Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Macron peut quelquefois avoir raison…

27 Janvier 2020, 06:28am

Publié par Thomas Joly

De la même façon qu’une horloge en panne donne malgré tout la bonne heure deux fois par jour, Emmanuel Macron avait raison quand il prononça sa phrase désormais célèbre et surtout révélatrice de son état d’esprit progressiste : « Il n’y a pas de culture française. »

Sans doute avait-il été informé par ses services de renseignements sondagiers que, n’en déplaise au Gaulois José Bové, notre pays de grande culture gastronomique était dorénavant le premier consommateur de hamburgers dans le monde (après l’indétrônable oncle d’Amérique), de même que le premier pays mangeur de pizzas. Il est dommage que l’étude ne se soit pas également étendue à la dévoration de couscous, de tacos, de poulet mafé, de kébabs et autres nourritures transfrontalières délicatement cosmopolites… en particulier chez notre jeunesse en jachère. Les résultats n’auraient fait que corroborer ce que notre nez et nos yeux décelaient déjà.

En ce mois de janvier 2020, nous venons d’apprendre que, parmi les dix albums les plus vendus l’année passée (ou les plus téléchargés, ou les plus piratés… on ne sait plus comment catégoriser), ne figuraient pas moins de cinq œuvres de rap. Et les journalistes extasiés de Radio France de commenter, à l’acmé du bonheur : « Le rap est devenu un genre musical majeur en France. »

Oui, Macron avait raison… à une légère nuance près : « Il n’existe pas de culture française », disait-il. Plus précisément, il aurait dû dire, s’il avait daigné se contredire sur le fond : il n’existe plus de culture française car, lentement mais sûrement, nous avons enfin réussi à effacer tous les obstacles obsolètes et racornis qui pouvaient encore faiblement s’opposer à la plus bénéfique fluidité culturelle… pour le bien de toutes et de tous.

Et que vive le vivre ensemble !

Frédéric Sahut

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

« Algérie : Macron persiste, signe et s'enfonce dans la repentance »

27 Janvier 2020, 06:18am

Publié par Thomas Joly

Jean-François Touzé, Délégué général du Parti de la France, réagit aux nouveaux propos délirants d'Emmanuel Macron sur l’œuvre coloniale française en Algérie.

 

Voir les commentaires

Fermeture du bouge crasseux des antifas parisiens

27 Janvier 2020, 06:16am

Publié par Thomas Joly

Aucune raison « politique », assure la préfecture de police de Paris. Toujours est-il que le bar Le Saint-Sauveur, situé dans le quartier de Ménilmontant, dans le XXe arrondissement de Paris, a écopé d'une fermeture administrative du 21 au 30 janvier, selon Le Monde.

En cause, notamment, le bruit causé par les clients et la musique de l'établissement, les soirs de week-ends. « Ils nous ont demandé qu’il n’y ait pas plus de cinq personnes devant le bar, c’est impossible en fin de semaine », explique au journal le propriétaire des lieux, Julien Terzics. Le quotidien dit de l'homme qu'il est « une figure de l’antifascisme parisien. Ancien chef des Redskins de la capitale, il a longtemps exercé une forte influence sur le milieu militant 'antifa'. »

« Cette fermeture va me coûter 15.000 euros, je ne les ai pas », poursuit Julien Terzics, percevant « une mesure politique pour nous faire fermer ». La préfecture nie toute décision « politique », et ajoute : « La mesure a été prise en raison du tapage nocturne par bruits de musique et de clientèle constatés à plusieurs reprises malgré des rappels à la réglementation ». « La police fait son travail dans le cadre des textes en vigueur, de façon neutre et républicaine. Elle est là pour assurer le respect et la tranquillité publique, sous le contrôle du juge », dit-elle encore.

Source : http://valeursactuelles.com

Voir les commentaires

Compte-rendu de la galette des rois du PdF Aquitaine (25/01/20)

26 Janvier 2020, 18:03pm

Publié par Thomas Joly

Compte-rendu de la galette des rois du PdF Aquitaine (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Aquitaine (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Aquitaine (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Aquitaine (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Aquitaine (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Aquitaine (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Aquitaine (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Aquitaine (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Aquitaine (25/01/20)

Samedi 25 janvier s'est déroulée à Bordeaux la traditionnelle galette des rois de la section Aquitaine du Parti de la France.

Pour cette occasion, Bruno Hirout, secrétaire général du parti a fait le déplacement depuis le Calvados pour soutenir les militants locaux, pour intervenir sur l'actualité du Parti de la France, sur ses objectifs et sur les raisons et l’utilité de son existence.

Alain de Peretti, Président de Vigilance Halal, a également fait une intervention sur le thème de l'engagement politique et du militantisme nationaliste.

Parmi les convives, on notera la présence de Guy Jovelin, délégué du PdF pour l'Occitanie et membre du bureau politique et de Quentin Douté, conseiller national.

A l'issue des prises de parole, les participants ont pu échanger autour de quelques verres de cidre et de galettes des rois faites par un sympathisant.

Voir les commentaires

Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)

25 Janvier 2020, 20:19pm

Publié par Thomas Joly

Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)
Compte-rendu de la galette des rois du PdF Picardie (25/01/20)

Samedi 25 janvier s'est déroulée à Amiens la traditionnelle galette des rois de la section picarde du Parti de la France.

Fiorina Lignier était à cette occasion l'invitée du Parti de la France. Elle est revenue sur la révolte des Gilets jaunes et la perte de son œil suite à un tir de LBD par la police politique d'Emmanuel Macron.

Thomas Joly est lui intervenu sur l'actualité tant du Parti de la France que nationale et internationale.

A l'issue de la prise de parole du Président du Parti de la France, et après quelques questions de l'assistance, les participants ont pu déguster une galette des rois accompagnée d'un verre de cidre breton.

Parmi les convives, on notera la présence de Marie-Claire Bouvet, Conseillère municipale d'Amiens, et de Caroline Christa-Bernard, témoin de la tuerie islamiste du Bataclan.

Voir les commentaires

Non cette République n'est pas une dictature, mais elle est un totalitarisme

25 Janvier 2020, 12:08pm

Publié par Thomas Joly

« Essayez la dictature, et vous verrez »... En tentant maladroitement de se dédouaner des accusations dictatoriales portées contre sa pratique du pouvoir, Emmanuel Macron prend le risque que les Français, qui espèrent et attendent l'avènement d'un régime fort pour le  Salut national, lui répondent : « Chiche » !

Non, en effet, la France n'est pas une dictature.

Une dictature suppose une autorité, une direction, une vision de long terme que l'on chercherait vainement dans ce marécage institutionnel, ce cloaque idéologique et cette lise politique fondée sur la mystification et les combinaisons de hasard qu'est, depuis son commencement, la Ve République.

Mais, s'il n'est pas une dictature, ce régime est bien un totalitarisme. Totalitarisme d'une caste oligarchique toute entière habitée d'un seul dessein : conserver coûte que coûte le pouvoir ; totalitarisme de la finance, du libre échangisme et de l'argent-roi ; totalitarisme du fiscalisme et de la bureaucratie sclérosante ; totalitarisme du progressisme sociétal et de l'accomplissement migratoire ; totalitarisme, par un paradoxe qui n'est que d'apparence, du laxisme et du laisser-faire ; totalitarisme de la déconstruction sociale ; totalitarisme, enfin, de la bien-pensance et du politiquement correct livrant au lit de Procuste toute affirmation non conforme.

Macron, hologramme de ses mandants, en est la représentation la plus achevée.

Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France

Voir les commentaires

Municipales : Adrien Rondini part sous les couleurs du Parti de la France à Port-de-Bouc (13)

24 Janvier 2020, 18:47pm

Publié par Thomas Joly

Ancien candidat du Front National aux élections cantonales à Vitrolles (13) où il avait obtenu plus de 41 % des suffrages, Adrien Rondini mène une liste de droite nationale à Port-de-Bouc (13) où le Rassemblement National ne sera pas présent.

À noter que le RN avait dépassé les 50 % sur cette commune lors des dernières Européennes.

Cette fois le camp national se présente pour gagner avec la liste d'Adrien Rondini. Il se présente sous l'étiquette du Parti de la France.

Voir les commentaires

Mélenchon dénonce les 1 % les plus riches dont il fait partie

24 Janvier 2020, 06:19am

Publié par Thomas Joly

C’est devenu un rituel : chaque année, avant le forum économique de Davos, l’ONG Oxfam publie, à grand renfort de communication, un rapport décapant calibré pour faire les gros titres de la presse et susciter des torrents d’indignation.

Mais qui et combien sont-ils, ces ultra-riches ? C’est là qu’une plongée dans la tambouille statistique concoctée par l’ONG vaut le détour. Jean-Luc Mélenchon, par exemple, l’un des premiers à s’indigner après la publication du rapport, figure lui-même tout au sommet de la pyramide !

Selon la méthodologie retenue par l’ONG et le Crédit Suisse, on entre dans le club très fermé des 1 % les plus riches à partir de 1 million de dollars de patrimoine… Ce qui équivaut au patrimoine déclaré par le leader de La France insoumise dans sa déclaration de ressources transmise à la HATVP en 2017.

Source : http://news.suavelos.eu

Voir les commentaires

Président de la République à Jérusalem : méfiez-vous des contrefaçons

24 Janvier 2020, 06:05am

Publié par Thomas Joly

Dans la série « Emmanuel Macron fait son intéressant », l’Élysée nous propose aujourd’hui l’épisode « Je refais Jacques Chirac à Jérusalem ». Même décor, même bain de foule, même agacement. Accent anglais façon « My tailor is rich ». La scène est à s’y méprendre. L’Institut national de l’audiovisuel a peut-être demandé un remake de la séquence. Au fil du temps, les images s’altèrent. Il était temps de donner un coup de jeune à cette archive.

Mentalement, le chef de l’État s’était préparé : « Ah, que je suis énervé comme Jacques Chirac ! » « Oui, on a compris. Sois sobre, Emmanuel », lui glisse à l’oreille son épouse. « Maintenant, il faut que tu travailles ton « Casse-toi pauv’ con » pour le prochain Salon de l’agriculture.

Était-ce un hommage au Président défunt, un coup de com’ raté ou bien le début d’une série de « remakes » des coups d’éclat de la Ve République. BFM TV s’interroge. Les journalistes ne reconnaissent pas leur chouchou faisant le pitre dans les rues de Jérusalem. Faut-il s’attendre à un « Vive le Québec libre » sur le perron de l’Élysée ? Un discours sous la douche à la manière de François Hollande ? Pour apporter à son image une dimension culturelle, Emmanuel Macron pourrait s’en aller flâner dans les librairies du faubourg Saint-Germain désormais remplacées par des boutiques de prêt-à-porter… « Vous avez reçu le dernier Balzac ? »

Curieux personnage qui ne semble pas avoir conscience du ridicule de sa prestation. Incartade surjouée, trop longue, pas assez pétaradante. « Ah non, c’est un peu court, jeune homme ! » aurait déclamé Chirac travesti en Cyrano. « On pouvait dire bien des choses en somme. Tenez : « What do you want? I go back to my Vélib’! »

Certains imaginent que l’artiste a peut-être été influencé par la reprise de l’opération pièces jaunes par son épouse. Habité par le rôle. Mari de Bernadette de la tête aux pieds. Où s’arrêtera cette pulsion chiracophile ? Raffarin est dans les starting-blocks. Villepin prêt à bondir. Un coup de chiffon sur Alain Juppé et voilà un gouvernement clé en main, prêt à régler le dossier des retraites.

Interrogé au sujet de cette incartade, Emmanuel Macron jure sur la tête de Castaner qu’elle n’était pas préméditée. Il s’agirait donc d’une réminiscence spontanée. Une réincarnation passagère. Un spasme républicain ! Encore deux ans avant le syndrome giscardien du « Au revoir » mélodramatique. Sera-t-il prêt ?

Jany Leroy

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Municipales : le Parti de la France soutient Marie-Claude Bompard, maire sortante de Bollène (84)

23 Janvier 2020, 18:32pm

Publié par Thomas Joly

Toute entière tournée vers la défense des idées nationales et des valeurs traditionnelles, courageuse et efficace, la maire sortante de cette commune provençale bénéficie d'un bilan flatteur mérité grâce à une gestion rigoureuse et dynamique. Malgré la présence probable d'une liste dissidente menée par un aigri rattaché au RN, Marie-Claude Bompard, réélue à plus de 55 % en 2014 devrait largement l'emporter. Pour le bien de Bollène et de ses habitants.

Voir les commentaires

C’était un 23 janvier : révolte gauloise menée par Vercingétorix

23 Janvier 2020, 06:39am

Publié par Thomas Joly

En 52 avant notre ère, à la suite de rumeurs de troubles à Rome, le signal général de la révolte gauloise est donné, vraisemblablement à l’occasion de la fête druidique du 6e jour de la lune du solstice d’hiver, dans la fameuse forêt des Carnutes.

Les commerçants romains de Cenabum (Orléans) sont massacrés.

L’âme de ce sursaut s’appelle Vercingétorix. Il est le fils de Celtillos, qui avait tenté de faire l’unité des Gaulois, et en était mort.

Vercingétorix prend le pouvoir chez les Arvernes, sa tribu, et s’impose notamment grâce à l’art du discours prisé chez les Gaulois comme chez les Romains qu’il a côtoyés.

À la fin de -53 et au début de -52, les alliés traditionnels des Romains avaient peu à peu fait défection et s’étaient rangés sous sa bannière.

En janvier -52, il avait lancé de multiples ambassades auprès de peuples gaulois pour tenter de les rallier.

Rappelons qu’il y a peu est sorti un livre remarquable et original sur Vercingétorix, signé de Danielle Porte, qui réhabilite le chef gaulois.

Source : http://contre-info.com

Voir les commentaires

570e Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen

23 Janvier 2020, 06:32am

Publié par Thomas Joly

Jean-Marie Le Pen commente l'actualité nationale et internationale dans son 570e Journal de Bord présenté par Alexandre Simonnot.

Voir les commentaires

Guerre commerciale : la France recule, l'Europe se couche

23 Janvier 2020, 06:23am

Publié par Thomas Joly

En annonçant la mise en place d'un « cadre global commun » transatlantique destiné à éviter la guerre commerciale qui menace entre la France et l'Europe d'une part, les États-Unis de l'autre, le ministre de l'économie, Bruno Le Maire tente maladroitement de dissimuler la réalité d'une piteuse reddition en rase campagne.

Menacée de rétorsions sur ses exportations, en particulier viticoles, si elle persistait à vouloir appliquer une taxe spécifique sur les géants du numérique désormais connus sous l'acronyme GAFA, la France recule une fois de plus, tout comme l'Allemagne, soucieuse de préserver les intérêts de son industrie automobile, et l'Union européenne cèdent aux ordres venus de Washington de cesser tout échange et toute coopération économique avec l'Iran.

La France, cet appendice américain... L'UE ce ventre mou du mondialisme.

Seul un changement de régime permettra à la France de s'extraire de la soumission. Seul le succès des forces nationales de chacun de ses États permettra à l'Europe de sortir de la vassalité et de l'impuissance.

Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France

Voir les commentaires

Stéphane Ravier, l'un des rares sénateurs à s'opposer avec pugnacité à la PMA sans père

23 Janvier 2020, 06:11am

Publié par Thomas Joly

Stéphane Ravier, sénateur RN, est intervenu mardi 21 janvier pour dénoncer les « ayatollah d’une société sans racines, sans pères et sans repères. »

Voir les commentaires

Donald Trump sera le premier président américain à participer à la marche annuelle anti-avortement

23 Janvier 2020, 06:05am

Publié par Thomas Joly

Donald Trump participera vendredi à Washington à la "Marche pour la vie" et deviendra ainsi le premier président américain à se rendre à cet événement annuel contre le droit à l'avortement. "Le président Donald Trump sera le premier président de l'Histoire à se rendre à la Marche pour la vie", a annoncé mercredi soir la Maison Blanche sur son compte Twitter. "On se voit vendredi", a tweeté le milliardaire républicain, prédisant une "grande foule", au-dessus d'un message appelant à participer à la "March for life".

En 2017, Mike Pence était devenu le premier vice-président à se rendre à ce rassemblement. Et dès 2018, Donald Trump, qui par le passé s'est dit en faveur du droit à l'avortement, s'était adressé aux milliers de militants rassemblés à Washington. Mais il l'avait jusqu'alors fait par écran géant interposé. "Nous sommes profondément honorés d'accueillir le président Trump à la 47e Marche pour la vie", a déclaré dans un communiqué la présidente de cette marche, Jeanne Mancini. "De la nomination de juges pro-vie (...) à la réduction du financement par les contribuables des avortements ici et à l'étranger, et à l'appel à cesser les avortement tardifs, le président Trump et son administration ont été des défenseurs constants de la vie", s'est-elle félicitée. 

Cette manifestation est généralement organisée autour de la date anniversaire de l'arrêt emblématique de la Cour suprême "Roe v. Wade" légalisant l'interruption volontaire de grossesse (IVG) aux Etats-Unis, le 22 janvier 1973. Depuis l'élection de Donald Trump, les militants anti-avortements ont été galvanisés par le remaniement de la Cour suprême engagé par le locataire de la Maison Blanche candidat à sa réélection en novembre, qui y a nommé deux juges opposés à l'avortement. Plusieurs États conservateurs ont ainsi adopté des lois très restrictives sur l'IVG, et espèrent que la bataille judiciaire engagée les mènera jusqu'à la plus haute cour du pays, lui donnant ainsi la possibilité de revenir sur cet arrêt historique. Le premier test décisif aura lieu en mars, quand la Cour suprême examinera une loi restrictive de Louisiane.

Source : http://europe1.fr

Voir les commentaires