Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Pour éradiquer le terrorisme islamique, décolonisons et désislamisons la France !

2 Octobre 2017, 05:51am

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

L'assassinat atroce au couteau de deux jeunes filles par un djihadiste nord-africain au cri de « Allah Akbar », ce dimanche 1er octobre à la gare Saint-Charles de Marseille, est un attentat terroriste de plus que subit notre pays sans que nos gouvernants ne daignent s'attaquer aux causes réelles du mal.

Le profil du meurtrier est symptomatique d'un État privé de frontières et de la volonté des autorités publiques de laisser s'installer une immigration de masse sans aucun contrôle. En effet, le barbare islamiste serait un Tunisien en situation irrégulière d’une trentaine d’années. Il avait déjà été interpellé ou condamné en France sous sept identités différentes. Il avait notamment été arrêté ce week-end à Lyon pour un vol à l'étalage, avant d'être relâché.

Carl Lang et Le Parti de la France adressent aux familles des victimes leurs condoléances attristées et s’associent à leur douleur.
 
Le Parti de la France félicite le volontaire réserviste qui a permis la neutralisation du tueur islamiste et appelle à nouveau à la mise en place d’une garde nationale civile de 100.000 hommes et femmes.
 
Il faut être conscient que seul un processus de décolonisation migratoire et de démantèlement des institutions islamistes installées en France permettra de protéger le peuple français du fléau djihadiste. La France est en état de légitime défense !

Refusons la colonisation étrangère et l’islamisation de la France !

 

Voir les commentaires

Le tueur islamiste de la gare Saint-Charles à Marseille a choisi délibérément comme victimes deux Françaises de souche

2 Octobre 2017, 05:44am

Publié par Thomas Joly

C'est clairement sur des critères raciaux et confessionnels que l'ordure islamiste a sauvagement assassiné deux jeunes filles dimanche à la gare Saint-Charles de Marseille. En choisissant deux Françaises de souche parmi la foule bigarrée du lieu, il punissait deux mécréantes à ses yeux.

Il s’agit de deux cousines. Mauranne, 20 ans, était étudiante en troisième année à la fac de médecine de Marseille, et était originaire d'Eguilles, dans le pays d'Aix. Sa cousine Laura, 21 ans, était quant à elle étudiante en école d'infirmière et vivait à Rilleux-la-Pape, près de Lyon. Cette dernière était venue à Marseille pour passer le week-end avec sa cousine.

Voir les commentaires

Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !

2 Octobre 2017, 05:34am

Publié par Thomas Joly

Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !

L'auditorium de l'Espace Jean Monnet de Rungis était comble hier après midi lorsque Jean-Marie Le Pen, invité à la 11e journée nationale et identitaire organisée par Synthèse nationale, a prononcé son discours de rentrée. Près de 1.500 amis de la revue, une affluence record, sont en effet venus assister à cette réunion.

Très attendue, l'intervention du Président d'honneur du Front national a été précédée par celles d'Alain Escada (Civitas), Pierre Vial (Terre et peuple), Massimo Magliano (ancien dirigeant du MSI venu de Rome), de Carl Lang (Parti de la France) et, bien sûr, de Roland Hélie, Directeur de Synthèse nationale.

Avant, plusieurs tables rondes s'étaient tenues au cours desquelles une quinzaine d'intervenants purent s'exprimer sur le combat pour l'identité ou encore sur les initiatives militantes. Plus de cinquante stands étaient dressés dans les halls, ce qui donna l'occasion au public de rencontrer les différentes maisons d'éditions non conformistes, les artistes et les associations, mouvements et partis qui font la richesse de notre camp.

Voir les commentaires

Marseille : un clandestin tunisien massacre à coups de couteau deux jeunes femmes en hurlant « Allah Akbar ! »

2 Octobre 2017, 05:02am

Publié par Thomas Joly

Un islamiste tunisien a égorgé une une jeune femme en pleine rue à la gare Saint-Charles de Marseille et en a poignardé une autre à mort. Le terroriste a hurlé « Allah Akbar ! » en commettant son forfait. Un militaire du dispositif « Sentinelle » a abattu ce chien galeux mais hélas trop tard...

L'État Islamique a immédiatement revendiqué l'attaque. Dans une ville islamisée comme Marseille, il est certain que les terroristes potentiels ne manquent pas.

Voir les commentaires

Le baron breton de la drogue est franco-israélien et s'est fait arrêté aux États-Unis

30 Septembre 2017, 11:25am

Publié par Thomas Joly

C’est à Plusquellec, petite commune costarmoricaine de 500 habitants, que résidait Gal Vallerius. Un décor inhabituel pour une histoire qui l’est tout autant : à la fin du mois d’août, ce Franco-Israélien de 35 ans a été arrêté à son arrivée à Atlanta, en Géorgie, alors qu’il se rendait à un concours international de barbe à Austin (Texas). La justice américaine le soupçonne d’avoir tenu « un rôle essentiel » dans un des plus grands supermarchés de la drogue en ligne, Dream Market.

L’affaire a été révélée, mardi 26 septembre, par le Miami Herald, une semaine après le dépôt du dossier auprès d’un tribunal de Floride. Une enquête préliminaire a également été ouverte en France, le 1er septembre, par la direction interrégionale de la police judiciaire, a appris Le Monde auprès du parquet de Saint-Brieuc. « Notre point de départ est en soutien des enquêteurs américains », par l’intermédiaire « du magistrat de liaison Interpol de Hollande », précise le parquet. L’homme était jusqu’ici « absolument passé à travers tous les radars judiciaires, il était totalement inconnu sur le territoire national ».

Le trentenaire, nommé OxyMonster sur Internet, est décrit comme « un baron de la drogue ». Une fois n'est pas coutume, le malfrat n'a pas profité de sa nationalité israélienne pour s'échapper en Terre Sainte où nombre de criminels internationaux coulent des jours paisibles sans être extradés.

Source : http://fdesouche.com

Voir les commentaires

« Mineurs étrangers isolés », un gouffre financier

30 Septembre 2017, 07:09am

Publié par Thomas Joly

Hautes-Alpes, 3e département le moins peuplé de France. Ça ne va pas durer ! Son président, Jean-Marie Bernard, interviewé par Le Figaro, tire la sonnette d’alarme : le flux de migrants explose. En particulier celui des mineurs.

« D’un rythme de 50 mineurs étrangers par an, nous somme rapidement montés à une prise en charge de 50 mineurs par mois. Et ce volume ne cesse d’augmenter. » Réquisition d’hôtels ou de centres d’hébergement associatif, recrutement de travailleurs sociaux : côté chiffre d’affaires et création d’emplois, certains crient « hourra » ! Sauf que, côté finances publiques dilapidées, cela nous donne plutôt envie de hurler.

« À la fin de l’année, le département aura versé 2,5 millions d’euros pour tout traiter, quand d’ordinaire nous dépensions seulement 100.000 euros », poursuit-il, visiblement très préoccupé par cette dérive. Et il juge utile de rappeler que l’aide sociale à l’enfance « n’a pas été inventée pour absorber les flux migratoires ». On ne le lui fait pas dire…

Conséquences ? Le département se voit désormais contraint de s’endetter pour payer le RSA, quand il devrait incomber à l’État. Bref, quand le président additionne tout ce que ledit État doit au département, il arrive à la somme faramineuse de 17 à 20 millions d’euros qui « [leur] manque en fin d’année ». Encore plus faramineux : « En dix ans, la facture impayée atteint ici 120 millions d’euros ! »

Il faut dire, à propos de ces mineurs ou « pseudo-mineurs », qu’ils sont drôlement briefés par France terre d’asile. Sur leur site, ils n’ont que des droits, énumérés en long, en large et en travers. De « la présentation légale » à « l’asile » en passant par leurs droits à « la santé », à la « scolarité », à leur « droit de séjour » et leur droit à « une carte vie privée et familiale » jusqu’à la possibilité de demander un retour volontaire (pour lequel existent des aides financières), il ne manque rien sauf… les devoirs.

Mieux : le Conseil de l’Europe vient de publier un rapport préconisant l’instauration de « la présomption de minorité » ! Plus question de les soumettre « contre leur gré » à des examens médicaux qui prouveraient qu’ils n’ont pas 12 mais 30 ans – ceci n’est pas dans le rapport -, tests osseux, dentaires et de maturité sexuelle doivent donc être réduits au minimum, précise soigneusement ce fameux Conseil.

De la présomption de minorité à la certitude de majorité sans preuve, il n’y a qu’un pas. En 2015, un collectif – Michèle Barzach, ancien ministre de la Santé et de la Famille en tête – les jugeant « humiliants » signait une pétition pour les interdire purement et simplement.

Ah, sûr que ces régions qui ont vu débouler des minots que leurs parents ont laissés partir apparemment sans broncher revivent, comme dirait Attali ! En Bretagne, par exemple, il y en a, de l’ambiance ! « À Rennes, la police interpelle quasiment chaque nuit un mineur étranger pour des faits de délinquance », écrivait Le Télégramme, le 13 septembre dernier, dans un article intitulé « Mineurs délinquants. La cote d’alerte en Bretagne », déjà évoqué dans ces colonnes. le 13 septembre dernier. D’ailleurs, en guise de récompense – enfin, c’est ce que penseraient les esprits mal tournés -, l’État a annoncé 6,5 millions d’euros pour les départements croulants sous ces nouveaux arrivants…

Y aura-t-il un futur candidat à la présidence qui aura le cran de mettre un terme, pour y voir clair, pour commencer, à l’immigration ? Et, si cela ne suffisait pas à retrouver la paix, qui aurait les « cojones » de parler de remigration ? Après tout, vous en connaissez beaucoup, vous, des personnes qui retiennent chez elles des gens qui se conduisent mal ?

Caroline Artus

Source : http://www.bvoltaire.com

Voir les commentaires

Huée par le public, Christine Angot, en rage, quitte le plateau d'ONPC pour se réfugier dans sa loge et faire une crise de nerf

29 Septembre 2017, 05:54am

Publié par Thomas Joly

D'après l'Express, la nouvelle chroniqueuse de l'émission de France 2 On n'est pas couché a dû quitter le plateau sous les huées du public durant l'enregistrement de l'émission, avant de faire une crise de nerfs dans sa loge.

L'enregistrement de l'émission On n'est pas couché animée par Laurent Ruquier sur France 2 ne n'est pas déroulé comme prévu. La chroniqueuse Christine Angot, qui a remplacé Vanessa Bugraf en début de saison, a déserté le plateau avec fracas après avoir été huée par le public, nous informe l'Express

L'incident, qui a eu lieu dans la soirée du 28 septembre, s'est déroulé après un violent échange avec Sandrine Rousseau, auteur d'un ouvrage portant sur l'agression sexuelle dont elle aurait été victime de la part de l'élu écologiste, Denis Baupin.

Après avoir expliqué avoir envie de donner aux femmes des outils pour se faire entendre, Sandrine Rousseau a été prise à partie par la chroniqueuse. 

« Je vous interdis de dire ce que vous dites ! Vous ne pouvez pas parler au nom de toutes les femmes, vous auriez dû dire "je" », a alors asséné Christine Angot, elle même victime d'inceste lorsqu'elle était enfant, avant d'être huée par le public. 

C'est alors que les choses ont dégénérées. La chroniqueuse a jeté ses feuilles et son verre d'eau, tout en quittant le plateau avec rage. Réfugiée dans sa loge, elle y serait restée plus de 20 minutes à hurler et pleurer avant d'accepter de revenir reprendre le tournage.

Source : http://francais.rt.com

Voir les commentaires

Résistance à l'installation de migrants à Ouistreham : le Parti de la France dans la presse !

29 Septembre 2017, 05:41am

Publié par Thomas Joly

Alors que de pseudo-réfugiés érythréens et soudanais sont de plus en plus nombreux à déambuler dans Ouistreham et que de nombreux gendarmes (y compris un hélicoptère) sont mobilisés en permanence pour les évacuer de la zone d'embarquement du Ferry, des communistes et des bobos rassemblés sous le nom "collectif caennais de solidarité réfugiés" essaient d'empêcher les riverains excédés de s'exprimer !

Les détails sont dans cet article de Tendance Ouest, où notre délégué départemental Bruno Hirout a été interrogé pour donner son sentiment sur cette incroyable situation.

Pour soutenir le Parti de la France, se renseigner ou nous rejoindre, écrivez-nous à l'adresse calvadospdf@gmail.com !

Source : http://www.pdf14.com

Voir les commentaires

Carl Lang : « L'ISF selon Macron, c'est taxer le patrimoine des familles et détaxer tout le reste. C'est la finance contre la propriété »

29 Septembre 2017, 05:37am

Publié par Thomas Joly

Carl Lang, Président du Parti de la France, réagit à la réforme de l'ISF souhaitée par Emmanuel Macron.

Voir les commentaires

Danièle Obono s’oppose à la fermeture des mosquées extrémistes

29 Septembre 2017, 05:36am

Publié par Thomas Joly

Pourquoi donner pouvoir au préfet de fermer des lieux de culte qui provoquent des actes de terrorisme ou en font la propagande ? La députée insoumise Danièle Obono ne comprend pas. Elle s’insurge ! Et la voilà lisant un passage de l’Ancien Testament afin de démontrer la dangerosité de toutes les religions. Et puis, d’abord, le facteur de la religion chez les terroristes est extrêmement marginal, affirme-t-elle. Aucun médecin sur les bancs de l’Assemblée… La pauvre fille est livrée à ses tourments sans aucune assistance psychologique, sous les yeux effarés des rares députés présents. Le moment est pénible.

Nous avions bien compris que les islamistes n’avaient rien à voir avec l’islam ; il faut désormais intégrer qu’ils n’ont, en plus, aucun lien avec quelque religion que ce soit. Il pourrait s’agir d’un regroupement de philatélistes ou de fans de Florent Pagny… La police enquête.

L’humoriste-députée s’est engouffrée dans l’hypocrisie de la proposition qui parle de « lieux de culte ». Tu parles… Le refus d’employer le mot exact dénote, à lui seul, la timidité du combat. Pourquoi pas des lieux, tout court ? Mais Danièle Obono n’est pas dupe. Elle a bien compris que, ô injustice affreuse, seules les mosquées étaient dans le collimateur… Ah ah… On ne la lui fait pas. Et pourquoi s’en prendre particulièrement à ces hauts lieux du pacifisme (qu’elle fréquente assidûment), alors que temples, églises et synagogues sont de véritables bombes à retardement (raison pour laquelle elle n’y va pas) ? Bref, la santé mentale de notre brave insoumise ne s’améliore pas. Dans un sketch précédent, elle avait donné quelques signes d’inquiétude en minimisant le harcèlement de rue dans les quartiers à forte fréquentation migratoire… La maladie est chronique.

Dans l’Hémicycle de la sacro-sainte République, il est donc permis à un élu de s’opposer à la fermeture de lieux inspirateurs de tueries sans qu’il n’encoure la moindre sanction… Aucun député présent ne bronche. Christian Jacob secoue la tête, Manuel Valls paraît dubitatif et les autres somnolent… Le parti des insoumis à la vérité a de beaux jours devant lui.

Jany Leroy

Source : http://www.bvoltaire.com

Voir les commentaires

Winnie Mandela : « La métaphore "nation Arc-en-Ciel" pour qualifier l’Afrique du Sud est un mythe total »

29 Septembre 2017, 05:26am

Publié par Thomas Joly

Même cette vieille communiste haineuse de Winnie Mandela reconnait que l'Afrique du Sud présentée comme une nation harmonieuse multiraciale depuis la fin de l'apartheid par les médias occidentaux n'existe que dans leur imagination.

L’archevêque Desmond Tutu a inventé une métaphore célèbre pour qualifier l’Afrique du Sud postapartheid : la Rainbow Nation, la « nation Arc-en-Ciel ». Vous y croyez ?

« Non. D’abord parce que les couleurs de l’arc-en-ciel ne se mélangent pas et qu’il n’existe parmi elles ni la couleur noire ni la blanche. La comparaison n’a donc pas de sens. Ensuite parce qu’il s’agit depuis le début d’un mythe total auquel les dirigeants de l’époque ont voulu nous faire croire. C’était un vœu pieux qui n’a jamais correspondu à la moindre réalité. »

Source : http://fdesouche.com

Voir les commentaires

Les enfants qui ont survécu aux « psy » ne peuvent plus blairer la Gauche

29 Septembre 2017, 05:20am

Publié par Thomas Joly

Le destin des enfants pauvres mais doués est non seulement compromis par leurs parents déséquilibrés mais aussi par l’armada des formateurs « à l’écoute », des pédago-psycho, souvent des femmes, et des femmes de gauche, qu’ils ne peuvent souvent plus supporter dès l’âge de 17 ans.

Voir les commentaires

La leçon de Gérard Depardieu aux végans

28 Septembre 2017, 19:43pm

Publié par Thomas Joly

Quand Donald Trump et Kim Jung-un ne menacent pas de se crêper le chignon à grands coups de bombes de laque dans la joute capillaire qu’on sait, il s’en passe de bien belles en ce vaste monde. Tenez, rien qu’à Vendôme, dans le Loir-et-Cher, ce mardi dernier. Il est 18 heures 15 quand une vingtaine de militants de l’association 269Life Libération animale s’installent pour une « Nuit debout » devant les abattoirs locaux, histoire « d’attirer l’attention publique sur le sort que l’humanité réserve aux animaux ».

En face, des éleveurs s’affairent autour de leurs barbecues. Ils vont bientôt casser la croûte et ça sent bon la viande grillée à point. Et les mêmes de préciser : « Ce n’est pas de la provocation. Il s’agit juste de rappeler que la viande n’est pas du poison. » Entre les deux factions, une quinzaine d’argousins de service qui doivent se demander s’il s’agit de lard ou de cochon ; ou d’une retraite aux flambeaux, une certaine Solenn, végane depuis dix ans et « référente » locale de 269Life Libération affirmant sans rire : « Nous sommes ici pour une veillée nocturne, un moment solennel pour rendre hommage aux trois millions d’animaux tués par jour en France. »

À se demander si la nécessaire et louable protection des animaux, auxquels on doit un respect proportionnel au plaisir qu’ils nous donnent au palais, n’est pas chose trop sérieuse pour l’abandonner à de tels gâte-sauce.

Car 269Life Libération, association créée en 2012 en Israël, à l’initiative de Sasha Boojor et Maria Hope – déjà, rien que ces noms… –, que voilà de drôles d’oiseaux. Sur leur site, on apprend : « Les animaux ne nous appartiennent pas, telle est l’origine de notre combat : faire d’eux non plus des marchandises dont nous jouissons mais des individus libres au sein d’une société plus juste. On ne mange pas de la “viande”, on dévore le corps d’un être innocent assassiné qui voulait vivre. »

Indubitablement, c’est une façon d’envisager les choses. Qui paraît même contaminer jusqu’au journaliste de La Nouvelle République qui titre sur les « pro-viande » et les « anti-viande », comme si les plaisirs de la table et la civilisation de la gastronomie n’étaient plus qu’optionnels, au même titre que bretelles ou fixe-chaussettes… D’une dinguerie l’autre, inutile de préciser que l’industrialisation de la paysannerie est une catastrophe de chaque jour, alimentaire, sociale, économique et gustative, qui plus est.

Alors, qui d’autre que l’immense Gérard Depardieu pour incarner une pincée de bon sens dans cette tambouille de brutes et ainsi conclure : « Quand tu as éprouvé cette attente respectueuse à l’égard de la terre et de ce qu’elle produit, tu ne peux être que juste, honnête et généreux dans ta cuisine. Quand je fais du veau, je sais comment il est, je l’ai choisi, il y a une curiosité, presque un bouche-à-oreille entre l’animal et moi. Pareil pour un porc, il faut le tuer comme tu l’aimes et comme tu vas le manger. Comme tu vas aimer le partager. Un porc, moi, je le caresse, je lui parle deux heures avant de le tuer, ensuite je l’assomme, je le saigne, il n’y a aucun cri. »

Ce poète est aussi un homme de bien.

Nicolas Gauthier

Source : http://www.bvoltaire.com

Voir les commentaires

Macron en Sorbonne : le théologien de l’européisme

28 Septembre 2017, 17:50pm

Publié par Thomas Joly

Emmanuel Macron voulait parler de l’Europe et « venir en parler à la Sorbonne a beaucoup de sens », a-t-il déclaré au début de son sermon sur la montagne Sainte-Geneviève, mardi soir. Un discours-fleuve d’une heure et demie que l’on pourrait comparer à nos billets de banque en euros : de jolies figures de style semblables à ces figures architecturales, hors du temps et de l’espace, représentées sur les coupures de notre monnaie.

Au fond, Emmanuel Macron, qui « veut incarner l’audace d’un projet », comme le titre Ouest-France, nous livre la vision d’une Europe désincarnée. Lisez son discours, vous verrez qu’il peut s’appliquer à n’importe quel ensemble de pays en voie de fédéralisation. Tout est plaquage, superficiel, artificiel. Cela a « beaucoup de sens », dit le jeune Président à une jeunesse à qui l’on laisse entendre qu’avoir des racines serait ringard. Mais comment ne pas souligner les détournements de sens, les approximations historiques, les silences aussi ? La Sorbonne : « Ce fut d’abord une idée. Une idée portée par quelques érudits qui construisaient leur avenir assis sur de la paille », nous dit le Président. Quelle est cette idée ? Le Président-philosophe se garde bien de nous le dire. Il évoque bien le nom de Robert de Sorbon, fondateur au XIIIe siècle de cette institution, mais omet de préciser que Sorbon était avant tout un théologien et que sa fondation fut d’abord un projet porteur de verticalité, comme on dit aujourd’hui. En clair, un projet chrétien. Pas un projet de marché unique de la connaissance ! Cette manie de s’approprier les figures de l’Histoire pour les faire entrer bien comme il faut dans le moule de la bien-pensance d’aujourd’hui…

Un discours-fleuve, donc, et des mots qu’Emmanuel Macron ne prononcera pas. Tabou : racines chrétiennes, nations, patries… Il y parle des « peuples », « nos peuples », formules qui permettent de s’affranchir de cette satanée réalité d’État-nation qui n’en finit pas de nous coller aux basques comme le sparadrap du capitaine Haddock.

Autre mot tabou : l’islamisme, même qualifié de « radical » ou « politique ». Pas une seule fois, en effet, ce mot n’est employé lorsque le Président aborde la question des menaces qui pèsent sur l’Europe. Il évoque bien « l’Internationale du terrorisme » et, sur ce point, entretient d’ailleurs une double illusion en déclarant : « L’Europe de la sécurité doit être notre bouclier. Ils s’infiltrent partout en Europe, leurs ramifications sont là ; c’est donc ensemble que nous nous devons d’agir. De la prévention à la répression. » Illusion que de laisser croire que cet ennemi serait uniquement un ennemi extérieur (Daech a bon dos !). Illusion que de laisser croire que l’Europe est la seule solution.

En revanche, le discours d’Emmanuel Macron se fait étonnamment plus précis lorsqu’il s’agit de désigner ce qui est sans doute pour lui son principal – pour ne pas dire unique – ennemi. Évoquant les faiblesses de l’Europe, il déclare : « La voici aujourd’hui plus fragile, exposée aux bourrasques de la mondialisation telle qu’elle va, et même ce qui sans doute est pire, à des idées qui se présentent comme des solutions préférables. » Et de nommer, pour le coup sans tabou, ces idées : « nationalisme, identitarisme, protectionnisme, souverainisme de repli ». Sans tabou ni retenue, Emmanuel Macron se permet même de jeter en pâture dans un amphithéâtre, qu’on imagine gagné à sa cause, en le nommant explicitement, le Front national, « nourri de cela » (la détestation de l’Europe).

Emmanuel Macron s’est donc affirmé en Sorbonne comme un parfait et très orthodoxe théologien de l’européisme. Il ne lui reste plus qu’à en devenir le pape. Les choses se feront sans doute un jour en conclave, à l’abri des regards de « nos peuples »

Georges Michel

Source : http://www.bvoltaire.com

Voir les commentaires

Dimanche 1er octobre, tous à Rungis pour la XIe Journée nationale et Identitaire de Synthèse Nationale !

27 Septembre 2017, 05:58am

Publié par Thomas Joly

Dimanche 1er octobre, tous à Rungis pour la XIe Journée nationale et Identitaire de Synthèse Nationale !
Dimanche 1er octobre, tous à Rungis pour la XIe Journée nationale et Identitaire de Synthèse Nationale !
Dimanche 1er octobre, tous à Rungis pour la XIe Journée nationale et Identitaire de Synthèse Nationale !
Dimanche 1er octobre, tous à Rungis pour la XIe Journée nationale et Identitaire de Synthèse Nationale !
Dimanche 1er octobre, tous à Rungis pour la XIe Journée nationale et Identitaire de Synthèse Nationale !

Le Parti de la France invite ses militants et sympathisants à participer à la XIe Journée nationale et identitaire de Synthèse Nationale organisée dimanche 1er octobre à Rungis.

Interventions de Carl Lang, Président du PdF, Roger Holeindre, Vice-Président du PdF, Jean-Claude Rolinat, membre du Bureau Politique du PdF.

Thomas Joly, Secrétaire général du PdF, tiendra le stand du Parti avec des militants.

Jean-Marie Le Pen sera également présent et prendra la parole vers 15h.

Voir les commentaires