique totalement banale. Pour preuve les commentaires ahurissants faits par les divers intervenants, de la porte-parole d’Osez le féminisme qui déclare que « les femmes qui décident d’avorter savent ce qu’elles font. Ce délai qu’on leur imposait était infantilisant » à celle du Planning familial qui s’emporte sur France Inter : « Quand on va se faire opérer d’un cancer de la prostate, on ne demande pas un délai de réflexion. » Autrement dit, un enfant est assimilable à une tumeur. CQFD.

Interrogée par Le Figaro, une psychanalyste spécialisée dans ces questions (elle a travaillé 25 ans dans un centre de planification et d’éducation familiale) souligne : « En proposant de supprimer la semaine de réflexion, on veut donner l’impression que l’IVG est un acte banal. Mais une grossesse – qu’elle soit interrompue ou menée à terme – est toujours un temps particulier qui marque la femme dans ce qu’elle est, ce qu’elle vit. […] Le principe de cette semaine de réflexion n’est pas de les faire changer d’avis ou de les faire attendre mais de marquer une temporalité psychique dans cette décision. Choisir de pratiquer une IVG, c’est une décision qui a des répercussions. »

Elle ajoute : « La grossesse, comme l’IVG, s’est technicisée. Les femmes ont tendance à être réduites à des incubateurs. Soumises à des examens médicaux pointus, elles voient leur espace d’expression émotionnel se réduire. On est en train de voler aux femmes leur vie psychique. » Avec leur (presque) totale complicité.

Source

Voir les commentaires

Les délinquantes africaines « coiffeuses » du Château d’eau autorisées à travailler

9 Avril 2015, 17:00pm

Publié par Thomas Joly

Le quartier envahi du Château d’Eau à Paris est un repère de coiffeurs “afro”. Des étrangères y font notamment venir des Africaines qui violent nos frontières sciemment et en toute impunité, toutes heureuses de quitter la misère de leur pays pour venir profiter de la France.

Exploitées par leurs congénères, plusieurs dizaines de ces délinquantes africaines clandestines, dont le gouvernement non seulement tolère la présence, mais encore la protège et la favorise, ont mené durant plusieurs mois un mouvement social soutenu par l’ensemble de la bobocratie parisienne : acteurs milliardaires, écrivains fortunés, chanteuses par la grâce de leurs pères oligarques, etc. Elles occupaient les salons de coiffure où elles travaillaient depuis août dernier.

« Il a été décidé par le Préfet de police de leur remettre une autorisation provisoire de séjour les autorisant pendant trois mois à chercher un emploi légal » a déclaré le ministère de l’Intérieur, s’abaissant une fois encore devant des délinquants. Cela leur permettra à terme d’être régularisées.

Source

Voir les commentaires

TV5 Monde piraté par des islamistes

9 Avril 2015, 06:30am

Publié par Thomas Joly

Des pirates informatiques se réclamant du groupe terroriste l’État islamique (ÉI) ont réussi à prendre le contrôle partiel de la chaîne étatique TV5 Monde. À partir de 22h mercredi, la diffusion de la chaîne a été empêchée. Les islamistes ont également pris le contrôle des sites internet de la chaîne et de ses comptes sociaux, qu’ils ont utilisés pour diffuser des messages favorables aux égorgeurs.

« Nous ne sommes plus en état d’émettre aucune de nos chaînes. Nos sites et nos réseaux sociaux ne sont plus sous notre contrôle et ils affichent tous des revendications de l’État islamique » a précisé le directeur général de la chaîne Yves Bigot.

Des pièces d’identité et des CV de proches de militaires français ont été diffusés par les soutiens des égorgeurs sur le compte Facebook de TV5 Monde. Un message dénonçant la guerre menée par François Hollande au profit des Américains a été publié.

La chaîne a récupéré son compte en début de nuit (avant 1h30) et supprimé les données. La chaîne était toujours hors service ce matin.

Source

Voir les commentaires

L’Assemblée antinationale valide les « salles de shoot »

9 Avril 2015, 06:15am

Publié par Thomas Joly

Les députés ont adopté mardi soir tard l’article 9 du projet de loi de « modernisation (sic) du système de santé français » à la dérive. Cet article permet la mise en place de salles de shoot à titre expérimental durant six ans. Une « expérimentation » qui durera donc plus qu’un quinquennat présidentiel censé pouvoir changer le destin d’un peuple.

La fausse droite et la vraie gauche ont fait semblant de s’affronter pendant plusieurs heures sur le sujet, alors que tous partagent le même point de vue global sur la question et qu’aucun de ces partis, quand il a été au pouvoir ces 40 dernières années, n’a pris de mesures radicales et salvatrices pour s’opposer à la diffusion des drogues malgré les innombrables études scientifiques montrant leur dangerosité. Aucune remise en cause des politiques libérales laxistes mises en place vis-à-vis des asociaux drogués n’a été opérée. Les députés ont fait comme si rien n’avait été tenté dans ce domaine et une fois encore, comme s’il pouvait être résolu sans que ne soient résolus les problèmes fondamentaux qui minent la société française.

L’expérimentation de salles de shoot – officiellement salles de consommation à moindre risque (SCMR) – pourra être faite à travers la France. Le contribuable payera donc pour l’installation de centres (trois sont déjà évoqués) destinés à permettre que des violations de la loi soient réalisées. Ils concentreront des populations marginales jusque-là présentes de manières diffuses dans la société sous le patronage direct du gouvernement. Outre la possibilité de s’y droguer, les asociaux y trouveront diverses autres ressources.

Ces maisons des drogues seront gérées par un CARRUD (centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques chez les usagers de drogue) et coûteront plusieurs millions d’euros par an au contribuable : l’estimation lancée par les députés – 800.000 par an – semble totalement irréaliste au vu des moyens financiers – la simple construction de ces centres coûtera très chers – et humains (médecins, qui conseilleront les drogués, psychologues, médiateurs sociaux, matériels pour se droguer, etc.).

Ces maisons bénéficieront d’une sorte de statut d’extraterritorialité : les policiers ne pourront pas y arrêter les gens qui y prendront de la cocaïne : les députés ont pris soin de le préciser.

Avec l’extrême gauche, aucune attaque n’est gratuite. Comme le PACS fut le prélude aux parodies de mariages entre paires d’invertis, à l’adoption, et demain à pire, ces salles de shoot ont pour objectif de laisser croire qu’il est normal sinon respectable de se droguer, en attendant la légalisation dont rêvent de nombreux députés, incapables eux-mêmes de se passer de leurs petites doses quotidiennes.

Une fois encore, ils passent outre les avis des experts qu’ils n’écoutent que quand les conclusions scientifiques vont dans leur sens : ces « salles de shoot » ont déjà été dénoncées par l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), une institution dépendant de l’ONU, comme par l’Académie nationale de médecine.

Marisol « MST » Touraine a ainsi pu introduire dans la loi Santé un amendement favorable à la… consommation de la drogue. L’ensemble de ce texte doit être confirmé par un vote le 14 avril prochain.

Source

Voir les commentaires