Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Des meurtres sous le tapis faute de médecins légistes

9 Août 2016, 10:58am

Publié par Thomas Joly

Morts pas si naturelles, assassinats déguisés en suicides… Des homicides passeraient sous le radar des autorités. En cause : plusieurs failles dans le dispositif de médecine légale. Selon la loi, la dissection est obligatoire en cas de mort violente ou de mort inconnue ou suspecte.La décision de déclencher une autopsie reste le privilège des magistrats.

Tout est parti d’une rumeur persistante dans un petit village de ­l’Aveyron. Automne 2014, une centenaire rend son dernier souffle dans une maison de retraite de la région. Spontanément, les riverains pensent qu’elle a succombé au grand âge. Après un rapide constat, le médecin dresse un acte de décès dont il indique la cause : « mort naturelle ». Mais deux ans plus tard, le dossier se retrouve sur le bureau d’une juge d’instruction du pôle criminel de Montpellier. Entre-temps, il s’était dit au village que la centenaire avait été empoisonnée par son fils, âgé de 74 ans. Un bruit de fond suffisant pour que les enquêteurs s’y intéressent de plus près. En juin, le fils est passé aux aveux en garde à vue.

Des affaires comme celle-ci, ­Sophie Gromb, responsable du service de médecine légale au CHU de Bordeaux, pourrait en citer des dizaines. Dans le dernier numéro de la revue Sang-Froid (Ces homicides qui ne disent pas leur nom, été 2016), qui mêle avec brio polar et justice, la médecin légiste tire la sonnette d’alarme. Car elle en est convaincue : en France, des homicides passent sous le tapis faute d’autopsies.

Combien ? Difficile à dire, aucune recherche au niveau national n’ayant été faite sur le sujet.

La réorganisation de la médecine légale a, en effet, entraîné un regroupement des services autour de structures hospitalières régionales. Une mesure à double tranchant pour Sophie Gromb. « En essayant d’améliorer la qualité, on a créé des trous noirs, des zones périphériques où il n’y a plus de médecins légistes« , constate la responsable du service de médecine légale de Bordeaux. [...]

« Une autopsie avec recherche de stupéfiants, alcool et lésions, va facilement chercher dans les 1.000€ », chiffre une procureure. Les frais de transport du corps ne sont pas non plus inclus dans le forfait. Autant de dépenses qui n’incitent pas à faire du zèle.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Du vivre ensemble au vivre séparément : un phénomène irréversible ?

9 Août 2016, 10:50am

Publié par Thomas Joly

Tous les étés, la même rengaine : commissariats et gendarmeries sont attaqués dans les zones de non-France. Souvent au moment de la fête nationale, date choisie par certains individus pour exprimer leur haine de la France. Pas plus les attentats que l’état d’urgence n’ont pu y changer quelque chose. Au contraire, peut-être, l’islamisme prospérant là où se trouve la racaille.

Un article de Paris Match témoigne de l’état de délabrement de certains quartiers administrativement français, rongés par l’islamisme, la délinquance de droit commun et l’assistanat. Les « jeunes » interrogés pour les besoins du reportage sont un peu confus, souvent portés sur les théories du complot, mais ils ont quelques certitudes. Ils vivent à Toulouse, dans le Grand Mirail. De leur point de vue, la loi d’Allah est supérieure aux lois de la République. D’ailleurs, ils ne se sentent français que pour vivoter grâce aux aides sociales qu’ils cumulent souvent aux profits générés par de menus larcins. Samir déclare ainsi : « Pour moi, l’islam est incompatible avec la République, […] C’est à la laïcité, à vous, de vous adapter à notre culte, pas l’inverse. […] La communauté musulmane pourrait se rebeller. Vous êtes loin de la réalité. Pour moi, la guerre civile est inévitable. » Un message reçu cinq sur cinq par les politiciens arrangeants, clientélistes et lâches qui nous gouvernent.

J’aimerais adresser deux réflexions au charmant Samir : si ce pays lui déplaît, il est tout à fait libre de le quitter, nous ne lui en voudrions pas, car la France n’a pas à s’adapter à lui ; en outre, pour qu’il y ait une guerre civile, il faudrait considérer que Samir est un Français, ce qui me paraît discutable puisque son assimilation à la communauté nationale a manifestement échoué dans les grandes largeurs. Samir n’est pas le seul dans ce cas. L’échec de l’intégration des populations immigrées est patent. Pensez donc qu’en 2016, des islamistes louent un centre aquatique pour des femmes qui s’y baigneront en « burkini » (néologisme formé par la contraction de « burka » et « bikini »). Français de papiers, ils entendent vivre selon leurs propres lois, éloignées de nos mœurs nationales. Il leur faut donc songer à plier bagages.

Nous ne devrions pas prendre à la légère ces exemples. Ils s’ajoutent à un contexte catastrophique : la démographie du Sud explose, le monde musulman subit des changements politiques majeurs, l’islam de combat s’est durablement réveillé, l’Occident est en pleine crise identitaire (ce qui entraîne une crise institutionnelle, les institutions politiques occidentales étant consubstantiellement liées à son identité historique). En sus de ces problématiques majeures, les apprentis sorciers du marxisme culturel tentent de créer une lame de fond insurrectionnelle, nourrie par la haine des forces de l’ordre et un racisme anti-blancs latent chez les personnes d’ascendance extra-européenne. L’affaire Adama Traoré est symptomatique de cet état de fait, de même que les marches organisées pour la mort du pitbull AK-47 lors d’une intervention de la gendarmerie dans le quartier de La Courneuve.

Contrairement à ce qu’avancent quelques penseurs, sortir de l’impasse présente passera par la réconciliation entre la France historique et son incarnation temporelle : l’État. Fermeté, ordre, souveraineté totale, c’est-à-dire souveraineté enracinée. La souveraineté, c’est d’abord être à soi-même sa propre norme. Ceux qui vivent en France doivent vivre avec la France éternelle, ou s’effacer. Autrement, il n’y aura plus de « nous », mais des « ils » séparés par des grillages et des fils barbelés. Faute d’avoir fermé nos frontières naturelles, nous en recréerons à l’intérieur du pays. Cela a déjà commencé. Vous ne le voyez pas ?

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

No Borders et État islamique derrière le chaos migratoire

8 Août 2016, 17:53pm

Publié par Thomas Joly

« Je retiens qu’il puisse y avoir un réseau complexe. Je pense que les personnes importantes qui organisent le flux migratoire vers l’Italie sont directement ou indirectement liées au terrorisme » explique un magistrat italien, Cataldo Motta, un des premier à enquêter et à prouver les connexions entre le trafic de migrants et le terrorisme.

A ces constations se rajoute l’hypothèse qu’il y ait une stratégie de déstabilisation derrière le flux continuel d’arrivées de migrants, surtout en provenance du Soudan, de Sicile à Vintimille, à deux pas de la frontière française. Des patrouilles mixtes italo-françaises surveillent activement cette zone frontalière territoriale en pleine ébullition.

Le risque est que la situation puisse dégénérer, surtout depuis que la Suisse ait décidé d’appliquer les normes sur les renvois, ce qui place l’Italie dans un étau, puisque l’Autriche a depuis longtemps pris la décision de suspendre le traité de Schengen.

Certains migrants ont admis avoir été conseillés de se diriger directement à la frontière, avec l’assurance qu’il n’y aurait aucun problème pour la traverser.

Les enquêtes en cours se penchent tant sur les organisations criminelles qui gèrent les déplacements de ces miséreux en quête d’une Europe mythique, eldorado chimérique, que sur les No Borders qui auraient décidé d’exploiter ces mouvements pour leur propre revendication, la suppression de toutes les frontières, la fin des nations, la mort des peuples européens.

