Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Suède colonisée : 80 % des policiers envisagent de démissionner à cause des racailles étrangères ultra-violentes

22 Septembre 2016, 05:53am

Publié par Thomas Joly

La Suède sombre dans une nouvelle crise suite à un rapport confidentiel qui indique que 80 % des agents de police envisagent de changer de carrière professionnelle en raison du danger de plus en plus croissant auquel ils doivent faire face au quotidien sur le terrain.

La Suède a été touchée par un niveau croissant de criminalité allant des viols et agressions sexuelles dans les concerts de musique, à des attaques à la grenade de guerre envers les forces de police dans les quartiers peuplés majoritairement par des migrants.

Le média norvégien NRK rajoute à ce rapport que trois policiers suédois par jour donnent leurs démissions car ils estiment que le gouvernement suédois ne leur fournit pas assez de moyens adaptés pouvant faire face à cette épidémie de violence.

Le sergent de police Peter Larsson a déclaré à la NRK que la police doit face à de plus en plus de travail avec de moins en moins de personnel : « Nous traversons une crise majeure. De nombreux collègues ont pris la décision de démissionner. Nous ne pourrons plus enquêter sur les crimes, nous n’avons même plus le temps de nous rendre sur les lieux pour faire suite aux appels des victimes. Ces conditions de travail déplorables font que de nombreux collègues cherchent désormais à travailler dans d’autres professions. »

Larsson rajoute : « La violence contre la police, le SAMU et les pompiers a empiré ces derniers temps. Les jets de pierres, actes de violence et incendies sont monnaie courante de nos jours ».

Tina Svensson, une habitante de la banlieue de Göteborg, déclare que la criminalité a atteint son paroxysme aujourd’hui  et que la police ne se hasarde que très rarement dans ces zones de non droits. Madame Svensson a raconté au média norvégien le récit d’un crime qui s’est déroulé dans son quartier : « Deux hommes ont été abattus à l’arme automatique. Ce n’est pas exactement ce à quoi vous aspirez quand vous êtes en train de promener votre chien ».

Madame Svensson conclue en disant que beaucoup de personnes ne veulent même plus venir dans sa banlieue en raison de la violence qui y règne et seraient même effrayées à l’idée d’y vivre au quotidien.

La police suédoise a dénombré un total de 14 « no-go-zone » dans lesquelles elle ne s’aventure que très rarement de crainte d’être attaquée par les « locaux » (comprendre la racaille allogène).

Le gouvernement suédois riposte en déclarant que l’utilisation du mot « crise » est exagérée et a promis le recrutement de nouveaux policiers à l’avenir. Le sergent Larsson n’est pas pleinement convaincu par cette promesse du gouvernement qui d’après lui tient un double discours en voulant masquer les réalités du problème migratoire : « S’ils ne prennent pas à bras le corps l’importance de notre alerte, cela va se termine en véritable désastre ».

Source : http://www.fdesouche.com/769465-suede-80-des-policiers-envisagent-de-demissionner-en-raison-du-danger-des-migrants

Voir les commentaires

Émeute raciale à Charlotte (États-Unis) après la neutralisation d'un criminel afro-américain par la police

22 Septembre 2016, 05:34am

Publié par Thomas Joly

Aux États-Unis, à Charlotte, en Caroline du Nord, la mort d’un criminel noir armé abattu par un policier, noir lui aussi, a encore déclenché, comme d'habitude, des émeutes raciales qui se sont traduites par des violences et des pillages de la part de membres surexcités de la communauté afro-américaine. La chaîne locale WSOC-TV a précisé que la police avait eu recours notamment à des armes anti-émeutes et à du gaz lacrymogène pour essayer de contenir la colère de la foule enragée. Plusieurs véhicules de police ont été attaqués et endommagés, selon les autorités. 12 policiers ont été blessés.

Voir les commentaires

Pour Jean-Marc Ayrault, la France est « très loin d’être submergée » par l’immigration

22 Septembre 2016, 05:26am

Publié par Thomas Joly

Jean-Marc Ayrault est revenu sur la politique pro-invasion du gouvernement mercredi. Selon le ministre des Affaires étrangères, la France est loin d’être « submergée » par les migrants en réponse aux propos de Nicolas Sarkozy, pourtant lui aussi tout aussi responsable de la colonisation migratoire de notre pays.

« Quand Nicolas Sarkozy dit que la France va être submergée par les réfugiés, nous sommes plutôt submergés par sa démagogie. L’année dernière, le pays a reçu 80.000 demandes de droit d’asiles, on est loin d’être dans cette situation », a-t-il précisé.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Le plan diabolique du gouvernement pour résorber le chômage

22 Septembre 2016, 05:18am

Publié par Thomas Joly

Je l’ai dit à plusieurs reprises sur ce site : les derniers jours de la gauche au pouvoir ressemblent furieusement aux derniers jours du gouvernement Laval en 1944 ou encore, si on regarde plus loin dans le temps, à la funeste année 1794. Tandis que le peuple se détourne de ses dirigeants, ceux-ci répondent par la fuite en avant en lâchant la bride aux ultras. Ce mercredi, Jean Pisani-Ferry a remis aux ministres Myriam El Khomri, Laurence Rossignol et Patrick Kanner un rapport inédit en France sur le coût économique des discriminations [PDF]. Conclusion : un manque à gagner évalué à 150 milliards d’euros ! Un rapport qui illustre parfaitement cette volonté de pousser à l’extrême cette politique mortifère du « Grand Remplacement » que les Français, longtemps aveugles, rejettent aujourd’hui en masse.

Réalisé par France Stratégie, un groupe de réflexion rattaché à Matignon, ce travail postule que les inégalités sur le marché du travail ont un coût pour l’économie. Un postulat, c’est bien commode, encore faut-il l’étayer, et là, c’est le vide sidéral à part une phrase, une seule : « Des travaux américains montraient cependant que […] l’amélioration de l’accès des femmes et des Noirs aux postes essentiellement occupés par des hommes blancs serait à l’origine de 15 % à 20 % de la croissance des États-Unis depuis les années soixante. » Or, justement, cette affirmation est très contestable, pour ne pas dire absurde, car d’autres travaux montrent que si, en période de forte croissance, l’emploi des Noirs et des femmes croît plus vite que l’emploi des Blancs, la réciproque est tout aussi vraie, ce qui implique qu’il est impossible d’établir si c’est l’emploi des Noirs et des femmes qui tire la croissance ou l’inverse. Voilà donc pour les prémisses.

Sur le fond, qu’un employeur préfère systématiquement employer une catégorie de gens plutôt qu’une autre est neutre au niveau de l’emploi.

C’est seulement s’il renonce à l’embauche faute de candidats à son goût qu’il y a un impact négatif sur le chômage. Mais alors, où se trouve le réservoir d’emplois que le rapport nous fait miroiter ? « Les discriminations freinent l’insertion sur le marché du travail d’une partie de la population en âge de travailler. […] À l’échelle de l’économie, une réduction des discriminations sur le marché du travail revient à une augmentation de la population active, en y intégrant de nouvelles personnes susceptibles de travailler. L’augmentation de cette offre de travail aboutit à une réduction du coût du travail, donc du coût de production des biens et services. Un nouveau point d’équilibre est atteint, où l’emploi est moins rémunéré en moyenne mais mieux partagé (gain pour les discriminés) et où le niveau de production est plus élevé (gain collectif). » Nous y voilà !

Je ne commenterai pas les projections chiffrées de gains de croissance qui sont totalement fantaisistes, l’essentiel n’est pas là. Réduire les discriminations pour réduire le coût du travail, les masques tombent et la boucle est bouclée. Certes, on pourrait remplir une bibliothèque avec tous les rapports sur l’économie nationale qui sont tombés dans l’oubli, mais supposons que ce gouvernement et celui qui lui succédera en mai prochain (sous la présidence d’Alain Juppé, par exemple) s’attellent à mettre en place un plan d’action en ligne avec les recommandations de ce rapport, que pourrait-il faire ? La croissance étant ce qu’elle est, on peut imaginer un système de quotas qui obligerait chaque employeur à embaucher des immigrés… Globalement, cela équivaudrait à pousser la politique de « Grand Remplacement » jusqu’au sein même de la population active, remplacer les chômeurs immigrés par des chômeurs de souche. Décidément, rien ne les arrête.

Christophe Servan

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Alexandre Gabriac rejoint Civitas

21 Septembre 2016, 17:34pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué d'Alexandre Gabriac, fondateur des Jeunesses Nationalistes, ancien Conseiller régional de Rhône-Alpes

Je milite au sein de la mouvance nationale depuis maintenant près de quinze ans ; plus jeune conseiller régional de France, j’ai eu de multiples responsabilités au sein du Front National, jusqu’en 2011. La même année, je fondais les Jeunesses Nationalistes, mouvement de jeunesse qui connut une importante expansion jusqu’à sa dissolution en « conseil des sinistres » par Hollande en août 2013.

Fort de cette expérience, j’ai décidé aujourd’hui de prendre des responsabilités dans le mouvement CIVITAS.

En effet, au vu de la situation toujours plus désastreuse de notre patrie, il est plus qu’urgent d’instaurer une véritable convergence des forces vives de la nation, et de donner une nouvelle dimension au combat pour la France aux Français. J’appelle donc tous les militants de la cause nationale à rejoindre Civitas, structure qui nous rassemblera tous dans une action sans concession, tant sur le plan politique que spirituel. Je profite de cet appel pour pousser à la réflexion nos camarades freinés à l’idée de rejoindre un mouvement où Dieu est premier servi  : préférez-vous conserver leur république maçonnique, ou vivre demain dans une France catholique ?

Le consumérisme poussé à son comble, l’éclatement des familles, la légalisation des unions sodomites, les lois liberticides, les banksters, les politiciens corrompus, la déchristianisation, le règne de l’argent, la presse gauchiste et maçonnique, les associations érigées en police de la pensée, le racket fiscal des travailleurs, le chômage de masse, l’éducation anti-nationale, la baisse de la qualité des soins, l’explosion des prix du logement, sans oublier l’immigration massive qui nous conduit de jour en jour au grand remplacement…

La longue liste des maux dont souffre notre pays découle de diverses causes, toutes liées à la volonté d’une petite minorité qui oeuvre dans les coulisses à Bruxelles, Washington et Tel-Aviv pour établir un nouvel ordre mondial.

Dernier exemple il y a deux jours avec la remise du prix du « meilleur chef d’ État mondial 2016 », des mains du rabbin Arthur Schneier à… François Hollande. Rappelons que même les sondages « officiels » indiquent qu’il est le dirigeant européen le plus impopulaire dans son propre pays.

Face à ces périls, notre premier devoir est de réveiller les consciences nationales, endormies par des années de propagande démocratique, républicaine et mondialiste.

Nous voulons mobiliser tous ces Français qui en ont assez d’être considérés comme des étrangers sur leur propre sol, qui en ont assez de voir leur religion souillée sans aucune réaction, et qui veulent retrouver la France catholique d’antan, n’en déplaise aux élites autoproclamées.

Civitas n’a pas vocation à diviser ou à concurrencer les groupes existants, mais simplement à faire converger les français non-reniés dans des formations, manifestations et actions communes, inscrites dans un cadre doctrinal clair et sans compromission.

C’est pourquoi j’ai choisi de m’engager auprès d’Alain Escada et de Civitas,  pour défendre la foi avec force et virilité, rétablir la France charnelle et pouvoir enfin offrir à nos enfants un avenir français !

Voir les commentaires

Un élu PS belge : « Les migrants ne paieront pas vos retraites, mais vous allez payer leur chômage, leur logement et leurs mosquées »

21 Septembre 2016, 05:33am

Publié par Thomas Joly

Serge Reynders est conseiller PS au CPAS de Saint-Nicolas en province de Liège. Il risque l’exclusion pure et simple du PS après avoir tenu des propos très durs sur les réfugiés.

En cause, des partages de statuts, d’images ou de commentaires concernant la crise des réfugiés, y compris des messages qu’il a directement postés sur son compte Facebook.

Quelques exemples :

« Les migrants ne paieront pas vos retraites, mais vous allez payer leur chômage, leur logement et leurs mosquées », « Je rêve d’une Belgique qui s’occupe de ses citoyens d’abord », ou encore « Il n’y a pas d’argent pour les écoles, les hôpitaux, pour augmenter les petits salaires, pour les personnes âgées, pour les handicapés mais il y a de l’argent pour les guerres, les migrants, etc. »

Samedi, Elio Di Rupo avait pourtant rappelé qu’il n’y a pas de place au PS pour les racistes suite aux dérapages de certains membres de son parti. Deux militants du parti ont déjà été convoqués par la présidence de leur fédération à la suite des propos qu’ils ont tenus sur les demandeurs d’asile.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Nos oligarques terrorisés par internet et le réveil des peuples

21 Septembre 2016, 05:32am

Publié par Thomas Joly

Les oligarques sont manifestement terrorisés, non pas par les terroristes, mais par le réveil des peuples qui menace leur pouvoir et leurs prébendes. En particulier, ils s’inquiètent beaucoup du développement d’internet et du fait que de moins en moins de personnes écoutent avec le sérieux et la soumission requis les « grands » médias. Ils ont bien essayé de limiter l’hémorragie.

D’abord, en disant que, sur internet, on trouvait « de tout » et qu’il fallait donc s’en méfier et ne s’y aventurer qu’avec un tuteur, dûment mandaté par l’oligarchie. C’est, notamment, à cela que servaient les innombrables admonestations nous enjoignant de nous garder du « conspirationnisme », version contemporaine du péché mortel. Ensuite, en multipliant les lois liberticides pour restreindre la liberté d’expression. Enfin, en autorisant l’administration à interdire un site internet sans même passer par le juge. Las, rien de tout cela ne suffit à endiguer le flot.

Bien sûr, les condamnations judiciaires se multiplient. Les procédures administratives contre les sites dissidents également. Mais rien n’y fait : plus personne ne croit sérieusement que les dirigeants disent la vérité. Tout le monde sait bien que M. Cahuzac, pris en flagrant délit de mensonge « les yeux dans les yeux », n’est qu’un excellent représentant de la caste dirigeante. Et, par conséquent, pour le meilleur et pour le pire, la plupart d’entre nous allons chercher d’autres sources d’information sur internet.

Les oligarques n’ont pas absolument tort : on y trouve effectivement de tout et bien crédule serait celui qui croirait un fait simplement parce qu’il l’a lu sur internet. Mais ne faut-il pas être aussi crédule pour croire ce qui est « vu à la télé » ? Même les fameux « décryptages » proposés par les « grands » médias pour nous garder de croire à ce qu’on lit sur internet ne sont pas exempts d’erreurs ou d’approximations. La vérité, c’est que ce que la plupart d’entre nous cherchons sur internet, c’est bien plus la diversité d’informations qu’une vérité révélée. Bref, internet ne cesse de gagner du terrain.

La nomenklatura peut certes freiner le développement de l’information alternative, mais je crois qu’il n’est déjà plus en son pouvoir de l’empêcher, fût-ce en utilisant les méthodes du gouvernement chinois: nous sommes trop nombreux, les sources alternatives sont trop nombreuses pour que les cerbères de l’ordre établi ne soient pas dépassés…

Guillaume de Thieulloy

Source : Les 4 Vérités via Le Salon Beige

Voir les commentaires

Bernard Cazeneuve : « Tout pour les migrants, rien pour les sans-dents ! »

21 Septembre 2016, 05:16am

Publié par Thomas Joly

En bon technocrate, Cazeneuve pensait avoir résolu le problème de Calais… lors de sa huitième visite. Lui qui avait promis, lors de la septième, que la jungle, diminuée en surface de moitié, serait réduite à 2.000 clandestins… Manque de chance, quelques semaines plus tard, il y en avait 10.000, et le plus grand bidonville d’Europe était au bord de l’explosion.

Notre inimitable ministre de l’Intérieur avait donc décidé d’organiser, dans toute la France, un véritable coup d’État migratoire. Cela consistait à répartir 12.000 illégaux, en fixant un quota par régions : 1.484 pour la Nouvelle-Aquitaine, 1.006 pour les Hauts-de-France, 1.175 en PACA, etc. Charge aux préfets, qui avaient ordre de contourner les maires, de se débrouiller dans leur département pour répartir dans les villes et villages les nouveaux venus, en fonction des lieux disponibles : anciennes casernes, écoles fermées, lieux publics réquisitionnés, voire parfois châteaux !

Malheureusement, la propagande a beau raconter partout qu’en période de chômage de masse, de déficit qui s’aggrave et de risques extrêmes d’attentats islamistes, ces migrants – majoritairement hommes seuls musulmans — sont une chance pour la France, cela ne passe toujours pas dans l’opinion. Plus grave : la résistance s’organise, contre ce qui est considéré comme un coup de force socialiste contre le vivre ensemble à la française.

Ainsi, le 7 septembre, à Forges-les-Bains, petite ville de l’Essonne de 3.700 habitants, une réunion avec les autorités locales a regroupé 500 personnes, très en colère qu’on puisse leur imposer 91 Afghans et Soudanais, âgés de 18 à 40 ans.

À la grande fureur du préfet de l’Île-de-France Carenco, le lieu prévu pour accueillir ces nouveaux venus a même été partiellement incendié.

À Saint-Denis-de-Cabanne, petit village de 1.300 habitants situé près de Roanne, le sous-préfet venu expliquer aux habitants les bienfaits de l’accueil temporaire – ben voyons – de 80 migrants a été conspué et a vu un pétard exploser à ses pieds, lors de son départ précipité. Le procureur de la République ne pouvait laisser passer un tel affront. Il a décidé d’ouvrir une information judiciaire pour incitation à la haine raciale !

À Allex, petite ville de la Drôme de 2.000 habitants, c’est carrément dans le superbe château de Pergaud que les autorités ont décidé d’installer 50 clandestins. Devant la colère du Collectif pour la sauvegarde d’Allex (CSA), le maire a décidé, à la grande fureur du préfet, d’organiser un référendum local – que les gauchistes locaux disent illégal – le 2 octobre prochain.

Du vendredi 23 septembre – rassemblement parisien à 19 heures au Trocadéro – au samedi 8 octobre – manifestation dans les rues de Montpellier par la Ligue du Midi -, une Quinzaine « Sauvons notre pays, refusons l’invasion migratoire » est organisée, partout où cela est possible, par des gens aussi différents que le SIEL, la Ligue du Midi, Viviers Bleu Marine, Riposte laïque, Civitas, le Parti de la France, Résistance républicaine et d’autres associations plus locales. À ce jour, quinze initiatives sont programmées.

Partout s’exprime massivement, dans les réunions publiques et sur les marchés, le refus du coup d’État migratoire de Cazeneuve.

Abandonnés par un pouvoir dont la politique se résume à « Tout pour les migrants, rien pour les sans-dents », les Français des zones rurales commencent à comprendre que seule leur mobilisation leur permettra de préserver leur mode de vie.

Qu’ils s’organisent au plus vite, car ces 12.000 migrants de Cazeneuve ne sont que les premiers d’une longue série, et tous les villages sont menacés par la folie immigrationniste de nos dirigeants…

Pierre Cassen

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Moins de 4 millions de musulmans en France : on nous prend pour des idiots

21 Septembre 2016, 05:13am

Publié par Thomas Joly

Une enquête « rassurante » de l’IFOP a été effectuée pour l’Institut Montaigne, think tank d’obédience libérale, publiée dimanche 18 septembre par le JDD.

Selon l’enquête, il y aurait 28 % de musulmans ayant « adopté un système de valeurs clairement opposé aux valeurs de la République » (charia). Les jeunes, les moins insérés dans l’emploi et les convertis sont les plus disposés à adhérer à ce modèle – jusqu’à 50 %.

Elle montrerait également que la population musulmane est estimée à moins de quatre millions en France.

Et c’est là que le bât blesse.

D’abord, parce qu’on ne sait pas d’où est issu ce chiffre puisqu’il n’y a pas, en France, de recensement des individus en fonction de la religion.

Mais surtout, dans les années 1990, les médias, les gouvernants s’accordaient sur environ cinq millions de musulmans en France.
Par exemple, La Croix du 10 décembre 1996 rapportait les propos tenu par M. Charles Pasqua à l’émission 7 sur 7 de l’avant-veille où, s’exprimant à propos des attentats terroristes, il soulignait « l’existence [en France d’une] importante communauté musulmane : cinq millions de musulmans, un million de pratiquants, 50.000 intégristes et probablement 2.000 radicaux ».

Toujours dans La Croix, du 23 novembre 1996 cette fois, dans un article signé Bernard Gorce et intitulé « L’islam européen passe par l’Alsace », on pouvait lire : « Dix millions de musulmans d’Europe : on compte 4,2 millions de musulmans en France. »

Or, chaque année depuis 30 ans, il faut ajouter aux cinq millions de M. Pasqua l’arrivée de 200.000 immigrés légaux annuels (certes pas tous musulmans, mais c’est sans compter les clandestins) et les apports d’une natalité bien supérieure. Les retours au pays définitifs étant négligeables, le nombre de musulmans a sans doute doublé depuis les années 1990. Par ailleurs, je serais tenté de dire que nos yeux ne nous trompent pas…

L’objectif de la publication des chiffres fantaisistes donnés serait-il de rassurer le bon peuple afin qu’il ne vote pas « trop à droite » ?

Thierry Get

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Sarközy : « Dès que l’on devient Français, nos ancêtres sont gaulois »

20 Septembre 2016, 05:51am

Publié par Thomas Joly

Pour une raison inconnue, la presse gouvernementale française s’acharne depuis des mois à présenter la candidature de Sarközy comme celle d’un raciste forcené.

Une affirmation pour le moins grotesque compte tenu des positions récurrentes de l’intéressé, dont la dernière en date : « Dès que l’on devient Français, nos ancêtres sont gaulois. »

Alors que la gauche antiraciste n’a de cesse de tourner en dérision les origines gauloises de la population française pour se gargariser au sujet des apports mirobolants de l’Afrique subsaharienne, Sarközy va un degré plus loin dans la subversion en décrétant que le dernier Soudanais a vocation à être un “descendant de Gaulois”.

De façon inexpliquée, Sarközy – lui-même d’origine hongroise et juive – semble obsédé par le métissage depuis des années.

La gauche hexagonale semble elle-aussi atteinte de schizophrénie sur le sujet. Obsédée par le métissage racial, elle a pour habitude de moquer la citation “Nos ancêtres les Gaulois” mais déclenche des persécutions judiciaires contre ceux des Blancs qui affirment que “les celtes noirs n’existent pas”.

La vérité est devenue parfaitement secondaire pour les doctrinaires du mélange racial et du remplacement de population. Ce qui importe, c’est la finalité.

Source : http://breizatao.com/2016/09/20/sarkozy-des-que-lon-devient-francais-nos-ancetres-sont-gaulois/

Voir les commentaires

Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !

20 Septembre 2016, 05:44am

Publié par Thomas Joly

Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !
Dimanche 2 octobre, tous les patriotes se retrouveront à la Xème Journée de Synthèse Nationale !

Dimanche 2 octobre, se tiendra la Xe Journée nationale et identitaire de Synthèse Nationale organisée comme chaque année par Roland Hélie.

Le Parti de la France appelle ses militants, adhérents et sympathisants à participer à cet événement politique qui verra Carl Lang et Jean-Marie Le Pen partager la même tribune, ce qui n'est pas arrivé depuis 2008.

Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, et Roger Holeindre, Président d'honneur du PdF, seront également présents.

Un stand du Parti de la France, avec du matériel de propagande, sera à la disposition des participants.

Voir les commentaires

Musulmans de France… et d’ailleurs : et si l’on parlait vrai ?

20 Septembre 2016, 05:37am

Publié par Thomas Joly

Christian de Moliner analysait hier, pour Boulevard Voltaire, l’enquête de l’Institut Montaigne (publiée dimanche par le JDD) sur les pratiques et attentes des musulmans de France : « Un islam français est possible ».

Libération – ça n’étonnera personne – voit dans ce rapport « de quoi […] risquer de stigmatiser une population, à contresens des ambitions affichées par l’étude », à savoir une meilleure connaissance de nos compatriotes musulmans. Et le quotidien des belles personnes qui ont de belles âmes de dénoncer : « Aussitôt rendue publique, l’enquête a été instrumentalisée par des personnalités de droite et d’extrême droite pour affûter leurs attaques contre “l’islam politique”. »

Beaucoup plus intéressante est l’analyse d’Éric Verhaeghe sur le site atlantico.fr et interviewé sur Boulevard Voltaire ce jour… Relevant que l’Institut Montaigne « a ouvert la question avec une naïveté confondante », il explique que ce rapport « constitue en effet un très beau monument de cécité et de déni », ajoutant « par amitié pour son signataire, j’éviterai l’expression de mauvaise foi ».

L’étude comporte ainsi des données que Libération a manifestement choisi d’ignorer : c’est, pour commencer, « la composition socio-professionnelle moyenne de la population musulmane de France ». Plus simplement « le terrifiant pourcentage d’inactifs musulmans ».

En effet, quand la population générale compte 11,7 % d’inactifs, ils sont 29,5 % chez les musulmans. Un tiers ! Plus grave : « Le rapport montre, au passage, que les opinions les plus dures en matière religieuse sont souvent exprimées par les inactifs. » D’où cette question : est-il acceptable que « les “inactifs” revendiquent des changements de règles dans un jeu auquel ils participent de façon marginale » ? Car il apparaît bien que « les inactifs sont, aux deux tiers, mal à l’aise avec la laïcité ou lui sont hostiles, proportion inversée chez les cadres et les artisans ».

Mais « l’auteur du rapport, écrit Verhaeghe, s’est évidemment rassuré lui-même en recourant à un artifice statistique pour faire glisser dans le “non-religieux” et le camp laïc ceux des musulmans qui réclament une reconnaissance des pratiques religieuses à l’école ». Ainsi, « l’Institut Montaigne a beau jeu d’expliquer que le respect du halal n’est pas religieux, l’évidence raisonnable soutient le contraire. Avec trois quarts des musulmans de France qui réclament du halal à l’école, on est en tout cas très, très loin d’un islam de France respectueux de la laïcité et des règles républicaines. »

Hasard du calendrier, l’émission « Vox Pop » (Arte) de ce dimanche soir se penchait sur « le multiculturalisme britannique ».

Un modèle à l’opposé des rêves d’intégration/assimilation à la française, et qui a lui aussi viré au fiasco. « Au nom du multiculturalisme, les autorités britanniques ont parfois toléré des traditions inacceptables comme les mariages forcés et les crimes d’honneur », nous dit-on. De fait, il y aurait eu au Royaume-Uni, en 2015, au moins 1.200 cas de mariages forcés. Cette même année, cinq crimes d’honneur ont été commis en Grande-Bretagne. Au Nord, à Bradford – surnommé Bradistan –, où 30 % de la population sont issus de l’immigration, une centaine de lycéennes disparaissent subitement chaque année du système scolaire pour être mariées. Qu’ont fait les autorités ? Rien jusqu’ici, par peur d’être accusées de racisme : il a fallu attendre 2014 pour que le gouvernement criminalise les mariages forcés. Et « malgré cela, le gouvernement refuse d’imposer aux élèves un cours de sensibilisation contre les mariages forcés » pour « ne pas stigmatiser les minorités ».

Enfin, nos voisins s’inquiètent désormais d’une « justice parallèle qu’ils tolèrent depuis trente ans : les Islamic Sharia Councils », les tribunaux islamiques. 85 ont pignon sur rue. En mai dernier, le gouvernement a lancé une enquête indépendante sur leurs « pratiques ». Résultats en 2017…

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Lyon envahie : Kamel Abbas, chauffeur de bus le jour, violeur la nuit

20 Septembre 2016, 05:23am

Publié par Thomas Joly

Ce chauffeur de bus TCL avait terrorisé la population lyonnaise entre octobre 2012 et janvier 2014 en multipliant les viols et agressions sexuelles dans le 8e arrondissement. D’où ce surnom trouvé par les médias locaux : « le violeur du 8e ».

Au total, six viols et tentatives lui sont imputés. Kamel Abbas, armé d’un couteau, menaçait de tuer ses victimes. Son analyse par des experts a révélé qu’il utilisait « la sexualité pour détruire et annihiler ses victimes ».

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Attentats de New York : l'islamiste afghan Ahmad Khan Rahami arrêté

20 Septembre 2016, 05:14am

Publié par Thomas Joly

Un musulman afghan de 28 ans, Ahmad Khan Rahami, a été interpellé lundi 19 septembre aux USA après une vague d’attentats ayant frappé New York et le New Jersey. Repéré dans cet état de la Côté Est américaine, il a résisté à son arrestation, ouvrant le feu sur la police.

Qui aurait sérieusement pu penser qu’il ne s’agissait pas d’un musulman ?

D’après les premières informations collectées par le FBI, Ahmad Khan Rahami ainsi que sa famille avait commencé à montrer des signes de radicalisation, cessant par exemple de porter des vêtements à l’occidentale depuis un certain temps.

Et – ô surprise – ce clan afghan est connu des autorités pour avoir dénoncé “l’islamophobie” des forces de police et porté plainte contre elles pour ce motif.

Breaking News 911 (source) : En 2011, la famille Rahami avait poursuivi la ville d’Elizabeth (New Jersey) et plusieurs officiers de police, les accusant d’avoir signalé abusivement l’ouverture trop tardive de leur restaurant. Ils avaient accusé la police de les harceler en raison de leur “religion, race et origine nationale”.

Ce type de comportement est généralement le signe le plus évident de radicalisation, la posture victimaire constituant chez ces populations le passage aux revendications politiques à caractère tribal et religieux.

Quoiqu’il en soit, c’est le second attentat en quelques mois commis par un migrant afghan aux États-Unis.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

L'enfant à naître : l'ennemi public numéro 1

20 Septembre 2016, 05:08am

Publié par Thomas Joly

L'enfant à naître : l'ennemi public numéro 1

Notre gouvernement continue de mener une guerre sans précédent contre l'enfant à naître. 

Après la nouvelle circulaire de Marisol Touraine parue en juillet, relative « à l'amélioration de l'accès à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) et à l'élaboration de plans régionaux » qui vise à augmenter l’accès à cette pratique, voici l'annonce fracassante de Mme Laurence Rossignol, de l'instauration d'un délit d'entrave numérique à l'avortement ! 

À l'approche des élections présidentielles, jamais notre gouvernement ne se sera autant précipité pour prendre des mesures draconiennes contre celui qui est devenu son ennemi public numéro 1 : l'enfant à naître. 

Celui-ci est recherché, poursuivi, traqué, éliminé. Les mailles du filet se resserrent pour qu'aucun enfant « non désiré » ne puisse échapper à une mort certaine. Cette volonté implacable de prendre pour cible l'être le plus innocent, le plus fragile, est d'autant plus choquante qu'aujourd'hui une autre guerre frappe la France !

La véritable mission de notre gouvernement, en vue du bien commun, doit consister à s'attaquer aux vrais ennemis de la nation et non de s'acharner sur celui qui ne peut se défendre.

Comme l'a souligné très justement Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, invitée de France Info samedi dernier, « 40 ans après le vote de la Loi Veil sur l'interruption volontaire de grossesse , les anti-avortement n'ont jamais désarmé, pas une fois, pas une heure. »

Cécil Edel - Choisir la Vie

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires