Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Primaires américaines : Trump et Clinton engrangent, Rubio renonce

16 Mars 2016, 06:21am

Publié par Thomas Joly

L’ex-secrétaire d’État, Hillary Clinton, remporte les cinq États en jeu mardi chez les Démocrates. Côté Républicains, la large victoire du magnat de l’immobilier en Floride – seulement battu dans l’Ohio par John Kasich – pousse Marco Rubio en dehors de la course à la Maison-Blanche.

Malgré les millions de dollars de publicités négatives des grands donateurs du parti républicain et les rafales de critiques qui sont venues de tous les coins du spectre politique et de l’écrasante majorité des médias américains, le milliardaire new-yorkais Donald Trump réalise le « Knock-out » qu’il avait annoncé en Floride contre Marco Rubio, remportant l’élection avec quelque 45% des voix, contre 27% environ au sénateur d’origine cubaine. C’est fini pour Rubio, élu Tea Party à l’éloquence kennedienne, qui avait espéré incarner le renouveau du parti républicain.

Source : http://www.fdesouche.com/

Voir les commentaires

Une association congolaise s'installe à Paris pour organiser le retour au pays

16 Mars 2016, 06:16am

Publié par Thomas Joly

Fin février, la Maison de la République Démocratique du Congo ouvrait ses portes dans le 18eme arrondissement de Paris. L’objectif de cette association : favoriser le retour des 70.000 Congolais vivant en France.

Louisa Kibasa Maliba est assise derrière un bureau au-dessus duquel trône un drapeau de la RDC. La quadragénaire, cheveux bouclés et boucles d’oreilles assorties au collier, a passé 20 ans dans les assos congolaises à Londres. La « coordinatrice » de la Maison, détaille le principe de l’asso’ : « Notre but est d’accompagner les ressortissants congolais qui vivent en France et qui formulent la volonté de rentrer au pays. »

Sur les 70.000 personnes d’origine congolaise vivant en France, l’association espère en convaincre la moitié de s’installer au pays. Un chiffre ambitieux, mais pas inatteignable d’après Louisa : « Depuis qu’on a posé la devanture, qu’on est visible dans le quartier, au moins 2.000 personnes sont venues se renseigner ! À ce rythme, ça peut aller très vite. »

Les candidats au départ seront accompagnés de leur entrée dans les locaux parisiens jusqu’à leur arrivée au Congo. Louisa poursuit : « Ce qui est primordial, c’est qu’ils aient un projet professionnel. À partir de ce moment, on s’occupe de la plus grande partie des démarches : l’aide pour trouver des financements, l’accompagnement sur place par des experts et un hébergement pendant quelques jours dans les locaux de notre association à Kinshasa. »

Les locaux ne sont ouverts que depuis quelques jours, personne n’est encore parti. Hélas...

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Huit jours de lavage de cerveau antiraciste dans nos écoles

16 Mars 2016, 06:11am

Publié par Thomas Joly

Alain Jakubowicz vient d’être réélu pour trois ans à la tête de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme. Ses premières paroles ont été les suivantes : « L’antisémitisme s’est banalisé et s’exhibe désormais sans complexe. » « La diabolisation de l’islam fait naître une haine antimusulmane quotidienne, frontale et sans complexe. » « Il convient de combattre la prétendue métamorphose du Front national en parti républicain. »

Du 21 au 28 mars se tiendra, dans nos écoles, sous l’égide de l’Éducation nationale et de son ministre, « une semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme »… exactement le fonds de commerce de la LICRA. Les associations dites antiracistes imposeront donc, en toute impunité, le discours de Jakubowicz et de ses complices à de jeunes enfants facilement manipulables.

Résumé de ce que ces commissaires politiques vont marteler à nos gosses : « Le seul racisme est celui des Blancs vis-à-vis des Noirs et des Arabes, l’antisémitisme, c’est autant l’extrême droite que les musulmans, l’immigration est une chance pour la France, il faut accueillir encore davantage de migrants, surtout pas d’amalgames, l’islam est une religion d’amour et de paix, le vivre ensemble rend tout le monde heureux, le FN est dangereux pour la France et n’est pas républicain… »

Dans ce contexte qui rappelle les cours de rééducation de régimes totalitaires, les élèves auront-ils le droit de s’opposer à cette vision du monde ? Un lycéen de ma connaissance avait osé, en pleine classe, contester l’accueil des migrants, en expliquant que la France, déjà ruinée, et minée par un chômage de masse, devait d’abord penser aux siens. Il avait été sèchement rappelé à l’ordre, et prié de changer de lectures…

Les enseignants mal-pensants pourront-ils se permettre de reprendre les paroles de l’avocat Gilles-William Goldnadel, qui, au lendemain des attentats de Merah, affirmait : « Aujourd’hui, dans l’immense majorité des cas, cet antisémitisme violent est issu de la communauté maghrébine. » « Il ne faut pas non plus sous-estimer une sorte de racisme anti-Français, une sorte de racisme anti-Blancs. » S’ils le font, ils vont vivre dangereusement…

Ces faits, pourtant évidents, sont niés par les propagandistes officiels de l’antiracisme d’État.

D’autre part, sommes-nous certains que la neutralité, due par un enseignant laïque dans les écoles de la République, sera bien respectée, lors de cette semaine de propagande ? On a le souvenir de ces professeurs, avec un engagement à gauche, qui, sans vergogne, se permettent d’encourager leurs élèves à partir en manifestation pour défendre des clandestins. Dans un autre registre, en toute impunité, d’autres se permettent de critiquer Nicolas Sarkozy ou Marine Le Pen en pleine classe.

Pour info, voilà les grandes lignes de ce qui va être martelé à nos enfants (qui, pendant ce temps-là, n’étudieront pas), durant ces huit jours, sans la moindre contradiction :

« Faire reconnaître la diversité humaine et culturelle ;
favoriser le respect des différences et combattre le repli sur soi ;
cultiver la tolérance et l’enrichissement mutuel ;
promouvoir une société solidaire et du vivre ensemble ;
éveiller aux dérives du relativisme, de la rumeur, de l’obscurantisme, des théories du complot ;
encourager l’esprit critique et la résistance face à l’injustice ;
agir dans la durée pour faire évoluer les mentalités et instaurer une société plus fraternelle. »

À une autre époque, on appelait cela la « Propagandastaffel »

Pierre Cassen

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Avec Laurence Rossignol, on entre dans l’idéologie de « Ton corps m’appartient »

16 Mars 2016, 06:09am

Publié par Thomas Joly

Alors qu’elle n’était pas encore ministre « des Familles », Laurence Rossignol avait affirmé sur un plateau de télévision que les enfants n’appartenaient pas à leurs parents, une évidence, mais à l’État. Pour beaucoup, ce n’était guère une surprise. On reniflait déjà l’idéologie qui traînait sa guenille un peu partout en France, mais peut-être pensions-nous, là, qu’il ne s’agissait que du moyen d’arracher la personne à ses racines pour mieux la déconstruire, alors que leur ambition dépassait largement la simple acquisition de notre esprit.

Après la défense d’un droit biaisé – celui de son corps -, prenant bien soin de confisquer tout débat, voici venu le temps de la promotion d’un autre droit : celui du corps d’autrui. Les sujets changent, pas la stratégie : ils s’érigent en défenseurs d’une liberté absolue pour mieux nous la confisquer, prenant soin de déconstruire au passage les fondements de notre société. Ils ont commencé par l’esprit, ils attaquent notre chair. Ce n’est plus « mon corps m’appartient » mais « ton corps m’appartient ».

La possibilité de choisir a cédé sa place à l’obligation de ne plus choisir. Ce sont les quotas d’avortement obligatoires glissés dans la dernière loi de Santé que l’on impose aux agences régionales de santé. Ce sont les hystériques du Planning familial qui somment un maire de retirer le cliché d’une maman et son bébé, lors d’une exposition de photographie, parce qu’il porte atteinte au droit absolu de l’IVG. C’est la courageuse présidente de l’ADMD qui lynche une maman sur Twitter parce qu’elle a égoïstement accepté le chromosome supplémentaire de son enfant aujourd’hui malheureux. Ce sont les promoteurs de la GPA, dont certains de nos ministres qui font leurs tours de France pour vendre le ventre de leurs esclaves, promettant aux uns d’arrondir leurs fins de mois (tout en affichant leur combat contre le libéralisme économique), aux autres d’assouvir leurs besoins d’enfants. Ce sont ces pétitions des vieilles cannes télévisuelles qui réclament le droit à mourir pour les autres, alors qu’elles-mêmes s’arc-boutent à leur vie médiatique, parfois même jusqu’à l’acharnement thérapeutique.

Après le droit individuel et l’égalité pour tous, voici venu le temps du bonheur pour tous que nous promet le transhumanisme. « Il sied au progrès de respecter ce qu’il remplace », écrivait Désiré Nisard. Encore faut-il saisir la complexité de l’homme. En appliquant l’idéologie de la déconstruction jusqu’à s’octroyer le droit de vivre ou de mourir, l’ère du progrès pour aider apparaît chaque jour davantage comme un darwinisme d’État, dans une société où le faible est vite considéré, pour son bien, comme sacrifiable.

Arthur de Watrigant

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

La secte paranoïaque de Marine Le Pen interdit désormais la double appartenance avec le SIEL

15 Mars 2016, 06:53am

Publié par Thomas Joly

Le Front national a affaibli son principal allié au sein du Rassemblement bleu marine, le Siel, en rendant récemment impossible la double appartenance aux deux partis, a-t-on appris mardi, confirmant une information de l’hebdomadaire d’extrême droite Minute.

Par dérogation aux statuts du FN « prohibant la double appartenance avec une autre formation politique, la possibilité pour les adhérents du FN d’être également membre du Siel avait jusqu’à présent été admise », a rappelé le parti de Marine Le Pen lors d’un bureau politique le 29 février, selon une décision que s’est procurée l’AFP.

« Déplorant les multiples conséquences négatives résultant de cette dérogation, le Bureau Politique du FN (...) a décidé par vote à l’unanimité des personnes présentes ou représentées, de la suppression de cette possibilité », affirme le FN dans cette décision.

« Les personnes qui se trouveraient dans cette situation devront, dans un délai d’un mois à compter de la présente décision, régulariser leur situation en renonçant à l’une de ces deux appartenances », annonce le parti.

Cette décision a été prise quelques temps après le séminaire d’Etiolles (Essonne), au cours duquel le FN a débattu de sa communication et de sa stratégie pour arriver au pouvoir.

Karim Ouchikh, patron du Siel, qui y était invité, y a répété ses critiques régulières sur la stratégie « ni droite ni gauche » du FN, appelant Marine Le Pen à parler aux électeurs de droite, principal vivier de voix selon lui.

Le Siel s’est surtout distingué depuis sa création par Paul-Marie Coûteaux par ses contacts avec la droite extrême, en témoigne l’adhésion récente de l’écrivain Renaud Camus, théoricien du « grand remplacement ».

Le Siel « devient une passerelle avec l’extrême droite », loin de son objectif initial de dialogue avec la droite, déplorait récemment un dirigeant du FN. D’après lui, la décision du BP est en lien avec les critiques de M. Ouchikh sur la stratégie du FN mais aussi « avec l’attitude de certains représentants locaux » du parti.

Source : http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/5311560/le-fn-affaiblit-son-allie-le-siel-en-rendant-impossible-l-appartenance-aux-deux-formations#.VugMPXq9m36

Voir les commentaires

Racket fiscal : les automobilistes n'ont jamais été autant taxés

15 Mars 2016, 06:51am

Publié par Thomas Joly

Le taux de taxation du gazole est passé en deux ans de 99 % à 201 %, s'alarme l'Automobile Club Association. Chaque année, les automobilistes payent 63 milliards d'euros de taxes, dont 34 milliards d'euros liées aux carburants.

Les automobilistes profitent de la baisse du pétrole. Mais l'impact est très largement atténué par le niveau record des taxes. En janvier 2014, le taux de taxation d'un litre de gazole en France atteignait le niveau de 99%, selon l'analyse de l'Automobile Club Association. En clair, pour 100 euros payés à la pompe, la moitié servait à payer le carburant et la moitié revenait à l'Etat. En janvier 2016, ce taux a grimpé à 201 % ! Quand l'automobiliste paye 33 euros de carburant, il alimente les caisses de l'Etat à hauteur de 67 euros. Pour l'essence (SP95), le taux est passé de 136 % à 210 %. « C'est un niveau de taxation record et insupportable pour les automobilistes », s'insurge Didier Bollecker, président de l'Automobile Club Association.

L'association a été plus loin, en calculant le montant total des impôts et taxes liés directement à la possession ou l'utilisation d'une automobile, dans le cadre d'une étude dénommée « Le budget de l'automobiliste ». Conclusion: un automobiliste consacre le quart de son buget au paiement des taxes. Annuellement, la somme récoltée par l'Etat atteint 63 milliards d'euros, dont 34 milliards d'euros sont liés à la taxation des carburants. Ces 34 milliards représentent plus de 1000 euros par véhicule et par an.

En cas d'alignement de la TVA des carburants sur le régime général de la TVA (20 %), le prix à la pompe du gazole baisserait de 40 % et de 50 % pour l'essence. Sans que cette modification n'affecte la manière dont les automobilistes roulent, selon l'association. En 2009, le prix des carburants avait baissé de 11 % sur un an. Le trafic ne s'était pas envolé. Bien au contraire: il avait reculé de 0,8 %.

Source : http://www.lefigaro.fr/conso/2016/03/15/05007-20160315ARTFIG00001-les-automobilistes-n-ont-jamais-ete-autant-taxes.php

Voir les commentaires

« 14 civils tués dont 4 Blancs » : le titre de 20Minutes sur la tuerie islamiste en Côte d’Ivoire fait polémique

15 Mars 2016, 06:32am

Publié par Thomas Joly

Pour parler de l’attentat en Côte d’Ivoire qui a eu lieu dimanche 13 mars 2016, le site 20Minutes.fr a utilisé un titre qui a été vivement critiqué sur les réseaux sociaux.

Ce titre, dans lequel on ne trouve aucun guillemet, est en fait une citation raccourcie d’une déclaration du ministre ivoirien de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, qui a annoncé, sans langue de bois : « 14 civils dont quatre de race blanche ».

Source : http://www.fdesouche.com/709311-14-civils-tues-dont-4-blancs-le-titre-de-20minutes-sur-la-cote-divoire-fait-polemique

Voir les commentaires

Vallaud-Belkacem, Placé, Hidalgo et Kosciusko-Morizet au dîner de la LICRA

15 Mars 2016, 06:28am

Publié par Thomas Joly

Moins prisé que le dîner du CRIF, le congrès de la LICRA n’en a pas moins attiré quelques politiciens bien connus.

Les 12 et 13 mars se déroulait le 48e congrès de la LICRA sur le thème « En quoi l’émergence d’un nouvel antisémitisme affiché est-il un enjeu essentiel pour le mouvement antiraciste ? ». La Maison du Barreau, place Dauphine, avait été mise à disposition. Y participaient Patrick Cohen (journaliste à la matinale de France Inter et à l’émission C à vous sur France 5), Raphaël Enthoven, Frédéric Encel, Mohamed Sifaoui, Boualem Sansal,…

Le samedi soir, la LICRA organisait également son « dîner républicain » dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris mis à disposition par Anne Hidalgo. Si Bernard Cazeneuve a été retenu ailleurs, on pouvait reconnaître parmi les convives les ministres Najat Vallaud-Belkacem et Jean-Vincent Placé, ainsi que Nathalie Kosciusko-Morizet.

Source : http://www.medias-presse.info/najat-vallaud-belkacem-jean-vincent-place-anne-hidalgo-et-nathalie-kosciusko-morizet-au-diner-de-la-licra/51032

Voir les commentaires

Retrait russe en Syrie : Un succès tactique incapable de compenser un échec stratégique

15 Mars 2016, 06:11am

Publié par Thomas Joly

L’annonce, par Vladimir Poutine, du retrait de “la plus grande part” de l’armée russe de Syrie est intervenue de manière tout aussi inattendue que l’intervention de la Russie dans le conflit, le 30 septembre dernier. Quoique rationnelle du point de vue russe, cette décision marque un nouvel échec stratégique pour la Russie que masque mal un succès tactique bien réel.

Les buts originels de l’intervention russe

Pour comprendre la décision de Vladimir Poutine de mettre un terme à l’engagement actif de l’armée russe dans la guerre en Syrie, il faut rappeler les quatre buts de cette intervention.

Le premier but, fondamental, visait à contraindre les USA d’intégrer la Russie dans les négociations au sujet de la situation au Moyen-Orient. Moscou entend inverser, autant que possible, les résultats de l’effondrement de l’Union Soviétique. Sa reconnaissance par les USA et la Chine de son statut de grande puissance est la pierre angulaire de sa politique étrangère.

Le second objectif consistait à maintenir l’ordre international de type westphalien basé sur le droit international et la souveraineté des états. La Russie considère que sa stabilité repose d’abord et avant tout sur la non-ingérence de puissances extérieures dans la vie des états. Non seulement pour ses alliés, mais aussi – voire surtout – parce qu’elle se sait vulnérable sur ce plan.

Le troisième but consistait à protéger les intérêts russes en Syrie, voire si possible à les accroître, contre la tentative manifeste de la part des acteurs régionaux ou internationaux de l’expulser de la région.

Le quatrième objectif visait à empêcher tout extension du radicalisme musulman vers le Caucase et l’Asie Centrale en combattant ce dernier en Syrie plutôt que sur le territoire de la Fédération de Russie.

Lire la suite : http://breizatao.com/2016/03/15/retrait-russe-en-syrie-un-succes-tactique-incapable-de-compenser-un-echec-strategique/

Voir les commentaires

Les « chiottes » et la « merde », nouveaux éléments de langage du gouvernement

15 Mars 2016, 06:03am

Publié par Thomas Joly

Il faut accepter l’évidence : de Najat Vallaud-Belkacem à Emmanuelle Cosse, nos ministres explorent le champ lexical de la chose… C’est la voix de l’inconscient, diront les psys. À moins que ce ne soit désormais une question aussi récurrente que centrale en Conseil des ministres : jusqu’à quel point le gouvernement Hollande est-il dans la merde ?

Notez, vu comme ils y pataugent tous, on comprend que ça les obsède.

Le mot ou ses attributs deviennent en effet très présents dans le débat public, au point qu’on se demande s’il ne s’agit pas d’une nouvelle stratégie des fameux communicants : c’est le ministre de l’Éducation qui s’emporte sur RTL et dénonce « des bruits de chiottes », puis le nouveau ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, qui s’énerve au « Petit Journal » et balance : « Et merde, je ne cumule pas ! » C’est pour faire jeune, peut-être, histoire de désamorcer le prurit estudiantin qui monte en ce début de printemps ?

Il faut les comprendre aussi, ces ministres fraîchement nommés, surtout Emmanuelle Cosse. Quand on a passé comme elle des mois à railler, ricaner, moquer, gloser, chambrer le président de la République, son gouvernement et son (in)action pour finalement aller à la gamelle toute honte bue, c’est difficile, forcément. Ça vous oblige à des contorsions et des retournements qui ne sont guère aisés, même avec un physique d’ablette. Résultat : il suffit qu’apparaisse un micro tendu par un petit malin pour qu’on pète les plombs.

Interrogée par « Le Petit Journal » sur la compatibilité de son mandat de conseillère régionale et ses nouvelles fonctions ministérielles, Mme Cosse s’est méchamment agacée : « Aujourd’hui, je suis conseillère régionale d’opposition, je dois venir défendre mes dossiers en séance une fois par mois. Et merde, à la fin, je ne cumule pas ! » Non, elle empile juste. Elle additionne, ce qui n’a rien à voir. Rien à voir, surtout, avec la 48e promesse de campagne hollandaise ainsi claironnée lors du débat d’entre-deux-tours : « Moi, président de la République, les ministres ne pourraient pas cumuler leurs fonctions avec un mandat local parce que je considère qu’ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche. » Une promesse qu’Emmanuelle Cosse a retranscrite à sa sauce, ajoutant au mandat l’adjectif « exécutif ». Or, « un mandat d’élu d’opposition n’est pas une fonction exécutive », dit-elle. Ah ?

Toutefois, sentant bien que celle-ci est un peu chancelante, elle table sur une autre ligne de défense, d’une solidité à toute épreuve celle-là. Et l’on peut croire que, là-dessus, elle recueillera le soutien de toute la classe politique. Furibarde, Emmanuelle Cosse a en effet conclu l’entretien par cette sentence prémonitoire : « Vous contribuez à dénigrer le travail des élus locaux. Le Front national sera très content de tout ça. »

Tenez-vous-le pour dit, Mesdames et Messieurs les journalistes : si vous dénoncez les turpitudes, les petits arrangements et les grosses magouilles, vous allez faire plaisir au Front national. Et ça, c’est pire que toutes les entorses aux règlements et à la loi !

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le nouveau numéro de Réinfo

14 Mars 2016, 18:00pm

Publié par Thomas Joly

Au sommaire :

Le cri de la grande muette. L’armée qui est en première ligne sur les théâtres d’opérations extérieures et sur le territoire national, enregistre un indice de confiance de la population de 81%. De quoi inquiéter un gouvernement qui se tasse à 12%. D’autant qu’un grand nombres d’officiers de la grande muette, ne se gène plus pour donner de la voix.

Les cheminots dans la rue. Ce sont les moins concernés par la loi El Khomri qui étaient les plus nombreux dans la rue. A commencer par les cheminots qui comme chacun sait ont beaucoup à se plaindre de leur statut très privilégié, contrairement aux salariés qu’ils ont pris en otage ce 9 mars.

Le modèle social français en danger. A l’heure où l’Europe subit une vague migratoire sans précédent, les chiffres de 2013 nous rappellent le poids non négligeable que l’immigration avait déjà dans nos finances publiques à l’époque.

Turquie, le cheval de Troie de l’islamisme en Europe.  Le marché de dupe entre les 28 pays européens et la Turquie permet à celle-ci d’imposer un chantage inacceptable à l’Europe. Il est urgent de faire face et de ne pas se soumettre.

Et pour finir, l’actualité du parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.

Voir les commentaires

NKM relance son idée d’une « taxe halal » pour financer l’islamisation de la France

14 Mars 2016, 06:40am

Publié par Thomas Joly

Candidate à la primaire de la fausse droite, la très gauchiste Nathalie Kosciusko-Morizet a détaillé dans On n’est pas couché (ONPC) samedi soir son idée de financement des mosquées en France par une taxation des produits halal. Solution pour se soustraire aux financements étrangers ou proposition communautariste ?

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Allemagne : Succès électoral pour les patriotes de l’AfD, chute du parti de Merkel

14 Mars 2016, 06:22am

Publié par Thomas Joly

Trois ans à peine après la création de leur parti, l’Alternative pour l’Allemagne, l’AfD entre dans les trois parlements régionaux renouvelés hier. Leur chef de file, Frauke Petry, a essentiellement fait campagne contre la politique d’asile du gouvernement.

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

Disparition de Gérard de Gubernatis, figure de la droite nationale française

14 Mars 2016, 06:16am

Publié par Thomas Joly

Le Parti de la France transmet ses condoléances à la famille et aux proches de Gérard de Gubernatis qui a été une personnalité exemplaire de la droite nationale française.

Une messe pour le repos de l'âme du Bâtonnier Gérard de GUBERNATIS sera dite le JEUDI 17 MARS à 18h30 en la Chapelle de la Visitation, place Sainte-Claire à Nice.

Voir les commentaires