Alors, les charmants gauchistes No Borders, petits chouchous des médias et des bien-pensants ? Objectivement soutien, conscient ou inconscient, de Daesh !

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

La Tour Eiffel évacuée par erreur car un agent de sécurité parle mal le français

8 Août 2016, 17:46pm

Publié par Thomas Joly

Une évacuation « par erreur » d’un « gros millier » de personnes. Un employé de la sécurité qui interprète de travers un exercice. Et la tour Eiffel fermée pendant quatre heures… La direction de la Dame de fer a lancé une enquête interne après l’évacuation en urgence du monument vendredi soir. Les dirigeants de la Sete (Société d’exploitation de la tour Eiffel, société d’économie mixte dont le capital est détenu à 60 % par la Ville de Paris) vont devoir se pencher sur cet énorme couac.

Ce vendredi, vers 19 heures, alors que la tour Eiffel accueillait ses quelque 25.000 visiteurs quotidiens, dont plus d’un millier encore avant sa fermeture à minuit, ses services de sécurité ont diligenté en interne un exercice grandeur nature intitulé « découverte d’un colis suspect ». « Comme nous en faisons tous les jours », explique Anne Yannic, directrice des lieux. « Ils ont effectivement des protocoles de sécurité très stricts », confirme une source policière. Sauf que la simulation a dérapé. Un employé de la sécurité chargé de surveiller les radiographies des bagages « qui en remplaçait un autre et parlait mal le français », s’agace une source proche du dossier, a pris la simulation pour un danger réel. Il a vu sur son écran l’image fictive du colis suspect et a déclenché l’évacuation d’urgence.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Belgique occupée : un islamiste attaque des policières à coups de machette !

7 Août 2016, 11:01am

Publié par Thomas Joly

Deux policières ont été blessés à la machette samedi après-midi dans le centre de Charleroi. Un individu armé d’une machette a pénétré dans la zone dite « protégée » autour de la tour de police de la ville en criant « Allahu Akbar », deux policières en faction ont été blessées et l'une souffre de plaies profondes au visage. Une troisième policière a abattu l'ordure islamiste avec son arme de service.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Entre Momo et Soulemane, l’Histoire de France au fond des supérettes

7 Août 2016, 10:50am

Publié par Thomas Joly

Dans la France d’aujourd’hui, il y a Momo et puis il y a Soulemane. Ils tiennent tous deux une supérette au coin de la rue, ouverte de 7 heures à 23 heures, mais ils ne font pas le même commerce.

On a tous un Momo et un Soulemane. Mon Momo à moi est un Parisien pur jus, dans un quartier où l’on vient d’ouvrir un bar à bagels, soit l’indice de la suprême branchitude depuis qu’on trouve partout des restos japonais. Leur Soulemane tient enseigne à Colombes, en banlieue parisienne. Il a repris, en avril 2015, l’ancien Franprix, qui s’appelle aujourd’hui Good Price. Momo, qui vend de tout, fait la joie du quartier parce qu’il a poussé les murs de sa boutique afin d’installer un rayon de bières venues du monde entier.

Soulemane est en procès avec la municipalité – Colombes Habitat Public, exactement. Le bailleur social, propriétaire des lieux, a bien spécifié sur le bail qu’il s’agissait d’une « alimentation générale », mais il s’avère que Soulemane est un généraliste à tendance très communautariste : il ne vend plus ni porc ni alcool, juste de la viande exclusivement halal, des loukoums et des tapis de prière. Constats d’huissier, tribunal… rien n’y fait. Soulemane Yalcin reste droit dans ses babouches : « Je fais du commerce, je regarde autour de moi et je cible ce qui peut s’y vendre. Le bail prévoit alimentation générale et activités connexes. Tout dépend de la façon dont on interprète les activités connexes. » Et puis Soulemane a des arguments de poids : « Tous les magasins qui vendent de l’alcool sont confrontés à des problèmes de sécurité », dit-il. Quant aux batailles de lardons, je vous laisse imaginer…

Bref, à quartier musulman commerce musulman, et tant pis pour les petits vieux qui habitent encore la cité et doivent faire des kilomètres pour manger du cochon. D’ailleurs, les soutiens de Soulemane ont encore des arguments dans la manche de la djellaba. « Si la précédente supérette a fermé, c’est parce qu’elle ne trouvait pas sa clientèle », confie l’un au Parisien, et puis « c’est un magasin communautaire. Mais comme l’Hyper Cacher l’est aussi. Qu’est-ce que ça peut faire ? » demande un autre.

Ça peut faire que la France change insidieusement, jour après jour, qu’elle se laisse grignoter miette à miette :

« Les enfants ont mangé halal pendant toute la classe de mer ?

– Oh, allez, c’est pas grave, on peut bien se priver de cochon, on n’en mourra pas…

– Ah bon, on a aussi interdit aux petites filles de se mettre en robe ? Au fond, ils ont raison, un pantalon c’est plus pratique.

– Ah oui ? Pas de maillot de bain non plus ? Et vous dites, un horaire pour les filles et un pour les garçons ? Notez, Madame Michu, c’est plus sage, ça évite les problèmes… »

C’est ainsi que le Speedwater Park, un centre aquatique situé aux Pennes-Mirabeau, dans les Bouches-du-Rhône, a accepté de vendre la journée du 10 septembre à l’association Smile13. Une entreprise louable pour offrir aux enfants les plaisirs des jeux d’eau. Sauf que… sauf que c’est une journée réservée aux femmes et aux jeunes garçons de moins de 10 ans, et que la baignade s’y fera « en burkini et jilbeb de bain. L’annonce porte d’ailleurs cette mention : « Je compte sur vous pour respecter la awra. Et donc ne pas venir en 2 pièces (parties doivent être cachées de la poitrine aux genoux). Le mien est un maillot une pièce avec paréo ou short-caleçon. »

Mais vous savez ce qu’on dit aux petites filles et à leurs mamans : si l’on vous cache, c’est pour votre bien ! Au rythme où vont les choses, je me demande si l’Éducation nationale n’imposera pas, bientôt, le voile à l’entrée en 6e

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

300 migrants africains forcent la frontière et déambulent dans Menton

6 Août 2016, 17:16pm

Publié par Thomas Joly

300 migrants ont passé la frontière entre l’Italie et la France vendredi matin.

Ils ont quitté leur camp tenu par la Croix-Rouge, à Vintimille, au petit matin et sont tranquillement passés par le poste frontière de Menton. Certains sont passés par les rochers. Les envahisseurs ont déambulé dans le centre-ville à la grande frayeur des habitants. Ces clandestins ont décidé de quitter leur camp, mécontents de leurs conditions d’accueil à Vintimille.

Déniant la réalité, Bernard Cazeneuve a évoqué une « tentative » de franchissement de la frontière.

Le ministre de l’Intérieur a salué vendredi soir l’efficacité des forces de l’ordre ayant permis de mettre « fin sans délai » à la « tentative de franchissement de la frontière ». Contredisant ses déclarations mensongères, la préfecture des Alpes-Maritimes faisait encore état d’une cinquantaine de personnes « en cours d’interpellation ». Une heure avant, la préfecture faisait clairement état d’un réel franchissement de la frontière franco-italienne par environ 200 étrangers en situation irrégulière, en fin d’après-midi vendredi.

Source : http://www.fdesouche.com/753671-menton-06-300-migrants-forcent-la-frontiere-francaise-et-demabulent-dans-le-centre-ville

Voir les commentaires

Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois

6 Août 2016, 11:18am

Publié par Thomas Joly

Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois
Compte-rendu de la soirée nationaliste du 05/08/16 dans le Saint-Quentinois

C'est dans un sympathique bistrot de campagne à proximité de Saint-Quentin que s'est déroulée une soirée politique et conviviale organisée par le Parti de la France.

Thomas Joly, secrétaire général du PdF, est revenu sur les dernières tueries islamistes en France et en Allemagne, conséquence inéluctable d'une immigration extra-européenne et musulmane délirante ainsi que d'une islamisation massive de ces gens hostiles et revanchards. Il a présenté les solutions proposées par le Parti de la France pour rétablir l'ordre et la sécurité : armer 100.000 Français volontaires pour constituer une Garde Nationale chargée de protéger les Français et de participer à la remigration massive et définitive de la grande majorité des immigrés afro-maghrébins. Il a conclu son propos en invitant l'assistance à ne surtout pas perdre espoir dans le sursaut de notre civilisation et à s'engager politiquement pour éveiller nos compatriotes.

La soirée s'est poursuivie par une animation musicale politiquement incorrecte dans un esprit de liberté retrouvée et de saine camaraderie militante.

Voir les commentaires

JO de Rio : un boxeur marocain arrêté pour une agression sexuelle dans le village olympique

5 Août 2016, 16:33pm

Publié par Thomas Joly

La police de Rio de Janeiro a arrêté un boxeur maricain quelques heures avant la cérémonie d'ouverture des Jeux, et la veille de son premier combat, après qu'il a été accusé de viol par deux femmes de ménage.

Les JO commencent mal pour le dénommé Hassan Saada, 22 ans, arrêté avant même de livrer son premier combat. 

Dans un communiqué envoyé à l'AFP, la police a expliqué les faits qui lui sont reprochés. « Selon l'enquête, le 3 de ce mois [août], l'athlète aurait violé deux femmes de ménage brésiliennes qui travaillaient dans le village des athlètes. Sur la base des preuves recueillies, il a été placé en détention provisoire pour 15 jours », précise le communiqué. Au Brésil, le terme « viol » est employé pour tout type d'agression sexuelle, de l'attouchement au viol proprement-dit.

Source : https://francais.rt.com/international/24776-jo-2016-arrestation-d-boxeur

Voir les commentaires

Psychose et lâcheté gouvernementales : la grande braderie de Lille est annulée !

5 Août 2016, 12:11pm

Publié par Thomas Joly

Le verdict est tombé : l’édition 2016 de la Braderie de Lille, plus grande braderie d’Europe, ne se tiendra pas les 3 et 4 septembre prochains. L’annonce a été faite ce vendredi matin par le préfet socialiste de région et l'ineffable maire de Lille Martine Aubry, au terme d’une longue hésitation.

Devant le risque d’attentat terroriste en France, occupée par des millions d'arabo-musulmans dont une bonne partie réside dans le Nord, la question de l’annulation ou du maintien de la Braderie de Lille 2016 se posait. Lors d’une conférence de presse ce vendredi matin à Lille, les deux incapables, la trouille au ventre, ont donc dévoilé leur décision d’annuler la Braderie de Lille.

Source : http://m.lavoixdunord.fr/region/la-braderie-de-lille-2016-est-annulee-ia19b0n3666574

Voir les commentaires

Tuerie de Münich : l’homme qui a insulté le terroriste de son balcon poursuivi par la justice

4 Août 2016, 16:04pm

Publié par Thomas Joly

Le 22 juillet dernier, l'islamiste David Ali Sonboli, un Iranien de 18 ans, ouvrait le feu à proximité d’un centre commercial de Munich, en Allemagne. Bilan : 9 morts et 35 blessés. Le terroriste avait finalement été abattu par la police.

Mais une scène n’avait pas échappé aux médias du monde entier : alors que le tireur était encerclé par les forces de l’ordre sur le toit d’un parking, un homme lui avait lancé des insultes depuis sa fenêtre avant de lui jeter une bouteille de bière.

« J’étais en train de boire une bière quand j’ai entendu des tirs. C’est là que j’ai vu ce type avec une arme. J’ai essayé de le toucher avec une bouteille de bière. Mais je n’ai pas réussi. Je lui ai crié qu’il était complétement dingue et que c’était un idiot », avait expliqué Thomas Salbey, 57 ans, au Bild. Celui-ci avait aussi traité l’assaillant de « Wichser » (qui signifie « fouteur de merde » ou « branleur » en allemand) et de « kanake » (« putain d’étranger »). La scène avait été filmée.

Mais voilà, celui qui a invectivé Sonboli fait aujourd’hui l’objet d’une plainte pour insultes. L’information a été confirmée par le porte-parole du ministère public de Munich.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Clint Eastwood préfère Trump à Clinton et fustige la « génération mauviette »

4 Août 2016, 13:03pm

Publié par Thomas Joly

Clint Eastwood, 86 ans, ne semble pas près de prendre sa retraite. Ni prêt à mettre de l’eau dans son vin.

« [Donald Trump] tient quelque chose, car en secret tout le monde commence à en avoir marre du politiquement correct, de faire de la lèche. On est en pleine génération lèche-cul, maintenant. On est vraiment dans la génération mauviette. Tout le monde marche sur des œufs. On voit des gens en traiter d’autres de racistes et tout ça. Quand j’étais petit, on n’appelait pas ces choses du racisme», déclare-t-il.

C’est par rejet de la politique d’Obama qu’il préférera Trump à Clinton lors de la prochaine élection présidentielle : « Il faudra que je vote Trump, parce qu’Hillary Clinton a dit qu’elle suivra les pas d’Obama. »

Source : http://www.liberation.fr/planete/2016/08/04/clint-eastwood-prefere-trump-a-clinton-et-fustige-la-generation-mauviette_1470190

Voir les commentaires

Un site Internet dédié exclusivement aux migrants pour décrocher un emploi

4 Août 2016, 11:04am

Publié par Thomas Joly

Ce site de recherche d’emploi ne ressemble à aucun autre. Et pour cause : il s’adresse exclusivement aux pseudo-réfugiés qui ont obtenu le droit d’asile ou fait leur demande depuis plus de neuf mois. Encore expérimentale, la plate-forme, qui vise à faciliter les contacts avec les employeurs désireux de leur donner une chance, devrait proposer une version définitive en octobre.

Conçu par l’association Action emploi réfugiés, le site a déjà noué un partenariat avec la société d’intérim Adecco. « L’emploi est le meilleur facteur d’intégration. Il permet d’acquérir les codes culturels, des réseaux, une connaissance du pays », explique Diane Binder, présidente de l’association.

En France, quelque 330.000 emplois, selon le Medef, ne sont pas pourvus. « Ces personnes sont un réservoir de compétences et de talents », souligne sans rire Diane Binder. « Les réfugiés peuvent beaucoup apporter à nos entreprises », poursuit la collabo. « Ils viennent avec leur parcours, leur expérience, et surtout une volonté extraordinaire de s’intégrer. » Et ce, malgré de multiples barrières à leur arrivée dans l’Hexagone, la principale étant celle de la langue. Action emploi réfugiés, qui travaille avec des associations qui donnent des cours de français, conseille aux réfugiés d’accepter parfois des emplois moins qualifiés, le temps d’apprendre la langue.

L’association est « consciente des inquiétudes des Français », vis-à-vis de l’arrivée des réfugiés, dans un pays miné par le chômage. Mais, rappelle la xénophile tarée Diane Binder, « les demandeurs d’asile ne représentent que 0,0014 % de la population française et ces réfugiés sont compétents, diplômés et motivés » et donc une source de richesse pour l’économie française. »

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Turquie : faux chiffres et vrais mensonges d’Erdoğan

4 Août 2016, 10:57am

Publié par Thomas Joly

Il existe, au-delà du Bosphore, un délirant qui n’a rien à envier à feu Nicolae Ceaușescu, auquel il commence d’ailleurs à ressembler. Atteint d’une même mégalomanie, il vit depuis deux ans dans un palais de 200.000 mètres carrés aux 1.000 chambres luxueuses, a donné son nom au nouvel aéroport, à la nouvelle université et au nouveau stade de foot d’Istanbul, et fait ériger sur la butte de Çamlıca une mosquée géante qui éclipsera, par sa taille, la Mosquée bleue et Sainte-Sophie, et dans laquelle il ambitionne déjà de se faire inhumer comme autrefois les sultans ottomans.

Ce tyran en herbe, c’est le très « religieux » Recep Tayyip Erdoğan, un triste sire auquel nos éminences européennes font toujours miroiter une possible entrée dans l’Union sans même s’apercevoir que c’est lui, Erdoğan, qui se joue de leur lâcheté.

Le 15 juillet dernier, le président turc était victime – ce qui reste à prouver – d’une tentative de coup d’État. Le putsch opportunément tué dans l’œuf, les arrestations allaient se multiplier jusqu’à atteindre des chiffres hallucinants. Au 20 juillet, le quotidien turc Hürriyet, la voix de son maître, annonçait : « Quelque 8.000 policiers, 6.000 officiers de l’armée, 3.000 juges et procureurs, 20.000 enseignants et 1.500 doyens d’université ont été démis de leurs fonctions. Les fonctionnaires mis à pied se sont vus interdire de quitter le territoire, tandis que près de 10.000 militaires, magistrats et policiers font l’objet d’une procédure judiciaire. Mardi [19 juillet], la purge a été étendue à l’audiovisuel, avec 24 chaînes de télévision et radio dont la licence a été suspendue. »

Ce mardi 2 août, le ministre du Commerce turc, M. Bülent Tüfenkci, a annoncé à la presse le coût du coup d’État raté : « Si nous prenons en compte tous les avions de chasse, les hélicoptères, les armes, les bombes et les bâtiments (endommagés), le coût est de 300 milliards de livres au minimum, selon nos premiers calculs. » De plus, « de nombreuses commandes de l’étranger ont été annulées et beaucoup d’étrangers ont cessé de visiter la Turquie. Malheureusement, les putschistes ont donné de la Turquie l’image d’un pays du tiers monde avec des chars dans les rues. »

« 300 milliards de livres au minimum », soit la somme rondelette de 90 milliards d’euros ! Pour un pays dont le PIB est de… 700 milliards d’euros !

Bien sûr, il n’y a qu’Erdoğan et ses sbires pour faire semblant d’y croire. Pour les autres, « 1/8 du PIB évaporé en l’espace de 12 heures », c’est encore une fiction destinée à camoufler les pertes d’une économie turque déjà bien malade avant le putsch.

Invité mercredi sur France Info, l’économiste Ahmet Insel expliquait que la catastrophe touristique est bien réelle, mais qu’elle avait déjà largement commencé avant le putsch en raison des conflits avec la Russie et des attentats attribués au PKK. « Les grands bateaux de croisière qui accostent à Izmir et Istanbul ont été annulés à 60 % avant le coup d’État. Après, il y a évidemment eu des annulations supplémentaires. Le chiffre d’un million d’annulations doit être vrai. » Et puis il faut ajouter l’effet des purges opérées par le pouvoir turc depuis la tentative de coup d’État, et qui « frappent des pans entiers de la société, de l’armée aux médias en passant par le monde de l’éducation ».

En ce début août, l’épuration continue. Au moment où le ministre du Commerce diffusait ses chiffres rocambolesques sur le coût du putsch pour la nation, la Fédération turque de football (TFF) annonçait de son côté « avoir licencié 94 de ses membres, dont des arbitres, soupçonnés d’être impliqués dans la tentative de coup d’État ».

Bientôt, c’est la moitié du pays qui sera sous clé. De quoi relancer la construction… des prisons. Comme on dit, « Quand le bâtiment va… »

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires