Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Policières bruxelloises agressées par des racailles afro-maghrébines qui refusent d’être contrôlés par des femmes

16 Février 2016, 10:05am

Publié par Thomas Joly

Dans le quartier bruxellois très multiculturel de Cureghem (Anderlecht), des patrouilles composées uniquement d’agents féminins ont par deux fois été agressées après avoir voulu procéder au contrôle des identités d’un groupe de « jeunes ».

Les faits datent des 26 janvier et 3 février derniers mais n’ont été révélés que ce week-end. Le lieu est identique : la place du Conseil, à hauteur du night-shop. A chaque fois, les auteurs – mineurs – ont refusé de se laisser contrôler par des femmes.

Lors de la première intervention de police, l’un des « jeunes » a, selon la description des faits, « violenté » l’une des agents de police, avant de se faire intercepter sur place par des renforts.

A la seconde intervention policière, une femme agent de police a été giflée par l’un des « jeunes » contrôlés avant de réussir à prendre la fuite. Ce garçon de 14 ans a été identifié mais n’a toujours pas été intercepté.

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Soeur Lika : « Les pays qui ont le pouvoir de détruire l’État islamique ne le font pas ! »

15 Février 2016, 10:44am

Publié par Thomas Joly

De passage en France à l’occasion de la Nuit des témoins organisée par l’Aide à l’Église en détresse, sœur Lika livre son témoignage : elle habitait Qaraqosh, petit village chrétien en Irak ; elle est désormais réfugiée au Kurdistan depuis que l’État islamique a attaqué et envahi le village.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le Grand Remplacement s’attaque à tout, même aux platanes

15 Février 2016, 10:35am

Publié par Thomas Joly

Dans notre France de 2016, un sujet de la plus haute importance à régler d’urgence, ce sont les platanes au bord de nos vieilles routes. En effet, selon les statisticiens, les platanes seraient responsables d’environ 300 morts par an.

Ces routes ont été bordées de platanes sous Napoléon pour permettre aux troupes les empruntant de se reposer à l’ombre.

Nos penseurs, jugeant ces arbres dangereux, songent à les faire abattre.

D’emblée, notons le côté écologique de la réforme. Lol !

Problème : en cas d’accident, qui est responsable ? Le platane ou bien l’inconscience du chauffard abusé par l’alcool ou bien par le cannabis, ce bon produit du Rif marocain ?

Une pétition nationale réclame tout simplement la pose de glissières.

Après tout, dans la région de Calais, on pose bien actuellement des villages de logements de chantier, pour loger de gentils migrants que la gentille France bloque sur son sol pour faire plaisir gratos à la gentille Grande Bretagne. Avez-vous remarqué que, pour ne pas trop faire réfléchir le bon peuple, les médias officiels les désignent sous le vocable apitoyant de « conteneurs » ? Passons…

Cette exacerbation du principe de précaution est une des bases de notre dictature Bisounours. Relève-t-elle du fanatisme ou de la bêtise pure ? Je suis un esprit modéré : je penche pour les deux explications conjointes.

Mais alors, pourquoi ne pas pousser ce principe de précaution beaucoup plus loin ? Je propose donc, pour vos futures réflexions et pétitions, les sujets suivants :

– suppression des automobiles responsables des hécatombes routières ;
– suppression progressives des couteaux par vente exclusive de nourriture prédécoupée (à la chinoise) ;
– suppression de toutes les églises et cathédrales, manifestement dangereuses par leurs clochers pointus et de moins en moins bien entretenus ;
– suppression de « La Marseillaise », ce chant guerrier et manifestement belliqueux qui pourrait nous attirer les foudres des armées luxembourgeoise ou qatarie, ou même faire pleurer notre voisine, la douce et clairvoyante Angélique Merkel.

Plus sérieusement, la première industrie française étant devenue, paraît-il, le tourisme, il serait au contraire judicieux de préserver ce patrimoine paysager original. Georges Pompidou, alors qu’il était président de la République, dans sa grande clairvoyance, avait déjà dû, face aux aménageurs, prendre la défense des routes bordées d’arbres au nom de l’harmonie des paysages de France en écrivant une lettre à son Premier ministre Chaban-Delmas. Nostalgie des routes estivales de notre enfance…

Encore plus sérieusement, et sans être un adepte des théories du complot, il me semble que tout est fait par nos intelligents gouvernants pour détruire la France en ce qu’elle a encore de grand, de beau, de français, d’unique.

Les « sculptures » posées à Versailles ou, il y a peu, place de la Concorde en sont d’éclatants symboles.

Il est vrai que, pour beaucoup de nos dirigeants actuels, les platanes ne font pas partie de leurs souvenirs d’enfance…

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

L’Algérie se plaint du nombre de ministres marocains… dans le gouvernement français !

15 Février 2016, 10:18am

Publié par Thomas Joly

C’est un comble… Un gouvernement étranger se plaint du nombre d’étrangers dans notre gouvernement ! Après Najat Vallaud-Belkacem et Myriam El Khomri, c’est au tour d’Audrey Azoulay de rentrer au gouvernement avec la double nationalité (Franco-marocaine). Espérons que Pyongyang et Kim Jong-un ne crient pas au scandale après la nomination de Jean-Vincent Placé comme secrétaire d’Etat…

Dénonçant une « marocanisation de la vie politique française », Alger a été le théâtre d’une véritable levée de boucliers après la nomination à l’Elysée de la fille de l’ancien conseiller du roi du Maroc.

Frère et conseiller spécial du président algérien, Saïd Bouteflika aurait déploré une manœuvre de « lobbying » de la part du Maroc, au sein d’une scène médiatique française qu’il estime « infestée » de politiciens, de journalistes et de stars d’origine marocaine, rapporte le site d’information Mondafrique. Celui-ci indique que l’homme politique algérien aurait fait part, à l’abri des micros, de sa désapprobation auprès de l’un des conseillers de François Hollande.

D’autres personnalités algériennes auraient également fait montre de leur irritation envers la « marocanisation » de la scène politique hexagonale, d’après le site.

Audrey Azoulay, symbole de la bi-nationalité et du rapprochement entre le Maroc et la France

Si Alger s’enflamme, c’est que la nouvelle ministre de la Culture de François Hollande n’est autre que la fille d’André Azoulay, ancien conseiller des rois du Maroc Hassan II et Mohammed VI.

Mis à part Audrey Azoulay, Najat Vallaud-Belkacem et Myriam El Khomri, respectivement ministre de l’Education et du Travail, sont les deux autres membres du gouvernement qui possèdent la double nationalité franco-marocaine.

Alger voit ce rapprochement entre l’Hexagone et le Maroc d’un mauvais œil en raison de ses relations tendues avec ce dernier.

Source : http://www.contre-info.com

Voir les commentaires

Quand la christianophobe Ericka Bareigts voulait remplacer les jours fériés catholiques

13 Février 2016, 20:06pm

Publié par Thomas Joly

La nouvelle secrétaire d’Etat à l’Egalité réelle avait fait adopter en 2015 un amendement permettant aux départements d’Outre-mer de remplacer les jours fériés catholiques par des jours fériés « locaux ».         

Le 15 février 2015, a été voté à l’Assemblée un amendement permettant aux préfets des départements d’Outre-mer de remplacer les jours fériés catholiques (lundi de Pâques, l’Ascension, lundi de Pentecôte, l’Assomption et la Toussaint), par de nouveaux jours fériés de leur choix.

Portée par la députée de La Réunion et nouvelle secrétaire d’Etat à l’égalité réelle, Erikca Bareigts la mesure avait été adoptée par la majorité des députés. Le président du groupe socialiste à l’Assemblée avait alors défendu « un amendement de bon sens », tandis que le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, avait révélé les réticences du gouvernement qui considérait « qu'un travail approfondi (devait) encore être mené afin d'aboutir à un consensus aussi large que possible ».

Finalement, l’amendement avait été retiré par la Commission spéciale sur le projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, qui estimait notamment que la mesure ne pouvait être mise en place dans le cadre de la loi Macron.

Source : http://www.valeursactuelles.com

Voir les commentaires

Fabienne Keller (LR) veut taxer l’essence pour financer l’accueil des migrants

13 Février 2016, 19:27pm

Publié par Thomas Joly

Fabienne Keller est sénatrice Les Républicains et conseillère municipale d’opposition à la ville de Strasbourg. Au Sénat, elle est vice-présidente de la commission des finances et de la commission des affaires européennes.

Dans une interview donnée à la radio RCF, pour l’émission « Face aux chrétiens », elle s’est déclarée favorable à la proposition du ministre allemand des Finances Wolfgang Schaüble de taxer l’essence au niveau européen pour financer l’accueil des migrants.

L’auditeur désireux d’écouter en entier cette interview pourra d’ailleurs constater que Fabienne Keller n’a pas été interrogée sur cette question, mais que c’est elle qui a amené le sujet en ces termes (en répondant à une question sur les agressions sexuelles de Cologne) : « Il faut vraiment examiner avec intérêt une proposition très opérationnelle du ministre allemand Wolfgang Schaüble qui dit qu’on devrait taxer le gazole et l’essence et créer une taxe migrants ».

Fabienne Keller a bien précisé que cette taxe devrait être européenne, ajoutant : « C’est une écotaxe, rien d’autre », et qu’avec la baisse du prix du baril de pétrole, cette taxe n’aurait pour conséquence que d’amener à une moindre diminution du prix de l’essence.

Celle qui fut maire de Strasbourg de 2001 à 2008 a également déclaré dans cette émission être favorable à une intégration de l’islam au concordat d’Alsace-Moselle.

Le concordat est un élément du droit local d’Alsace-Moselle, où la loi de séparation de l’Église et de l’État de 1905, date à laquelle l’Alsace-Moselle était allemande, n’est pas appliquée. Les dispositions du concordat, qui prévoient notamment le fait que les ministres du culte soient des salariés de l’État, concernent actuellement quatre religions : catholique, luthérienne, calviniste, israélite.

Bien que l’islam ne fasse actuellement pas partie du concordat, l’existence de celui-ci a permis aux élus UMP de prendre la liberté de financer la Grande Mosquée de Strasbourg durant la décennie 2000, avec une participation de la ville de Strasbourg (quand Fabienne Keller en était maire), du département du Bas-Rhin et de feu la région Alsace, toutes trois alors dirigées par l’UMP.

Fabienne Keller a expliqué que le concordat permet des « relations apaisées et un respect mutuel » entre les religions en Alsace. Elle a proposé, en prenant pour exemple la construction de la Grande Mosquée de Paris, que l’on fasse « une exception [à la loi de 1905], autoriser des financements publics pour qu’il y ait un rattrapage » à l’absence de patrimoine religieux du culte musulman.

Interrogée sur le bilan de Laurent Fabius, elle l’a trouvé bon. Son seul reproche à formuler à l’endroit de Laurent Fabius est son opposition, en 2005, au projet de Constitution européenne.

Pour rappel, en 2013, Fabienne Keller avait voté favorablement à la loi du mariage pour tous au Sénat.

Avec une telle ligne politique, on pourrait presque s’étonner que le président de la République ne l’ait pas proposée comme ministre d’ouverture dans son remaniement gouvernemental.

Fabienne Keller, très proche d’Alain Juppé dans le cadre de la primaire, aura peut-être l’occasion de se rattraper si son champion accède à la fonction suprême en 2017.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Une photo censurée de « migrants » non conforme à la doxa ambiante

13 Février 2016, 19:13pm

Publié par Thomas Joly

Une migrante, un enfant sur le dos, un bébé dans les bras, donnant la main à une petite fille, marchant pieds nus dans et sous la neige, accompagnée par 7 hommes, jeunes et moins jeunes, mais tous semblant forts et bien portant, les mains dans les poches, sous capuches et manteaux, chaussures aux deux pieds ! Le contexte est pathétique, on a froid pour cette femme et ses trois enfants qu’elle porte et entraîne après elle, et on se demande pourquoi les grands gaillards autour d’elle ne lui viennent pas en aide…

Prise dans les Balkans, par un célèbre photographe de l’Associated Press, Darko Vojinovic, le 19 octobre 2015, cette photographie a été totalement ignorée par les mass-media  du système qui pourtant avaient, du pôle nord au pôle sud, d’Orient à Occident, imprimé sur papier glacé ou étalé sur écran télé la photographie du petit Aylan noyé. Pour faire pleurer dans les chaumières sur le sort des pauvres réfugiés en recherche d’un monde meilleur !

On peut se demander pourquoi cette superbe photographie, sortie une fois sur le Daily Mail au milieu de nombreuses autres photographies, a été censurée, oubliée, cachée, mise au placard des belles consciences qui propagent l’information…ou plutôt la désinformation ?

Il suffit de la regarder avec des yeux grands ouverts et non fermés par les écailles du politiquement correct pour comprendre qu’elle n’est pas conforme à la doxa ambiante qui veut nous imposer l’idée de pauvres et gentils migrants, respectueux et patati et patata..., fuyant guerres et famines, futurs Einstein ou Mozart d’un monde occidental en mal de génies!

Cette image, prise sur le vif, par un photographe du système, dévoile le vrai visage de la mentalité  et de l’état d’esprit d’un grand nombre d’immigrés clandestins qui arrivent chez nous : musulmans convaincus et pratiquants pour la plus part, ils n’ont aucun respect des femmes, ne de la leur ni de celle des autres, les faits de Cologne et d’ailleurs, de la Saint-Sylvestre dernière, nous l’ayant démontré amplement.

Pour ne pas réveiller nos mentalités occidentales anesthésiées et endormies face au péril majeur qu’est cette invasion migratoire, nos journaleux vendus aux intérêts des grands groupes industriels et inféodés à l’idéologie sans frontières immigrationiste et mondialiste, continueront à publier de jolies photographies de gentilles familles de migrants, si éloignées de la triste réalité qui frappe et violente une Europe désorientée.

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Remaniement ministériel : on prend les mêmes gamellards et on recommence !

11 Février 2016, 19:04pm

Publié par Thomas Joly

Jean-Marc Ayrault, Premier ministre du gouvernement socialiste de mai 2012 à mai 2014, revient aux affaires… Il est bombardé ministre des affaires étrangères !

Quant à Emmanuelle Cosse, elle prend le portefeuille du logement. Ce ministère est désormais réservé aux gamellards de l’aile gauche du PS (d’abord Duflot – EELV, puis Sylvia Pinel – PRG).
Il faut reconnaître à Cosse un parcours presque parfait. Avant de devenir la Patronne d’EELV, elle commence par militer pour les extrémistes d’Act Up. Puis elle fait un séjour par le magazine pédéraste Têtu, avant de collaborer au journal de gauche radicale, Regards. Il ne manque plus qu’une association antiraciste à son palmarès de gauchiste pour boucler la boucle. Lors des dernières régionales, elle a royalement rassemblé 8,03% en IDF.

Source : http://www.contre-info.com/

Voir les commentaires

Polémique autour du mariage avec des enfants dans les centres pour migrants danois : « C’est leur culture »

11 Février 2016, 10:53am

Publié par Thomas Joly

Le débat sur le mariage avec des enfants dans les centres d’asile fait rage. Dans plusieurs centres du pays des femmes, dès l’âge de 14 ans, vivent avec leur conjoint.

Deux hommes de 28 et 24 ans ont amené leurs femmes de 14 ans. Une mariée est enceinte et a pu voir son époux sous surveillance, tandis que l’autre a été autorisée à tort à vivre avec son mari car la Croix-Rouge croyait que la jeune fille avait 17 ans.

« Mais avant de juger les mariés, il convient de rappeler que les demandeurs d’asile proviennent d’une culture complètement différente, où un mariage peut être le chemin vers la sécurité » a déclaré l'islamiste Oussama El-Saadi, porte-parole de la grande mosquée d’Aarhus.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Quand les anciens du Quai d’Orsay crucifient notre politique étrangère

11 Février 2016, 10:37am

Publié par Thomas Joly

Laurent Fabius quitte donc le Quai d’Orsay pour le Conseil constitutionnel. D’un château l’autre, comme aurait écrit l’un ; d’une sieste à un roupillon, comme aurait dit l’autre.

Foin de mauvais esprit. L’homme est en possession de tous ses esprits, la preuve par son CDD aux Affaires étrangères et ses brillants états de fin de carrière. Un dossier syrien traité avec la maestria qu’on sait ; et l’autre, iranien, rattrapé de près et de peu, par une Maison-Blanche ayant sommé la France de peut-être ne pas trop en faire dans le registre.

Plus sérieusement, le Club des Vingt, aréopage rassemblant la crème des anciens du Quai d’Orsay – dont Roland Dumas et Hubert Védrine, excusez du peu -, vient de signer un passionnant ouvrage intitulé Péchés capitaux : les sept impasses de la diplomatie française.

Une telle initiative n’est pas inédite : un autre bidule du même genre, prénommé « Marly », avait publié pareil brûlot tout aussi fracassant en 2011, en utilisant les ultimes arguments de ce qui demeure des derniers politiciens gaullo-mitterrandiens, de plus en plus isolés en leur propre pays. Pour résumer l’axe majeur du « machin », comme n’aurait sûrement pas dit le général de Gaulle : « La France semble avoir perdu l’indépendance et l’intelligence des situations qui lui donnaient un rôle à part. » Dans le genre jésuite, on ne saurait mieux faire ; mais il doit s’agir de la règle du genre.

C’est après, que le temps se couvre : « La peur croissante du changement et de l’avenir [a poussé] la France à devenir le meilleur élève de la classe atlantique, concurremment avec la servile Grande-Bretagne. » Dans la foulée : « La France n’a plus de politique russe et n’a même pas cherché à en définir une lorsque l’Union soviétique s’est effondrée. » Toujours plus fort quant au Kremlin : « Poutine n’est ni un saint ni le diable que prétend une certaine intelligentsia française qui, prompte naguère à s’émouvoir du sourire d’un Brejnev, le condamne hautement de ne pas être un démocrate selon leur façon. Il est un révisionniste pour lequel la disparition de l’URSS reste une humiliation et une frustration permanentes, arrivées par le comportement des Occidentaux, jugé par lui provocateur. »

Le verdict est sévère, mais plutôt juste et moins crétin que la moyenne.

Pour ce qui est de notre politique vis-à-vis de la Palestine et d’Israël, l’oraison est plus funèbre encore : « La politique française au Moyen-Orient manque à la fois d’objectifs, de visibilité et déroute la plupart de nos interlocuteurs arabes » ; ou de ce qu’il en reste, serions-nous tentés de conclure.

D’ailleurs, et ce en la circonstance, il n’y a pas grand-chose à ajouter. Jamais on n’avait eu une diplomatie élyséenne à ce point alignée sur celle de la Maison-Blanche, politique mise en œuvre – et c’est le comble – par ceux qui se réclament d’une invraisemblable et très rétrospective onction gaullienne.

Et puis, sachant qu’un article se voulant grave doit bien se conclure par une petite note d’humour, on notera que ces « Vingt » n’ont, à aucun moment, dans leur ouvrage, fait état de la COP21, pourtant bâton de maréchal de l’ex-plus jeune Premier ministre de France. Il est un fait qu’après avoir cloué sa politique au pilori, il n’était pas forcément chrétien d’en rajouter au réquisitoire des « Vingt »…

Pauvre Laurent Fabius qui, en 1986, assurait : « Jean-Marie Le Pen pose de bonnes questions, mais y apporte de mauvaises réponses… » La question peut aujourd’hui lui être retournée, lui qui posa si longtemps de mauvaises questions tout en leur apportant les pires réponses qui soient.

Pour un naze tel que l’auteur de ces lignes et ses lecteurs, ça aurait été direct le Pôle emploi. Pour un Laurent Fabius, le Conseil constitutionnel est un assez beau nonos à ronger. Avec plus de moelle que d’os, bien évidemment.

Nicolas Gauthier

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Des internes formés à l’étranger exclus d’hôpitaux français pour incompétence

10 Février 2016, 18:45pm

Publié par Thomas Joly

Plusieurs internes ont été exclus d’hôpitaux français pour cause d’incompétence. La plupart avaient effectué la première partie de leurs études en Roumanie, et grâce à l’équivalence des diplômes européens, étaient revenus en France pour leur stage d’internat. Mais après quelques semaines, ils ont été sortis des services et priés de suivre un stage (rémunéré) de remise à niveau de six mois.

A priori, il n’y a pas eu d’accident car on les a retirés assez vite des services…

Six d’entre eux étaient affectés à l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. Cette exclusion est une première en France.

Encore marginal, le phénomène n’en est pas moins inquiétant. Huit internes en médecine générale, tous formés à l’étranger, ont été exclus de leurs services pour cause d’incompétence. Six d’entre eux – trois Français ayant fait leurs études en Roumanie et trois Roumains ayant commencé leur cursus dans leur pays – étaient affectés à l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, pour leur premier stage de six mois. En novembre, trois avaient été affectés en pneumologie, les trois autres en gastro-entérologie. Mais très vite, leurs tuteurs s’étaient rendus compte qu’ils n’avaient pas le niveau. Ils avaient alors averti le professeur Philippe Jaury, coordonnateur des internes, qui décida de les renvoyer de leurs services. « Ils ne connaissent pas la sémiologie, les signes cliniques. Ils n’ont pas du tout les compétences pour être mis en autonomie comme nos internes qui sont formés en France », explique Philippe Jaury. « Ils ne peuvent pas être de garde dans les hôpitaux, il faut tout vérifier. Je trouve que c’est un danger pour la santé. Vous vous rendez compte que l’interne qui vous soigne, il a eu trois examens classants de fin d’étude. Est-ce que vous pensez que c’est un bon médecin ? », continue le docteur.

Renvoyés, les internes ont été placés dans d’autres hôpitaux pour y être formés pendant six mois, afin d’acquérir des compétences médicales, et pour certains, d’apprendre le français. Mais ils continueront à être payés, précise Jean-François Bergmann, qui accueille l’un de ces étudiants roumains, à Lariboisière, à Paris. « On l’a mis un peu dans un statut intermédiaire où il n’a pas la responsabilité de prescrire ou de faire des comptes rendus », explique-t-il. « Il voit les malades, fait des observations, nous les montre. Il essaye d’apprendre à tous les niveaux mais aujourd’hui, il a le niveau d’un étudiant en milieu de cursus de médecine. » Pour lui, cet étudiant ne sera jamais au niveau dans six mois.

Source : http://www.fdesouche.com/699267-des-internes-formes-letranger-exclus-pour-incompetence

Voir les commentaires

Ne nous trompons pas d'adversaires

10 Février 2016, 10:42am

Publié par Thomas Joly

Tribune libre

Depuis quelques jours, nous assistons à des débats enflammés entre patriotes sur les réseaux sociaux à propos des déclarations bien tièdes et très conformistes du Général Piquemal, suite à sa garde à vue, consécutive à son arrestation samedi par les forces de l'ordre socialiste à Calais.

Je tiens tout d'abord à rappeler que certains ont peut-être fondé bien trop d'espoirs dans un Général retraité de 75 ans qui, enfin, avait décidé de sortir du bois, chose tout à fait louable et courageuse de nos jours, n'hésitant pas à participer à une manifestation interdite par la dictature socialiste. Mais celui-ci n'a jamais prétendu, à ma connaissance, s'ériger en porte-parole de la résistance nationale et patriotique. Saluons donc la prise de conscience de ce haut gradé et traitons-le plutôt comme un allié de la cause nationale, même si lui-même s'est bien maladroitement désolidarisé des patriotes qui ont manifesté avec lui samedi dernier.

Ne détournons pas notre légitime colère à l'égard des véritables responsables de la colonisation migratoire de notre pays, à savoir l'engeance gouvernementale et sa pseudo-opposition acquises toutes deux à la destruction du peuple français par la mise en place du grand remplacement de population, ainsi qu'à la destruction de notre civilisation par la soumission aux traditions culturelles de l'occupant.

Samedi à Calais, la trahison était incarnée par ce petit roquet, directeur de cabinet de la « préfète » du Pas-de-Calais, jappant ses ordres - qu'il recevait paraît-il directement d'un Bernard Cazeneuve écumant - à des policiers et gendarmes décérébrés qui ont pratiqué le gazage et le matraquage des patriotes, avec le même zèle et la même agressivité que nous avons connus lors des « Manifs pour Tous ».

C'est donc dans un état d'esprit combatif et unitaire que nous devons faire face à ces ennemis de la France et de son peuple qui a le droit de vouloir rester lui-même. Ne perdons pas de temps en débats stériles et inutiles, tâchons de réunir tous les patriotes sincères, quelles que soient leurs spécificités, afin d'entreprendre la reconquête nationale et européenne face aux forces mortifères qui souhaitent ni plus ni moins que la disparition de notre civilisation.

Thomas Joly

Secrétaire général du Parti de la France

Voir les commentaires

Loïc Perdriel : « Nous étions à Calais pour montrer que la ville n’appartient pas aux envahisseurs »

10 Février 2016, 09:37am

Publié par Thomas Joly

48 heures après la manifestation de Calais, nous avons enfin des nouvelles de l’organisateur, Loïc Perdriel. Son témoignage sur la manifestation et les agressions policières qui l’ont marquée, est des plus parlants.

Riposte Laïque : Tu avais initié la manifestation de Calais, et avais annoncé ton intention de t’y rendre, même si elle était interdite. Pourquoi cette décision ?

Loic Perdriel : Nous n’acceptons pas que les seuls, à Calais, qui n’auraient pas le droit de manifester seraient les patriotes, quand les « No Borders » et autres envahisseurs ont tous les droits, sans jamais demander d’autorisation. Il fallait donc bien respecter mes engagements et mes convictions. Je me devais d’être exemplaire, en tant que président de Pegida France et organisateur de la manifestation. Notre devoir était d’être présents, et de montrer que cette ville n’appartient pas à ce qui ressemble à une armée d’occupation.

Riposte Laïque : Que s’est-il donc passé, pour toi, ce samedi à Calais ?

Loïc Perdriel : J’ai été repéré dès le début. J’ai subi à plusieurs reprises des contrôles d’identité, y compris sur la route, avant d’arriver. J’ai dû signer un papier attestant de ma présence à ce rassemblement interdit. A 13 heures, devant la Gare de Calais, nous étions bien 400. Nous avons lancé quelques slogans comme « La France aux Français », « Journalistes collabos », « On est chez nous », « Migrants dehors ». Le général Piquemal est arrivé. Il était très entouré. Il donnait une interview où il expliquait à la journaliste qu’il était outré que des militaires tapent sur des Français, et qu’ils devraient avoir honte d’obéir à tels ordres. A la fin de son entretien, le Général a demandé aux manifestants de se disperser, ce que tout le monde se préparait à faire. C’est à ce moment qu’il a été chargé brutalement et scandaleusement. J’étais à côté du Général, j’ai pris un violent coup au visage, et je me suis fait asperger en grosse quantité par la bombe lacrymogène d’un CRS, qui n’avait aucune raison de s’acharner ainsi sur moi. J’étais totalement aveuglé, et j’ai été sauvé d’une arrestation certaine par deux militantes venues du sud, qui m’ont rapidement pris en charge et extrait de la manifestation.

Riposte Laïque : Quelle est la nature de tes blessures, aujourd’hui ?

Loïc Perdriel : J’ai un magnifique cocard à l’oeil droit, qui est presque totalement fermé, et mon oeil gauche est bien brûlé, grâce au CRS. C’est très gênant et un peu douloureux, mais il y a pire.

Riposte Laïque : Quel est ton état d’esprit, vis-à-vis de la police ?

Loïc Perdriel : Avant je soutenais toujours la police de mon pays, quand les forces de l’ordre étaient agressées par des migrants ou autres envahisseurs (j’aime bien ce mot). Dorénavant c’est terminé. Je n’aurai plus jamais le moindre respect vis-à-vis de forces de l’ordre comme celles que j’ai vu à l’oeuvre ce samedi. Il peut leur arriver les pires choses, je m’en fous. Jamais je n’oublierai le 6 février 2016.

Riposte Laïque : Que retiens-tu de ces quinze derniers jours, entre ta demande de manifestation, son interdiction, ton arrestation et les suites qu’elle entraînera ? Plus déterminé que jamais ?

Loïc Perdriel : Nous avons eu la preuve, en quinze jours, qu’il y a dans ce pays deux poids et deux mesures. Entre ceux qui, comme nous, font les demandes dans les règles, et ceux qui s’autorisent dégradations et agressions, sans déposer de demande d’autorisation. Les choses sont claires, nous savons que ce gouvernement est contre les Français, et pour les migrants et leurs soutiens.

J’avais prévu de conclure mon discours, à Calais, par ces mots : « Combien de temps cela peut-il durer ? Il ne faut pas croire que la liberté, le bonheur et la vie sont des cadeaux tombés du ciel. Tout comme nos pères, eux non plus, n’ont pas reçu la France en cadeau, mais ont dû la créer eux-mêmes. Vous pouvez nous persécuter, nous tuer, nous ne capitulerons jamais. Longue vie au mouvement patriotique et vive la France ».

Propos recueillis par Pierre Cassen

Voir les commentaires

Xavier Bertrand favorable à l'emprisonnement des anti-migrants à Calais : la preuve en images

9 Février 2016, 06:55am

Publié par Thomas Joly

Suite au « succès » de l'article où je dénonçais les propos tenus par Xavier Bertrand sur Europe 1 le 4 février, des petits malins de son proche entourage tentent de faire croire que ce serait complétement faux. Voici donc la preuve irréfutable des pulsions liberticides de ce triste individu à l'égard des résistants à l'invasion migratoire.

Voir les commentaires