Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

François Hollande les accumule...

14 Juin 2012, 08:22am

Publié par Thomas Joly

Les conséquences possibles des morsures du Rottweiler (par Robert Spieler)

 

L’incroyable saga que nous vivons, et sur laquelle nous ne reviendrons pas, puisque tout le monde la connait, risque d’avoir plusieurs conséquences : d’une part le discrédit durable d’un Président de la République qui ne sait même pas être maître en sa chaumière. Comment pourrait-il prétendre gérer la France ? D’autre part, un terrible effet de sympathie pour Ségolène Royal, candidate à La Rochelle, certes hollande-trierweiler.jpgquelque peu parachutée, encore qu’elle soit présidente de la Région… Gageons que si Ségolène Royal devait être élue, dans une situation certes improbable, elle le serait paradoxalement grâce à Trierweiler qui a dépassé toutes les bornes du bon sens. Le twitt de la mégère de l’Elysée est proprement désastreux. Il revient, de façon incroyable, à traiter Hollande, qui soutient officiellement Ségolène Royal, de benêt, qui n’a rien compris et qui ne sait pas être fidèle à ses amis. Cette hystérie, où elle fait preuve d’une jalousie et d’une haine irrationnelles à l’encontre de la mère des quatre enfants de son compagnon, qui est tout de même le Président de la République, est effrayante. De multiples signaux avaient montré récemment la dangerosité de son comportement, dont seul ce brave Hollande semblait inconscient. Ne citons qu’un exemple : le soir de son élection, François Hollande, heureux, embrasse Ségolène sur les joues. Fureur de la mégère qui exige qu’il l’embrasse sur la bouche… Les conséquences de ce vaudeville risquent d’être redoutables, tant pour François Hollande que pour le PS. François Hollande risque d’être très durablement discrédité et la position de la France affaiblie sur la scène internationale. Quant au PS qui était parti pour l’emporter largement, dimanche, aux élections législatives, il a du souci à se faire. Les électeurs risquent de se poser sérieusement la question si, avec un zozo pareil et une excitée pareille à l’Elysée, il ne faudrait pas malgré tout un contrepoids à l’Assemblée nationale.

 

Hollande au cimetière militaire : mais qu'est-ce qui le fait marrer ? (par Yves Darchicourt)

 

En 1922, Raymond Poincaré - ébloui par un rayon de soleil alors qu'il traversait une nécropole militaire avec l'ambassadeur US et exhibant de ce fait un malencontreux et équivoque rictus - fut surnommé dans la presse par ses adversaires politiques "l'homme qui rit dans les cimetières". C'était sans doute fort injuste. Par contre, notre actuel président et son prédécesseur semblent incapables de contrôler leurs zygomatiques dans les endroits et lors de circonstances où en principe on ne se marre pas.

 

hollande-rigole-cimetiere.jpgAinsi, le 20 août 2008, à Kaboul, après une traditionnelle allocution pathétique devant les cercueils de 10 soldats français tués par la résistance afghane, Nicolas Sarközy se mit allègrement à pouffer de rire alors que l'on rendait les honneurs aux victimes. Pourquoi ? Mystère !

 

Quant au président Roudoudou, qui n'est pas chiche quand il s'agit de faire plus fort que le petit Nicolas, on a pu constater qu'il était franchement hilare style chantons sous la pluie au cimetière militaire britannique de Rainville, le 6 juin dernier, lors d'une commémoration du débarquement de 1944. Diplomatiquement désastreux, à la limite de relancer cent ans de guerre avec l'Angleterre. Là encore pourquoi les zygomatiques en folie ? Mystère !

 

Il y aurait bien une explication politiquement fort incorrecte : en matière de commémoration, notamment de victimes militaires, ces gens là se contrefichent intégralement de ce qu'ils se croient obligés de faire en ces circonstances. Alors pourquoi ne pas pouffer ou ne pas se bidonner avant ou après les grandes phrases, les trémolos hypocrites et les larmes de crocodile. Navrant. Mais révélateur !

 

Source

Voir les commentaires

L'ENA, l'école de la pensée unique

13 Juin 2012, 08:47am

Publié par Thomas Joly

moutons troupeauCette fois, c'est un rapport officiel qui le dit :

 

« Uniformité de comportement, voire de pensée », conclut le rapport du jury 2011, présidé par le juriste, Yves Gaudemet. Tendance à « choisir le confort apparent des formules convenues, reprises jusque dans le vocabulaire des modes administratives ou médiatiques »« Difficultés à porter un jugement motivé sur les réformes en cours, à apporter la comparaison »

 

En résumé, les décideurs de demain manquent cruellement de recul, d'imagination et d'esprit critique. Inquiétant pour l'avenir du pays et les réformes innovantes à mettre en œuvre.

 

enarques« Si l'originalité n'est pas une qualité en soi et ne doit pas être recherchée par principe, elle est bienvenue lorsqu'elle traduit simplement une forme de sincérité, de capacité à raisonner par soi-même et de curiosité », écrit Yves Gaudemet sans complaisance.

 

L'année dernière déjà, la présidente du jury 2010, Michèle Pappalardo, ne mâchait pas ses mots, regrettant ce « conformisme », observé notamment dans « le refus de prendre position » sur tel ou tel sujet d'actualités.

 

Ces conclusions ne font que confirmer le phénomène bien connu de formatage des élites, à travers le système balisé des grandes écoles en général. Il est le résultat d'un dispositif de sélection qui invite à se fondre dans le moule et laisse peu de place à la diversité. Un mot que toutes les écoles et entreprises ont pourtant à la bouche ces dernières années.

 

Source

Voir les commentaires

Le cannabis une drogue douce ?

13 Juin 2012, 08:36am

Publié par Thomas Joly

cannabisdestruction-copie-1.gifSuite aux propos du ministre du Logement, Cécile Duflot, en faveur d’une dépénalisation du cannabis, le Dr Xavier Laqueille, chef du service d’addictologie de l’hôpital Sainte-Anne à Paris, déclare à Famille chrétienne :

"Je vous réponds en tant que médecin que cette substance a une toxicité indéniable. Le comparer à l’alcool ou le tabac pour en libéraliser l’accès n’a pas grand sens. Ce n’est pas parce que ces deux derniers produits ont des conséquences délétères sur la santé que cela justifie sa dépénalisation. [...] Mais que l’on ne nous fasse pas dire que le cannabis est une drogue douce. Pour ma part d’ailleurs, je n’emploie pas ce terme dont la définition scientifique est floue. Nous ne pouvons être les cautions médicales de choix politiques avec une instrumentalisation de l’addictologie.  [...]

Les complications du cannabis sont de trois ordres : psychiatriques (dépendance, troubles anxieux et psychotiques, aggravation de toutes les pathologies mentales…), cognitives (troubles de la mémoire et des capacités exécutives) et cancéreuses (dans une cigarette de cannabis, il y a quatre fois plus de goudron que dans une cigarette de tabac).  [...] En fait, pour les médecins, la consommation de cannabis chez l’adolescent ou l’adulte jeune est un indicateur de difficultés psychoaffectives et demande une évaluation psychopathologique." (Source)

Voir les commentaires

Entretien accordé au site Contre-Info

12 Juin 2012, 13:22pm

Publié par Thomas Joly

contre-info.jpgContre-info : Comment analysez-vous le score décevant des candidats de l’« Union de la droite nationale » (Parti de la France, MNR, Nouvelle droite populaire) ?

Thomas Joly : Ne nous voilons pas la face, nos résultats sont effectivement très décevants.
Nous ne parvenons pas à remplir notre objectif minimal qui était d’obtenir au moins 1% dans 50 circonscriptions pour accéder à une petite subvention publique annuelle qui nous aurait facilité la tâche pour nos dépenses matérielles et militantes afin de mener notre action politique.
Les raisons sont multiples : l’abstention massive qui a favorisé les partis du Système et exposés médiatiquement, l’apathie de nos compatriotes face à la colonisation migratoire et la ruine de notre pays, l’illusion de voter « utile » en préférant le candidat du Front mariniste (quel qu’il soit) à celui du Parti de la France, la proximité des élections législatives avec les Présidentielles qui démobilise complètement l’électorat protestataire,…
Même si nous ne sommes pas parvenus à émerger électoralement lors de ces législatives, comme d’ailleurs tous les « petits » partis qui ont été laminés et dont la plupart ont fait des scores inférieurs aux nôtres, nous avions le devoir de tenter le coup. Personne d’autre ne portait nos idées.
Seuls les candidats de l’Union de la Droite Nationale défendaient clairement un projet de droite nationale, européenne, identitaire et fermement opposé à la colonisation migratoire de la France (d’où notre slogan « La France aux Français »).

 

Cela va-t-il influer sur votre ligne politique et stratégique ?
congr+®s Nat 16 mai 2010 047Si les perspectives électorales à court terme ne nous sont pas favorables, le Parti de la France entend poursuivre le combat politique sous diverses formes pour défendre les idées qui sont les nôtres.
Nos convictions ne doivent pas être ébranlées par un échec électoral provisoire, surtout sachant à quel point nos institutions dites « démocratiques » sont verrouillées par l’oligarchie qui nous gouverne. Le Parti de la France va continuer à oeuvrer pour le rassemblement des forces nationales qui ne se retrouvent dans aucun parti agréé par le Système.

 

Que pensez-vous des résultats du Front national, qui progresse par rapport à 2007 mais fait moins qu’en 1997 (du temps de sa « diabolisation ») ?

collard-Marine.jpgLe FN recule moins qu’en 2002 ou en 2007 par rapport à son score des Présidentielles mais pâtit du système de scrutin majoritaire qui ne lui permettra pas de jouer le moindre rôle d’opposition concrète à l’Assemblée nationale, puisque, au mieux, il obtiendra 2 ou 3 élus.
Ceux-ci sont d’ailleurs, comme par hasard, ses candidats les plus exposés médiatiquement et les moins à même de défendre les idées nationalistes puisqu’il s’agit de Marine Le Pen elle-même, fossoyeuse du Front National que nous avons connu, de la petite-fille Le Pen parachutée à la culture, à l’expérience et aux convictions politiques inexistantes et du repoussant Gilbert Collard, franc-maçon notoire, ancien avocat du MRAP et opportuniste de premier choix. Pour tout dire, ne me retrouvant plus du tout politiquement dans ce qui est désormais une écurie électorale et une rente financière au service d’un clan, le devenir du FN m’indiffère complètement.
Néanmoins, il est dommage que de nombreux patriotes sincères se laissent berner par un parti qui n’est plus qu’un leurre pour canaliser la légitime colère populaire.

 

Le président du Bloc identitaire, mouvement euro-régionaliste en pleine crise, vous a accusé « de présenter des candidats afin de régler leurs comptes avec [...] le Front National, afin également d’obtenir la rente financière du financement public tout en faisant payer leurs campagnes par des officines de barbouzes ou par des partis en place. » Que répondez-vous à cela ?

LDJ-copie-1.jpgJ’imagine que ses propos sont guidés par l’aigreur et la jalousie.
Le Bloc Identitaire ayant lamentablement échoué dans ses petites tractations foireuses de rapprochement avec le Front mariniste, il s’en prend à ceux qui sont parvenus à faire ce dont lui-même a été incapable, c’est à dire présenter près de 70 candidats dans toute la France.
Si nous avions pu en présenter plus, nous l’aurions fait mais justement, nos modestes moyens financiers ne l’ont pas permis. Ce sont les candidats eux-mêmes qui ont financé leur propre campagne, avec leurs deniers personnels principalement et aussi parfois grâce aux dons de militants qui souhaitaient les aider.
Tels les membres d’une certaine communauté dont ils semblent proches, les dirigeants du Bloc Identitaire pratiquent sûrement l’inversion accusatoire en matière de financement de leurs propres candidats à des élections passées…

 

Quels sont les prochains projets et les priorités de votre parti à présent ?

4 juin 2011 dLe 30 juin, le Parti de la France participera à une grande manifestation à Paris en l’honneur des combattants de l’Algérie française, organisée notamment par Roger Holeindre et Pierre Descaves. La sécurité sera d’ailleurs assurée par le SEP (Service Encadrement Protection), le service d’ordre du Parti de la France.
J’invite tous les patriotes français à venir rendre hommage aux combattants français et aux victimes de cette guerre que notre armée a gagné, contrairement aux mensonges de la propagande pro-FLN relayée par l’ensemble des médias français.
D’autre part, le Parti de la France va continuer de se structurer un peu partout en France suite à la dynamique militante que les élections législatives ont entraîné.
Enfin, le Parti de la France dispose désormais d’un local sur Paris où il pourra accueillir ses adhérents et sympathisants à partir de septembre prochain.

 

Source

Voir les commentaires

Elections législatives : analyse des résultats de l'Union de la Droite Nationale

12 Juin 2012, 08:29am

Publié par Thomas Joly

spieler70 candidats étaient présentés sous l'étiquette Union de la Droite Nationale, rassemblant le Parti de la France, le MNR et la Nouvelle Droite Populaire. Seuls 25 ont dépassé le seuil des 1%, dont Fernand Le Rachinel (3,25%), Pierre Chabot et Myriam Baeckeroot (1,53%), Jacques Dautreme (2,09%) et Eric Vilain, soutenu par l'UDN, qui obtint 4,09% en Moselle face à l'énarque mariniste parachuté Florian Philippot.

 

L'UDN a dépassé dans quasiment toutes les circonscriptions les scores du NPA, de Lutte Ouvrière et de Debout la République. Il n'en demeure pas moins que le slogan « La France aux Français » qui figurait sur les bulletins de vote et les professions de foi n'a hélas pas tout à fait eu l'impact espéré.

 

Ce slogan traduisait clairement notre refus de l'invasion que subit la France d’une part et de sa soumission aux diktats mondialistes d’autre part. Il figurait déjà, au XIXe siècle, en sous-titre du journal de Drumont, La libre parole et avait été repris plus tard par Charles Maurras. Il fut remis à l’ordre du jour dans les années 70 en devenant le slogan de l’œuvre française et, à la fin des années 1980, un groupe, en rupture avec le Front national, l'avait utilisé avec succès dans ses campagnes électorales, le complétant certes par « Trop d'immigrés ». Il obtint jusqu'à 10% des suffrages. Le fait que ce slogan ait moins de succès aujourd'hui traduit sans doute malheureusement un affaiblissement de la conscience identitaire et ethnique de notre peuple.

 

Ce n'est évidemment pas une raison de se décourager. Notre premier devoir est de redonner cette conscience aux Français et aux Européens. Le combat continue.

 

Robert Spieler

Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire

Voir les commentaires

Communiqué du bureau politique du Parti de la France

11 Juin 2012, 21:21pm

Publié par Thomas Joly

Logo_LePDF_S.jpgDans un contexte d’abstention massive qui, plus que jamais, a favorisé la bipolarisation PS/UMP, le Parti de la France remercie chaleureusement les électeurs qui ont fait confiance à ses candidats.

 

Pour le second tour le Parti de la France appelle à ne pas apporter une seule voix à la coalition rose/rouge/verte et recommande, le cas échéant, de faire barrage à la gauche en votant pour les candidats qui expriment clairement leur adhésion à la promotion de notre identité nationale, européenne et chrétienne, à la défense des valeurs morales et familiales de notre civilisation, à la préservation du libre choix de l’école ainsi qu’à la défense de notre souveraineté nationale et qui refusent le droit de vote des étrangers aux élections municipales.

Voir les commentaires

Résultats des candidats de l'Union de la Droite Nationale en Picardie

11 Juin 2012, 09:36am

Publié par Thomas Joly

logo pdf vertical02 - Aisne

2e circ. : Jean-Thierry GAMPERT   276 v., 0,62 %         

3e circ. : Pierre CHABOT   619 v., 1,53 %

4e circ. : Martine LEHIDEUX   412 v., 0,96 %

 

60 - Oise

1ère circ. : Thomas JOLY   385 v., 0,80 %

2e circ. : Annie FOUET   573 v., 1,15 %

3e circ. : Éric PINEL  668 v., 1,75 %

6e circ. : Katell MAUTIN   334 v., 0,77 %

7e circ. : Éliane MARCO-GIMENEZ   310 v., 0,71 %

 

80 - Somme

1ère circ. : Florence PERDU  486 v., 1,04 %

5e circ. : Monique CHAPEL   494 v,. 0,97 %

 

Ces résultats sont évidemment en dessous de nos espérances. L'abstention massive a été profitable aux partis du Système. Un communiqué national du Parti de la France sera publié en fin de journée. Un grand merci aux électeurs picards qui ont fait confiance aux candidats de l'Union de la Droite Nationale ainsi qu'aux candidats eux-mêmes et à leurs militants qui ont mené une campagne active avec bien peu de moyens et dans des conditions difficiles. Le combat continue !

Voir les commentaires

Marine Le Pen : de Valmy à Lampedusa (par Éric Pinel)

8 Juin 2012, 18:20pm

Publié par Thomas Joly

Pinel Eric Affiche2006. Marine Le Pen, directrice de la campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen, choisit le haut lieu maçonnique de Valmy pour inaugurer ladite campagne.
Quel symbole ! Rappelons que la bataille de Valmy, « grande victoire » des révolutionnaires, fut achetée par le franc-maçon Danton au franc-maçon Brunswick moyennant remise du Régent, fleuron des joyaux de la couronne, volé sur ordre du Ministre de la Justice avec tant d’autres valeurs des Biens Nationaux.
Une victoire bidon, un cambriolage, un clin d’œil aux loges, le ton était donné par celle qui deviendrait bien vite la présidente du Front National.
Depuis, bien des gages ont été donnés pour devenir fréquentable.
Bien des têtes sont tombées depuis six ans, qui voulaient, les imp(r)udentes, faire respecter la ligne politique, le programme du FN.
Bien des têtes tombent encore pour faire de la place aux nouveaux venus, émissaires des lobbies, dans l’organigramme du mouvement et dans les circonscriptions « gagnables ».
Bien des militants historiques se sont vu écartés des investitures au profit de ces opportunistes, coucous de la cause nationale.
 
OUCHIKH.jpgLe cas de la Picardie est emblématique.
Dans l’Oise, on trouve Karim Ouchikh, ancien maire adjoint socialiste de Gonesse (95).
Dans l’Aisne, Bertrand Dutheil,un homme de gauche arrivant directement du MDC.
Mais dans la Somme, c’est le pompon. Un seul candidat (sur 5 !) est un militant du FN 80. Par contre, on trouve un transfuge du Parti Radical, un autre de CPNT, et, cerise sur le gateau, un ancien membre du cabinet de Jacques Chirac à la mairie de Paris. Il nous vient de Bordeaux et du Grand Orient de France, l’un n’empêchant pas l’autre.
 
Et tout cela n’est qu’un début. Le Rassemblement Bleu Marine cache, paraît-il, une refonte générale du FN, avec un nouveau nom. Ne serait-ce que pour permettre l’absorption de quelque « micro-parti » (le terme, qui n’a pas manqué de froisser Paul-Marie Coûteaux, est répété à l’envi par le très condescendant prince consort, Louis Aliot).
Le Front National, version 2012, c’est la mise à l’écart des militants historiques, le parachutage de nouveaux venus « dignes des loges », à défaut d’autre chose, et un changement de nom en perspective.
Pourquoi pas « Alliance Nationale » ?
Avec, en prime, l’accueil de 750.000 nouveaux immigrés en cinq ans.
Logique !  Marine, c’est Fini, et Fini, c’est Lampedusa.

Voir les commentaires

Collage officiel terminé dans l'Oise

8 Juin 2012, 16:39pm

Publié par Thomas Joly

Collage-legislatives-Oise-3.jpg

 

Une affiche du candidat ou de la candidate a été apposée sur tous les panneaux d'affichage des 5 circonscriptions de l'Oise où le Parti de la France se présente. Les affiches de Katell Mautin, candidate sur la 6ème circonscription de l'Oise (Compiègne-Noyon) n'étant arrivées que mardi, les dernières ont été collées ce matin.

Voir les commentaires

Militants et candidats de l'Oise poursuivent le collage officiel

5 Juin 2012, 07:02am

Publié par Thomas Joly

ANNIE-COLLAGE.jpg

 

AFFICHAGE-Eliane.jpg

 

En raison d'une arrivée très tardive des affiches officielles des candidats du Parti de la France en Picardie, le collage officiel n'a pu commencer que le week-end dernier. Néanmoins, les militants du PDF sont à pied d'oeuvre pour que toutes les communes soient couvertes. A noter que les affiches de Katell Mautin, candidate sur la 6ème circonscription de l'Oise, n'ont toujours pas été livrées...

Voir les commentaires