Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

En 2014, 37,2% des nouveaux-nés en France étaient originaires d’Afrique

29 Septembre 2015, 06:34am

Publié par Thomas Joly

Comment comprendre la carte ci-dessous : en Ile-de-France, en 2014, 69,06 % des nouveaux-nés ont été dépistés, car considérés comme « à risque ». En d’autres termes, en 2014, en Ile-de-France, 69,06 % des nouveaux-nés avaient un ou deux parents « originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord » essentiellement. Ce chiffre s’élevait à 67.90% en 2013, 65,95% en 2012, à 60 % en 2010 et à 54,15% en 2005.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Aujourd'hui c'est la Saint Michel

29 Septembre 2015, 06:22am

Publié par Thomas Joly

Aujourd'hui c'est la Saint Michel

Puissions-nous suivre son exemple et nous aussi terrasser le ennemis de la France, de l'Europe, du beau, du bien et du vrai...

Voir les commentaires

François Hollande : quand il fait la java le dimanche à Broadway (par Marie Delarue)

29 Septembre 2015, 06:19am

Publié par Thomas Joly

Dans un livre intitulé Oh la la ces Français !, Marie Treps s’est penchée sur cette passionnante question : « Comment le monde parle de nous ». Je n’ai pas encore lu son livre mais j’ai entendu l’auteur. Dans l’ensemble, ça n’est pas flatteur.

Grandes gueules, râleurs, éternels donneurs de leçons, nous n’avons pas bonne presse et les coins ne manquent pas sur la planète où, si l’on tient à sa sécurité, mieux vaut se dire belge, suisse ou canadien que français… Quant au french lover, un certain DSK – surnommé « Pépé le Putois » par la presse américaine au moment de ses frasques au Sofitel – a fini de lui régler son compte.

Et malheureusement, ce n’est pas la visite d’un certain François Hollande à « Best of France » qui va redorer notre blason… Ne lui manquait que le béret et la baguette sous le bras, à notre Président arpentant les stands de ce salon en plein air au milieu des touristes.

Un souvenir de jeunesse peut-être, et la nostalgie inavouée et inavouable des chansons de Michel Sardou…

Quand on fait la java, le sam’di à Broadway,
Ça swingue comme à Meudon.
On s’défonce, on y va : pas besoin d’beaujolais
Quand on a du bourbon.
C’est peut-être pas la vraie de vraie,
La java de Broadway,
Oui mais c’est elle qui plaît…

Plus que normal, Hollande c’est du grand ordinaire. Réjoui, ravi comme le gars qui, pour la première fois, quitte Tulle pour monter à la capitale. « La fanfare, qui a accueilli Hollande avec “La Marseillaise”, entonne, tout au long de cette singulière déambulation, des airs de feria, et c’est un peu comme si les fêtes de Bayonne s’étaient délocalisées sur Broadway », rapporte Le Figaro. C’est vrai qu’il est bien aise, le Président. Toujours content : « On parle du French bashing, mais on se trompe complètement. C’est le French applause. Ici, c’est le French success ! » Je veux, mon neveu !

Ségolène, la première dame de remplacement, a pris la tangente. Consternée par l’infinitude de tant de normalité, elle ne veut pas voir ça…

C’est qu’il est à l’aise, François, comme dans des charentaises. À tel point qu’il poursuit à pied jusqu’à son hôtel, affolant les services de sécurité.

A-t-il un petit coup dans le nez ? Est-ce l’euphorie des bombardements sur la Syrie, celle de faire cavalier seul contre Bachar et Poutine ? À moins que ce ne soient les vapeurs du « repas de déchets » qu’il a coprésidé à midi : un gueuleton concocté par deux grands chefs à partir de nourriture destinée à la poubelle, « façon de souligner le gâchis incroyable de l’alimentation moderne et son rôle dans le changement climatique ». Avec un verre de pommard, tout passe.

Quand il se rendit à New York, en 1960, le général de Gaulle eut droit à la parade, saluant depuis sa voiture la foule massée sur les trottoirs. Hollande, lui, fait des selfies dans Broadway. Entre Marc Lévy et Dany Brillant, le nez plongé dans le décolleté des danseuses du Moulin Rouge…

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Droit à l’avortement : le numéro vert répondra à toutes les questions ! Enfin presque… (par Gabrielle Cluzel)

29 Septembre 2015, 06:13am

Publié par Thomas Joly

À l’occasion de la Journée mondiale pour le droit à l’avortement, Marisol Touraine, a annoncé la mise en place, suspens, suspens… d’un numéro vert. Il y avait longtemps.

Terrorisme, échec scolaire, catastrophe naturelle, IVG, tout problème, à défaut d’avoir sa solution, a son numéro vert. Trop super.

Un numéro vert, ça ne mange pas de pain, ça n’apporte rien puisqu’en l’occurrence celui-ci se contente de renvoyer automatiquement sur les sempiternelles antennes du planning familial de chaque département, mais ça fait plaisir aux copines de Marisol Touraine qui twittent furieusement sur le hashtag #IVGcestmondroit, même si, à dire vrai, eu égard à l’âge de certaines, cette revendication est aussi théorique que celle d’un chauve à venir avec des dreadlocks au bureau.

« Cent écoutants, écrit Le Monde, seront ainsi disponibles pour apporter des réponses sur ce thème qui suscite de nombreuses questions chez les femmes. »

Le Monde a raison, nous autres « femmes » nous posons « de nombreuses questions ».

Des questions sur l’anonymat absolu de ce numéro vert, dont on nous garantit même qu’il ne laissera « aucune trace sur la facture ». Ça alors. Et dire qu’en cette période de rentrée, on vient de garantir aux parents que rien ne serait fait, touchant de près ou de loin leur cher petit, sans leur accord préalable : pas de photographie, pas d’antiseptique dans la cour de récréation, etc. Mais ce principe méticuleux ne tient plus, en revanche, quand il s’agit d’avortement, évènement un tout de petit peu moins anodin, pourtant, qu’un genou écorché. À l’insu des parents, la jeune mineure sera prise en charge par des inconnus qui ignorent tout de sa vie, de son état de santé physiologique et psychologique, de ses attentes, de ses fragilités. Parce que le droit à l’IVG écrase tous les autres, l’autorité parentale est mise entre parenthèses, le père et la mère dépossédés, tenus à l’écart sciemment par l’État.

Des questions, encore, sur le délai de réflexion, dont la suppression vient d’être votée par le Sénat il y a 15 jours, car il était « infantilisant ». On se gratte la tête, perplexe : réfléchir, infantilisant ? L’impulsion, pourtant, est le propre de l’immaturité. Toute l’éducation consiste à susciter la réflexion : du bébé qui traverse la rue « sans réfléchir », au lycéen qui se lance tête baissée dans son devoir et se plante, parce qu’il n’a pas, dixit le prof, « réfléchi ». On « réfléchit » ensuite pour acheter son électro-ménager, son premier appart’, et la loi prévoit même un délai de rétractation, pour « encore réfléchir ». On « réfléchit » surtout avant d’avoir un enfant. On se demande même tellement longtemps si c’est le moment, que la maternité, en France, n’a jamais été aussi tardive. Une jeune femme qui « réfléchit » ainsi fait donc montre, si on suit bien le gouvernement, d’un comportement infantile ? Ou l’IVG serait-il le seul acte de la vie pour lequel la réflexion serait une régression ?

Des questions, enfin, quant au regard que portera l’histoire sur ce curieux pays si prompt à ouvrir ses bras aux migrants, quand il s’emploie à refouler si méthodiquement ses propres enfants, ces petits clandestins de la vie, rentrés – malgré eux – par effraction dans le destin de leur mère, ces sans-papiers qui ne figureront sur aucun état-civil.

Des questions auxquelles ne répondra aucun de ces « écoutants ».

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Christine Lagarde : vive Macron, la novlangue et les migrants ! (par Eloïse Gloria)

29 Septembre 2015, 06:11am

Publié par Thomas Joly

Dans une interview accordée cette semaine aux Échos, Christine Lagarde a inauguré le concept de « reprise qui décélère » – à ranger à côté de « l’inflation négative » dans le petit manuel de novlangue économique – pour justifier sa révision à la baisse de la croissance mondiale. La routine : comme à peu près chaque année depuis cinq ans, le FMI nous assure que le redémarrage est imminent avant de confesser que, finalement, ce sera peut-être moins rapide que prévu. En 2014, l’ancien ministre des Finances nous annonçait une croissance mondiale « modérée » qui « repartira en 2015 », tirée pour « l’essentiel » par les émergents, « mais à un rythme plus lent ». Résultat : ça ne redécolle pas et les émergents s’enlisent, à l’exception de l’Inde. Mais « le ralentissement chinois bien géré est une bonne nouvelle si on arrive à l’anticiper et à l’intégrer », soutient-elle. Comprenne qui pourra.

Christine Lagarde salue également « la situation de l’emploi satisfaisante » outre-Atlantique et « la politique monétaire menée par le Royaume-Uni, le Japon [dont la note a été dégradée par Standard & Poor’s] et la BCE, qui va dans la bonne direction », alors que nombre de spécialistes dénoncent la nocivité des quantitative easing qui inondent d’argent les marchés financiers sans profiter à l’économie réelle. « Aujourd’hui, aux États-Unis, on n’a qu’un contrat sur 7 ou 8 qui est l’équivalent d’un CDI. C’est pire en Angleterre puisqu’on en est à un sur 14. Les pays anglo-saxons ne tiennent pour l’instant que grâce au QE. Et aux USA, il y a plus de 90 millions d’Américains qui n’ont pas d’emploi, c’est historique, une proportion qu’on n’a même pas connue en 1929 ! », indique Philippe Béchade, des Éconoclastes. Un détail qui ne semble pas gêner la grande prêtresse du libéralisme débridé, nouvelle groupie d’Emmanuel Macron.

« Bienvenue à Macron ! Et vive Macron 2, vive Macron 3 ! La France a besoin de beaucoup de réformes, et donc de beaucoup de lois Macron ! », jubile la directrice du FMI, qui incitait déjà l’an dernier les pays européens à s’attaquer au « carcan de la réglementation du travail ». Quitte à appauvrir les citoyens ? En 2012, elle affirmait que l’austérité excessive en Europe était une « catastrophe », avant de décréter en 2013 qu’il n’y avait « pas d’alternative » puis de conclure en 2014 qu’il ne fallait « pas en faire plus ». Et en 2015 ? Elle s’est volatilisée : « On ne peut tout de même pas parler d’une politique d’austérité dans la zone euro ! » s’exclame celle qui gagne 550.000 dollars par an, non imposables. Les Grecs, les Espagnols et les Portugais apprécieront. Elle qui prophétisait en 2007 « Le gros de la crise est derrière nous », à quelques mois du cataclysme des subprimes, n’est certes plus à une erreur d’appréciation près.

Les migrants, « atout pour l’économie européenne » ? C’est ce que croit Christine Lagarde, qui voit en eux « un phénomène porteur de potentialités » et une « chance ». De raboter les salaires et d’entretenir le chômage ? « Bien géré, un afflux de réfugiés peut être une réponse aux problèmes démographiques. » En décrypté, on appelle ça le remplacement de population. Un récent sondage Harris Interactive prétend que, pour 50 % des Français, elle ferait une bonne présidente. « Je ne pense pas refaire de politique en France », répond-elle. Ouf !

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Quand le maire pro-migrants d'Albert s'inquiète de la mobilisation populaire contre l'invasion

28 Septembre 2015, 06:25am

Publié par Thomas Joly

Quand le maire pro-migrants d'Albert s'inquiète de la mobilisation populaire contre l'invasion

Suite à l'annonce du rassemblement organisé par le Parti de la France samedi 10 octobre à Albert, Stéphane Demilly, maire UDI d'Albert qui a été l'un des premiers à proposer sa ville pour héberger des clandestins, semble bien fébrile.

En effet, sûrement inquiet de la mobilisation populaire contre l'arrivée de migrants à Albert, Monsieur Demilly s'est senti obligé de venir publier le message ci-dessus sur l'événement Facebook consacré au rassemblement du 10 octobre.

Si par notre mobilisation, nous parvenons à empêcher l'arrivée de pseudo-réfugiés à Albert, ce sera une belle victoire sur les lubies migratoires d'édiles irresponsables comme Monsieur Demilly.

Samedi 10 octobre à 15h, tous sur la place de la mairie à Albert pour dire non à l'arrivée d'immigrés clandestins !

Voir les commentaires

Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz

28 Septembre 2015, 06:14am

Publié par Thomas Joly

Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz
Compte-rendu en images de la conférence sur l'identité européenne du 26/09/15 à Metz

Samedi 26 septembre, s'est déroulée une conférence à Metz qui avait pour thème « L'identité européenne est-elle menacée ? » Plus de 80 personnes sont venues écouter les différents orateurs : François Ferrier, Thomas Joly, Hervé Van Laethem et Yvan Benedetti.

Voir les commentaires

Manifestation anti-immigration à Paris, le Parti de la France y était !

25 Septembre 2015, 06:51am

Publié par Thomas Joly

Le PdF du Calvados a envoyé jeudi 24 septembre une délégation à la manifestation organisée à Paris à proximité de l'ambassade d'Allemagne. Cette manifestation, dont l'objet était l'opposition au tsunami migratoire que subissent la France et l'Europe, était la 1ère du genre dans la capitale.

Plusieurs centaines de personnes avaient fait le déplacement jusqu'au Boulevard Marbeau, dans le seizième arrondissement, pour écouter différents orateurs de droite et identitaires, mais l'intervention la plus notable restera celle de l'Allemande du mouvement anti-salafistes Pegida, Mélanie Dittmer.

Ce sera l'allocution la moins policée, la seule qui venait des tripes, des entrailles de notre identité européenne. Sans surprise, ce fut la personne la plus applaudie par la foule, l'Allemande fut même plusieurs fois interrompue par des slogans et de chaleureuses salves d'applaudissements.

A la fin de sont intervention, Mélanie Dittmer, qui a fustigé l'attitude d'Angela Merkel et déclaré que le peuple allemand n'avait rien à voir avec les occupants de l'ambassade allemande située dans la rue juste en face, a soulevé un dernière fois l'enthousiasme de la foule en mettant le feu au drapeau de l'Union Européenne.

Même s'il était nécessaire qu'une délégation du Parti de la France soit présente à une manifestation ouvertement opposée à l'immigration, il est dommage que les organisateurs aient eu le soucis, tout au long du rassemblement, de montrer patte blanche aux autorités et aux médias. Ainsi, nous avons été navrés de voir notre banderole se faire arracher par le service de sécurité (nous l'avons récupérée aussitôt, elle se porte très bien !), alors que le slogan "foutons-les dehors" est une proposition politique de simple bon sens, surtout au sein d'une foule rassemblée... pour protester contre l'immigration !

Nous regrettons également que le service d'ordre soit systématiquement intervenu pour faire cesser notre slogan "islam hors d'Europe", qui est pourtant, lui aussi, un simple slogan de bon sens. L'islamisation du pays étant un conséquence directe de l'immigration.

Pour couronner le tout, le PDF14 déplore que les organisateurs aient jugé utile de diffuser le chant communiste des partisans en clôture de la manifestation. Comme si nous avions besoin de donner des gages à la gauche la plus extrême pour assumer nos idées !

Malgré tout, nous avons rencontré là-bas beaucoup de bons camarades, dont, notamment, le talentueux et impertinent écrivain Patrick Gofman. Nous remercions tous nos camarades pour l'accueil qui a été fait à notre délégation et pour avoir pris la rue, en pleine semaine, pour dire haut et fort NON à l'immigration !

Source : http://www.pdf14.fr

Voir les commentaires

Les petits pauvres de Serbie ramassent ce que les pseudo-réfugiés laissent derrière eux

25 Septembre 2015, 06:49am

Publié par Thomas Joly

Horgoš est le dernier village au nord de la Serbie avant le poste-frontière de Röszke en Hongrie. Des mois durant, ce fut l’un des points de passage principaux des clandestins pour rejoindre l’Europe occidentale. Des heurts importants ont eu lieu à ce point-frontière les 15 et 16 septembre lorsque la Hongrie a décidé d’arrêter le passage des clandestins depuis la Serbie.

Des journalistes hongrois, retournés à Horgoš (Serbie) après la fermeture de la frontière aux clandestins, ont alors croisé le long de la voie ferrée longée chaque jour par des milliers de migrants une vieille dame et un petit garçon blondinet.

Ils ont d’abord cru, à leur allure, rencontrer des clandestins essayant encore de se frayer un chemin sur la route de l’Europe, avant de comprendre qu’il s’agissait d’habitants locaux. Ce petit garçon s’appelle Zoltán, mais tout le monde l’appelle Zolika. Il vit avec sa grand-mère, qui subsiste péniblement de sa maigre pension.

Zolika a 8 ans. Plus tard, il aimerait être pompier ou garde-frontière.

Chaque jour après l’école, Zolika longe la route des migrants avec sa grand-mère – en particulier la voie ferrée – à la recherche de nourriture, d’objets, de vêtements voire d’argent abandonné. Ils font cela pour améliorer leur quotidien misérable, profitant de l’aubaine représentée par les restes des provisions et colis généreusement offerts par les organismes humanitaires aux clandestins. Car leur misère à eux n’intéresse personne. Pas davantage que leur cadre de vie bouleversé et dégradé des mois durant par le passage des centaines de milliers de migrants.

Son histoire a beaucoup touché les médias hongrois et serbes, à tel point que certains internautes cherchent à retrouver la trace de ce petit garçon pauvre pour lui venir en aide.

Source : http://www.ndf.fr

Voir les commentaires

France télévision trop centrée sur les « hommes blancs de plus de 50 ans » ? (par Christian de Moliner)

25 Septembre 2015, 06:32am

Publié par Thomas Joly

Delphine Ernotte, nouvelle présidente de France Télévisions, vient d’estimer au micro d’Europe 1 qu’il fallait impérativement que son entreprise résonne avec son public. Elle ajoute : « Honnêtement, en arrivant, mon premier constat, c’est que ce n’est pas le cas. On a une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans et ça, il va falloir que ça change » pour qu’il y ait « des femmes, des jeunes, toutes les origines ».

Ces propos me plongent dans un abîme de perplexité.

Qu’est-ce qu’une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans ? Y aurait-il une façon différente de concevoir un programme de télévision suivant sa race, son origine ethnique ou son sexe ? Imaginez le tollé que provoquerait un homme politique ou un intellectuel estampillé à droite qui déclarerait : « Ce film est un film de jeunes de couleur. » Il serait déféré devant les tribunaux pour injure doublement raciste !

Je ne pense pas que Mme Ernotte soit attaquable sur le terrain du racisme, mais j’estime que son interview relève du tic de langage bien pensant, ce langage qui enferme les individus dans des cases communautaires : « blanc », « immigré », « jeune », « femme », « hétérosexuel », « transsexuel » et j’en passe !

On multiplie ainsi le nombre de catégories et on propose à chacune un créneau horaire afin qu’il expose son point de vue qui, bien entendu, est de « gôche » et « progressiste ».

On crée ainsi l’illusion du pluralisme d’opinion alors qu’il s’agit du même message décliné sous diverses formes avec quelques illusoires variantes.

Et dans cet univers, dont Mme Ernotte est le nouveau héraut, on estime aussi qu’il faut rééduquer le « peuple » qui a tendance à mal se comporter (en votant pour Mme Le Pen ou M. Sarkozy, voire en approuvant M. Macron).

Qu’attendre de « neuf » de France Télévisions après une telle déclaration ?

Les dirigeants des chaînes privées doivent sans doute sabler le champagne. Grâce à la politique de Mme Ernotte, les téléspectateurs qui, déjà, se détournaient des chaînes publiques risquent de zapper un peu plus.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Mutti, que vas-tu faire de tes migrants ? (par Françoise Roussel)

25 Septembre 2015, 06:30am

Publié par Thomas Joly

Voilà que, badaboum, la « deutsche Qualität » en prend plein son image. Les splendides Audi et la voiture du peuple tellement synonymes de solidité et fiabilité seraient des produits frelatés ?

La firme allemande a déjà perdu un tiers de sa valeur, et il est bien évident qu’il va y avoir frilosité, voire désengouement pour les belles allemandes. Et là, je me pose une question : Mutti, que vas-tu faire de tes migrants ?

En effet, les usines qui tournaient à plein régime et pour lesquelles on avait besoin de main-d’œuvre si possible bon marché et si possible en redorant l’image accolée, en tout cas dans l’inconscient collectif allemand, à un peuple raciste et génocidaire, vont peut-être avoir un petit passage à vide, et là, nos voisins vont se retrouver avec un vrai problème : car ils arrivent, les 800.000 migrants à qui l’on a promis accueil, travail et eldorado, ils arrivent, traversent l’Europe en rangs serrés, par tous les moyens. Allemagne-babylone, Allemagne-terre d’asile et corne d’abondance, nous voilà !

Mais si l’image de marque de la « deutsche Qualität » en prend un coup et que les 800.000 arrivants ne trouvent par preneur dans les usines, je n’ose imaginer les problèmes sociaux, économiques, sans parler du culturel, générés. J’avais déjà du mal à intégrer le manque de réactivité du « Volk » allemand, un vrai peuple, devant cette invasion programmée et revendiquée, en dehors de la repentance obligatoire et la coulpe à battre éternellement très à la mode ces temps-ci. Mais là, on va au devant du chaos.

En tout cas, bien joué, les Américains ! Dieu sait que ces gens-là ne sont pas écolos, mais par contre savent protéger leur industrie et économie, et détruire l’image de marque de ces voitures synonymes de réussite sociale et indispensables dans les milieux privilégiés. Voilà qui est habile et de bonne guerre. Notre si admirable Concorde avait déjà fait, en son temps, les frais de la jalousie des Américains, ou de leur perfidie économique, c’est selon.

Espérons que cette guéguerre aura au moins un mérite : fermer les vannes de l’immigration devenue moins utile, et faire prendre à nos décideurs des mesures fermes pour contrôler les frontières. C’est possible…

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Halte au rituel barbare annuel de l'Aïd-El-Kébir !

24 Septembre 2015, 17:40pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Comme chaque année, partout en France, des millions de musulmans égorgeront à partir d'aujourd'hui de pauvres bêtes dans des conditions souvent ignobles. En effet, les abattoirs légaux, pourtant installés avec déférence par des pouvoirs publics zélés, ne suffisent pas aux égorgeurs de moutons qui, pour beaucoup, préfèrent effectuer la boucherie dans la baignoire de leur logement ou bien en pleine nature, au détriment de toutes les règles élémentaires d'hygiène.

L'animal (tourné vers la Mecque) n'est bien sûr pas étourdi avant qu'on lui coupe la gorge avec plus ou moins de dextérité, les "sacrificateurs" homologués n'étant pas suffisamment nombreux ; il agonise et se vide de son sang durant de longues minutes.

Le Parti de la France, scandalisé par les souffrances inutiles dont les animaux de boucherie sont victimes pour satisfaire des exigences religieuses et communautaristes d'un autre âge, réclame l'application sans dérogation de l'étourdissement préalable avant la mise à mort et l'interdiction des cruels abattages rituels, comme l'Aïd-El-Kébir, complètement étrangers aux traditions françaises.

Voir les commentaires

Rappel : Conférence à Metz le 26 septembre

24 Septembre 2015, 06:27am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Payés pour acclamer les immigrés à leur arrivée en Allemagne ? Encore une manipulation dévoilée !

24 Septembre 2015, 06:21am

Publié par Thomas Joly

Depuis quelques années, il est possible de louer des manifestants. Aux Etats-Unis et en Allemagne, la pratique semble déjà courante pour les organisations qui en ont les moyens financiers.

Il semblerait que de tels manifestants rémunérés aient été recrutés pour accueillir les migrants dans les gares allemandes et autrichiennes. L’enthousiasme des populations pour acclamer les immigrés ne serait donc pas toujours très spontané. 

Karl Richter, conseiller municipal (NPD) de Munich, a d’ailleurs demandé aux autorités munichoises d’enquêter sur une étrange annonce publiée par une agence de travail intérimaire, l’entreprise viennoise « Easystaff human & ressources GmbH »  :

Cher easystaffer,

Nous attendons encore de nombreux requérants à la gare principale et à la gare de l’ouest. Nous avons donc besoin d’un coup de main sur place pour la distribution de produits alimentaires et surtout pour transmettre aux voyageurs des informations sur la correspondance et les horaires.

Je cherche encore du monde pour aujourd’hui 5.09.2015 de 15 à 24 h.

Paiement : EUR 10.00/h. Pause non payée 1h.

As-tu du temps ? Contacte-moi très rapidement par email. Si tu as encore du temps disponible demain ou lundi, tu peux t’inscrire au projet pool 8953.

Depuis, le site easystaff.at a supprimé la trace de son annonce.

Mais dans différentes villes allemandes et autrichiennes, des personnes venues applaudir les « réfugiés » ont reconnu avoir reçu de l’argent en échange de leur présence.

La question qui suit : qui paye ?

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Les viols et agressions sexuelles par des étrangers se multiplient en Allemagne

24 Septembre 2015, 06:08am

Publié par Thomas Joly

Un organisme américain qui se consacre aux questions stratégiques, le Gatestone Institute, a publié une recension d’agressions sexuelles commises par des immigrés sur le territoire allemand :

. Une jeune musulmane de 13 ans a été violée par un autre demandeur d’asile dans un centre de réfugiés à Detmold, une ville dans le centre-ouest de l’Allemagne.

Bien que le viol a eu lieu en juin, la police a gardé le silence à ce sujet pendant près de trois mois, jusqu’à ce que les médias locaux publient un article sur ce crime sexuel. Selon le journal Westfalen Blatt, la police refuse de rendre publics les crimes impliquant des réfugiés et des migrants, car ils ne veulent pas donner une légitimité à la critique de l’immigration massive.

. Du 12 au 14 juin une fille de 15 ans logée dans un foyer de réfugiés à Habenhausen, un quartier dans la ville du nord de Brême, a été violée à plusieurs reprises par deux autres demandeurs d’asile. Le lieu a été décrit comme une «maison des horreurs » en raison de la violence à laquelle se livrent des bandes rivales de jeunes africains et de Kosovars.

. Le 26 août, un demandeur d’asile a tenté de violer une femme dans la buanderie d’un centre de réfugiés à Stralsund, une ville près de la mer Baltique.

. Le 28 août, un demandeur d’asile érythréen a été condamné à un an et huit mois de prison pour avoir tenté de violer une femme irako-kurde dans un abri pour réfugiés dans la ville bavaroise de Höchstädt. L’avocat du violeur a obtenu une réduction de peine en raison du « désespoir » de son client !

. Environ 80% des immigrés arrivés à Munich sont des hommes … Selon la Radio bavaroise (Bayerischer Rundfunk), des femmes demandeuses d’asile se prostituent pour dix euros. Une prostitution souvent forcée.

. Une descente de police dans le centre de réfugiés de Munich a permis de constater que des gardes embauchés pour assurer la sécurité sur le site fermaient les yeux sur des trafics de drogue et d’armes ainsi que sur la prostitution dans le camp.

. Un nombre croissant de jeunes femmes et même de fillettes hébergées dans des abris pour réfugiés en Allemagne sont violées, et même forcées à se prostituer par les demandeurs d’asile de sexe masculin, selon les principaux organismes d’assistance sociale.

Pendant ce temps, le viol des femmes allemandes par les demandeurs d’asile se banalise également.

. En Bavière, la police de la ville de Mering, où une jeune fille de 16 ans a été violée le 11 septembre, a appelé les parents à ne pas laisser leurs enfants se promener non accompagnés.

. Dans la ville bavaroise de Pöcking, il a été demandé aux parents de veiller à ce que les jeunes filles ne portent pas de jupes courtes afin d’éviter « les malentendus » avec les migrants.

. Le 23 août, un immigré a tenté de violer une femme de 35 ans à Dortmund.

. Le 17 août, trois « réfugiés » ont tenté de violer une femme de 42 ans à Ansbach.

. Le 16 août, un immigré a violé une femme à Hanau.

. Le 13 août, la police a arrêté deux demandeurs d’asile irakiens, âgés de 23 et 19, pour le viol d’une jeune femme allemande de 18 ans près d’une école à Hamm, une ville de Rhénanie du Nord-Westphalie.

. Le 12 août, un immigré a tenté de violer une femme de 17 ans à Hanovre. Le même jour, un immigré a agressé sexuellement une femme de 31 ans à Kassel.

. Le 10 Août, cinq immigrés ont tenté de violer une jeune fille à Mönchengladbach. Le même jour un immigré a tenté de violer une jeune fille de 15 ans à Rinteln.

. Le 8 août, un immigré a tenté de violer une femme de 20 ans à Siegen.

. Le 3 août, un immigré a violé une fillette de sept ans, en plein jour, dans un parc à Chemnitz, une ville en Allemagne orientale.

. Le 1er août, un immigré a tenté de violer une femme de 27 ans dans le centre de Stuttgart.

. Le 26 juillet, un demandeur d’asile tunisien a violé une femme de 20 ans dans le quartier Dornwaldsiedlung de Karlsruhe. La police a gardé le secret du crime jusqu’au 14 août, quand un journal local a dévoilé l’histoire.

. Le 9 juin, deux demandeurs d’asile somaliens, âgés de 20 et 18 ans, ont été condamnés à sept ans et demi de prison pour le viol d’une femme allemande à Bad Kreuznach, une ville de Rhénanie-Palatinat.

. Le 5 juin, un demandeur d’asile somalien appelé a été condamné à quatre ans et neuf mois de prison pour avoir tenté de violer une femme de 20 ans à Munich.

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires