Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Alexandre Simonnot rejoint le Parti de la France

27 Février 2018, 07:30am

Publié par Thomas Joly

Alexandre Simonnot, Conseiller municipal de Taverny, proche de Jean-Marie Le Pen, a annoncé sur sa page Facebook qu'il avait pris son adhésion au Parti de la France.

Voir les commentaires

Les Mémoires de Jean-Marie Le Pen épuisées avant même leur parution

27 Février 2018, 07:17am

Publié par Thomas Joly

Imprimé à 50.000 exemplaires, le premier tome des Mémoires de l'ancien président du FN, Jean-Marie Le Pen, a été épuisé avant sa mise en vente cette semaine. Il se classe également en tête des meilleures ventes de livres sur Amazon.

Source : http://www.bfmtv.com/politique/les-memoires-de-jean-marie-le-pen-epuisees-avant-leur-parution-1383523.html

Voir les commentaires

Le nombre de viols à Londres a augmenté de 20 % en un an, la police prétend « ne pas comprendre » le phénomène

27 Février 2018, 07:12am

Publié par Thomas Joly

La police du Grand Londres déclare que les cas de viols signalés ont connu en 2017 une hausse significative de 20 % par rapport à 2016. Scotland Yard prétend ne pas connaître les causes de cette augmentation.

The Independant rapporte que 7.613 viols ont été déclarés entre janvier 2017 et janvier 2018, contre 6.392 l’année précédente.

Sûrement rien à voir avec l’affaire des gangs de pédophiles pakistanais à Rotherham qui ont réduit en esclavage sexuel des fillettes blanches pendant 15 ans parce que les autorités ne voulaient pas stigmatiser la minorité raciale des nobles envahisseurs. Les mêmes autorités qui à Londres font aujourd’hui semblant de ne pas savoir pourquoi de plus en plus de femmes se font violer.

Quand on décide d’accueillir des millions d’immigrés du Tiers-monde, on accepte de répandre la culture du viol et de la charia. Ça paraît pourtant limpide, mais il y a encore des cas sociaux et des fanatiques du vivre ensemble qui vont soutenir le contraire et protéger leurs amis violeurs.

Source : http://suavelos.eu

Voir les commentaires

A Paris, les migrants gaspillent massivement la nourriture offerte par les associations subventionnées par les contribuables

27 Février 2018, 07:07am

Publié par Thomas Joly

A Paris, les migrants gaspillent massivement la nourriture offerte par les associations subventionnées par les contribuables
A Paris, les migrants gaspillent massivement la nourriture offerte par les associations subventionnées par les contribuablesA Paris, les migrants gaspillent massivement la nourriture offerte par les associations subventionnées par les contribuables

Si, malgré les promesses d’Emmanuel Macron (lire ici), des SDF meurent toujours dans les rues de l’Hexagone en 2018, le sort des migrants clandestins est quant à lui bien plus enviable.

Des photos récemment publiées sur Twitter montrent l’énorme gaspillage de nourriture par les migrants afro-musulmans suite aux distributions par les organisations pro-migrants subventionnées par les contribuables français.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Scandale : le maire de Colleville organise l'invasion de Ouistreham !

27 Février 2018, 06:48am

Publié par Thomas Joly

Lundi soir, la mairie de Colleville-Montgomery a décidé de mettre un gymnase à disposition des immigrés clandestins qui passent leur journées à perturber les Ouistrehamais, à mettre en danger les usagers de la route et à provoquer la ruine de l'économie locale.

En se comportant de la sorte, en offrant (aux frais des contribuables) un lieu couvert et chauffé, le maire de Colleville facilite l'organisation des clandestins et des agitateurs d'extrême gauche.

C'est une nouvelle inquiétante qui va malheureusement faire venir encore plus de clandestins africains dans le secteur qui n'avait pas besoin de ça.

Le Parti de la France rappelle que la seule politique acceptable c'est de rapatrier tous ces expatriés et de rendre Ouistreham aux Ouistrehamais et la France aux Français !

Source : http://pdf14.com

Voir les commentaires

Le nouveau Réinfo

26 Février 2018, 06:48am

Publié par Thomas Joly

Au sommaire de ce numéro :

Un État en ruine… Ah… il en avait promis des choses, le petit Emmanuel pendant la campagne électorale. Notamment une baisse de la pression fiscale. Pourtant, depuis le 1er janvier, le timbre a augmenté de 10 centimes ; le gazole, 7,6 centimes ; l’essence, 3,84 centimes ; le tabac, 10 %. Et bientôt taxe sur le gaz naturel avec une modeste hausse de… 43,7 %. Et ce n’est pas tout…

Les mineurs non-accompagnés. La politique, c’est une question de choix. Et de moyens pour les mettre en œuvre. Ce n’est qu’un des aspects de l’immigration-colonisation qui ravage notre continent, mais le cas des mineurs étrangers non-accompagnés, les MNA, est significatif. C’est un gouffre financier sans fin, une ruine financière pour les départements…

Il y a de quoi broyer du noir. Pour les fêtes Johanniques d’Orléans de mai prochain, Jeanne d’Arc sera donc incarnée par une jeune métisse polono-béninoise de 17 ans… On pourrait espérer que ce soit pour toutes ses qualités personnelles (cheftaine scout, escrimeuse, catholique pratiquante, bonne lycéenne), mais non. C’est bien parce qu’elle est métisse. La diversité doit l'emporter sur la réalité historique. C’est tendance, que de remplacer les héros ou les figures historiques européennes par des acteurs de couleur…

• L’élection présidentielle de la Fédération de Russie se tiendra le 18 mars prochain. Vladimir Poutine caracole en tête des sondages avec 70 % des intentions de vote. Tour d’horizon des candidats de l’opposition et petit arrêt sur l’escroquerie médiatique qu’est Alexeï Navalny…

Et pour finir, l’actualité du Parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.

Voir les commentaires

La « Jeanne d’Arc » béninoise a été recrutée par une macroniste du Conseil municipal d'Orléans elle-même béninoise

26 Février 2018, 06:38am

Publié par Thomas Joly

La polémique qui a suivi la nomination d’une métisse d’origine béninoise pour incarner Jeanne d’Arc lors des fêtes lui étant consacrée à Orléans a pris un tour nouveau. Mathilde Edey Gamassou a en effet été sélectionnée par une conseillère municipale macroniste, elle-même d’origine béninoise, afin de promouvoir la société multiraciale.

Béatrice Odunlami est l’adjointe au maire en charge de la supervision des célébrations annuelles en l’honneur de Jeanne d’Arc. Cette ancienne chanteuse de rap avait, dès avril 2017, expliqué vouloir faire de la Pucelle d’Orléans le moyen de promouvoir le multiculturalisme.

Interrogée par une personne qui dénonçait la « bourgeoisie » blanche et catholique qu’incarne Jeanne d’Arc, Béatrice Odunlami avait assuré vouloir en finir avec la propriété « exclusive » de la Sainte par les Français de souche. Elle avait assuré vouloir compter sur les militants de la société multiraciale et multiculturelle pour « l’y aider ».

Béatrice Odunlami est également proche de la militante racialiste noire Rokhaya Diallo, elle-même proche des Frères Musulmans du CCIF.

Voir les commentaires

Donald Trump compare l’immigration à un serpent

26 Février 2018, 06:24am

Publié par Thomas Joly

Le président américain Donald Trump a décidé le 23 février de citer les paroles d’une chanson devant le gratin des conservateurs américains réunis près de Washington, utilisant l’image du serpent pour dénoncer l’immigration.

Sortant de sa poche un papier sur lesquelles les paroles étaient inscrites, Donald Trump a lu les paroles de la chanson de soul The Snake d’Al Wilson, qui narre l’histoire d’une femme recueillant un serpent affaibli avant de se faire piquer mortellement par l’animal ingrat.

« Tu savais très bien que j’étais un serpent avant de me ramener chez toi », a ainsi déclamé le président devant les participants de la conférence CPAC, grand rendez-vous annuel des conservateurs. « Pensez à cela en termes d’immigration », a-t-il poursuivi pour ne laisser aucun doute sur les raisons de son envolée lyrique. Lors de la campagne présidentielle de 2016, il avait déjà lu des passages de cette chanson en meeting.

Source : http://suavelos.eu

Voir les commentaires

« Jeanne d'Arc appartient à la France française, son image et son souvenir ne sauraient être subvertis par le multiculturalisme »

23 Février 2018, 16:14pm

Publié par Thomas Joly

Suite à la polémique sur l'immigrée métisse qui incarnera Jeanne d'Arc aux Fêtes johanniques d’Orléans de 2018, Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France a réagi sur Twitter.

Voir les commentaires

Carl Lang et le Parti de la France présents à la Fête du Pays Réel le 24 mars à Rungis

23 Février 2018, 06:49am

Publié par Thomas Joly

Comme l'année dernière, Carl Lang prendra la parole à la Fête du Pays Réel organisée par Civitas samedi 24 mars à Rungis. Les militants du Parti de la France y tiendront un stand où le Président du PdF dédicacera son ouvrage, Un chemin de résistance.

Voir les commentaires

Le tout nouveau président d’Afrique du Sud veut déjà confisquer les terres aux fermiers blancs

23 Février 2018, 06:48am

Publié par Thomas Joly

Après des années de scandale, d’abus et d’incompétence, le président de l’Afrique du Sud, Jacob Zuma, a finalement été contraint de démissionner la semaine dernière. L’Afrique du Sud souffre depuis près d’une décennie de la corruption de Zuma.

Les gens avaient reporté leurs espoirs sur le nouveau président, Cyril Ramaphosa.

Hier, Ramaphosa s’est adressé au parlement du pays au Cap et a précisé que sa priorité était de réparer les divisions et l’injustice du passé, en remontant jusqu’aux colons européens originaux dans les années 1600, qui prirent les terres des tribus indigènes (ndlr : la plupart des noirs sud-africains sont les envahisseurs génocidaires du vrai peuple originel, et ils sont arrivés. En savoir plus dans cette vidéo).

Le nouveau président a la ferme intention d’expulser les fermiers blancs de leurs terres pour les donner aux Sud-Africains noirs : « L’expropriation de terres sans compensation est envisagée comme l’une des mesures que nous utiliserons pour accélérer la redistribution des terres aux Sud-Africains noirs. »

Il a osé poursuivre cette déclaration en disant : « Nous allons gérer cela d’une manière qui ne va pas nuire à notre économie. »

C’est pourtant exactement ce que le Zimbabwe a fait il y a plusieurs années : cherchant à corriger les injustices coloniales et de l’apartheid dans son pays, le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a lancé un programme de redistribution des terres en 1999-2000.

Des milliers de fermes ont été confisquées par le gouvernement et les agriculteurs blancs en ont été expulsés.

Gardez à l’esprit que le Zimbabwe était connu comme le grenier de l’Afrique australe. Les fermiers blancs du Zimbabwe étaient les principaux exportateurs de nourriture de toute la région. Mais dans quelques années de la spoliation et de redistribution des terres aux noirs par Mugabe, la production alimentaire s’est effondrée.

Sans ses agriculteurs blancs professionnels et expérimentés, la nation est passée de la puissance des exportations agricoles à la dépendance des dons du Programme alimentaire mondial des Nations Unies. S’en sont suivi une crise économique de plusieurs décennies, avec une hyperinflation rendant le papier toilette plus cher que les billets du Zimbabwe.

S’il y a un modèle économique dans le monde à ne PAS suivre, c’est le Zimbabwe.

On aurait pu croire que les politiciens de l’Afrique du Sud voisine auraient eu les capacités intellectuelles de le comprendre : ils étaient aux premières loges des effets de la redistribution des terres de Mugabe, et ont dû absorber des millions de réfugiés zimbabwéens affamés qui traversaient leurs frontières.

Pourtant, c’est précisément la politique que le nouveau président attardé souhaite pour l’Afrique du Sud.

Source : http://suavelos.eu

Voir les commentaires

« Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents ; l'éducation consiste à les porter hors de leur foyer »

23 Février 2018, 06:33am

Publié par Thomas Joly

Propos hallucinant de Laurence Rossignol, sénatrice de l'Oise, lors de la discussion de la proposition de loi contre les écoles libres hier au Sénat :

« Le contrôle des établissements hors contrat est une question régalienne. Le précédent gouvernement avait d'ailleurs pris des dispositions dans le projet de loi Égalité et citoyenneté, que le Conseil constitutionnel a retoquées pour des questions de forme.

Si je ne suis pas une observatrice acérée du nouveau monde, je sais que le monde de 2018 n'est pas celui de la loi Debré de 1959. Les parents ne peuvent priver leurs enfants de ce à quoi ils ont droit. Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents ; l'éducation consiste à les porter hors de leur foyer. Je l'ai déjà dit - cela a fait le buzz médiatique - et je l'assume : les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. »

Les enfants n'appartiennent pas non plus à L’État. Néanmoins, ce sont les parents qui sont les premiers éducateurs de leurs enfants, pas L’État, qui est là pour suppléer, selon le principe de subsidiarité, en cas de disparition ou de défaillance grave des parents. Les autres pays où l’Éducation nationale est une question régalienne sont l'URSS et la Chine communiste...

Laurence Rossignol doit sûrement regretter le bon vieux temps de l'URSS où les enfants étaient invités par leurs instituteurs à dénoncer leurs parents s'ils n'étaient pas de bons soviétiques.

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Tel Louis XIV à Versailles, Emmanuel Macron jouera dans Pierre et le Loup à l'Élysée

23 Février 2018, 06:15am

Publié par Thomas Joly

Jeudi prochain, lors d’un concert donné à l’Élysée, Emmanuel Macron endossera un rôle dans le célèbre conte musical Pierre et le Loup. La soirée se tiendra dans la salle des fêtes du palais.

Deux répétitions, auxquelles participera Emmanuel Macron, sont prévues. La première se tiendra lundi prochain, la seconde juste avant le spectacle.

On ignore le rôle que jouera le président. Pierre... ou le loup ?

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Voir les commentaires

Salon de l’agriculture : gouverner, c’est se faire voir

23 Février 2018, 06:03am

Publié par Thomas Joly

L’image d’Emmanuel Macron auprès des agriculteurs est déplorable. Et pas que… Mais surtout là. Affreux. Le look trader aux dents longues ne passe pas auprès du monde rural. Même avec des bottes en caoutchouc, personne n’y croit.

Raison pour laquelle, à l’occasion du Salon de l’agriculture qui ouvrira ses portes samedi, l’Élysée veut frapper fort. Opération séduction tous azimuts. Si la proposition de l’équipe de communicants est acceptée, le Président devrait, dès l’aube, participer à une traite des vaches dans une étable du Salon, puis passer la journée entière allant de stand en stand, de porcs en porcs, de dindons en poulettes, et plus si affinités… Dégustations de produits divers jusqu’à écœurement total avec retour au bureau en ambulance. L’image est à ce prix.

De son côté, le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert (l’homme qui prêtait sa cravate à François Hollande) et son cabinet s’installeront porte de Versailles pour toute la durée de la manifestation. Dix jours au cul des vaches ! L’esbroufe bat son plein. La nuit, Édouard Philippe viendra recompter les bêtes… Surveiller qu’aucune ne s’échappe… Tout le gouvernement est sur le coup.

Toutes ces pitreries devraient, entre autres remèdes, parvenir à faire oublier aux agriculteurs de 1.600 communes la perte des aides accordées par Bruxelles dans le cadre d’une refonte de la classification « zone défavorisée ». Avant sa longue journée sur la paille, le Président recevra 1.000 jeunes agriculteurs installés en 2017, considérés comme plus réceptifs aux nouvelles dispositions. Réflexe d’éleveur. On habitue le mouton à se faire tondre dès le plus jeune âge. Emmanuel Macron connaît le métier. Cette journée lui donnera l’occasion de rencontrer quelques collègues… d’échanger des tuyaux sur la bonne façon de mener les troupeaux… comment leur parler avant l’abattoir… Toute une technique déjà abordée par Jacques Attali lorsqu’il était en première année d’enfumage.

Le plus étonnant de l’affaire est que les services de l’Élysée ne font pas mystère de leurs manœuvres dérisoires pour tenter d’apaiser tel ou tel secteur. En toute impudeur, les voilà dévoilant la manière dont ils comptent s’y prendre pour jeter de la poudre aux yeux à l’opinion… qui ne pipe mot.

Jany Leroy

Source : http://bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Saint-Malo : le maire Claude Renoult annonce « l’objectif de repeupler » la cité historique avec des migrants

22 Février 2018, 06:58am

Publié par Thomas Joly

La cité historique de Saint-Malo va bientôt recevoir des dizaines de migrants clandestins à l’initiative du maire, Claude Renoult. L’objectif décrété par ce dernier : « repeupler » la ville historique avec des allogènes, notamment en accordant des logements sociaux aux clandestins afro-musulmans.

Saint-Malo participera à « l’élan de solidarité nationale », comme le souhaitait le maire, en ouvrant un centre d’accueil pour migrants. Plus précisément un centre d’accueil et d’examen des situations (CAES). Le préfet de Bretagne Christophe Mirmand et le maire de Saint-Malo Claude Renoult l’ont confirmé mercredi 21 février 2018.

Une première colonie de 50 éléments extra-européens seront installés dans la commune, « pas de famille, uniquement des hommes majeurs isolés et résidant actuellement en région parisienne », précise le Préfet seront logés dans cette partie d’immeuble composée de plusieurs appartements.

Cependant, le maire a un autre objectif : « repeupler » le centre historique de la cité corsaire. Pour cela, il va offrir des logements sociaux flambants neufs.

Quant à l’ancien bâtiment de la DDTM, situé rue de la Crosse Intra-Muros, et longtemps pressenti pour accueillir ce centre, la mairie est actuellement en pourparlers pour le racheter à l’État et y aménager des logements sociaux et intermédiaires, toujours dans l’objectif de « continuer à repeupler Saint-Malo », insiste le maire.

Des logements sociaux qui bénéficieront, naturellement, aux « nouvelles populations » devenues prioritaires en la matière. La colonisation rampante de la ville au profit des migrants afro-musulmans a donc commencé. Ce que l’édile qualifie de « repeuplement », c’est-à-dire l’exacte application de ce qu’avait annoncé Manuel Valls lorsqu’il était chef du gouvernement français (lire ici).

Le niveau de xénophilie du maire et de la clique qui l’entoure est tel que l’africanisation et l’islamisation sont perçues comme devant être recherchées à tout prix pour « repeupler » cette cité historique emblématique.

La tiers-mondisation qu’elle induira fatalement, spécialement en termes d’effondrement culturel et de crime, condamne la ville à disparaître dans l’abîme du déclin et de la déchéance.

La dégénérescence du personnel politique actuel annonce l’inévitable catastrophe pour des populations qui auront accepté de se subordonner à des chefs qui organisent l'invasion et le chaos ethnique.

Source : http://breizatao.com

Voir les commentaires