Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Noah et le syndrome Jeanne Mas (par Joris Karl)

14 Décembre 2014, 13:20pm

Publié par Thomas Joly

Il n’est jamais bon, pour les artistes, de tremper les pognes dans l’acide politique. Et Yannick Noah paye pour le savoir, lui qui vit actuellement ce que Jeanne Mas a subi dans les années 90 : l’effondrement commercial suite à une prise de position nette et sans bavure. Jeanne Mas 1989, Yannick Noah 2014 : deux supernovas du show-biz disparaissant du jour au lendemain en plein trou noir. Deux cas révélateurs du changement du pays en 25 ans : l’une a chuté pour avoir été « réac », l’autre pour avoir lutté contre les « réacs » !

Début 1989, Jeanne Mas est « la » chanteuse française. Depuis sa « Toute première fois » (1984), la jeune femme truste les premières places du Top 50. Rien ne semble pouvoir arrêter la star en rouge et noir pourtant partie de nulle part. La chanteuse fait exploser l’audience, rêve toujours plus grand, et commence à l’ouvrir un peu trop. Fin 1988, suite au meurtre atroce d’une fillette par un violeur récidiviste, la chanteuse écrit une lettre à Mitterrand. Elle y demande des sanctions plus lourdes, voire définitives, à l’égard des criminels d’enfants. Jeanne, la tête dans les nuages, commet alors une grave erreur. Tollé général dans le petit milieu de la presse bien-pensante qui lui tombe alors dessus à bras raccourcis. Elle serait donc devenue « une partisane de la peine de mort », une réac honteuse. L’animateur Nagui raconte qu’à l’époque Jeanne avait aussi déclaré qu’elle n’irait jamais faire sa promo chez lui, « jamais chez l’Arabe » ! La brunette s’est mêlée de politique, mais du mauvais côté. Alors on lui fait payer grave. Son album « Les Crises de l’âme »  est taillé en pièces par la critique, car jugé « trop négatif » . Le 18 mars 1989, elle s’enfonce encore dans une émission chez Ardisson où elle demande une justice ferme pour les violeurs. Le calvaire va commencer. La promo prend l’eau, le « milieu » qui ne jurait que par elle la descend en flèche. Spectaculaire. Le méga-concert de fin septembre à Bercy est un bide thermonucléaire. Pire : la grande tournée est annulée. La carrière de l’artiste ne s’en remettra pas.

Un quart de siècle plus tard, tout est inversé. Noah était encore il y a peu « la » personnalité préférée des français. Et puis patatras. Le chanteur soutient carrément Hollande, dit sa détestation du FN dans une chanson. Bide effroyable, tournée annulée faute de public. Les médias ne l’ont pas encore lâché, mais le peuple si, qui n’achète plus guère ses disques. Énorme différence avec Jeanne, Yannick a voulu suivre la pensée des élites. Il a voulu faire le trop bon élève, pourchassant courageusement la bête immonde. Tout le contraire d’un réac. Problème : le pays est devenu réac. Alors Yannick plonge, tente pitoyablement un putsch en équipe de France de tennis mais se fait jeter. Jeanne Mas a pris le train un peu en avance, Noah est arrivé une heure après le départ. En 2014, Jeanne Mas serait acclamée telle une Zemmourette de la chanson ! Autres temps, autres mœurs…

Source

Voir les commentaires

Hollande inaugure le sapin de Noël de l'Élysée avec la France plurielle

13 Décembre 2014, 11:26am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Corruption UMPS

13 Décembre 2014, 10:57am

Publié par Thomas Joly

Corruption à gauche : appel du Parquet contre la relaxe de Jean-Noël Guérini

Le parquet a fait appel de la surprenante relaxe obtenue par Jean-Noël Guérini lundi. L’ancien parrain du Parti socialiste (PS) dans les Bouches-du-Rhône était accusé de détournement de fonds publics pour un licenciement abusif. Il avait « limogé » son conseiller Jean-David Ciot pour lui permettre de se présenter aux législatives – il avait été élu – tout en lui octroyant de très généreuses indemnités (65.500 euros, soit près de cinq années de salaire d’un ouvrier au SMIC) de licenciement. Jean-David Ciot a depuis succédé à Jean-Noël Guérini à la tête de la fédération PS, avec l’aval de François Hollande, vénérable de leur République exemplaire.

Corruption à droite : Guillaume Peltier en garde à vue

L’ex-FN, ex-MNR, ex-MPF, ex-UDF et désormais cadre de l’UMP Guillaume Peltier a été placé en garde à vue hier dans l’affaire de corruption mettant en cause Bygmalion et le maire – UMP – de Menton, Jean-Claude Guibal. Ce dernier est soupçonné d’avoir fait appel à Guy Alvès, le cofondateur de la société Bygmalion, pour de fausses formations à la mairie. L’un des contrats aurait été scindé en deux pour échapper à un appel d’offres. C’est la « société » du secrétaire national de l’UMP et cofondateur de la Droite forte (sic), Com1+, qui avait été choisie. L’enquête doit déterminer l’existence ou non de favoritisme et prise illégale d’intérêt. Cette mise en garde à vue tombe mal pour l’aussi ambitieux que médiocre politicien libéral, que Nicolas Sárközy veut nommer secrétaire national de l’UMP.

Source

Voir les commentaires

Foot : le ballon percé de la mondialisation (par Joris Karl)

13 Décembre 2014, 10:46am

Publié par Thomas Joly

Mercredi soir sur Canal+, le Qatar Airways Football Club a battu le Fly Emirates Saint-Germain sur le score de 3 à 1. Jadis, ces équipes représentaient Barcelone et Paris. On raconte que, de nos jours, quelques supporters les appellent encore comme ça.

Pour les « vieux » passionnés de ballon rond comme moi, il faut désormais une motivation extrême pour suivre la grand-messe de la Ligue des champions, une fois tous les 15 jours. Entre ces équipes « cosmopofric » aux soutiens financiers exotiques, la compétition ne veut plus dire grand-chose. On a l’impression de voir deux carnets de cheikhs se battre en duel. Le foot appartient sans doute au passé. Heureusement, il reste YouTube, et tous les réacs du jeu à onze peuvent se régaler des Saint-Étienne-Kiev ou des Bordeaux-Juve d’autrefois….

Parce que, mon bon monsieur, voyez-vous, le suspense a pris deux balles dans la tronche, comme Bérégovoy : il y a belle lurette – depuis le funeste arrêt Bosman (1995) qui libéralise le sport – que ce sont toujours les mêmes équipes qui remportent in fine le trophée. Impossible, de nos jours, de revoir l’équipe commando de Bastia jouer une finale de Coupe d’Europe comme en 1978 ! Inimaginable, ce Bucarest 100 % roumain vainqueur du Barça en 86 !

En 2014-2015, équipes qataries, émiraties, kazahkies et j’en passe disputent un show millimétré sous vide. Oui, le foot d’aujourd’hui a la saveur du jambon sous vide. Fade, gluant et commercial. Le PSG a perdu mercredi, OK, mais cette défaite ne m’a pas effleuré une seconde. Cerise sur le corner, le fameux « Zlatan », auteur du premier but, symbolise tout ce je-m’en-footisme globalisé : au bout de deux ans en France, le « Suédois » n’est pas footu de répondre aux interviews en français. Il n’en a rien à battre. Lui, il prend le pèze, toi, tu cries « Allez Zlatan » !

Alors moi aussi, au final, je n’en ai plus rien à battre. Je préfère encore regarder un match de NBA au début de la nuit. Là, au moins, c’est clair, les franchises sont purement commerciales, et on joue un championnat sans risque pour le fun. Et en plus, une majorité d’Américains composent encore les équipes, et en plus pas de pub sur les maillots. On s’en contentera. Et si pas de match, je me replonge dans mon bouquin de chevet : Les Nuits de Paris de Rétif.

Source

Voir les commentaires

Le complot contre Dieu, le nouvel ouvrage de Johan Livernette

13 Décembre 2014, 10:37am

Publié par Thomas Joly

Rédigé dans un esprit de synthèse, Le complot contre Dieu dévoile, faits et documents à l’appui, la conspiration contre l’Église catholique, les monarchies, les nations et les peuples. Fruit de quatre années d’étude, ce livre traite à la fois d’histoire, de politique et de religion. Il démasque, sous tous les angles, le mondialisme, son plan d’action, sa mystique, ses principaux acteurs, les sociétés secrètes, pour finalement y opposer, comme solution, le règne social de Jésus-Christ. Le complot contre Dieu est le cinquième livre publié par Johan Livernette.

Pour le commander via Paypal, cliquez ici

Vous pouvez aussi commander Le complot contre Dieu en envoyant un chèque de 22 euros (19 + 3 euros de frais de port) à l’ordre de Johan Livernette à l’adresse suivante :

Livernette Johan
BP 30042
83040 Toulon cedex 9

Voir les commentaires

Rassemblement rose marine : Florian Philippot « outé » par Closer

12 Décembre 2014, 09:45am

Publié par Thomas Joly

L’information était connue de beaucoup, particulièrement dans le petit monde politico-journalistique parisien : Florian Philippot est l’un des désormais nombreux cadres du Front national homosexuel. L’information, dans un parti dont les principaux élus au comité central se nomment Briois, Bay, Bilde, Rachline ou Sanchez, serait anodine si elle ne révélait également une autre dérive de la PME lepéniste : son ralliement au Système, à ses normes, à ses cadres.

L’homme pris en photo avec Florian Philippot, et dont l’image apparaît – floutée – dans le numéro de Closer de ce jour, est en effet un journaliste travaillant pour la télévision. Cela rappelle pour ceux qui l’avaient oublié que de contestataires et potentiellement révolutionnaire, le néo-Front National est devenu le dernier rempart du Système, défendant à présent le communautarisme homosexuel, la République maçonnique et ses antivaleurs, l’immigration légale, etc.

L’identité du journaliste qui fait la paire avec Florian Philippot n’est pas révélée par le journal. Cela n’a pas empêché la totalité du monde journalistique qui répand à longueur de journée les pires informations, les plus vulgaires, les plus attentatoires à la vie privée, de se découvrir de soudaines vertus et pudeurs forcément outragées par Closer révélant aux Français ce que les médias voulaient garder pour eux, en l’occurrence la collusion d’un parti avec le Système, qui prétend avoir été rejeté par les banques françaises alors qu’il a tout fait pour être refusé pour trouver une excuse pour se rapprocher d’un État étranger, et dont l’un des principaux cadres – qui n’est arrivé que 4e lors de l’élection au comité central où il était certain d’être premier ou second – a pour frère un individu dirigeant un institut de sondage du système et pour paire un journaliste du système.

Au-delà des réactions faussement indignées des invertis et de leurs (nombreux) soutiens, dont la vulgarité est pourtant une seconde nature et qui n’hésitent pas à recourir aux plus basses attaques contre les défenseurs de la famille, l’article de Closer révèle également qu’au-delà des affaires intimes, la déviance de Florian Philippot a un impact direct sur la vie politique, puisque, selon le journal, c’est lui qui a convaincu Marine Le Pen de ne plus faire de la défense de la famille une priorité et, par exemple, de ne pas participer aux rassemblements de La Manif pour Tous, ratant une occasion historique de se rapprocher de millions de Français.

Source

Voir les commentaires

Le Parti de la France s'affiche chez Maxence Buttey, élu FN converti à l'Islam

12 Décembre 2014, 09:14am

Publié par Thomas Joly

Les militants du Parti de la France se sont attardés à Noisy-le-Grand (93), ville colonisée par l'immigration afro-maghrébine, où l'élu FN Maxence Buttey n'a rien trouvé de mieux que de se convertir à l'Islam. Le message du Parti de la France est lui sans ambiguité.

Voir les commentaires

Le fondateur de gaylib au FN ?

11 Décembre 2014, 11:35am

Publié par Thomas Joly

Marine Le Pen s’apprête à l’annoncer dans les prochaines heures : Sébastien Chenu, cofondateur de GayLib et conseiller national de l’UMP, a rallié le Rassemblement Bleu Marine (RBM). Mieux (ou pire) : la présidente du Front national veut lui confier la présidence du Collectif Culture !

Qualifié de « cheville ouvrière du militantisme gay à l’UMP », Sébastien Chenu était, avant que Nicolas Sarkozy n’en soit élu président et ne remodèle l’organigramme, secrétaire national de l’UMP « en charge de l’exception culturelle ». Et peu avant la présidentielle de 2012, il avait été à l’origine d’une tribune libre dans L’Express dans laquelle six jeunes secrétaires nationaux de l’UMP – dont son futur associé Florian Silncki et lui-même –, demandaient à Nicolas Sarkozy d’inscrire le mariage aux couples de même sexe dans son programme. « L’actualité récente, les clins d’œil appuyés du Front national vers l’électorat gay et les promesses électoralistes du candidat socialiste l’imposent », écrivaient-ils.

Source

Voir les commentaires

L’ONU compte discriminer les Blancs en faveur des Noirs et des Maghrébins pendant les 10 prochaines années

11 Décembre 2014, 11:24am

Publié par Thomas Joly

Les ordures de cette structure mondialiste ne cachent même pas leur haine des peuples européens.

Lors d’une réunion organisée hier à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme au Centre Schomburg pour la recherche sur la culture noire, le secrétaire général adjoint de l’ONU, Jan Eliasson, a annoncé que les Nations Unies allaient mettre en œuvre des initiatives en faveur des droits de l’Homme pour les gens d’ascendance africaine (NDLR : comprendre les noirs vivant dans les pays d’Europe) dans la prochaine décennie, en mettant l’accent sur l’accès égal à la justice.

L’ONU « contrainte » d’intervenir

Il a évoqué le débat public « angoissé, mais d’une importance fondamentale » sur les violences policière et le délit de faciès aux Etats-Unis, et estimé que la mort de ces personnes noires mettaient en évidence d’accentuer partout dans le monde les efforts pour assurer l’égalité devant la justice et l’application des lois, et pour promouvoir et faire respecter les droits de l’Homme pour tous.

L’occasion pour lui d’insister : « les gens d’ascendance africaine représentent l’un des groupes les plus pauvres et les plus marginalisés du monde » ayant fréquemment un accès limité à une éducation de qualité, aux soins, à un logement décent et à l’assurance vieillesse. Autant de domaines où l’ONU sera probablement « contrainte » d’intervenir au « prix » d’une discrimination positive.

La décennie des personnes d’ascendance africaine et l’esclavage

Jan Eliasson a donc annoncé que cette journée marquait le début de la « décennie des personnes d’ascendance africaine » de l’ONU, précisant qu’elle serait « une occasion de mettre en lumière l’inégalité vécue par les Africains et la diaspora africaine dans le monde et d’attirer l’attention sur le fardeau historique de l’esclavage et du colonialisme ». L’ONU s’apprête d’ailleurs à installer un mémorial permanent en l’honneur des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves. L’occasion de rappeler que l’Eglise s’est toujours fermement opposée à la pratique de l’esclavage, ce qui n’a jamais été le cas en terre d’islam où il a toujours, et est toujours, pratiqué activement.

Notons avec « étonnement », que l’ONU n’a pas prononcé un mot sur ce dernier point.

Source

Voir les commentaires

Une crèche de Noël inaugurée par Civitas et bénie par Mgr Fellay au Parlement Européen

11 Décembre 2014, 11:05am

Publié par Thomas Joly

Le 9 décembre 2014, à l’initiative de Civitas et avec l’appui de l’eurodéputé Mario Borghezio, une crèche de Noël a été inaugurée au Parlement Européen à Bruxelles. C’est Mgr Fellay, supérieur général de la FSSPX, qui a souhaité venir personnellement pour bénir cette crèche.

Une magnifique crèche de Noël, de grande taille, a trouvé sa place dans l’espace officiel du Parlement Européen, au milieu d’un hall central de l’institution européenne.

Le député européen Mario Borghezio a accueilli les personnes invitées à assister à l’inauguration de cette crèche de Noël. Des eurodéputés, des assistants parlementaires et des fonctionnaires européens, ainsi que quelques invités extérieurs, étaient présents. Lire la suite

Voir les commentaires

Des Syriens veulent faire payer Fabius pour avoir soutenu les tueurs islamistes dans leur pays

11 Décembre 2014, 10:54am

Publié par Thomas Joly

Le ministre des Affaires étrangères du gouvernement socialiste, Laurent Fabius, fait l’objet d’une plainte d’un collectif de citoyens syriens « pour les fautes personnelles commises […] dans ses fonctions ». L’action de ces sept Syriens n’est en rien motivée par l’argent – ils ne réclament qu’un euro symbolique – : il s’agit pour eux de faire reconnaître la complicité du ministre dans les massacres perpétrés par les rebelles contre des civils syriens.

L’homme du sang contaminé, qui a déjà montré son peu de respect pour la vie humaine, avait notamment multiplié les déclarations provocatrices, insultantes et encourageant les criminels : « Bachar el-Assad ne mériterait pas d’être sur terre », « Le Front al-Nosra fait du bon boulot » avait-il notamment affirmé.

Sans surprise, le rapporteur public, payé par le gouvernement, a demandé le rejet de la demande des plaignants au motif que la justice administrative ne serait pas compétente pour juger des « actes de gouvernement ». Le gouvernement avait déjà obtenu qu’une plainte similaire devant la Cour de justice de la République (CJR) soit classée sans suite.

Source

Voir les commentaires

Comment braver la loi française avec la bénédiction de Manuel Valls… (par Gabrielle Cluzel)

11 Décembre 2014, 10:04am

Publié par Thomas Joly

Manuel Valls, vous savez, c’est l’homme fort du gouvernement. La main de fer dans un gant de velours, le chef à poigne sur lequel on peut compter. Autant vous dire que nous sommes bien barrés.

Retour sur la scène surréaliste qui s’est jouée à l’Assemblée mardi après-midi, lors de la séance des questions au gouvernement. Valérie Pécresse prend le micro. Le lendemain, elle sait que Rachid Nekkaz, l’homme qui revient spécialement d’Algérie pour payer les amendes des femmes en niqab, viendra la narguer dans sa propre circonscription, en venant payer à la trésorerie de Versailles – il l’a annoncé – l’amende d’une habitante.

Le 27 novembre dernier, Valérie Pécresse a en effet déposé une proposition de loi visant à mettre un terme aux provocations de cet ancien candidat à la primaire du PS (adhérent au parti depuis fin 2009) et à la présidentielle algérienne : l’amende versaillaise sera la 878e que ce supposé millionnaire règle, non pas en cachette mais en s’en vantant, sans compter les 123 amendes similaires prises en charge en Belgique. Comme il le claironne, Rachid Nekkaz entend neutraliser « la loi sur le terrain ».

Soutenue par une trentaine d’autres parlementaires, Valérie Pécresse demande donc, « pour mettre fin à ces agissements », la création d’un « délit d’entrave à la loi » puni de 3 ans d’emprisonnement et de 100.000 euros d’amende.

C’est sur ce sujet, en particulier, que Valérie Pécresse interpelle, ce mardi, le Premier ministre : « Vous qui avez voté la loi de 2010 [anti-burka], pouvez-vous accepter de telles provocations ? Pouvez-vous accepter que des personnes mettent impunément tout en œuvre pour vider la loi de la République de son contenu ? »

Et – stupeur ! – Manuel Valls de tonner de sa grosse voix d’homme fort qu’il ne veut pas « tomber dans ce piège », d’écarter comme une mouche importune ce qu’il appelle « des débats caricaturaux » qui « divisent », « pas bons pour la démocratie et la laïcité »

Rachid Nekkaz peut donc continuer à faire le beau, braver la République, encourager les femmes à violer la loi française avec la bénédiction du Premier ministre. Ceux qui se mettent en travers de son chemin nuisant, selon Manuel Valls, à la « laïcité », on imagine donc, a contrario, que Rachid Nekkaz, lui, travaille pour elle ?

Prenons donc au hasard d’autres infractions à la loi punies peu ou prou de façon similaire, d’autres contraventions : l’outrage au drapeau, par exemple. Si des individus, en nombre, s’avisaient de se torcher le postérieur avec le drapeau tricolore, et qu’un milliardaire se targuait de les encourager en payant leur amende au vu et au su de tous, Manuel Valls laisserait donc faire bras croisés ?

Mieux : l’injure privée à caractère raciste ou visant une personne à raison de sa religion, de son sexe ou de son orientation sexuelle (contravention de 4e classe, 750 euros d’amende). Si un individu richissime sulfureux décidait « de neutraliser la loi sur le terrain », proclamant urbi et orbi qu’il offre, grand seigneur, les contraventions à tous les racistes, sexistes, homophobes, antisémites, islamophobes du pays, Manuel Valls écarterait donc cela, aussi, du revers de la main, pour ne pas tomber dans un « débat caricatural » ?

Il est un fait que depuis de longs mois, on descend chaque jour une marche de plus dans le grand n’importe quoi, la cacophonie générale, l’incohérence promue principe de gouvernement. Mais, mardi, c’est un étage complet que l’on a dévalé.

Source

Voir les commentaires

Concessions autoroutières, un scandale d’État ! (par Gabriel Robin)

11 Décembre 2014, 09:50am

Publié par Thomas Joly

La privatisation des autoroutes, datant de l’année 2005, a depuis constitué un manque à gagner d’environ 10 milliards d’euros pour l’État (un cas qui n’est pas sans rappeler la vente de l’aéroport de Toulouse-Blagnac à un consortium sino-canadien, mais passons). Il faut savoir, comme le rappelait à juste titre Ségolène Royal, que sur 100 euros de péage payés par l’usager, 22 euros sont un bénéfice net pour les sociétés d’autoroute, qui ont engrangé 15 milliards de dividendes depuis la privatisation. Un cruel manque à gagner pour l’État français qui aurait bien besoin d’une telle manne pour combler une dette qui ne cesse de se creuser. Mais ça, peut-être fallait-il y penser avant, car les folles privatisations qui ont commencé sous le socialiste Jospin n’ont rien rapporté aux usagers ou à la France, mais tout aux entreprises privées et aux financiers.

Gilles de Robien, ministre des Transports jusqu’en juin 2005, avait bien tenté de s’opposer à la privatisation des autoroutes, mais le lobby des constructeurs a eu raison de lui et il fut débarqué. En décembre 2005, sous le gouvernement Villepin, Thierry Breton à Bercy et Dominique Perben au ministère des Transports ont fini par valider la transaction et ont signé un contrat indigne, voire illégitime. C’est à se demander si les membres du gouvernement Villepin n’ont pas été soudoyés pour signer un contrat aussi défavorable… Les temps changent, mais les mœurs n’évoluent pas au sommet de la gestion étatique UMPS : trahisons et reniements sont toujours au menu.

En effet, même les rapporteurs de l’Autorité de la concurrence ont eu du mal à croire ce qui se trouve dans les contrats de concession passés à l’époque. Les concessionnaires étaient protégés contre toute modification ou création d’impôts nouveaux (contrairement aux Français de tous les jours, de plus en plus écrasés par l’impôt) ; jusqu’à vendredi, jour au cours duquel les députés ont voté la fin de cet avantage fiscal et de l’absence de plafond pour déduire les charges financières.

Dans ce contexte juridique qui soumet totalement notre État aux groupes privés, et est particulièrement désavantageux pour les Français, l’appel des 152 députés socialistes réclamant le rachat des concessions d’autoroutes sonne creux. Jamais le gouvernement n’aura le courage d’avaliser une telle mesure, jamais il n’aura la force de s’opposer à Vinci et aux autres qui pourront continuer à tondre les usagers et un État trop faible depuis déjà plusieurs années. Et quelle logique y aurait-il à vendre l’aéroport de Toulouse-Blagnac tout en dépensant entre 15 et 20 milliards d’euros pour racheter le réseau autoroutier ? Cela n’a ni queue ni tête.

Le gouvernement privilégie d’ailleurs une renégociation des contrats avec prolongation de leurs durées, en échange de 3 milliards d’euros d’investissements. Nul doute, de toute façon, que Manuel Valls et Emmanuel Macron eussent aussi privatisé les autoroutes s’ils avaient été aux affaires en 2005. Sortons ces incapables.

Source

Voir les commentaires

Endoctrinement des plus jeunes : des cours de « morale laïque » dès la rentrée 2015

10 Décembre 2014, 15:22pm

Publié par Thomas Joly

Un enseignement moral et civique va être intégré dans la formation des élèves du CP à la terminale. Najat Vallaud-Belkacem a confirmé, lundi 8 décembre, sur BFMTV, sa mise en place dès la rentrée 2015 « afin de promouvoir l’éveil des jeunes générations à la laïcité ». La ministre de l’Éducation nationale confirme ainsi une annonce faite en septembre 2012 par l’ancien locataire de la rue de Grenelle, Vincent Peillon.

Najat Vallaud-Belkacem a rappelé combien, à ses yeux, l’école devait justement avoir une place centrale dans l’apprentissage du « vivre ensemble ».

« Cet enseignement concernera tous les élèves à partir de la primaire et aura vocation à les accompagner pour qu’ils se forgent un jugement libre et éclairé et à promouvoir la lutte contre le racisme » , a indiqué Najat Vallaud-Belkacem. La morale laïque sera prise en charge par les professeurs de plusieurs matières tels l’Histoire, la philosophie ou encore les sciences et vie et de la terre qui l’évoqueront au fil de leur programme. A l’école primaire, une heure devrait être consacrée chaque semaine au sujet, à travers des jeux de rôle ou lecture de contes. Les valeurs de tolérance, égalité, liberté ou justice seront mises en avant. Les modalités d’application précise du futur dispositif ne seront toutefois connues qu’en mai prochain.

Bienvenue en République Populaire de France.

Source

Voir les commentaires

Anne Hidalgo préempte 250 logements pour y installer la mixité « sociale »

10 Décembre 2014, 14:57pm

Publié par Thomas Joly

Dans chacune des copropriétés concernées, la municipalité compte acheter au compte-goutte un ou plusieurs appartements. « Nous interviendrons au moment de la vente, au moment où précisément les locataires sont menacés d’un congé pour vente par leur propriétaire. Ils n’ont pas les moyens de relouer ailleurs dans l’arrondissement, devenu trop cher et devraient, du coup, quitter leur quartier, chassés par la spéculation » prétexte Ian Brossat, adjoint communiste à la maire de Paris chargé du logement.

Si la gauche est fière de ce projet qu’elle désigne comme une « véritable arme anti-ghettos » porteuse d’une « mixité sociale fine » (comprendre : une installation perlée de parasites étrangers), ce qui sert d'opposition municipale dénonce une entrée dans « l’ère Hidalgo au pays des Soviets. » Jean-François Lamour, conseiller de Paris et député UMP du 15ème arrondissement, où une dizaine d’immeubles sont visés, dénonce le manque d’informations des propriétaires concernés, « mis devant le fait accompli. » Avec l’arrivée de logements sociaux au sein de l’immeuble, l’élu craint que la valeur des biens immobiliers ne baisse, mais n'ose évidemment pas, par lâcheté et conformisme, dénoncer la volonté de la municipalité d'africaniser les rares quartiers qui ne le sont pas encore à Paris.

Source

Voir les commentaires