Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Journée de la femme : décadence gauchiste anti-française

8 Mars 2016, 06:11am

Publié par Thomas Joly

Aujourd'hui, c’est la « Journée de la femme ». Pour comprendre la raison pour laquelle la République et les féministes tiennent à cette « journée », il faut laisser parler les féministes, alors l'on voit que « la femme » n'est qu'un prétexte parmi d'autres pour lutter contre les peuples enracinés. Laurent Obertone rapporte deux citations intéressantes et révélatrices dans son ouvrage La France Big Brother :

« Nous appelons toutes les Françaises à baiser, sucer, se faire lécher, branler, doigter, pomper, niquer autant d'étrangers qu'elles le peuvent. » Les Femen, 22/05/2014

« J'invite tous les corps à faire grève de l'utérus. Affirmons-nous en tant que citoyens entiers et non plus comme utérus reproductifs. Par l'abstinence et par l'homosexualité, mais aussi par la masturbation, la sodomie, le fétichisme, la coprophagie, la zoophilie... et l'avortement. Ne laissons pas pénétrer dans nos vagins une seule goutte de sperme national catholique. » Beatriz Preciado, journal Libération du 17/01/2014

Source : http://www.pdf14.fr

Voir les commentaires

Légion d’honneur remise au prince d’Arabie saoudite. Pour sévices ou services rendus ?

7 Mars 2016, 06:35am

Publié par Thomas Joly

Mohammed ben Nayef, prince héritier d’Arabie saoudite, vice-président du Conseil des ministres et ministre de l’Intérieur de la pétromonarchie islamique, a été décoré de la Légion d’honneur, vendredi dernier, par François Hollande en personne. Peut-être gênées, les équipes du président de la République n’avaient pas communiqué sur cette réception, le Journal officiel ne relatant même pas l’événement. De son côté, l’agence de presse saoudienne, beaucoup moins timide, se félicitait de l’événement. L’an dernier, de la même manière, François Hollande remettait la Légion d’honneur à Akbar al-Baker, PDG de Qatar Airways, entreprise qui entend desservir les aéroports français au grand dam d’Air France. Le Président entretient d’excellentes relations avec les monarchies du golfe Persique. Il sait donc se montrer généreux en compliments.

Interrogé, l’entourage du Président déclarait que la décoration avait été remise au prince héritier selon « une pratique protocolaire courante », rappelant que le président de la République avait, pour sa part, été « décoré de l’ordre suprême du Royaume » lors d’une visite à Riyad. En plus de ces déclarations d’usage en matière diplomatique, François Hollande n’a pas manqué d’évoquer « les dernières évolutions de la situation au Proche-Orient et les efforts déployés par les deux pays amis ». Curieux exercice de « realpolitik » de la part de François Hollande, pourtant enclin à délivrer ses pathétiques leçons de morale aux pays du monde entier. À commencer par la Russie, actuellement frappée par un embargo qui handicape sérieusement notre agriculture.

Je suis suffisamment critique, à l’encontre de François Hollande, pour sa propension maladive à s’ingérer dans les affaires intérieures d’États souverains au nom de grands principes hypocrites pour ne pas tomber dans les mêmes travers vis-à-vis de l’Arabie saoudite. Mais enfin, doit-on pour autant passer sous silence la véritable nature de cette théocratie ? Les récipiendaires étrangers de la Légion d’honneur doivent avoir rendu des services à la France ou encouragé des causes qu’elle défend. Le prince héritier est-il décoré pour son « féminisme », comme celui que défendait récemment François Hollande en couverture de Elle ?

Riyad collabore en ce moment avec des groupes armés proches d’Al-Qaïda, en Syrie et au Yémen. Riyad est en guerre ouverte contre toutes les minorités non sunnites du Moyen-Orient. Riyad a récemment fait condamner Mohammed al-Nimr, opposant politique de confession chiite, à une peine de « décapitation et crucifiement », son corps devant être ensuite « exposé publiquement jusqu’au pourrissement de ses chairs ». Riyad entretient un jeu particulièrement trouble avec l’État islamique depuis la création de ce dernier. Riyad ne respecte pas les droits de l’homme. Est-ce donc un pays modèle sur lequel s’appuyer dans cette région du monde ? Je ne le crois pas. Est-ce donc un pays que la France peut se flatter d’avoir pour « ami » ? Certainement pas.

Dans le même esprit de soumission, la Belgique faisait Erdoğan chevalier de l’ordre de Léopold en octobre 2015. Ce même Erdoğan qui massacre les Kurdes. Ce même Erdoğan qui fait donner l’assaut de sa police contre le journal Zaman. Ce même Erdoğan qui trafique avec l’État islamique. Ce même Erdoğan qui enjoint ses ressortissants à créer des États communautaires turcs au sein des États européens.

Les nations européennes sont soumises. Dans un célèbre discours prononcé à la Chambre des communes en 1938, Winston Churchill dit : « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre. » Par leurs politiques étrangères déshonorantes, couplées à une irresponsabilité totale en matière de politique migratoire, les pays d’Europe, au premier rang desquels se trouvent la France et l’Allemagne, nous livrent à la guerre. Distinguer avec une telle déférence la dynastie des Al Saoud, revient à distinguer une idéologie qui nous menace très directement, ainsi qu’un système politique planétaire aux pratiques quasi mafieuses. L’argent corrompt l’homme. François Hollande n’est qu’un homme.

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

La dictature ? C’est maintenant !

7 Mars 2016, 06:08am

Publié par Thomas Joly

J’ai d’abord cru à une blague, vous savez, ces informations énormes – plus c’est gros, plus ça passe – que des sites spécialisés chasseurs de « hoax » s’efforcent de débusquer. Je les ai tous faits : ce n’est pas un hoax. Ça se passe chez nous, en 2016. Oui, 2016… pas 1793 en Vendée, ou novembre 1917 en Russie, ou 1975 chez les Khmers rouges de Pol Pot. Non ! C’était hier matin, dans notre belle région de Bretagne, et c’est révélé par le site Breiz Atao, car vous n’imaginez pas un instant que TF1 ou France 2 aient pu s’abaisser à diffuser la nouvelle !

Le 17 février dernier, des élèves de troisième de l’école Sainte Anne, à Auray, ont été convoqués par la gendarmerie. Qu’avaient-ils donc fait ? Vendu de la coke ? Mis le feu aux poubelles de l’école ? Cassé une voiture ? Tiré les nattes des filles ? Non ! Rien de tout cela. Ils avaient simplement assisté au cours d’histoire de leur prof ! Dans le cadre d’une introduction à la « géopolitique contemporaine », Pascal G. avait parlé de la Russie d’aujourd’hui et de son président, Vladimir Poutine. Et les pandores voulaient tout savoir de ce que le prof avait dit. C’est pour cela que six gamins se sont retrouvés sur la sellette ; les menottes étaient toutes prêtes, et la gégène pas loin.

C’est en rentrant de vacances que le prof a appris ces méthodes de gestapistes. Il n’en est toujours pas revenu. Il doit être, lui aussi, entendu par les gendarmes dans les prochains jours. Il ne fait pas bon être professeur d’histoire dans la Hollandie : les profs fichés par l’Éducation nationale, les élèves convoqués à la gendarmerie… Ah ! les « valeurs de la République »

À quelques pas de là, et au même moment, à Brest, un cinglé du nom de Rachid El Jay, dit « Abou Houdeyfa », ci-devant prédicateur salafiste à la mosquée de Brest, déclare : « Le hijab, c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur. Et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme-là, la négligent, et l’utilisent comme un objet. » Magnifique justification du viol, lequel (crois-je savoir) est puni par les lois de la République, ainsi que tous ceux qui en font l’apologie. Faire venir les gendarmes ? Vous rigolez ! Ils ont autre chose à faire, pardi. Mettre à la question des écoliers de douze ans, par exemple.

Et ce fou furieux qui menace les enfants d’être transformés en singes ou en porcs s’ils écoutent de la musique, avec la complicité du maire socialiste de la ville, va ouvrir une école coranique en juin.

Prévert nous avait prévenus : « Oh Barbara/Il pleut sans cesse sur Brest/Comme il pleuvait avant/Mais ce n’est plus pareil et tout est abîmé/C’est une pluie de deuil terrible et désolée/Ce n’est même plus l’orage/De fer d’acier de sang/Tout simplement des nuages/Qui crèvent comme des chiens/Des chiens qui disparaissent/Au fil de l’eau sur Brest. »

Yannik Chauvin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Pour le pape François, l’Europe subit une « invasion arabe », et il s'en réjouit...

3 Mars 2016, 06:55am

Publié par Thomas Joly

Mardi 1er mars le pape François a reçu à Rome, en audience privée, une délégation française.

Le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire « catholique » moderniste La Vie relate dans un article les réflexions du souverain pontife sur des sujets tels que l’Europe, la laïcité ou la mondialisation.

Voici un extrait du récit de Jean-Pierre Denis : « On peut parler aujourd’hui d’invasion arabe. C’est un fait social », affirme-t-il froidement, comme on relèverait que le fond de l’air est frais. Mais il enchaîne très vite, et les théoriciens du « grand remplacement » cher à l’extrême-droite en seront cette fois pour leurs frais : « Combien d’invasions l’Europe a connu tout au long de son histoire ! Elle a toujours su se surmonter elle-même, aller de l’avant pour se trouver ensuite comme agrandie par l’échange entre les cultures. »

Et à quand l’échange culturel avec l’Etat islamique ?!

L’argentin François n’est probablement pas au courant que face aux Huns comme aux Turcs en passant par les Arabes, les Européens ont vaillamment et férocement lutté contre les invasions. Il n’a pas dû entendre parler des batailles de Poitiers ou de Vienne, ni de la Reconquista…

En tout cas, c’est déjà cela que les choses soient nommées, alors que la classe politico-médiatique nie très malhonnêtement les faits.

Source : http://www.contre-info.com/

Voir les commentaires

La médecine islamique au secours de la santé des Français

3 Mars 2016, 06:48am

Publié par Thomas Joly

Test par l'imam de Brest et ses disciples d'une recommandation coranique : boire de l'urine de chameau… En espérant qu'ils penseront à en proposer à tous les politiciens collabos qui ne manqueraient pour rien au monde une invitation à la rupture du jeûne pendant le Ramadan…

Source : http://synthesenationale.hautetfort.com/

Voir les commentaires

Libérons Calais, protégeons les Français, refusons la colonisation de la France et de l’Europe !

3 Mars 2016, 06:31am

Publié par Thomas Joly

Communiqué de Carl Lang, Président du Parti de la France

Depuis plusieurs jours, le gouvernement envoie les forces de l'ordre afin de démanteler une partie de la Jungle de Calais. Un démantèlement bien évidemment émaillé de violences à l’encontre des forces de l'ordre, des riverains et des automobilistes commises par des hordes déchaînées dont très peu des auteurs sont arrêtés.

Mais derrière cette opération se cache avant tout une immense imposture ; une partie de la Jungle de Calais va être fermée, mais pour mieux la répartir sur l'ensemble du territoire français. Ces délinquants migratoires que le peuple français n'a pas invités ici, arrivent désormais en bus dans les Centres d'Accueil et d'Orientation dans toutes nos régions. Ils n'en repartiront plus, la France ne pratiquant plus d'expulsions dans leur cas.

Le Parti de la France souhaiterait que les sans domicile fixe français livrés à eux-mêmes dans nos rues puissent bénéficier des mêmes attentions humanitaires de la part du gouvernement socialiste et que le ministre de l’intérieur puisse leur offrir, à eux aussi, la garantie d’un logement et d’une régularisation sociale.

Le Parti de la France réclame non seulement le démantèlement total et immédiat de la Jungle de Calais, mais aussi l'expulsion de la totalité des clandestins présents sur notre territoire national.

Pour se faire, la France se doit d'avoir le courage de rompre avec l’ensemble des politiques qui font systématiquement basculer les procédures administratives en faveur des clandestins.

Elle doit ensuite mettre sa flotte aérienne en situation de pouvoir expulser tous ces individus hors des frontières de l'Europe, sauf menace réelle et prouvée dans leur pays d’origine pour les demandeurs d'asile potentiels.

La France doit enfin engager une partie de son armée aux frontières maritimes de l’Union européenne afin de nous protéger contre l’arrivée massive et quotidienne de clandestins. Un dialogue et un travail doivent être menés conjointement avec le groupe de Visegrad qui s'est montré efficace dans la lutte contre l'immigration sauvage.

Le temps est venu de tourner le dos à la démagogie pseudo humanitariste et aux politiques immigrationistes  qui sont mortelles pour l’identité, la sécurité et les libertés des peuples d’Europe. L'heure est au déploiement de forces capables de protéger nos patries d’Europe du danger de la colonisation migratoire et de la submersion étrangère.

Libérons Calais, protégeons les Français, refusons la colonisation de la France et de l’Europe !

Voir les commentaires

Nous sommes de droite, nous aimons Donald Trump !

3 Mars 2016, 06:16am

Publié par Thomas Joly

Le Figaro de ce jour explique que « la droite française n'est pas séduite par Donald Trump », ce qui est complètement faux !

Tout d'abord, car le Figaro appuie son affirmation sur des témoignages de Laure de La Raudière, Jean-Christophe Fromantin, Thierry Mariani ou encore Bernard Accoyer, bref, de la fausse droite ex-UMP.

Ensuite, parce que les critiques adressées à Donald Trump sont toutes concentrées sur son idéologie qui serait trop droitarde ou caricaturale. Ce que la « droite française » reproche à Trump, c'est de ne pas être de gauche !

Certains l'accusent d'être tellement de droite qu'il serait en train d'ouvrir un boulevard à Hillary Clinton, c'est oublier que la politique est un affrontement idéologique et qu'il est normal, quand on est de droite, de ne pas essayer de draguer l'électorat de gauche !

La « droite française » est spécialiste en gauchisation, c'est ainsi qu'elle a mis au pouvoir un Sarkozy qui a milité pour le métissage en traitant les Français de souche de « consanguins », instauré la discrimination positive (discrimination contre les blancs), multiplié les taxes et impôts nouveaux et créé le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM).

C'est en réalité la gauche morale, intellectuelle et politique qui s'exprime par la bouche de la « droite française » !

Les vrais Français de droite ne peuvent que soutenir un Donald Trump ! Trouver Trump trop extrême, c'est déjà être de gauche.

Source : http://www.pdf14.fr

Voir les commentaires

La « France racaille » : des banlieues aux beaux quartiers

3 Mars 2016, 06:06am

Publié par Thomas Joly

« La France racaille » est le titre provocateur qu’a choisi l’hebdomadaire Valeurs actuelles, qui fait rarement dans la nuance, pour dénoncer la vulgarité et l’indécence d’un univers où foot, rap et médias constitueraient la « racaille académie ».

Le procès est pertinent. En effet, de bonne foi, on ne peut occulter, pour qui appréhende l’humus quotidien, les délires de l’insignifiance, les enthousiasmes de l’insipide et le culte de la grossièreté.

Toutefois, la charge m’apparaît partiale et, en quelque sorte, inachevée parce qu’elle épargne ici et qu’elle accable là sans percevoir la force médiocre et la cohérence d’un système qui trouve le moyen de rendre ceux qui devraient sonner le tocsin complices de la catastrophe au quotidien.

En effet, quand Valeurs actuelles s’étonne que cette « France racaille ne suscite pas l’opprobre des médias ni les foudres de la justice », il oublie que les premiers participent très directement à ces dérives et que la seconde, gangrenée par la montée des indélicatesses, n’a plus le courage de les sanctionner.

Il est en effet confortable de s’en prendre à l’inculture, à l’ignorance, à cette inévitable arrogance qui naît de la fusion du luxe avec la bêtise et, plus globalement, de ce sentiment de toute-puissance qui habite forcément ces personnalités du sport, du rap ou d’ailleurs quand une gloire de l’instant leur est offerte par l’écho démesuré donné à ce qui les concerne.

Mais qui a fait de l’affaire de Serge Aurier, durant quelques jours, l’affaire du siècle comme si les foucades de ce joueur, le PSG et Laurent Blanc représentaient un horizon indépassable pour la France d’aujourd’hui ? Un Himalaya qui a d’ailleurs accouché d’une souris ! […]

Mais qui se moque de la qualité du français comme d’une guigne, notamment dans les commentaires sportifs, comme si c’était bien assez bon pour les « beaufs » qui regardent comme moi les matchs de foot? ?

Mais qui donne à n’importe quel propos insultant de tel ou tel politique une visibilité grotesque en utilisant trop souvent le terme « tacle » comme si le but de la vie démocratique était moins de faire réfléchir et de proposer que de fustiger et de dégrader, faute de savoir convaincre par des moyens honorables ?

Mais qui invite des personnalités non pas pour leur qualité, leur talent, leur courtoisie et leur finesse mais pour l’espérance – rarement déçue – de les entendre proférer le pire sans que non seulement on les contredise mais qu’au contraire on les applaudisse ?

Mais qui s’est élevé contre la scandaleuse menace de Guy Bedos concernant le Premier ministre : « Je lui péterais bien la gueule » ? Qui a osé pourfendre cette honteuse intervention ? Personne, évidemment : c’était sur Canal+ !

Je pourrais multiplier les exemples. La France racaille est partout. Pas seulement en bas mais en haut, et celle-ci est la pire parce qu’elle valide celle du bas qui a des excuses que l’autre n’a pas. En effet, rien ne me semble plus choquant que cette condescendance, voire ce mépris « de classe » qui s’en prend aux modestes de la vie qu’une réussite fulgurante a comblés et parfois dévoyés plutôt qu’à la vulgarité chic et prisée des privilégiés.

Quand la démagogie et la dérision croient qu’elles doivent amplifier ce que l’absence d’allure et d’éducation sécrète, on n’est pas loin, quel que soit le registre, d’une République intellectuellement et humainement en perdition.

Il y a encore des procès à intenter. Ils ne changeront rien mais, au moins, ils démontreront qu’il y a encore une France qui n’accepte pas la France racaille.

Qui est partout. Ostensible ou parfumée. Surgie des banlieues et des beaux quartiers.

Philippe Bilger

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Déferlement migratoire : la Norvège se prépare à « l’effondrement de la Suède »

2 Mars 2016, 19:20pm

Publié par Thomas Joly

Près de six mois après l’amplification massive de l’invasion migratoire en Europe, la réalité a rattrapé nombre de gouvernements. La Norvège anticipe désormais très officiellement « l’effondrement » de la Suède voisine. Et prend des dispositions exceptionnelles.

La Norvège est « prête » à abandonner la Convention de Genève si la Suède s’effondre sous le poids de l’immigration afro-musulmane. La frontière sera fermée par la force et les migrants clandestins seront repoussés sans exception. « Nous sommes préparés pour le pire » a déclaré le Premier ministre, Erna Solberg.

Il y un danger si imminent que les accords de Schengen et le système d’asile suédois ne s’effondrent que la Norvège « doit se doter d’une législation d’urgence au cas où cela arriverait » estime le Premier ministre. Elle a donc préparé un projet de loi qui autorisera les autorités norvégiennes à rejeter les « demandeurs d’asile ».

Cela signifie que les clandestins qui voudront venir en Norvège depuis la Russie mais également des pays nordiques se verront interdire l’accès au territoire.

« C’est une proposition de force majeure que nous aurons au cas où cela s’effondre, que le flot de migrants vienne et ne termine en Norvège, car nous sommes à la pointe de l’Europe » a encore insisté le chef du gouvernement.

Le projet de loi sera bientôt présenté au Parlement, où il devrait recevoir un large soutien, comme toutes les récentes propositions du gouvernement visant à réduire l’immigration.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Démantèlement de la « Jungle » de Calais : « J’ai peur qu’on m’arrache mon amour »

2 Mars 2016, 06:34am

Publié par Thomas Joly

Le démantèlement de la zone sud de la « Jungle » de Calais a débuté le 29 février. Alors que l'immonde Femen, Marguerite Stern, y passait plusieurs jours en août 2015, elle est tombée amoureuse d’un réfugié soudanais. Aujourd’hui, elle a peur de le perdre. La dégénérée ethnomasochiste nous livre cet émouvant témoignage :

« Il y a quelques mois, je rencontrais par hasard la communauté soudanaise à Calais. J’ai donné des cours de français dans une école construite par des réfugiés au milieu de ce bidonville, puis j’ai fini par passer un moment à vivre avec eux. Je m’étais promis de garder un certain recul, parce que je me disais que si je m’investissais trop j’allais en souffrir, et je deviendrais incapable de continuer à les aider.

Je rentrais à Paris de temps en temps, je pleurais toutes les larmes de mon corps et puis j’y retournais. Peu à peu, cette distance que j’avais voulu m’imposer diminuait. Forcément, on tisse des relations, on se fait des amis, et certaines personnes, certaines histoires vous touchent plus que d’autres. Et puis un jour, je suis tombée amoureuse. »

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

François, les évêques européens et l’accueil sans limite des migrants

2 Mars 2016, 06:17am

Publié par Thomas Joly

La crise des migrants. Préoccupation primordiale du pape François dès le début de son pontificat, thème récurrent lors des rencontres des évêques européens, il n’y a pas une semaine qui passe sans qu’elle ne soit au centre des débats ou discours des ecclésiastiques.

Hier, dimanche 28 février 2016, après l’Angélus, place Saint-Pierre, le pape argentin s’est exprimé à nouveau sur le sujet avec toujours le même leitmotiv. Dans le passé, il avait demandé à chaque paroisse d’accueillir au moins une famille d’immigrés en culpabilisant l’Occident post-chrétien avec cette accusation péremptoire d’août 2015 : « repousser des immigrés est un acte de guerre »

Face aux fermetures des frontières dans les Balkans, il appelle à garder ouvertes les portes du Vieux Continent en demandant la cohésion des pays entre eux : « Ma prière, et la vôtre, a toujours à l’esprit le drame des réfugiés qui fuient la guerre et autres situations inhumaines. » Cette situation « nécessite la coopération de toutes les nations » insiste le Pape, car « une réponse unanime peut être efficace pour distribuer équitablement les charges. Pour cela, nous devons nous concentrer fermement et sans réserve sur les négociations ».

Il se faisait l’écho ainsi des conclusions qui sont ressorties de la dernière réunion, qui s’est tenue le 15 et 16 février derniers à Heiligenkreuz, près de Vienne, à l’initiative de la COMECE (la Commission des épiscopats de la Communauté européenne) assisté d’experts d’Église en matière de migration venus du proche orient, et des pays du sud, de l’ouest et de l’est de l’Europe. Conclusions qui ont réaffirmé l’engagement de l’Église catholique en faveur de l’accueil : « Nous ne pouvons rester indifférents aux souffrances des réfugiés. » « L’objectif de l’Eglise », a rappelé l’évêque d’Eisenstadt  Mgr Ägidius Zsifkovics, le coordinateur de la COMECE pour les questions des réfugiés, de la migration et de l’intégration, « est celui d’accompagner les migrants, de cheminer avec eux côtes à côtes, main dans la main pour un futur meilleur. »

A travers la voix de l’évêque de Hambourg, Stefan Hesse, président de la commission pour les migrants et les réfugiés, la conférence a rappelé  la volonté de construire « une culture de l’accueil et de la solidarité. » D’ailleurs pour la seule année 2015, l’Église allemande a dépensé 112 millions d’euros pour aider les « réfugiés ». L’évêque de Bamberg,  Ludwig Schick, a quant à lui tweeté : « Chacun a le droit d’avoir une terre où vivre. »

Le mot de la fin est revenu à l’inénarrable cardinal Schönborn qui s’est exprimé quelques jours après la réunion, en ces termes : « L’Europe ne peut devenir une forteresse. La situation est sérieuse mais pas désespérée. » 

Ce pape argentin et ces évêques européens sont-ils d’une naïveté confondante ou de vrais traîtres à leur mission envers leur troupeau, leur pays, leur civilisation ? Croient-ils vraiment encore que tous ces immigrés ne sont que des réfugiés alors que plus personne ne peut masquer l’information que la plus part d’entre eux sont des immigrés économiques, jeunes hommes en majorité, parmi lesquels se cachent des combattants d’Allah ? Sont-ils si aveugles pour ne pas admettre que ces immigrés clandestins seront embauchés à moindre coût, selon les diktats du grand capital qui veut de la main d’œuvre à bon marché. D’ailleurs un armateur italien vient de dénoncer la politique de certaines compagnies qui ont décidé de recruter seulement des marins extra-communautaires qui ne recevront qu’un tiers du salaire d’un marin italien !  Sont-ils si endoctrinés par les idées à la mode, l’humanisme bobo, l’altruisme moralisateur, ces princes de l’Église qui ont « le cœur à gauche » et la tête à l’envers pour ne pas prendre la mesure du danger que constitue cette invasion migratoire, source de futurs conflits, de terrorisme et de guerres, de récession économique, sur le territoire européen ?

A quand le réveil des peuples et des soi-disant élites intellectuelles et morales ?

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Quand Jean-Paul Delevoye se fait chartreux

2 Mars 2016, 06:06am

Publié par Thomas Joly

Les Échos du Touquet dévoilent la nouvelle mission de Jean-Paul Delevoye : président de la chartreuse de Neuville. Une future fondation qui « va devenir un “haut lieu” de la réflexion sur la vision de la société de demain ». Vous savez… Delevoye, celui qui, non réélu président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), fit procéder au broyage des 730.000 pétitions envoyées par LMPT et validées par ses propres services.

Il voit son rôle « un peu comme un guide, un leader » ! Merci du « un peu », mais ça frise quand même le gourou ! Les professeurs, savants et théologiens diront que plus on étudie, plus on mesure que l’on ne sait rien. Mais ces crânes-là, s’approchant de leur fin, ne voient pas le vide s’ouvrir devant eux… Qu’en restera-t-il ? Un bout de colonne tronquée ? Certes. Mais si la vie ne sert qu’à édifier cela, qui pourra bâtir en s’y appuyant ? La voûte est encore loin, mon Jean-Paul ! On galèje…

Jean-Paul Delevoye voit ce site comme « appelé à devenir un lieu d’échange… sur les grandes mutations du monde à venir. En France, on souffre d’un manque de respect. » Celui des 730.000 signataires, peut-être ? « Il y a urgence, poursuit-il, à créer de nouveaux modes de fonctionnement pour les sociétés (sic). » On s’inquiète.

Lui dirait-on que la hauteur de ses réflexions pourrait rebuter les sans-dents ? « On a tous besoin de rencontrer des personnes aspirantes », justifie-il, sans rire ! « La chartreuse sera lieu d’émergence des idées car les modes de fonctionnement des sociétés vont changer. » Nous voilà avertis !

« [Elle] sera un atelier permanent de créativité en matière d’innovations sociétales, pérennes. » Déjà la créativité permanente pérenne… Ça laisse rêveur… Mais, surtout, nous voyons là ces esprits obsédés du constructivisme ! Créer – et imposer, car on les veut pérennes– de nouvelles formes de relations humaines. Un jour, vous devrez justifier pourquoi vous n’épousez pas un migrant ou votre grand-mère qui coûte trop cher à la société. Voire le chat de la voisine nourri non bio qui finirait en rôti dans un kebab… Et si vos enfants choisissent tous d’épouser des Français de même couleur de peau, catholiques, on vous enverra l’assistante sociale dans un premier temps et la police nationale socialiste peu après. J’ai sauté une étape ? Ah oui ! L’hospitalisation forcée à la demande de tiers !

Devons-nous protester ? Est-il encore temps, quand ces maîtres-là nous expliquent se voir mieux qu’une élite : « Si on entre dans une société de l’intelligence, on a une relation à l’échec différente. » Cambadelis et son refus de faire le bilan du quinquennat a dû y prendre des cours ! Merveilleux Delevoye. Les filatures du Nord auraient dû l’employer comme testeur des chaussettes de Bérégovoy. Celles qui tombent…

Le rapport à l’origine du lieu, autrefois religieux ? « Nous restons dans l’éthique du monastère. » Heu… Un doute ? Une question ? Fermez le ban, circulez, y a rien à voir ! Merci, mon Jean-Paul ! On devrait songer à vous recycler : en guignol chez Emmaüs ! Car, au moins, Coluche disait moins d’âneries et faisait rire !

Bertrand du Boullay

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Naufrage des missions régaliennes de l’État

2 Mars 2016, 06:01am

Publié par Thomas Joly

La sécurité des citoyens est la mission essentielle de l’État. La terminologie républicaine et française est d’ailleurs paradoxale, qui fait référence à la tradition monarchique pour désigner ce rôle primordial. Les « fonctions régaliennes » comprenaient jadis la police, la justice, la défense et la monnaie. Déjà, depuis l’adoption de l’euro, le corps souverain de la République a perdu l’un de ses membres et c’est sans doute pourquoi il va claudiquant. Plus exactement, l’autorité sur la monnaie s’est muée en pouvoir sur les finances et celui, en particulier, de s’autoriser des déficits récurrents depuis plus de 40 ans !

Mais au fil des années la solidarité, cette nouvelle et si noble cause, a ravi la priorité aux autres missions et englouti avec ferveur les budgets qui auraient dû leur être consacrés. C’est ainsi que les armées, la justice, mais aussi la police ont payé le lourd tribut d’une prodigalité sans frontières au « social », cette fierté toute française dont seuls les hommes politiques en mal d’autorité et de vision se félicitent, avec les innombrables bénéficiaires, évidemment, lesquels les confortent périodiquement avec leurs voix, pour ceux qui en ont le droit.

Le procès de la bande de braqueurs fous de Redoine Faïd illustre, hélas, la faillite d’un État reniant ses fonctions régaliennes quand la belle humanité se retourne en de fatals boomerangs contre certains de ses citoyens.

La mort d’Aurélie Fouquet est jugée six ans après les faits. Six ans pour l’enquête et la procédure judiciaire, délai qui a permis au fils de la policière assassinée d’atteindre l’âge dit de raison. Donc de raisonnement. Ce futur citoyen-là risque fort de développer un syndrome fort de révolte et d’insoumission, sinon de vengeance.

Mais à la lenteur de la justice s’ajoutent cette minutie du droit et les incertitudes qui font, avec les vices de procédure, la nourriture des avocats. Ceux-là se repaissent des faiblesses du corps judiciaire au point que le fléau de la justice penche désormais fortement de leur côté. Dans le procès qui s’ouvre, le sujet principal est, selon les médias claironnants, de savoir qui est le véritable assassin d’Aurélie. Imaginons les fils à dévider au cours d’une enquête et le travail des experts impliqués – 25 paraîtront aux audiences – pour savoir à quel instant quel doigt de quel homme a appuyé sur la détente de quelle arme qui a projeté quelle balle fatale vers la victime ? Elle, en revanche, a été immédiatement identifiée !

Cette bande de braqueurs est collectivement – solidairement ? – responsable. Tous, possesseurs d’une arme, étaient en toute connaissance de cause engagés dans une action commando et il importe peu de connaître le véritable tireur, alors que tous en avaient la vocation. Quant au commanditaire, même s’il n’était pas directement impliqué dans l’opération, il est autant sinon plus coupable que les exécutants.

Gageons qu’à l’arrêt de la cour succéderont des recours en appel qui renverront à de nouveaux procès aux calendes. Le fils d’Aurélie sera alors bien armé pour la vie.

Henri Gizardin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires