Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Négationnisme de Ségolène Royal sur la terreur castriste

5 Décembre 2016, 07:13am

Publié par Thomas Joly

Ségolène Royal était à La Havane pour le dernier hommage au terroriste révolutionnaire Fidel Castro. Elle a osé dire : "Grâce à Fidel Castro, les Cubains ont récupéré leur territoire, leur vie, leur destin. Ils se sont inspirés de la Révolution française sans pour autant connaître la terreur qu'il y a eue pendant la Révolution française".

Interrogée sur les violations des droits de l'homme, Ségolène Royal a souligné au contraire l'existence sur l'île d'"une liberté religieuse" et d'"une liberté de conscience".

"Ecoutez, il y a beaucoup de désinformation, ce que j'observe c'est que jamais les relations diplomatiques n'ont été coupées avec Cuba, y compris de la part de certains responsables politiques qui me critiquent, qui critiquent la France, jamais". "Il y a toujours du positif et du négatif dans les histoires, mais certains ne vont pas se rhabiller à bon compte au nom des droits de l'homme alors qu'on sait qu'ici, quand on demande des listes de prisonniers politiques, on n'en a pas. Et bien fournissez-moi des listes de prisonniers politiques, à ce moment-là on pourra faire quelque chose". "Donc il faut savoir regarder les choses positivement même si ça dérange".

Ce révisionnisme là n'est pas puni par les lois françaises, on peut allégrement piétiner les victimes du communisme international et rendre hommage à leurs bourreaux sans risquer quoi que ce soit.

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Une jeune Allemande de 19 ans violée et assassinée par un envahisseur afghan

4 Décembre 2016, 20:01pm

Publié par Thomas Joly

Maria Ladenburger, était étudiante en médecine et la fille d’un haut-fonctionnaire travaillant à la Commission Européenne. La police a arrêté un réfugié de 17 ans venant d’Afghanistan. Il est suspecté d’avoir violé et assassiné l’étudiante au début du mois de novembre, ont annoncé la police et le procureur samedi lors d’une conférence de presse.

Le corps de la jeune fille avait été retrouvé au bord de la Dreisam derrière le stade « Schwarzwaldstadion » de Fribourg. L’étudiante en médecine était sur son vélo et revenait d’une fête étudiante quand elle a été violée et tuée.

Sur le corps de la victime, la police a trouvé de nombreuses traces d’ADN mâle et des cheveux appartenant à un homme. C’est ensuite que des caméras de surveillance placés non loin de la scène du meurtre ont permis aux autorités de confondre le violeur et de l’arrêter.

L’assassin présumé est d’origine afghane, s’est rendu en Allemagne en tant que pseudo-réfugié non accompagné en 2015, a déclaré le procureur Dieter Inhofer.

Ironie de l'histoire, selon une copie d’écran de Facebook circulant sur la Toile, la victime du violeur afghan aurait fait partie d’une association d’aide aux réfugiés...

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Délit d’entrave numérique : le cheval de Troie des restrictions de libertés

4 Décembre 2016, 19:42pm

Publié par Thomas Joly

« Croyons-nous nos arguments si faibles qu’il faille interdire ceux de nos adversaires ? », s’interrogeait Guillaume Erner, journaliste à Charlie Hebdo. Adopté le jeudi 1er décembre à l’Assemblée nationale, la proposition de loi socialiste instituant un délit d’entrave « numérique » (sic) à l’IVG constitue une nouvelle restriction dans l’exercice de nos libertés d’opinion et d’expression.

Sera désormais puni de deux ans de prison et de 30.000 euros d’amende « le fait d’empêcher ou de tenter d’empêcher de pratiquer ou de s’informer sur une interruption de grossesse » par « tout moyen », « y compris en diffusant ou en transmettant par voie électronique ou en ligne, des allégations, indications de nature à induire intentionnellement en erreur, dans un but dissuasif, sur les caractéristiques ou les conséquences médicales d’une interruption volontaire de grossesse ».

Seule la parole d’État sera donc tolérée sur Internet au sujet de l’avortement. Interdiction de penser différemment. Si vous êtes opposé à l’IVG et que vous le faites savoir, vous risquerez la prison. Le délit d’opinion fait son retour dans le pays de la liberté. Une régression majeure qui en appellera probablement d’autres. Big Brother ne supporte pas la contradiction : l’IVG sera son cheval de Troie. Prochainement, les délits d’entrave « numérique » se multiplieront.

Immigration ? Islam ? Perturbateurs endocriniens ? Union européenne ? Réchauffement climatique ? Colonisation ? Bilan du communisme ? Quel sujet sera placé dans la liste des tabous intouchables de la République irénique ?

Cette loi porte atteinte aux droits fondamentaux. Aux États-Unis, une telle chose pousserait des millions de personnes dans les rues. En créant le premier délit d’entrave « numérique », la majorité socialiste montre sa crainte profonde de la liberté d’expression que les nouveaux moyens de communication garantissent et augmentent. N’ayant pas de prise sur Internet, les pouvoirs publics veulent prévenir d’éventuelles contestations.

Pour y parvenir, ils ont fait du sujet de l’IVG leur cheval de Troie. En amalgamant la consultation de sites Internet à ces commandos qui se sont parfois attachés devant les cliniques pour empêcher des femmes d’avoir recours à l’avortement, les députés ont fait preuve d’une grande malhonnêteté intellectuelle. Qui peut pourtant imaginer que des textes d’opinion seraient comparables à des actions physiques ?

À l’Assemblée, Marion Maréchal-Le Pen a rappelé que la loi Veil prévoyait une information, y compris sur les alternatives à l’avortement. Elle a eu raison. Par leur attitude, les parlementaires favorables à ce délit d’entrave « numérique » trahissent l’esprit même de la loi Veil. Avons-nous à ce point perdu le goût du débat d’idées ? En sommes-nous réduits à sombrer dans l’hystérie la plus pure sur chaque sujet un tant soit peu complexe ? La France trahit Voltaire tout en s’y référant quotidiennement…

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Propagande xénophile au-delà de la caricature : du théâtre pour les envahisseurs migrants

2 Décembre 2016, 07:50am

Publié par Thomas Joly

Non, ce n'est pas un sketch grolandais, ce sont bien des migrants africains hébétés propulsés acteurs d'une improbable pièce de théâtre montée par deux sémillants cultureux, financée avec l'argent des Français et qui fait pleurer un public de vieux gauchistes dégénérés.

Voir les commentaires

Cette fois, ça y est : Hollande, c’est terminé !

2 Décembre 2016, 07:28am

Publié par Thomas Joly

Il ne se représentera pas. Un Président qui ne brigue pas un second mandat, cela ne s’était jamais vu sous la Ve République.

Il a fallu se rendre à l’évidence. Avec une telle impopularité, le seul choix était se barrer ou se barrer. Tel Paul Deschanel en pyjama, un peu hagard, ne sachant trop où il habite, il descend donc du train dans lequel il n’aurait jamais dû monter. La vérité est qu’il a été élu sur deux malentendus, qui ont nom Sarko et Nafissatou Diallo. La deuxième a évincé le favori, le premier a fédéré contre lui. Les Français détestant leur hyper-président charismatique et bling-bling ont cru un instant aimer cette promesse d’hypo-président, discret, mal fagoté, mélange de Bouvard et Pécuchet.

L’illusion est vite passée.

François Hollande, dans ce costume trop grand pour lui, a traversé son quinquennat avec, sur les lèvres, l’éternel sourire béat de celui qui a gagné au Loto et qui n’y croit toujours pas.

Rigolard (monsieur Petites blagues), inapte (du travail à la démographie, tout ce qu’il a touché a été gâché), dilettante (dans sa gestion du terrorisme), gaffeur (il a ouvert, sans jamais réussir à la fermer, la boîte de Pandore LMPT), gougnafier (avec Valérie Trierweiler), ridicule (rue du Cirque), méprisé (à l’étranger), il sera à jamais le Michel Blanc des Présidents français. Qui a fait, en sus, rentrer sa bande de copains mal embouchés – de l’amnésique Cahuzac au phobique Thévenoux. Sans même parvenir, par ses largesses, à obtenir l’estime de ses indélicats obligés : combien de petites phrases, de livres à charge, comme celui d’Aquilino Morelle ? Les Bronzés à l’Élysée. Mais le film est sur le point de se terminer.

« Conscient des risques que ferait courir sa démarche qui ne rassemblerait pas largement autour d’elle » – à 4 % d’avis favorables, on peut difficilement prétendre le contraire -, Hollande fait don de sa personne à la gauche. Si la vieille dame exsangue n’a pas encore trépassé.

Cambadélis a tweeté, rencontrant immédiatement un vif succès : « Le président de la République avec élégance, hauteur de vue, sens de la France et non sans émotion, a décidé de protéger son bon bilan. »

Ce quinquennat nous a tués mais, mon Dieu, ce qu’on aura rigolé.

Gabrielle Cluzel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le Texas exigera désormais des funérailles après chaque avortement

2 Décembre 2016, 07:26am

Publié par Thomas Joly

L’État du Texas a décidé d’imposer des funérailles à chaque fois qu’une femme mettra fin à une grossesse. Une mesure qui doit entrer en vigueur à la fin de l’année.

Pendant que l’État français essaye de faire passer des lois qui prohibent la dénonciation de l’avortement sur Internet, les courageux conservateurs du Texas sont déterminés à mettre fin à ce crime abominable.

Quand bien même une motion de censure pro-vie a été contrée par la Cour Suprême en juin dernier, l’honorable État texan n’abandonne pas et s’emploie à trouver tous le moyens juridiques possible afin de défendre la vie par multitude de lois encourageantes pour l’avenir.

Malgré les caprices intenses de la communauté médicale et des fameux « défenseurs de droits » en matière de procréation, l’État défend aux hôpitaux, aux cliniques procédant aux mises à mort des bébés à naître ainsi qu’aux autres établissements de soins, de se débarrasser des restes fœtaux dans des décharges sanitaires. Cette mesure devrait entrer en vigueur à la fin de l’année, mais elle fera probablement l’objet de poursuites de la part des ennemis de la nature et des droits de Dieu.

Dieu bénisse l’Amérique des braves gens.

Source : http://www.comite-mfga.fr

Voir les commentaires

Europol lance un calendrier de l’Avent : 24 salopards pour préparer Noël !

2 Décembre 2016, 07:16am

Publié par Thomas Joly

Depuis quelques années, celles de la « laïcité » qu’on accouche aux forceps, on tente de gommer de la fête de Noël tout ce qui pourrait rappeler qu’il s’agit là d’une fête chrétienne. On ne parle que de dépenses pour la grande bouffe et la débauche de cadeaux (onze par personne en moyenne, nous dit-on !) et l’on s’applique à en travestir tous les rituels porteurs de sens pour n’en faire que des arguments marketing. On se dispute pour savoir si l’on peut encore installer ici ou là une crèche affreusement ostentatoire aux bonnes mœurs contemporaines, et « Jingle Bells » a remplacé depuis longtemps « Minuit, chrétiens ». Désormais Frank Sinatra est le seul autorisé à égayer de sa voix suave les foires à la saucisse qu’on appelle marché de Noël sur les Champs-Élysées.

Dans tout ce fatras consumériste, les « calendriers de l’Avent » se sont taillés une place de choix. On les décline désormais en tout genre, en toutes tailles et surtout de tous les prix, de quelques pièces à plusieurs centaines d’euros. On en trouve chez Lidl comme chez Dior, au rouge à lèvres comme au whisky, et même avec des photos de femmes nues ou des accessoires pour la voiture à papa.

Dans ce contexte de course à la connerie, nos politiques et nos institutions craignent toujours d’avoir un train de retard.

Il leur faut s’imposer dans le paysage, « faire le buzz », eux aussi, quand ça bourdonne déjà de tous côtés. Alors Europol (nos fins limiers européens) a eu une idée formidable : le « calendrier de l’Avent spécial fugitifs ». Un truc génial : chaque jour, derrière la petite fenêtre en carton, la gueule d’un salopard recherché par toutes les polices de l’Union.

Ne nous y trompons pas : cela part d’une bonne intention. Il s’agit « d’aider les victimes » », dit l’Office européen de police, avec ce slogan : « Faisons de la période des fêtes une saison plus sûre en mettant ces criminels derrière les barreaux avant les vacances. » 

Et là, comment vous dire… je ressens une certaine gêne. À dire vrai je m’interroge : n’y aurait-il pas comme une erreur d’interprétation ? Car le message de Noël – il existe encore pour beaucoup d’entre nous qui ne sont pas que des vieillards cacochymes – est un message d’amour, de paix, de pardon. C’est, pour ceux qui l’auraient oublié – ou, plus nombreux encore, qui l’ignorent ! –; l’avènement du « Sauveur », celui qui vient racheter nos fautes par son sacrifice. Alors, voyez-vous, marquer chaque jour des semaines de ce temps liturgique par la gueule d’une ordure poursuivie par les polices des 23 pays de l’Union européenne me paraît un tantinet décalé.

À moins, bien sûr, qu’il ne s’agisse justement de leur offrir notre pardon… Après tout, avec les abrutis qui nous gouvernent, tout est envisageable, y compris nous demander d’accueillir, la nuit de Noël, « Dédé » dit « le Vioque », échappé de prison en 2000, et qui occupe paraît-il la case n° 10.

Du coup, j’ose une prière : « Mon doux Jésus pauvre Seigneur », comme disait ma chère mère, « s’il se pouvait qu’en cette sainte nuit de Noël, vous apportiez ne serait-ce qu’un peu de bons sens à ce monde d’abrutis, je vous en serais éternellement reconnaissante. » Amen.

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Italie : Des réquisitions de propriétés privées « en dernier recours » pour accueillir les migrants

1 Décembre 2016, 07:47am

Publié par Thomas Joly

Le gouvernement italien a-t-il un plan pour réquisitionner des maisons secondaires vacantes de citoyens et y mettre des migrants ?  L’alarme a été lancée par le principal journal du centre droit italien, Il Giornale. Selon ce dernier, le ministre de l’Intérieur, Angelino Alfano, aurait élaboré un plan pour procéder à des réquisitions, mais seulement après le référendum du 4 décembre 2016. A cette date en effet, les Italiens sont invités à approuver ou à rejeter les modifications apportées à la Constitution par le gouvernement Renzi.

Difficile, avant cette date, pour le gouvernement, de prendre des mesures particulièrement impopulaires.

Il Giornale explique : « La date butoir est le 4 décembre. Jusqu’à cette date du référendum , inutile de le préciser, rien ne bougera. Puis viendra le feu vert du ministère de l’Intérieur pour réquisitionner ; une mesure plutôt destinée à servir d’épouvantail pour les communes afin d’obliger l’Italie à accueillir  les migrants plutôt qu’une mesure effectivement appliquée. […] Les choses vont changer à la suite du référendum constitutionnel, quel que soit son résultat. Les procédures concernant le SPAR (le service de protection des réfugiés et demandeurs d’asile, l’équivalent de l’OFPRA en France) ne sont actuellement pas bien appliquées par les autorités locales, et beaucoup trop de municipalités ont refusé d’accueillir les migrants (on parle de 5.500 municipalités sur 8.000 concernées).»

A propos des réquisitions, le sénateur Maurizio Gasparri, de Forza Italia, a demandé au gouvernement de clarifier les choses. Le ministère de l’Intérieur a officiellement commenté suite à cette requête : « Il n y a aucun plan, ni secret, ni officiel, sur ces réquisitions, ni avant, ni après le référendum ; ni un plan « Alfano », ni un plan « ministère de l’Intérieur ». Les articles qui ont évoqué cela l’ont fait sans avoir le moindre fondement ni la moindre preuve ».

Tout est résolu alors ? Pas vraiment. Actuellement, la saisie des biens par l’État est juridiquement possible par une loi de 1865. On peut ajouter qu’il y a au moins trois affaires où des établissements privés ont effectivement été saisis par les préfets afin d’accueillir des immigrés, avant que le gouvernement ne change ses plans en raison de trois manifestations d’opposition populaire : l’hôtel Cristallo Castel d’Azzano (Verone), Love-nature auberge, Gorino, dans la municipalité de Goro (Ferrara), Hôtel Lory Ficarolo (Rovigo). Ainsi, des propriétaires italiens ont déjà été expropriés par l’Etat pour être mis à disposition d’étrangers.

Le ministre Alfano n’a pas ailleurs par réfuté la volonté du gouvernement de procéder à l’expropriation ; il a souligné que ce serait des mesures qui pouvaient être prises de façon exceptionnelles. Le journal La Stampa rapporte les paroles suivantes : « les réquisitions peuvent être un dernier recours. Mais uniquement un dernier recours ».

Reste à savoir désormais quand est-ce que sera employé ce « dernier recours », dans un pays qui dépense déjà environ 100 millions d’euros par mois pour l’accueil des migrants, et qui, en 2016, atteindra le record absolu de 200.000 migrants ayant accosté illégalement…

Source : http://www.breizh-info.com

Voir les commentaires

Mohammed fait son entrée dans le calendrier « chrétien » norvégien

1 Décembre 2016, 07:42am

Publié par Thomas Joly

Selon le journal NRK, l’almanach norvégien va être enrichi culturellement avec une dizaine de prénoms musulmans.

Jusque maintenant, Mohammed, Fatima, Aisha, Hassan, Omar, Fatima, Ali, Samira, Ahmed, Amina, et Yasmine n’avaient pas leur propre jour dans le calendrier chrétien de Norvège. Tout cela va changer en 2017.

La maison d’édition responsable de l’almanach y aurait longuement réfléchit et c’est décidé : dix prénoms musulmans vont avoir un jour dédié. Selon l’institution responsable de ce changement, l’impact sera bénéfique pour « l’inclusion ».

Des débats ont eu lieu pour savoir comment orthographier les prénoms : pas évident de transposer depuis l’arabe.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Hollande lance un plan « bien-être » pour les adolescents : on est sauvés !

1 Décembre 2016, 07:34am

Publié par Thomas Joly

François Hollande appelle cela un « plan bien-être » à destination des adolescents.

Aux lycéens, on avait déjà donné des tablettes, des calculatrices, des dictionnaires. Il tente maintenant la Smartbox Remise en forme : la prof de maths fera, on imagine, un gommage du corps, celui de français un modelage à l’huile d’Argan, celle d’allemand une séance de spa. Avec massage des cervicales. Et en option l’épilation des aisselles, dans le bureau du proviseur, s’il lui reste un peu de temps avant le conseil de classe. Mais qui a soufflé au Président un intitulé aussi grotesque ? Un communicant qui, avant l’Élysée, travaillait chez Yves Rocher ?

Les « mesures-phares » de ce coffret détente sont en réalité des séances gratuites de psychothérapie, un renforcement des Maisons des adolescents et – plus moderne que le Numéro Vert – la création d’une application, permettant de géolocaliser le psy le plus proche. Comme le McDo…

François Hollande propose également d’augmenter drastiquement le nombre de pédopsychiatres et d’ouvrir des postes de psychologues à l’Éducation nationale, ayant constaté « un manque quand il a eu à affronter un certain nombre d’épreuves liées au terrorisme ».

Faute de « faire », François Hollande est dans le « care ». Consoler, compatir, après les catastrophes qu’il n’a pas su ou voulu prévenir, cela permet toujours de dévisser un peu la soupape de la colère. On l’aura compris, psy est un métier d’avenir.

Une gentille dame qui opine de la tête avec componction en vous écoutant évoquer vos insomnies et vos difficultés scolaires depuis la disparition tragique d’un proche dans un attentat, c’est bien. Même si ça ne règle rien.

On peut en dire autant pour le harcèlement, l’insécurité, la violence, l’échec scolaire et tout ce que notre école médiocre, communautarisée, démagogique, génère de souffrances.

Tant qu’on y est, sur le petit tabouret à côté de la boîte de Kleenex, on peut aussi faire asseoir les professeurs : débordés, mal payés, humiliés, désabusés…

Et puis, tiens, les parents, qui n’ont pas le moral très haut, matraqués par les impôts.
Les médecins, et même tout le personnel hospitalier.
Et les policiers, ça leur éviterait de manifester.
Les agriculteurs, aussi, auraient bien besoin de s’épancher.
Sans parler des ouvriers, surtout ceux que l’on vient de licencier.
Puisqu’on en parle, tous les chômeurs dans le malheur.
Enfin toute la France périphérique qui panique.
Sans oublier les femmes enceintes un peu paumées, angoissées, qui se tâtent pour avorter et qui voudraient en parler… Ah non, pardon, pas celles-ci. Mais c’est un autre débat.

On voulait un Président, on a eu un écoutant. Des catastrophes qu’il a lui-même créées. C’est déjà sympa – il pourrait, en plus, s’en cogner.

Reste à savoir ce que les lycéens vont en penser : il y a quelques jours, en Loire-Atlantique, une centaine d’élèves du lycée professionnel Albert-Chassagne sont venus manifester pour réclamer que ceux qui « foutent le boxon », empêchant les autres de travailler, soient punis. « Sanction, sanction ! » criaient-ils ulcérés, devant le bureau d’un proviseur semblant mener son établissement comme Hollande son gouvernement : « La réponse aux problèmes se fait par le dialogue et non en coupant des têtes. L’école doit être inclusive et bienveillante ! » Peut-être leur offrira-t-elle – ils ont l’air si tendus – quelques séances chez le psy ? Ils en seront tellement ravis.

Gabrielle Cluzel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Il faut accueillir les migrants car nous sommes « un sac de vieux atomes » selon Nicole Ferroni (France Inter)

1 Décembre 2016, 07:23am

Publié par Thomas Joly

Sur France Inter, Nicole Ferroni défend les migrants au nom de la « fraternité atomique universelle » :

« Être vivant, c’est être un tas de vieux atomes (…). Fillon, Macron, Trump, Assad, Hollande, qui souvent s’activent pour un rang, un pouvoir, un territoire, qui défendent leur nation, leur patrie, leur opinion, on a envie de leur dire : mais de quoi tu parles quand tu dis défendre ta nation, ton opinion, alors que toi-même, tu n’es pas toi-même. Ton Toi, mon moi, ce n’est que de l’Autre, de l’Altérité pure. Donc quand Madame Le Pen ou Monsieur Ciotti n’aiment pas les migrants, la science nous dit « mais ça ne peut pas être vrai ! », puisque vous êtes vous-mêmes des migrants. Vous n’êtes que le produit d’une incroyable migration atomique. Vos atomes qui vous forment ont forcément transité ou sont issus de Noirs, d’Arabes, de Juifs, d’homosexuels, mais aussi de méduses, de tomates, de tyrannosaures, de mouches, de champignons, de flaques de boue et de montagnes. (…) Nous ne sommes que des portions de cosmos très infimes, très éphémères, reliés par un flux perpétuel d’atomes qui font que nous baignons tous dans une fraternité atomique universelle. »

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Un terroriste islamique somalien abattu très rapidement aux États-Unis

1 Décembre 2016, 07:19am

Publié par Thomas Joly

Une info des plus banales, on commence à y être habitué.

Lundi 28 novembre, un « étudiant » somalien a blessé onze personnes dans un campus de l’Ohio, avec une voiture et un couteau de boucher avant de se faire instantanément déradicaliser par un vigile armé.

L’homme qui a héroïquement abattu ce déchet humain avait 28 ans et faisait partie de la police de l’université depuis moins d’un an.

Cette attaque n’est pas sans rappeler celle d’un autre « Américain » somalien qui a blessé au couteau dix personnes dans un centre commercial du Minnesota il y a deux mois, avant de se faire abattre par un citoyen armé. Les deux attaques ont été revendiquées par l’Etat Islamique, alors ne faisons aucun amalgame fâcheux.

Ceux qui aimeraient avoir la citoyenneté américaine doivent être ravis de constater qu’on la donne à de sombres crétins qui tuent des Américains et haïssent tout ce que l’Occident représente. Naturellement, comme à chaque attaque terroriste, les médias compareront le nombre de victimes du terrorisme avec les victimes par arme à feu aux États-Unis (en y intégrant soigneusement les deux tiers de suicides et la quasi-totalité de règlements de compte entre mafieux). Pourquoi ne pas comparer les victimes du terrorisme aux victimes de la route ? Mystère. Ce serait autant pertinent, pourtant.

A noter que ces deux attaques ont pu être empêchées grâce au port d’arme d’honnêtes citoyens. De nombreuses vies ont ainsi pu être sauvées, le port d’arme étant la seule solution viable pour limiter la casse face au terrorisme. Si vous souhaitez soutenir et accélérer le rétablissement du port d’arme en France avant qu’ils ne commencent à cibler les écoles de nos enfants, c’est par ici. Sinon, crevez de honte quand ça arrivera.

Yann Merkado

Source : http://suavelos.eu

Voir les commentaires

Politiquement correct : Disney, ou l’arroseur arrosé !

1 Décembre 2016, 07:11am

Publié par Thomas Joly

À chaque Noël, son Walt. Et à chaque Disney, sa polémique. Le millésime 2016, Vaiana, ne fait pas exception à la règle.

Non sans raison, d’ailleurs. Aladdin avait suscité la colère des Américains d’origine arabe. Hercule avait froissé leurs concitoyens d’ascendance grecque. Mulan, qui confondait un peu Chine et Japon, avait tout autant agacé leurs compatriotes de lignée asiatique. Même la suite du Monde de Nemo avait hérissé la « communauté LGBT », pour une simple réplique, pourtant susurrée par Ellen DeGeneres, actrice plus connue pour aller au lit des femmes plutôt qu’à celui des hommes, laquelle réplique faisait état d’une « raie transsexuelle ». De quoi se sentir, pour les pontes de la firme aux oreilles rondes, un peu au fond du trou.

Pour la collection hiver de cette fin d’année prochaine, c’est au tour des Polynésiens, manifestement déterminés à n’être pas en reste à cette fête de l’esprit. Ainsi, Vaiana, héroïne âgée de seize ans, mais aux formes des plus voluptueuses, pourrait éventuellement sentir la pédophilie néo-colonialiste ; ce qui tombe mal en pleine affaire David Hamilton, artiste connu pour ses photographies de nymphettes. Pis : le demi-dieu Maui, figure centrale du polythéisme local, arborerait un embonpoint trop ostentatoire, « stéréotype typiquement américain », que dénonce Will ‘Ilolahia, de la Pacific Island Media Association. Il est un fait que les Américains, pays d’obèses raillant l’éventuelle surcharge pondérale polynésienne, c’est un peu gros.

Bref, c’était plus simple du temps de l’oncle Walt Disney, quand son studio se contentait de faire bouger des souris et des canards, tout en se limitant à l’adaptation de grands contes classiques de la vieille Europe.

Mais depuis la mort de son historique fondateur, ses successeurs ont rebattu les cartes. Mondialisation oblige, chaque film devait parler au monde entier, tandis que les USA, prônant une vision judiciarisée de la société, ouvraient grand la porte à toutes les fenêtres. Qui trop embrasse mal étreint, et à force de vouloir contenter tout un chacun, on finit immanquablement par se fâcher avec tout le monde. Comme quoi, le soft power peut porter en lui ses propres limites…

Et nos confrères du Point de noter : « À l’heure où la défense des minorités est devenue l’alpha et l’oméga du politiquement correct, chaque Disney ou presque fait l’objet d’un procès. » Et les mêmes de rappeler : « Les hommes sont représentés de façon assez négative ces temps-ci. […] Des prétendants laids et bons à rien dans Rebelle, un prince qui ne sait même pas éplucher les légumes dans La Princesse et la Grenouille, des hommes inutiles, voire mauvais dans La Reine des neiges et Maléfique, cela semble assez déséquilibré. » Et pas qu’un peu, dirions-nous…

Et voilà qui pose un problème d’une tout autre ampleur : celui du nivellement mondialiste par le bas. Ce sont ces films de super-héros hollywoodiens dans lesquels il y en a pour tout le monde : toutes les couleurs de peau, toutes les religions, tous les modes de vie, à condition toutefois que tous communient dans le même chaudron multiculturel et transnational, tout en communiant dans ce messianisme américain, le seul susceptible de nous sauver à la fois du péril islamiste, poutinien et martien. Voire plus, si affinités.

Mais voilà qui durera peut-être un peu moins longtemps que les impôts, sachant que même passablement décérébrés par le rouleau compresseur américain, les petits Terriens continueront peut-être, du moins on l’espère, de voir des films français nous parlant de la France, des films chinois ou coréens évoquant cette culture de l’ailleurs. Idem pour les autres. Des films iraniens nous faisant découvrir la civilisation perse, des films arabes permettant d’en savoir plus sur ces voisins, à la fois si proches et si lointains. Et tout pareil pour d’autres continents aux cinéphilies autrement plus imaginatives que l’actuel marais hollywoodien.

Sans diversité, il n’y a pas d’universalité qui tienne. Des artistes tels que Walt Disney ou Marcel Pagnol l’avaient jadis bien compris. Simple exemple : sur le campus de UCLA, on continue d’étudier la Trilogie marseillaise, plutôt que de perdre un temps précieux à se rincer la cervelle devant Le Cinquième Élément, de Luc Besson.

Comme quoi, le passé a encore tout l’avenir devant lui.

Nicolas Gauthier

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires