Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Autriche : une loi pour décréter l'état d'urgence migratoire

28 Avril 2016, 05:15am

Publié par Thomas Joly

Au lendemain de l'arrivée en tête du candidat anti-immigration en Autriche, le Parlement autrichien a adopté mercredi, par 98 voix contre 67, une loi qui prévoit la possibilité de décréter un état d’urgence migratoire supprimant quasiment le droit d’asile. Cette loi, décriée par le HCR, permettra dans certaines circonstances de bloquer les migrants aux frontières sans même leur accorder la possibilité de formuler une demande d’asile.

La nouvelle loi limite aussi à trois ans l’octroi initial du droit d’asile, une mesure déjà en vigueur dans d’autres pays européens comme l’Allemagne. Elle restreint le regroupement familial pour les bénéficiaires de la protection subsidiaire, un statut moins favorable que l’asile et qui concerne principalement des Afghans. Le nouveau ministre de l’Intérieur Wolfgang Sobotka a fait du Rocard... : « Nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde ».

L’Autriche a accueilli 90.000 immigrés, soit plus de 1 % de sa population. L’Autriche a réaffirmé sa volonté de réintroduire des contrôles fin mai à sa frontière italienne et envisage d’ériger une clôture au col du Brenner, l’un des principaux axes de transit nord-sud à travers les Alpes.

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Caen : y-a-t-il un pilote dans la ville ?

28 Avril 2016, 05:01am

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France du Calvados

Nuit debout qui dégénère, université bloquée, agressions d'étudiants hostiles au blocage, incendie volontaire d'un squat de "migrants" : y-a-t-il encore un pilote dans la ville de Caen ?

Depuis de nombreux jours, la ville de Caen est devenue une source de tension qui tend à devenir insupportable : feux de palettes et affrontements avec les forces de l'ordre place Saint-Sauveur sur fond de "Nuit debout", université bloquée par des militants ultra-agressifs dont les étudiants et les étudiantes commencent à se plaindre gravement (violences, menaces de viols, etc.), incendie volontaire par des "migrants" d'un bâtiment de la presqu'île qui était pressenti pour être classé au patrimoine historique, etc.

Cette avalanche d'événements négatifs qui dégradent le climat de la ville est à chaque fois le fait d'individus qui enfreignent la loi. Il ne devrait donc y avoir que des interpellations et un retour au calme.

Cependant, la mairie "de droite" laisse les agitateurs d'extrême gauche et les immigrés clandestins dans un état d'impunité insupportable pour les Caennais qui voient leur tranquillité et leur patrimoine être réduits à néant.

Le Parti de la France du Calvados appelle les autorités à faire appliquer la loi avec la même intransigeance que lorsqu'elles ont affaire à des automobilistes ou à des militants patriotes.

Voir les commentaires

Intox sur les chiffres du chômage : Hollande prépare sa candidature

27 Avril 2016, 05:39am

Publié par Thomas Joly

Un peu de désinformation pour préparer la candidature de François Hollande en 2017 (il a suspendu sa candidature à la baisse du chômage) : « Une baisse record. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c'est-à-dire sans aucune activité en mars, a reculé de 60.000 personnes, par rapport au mois de février, selon les chiffres publiés par le ministère du Travail, mardi 26 avril. C'est la plus importante baisse constatée depuis dix ans. »

La réalité est moins enthousiasmante : 

  • 60.000 chômeurs de moins en catégorie A
  • 51.300 de plus en catégorie B (demandeurs d'emploi travaillant 78 heures ou moins dans le mois) et C (ceux ayant travaillé plus de 78 heures). Pour ces deux catégories, c'est la progression la plus importante depuis 2006.
  • soit 8 700 chômeurs de moins au total.

Au total, le nombre de demandeurs d'emploi s'élève à 5.454.100 en mars 2016. Ce nombre diminue de 0,2 % par rapport au mois de février mais progresse de 3% sur un an (+ 158.300 personnes).

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Les Brigandes : quand une secte antichrétienne et occultiste tente de subvertir la droite nationale !

27 Avril 2016, 05:19am

Publié par Thomas Joly

« Les Brigandes », un groupe de jeunes filles maniant la guitare et abordant des thèmes politiquement incorrects : il n’en fallait pas plus pour susciter l’engouement soudain de toute une mouvance, naïve et peu regardante.

Mais petit à petit un certain malaise se dessinait autour de ce groupe aux allures parfois « éthérées » : une haine farouche et aberrante envers les Jésuites, considérés comme le sommet d’un « complot illuminati » depuis leur fondation… Et plus récemment, une émission où elles s’attelaient à expliquer qu’il y avait une « bonne » franc-maçonnerie, en se basant sur l’interview d’un… franc-maçon…

Cela commençait à sentir le souffre. Et l’on apprend maintenant, par un article explosif dans le numéro de Rivarol paraissant ce jeudi, que les Brigandes sont l’émanation d’une secte ouvertement gnostique, antichrétienne, totalement illuminée, aux ordres d’un gourou délirant de 68 ans, Joël Labruyère, sous la coupe duquel une petite « communauté » vit entassée, de façon particulièrement glauque…

Quelques recherches sur internet corroborent facilement les témoignages recueillis, et l’on ne peut qu’être horrifié en repensant aux déguisements de chouannes, pour des malheureuses qui haïssent l’Eglise et méprisent les catholiques.

Ainsi dans l’ours de la revue occultiste Abraxas (sous-titrée « gnose, ésotérisme, sciences initiatiques… »), on retrouve Joël Labruyère ainsi que la meneuse des Brigandes, Marianne.

Lire la suite : http://www.contre-info.com/les-brigandes-quand-une-secte-antichretienne-et-occultiste-tente-de-subvertir-la-droite-nationale

Voir les commentaires

Femmes en banlieue : le grand déni

27 Avril 2016, 05:16am

Publié par Thomas Joly

« À moins de 20 kilomètres de Paris, des femmes ne vivent pas comme moi et n’ont pas les mêmes droits que moi », a déclaré mardi matin au micro d’Europe 1 Céline Pina, ancienne conseillère régionale d’Île-de-France, ancienne adjointe au maire d’une commune du Val-d’Oise.

Celle qui s’est fait connaître pour avoir vivement critiqué le Salon de la femme musulmane à Pontoise en septembre 2015 enfonce le clou : « Dans certains endroits, la condition pour occuper l’espace public est le voile. Et ça se passe ici et maintenant. »

Céline Pina dénonce le « déni » de la classe politique, la compromission des élus. De ce cri d’alarme, elle a fait un livre, Silence coupable, sorti le 18 octobre.

Bien sûr, elle n’est pas la première à le dire. Mais ses mots ont une portée particulière, un accent tout spécial de vérité. Simplement parce que Céline Pina vient du sérail socialiste. Que l’on imagine qu’elle a dû hésiter, reculer, peser, réfléchir avant de se lancer. Parce qu’il n’est jamais simple de se désolidariser de sa famille politique qui, comme toutes les familles, est un nid douillet pénible à quitter.

C’est donc que quelque chose de plus fort qu’elle, quelque chose qui devait l’empêcher de se regarder dans la glace, quelque chose qui doit s’appeler l’honnêteté l’a obligée à parler. On ne peut pas l’accuser de surfer sur les fantasmes, d’alimenter la haine, de jouer sur les peurs pour faire prospérer son fonds de commerce, car sa boutique, précisément, vend tout l’inverse. On ne peut qu’en déduire que tout ce qu’elle dit est exact.

Dans un entretien paru dans Le Point le 15 avril, elle témoignait : « Là où j’habite, à Cergy, […] beaucoup de femmes sont voilées de la tête au pied. La pression dans les quartiers est réelle. Les voilées font pression sur les autres dévoilées. […] On contraint les femmes à l’aliénation et à l’infantilisation. » Et de poursuivre, encore, dans les colonnes de Marianne le 18 avril : « Le voile n’est pas une pièce vestimentaire, c’est une forme de revendication politique. Il dit des femmes qu’elles sont impures, qu’elles sont des sexes ambulants et qu’elles doivent cacher cela. Il dit surtout qu’elles sont inférieures à l’homme. […] Alain Juppé m’a particulièrement déçue lorsqu’il a justifié l’autorisation du voile en parlant de sa mère qui portait un foulard à l’église. J’ai envie de lui dire : “Tu sais, Alain, ta mère qui portait un foulard, elle n’emmerdait pas les autres femmes pour qu’elle le porte”. »

Le retour de bâton a été immédiat : « C’est avant tout ma famille politique qui m’a agressée. […] traitée d’islamophobe, de raciste, de “faire le jeu du FN”. »

Mais les féministes, bien sûr, ont volé à son secours ? Céline Pina précise qu’elle n’appartient à aucune association féministe, mais celles-ci, naturellement, l’ont accueillie comme une lanceuse d’alerte, à la traçabilité politique de bon aloi, offrant toutes les garanties ? Comme le médecin spécialiste écoute le généraliste qui vient de lever un lièvre ?

Penses-tu. Deux jours après la sortie de Silence coupable se tenait le Hijjab Day à Sciences Po. J’ai surveillé toute la journée le compte Twitter d’Osez le féminisme : il n’a pas bronché. Encéphalogramme plat. Qu’on le dise à Céline Pina. Les copines l’ont plantée là. Elles oseront le féminisme une autre fois. Avec la couleur des boîtes de Playmo. Soubrettes empressées de la gauche depuis si longtemps, elles ne savent rien faire d’autre que lui servir la soupe.

Gabrielle Cluzel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Nicolas Goas, nouveau Délégué des étudiants du Parti de la France

26 Avril 2016, 05:42am

Publié par Thomas Joly

Nicolas Goas, étudiant catholique en 4e année de médecine, âgé de 21 ans, a été nommé par le Bureau politique du Parti de la France Délégué des étudiants du PdF. Il aura en charge de coordonner et de structurer l'activité politique des étudiants militant au Parti de la France.

Voici comment il définit son engagement politique :

« J’ai pris la décision, il y a un an et demi, de rejoindre le Parti de la France. Ce fut mon premier engagement politique. Je n’ai jamais appartenu à aucune autre structure. Le déclin de notre patrie et la dissolution de notre civilisation européenne et chrétienne m’ont incité à franchir le pas. Les gouvernements de gauche comme de droite, qui se sont succédés ces quarante dernières années ont trahi la nation. Il est grand temps qu’ils soient balayés et remplacés par une nouvelle génération patriote.

Par ailleurs, ne souhaitant pas discuter du sexe des anges à la veille du possible effondrement de notre civilisation ; n’accordant pas tout à fait la même place à la famille, véritable cellule organique et pilier de la nation, qu’à la « culture du bonsaï » ; ne considérant pas le Grand Remplacement comme un fantasme racialiste mais bien comme la plus grande menace qu’aient eue à affronter les Européens dans leurs

Histoires nationales respectives, il m’est apparu naturel de rejoindre Carl Lang et le Parti de la France dans le combat civilisationnel qui s’annonce lors des années décisives à venir. »

Voir les commentaires

Espagne : bientôt la trempette-apartheid

26 Avril 2016, 05:36am

Publié par Thomas Joly

Podemos en Espagne, comme SYRIZA en Grèce ou Macron en France 1, c’est le chouchou de la presse à sensation. Alors, pour « être dans le journal », la bande à Iglésias – pas Julio, mais l’autre, Pablo l’Ibère, un barbichu de 38 ans, plus jeune que Macron et bien plus jeune que Valls – invente à jet continu des trucs nouveaux et rigolos. La dernière trouvaille en date va vous faire rire : il s’agit, au pays des corridas et d’Isabelle la Catholique, de réserver des plages privées pour les femmes musulmanes.

Je vous le dis carrément : c’est une idée formidable. Mais il faut quand même rendre justice à la vérité : l’inventeur de la formule, ce n’est pas Podemos mais Hollande qui, cet été, a privatisé une plage de Vallauris au profit d’un musulman, et on ne va pas chipoter sur le sexe des bénéficiaires.

Formidable, vous dis-je, car cette idée crée les conditions idéales d’un retour vers le passé telles que n’en rêvent pas les plus farouches archéo-conservateurs. Après tout, l’Espagne a été arabo-musulmane pendant 800 ans et l’était encore il y a 520 ans. Qu’elle le redevienne sous la poussée d’acné de jeunes gens pressés, indifférents à l’Histoire, n’étonnera que ceux qui imaginent encore que la conduite sérieuse des affaires est réservée à une « caste » que se plaît à dénoncer Podemos.

Formidable, car des gens ont fait couler des milliers de litres de sang pour que soient enfin arrachés du sol de leur pays des panneaux indiquant « White Only » et, aujourd’hui, là où il n’y a aucune ségrégation, ces bambins rêvent de voir fleurir des écriteaux « Muzz Only ».

Formidable, car ils s’abritent derrière l’existence de plages réservées aux nudistes pour pousser leur idée. L’assimilation musulman/nudiste est osée ! Mais, mes chéris, pensez-vous qu’il y ait outrage public à la pudeur justifiant la trempette-apartheid du simple fait qu’une musulmane se baigne à côté d’une non-musulmane ou de son compagnon ?

Formidable, car on sent se lever un vent chaud et fraternel de douce réciprocité. On rapporte que l’extrême gauche française, un peu jalouse du bruyant voisin du sud et sous la bannière de Mélenchon, s’apprête à demander au roi d’Arabie Salmane ben Abdelaziz Al Saoud d’autoriser les jolies touristes occidentales à bronzer seins nus sur les plages de Yanbu, d’al-Khobar ou de Djeddah. Demandé si gentiment et à condition de brandir l’exemple Podemos, le monarque va accepter, c’est sûr.

Formidable, car l’idée de Podemos est aussi éloignée d’un clientélisme criard et racoleur que peut l’être le timbre de son enveloppe ou la bernique de son rocher. En ce domaine, les vieilles méthodes éculées, usées jusqu’à la corde par les partis traditionnels honnis, ont fait leurs preuves et Podemos les garde, caramba !

Le Monde diplomatique, journal austérissime, dans un article sur Podemos datant de janvier 2015, titrait : « Et si la gauche se montrait simple, sympathique, voire… drôle ? » Pari gagné. ¡Dios salve Podemos!

Yannick Chauvin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Au secours, Macron veut kidnapper Jeanne d’Arc !

26 Avril 2016, 05:17am

Publié par Thomas Joly

Le 8 mai prochain, c’est Emmanuel Macron qui présidera à Orléans les fêtes johanniques. Il y a été invité par le maire LR de la ville, selon lequel Macron incarne « le changement de génération dans les affaires politiques ». La presse souligne que, depuis dix ans, aucun ministre en exercice n’y avait joué ce rôle.

Sollicité, le cabinet d’Emmanuel Macron répond à son tour : « Si Emmanuel Macron est convié à cette fête, c’est pour redonner du sens à notre histoire. Il ne faut pas laisser Jeanne d’Arc au Front national. Il pourra, lors de ces fêtes, s’exprimer sur notre histoire et ses racines. »

Emmanuel Macron est comme ça. Il ne recule devant rien. « Dieu avec nous », signifie déjà son prénom ambitieux. Mais cela ne lui suffit pas, il veut encore la pucelle d’Orléans. Peut-être parce qu’il entend aussi des voix. Se sent appelé à un grand destin national. Parce que surtout, plus finaud que ses comparses, il réfléchit. C’est sans doute à cette qualité-là que le maire d’Orléans fait allusion quand il parle de « changement de génération ». Si les imprécations, les excommunications, les gousses d’ail et les exorcismes en rafale ne suffisent pas à chasser le Front national du grand corps malade qu’est la France, c’est que ce parti possède un philtre, une potion, une formule magique. Qu’il suffit de lui piquer, n’est-ce pas ? Et qui a nom « Jeanne d’Arc ».

Souhaitons d’emblée beaucoup de courage au Patrick Buisson, au Camille Pascal version socialiste qui va suer sang et eau pour écrire le discours. J’exprime à titre personnel toute ma compassion à celui que j’imagine déjà insomniaque, hirsute, faisant les cent pas en pantoufles autour de son ordinateur, hanté par la page blanche.

Car si réenchanter le discours de l’UMP n’était pas une sinécure, faire du roman national avec le substrat du PS est une gageure.

On peut évidemment délayer deux minutes, en articulant très lentement, sur le féminisme de Jeanne (qui a pris la tête d’une armée), voire sur son côté « gender » avant-gardiste (confer ses vêtements virils), mais pour le vivre ensemble, on repassera, eu égard à l’aménité toute relative de son accueil pour les Anglais. Pour la laïcité, le « Je suis Charlie », le « citoyen du monde », itou. Rien de moins laïque, Charlie et citoyen du monde que la petite Jeanne.

D’aucuns disent, bien sûr, qu’il fut un temps – celui des hussards noirs de la République – où la gauche n’avait aucune difficulté à s’approprier la Pucelle et tous ses petits camarades auréolés, de Saint Louis à sainte Clotilde, en passant par sainte Geneviève. Parce que ces socialistes-là aimaient assez la France pour ne pas lui ôter ses pierres d’angle.

Quand la France n’est pour la gauche d’aujourd’hui qu’un squat au milieu d’un terrain vague, une maison abandonnée aux fenêtres battantes, dans laquelle on passe, rigole, fume, profite et se chauffe en jetant dans la cheminée, les uns après les autres, les linteaux de porte, les boiseries du salon et les cadres dorés, ultimes témoins d’un lustre passé.

L’européiste et ultralibéral Macron veut reprendre Jeanne, parle « d’Histoire » et de « racines ». On croirait un boucher de l’abattoir du Vigan clamant son amour des coccinelles. Les fillettes têtues ne se kidnappent pas si aisément. Celle-ci a déjà donné du fil à retordre à plus coriace que lui.

Gabrielle Cluzel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Interview par Breizh-Info de Boris Le Lay, condamné à 2 ans ferme pour délit d'opinion

26 Avril 2016, 05:09am

Publié par Thomas Joly

Nous avions évoqué samedi la nouvelle condamnation – cette fois-ci à deux années de prison ferme avec mandat d’arrêt – du blogueur Boris Le Lay, qui écrit sur le site Breizatao, poursuivi pour avoir contesté une décision de justice et pour avoir mis en cause avec virulence la vice-procureur du tribunal de Quimper. Alors que la presse se déchaîne contre un des blogueurs les plus lus en Bretagne et bien au delà, nous l’avons contacté, et il a accepté de répondre à nos questions en exclusivité.

Breizh-info.com : Pouvez-vous revenir sur votre parcours politique et de blogueur ?

Boris Le Lay : Je suis un nationaliste breton de 34 ans, engagé depuis 2003 politiquement. Au-delà de mon engagement pour ma patrie, Breizh, je suis aussi engagé pour la défense de l’Europe et de l’Occident contre ses ennemis de l’intérieur et de l’extérieur. Je suis un blogueur, un « publiciste » comme on disait jadis. Mon travail consiste essentiellement à informer l’opinion publique des graves menaces qui pèsent sur notre civilisation et ce grâce aux nouveaux moyens de communication : blog, réseaux sociaux, plateforme vidéo.

Breizh-info.com :  Vous venez d’être condamné à deux années de prison ferme, avec mandat d’arrêt à la clé, par le tribunal de Brest. Qu’est-ce qui vous était reproché ? Avez-vous pu vous défendre ?

Boris Le Lay :  Le gouvernement m’attribue l’écriture d’un texte qui serait critique d’une décision dite de « justice » prise à mon encontre. Je n’étais pas informé du procès, j’ai été jugé en mon absence. Les autorités judiciaires du Finistère et de la cour d’appel de Rennes ont reçu des consignes politiques explicites en ce qui me concerne. J’en ai été discrètement informé par un officier de police judiciaire. Ce n’est d’ailleurs pas une surprise.

Breizh-info.com : Quelle est votre réaction à l’issue de ce jugement ? Il semblerait que cela soit votre troisième condamnation à de la prison ferme .

Boris Le Lay :  Nombre de récidivistes, de violeurs ou de braqueurs s’en sortent avec des peines plus légères. Pour ne pas parler d’islamistes dont certains, comme l’imam de Brest, peuvent tranquillement déclarer, devant des dizaines d’individus, que si des femmes non-voilées se font violer, c’est de leur faute.

C’est une réaction logique de la part d’un système et d’un régime aux abois. L’erreur consisterait à personnaliser ce procès. Je ne suis qu’un visage et un nom. La multiplication des procès politiques en France contre les opposants relève d’une lutte plus globale. Il y a une profonde crise de confiance qui travaille les masses. L’autorité de l’idéologie dominante n’entraîne plus l’adhésion de parts grandissantes de la population. Quand l’autorité d’un système s’évapore, son réflexe naturel est de recourir de plus en plus souvent à son pouvoir, c’est-à-dire au bras séculier, à la répression pure et simple. Vos lecteurs doivent comprendre qu’en conséquence, ce ne sont pas des individus qui sont poursuivis mais des opinions divergentes, des idées redoutées par le gouvernement et la nomenklatura qui perçoivent là une menace pour leurs intérêts. Intérêts particuliers qui ne sont pas ceux des populations. Tous les régimes s’effondrent dans la corruption et l’arbitraire tout en se roulant dans l’autocélébration. Nous y sommes.

Lire la suite : http://www.breizh-info.com/2016/04/25/42477/exclusif-boris-le-lay-violeurs-braqueurs-peines-legeres-condamnation

Voir les commentaires

Lucidité autrichienne : le candidat anti-immigration en tête au 1er tour de l'élection présidentielle

25 Avril 2016, 05:33am

Publié par Thomas Joly

Le candidat du parti FPÖ, Norbert Hofer, remporterait 36,7% des voix, réalisant le meilleur résultat de ce parti depuis la guerre à une élection nationale en Autriche. Un écologiste, Alexander van der Bellen, et une candidate indépendante, Irmgad Griss, sont au coude-à-coude pour la deuxième place, à respectivement 19,7% et 18,8% des suffrages, selon ces projections. (Source)

Les candidats des partis au pouvoir sont éliminés de la course pour le second tour, il s’agit du social-démocrate Rudolf Hundstorfer (SPÖ) et du conservateur Andreas Khol (ÖVP) éliminés avec 11,2% des voix seulement chacun.

Ce résultat inédit est un revers de taille pour ces deux partis qui gouvernent ensemble depuis 2008, et plus particulièrement pour le chancelier Werner Faymann (SPÖ) et le vice-chancelier Reinhold Mitterlehner (ÖVP), dont les mandats courent jusqu’en 2018. (Source)

A lui tout seul Norbert Hofer ferait jeu égal avec l’addition des deux autres candidats qui rivalisent pour la deuxième place, puisque les deux ex-grands partis  au pouvoir depuis 1945 sont éliminés pour le second tour. Reste à savoir si une partie suffisante des électeurs des candidats éliminés reporteront leurs voix sur Norbert Ofer qui a fait sa campagne contre l’invasion migratoire en provenance des pays musulmans.  

Les scores restent néanmoins à être affinés puisqu’ils proviennent de projections fondées sur des résultats partiels et des sondages de sortie des urnes.

Cela est en tout état de cause une belle démonstration de la volonté des Européens de ne pas disparaître sous le flot intensif des clandestins. Une volonté que les dirigeants d’Europe de l’Ouest s’ingénient à ignorer et même à fustiger.

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

« Nuit Debout » : viols et agressions sexuelles en pleine place publique

25 Avril 2016, 05:26am

Publié par Thomas Joly

« Nuit Debout » est ce mouvement de gauchistes bien élevés qui génère violences et saccages. Une inimitié de la bien-pensance le menace depuis qu’Alain Finkielkraut s’en est fait exclure, une telle exclusion ne pouvant être considérée par les ligues de vertu que comme de l’antisémitisme…

On apprend maintenant, en plus de tout cela, que des viols et agressions sexuelles ont eu lieu en pleine place publique dans le cadre de ces rassemblements. Rien de nouveau dans les mouvements gauchistes…

Madame Taubira a-t-elle changé d’avis, elle qui affirmait il y a quelques semaines : « Je regarde avec une très grande tendresse ce mouvement. Je ne sais pas vers quoi il va déboucher mais, quel que soit son aboutissement, c’est une expérience collective, c’est une expérience citoyenne. »

En terme d’expérience collective, le succès semble être au rendez-vous ! Avec tendresse, naturellement !

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Verosvres (71) : les militants du Parti de la France sur le terrain pour dire « Non aux migrants ! »

25 Avril 2016, 05:11am

Publié par Thomas Joly

Verosvres (71) : les militants du Parti de la France sur le terrain pour dire « Non aux migrants ! »
Verosvres (71) : les militants du Parti de la France sur le terrain pour dire « Non aux migrants ! »
Verosvres (71) : les militants du Parti de la France sur le terrain pour dire « Non aux migrants ! »
Verosvres (71) : les militants du Parti de la France sur le terrain pour dire « Non aux migrants ! »
Verosvres (71) : les militants du Parti de la France sur le terrain pour dire « Non aux migrants ! »
Verosvres (71) : les militants du Parti de la France sur le terrain pour dire « Non aux migrants ! »

Les militants du PdF 71 étaient à Verosvres dimanche, paisible commune rurale de 450 habitants où le gouvernement socialiste veut installer pas moins de 150 pseudo-réfugiés !

La lutte contre l'invasion, ce n'est pas seulement sur les réseaux sociaux, mais aussi dans la rue, aux côtés de nos compatriotes qui n'en peuvent plus !

Voir les commentaires