Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Révolte des policiers : les rassemblements s’étendent à toute la France

20 Octobre 2016, 06:38am

Publié par Thomas Joly

Paris, Nantes, Rennes, Montpellier, Béziers, Grenoble, Le Mans, Nancy, Clermont-Ferrand, Lyon, Bordeaux, Nîmes, Marseille, etc, la grogne des policiers s'étend à toute la France. Il était temps que les forces de l'ordre sortent de leur réserve et cessent de se comporter comme des larbins du gouvernement socialiste.

Cazeneuve va-t-il faire appel aux « sauvageons » et les armer pour mater la fronde ?

Source : http://www.fdesouche.com/779643-en-depit-de-la-pression-de-leur-hierarchie-nouveaux-rassemblements-en-cours-des-policiers-paris-et-evry

Voir les commentaires

Philippe de Villiers évoque un « plan de partition » du territoire français au profit de l’islam

20 Octobre 2016, 06:32am

Publié par Thomas Joly

L’ancien ministre Philippe de Villiers fait une révélation explosive dans son nouveau livre Les cloches sonneront-elles encore demain ?, paru le 18 octobre. L’ancien président du Conseil Général de Vendée divulgue le contenu d’un rapport des services de renseignement faisant état d’un plan des dirigeants français pour partitionner le territoire hexagonal au profit de l’islam.

Face au triple jeu de l’immigration, de la natalité allogène et de l’hiver démographique européen, le basculement ethno-religieux alimente puissamment l’islamisme qui, demain, sera en situation de créer des entités islamiques indépendantes en de nombreux endroits de France.

Source : http://breizatao.com/2016/10/19/philippe-de-villiers-evoque-un-plan-de-partition-du-territoire-francais-au-profit-de-lislam/

Voir les commentaires

Le Grand Enterrement : 600.000 décès de Gaulois par an, 400.000 naissances allogènes

19 Octobre 2016, 06:55am

Publié par Thomas Joly

Près de 600.000 personnes sont mortes en France, en 2015. C’est le chiffre le plus élevé depuis 1946 et il représente 34.000 décès de plus qu’en 2014.

Bien sûr, les La Palice de la bien-pensance nous diront que si des gens meurent, d’autres naissent et qu’avec ses 800.000 bébés nés en 2015 – 820.000 en 2014 –, la démographie française se porte bien mieux que celle de ses voisins. Et tant pis si la moitié de ces naissances n’est pas européenne. Tout ça fera certainement d’excellents républicains. Ces bons esprits nous diront aussi que sur ces 594.000 morts, tous ne sont pas des Français de souche ou fils d’Européens. Ce qui est vrai, mais tellement marginal en nombre que l’argument tient plus de la salive que de la cervelle. C’est bien la dernière génération homogène de Français qui va mourir. Ensuite, le « de souche » entrera dans l’ère de la minorité. A moins que... En attendant un sursaut qui ne soit pas une convulsion d’agonie, soyons clairs : si le pourcentage grandissant de naissances extra-européennes crée les conditions du Grand Remplacement, celui-ci ne se révèlera dans toute son ampleur qu’avec cette accélération de la disparition des Français. C'est le Grand Enterrement. Prenez une rue de votre ville au hasard. Retranchez-en mentalement tous ceux qui ont plus de soixante-dix ans – ou même soixante ans – et constatez. Faites ensuite la même chose avec ceux de plus de cinquante ans…

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Le ministère de la Justice croit encore en l'existence des races

19 Octobre 2016, 06:41am

Publié par Thomas Joly

Christiane Taubira en tomberait malade de rage... Cette anecdote, si elle n'était associée à une actualité grave, prêterait à sourire tellement le politiquement correct l'emporte sur le bon sens. Il est donc interdit désormais de parler de personne de "race noire" dans un avis de recherche même en cas d'alerte enlèvement.

La 19e alerte enlèvement déclenchée en France risque de faire parler d'elle. Djenah, la petite fille de quatre mois qui aurait été kidnappée par son père, mardi soir à Grenoble, n'avait toujours pas été retrouvée ce mercredi matin. Les recherches sont toujours en cours. Mais, ce sont les mots employés par le ministère de la Justice qui ont provoqué le malaise, dès la publication de l'alerte.  

Dans la description du père, Steeve Beni Y Saad, un homme de 28 ans, d'1,75m aux cheveux noirs et courts, est employée l'expression "individu de race noire".  

Devant la gêne exprimée dans la soirée, notamment sur Twitter, le ministère de la Justice a rapidement publié une seconde alerte, en employant cette fois le terme "individu à la peau noire". Puis, sans s'en expliquer, a encore modifié la description du ravisseur présumé en écrivant "de couleur noire".  

Vers 1h du matin, le porte-parole du ministère de la Justice, Pierre Januel, a présenté ses excuses sur Twitter. "Certains termes du message, repris précipitamment, étaient évidemment inappropriés, regrettables et très rapidement modifiés. Nous comptons néanmoins sur votre mobilisation pour diffuser l'alerte et aider les recherches", a-t-il écrit.

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Farouk Ben Abbes, fiché S, touche le RSA. Pas Margot, qui a perdu sa fille à Nice…

19 Octobre 2016, 06:38am

Publié par Thomas Joly

Les assurances prémunissent désormais de tout, y compris de l’impéritie de l’État. Et les primes sont en train de s’envoler : ben tiens, l’évaluation du risque est maximale !

Sur chaque contrat d’assurance de bien (auto, habitation) est prélevée une taxe visant à financer le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions (FGTI). Créé après les attentats de 1986, il gère 1,4 milliard d’euros et emploie 300 personnes. Une vraie entreprise. Qui dit que ce gouvernement ne génère pas d’emploi ?

En janvier dernier, cette « taxe terrorisme » a augmenté de 30 % (de 3,50 € à 4,50 €). Elle pourrait passer à 6,50 €. Après les derniers « événements », la cagnotte est en passe de s’épuiser.

Jugé « opaque », « inique » par nombre de victimes – « Pourquoi une mère qui a perdu son enfant reçoit-elle 35.000 € et une autre 45.000 € ? » s’étonne, ainsi, un avocat dans Le Figaro -, le fonds pourrait être « réformé », comme l’a suggéré François Hollande, avec notamment l’intervention d’un juge pour valider les décisions.

Une « réforme » suffira-t-elle à faire taire la gronde ? Peu probable. Car le sentiment d’injustice, de rancœur, de révolte ne tient pas que dans les modalités d’indemnisation.

Les attentats perpétrés en France ne sont pas des tsunamis, des tempêtes contre lesquels on ne peut rien, et qu’on regarde passer en faisant le dos rond.

Que fait, en conséquence, le gouvernement ? Les poches des Français pour acheter la paix sociale : une fois le chèque encaissé, n’est-ce pas, on espère que les parents des victimes seront un peu moins prolixes dans les médias. Mais quand une entreprise chargée d’un chantier salope le travail, que le mur se fissure, l’escalier s’effondre et le toit tombe sur la tête des occupants, sans doute les compagnies d’assurance interviennent-elles pour indemniser les victimes, mais elles se retournent aussi sec contre l’entrepreneur véreux. Jusqu’à lui faire déposer le bilan et l’interdire d’exercer…

Quand notre gouvernement va-t-il rendre des comptes ? Si des attentats continuent d’être perpétrés, l’assurance auto, habitation va-t-elle s’envoler en proportion, comme l’a fait la CSG ? Tandis que François Hollande, tout affairé à aller décorer les catafalques de sa médaille nationale du pas-de-bol, ne sera pas le moins du monde inquiété ?

On comprend mieux le peu d’empressement à qualifier les « actes malveillants », les « incivilités de sauvageons », les « coups de folie de déséquilibrés » d’actes terroristes. Pour Nice, le coup du danseur de salsa mélancolique était bien tenté, mais a finalement peu convaincu.

Justement, Margot, 22 ans, a perdu sa petite fille de deux ans et demi sur la promenade des Anglais. Avec ses parents, elle a déménagé car tout, dans l’appartement, lui rappelait son bébé. Combien lui a donné le Fonds de garantie ? 35.000 ou 45.000 ? Quels sont les critères et le barème ? L’âge ou l’attachement estimé ?

Ce qui est certain, en revanche, c’est que n’ayant plus d’enfant à charge – la faute à qui ? -, on lui a retiré le RSA. Quand « l’islamiste radical » – comme l’appellent tous les journaux qui connaissent sans doute des islamistes modérés – Farouk Ben Abbes, fiché S et assigné à résidence à Toulouse, continue d’y avoir droit. Et au micro de France 3, elle a exprimé son incompréhension.

Les assurances prémunissent de tout, sauf de la colère des braves gens. Ce gouvernement peut l’apprendre à ses dépens.

Gabrielle Cluzel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Calais : une interprète de France 5 violée par trois migrants afghans

18 Octobre 2016, 06:51am

Publié par Thomas Joly

L'interprète qui accompagnait un journaliste freelance travaillant pour France 5 a déposé plainte pour viol ce mardi matin au commissariat de Calais. La nuit dernière, vers 2h30, aux abords de la "Jungle", elle affirme avoir été victime d'un viol en réunion. Trois Afghans qui étaient armés de couteaux sont actuellement recherchés. La jeune femme participait à la réalisation d'un reportage sur les mineurs isolés.

Selon le Parquet de Boulogne-sur-mer, le viol aurait eu lieu en présence du journaliste, lui-même menacé par un couteau. Le matériel de l'équipe a également été volé. La Police Judiciaire a été saisie de l'enquête.

France 5 n'a pas précisé si son reportage pro-migrants intégrerait cette « anecdote » de tournage.

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/calais-3-migrants-soupconnes-viol-interprete-travaillant-france-5-1111295.html

Voir les commentaires

La Charia à Argenteuil : un enseignant tabassé devant ses élèves au motif qu'« il n’y a qu’un seul maître, c’est Allah ! »

18 Octobre 2016, 06:38am

Publié par Thomas Joly

Il est 11h30, les élèves reviennent à pied d’un cours d’éducation physique au stade du Marais, quand leur instituteur de 50 ans est soudainement attaqué par deux voyous.

Le professeur venait de remettre à sa place une de ses élèves qui disait des gros mots et qui sortait du rang. Les deux agresseurs sont sortis de leur voiture et lui ont crié : « Tu lui parles pas comme ça, raciste ! » L’enseignant a alors rétorqué : « Mais je suis leur maître. » Tout en s’approchant du quinquagénaire, l’un des assaillants a alors répondu : « Et moi, je suis une racaille. »

L’enseignant a tenté de les repousser avec son bras et un parapluie. Mais ses assaillants l’ont finalement fait tomber au sol en effectuant une balayette par-derrière et lui ont donné un coup de poing. Selon une source syndicale, l’un d’eux aurait lancé : « Il n’y a qu’un seul maître, c’est Allah. »

Les agresseurs, à peine majeurs selon les témoignages, sont toujours en fuite.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

François Hollande estime avoir « redressé le pays » !

18 Octobre 2016, 06:16am

Publié par Thomas Joly

Voilà probablement une piste à creuser pour la recherche médicale : le déni de réalité, à fortes doses pratiqué, aurait-il des effets secondaires à haute teneur hallucinogène ? Les scientifiques tentés de pousser plus loin cette sorte d’études auraient tort de se priver de l’observation approfondie d’un spécimen d’exception : François Hollande.

Déni de réalité, disions-nous ? Un peu comme le mari affalé sur le canapé du salon en début de soirée, bouteille de pur malt, vide évidemment, ayant roulé entre ses pantoufles et jurant à son épouse qu’il n’a bu, en tout et pour tout, qu’une demi-Kronenbourg dans la journée.

François Hollande, c’est un peu pareil. À ce détail près que, chez lui, ce serait plutôt l’ivresse du pouvoir qui le priverait de ses capacités de réflexion les plus élémentaires. Car enfin, voilà un homme qui, à défaut de chausser les pompes à bascule dès le petit déjeuner, paraît évoluer dans un monde d’éléphants roses ; et pas forcément ceux du Parti socialiste.

Lui, président de la République, ennemi de la finance ? Même Nicolas Sarkozy ne se montra pas aussi servile vis-à-vis des puissances d’argent…

Lui, président de la République, vigie de la gauche ? Et qui nomme un Emmanuel Macron à Bercy, jurant de sa « totale loyauté », avant de se faire empapaouter d’importance par l’enfant adultérin – autant que giscardien – qu’auraient pu avoir Jean Lecanuet et Jean-Jacques Servan-Schreiber ; c’est dire le niveau du jeune premier…

Lui, président de la République, vouant, assez justement d’ailleurs, « Sarko l’Américain » aux gémonies, parce que s’étant couché devant la puissante Amérique, tout en humiliant la sainte Russie, empêchant, de fait, la France de recouvrer le statut qui était autrefois le sien : puissance capable d’incarner un juste point d’équilibre entre Est et Ouest, Nord et Sud. Cette œuvre jadis menée au long terme, legs des diplomaties capétienne, puis gaullienne ; non content de les avoir effacées, François Hollande les a de sus piétinées, surpassant son prédécesseur dans la forfaiture, si toutefois cela avait pu être imaginable…

Mais tout cela, c’est comme si de rien n’avait été. Après les frasques grotesques de Nicolas Sarkozy avec un mannequin issu de la haute bourgeoisie italienne, il se voulait exemplaire en la matière. Pour ensuite transformer sa vie privée en cirque quotidien, à cause duquel on vit longtemps sa trogne casquée, plus souvent en une de Voici et de Closer que du Monde ou du Figaro.

Pas grave… On fait juste comme si ça n’avait pas été pour de vrai.

Idem pour les innombrables entretiens qu’il accorde à tous les journalistes de Paris – à se demander quand il prend le temps de travailler –, s’étonnant ensuite que ces derniers en fassent un livre des plus croquignolets, comme si, en tant d’années, il ne savait pas comment fonctionne le microcosme en question. Bah… Il suffit de regarder ailleurs et de se comporter comme s’il ne s’était rien passé.

Dans le même registre de l’autosuggestion onaniste, ces deux phrases, lâchées à d’autres journalistes – ceux de L’Alsace -, un jour avant sa visite à l’usine de Florange : « J’ai fait face à de nombreuses crises. […] Je n’ai eu aucun répit. Mais j’ai toujours tenu bon. » Ah bon ? Quand ? Le premier des Français fait comme si de rien n’était ; on fera semblant de n’avoir rien vu ni entendu : après les « sans-dents », les « sans-yeux » et les « sans-oreilles ».

La seconde, osera-t-il la répéter aux ouvriers sacrifiés de Florange ? « Avec le recul, nous pouvons maintenant apprécier l’action menée depuis 2012. Nous avons redressé le pays tout en préservant notre modèle social… » La preuve par l’ubérisation rampante du peuple français et des taux de chômage atteignant des hauteurs stratosphériques, sans doute.

Mais François Hollande persiste, comme si tout cela n’était que pour de faux, puisque ne risquant, pour le moment, qu’un vigoureux coup de pied dans les urnes. En attendant que le peuple ne se mette en colère pour de vrai ? Cela s’est déjà vu et un de nos rois a été guillotiné pour moins que ça.

Enfin, il paraît qu’il s’agit d’un « Président normal ». Mais là, il serait anormal de faire comme si de rien n’était.

PS : en quelques heures de visite de François Hollande à Florange, il ne n’est rien passé de notoire. Remarquez, durant son quinquennat non plus.

Nicolas Gauthier

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le néo-FN lance sa « télé » black-blanc-beur

18 Octobre 2016, 06:11am

Publié par Thomas Joly

On pourrait croire à un canular mais non...

Jean-Yves Le Gallou étrille cette initiative lamentable qui s'apparente à une énième trahison de l'électorat du parti de Madame Le Pen :

« Je ne crois pas que la vocation du FN – dernier espoir électoral des Francais de souche – soit de promouvoir une France black-blanc-beur, slogan de SOS Racisme dans les années 1980… D’autant que Camel Bechikh se voit reprocher par sa propre organisation – Fils de France – sa complaisance et ses liens avec l’UOIF, émanation des Frères musulmans. »

« Il y a des réserves d’électorat démoralisé dans les quartiers pavillonnaires encore européens. Il faut aller les voir. Rue par rue et maison par maison. Et les convaincre. Il y aussi toute la « France périphérique », celle qui se révolte contre l’implantation de clandestins venus de Calais. En voilà, des champs électoraux à labourer avec des militants convaincus et formés. Cela suppose un travail militant plus ingrat, c’est sûr, que de faire le beau dans les médias. Mais le plus grand risque aujourd’hui pour le FN, ce serait d’apparaître comme un parti comme les autres. D’autant que la « normalisation » n’empêchera pas les campagnes de « diabolisation » là où il y aura des deuxièmes tours. »

« Je ne crois pas à un vote musulman pour le FN qui n’a jamais existé.  À 95 %, c’est vrai. C’est de la statistique électorale. Pour une raison simple : l’islam est incompatible avec la culture, la civilisation, le mode de vie français. »

« Le FN doit se méfier des sirènes médiatiques : les médias, c’est la France des années 68. Chercher à leur faire plaisir ou éviter de les heurter, c’est risquer d’être ringard, néo-ringard, en croyant être moderne. N’oublions pas que le grand mouvement social des années 2010, c’est la Manif pour tous contre la loi Taubira : l’arbre de vie, non la culture du bonzaï. Le FN doit écouter davantage les grands intellectuels. À quoi sert de nier le Grand Remplacement pensé par le grand écrivain Renaud Camus ? À quoi sert de de ne pas reconnaître le bien-fondé des analyses d’Éric Zemmour ? À quoi sert d’affirmer, comme Valls et Juppé, que l’islam est compatible avec la République et la France. Dans son livre de confessions (Un Président ne devrait pas dire ça), Hollande dit tout bas ce que le FN officiel n’ose plus dire tout haut… J’ajoute que c’est aussi inélégant que contre-performant de hurler avec les loups contre Camus, Zemmour, Ménard ou Morano. »

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Les extraterrestres s’invitent dans la politique internationale !

18 Octobre 2016, 06:09am

Publié par Thomas Joly

Et si nous n’étions pas seuls ? Lancinante question posée par la littérature moderne de science-fiction, la vie extraterrestre s’invite depuis peu dans les conversations politiques les plus sérieuses. Au départ, j’ai bien sûr cru à une blague lancée par Jean-Claude Juncker, souvent dans un état second. Souvenez-vous, juste après le Brexit, l’actuel président de la Commission européenne, qui présente une ressemblance physique étonnante avec François Hollande, indiquait avoir rencontré des représentants politiques « d’autres galaxies » inquiets des conséquences du vote…

Si la déclaration du Luxembourgeois pouvait s’expliquer par une consommation excessive de schnaps, les débats états-uniens autour de la vie extraterrestre paraîtraient presque sérieux. En effet, l’ombre d’une soucoupe volante plane au-dessus de la campagne de Hillary Clinton depuis la nomination de John Podesta en tant que directeur de campagne. L’homme est notoirement connu pour entretenir une passion discrète : l’ufologie.

Les adeptes de cette « discipline », si tant est qu’on puisse appeler ainsi une matière sans réels fondements scientifiques ou universitaires, sont animés par une ferveur quasi religieuse, digne du personnage de Fox Mulder dans la célèbre série télévisée X-Files. La nomination de John Podesta les a donc grandement enthousiasmés, comme en témoignent les derniers courriels révélés par WikiLeaks et rapportés par le Washington Times.

Entre les mois de janvier et août 2015, l’ancien conseiller des présidents Obama et Clinton a reçu des messages d’Edgar D.

Mitchell, ancien astronaute de la mission Apollo 14 depuis décédé, et (plus surprenant encore) de Tom DeLonge, ancien guitariste du groupe de punk bubble-gum Blink-182. Dans un curieux message, sous-entendant que le Vatican détiendrait des preuves d’une vie extraterrestre évoluée (!), l’homme qui a marché sur la Lune y laisse son esprit y vagabonder : « Souvenez-vous, une intelligence extraterrestre non violente, venue de l’univers voisin, veut nous aider à maîtriser l’énergie du point zéro (la plus faible énergie d’un système quantique) sur Terre. Ils ne toléreront aucune forme de violence militaire, sur Terre ou dans l’espace. »

Les réponses de John Podesta ne sont pas connues, mais la familiarité de ses correspondants laisse entendre qu’il entretenait une véritable relation épistolaire avec eux… En outre, le conseiller a déclaré qu’en cas d’élection de Hillary Clinton, les documents concernant la mystérieuse « Zone 51 » seraient déclassifiés.

On sait les Américains friands de ces histoires, en partie parce qu’ils baignent depuis l’enfance dans la littérature fantastique des Asimov, Philip K. Dick ou autres Frank Herbert. La sortie de John Podesta n’était donc pas entièrement gratuite, car guidée par une visée électoraliste manifeste. Cette campagne électorale présidentielle restera dans l’Histoire. Nous assistons, ébahis, à un spectacle hollywoodien savamment orchestré. La vérité est ailleurs ? Mais où ?

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Allemagne envahie : des migrants ont pris le contrôle d'une petite ville

17 Octobre 2016, 17:21pm

Publié par Thomas Joly

La maire de Garmisch-Partenkirchen, une petite station de ski bavaroise, a demandé de l'aide à l'État de Bavière pour gérer une "situation explosive" créée par une recrudescence de criminalité de la part des migrants. Elle expose la situation de la ville dans une lettre qui a fuité dans la presse. 

En effet, la maire, issue du parti social-démocrate SPD, se plaint de "très graves problèmes" et écrit que "l'ordre public et la sécurité" sont mis en danger s'il n'y a pas d'action rapide. Dans la ville, le Centre Abrams, anciennement une caserne de l'armée américaine, héberge aujourd'hui environ 250 demandeurs d'asile. Si l'année dernière la plupart d'entre eux étaient des familles syriennes, aujourd'hui environ 150 sont d'origine africaine, et 80% sont des jeunes hommes seuls. "La situation s'empire de plus en plus depuis plusieurs semaines autour du centre d'enregistrement Abrams", écrit-elle. Les occupants actuels de l'installation sont devenus "problématiques" et posent des problèmes à "l'ordre public"

La presse locale a rapporté des affrontements, des agressions contre les biens et les personnes, ainsi que des agressions sexuelles, notamment au sein du centre. Les plaintes des riverains se multiplient, et la maire précise qu'elles ne viennent pas de groupes d'extrême-droite. "Ils nous expriment leurs difficultés. Il y a de très graves problèmes avec les réfugiés à Garmisch-Partenkirchen."

Source : https://fr.news.yahoo.com/allemagne-migrants-auraient-pris-contr%C3%B4le-dune-petite-ville-101039680.html

Voir les commentaires

Quand les Chinois de France appellent un chat un chat

17 Octobre 2016, 06:49am

Publié par Thomas Joly

Trois personnes avaient été interpellées après enquête le 29 août, suite à la mort, le 7, d’un couturier chinois victime d’une agression à Aubervilliers. Ces personnes, qui étaient recherchées dans le cadre de l’enquête conduite par la Sûreté départementale de Seine-Saint-Denis, avaient été placées en garde à vue puis écrouées.

À cette occasion les Asiatiques d’Aubervilliers avaient manifesté plusieurs fois pour exprimer leur exaspération devant les multiples méfaits dont ils étaient victimes.

Aujourd’hui, ils vont plus loin : ils montrent du doigt la communauté qui se cache derrière ces attaques. Jackie Troy, le vice-président du Conseil représentatif des associations asiatiques de France (CRAAF), n’est pas du style à faire dans la langue de bois. Voici ce qu’il écrit dans Causeur : « On sait très bien qui nous attaque, ce ne sont pas des Blancs mais des gens de type nord-africain. » On le voit, beaucoup d’Asiatiques excédés d’être continuellement rançonnés ne se privent plus d’énoncer la vérité. Une vérité que le « babtou », lui, ne peut révéler sans immanquablement se voir traité de tous les noms d’oiseaux par la bien-pensance avant d’être traîné devant les tribunaux par le MRAP, le CRAN, la LICRA, la Ligue des droits de l’homme ou le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) et autres joyeusetés.

Que voulez-vous, les Chinois et ceux originaires de l’ancienne Indochine n’en peuvent plus de se retrouver premiers de la classe et, pour cela, dépouillés.

« La France nous a ouvert la porte pour nous accueillir. On est arrivé plus pauvres que d’autres communautés avec, en plus, la barrière de la langue. On s’en est sorti par le travail, c’est la différence entre eux et nous », a conclu Jackie Troy.

Il y a deux mois, un journal chinois avait déjà publié sur le sujet un article « sulfureux » : « L’activité florissante des Chinois offre un contraste cuisant à la pauvreté des Arabes, qui suscite honte et convoitise. Ainsi, les Arabes harcèlent les commerces des Chinois, les attaquent, les cambriolent et visent particulièrement leurs femmes. Face aux agressions, la mairie a suggéré aux commerçants chinois d’embaucher des Arabes, arguant que cela pourrait peut-être réduire les cas d’agressions. »

Quant aux journaux français, c’est motus et bouche cousue. Certes, ils reconnaissent l’agression et s’insurgent contre les agresseurs, mais sur ceux-ci, aucune caractéristique particulière n’est retenue. Les médias sont tellement discrets qu’on pourrait supposer que les assaillants sont de petits hommes verts débarqués de Mars.

Ce pays se meurt de ne pas appeler un chat un chat, ce qui est d’autant plus stupide que les Français, qui ne sont pas bêtes, lisent entre les lignes et imaginent comme encore plus fautifs ces… « petits hommes verts ».

La liberté doit nous permettre de tout dévoiler, même ce qui paraît gênant. Arrêtons d’être muets sur certains prisonniers, arrêtons le silence radio sur une part importante des auteurs d’insultes ou d’agressions sexuelles subies par les femmes. La vérité ne doit pas avoir de limite, sinon il est impossible de remédier au mal !

J-P Fabre Bernadac

Source : http://www.bvoltaire.fr

 

Voir les commentaires

Réinfo du 17 octobre 2016

17 Octobre 2016, 06:46am

Publié par Thomas Joly

Au sommaire :

  • François Hollande. Ou suicide politique annoncé. Le livre d'entretien paru cette semaine, place en pleine lumière, s'il en était besoin, la bêtise et l'irresponsabilité de celui qui nous gouverne. Ses derniers soutiens à gauche jettent l'éponge.
  • Primaire de droite. Un show à l'américaine sans grand intérêt politique. Des mesurettes présentées par des saltimbanques, pas de proposition de fond, pas de vision étatique digne d'un chef d'état et quelques règlements de compte qui n'auront pas permis de redonner une bonne image de la politique.
  • Le cas Jaber Al-Bakr. L'histoire d'un réfugié syrien qui retourne passer ses vacances dans son pays en guerre, avant de revenir préparer un attentat. Ou la réalité de ce qu'est l'espace Schengen, une fumisterie qui non content d'être inefficace, met aujourd'hui, tous les Européens en danger.
  • Visite du Président russe. Les déclarations de François Hollande transforme la visite officielle de Vladimir Poutine en France, en crise diplomatique, confirmant une fois de plus l'irresponsabilité du chef de l'état français. C'est donc à notre grande honte, que le Président de la Fédération de Russie a annulé sa visite à Paris, pour l'inauguration officielle du Centre culturel et religieux orthodoxe du quai Branly.

Et pour finir, l’actualité du Parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.

Voir les commentaires

Suède dégénérée : un tribunal autorise ses habitants à brandir publiquement le drapeau de l’État islamique

17 Octobre 2016, 06:33am

Publié par Thomas Joly

Un tribunal suédois a rejeté une plainte contre un musulman syrien accusé d’incitation à la haine raciale pour avoir hissé un drapeau de l’État islamique.

Un islamiste venant de Laholm, dans le comté de Halland, avait publié une photo de lui posant avec le drapeau, l'utilisant comme sa photo de profil Facebook en décembre 2015, mais il l’a retirée lorsqu’il a été signalé à la police en mars.

Le Syrien a indiqué qu’il n’était pas un partisan de État islamique. Il a également déclaré que ce drapeau a été utilisé comme symbole de l’Islam durant des centaines d’années, avant d’être repris abusivement par l’EI.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires