Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Hidalgo : entre bouchons et nudistes, elle nous ferait regretter Delanoë !

29 Septembre 2016, 05:25am

Publié par Thomas Joly

Dimanche dernier était la Journée sans voiture instaurée par la mairie de Paris. Une idée rayonnante pour notre plus grand bonheur et la santé, dit-on, de nos poumons.

La matinée avait été pluvieuse et plutôt fraîche, du genre qui ne vous donne pas envie de flâner sur les berges de la Seine désormais livrées aux piétons, vélos, rollers, trottinettes, gyropodes, Segway et compagnie. Et puis, gentil avec madame le maire, le soleil s’est montré vers les 16 heures et les badauds ont mis le nez dehors… Pour mieux se le boucher.

Car Paris sans voiture, quoi qu’en dise Anne Hidalgo, n’est pas Paris sans voitures. Au contraire, c’est Paris bouchons XXL. Moi-même, je le confesse, j’ai traversé Paris à pied dimanche après-midi. Mais je traverse toujours Paris à pied. Et devant la bousculade qui freinait mon pas de fantassin, j’ai pris le bus avenue Rap. Et vu, en passant au rond-point, les Champs-Élysées bouclés par la Kommandantur : barrières, chevaux de frise et hommes en armes pour contenir la foule. Et sur les voies « circulables », des bouchons comme jamais. Vingt minutes coincés devant Saint-Lazare, au bas de la rue de Rome. 
Vous savez quoi ? J’ai regagné les Buttes-Chaumont à pied.

Il y a eu, dimanche, des tas de naufragés de la route. L’humoriste Fabrice Éboué, par exemple, qui a posté une vidéo à l’attention du maire.

Devant le succès, Hidalgo a répondu. De haut. Ironique. « Afin de concevoir une solution qui vous permette, lors de la prochaine journée sans voiture, d’effectuer sereinement votre trajet Paris-banlieue. Je suis heureuse de vous annoncer que LA solution a été trouvée. Elle est expérimentée aujourd’hui même par plusieurs millions d’audacieux Parisiens et Franciliens. Je vous invite à la découvrir au lien suivant : http://ratp.fr/ », lui a-t-elle conseillé.

Métro pris (une nouvelle vidéo en témoigne), voilà la réponse de l’intéressé : « J’ai relevé ton défi, à toi de relever le mien. Je te demande de prendre le RER D après 22 heures, entre Saint-Denis et Sarcelles. J’attends ta vidéo. » Et d’en remettre une petite couche bien sentie sur les nouvelles préoccupations écolo-existentielles de madame le maire : « Maintenant que nous sommes réconciliés, serait-il possible de trouver une place en crèche pour mon fils, nous galérons depuis deux ans ? Je sais que vous êtes très occupée avec votre nouveau projet de parcs nudistes à Paris, mais comprenez ô combien je préférerais que mon enfant croise une puéricultrice avant un pénis. »

Ce garçon ne serait pas ce qu’il est, on essaierait sûrement de le faire passer pour un coincé du caleçon, voire rétrograde tendance facho. Car en deux vidéos et trois phrases, il a résumé la politique de la mairie de Paris : la course au « bonheur », celui d’une bourgeoisie de gauche nourrie aux mamelles de la haute fonction publique et territoriale, celle des petits marquis à la Julliard passés directement des manifs de l’UNEF aux bureaux du PS puis aux cabinets ministériels ; des parasites sociaux qui rêvent d’imposer leur vision hédoniste comme projet de société. Pour oublier le chômage et la crise du logement, la fête à Neuneu permanente, à côté de quoi les Jack Lang et autre Delanoë font figure de minables amuseurs… Qu’importe, n’est-ce pas, les Parisiens paieront.


Comme l’écrit Bruno Roger-Petit dans Challenges : « La nudité dans Paris, stade suprême de la rupture avec le capitalisme, l’héritage de Jaurès, Blum et Mitterrand va trouver là son accomplissement le plus abouti. » Voilà bien résumée la politique de la ville-capitale. Et de conclure : « En 1971, on chantait l’Internationale avec Mitterrand en promettant de rompre avec le capitalisme, et en 2016, on chante “Tout nu et tout bronzé” avec Hidalgo en promettant d’instaurer le naturisme. Changer la vie, enfin ! »

Pendant ce temps-là, dans la vraie vie, les vraies gens continuent de ramer. Et pas à Paris Plages.

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Les gnomes du Conseil d'Etat ont encore frappé : le porno pour tous

29 Septembre 2016, 05:14am

Publié par Thomas Joly

Le Conseil d'État a décidé que le film pornographique La vie d'Adèle doit seulement être interdit aux moins de 12 ans.

Lors de sa sortie en 2013, le film avait été interdit aux moins de 12 ans. Mais cela avait été contesté par l'association Promouvoir. D'abord, devant le tribunal administratif de Paris, qui l'avait déboutée. Puis devant la cour administrative d'appel, qui lui avait donné raison le 8 décembre 2015. Le ministère de la Culture avait alors décidé de porter l'affaire devant le Conseil d'État. La plus haute juridiction française a rendu son verdict mercredi 28 septembre, et cassé l'arrêt de la cour d'appel, qui devra donc revoir sa copie. Pour les juges, « les scènes de sexe en cause sont exemptes de toute violence et filmées sans intention dégradante. Elles s'insèrent de façon cohérente dans la trame narrative globale de l'oeuvre, d'une durée de près de trois heures, dont l'ambition est de dépeindre le caractère passionné d'une relation amoureuse entre deux jeunes femmes. » Sic. Le ministère de la Culture a promis de prendre un décret pour assouplir les critères d'octroi des visas, et notamment ne plus interdire aux moins de 18 ans les scènes de sexe non simulé.

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Législatives 2017 : Jean-Marie Le Pen espère soutenir 400 candidatures

28 Septembre 2016, 05:42am

Publié par Thomas Joly

Quelques jours avant le passage de Jean-Marie Le Pen devant le tribunal de Grande instance de Nanterre, le 5 octobre, dans l’affaire qui l’oppose au FN quant à son exclusion, le camp du fondateur du parti frontiste fait savoir qu’il espère bien peser sur les législatives. Et avoir de nombreux candidats en juin 2017 face aux candidats présentés par sa fille.

Dans les colonnes du Figaro de ce mercredi 28 septembre, le président d’honneur déchu du FN se prépare à dégainer les armes et les candidatures aux législatives. Ainsi apprend-on que le camp Jean-Marie Le Pen a déjà trouvé une soixantaine de candidats. Un chiffre auquel il faut ajouter la centaine de circonscriptions couvertes par le Parti de la France de Carl Lang avec lequel le "Menhir" fait équipe.

L’objectif final ? Présenter près de 400 candidatures. "Le chiffre de 300 à 400 circonscriptions paraît envisageable. On y arrivera", assure au Figaro Lorrain de Saint Affrique, le collaborateur parlementaire de Jean-Marie Le Pen.

Source : http://lelab.europe1.fr/jean-marie-le-pen-espere-presenter-pres-de-400-candidats-dissidents-au-fn-aux-legislatives-2858368

Voir les commentaires

Rennes : 145 personnes ont été « naturalisées » le 20 septembre 2016

28 Septembre 2016, 05:36am

Publié par Thomas Joly

145 personnes (89 adultes et en conséquence 56 enfants) de 32 nationalités différentes ont été naturalisées le 20 septembre 2016, à Rennes.

Au cours d’une cérémonie solennelle, Denis Olagnon, secrétaire général de la préfecture d’Ille-et-Vilaine, représentant Christophe Mirmand, préfet de la région Bretagne, préfet d’Ille-et-Vilaine, a remis mardi 20 septembre les décrets de naturalisation à 89 adultes de 32 nationalités différentes et à 56 enfants qui ont bénéficié de l’effet collectif de la naturalisation de leurs parents.

Pour voir les photos des nouveaux Français, c’est ici.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence des maires des communes dans lesquelles résident les nouveaux citoyens français et des représentants de la Légion d’Honneur et de l’Ordre national du mérite.

Le 24 mai dernier, ils étaient 78 adultes et 46 enfants (36 nationalités différentes) à obtenir cette naturalisation, en Ille et Vilaine.

Le 31 mars 2016, 80 adultes et 30 enfants avaient participé à la cérémonie. Le 4 février 2016, 75 adultes et 34 enfants étaient conviés à cette cérémonie solennelle. Le 1er décembre 2015, le nombre était de 118 adultes et de 57 enfants, de 43 nationalités différentes.

Si l’on s’en tient à ces cérémonies officielles, ce sont donc, en mois d’une année, et pour l’Ille et Vilaine uniquement, ce sont donc 663 personnes qui sont ainsi devenues françaises.

En 2015, ils sont 111.878 à avoir obtenu la nationalité française, dont 61.564 par décret, et 24.159 par déclaration anticipée (enfants). Ce chiffre augmente sans discontinuer depuis 2012, au regard des statistiques de l’Insee (93.823 en 2012).

Source : http://www.breizh-info.com

Voir les commentaires

Les Français vont-ils s’excuser des attentats islamistes ? Alain Juppé le suggère en tout cas

28 Septembre 2016, 05:29am

Publié par Thomas Joly

Selon le candidat à la primaire de la Droite, « Il faut absolument apaiser le climat qui règne aujourd’hui en France. Le simple mot de ‘musulman’ suscite une hystérie disproportionnée ! », ajoute-t-il. « Si nous continuons comme ça, nous allons vers la guerre civile. Moi, je veux la paix civile. »  (Source Le Monde

Que les centaines de morts des attentats provoquent de la réticence chez les chrétiens et autres autochtones vis-à-vis de l’islam, serait donc « une réaction disproportionnée ». Et pire, ce serait même la cause profonde des troubles qui envahissent le pays. Pour Alain Juppé aujourd’hui en France, la paix civile ce serait donc que les Français de souche fassent le dos rond sous les attentats islamistes, tout en accueillant les bras chargés de fleurs les clandestins musulmans.

Selon Alain Juppé, la guerre civile, ce serait…

« Ce serait si deux catholiques fondamentalistes pénétraient dans la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray pour y égorger l’imam local. Ce serait si deux jeunes filles, fraichement sorties du Couvent des Oiseaux, allaient placer une voiture remplie de bombonnes de gaz à proximité de la Grande Mosquée de Paris. »  « La guerre civile, ce serait si des Français de souche, radicalisés par Éric Zemmour et les prédications de Sarkozy, s’en allaient mitrailler de paisibles fumeurs de chicha à la terrasse des cafés d’Aubervilliers. Si d’autres Français de souche, fichés S pour la plupart, allaient massacrer les journalistes d’Oumma.com et du Bondy Blog en criant « Toutatis est grand! »  (Source Atlantico)

Selon Alain Juppé, la guerre civile ce ne peut pas être…

Ce ne peut pas être deux musulmans fondamentalistes pénétrant dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray pour y égorger le prêtre local. Ce ne peut pas être deux jeunes filles emburqanées à souhait allant placer une voiture remplie de bombonnes de gaz à proximité de la cathédrale Notre-Dame de Paris!

Non, cela n’est pas la guerre civile ! Ce n’est rien qu’un climat d’attentats islamiques ordinaires de temps de paix. Il suffit seulement de calmer l’islamophobie des Français de souche et tout continuera de bien attenter en paix.

Mais Alain Juppé ne sera pas un prophète de malheur

Mais Alain Juppé nous rassure : « Je ne serai pas un prophète de malheur. » ajoute-t-il dans le même papier…  On ne s’attendait pas à entendre dans la bouche du prétendant à la Présidence suprême, comme un lointain écho du bon pape Jean XXIII fustigeant « les prophètes de malheur » lors de l’ouverture du Concile Vatican II… Réminiscence consciente ou inconsciente du petit Alain qui usait ses culottes sur les bancs du catéchisme alors que Jean XXIII ouvrait grandes les portes de l’Eglise ?  Le petit Alain a fait du chemin depuis, un chemin parallèle a celui de l’Eglise conciliaire: plus de prophètes de malheurs et plus de portes ni frontières puisque selon François, la violence des catholiques contrebalance bien la violence des musulmans… Et la paix d’Alain est bien de même nature que la paix de François.

Depuis que « les prophètes de malheurs » ont été mis à la porte du Vatican, plus aucun malheur ne l’épargne, alors, de grâce, chers électeurs qui voulez épargner la France, ne votez surtout pas pour Alain Juppé !

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Cette France des classes moyennes qui paye tout deux fois !

28 Septembre 2016, 05:18am

Publié par Thomas Joly

La lecture du Figaro de ce mardi 27 septembre suffit à esquisser les contours de la France de demain.

On y lit qu’entre santé et éducation, un quart des dépenses des ménages est pris en charge par la collectivité. On y découvre, plus loin, qu’à l’hôpital, « il y a une agression toutes les 30 minutes ». On y apprend, encore ailleurs, que l’école est « toujours plus inégalitaire » et « fait partie des pays de l’OCDE dont le niveau des élèves défavorisés a le plus baissé ».

L’école est en ruine : le niveau y est de plus en plus faible, l’insécurité de plus en plus forte, les professeurs de plus en plus démunis, les élèves de plus en plus disparates, les programmes de plus en plus abscons. L’hôpital va mal, en particulier les urgences – surpeuplées, accueillant du furoncle à l’AVC, sorte de tour de Babel à l’ambiance électrifiée où chacun se désole à voix forte de devoir attendre. Et attendre. Et attendre. Où les patients étrangers s’énervent de ne pas être compris et de ne pas comprendre, quand ils ne font pas montre de « revendications religieuses ». Où les médecins en renfort ne parlent pas toujours, eux-mêmes, correctement français. Où le personne médical en général court et fait claquer les portes, parque l’un sur un brancard, fait rouler l’autre jusqu’à un box, ne sachant plus où donner de la tête.

Alors, peu à peu, une certaine France des classes moyennes en prend son parti, par force. L’État-providence est devenu l’État-imprudence, puis l’État-défaillance, enfin l’État-impuissance.

Parce que, contrairement à ce que son nom indique, il n’est pas Dieu.

Il a ses limites. Et par un orgueil insensé, le nie. Le tonneau des Danaquoi ?

Cette France-là ne ne pourra plus compter sur lui. Il le lui a d’ailleurs clairement fait comprendre en l’excluant peu à peu du champ des allocations familiales – modulées, soumises à conditions de ressources, à plafond, à plancher, à palier… -, allez ouste, du balai, bande de bourges. Mais, en revanche, on comptera toujours sur elle pour cracher au bassinet, car en contribuable solvable, elle continuera à financer des services publics défaillants, boiteux, mais dispendieux, « prenant en charge un quart des dépenses des ménages ». Enfin, des autres ménages.

Pour l’école, la cantine, elle passera deux fois à la caisse : la première, par ses impôts, la deuxième, en réglant l’école privée de ses enfants. Où ils trouveront enfin la sérénité.

Il en sera bientôt de même de l’hôpital, qui devient peu à peu impraticable. Bienvenue dans les cliniques privées, où des médecins correctement rémunérés viendront – viennent déjà – se réfugier. Et peut-être, aussi, à moyen terme, des forces de l’ordre : certains disent déjà qu’agent de sécurité est un métier d’avenir… pour faire des rondes, dans quelques années, dans des quartiers protégés où les riverains, excédés des « incivilités », se seront organisés ?

Cette France-là n’est ni la France périphérique – celle d’en bas – ni la France stratosphérique, celle de l’élite, tout en haut. La première n’a pas les moyens de s’offrir un service privé, la deuxième y recourt depuis très longtemps. C’est la France médiane pour laquelle budgétiser un double « service » représente un sacrifice, mais est encore possible. Bientôt, on l’accusera d’avoir créé un pays à deux vitesses.

Quand, en réalité, son acceptation tacite de désengorger les services publics qu’elle a pourtant financés permet à ceux-ci, quoique branlants, de donner encore le change.

Gabrielle Cluzel

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Les hôpitaux français malades de la violence

27 Septembre 2016, 05:32am

Publié par Thomas Joly

Insultes quotidiennes, agressions physiques… Un rapport officiel dresse un constat édifiant des violences et incivilités, notamment aux urgences.

« On ne peut pas dire qu’il y a plus de violences (à l’hôpital), mais leur origine ou leur forme a changé ». C’est ce qu’affirme l’Observatoire national des violences en milieu de soins (ONVS), un organisme sous tutelle du ministère, dans son dernier rapport annuel (2015). « Ce qui augmente est l’aggravation du sentiment d’insécurité ressenti par les personnels de santé. La tolérance face à des violences dont les causes sont parfois mal identifiées ou à des violences gratuites est devenue très faible ».

Le rapport liste les principaux motifs de violence. Si les reproches relatifs à la prise en charge constituent le premier reproche (avec plus de 58 % des motifs de violence observés), suivent l’alcoolisation (12%) et le temps d’attente jugé excessif par les patients (11,6%).

Dans la répartition des signalements d’atteinte aux personnes réalisée par l’ONVS, les injures, insultes et provocations apparaissent en première ligne avec 36,7% des cas. L’ONVS note sobrement qu’aux urgences, « les agressions verbales sont quotidiennes et les agressions physiques nombreuses ».

Étrangement, l'enquête ne fournit pas de statistiques sur l'origine des personnes qui commettent ces violences...

Source : http://www.fdesouche.com/771297-les-hopitaux-francais-malades-de-la-violence

Voir les commentaires

L’Union Européenne va donner des cartes bancaires aux pseudo-réfugiés en Turquie

27 Septembre 2016, 05:30am

Publié par Thomas Joly

L’Union Européenne a lancé un plan d’aide de près de 350 millions d’euros pour les réfugiés en Turquie, essentiellement syriens, dont les bénéficiaires se verront remettre des cartes bancaires prépayées.

Le commissaire européen chargé de l’Aide humanitaire, Christos Stylianides, en visite à Ankara pour lancer le programme, a estimé que les cartes de débit prépayées donneraient aux réfugiés un « semblant de normalité » dans leur vie. Créditées chacune de 100 livres turques par mois (environ 30 euros).

Ce programme d’aide, financé par l’Union européenne et ses pays membres à hauteur de 348 millions d’euros sera mis en oeuvre sous la supervision du Croissant-Rouge turc et du Programme alimentaire mondial, avec le soutien des autorités turques. Selon le commissaire européen, l’économie turque en bénéficierait aussi. « L’argent sera dépensé dans les magasins locaux et cela va profiter aux commerces locaux et encourager la cohésion sociale entre citoyens turcs et réfugiés », a-t-il estimé.

Ce plan fait partie d’une aide totale de six milliards d’euros prévus aux termes d’un accord signé en mars entre les pays de l’Union européenne et la Turquie. Ankara s’est engagée en contrepartie à maîtriser les flux migratoires vers l’Europe, où plus d’un million d'envahisseurs ont déferlé l’an passé.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

La France de Tony Parker

27 Septembre 2016, 05:19am

Publié par Thomas Joly

Jeudi 22 septembre, sur RTL, Tony Parker a réagi aux propos de Nicolas Sarkozy sur les « ancêtres gaulois ». Le basketteur français n’a visiblement pas adhéré aux récentes déclarations du candidat à la primaire de la droite et du centre et a exposé son propre parcours comme contre-exemple.

Ainsi, le « plus grand basketteur français de tous les temps » a expliqué : « Moi, je suis né en Belgique, de mère hollandaise et de père américain. Je suis le parfait exemple de celui qui peut devenir français en venant de n’importe où… » (sic).

« Être français, c’est dans ton cœur : tu sais d’où tu viens, où t’as grandi. C’est pour ça que, pour moi, ça a toujours été important de jouer en équipe de France, parce que je suis très fier d’être français. T’as pas besoin d’être né en France pour te considérer français, c’est à toi de le montrer avec tes actes. Je pense que c’est ce que j’ai fait avec l’équipe de France », a ajouté Tony Parker.

La France ne serait-elle plus qu’un agglomérat de bric et de broc, que les aléas de son histoire récente ont bâti au gré des passeports délivrés, au fil des relations privilégiées, des fantasmes réducteurs de l’homme à un simple statut administratif interchangeable ou encore de ses capacités sportives ?

Parfait prototype interchangeable que ce Parker, né en Belgique d’un père joueur de basket américain et d’une mère, Pamela Firestone, mannequin néerlandaise de son état. Notre homme aurait donc pu être belge, hollandais ou américain, au gré des hasards de la vie de ses parents. Mais ne voilà-t-il pas que, doué pour le basket comme papa, il passe en France et signe une première licence de jeune basketteur à Fécamp. En 1996, il signe à Mont-Saint-Aignan, où il termine la saison avec 33 points et huit passes décisives et décide alors de devenir français ! Le tour de passe-passe, on le connaît. Comme de nombreux autres sportifs étrangers qui peuvent faire briller le coq français sur un podium, on lui fait les yeux doux et on le naturalise…

La candeur ou l’outrecuidance avec lesquelles il vient justifier aujourd’hui une appartenance identitaire tout à fait accidentelle mais totalement logique à ses yeux nous fait craindre le pire pour demain si les choses ne changent pas radicalement dans ce pays. Cet amas artificiellement organisé d’éléments hétéroclites et disparates que devient la France au gré des fantasmes de ses dirigeants n’aura plus ce ciment nécessaire à la consolidation de son identité.

Jean-Pierre Lenoir

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Agression islamiste en plein cœur de Cherbourg !

27 Septembre 2016, 05:10am

Publié par Thomas Joly

« Fait divers » désormais classique dans la France islamisée, samedi soir à Cherbourg. En effet, trois Algériens, rencontrant une maghrébine habillée de manière pas assez islamique pour eux, ont commencé à la tabasser dans le centre-ville de Cherbourg.

Un Cherbourgeois a tenté de s'interposer pour interrompre cette scène digne des bleds les plus arriérés du Maghreb, mais le courageux Français a terminé au sol, le ventre lacéré de coups de couteau ou de tesson de bouteille (l'enquête est toujours en cours). C'est l'intervention d'un deuxième Cherbourgeois qui a empêché que l'affaire se termine en meurtre islamique !

Source : http://www.pdf14.fr/2016/09/la-barbarie-islamiste-frappe-en-plein-coeur-de-cherbourg.html

Voir les commentaires

Forges-les-Bains (91) : 61% des habitants votent contre l’accueil de migrants

26 Septembre 2016, 05:44am

Publié par Thomas Joly

Les chiffres sortis des urnes sont sans appel. Samedi, 61 % des habitants de Forges-les-Bains se sont prononcés contre l’accueil de migrants dans la commune. Par le biais d’une consultation, les électeurs étaient invités par la municipalité à donner leur avis sur l’ouverture d’un centre d’accueil et de d’orientation (CAO) pour migrants sur le territoire communal (dont les locaux avaient été inceb. Une structure destinée à recevoir 91 pseudo-réfugiés en demande d’asile. On retiendra tout de même 39 % de collabos favorables à l'invasion de leur commune.

Toute la journée, les habitants ont défilé dans une mairie exceptionnellement ouverte au public. Sur les 2.742 inscrits sur la liste électorale de la commune, 1.737 personnes se sont déplacées pour glisser le coupon réponse dans l’urne, soit un taux de participation de 63,3 %. Une fois le dépouillement accompli et les bulletins blancs ou nuls décomptés, la municipalité a retenu 1.685 suffrages exprimés.

Hélas, ce référendum communal n'est que consultatif et le gouvernement socialiste, par l'intermédiaire de son préfet aux ordres, va imposer les envahisseurs à Forges-les-Bains...

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Irlande : le gouvernement accélère le repeuplement de l’île par des extra-européens

26 Septembre 2016, 05:42am

Publié par Thomas Joly

La République d’Irlande, une colonie anglo-américaine ayant raté sa révolution nationaliste il y a plus d’un demi-siècle, avance à marche forcée vers la libanisation raciale et religieuse de son territoire. Largement influencé par les médias à forte coloration socialo-marxiste et encouragé par le grand patronat, le gouvernement “naturalise” en masse des migrants du tiers-monde.

Il y a quelques jours, des milliers d’entre-eux provenant de 120 pays ont reçu leurs nouveaux passeports comme le faisaient savoir triomphalement les médias gouvernementaux.

Ce processus rappelle que le conflit autour de la réunification de l’île n’a plus aucune espèce de signification, hormis pour une poignée de nostalgiques. Les nouvelles lignes de confrontation ethniques et confessionnelles sont ailleurs : entre Européens et colons allogènes.

Cette fois, les conditions du conflit auront été volontairement créées par l’Irlande elle-même.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Drépanocytose : l'effrayante carte du Grand Remplacement que nie Marine Le Pen

26 Septembre 2016, 05:37am

Publié par Thomas Joly

L’interdiction des statistiques ethniques en France empêche de quantifier l’importance des changements de population en France. Mais d’autres données, médicales en particulier, permettent de mesurer par la bande les bouleversements démographiques actuellement en cours.

La drépanocytose, par exemple, est une maladie génétique qui ne concerne quasi-exclusivement que les populations extra-européennes : elle ne touche essentiellement que les personnes originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord. (source officielle)

Les chiffres du dépistage de cette maladie (publiés par l’AFDPHE) permettent ainsi de lever une partie du voile sur les modifications en profondeur de la population française. En effet, en raison des particularités ethniques de cette maladie, le dépistage en France métropolitaine ne concerne que les enfants à risque en raison de l’origine de leurs parents (alors qu’il est en revanche systématique chez tous les enfants naissant en Guadeloupe, Martinique, Guyane, à la Réunion, à Mayotte).

Les données disponibles permettent dès lors d’appréhender la réalité du bouleversement démographique en cours en France. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certaines associations demandent un dépistage universel, aussi inutile que coûteux, afin d’éviter « la stigmatisation » (voir cet article) (la drépanocytose est parfois appelée « la maladie des Noirs » [source]).

« Le concept de grand remplacement suppose un plan établi. Je ne participe pas de cette vision complotiste » ose prétendre Marine Le Pen, Présidente d'un néo-FN aujourd'hui complétement dévoyé.

Source : http://www.fdesouche.com/769997-drepanocytose-la-carte-du-grand-remplacement-mise-jour-2

Voir les commentaires