Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Réunion militante à Abbeville vendredi 28 octobre à 19h

15 Octobre 2016, 09:00am

Publié par Thomas Joly

Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, animera, à l'invitation de David Martin, Délégué départemental adjoint du PdF 80, une réunion militante à Abbeville vendredi 28 octobre à partir de 19h. L'entrée est gratuite et ceux qui le désirent pourront se restaurer sur place pour un tarif modique.

Réservation obligatoire au 07.81.69.58.73

Voir les commentaires

Saint-Denis (93) : un proviseur et son adjointe violemment agressés par un élève

14 Octobre 2016, 06:42am

Publié par Thomas Joly

Le lycée de l’Enna à Saint-Denis gardait portes closes ce jeudi en fin de matinée. Dans cet établissement situé à 50 mètres du commissariat, le proviseur et la proviseure-adjointe ont été violemment agressés par un élève en tout début de matinée. L’Éducation nationale précise qu’ils ont été « pris en charge par les pompiers ». Le proviseur a eu un bras cassé et son adjointe souffre d’une blessure orbitale.

La jeune racaille, âgé de 15 ans, dont l'origine ethnique n'a évidemment pas été divulguée, élève de seconde, avait été convoqué pour « un recadrage » par rapport à son comportement. Au cours de l’entretien, il a donné un coup de poing au proviseur et frappé son adjointe puis il s’est sauvé. La police est intervenue rapidement au sein du lycée mais le délinquant serait toujours en fuite, bénéficiant sans doute de la solidarité entre étrangers au sein de cette ville colonisée.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Le Parti de la France présent à la Manif pour Tous dimanche 16 octobre

14 Octobre 2016, 06:18am

Publié par Thomas Joly

Carl Lang et les cadres du Parti de la France vous donnent rendez-vous à Paris dimanche 16 octobre à 12h30 devant la sortie RER C (station Avenue Foch) à l'angle.

1/ PLACE DE LA PORTE DAUPHINE (Place Maréchal de Lattre de Tassigny) ;

2/ Boulevard FLANDRIN (à hauteur du n° 91) .

Si retard , rejoindre banderole "LOI TAUBIRA : ABROGATION !"

 

Voir les commentaires

Primaires républicaines, entre purge et suppositoire…

14 Octobre 2016, 06:00am

Publié par Thomas Joly

La primaire des Républicains, évidemment, c’est sur TF1. Avec, en guise d’apéritif dînatoire, Nikos Aliagas qui, après Jean-Luc Godard, donné pour le plus « con des Suisses pro-chinois », à en croire un graffiti situationniste datant de mai 68, demeure un Grec d’expression française parfois aléatoire, et n’est pas le couteau le plus affuté du tiroir, pour reprendre une vieille expression anglaise. Ensuite, Nicolas Canteloup, Laurent Gerra au petit pied, humoriste contrarié, puisque lorsque tentant d’imiter tel ou tel, interdit à l’auditeur de tenter de reconnaître celui qu’il entend caricaturer. En d’autres termes, le ton est donné. C’est du TF1. C’est du lourd. Du très lourd même, surtout quand terminant à près de minuit sonné.

Ensuite, l’émission. Entre bal des guignols ou farandole des faux-culs. Purge et suppositoire.

Ils sont sept. Nicols Sarkozy, François Fillon, Alain Juppé, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson. Sept mercenaires ? Non, juste sept couillons ; en désaccord sur les détails, mais en fait d’accord sur l’essentiel.

Nuit de grande turlute giratoire, façon pignolade consanguine où l’on ne parle finalement que de fric, de lignes budgétaires, de baisses d’impôt ou de hausses de TVA, sans jamais aborder les véritables problèmes, identité française et place de la France dans le monde, pour ne citer que ces seuls deux petits détails. Bref, une discussion de comptables pour lesquels deux plus deux feront toujours vingt-deux.

Nuit de morts-vivants politiques donc, indignés des effets des drames dont ils ont engendré les causes. Juppé se plaignant de guerres par lui déclenchées, Sarkozy pleurnichant sur un champ de ruines dont il est par ailleurs l’un des premiers responsables. Tous communiant en la défense d’un néo-capitalisme financier entraînant la France de crise en crise. Mais, tel que l’affirmait une Margaret Thatcher, sujette à un retour en grâce posthume : « There is no other way ». Ce qui, traduit dans la langue de Molière pourrait signifier : « Le capitalisme mondialisé, vous n’avez pas fini d’en bouffer ! »

Bref, les gugusses en question s’étant tous peu ou prou succédés aux affaires, persistent à nous expliquer ce qu’ils feraient au gouvernement si d’aventure ils en avaient les clefs, si d’aventure les neurones leur poussaient durant la sieste, en attendant une éventuelle greffe testiculaire.

Après, et au-delà de ce gadget politique que sont les primaires, de gauche comme de droite, et bidule importé des USA, il n’est pas fatalement incongru de se poser ces quelques questions :

François Mitterrand aurait-il organisé des primaires au PS ? Non. Il était le chef.

Jacques Chirac aurait-il toléré des primaires au RPR ? Non. C’était lui le patron.

Marine Le Pen permettrait-elle ces mêmes primaires au FN ? Allez lui poser la question.

PS : De tous ces piranhas, Jean-Frédéric Poisson n’était pas le pire du bocal.

Nicolas Gauthier

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

L’incroyable business du trafic de faux certificats médicaux pour clandestins

13 Octobre 2016, 06:47am

Publié par Thomas Joly

Une psychiatre a vendu pendant des années de faux certificats médicaux à des sans-papiers. Un trafic qui aurait généré des millions d’euros.

Pour s’assurer un confortable train de vie et assouvir sa passion du jeu, une médecin-psychiatre est soupçonnée d’avoir monnayé pendant plusieurs années des certificats attestant des troubles psychiatriques à des étrangers sans papiers, leur permettant ainsi d’obtenir un titre de séjour provisoire pour raison médicale.

La praticienne peu scrupuleuse a été interpellée, lundi, au domicile qui lui sert aussi de cabinet, boulevard Voltaire dans le XIe arrondissement de Paris. Deux responsables d’association humanitaire ont également été arrêtés à Villejuif (Val-de-Marne) et Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) par les enquêteurs de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP). Hier soir, les auditions des trois suspects étaient toujours en cours.

Source : http://www.fdesouche.com/777543-lincroyable-pactole-du-trafic-de-faux-certificats-medicaux-pour-clandestins

Voir les commentaires

Les prisons européennes, ces « pépinières pour les djihadistes »

13 Octobre 2016, 06:21am

Publié par Thomas Joly

Une « pépinière pour les djihadistes ». C’est ainsi que le Centre international d’étude de la radicalisation et de la violence politique (ICSR), établi au King’s College à Londres, a qualifié les prisons européennes, qui sont autant de réservoirs de « jeunes hommes en colère » présentant, aux yeux des recruteurs, l’avantage d’être « rapidement prêts à l’emploi ».

L’institut a suivi le parcours de 79 djihadistes impliqués dans des actes terroristes ou qui se sont rendus à l’étranger pour combattre.

Les chiffres ne manquent pas d’inquiéter : 57 % des personnes radicalisées ont transité par la case prison et 27 % ont suivi la voie de la radicalisation au cours de leur incarcération. Ils ne font que confirmer ce que l’on supposait : les lieux de détention sont propices au développement de l’intégrisme.

L’étude souligne que l’émergence de l’État islamique a renforcé les liens entre terrorisme et criminalité.

Pour Peter Neumann, responsable de l’ICSR et coauteur du rapport, « le groupe État islamique représente la brutalité, la force et la puissance que recherchent ces jeunes, souvent d’anciens membres de gangs ».

Si l’analyse rejoint celle du politologue et spécialiste de l’islam Olivier Roy, selon lequel « le problème n’est pas tant la radicalisation de l’islam que l’islamisation de la radicalité », il importe d’y apporter quelque nuance indispensable à la bonne compréhension du phénomène.

Pour nombre de détenus, l’islam représente une planche de salut, un « moyen de rédemption », une manière de se « racheter » une pureté. Seulement, le processus ne signifie en rien un retour à la paix, mais une escalade vers le djihadisme. Combiné à la connaissance des armes, l’expérience sur le terrain et, dans certains cas, l’apprentissage de la guérilla, l’appel au religieux est explosif.

Pour les recruteurs, l’Europe est le nouveau terrain de jeu. C’est dans les ghettos européens, et non plus nécessairement dans les écoles coraniques, que les groupes terroristes recrutent désormais leurs troupes aguerries.

Le constat ne manque pas d’inquiéter. L’urgence est, aujourd’hui, à la surveillance accrue des prisons et à l’empêchement de toute tentative de radicalisation derrière les barreaux, car rien ne semble plus dangereux que des criminels fanatisés et prêts à mener le djihad dans nos villes.

Gregory Vanden Bruel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Pologne : la campagne pro-avortement financée de l'étranger

13 Octobre 2016, 06:17am

Publié par Thomas Joly

Pour les mouvements pro-vie en Pologne, c’est la menace des violences civiles qui aurait fait reculer la chambre basse du Parlement. Mercredi 5 octobre, la proposition de loi visant à interdire l’avortement a été rejetée par 352 députés contre 58 pour et 18 abstentions. La mesure était pourtant populaire, les sondages lui donnaient raison, mais le pays s’est vu traverser de manifestations brutales, pleines d’animosité et de haine, « Czarny Protest » (« Protestation noire »), qui les ont fait céder.

Si l’on raconte partout comment les femmes, les Polonaises , ont fait « plier » le gouvernement, l’affaire est plus complexe : la fronde aurait été orchestrée et financée de l’étranger – le nom de « Soros » revient encore et toujours

« Les politiciens n’avaient pas le choix », selon Lech Kowalewski, à la tête de « Human Life International ». « Ils ont été mis au pied du mur, à cause de la montée de la violence qui s’est généralisée dans les rues, des deux côtés ». Pour un autre membre du mouvement, c’est clair : « Ce fut une campagne financée par des sources extérieures, en Pologne, pour saper la démocratie et la souveraineté polonaise ».

Dans le viseur : George Soros et d’autres, du même métal.

« L’agression fanatique et la haine que nous avons vu dans les manifestations ont été alimentées et provoquées par l’argent des gens comme George Soros », a déclaré Kowalewski. « Soros veut créer en Pologne un nouveau « Maïdan ukrainien » pour se débarrasser du gouvernement conservateur, sans laquelle il n’y aura pas de réformes positives. »

La propagande se fait principalement à destination des jeunes, via les radios et autres médias susceptibles de les atteindre. Beaucoup de ces derniers ont, en effet, été rachetés par des étrangers, en particulier par le milliardaire mondialiste Georges Soros qui a investi dans le groupe médiatique polonais, « Agora », propriétaire, entre autres du journal « Gazeta Wyborcza » et de la station de radio « Tok FM », deux médias gaucho-libertaires très anti-PiS.

Source : Réinformation.tv via Le Salon Beige

Voir les commentaires

Les Russes veulent-ils sauver Bachar avant l’élection de Hillary Clinton ?

13 Octobre 2016, 06:11am

Publié par Thomas Joly

La bataille pour Alep s’intensifie à mesure que l’on s’approche de la date fatidique du 8 novembre. Les Russes seraient-ils en train de mettre le paquet avant l’éventuelle élection de Hillary Clinton ? En l’absence d’un WikiLeaks sur les emails du Kremlin, difficile à savoir. Ce que nous savons, en revanche, grâce à Julian Assange, entre autres, ce sont les intentions du candidat du Parti démocrate en cas de victoire sur son adversaire Donald Trump.

Le 6 décembre 2015, lors d’une intervention publique à Washington, répondant à la question sur ce qu’elle ferait le premier jour après son élection, Hillary Clinton avait déclaré qu’elle inviterait Bibi Netanyahou à Washington pour discuter d’un renforcement des relations entre leurs deux pays, notamment dans le domaine militaire. Voilà qui a le mérite d’être clair, mais quel rapport avec le conflit en Syrie ? C’est WikiLeaks qui nous donne la clé. Dans un courriel confidentiel de décembre 2012 mais divulgué en mars 2016 dans un lot intitulé « Hillary Clinton Email Archive » de plus de 30.000 courriels, nous apprenons le rôle essentiel joué par Israël dans ce conflit.

« Le meilleur moyen d’aider Israël à traiter la question de la capacité nucléaire de l’Iran est de renverser Bachar el-Assad. »
« Le programme nucléaire iranien et le conflit en Syrie peuvent sembler déconnectés mais ils sont en fait intiment liés. »
« C’est l’alliance stratégique entre l’Iran et la Syrie qui présente un danger pour Israël. »
« Si l’Iran se dotait d’une capacité nucléaire, alors Israël serait impuissant à contrer une agression venue de Syrie. »

J’ai laissé le meilleur pour la fin : « Bref, la Maison-Blanche pourrait apaiser les tensions avec Israël suite à la normalisation de nos relations avec Téhéran en faisant le nécessaire en Syrie. »

Ce qu’il faut en conclure n’est pas rassurant. Si la sécurité d’Israël est au cœur du conflit syrien, cela signifie que l’Occident ne laissera jamais les Russes gagner la partie. Poutine, qui ne peut l’ignorer, doit vraisemblablement estimer qu’il lui faut une victoire militaire avant la fermeture de la fenêtre de tir offerte par la passation de pouvoirs à Washington. Les lecteurs de Boulevard Voltaire se consoleront, car ils sont bien informés. En effet, six mois avant la publication de ce courriel par WikiLeaks, il y a un an, donc, ils pouvaient lire sur leur site favori le texte suivant : « La véritable raison pour laquelle les États-Unis et leurs alliés veulent absolument se débarrasser du dictateur alaouite est aussi limpide que peu avouable, un cas d’école de géostratégie sur fond d’intérêts économiques : cette raison, c’est l’Iran. L’Arabie saoudite, les émirats du Golfe et probablement Israël ont fait du départ d’Assad une condition sine qua non de la normalisation des relations avec le régime de Téhéran, une normalisation ardemment souhaitée par Barack Obama et qu’il souhaite conduire avant la fin de son mandat. En d’autres termes, d’accord pour sortir l’Iran de son isolement, mais un Iran diplomatiquement affaibli et, pour cela, il faut d’abord éliminer son principal allié dans la région. »

Christophe Servan

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Annabel Ménard, nouvelle Chargée de mission du Parti de la France en Dordogne

12 Octobre 2016, 06:59am

Publié par Thomas Joly

Annabel Ménard, fonctionnaire de l’Éducation nationale, est la nouvelle Chargée de mission du Parti de la France pour la Dordogne.

Militante active du Front National depuis près de 20 ans, les dérives politiques de ce parti, et en particulier la mise à l’écart de son Président-fondateur, l’ont logiquement poussée à poursuivre le combat national auprès de Carl Lang et du Parti de la France.

Annabel Ménard aura pour mission de structurer et d’organiser les activités militantes du PdF dans son département. Pour la contacter : 06.80.70.68.51 ou karine-annabel@wanadoo.fr

Voir les commentaires

Salles de shoot et camps de « migrants » : le progrès vu par les socialistes

12 Octobre 2016, 06:41am

Publié par Thomas Joly

Vous avez la chance d’avoir un camp de « migrants » près de chez vous ? Réjouissez-vous donc, les socialistes ont décidé de rajouter une « salle de shoot » qui devrait apporter à votre quartier un charme pittoresque qui le rendra bien plus vivant. Nul doute que la valeur de vos biens montera en flèche.

Ce mardi 11 octobre, Anne Hidalgo inaugurait dans le Xe arrondissement de Paris la toute première « salle de shoot », renommée en novlangue politiquement correcte « salle de consommation à moindre risque ». Du moins pour les consommateurs, ce voisinage n’allant pas sans risques évidents pour les riverains, dont tout le monde ou presque se fiche. Jamais en retard d’une bataille sociétaliste à livrer, l’édile de la capitale se félicite de l’installation de ce lieu hautement symbolique de la politique qu’elle entend mener.

Conçue pour accueillir 200 personnes quotidiennement, la salle de 400 m2 sera gérée par l’association Gaïa, qui s’est rendue célèbre par l’opération du « bus méthadone ». Toute proche de la gare du Nord, haut lieu du trafic de drogues dures dans Paris, la salle mettra à disposition des drogués des kits d’injection « propres et stériles », afin qu’ils consomment en toute sérénité les substances achetées dans le quartier : héroïne, crack, sulfate de morphine, crystal meth… Il leur suffira, pour cela, de s’être préalablement enregistrés de manière anonyme.

Une aubaine commerciale pour les nombreux dealers africains du quartier spécialisés dans la vente d’héroïne.

Après tout, pourquoi s’en faire pour un peu plus d’insécurité supplémentaire dans ce qui ressemble déjà à un véritable bouge à ciel ouvert ? Comme pour les camps desdits « migrants », jamais les riverains n’ont été consultés. Ils auraient certainement vivement manifesté leur opposition à ce projet délirant qui drainera un véritable ballet de voyous, de règlements de comptes, de seringues usagées à même la rue dès la fermeture des lieux…

Comment peut-on imaginer lutter contre la consommation de drogues en dépénalisant sa consommation de fait ? Les usagers de la « salle de shoot » ne peuvent, en effet, pas être poursuivis pour usage et détention illicites de drogues. L’agenda secret des socialistes n’est donc rien de moins que la légalisation progressive des drogues.

Quel bilan merveilleux que celui des socialistes : insécurité, tourisme en berne, terrorisme islamiste, réformes sociétales majeures, croissance bloquée et maintenant « salles de shoot ». Ils ont transformé la France en un camp de la mort de la tolérance, asile de fous à ciel ouvert où l’ennemi est celui qui respecte les lois, les traditions et les vertus de notre civilisation. Si vous nourrissez le funeste dessein de protester contre les bienfaits de l’Empire du bien, vous serez immédiatement traité de tous les noms, culpabilisé, psychiatrisé, ostracisé, sommé de vous taire au nom du « vivre ensemble ».

Vous préféreriez des crèches plutôt que des camps de « migrants », des « salles de shoot » et autres plages de nudistes en plein Paris ? Vous êtes un monstre froid, intolérant, insensible, incapable de faire preuve d’empathie pour les plus démunis. Voilà où nous en sommes.

Gabriel Robin

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Bordeaux : des enseignants demandent l’arrêt de l’expérience de « mixité sociale » au lycée Brémontier

12 Octobre 2016, 06:39am

Publié par Thomas Joly

Des enseignants du lycée Brémontier, dans le quartier de Nansouty, à Bordeaux, sont en grève ce jeudi. Ils entendent protester contre une « rentrée chaotique », une recrudescence des « incivilités » dans l’établissement et une expérience de « mixité sociale ».

Ils dénoncent un climat marqué par un grand nombre d’incivilités : insultes, lycéennes harcelées, dégradation de locaux.

La proviseure du lycée, Bernadette Bazat, évoque une expérience en cours, qui consiste à mélanger les secondes du lycée professionnel avec celles du lycée général, pour une plus grand mixité sociale. « Or, les secondes pro sont plus agités, ils parlent fort, sont plus expansifs, ce à quoi les enseignants du lycée général ne sont pas habitués ».

Bernadette Bazat dit comprendre la grogne des enseignants. S’il se confirme qu’elle se passe mal, l’expérience de la mixité raciale sociale ne sera pas reconduite l’année prochaine.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Selon que l’on s’appelle Éric Zemmour ou Virginie Despentes…

12 Octobre 2016, 06:33am

Publié par Thomas Joly

Quand on s’appelle Éric Zemmour, évoquer une sorte de respect envers des gens « prêts à mourir pour leur foi et leur idéologie » entraîne immédiatement des poursuites pour apologie du terrorisme… mais pas quand on s’appelle Virginie Despentes !

Virginie Despentes, romancière et cinéaste spécialisée dans le trash, le 17 janvier 2015 dans Les Inrocks, a pu étaler sur deux pages son ressenti de « deux jours d’amour total pour tout le monde » — terroristes inclus — sans déclencher le plus petit froncement de sourcil.

Virginie Despentes, elle, ne fait absolument pas l’apologie du terrorisme quand elle écrit « avoir été les gars qui entrent avec leurs armes […] qui avaient décidé, à leur façon, de mourir debout plutôt qu’à genoux ». Rien à voir avec le « respect » de Zemmour…

Pas d’apologie du terrorisme pour avoir « aimé ceux-là qui ont fait lever leurs victimes en leur demandant de décliner leur identité avant de [les] viser au visage ».

Pas d’apologie ni admiration des terroristes pour avoir « aimé leur désespoir », « leur maladresse » à ne pas trouver « le ton juste » en hurlant « On a vengé le Prophète ».

Aucune apologie du terrorisme à voir dans l’« acte héroïque » des terroristes, « une déclaration d’amour ». C’était juste « un mauvais film d’action, un mauvais gansgsta-rap », qui ont suscité en elle « deux jours de plane intense » : on a les « trips » que l’on peut…

Il faut dire que lorsqu’on s’appelle Despentes, qu’on a écrit Baise-moi – en 1993, refusé par neuf maisons d’édition -, qu’on est devenue homosexuelle, militante de la théorie du genre, qu’on écrit ou tourne des cochonneries plus « trash » les unes que les autres et qu’on est de gauche, on peut tout se permettre, y compris d’avouer benoîtement « deux jours de plane intense » après les premières tueries islamistes.

Une autre différence de taille entre Éric Zemmour et Virginie Despentes ? Pour le premier, les islamistes obéissent aux préceptes inhérents à l’islam tandis que la seconde « ne sait pas faire le rapport » entre l’islam et les attentats. En clair, l’un pense, l’autre non.

L’un se place du côté de la réflexion, l’autre se regarde le nombril et gratte ses émotions.

Voilà maintenant Éric Zemmour sommé, à plusieurs reprises, de se repentir pour des paroles qu’il n’a pas prononcées – ce qu’il refuse avec dignité -, alors que personne ne relèvera les délires apologiques pseudo-intellos de Virginie Despentes.

Nous vivons ainsi dans une société où une partie des citoyens se trouvent autant dans l’incapacité d’entendre Éric Zemmour qualifier de « criminels » les auteurs d’actes terroristes que dans celle de ne pas écouter le silence assourdissant de Virginie Despentes à l’égard de la souffrance des familles de victimes ou des rescapés. Car, tout au long de son verbiage sans queue ni tête, pas un seul mot en soutien des meurtris. Pas un.

À l’instar des époques lointaines des tribunaux inquisitoriaux, comme celles plus récentes du communisme, nous vivons donc dans une société qui décide, selon ses propres critères prédéfinis et parfaitement arbitraires et selon la personne qui y contrevient, de soumettre ou non à la question afin de la condamner à l’hérésie ou à la trahison. Quelle régression !

Caroline Artus

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Vladimir Poutine annule sa visite en France sur fond de provocations pro-djihadistes du gouvernement français

12 Octobre 2016, 06:21am

Publié par Thomas Joly

Lassé des provocations du gouvernement français contre la Russie en faveur des djihadistes encerclés à Alep, le président russe a renoncé à venir en France comme il devait le faire le 19 octobre.

Le chef de l’État Russe avait été en but aux propos de François Hollande, lequel s’était “interrogé” publiquement sur la venue de celui-ci (source). Le ministre des Affaires Etangères, Jean-Marc Ayrault, avait multiplié les provocations, assurant que si Vladimir Poutine se rendait en France, “ce ne serait pas pour échanger des mondanités” (source).

Le ministère des Affaires Etrangères, liés aux états terroristes du Golfe, se démenait depuis des jours pour empêcher la venue du président russe, allant jusqu’à accuser la Russie de “crimes de guerre” alors que celle-ci est occupée à anéantir les islamistes encerclés à Alep, dans le nord de la Syrie (source).

Le soutien actif de la France, des USA, de la Grande-Bretagne et des pétromonarchies du Golfe aux djihadistes et autres groupes islamistes ne s’est jamais démenti.

Dans un tel climat, le gouvernement russe ne pouvait maintenir une visite dont la présidence française entendait faire un spectacle visant à humilier la Russie à coup de tirades sur les “droits de l’homme” en Syrie, si bien défendus par les coupeurs de tête d’al-Qaïda qu’appuie activement la France.

Le président russe devait inaugurer une église orthodoxe édifiée à Paris avec l’aide financière de la Russie.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires