Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

La ministre des racailles passe à Amiens

16 Septembre 2009, 13:43pm

Publié par Thomas Joly

Fadela Amara, sous-ministre préposée aux racailles, est venue hier passer quelques heures à Amiens pour en visiter les quartiers colonisés et sinistrés d'Étouvie et du Pigeonnier. Elle était bien sûr accompagnée de toutes les huiles locales qui se pressaient aux côtés de la caution-banlieue sarkozyste. Étonnament, seul Maxime Gremetz manquait à l'appel.

Faisant son numéro de bateleuse de souk avec son bagout de moukère excitée, elle est allée à la rencontre « des habitants » (comprendre : de ses corelégionnaires) pour une séance top démago dont elle a le secret.

Après quelques dialogues en verlan avec des racailles locales, quelques incantations à propos de l'insertion des « jeunes », un réquisitoire contre les bavures policières et une demande d'indulgence pour son collègue Hortefeux, la gracieuse Fadela s'en est allée tel le cirque Pinder qui lève le camp.

Quand on pense que des gogos, électeurs habituels de la droite nationale, se sont faits séduire par le candidat Sarko et son kärcher en 2007, il y aurait de quoi rigoler si la situation n'était pas si grave...

Voir les commentaires

M. Hortefeux ou les contradictions du Système (par Patrick Parment)

16 Septembre 2009, 09:09am

Publié par Thomas Joly

Brice Hortefeux, issu d’une bonne famille de droite et de tradition catholique, n’a, en son for intérieur, fait qu’énoncer une évidence, à savoir que trop de Maghrébins dans ce pays pose problème. Je ne vois pas ce qu’il y a de raciste dans ce propos. Il suffit de regarder les statistiques de la population carcérale pour s’en convaincre.

 

Seulement voilà, le bon Auvergnat qu’il est, ou qu’il s’amuse à être, est ministre de l’Intérieur et, de surcroît, un vieux pote de Sarko, aujourd’hui président. Comme il y a la double peine, il y a le double langage. Le public et le privé, comme vous pouvez en faire l’expérience en allant questionner votre député sur l’immigration. En privé, il fout tout le monde à la porte ; en public, il en appelle aux droits de l’homme.

 

La classe politique refuse de voir l’évidence au nom du politiquement correct et de tous les bazars antidémocratiques qu’elle a laissés pousser sur le fumier de l’antiracisme, où il n’est de bonne guerre que contre les Gaulois. Un antiracisme qui va souvent à rebours des lois de la République, qui interdisent, entre autres, toute forme de communautarisme. Prenez le financement des mosquées où l’on retrouve même des curés, quand ce n’est pas l’épiscopat, faire cause commune avec des élus.

 

Il y a, par ailleurs, de la part de M. Hortefeux quelque paradoxe à avancer de tels propos et mettre à la retraite d’office un préfet pour des mots qu’il se défend d’ailleurs d’avoir prononcés. Ce qui, en revanche, est pertinent, c’est quand le même préfet vient nous dire que son ministre justifie ainsi les échecs de sa politique quand il avait ce maroquin à l’Immigration. Il est vrai que, dans le même temps qu’il renvoyait 20 000 pékins dans leurs pays d’origine, il en naturalisait 100 000 autres (je ne garantis pas les chiffres mais bien leur échelle).

 

Voici des lustres que l’Etat se défile sur le problème de l’immigration et se défausse sur les élus, qui doivent se débrouiller avec les moyens du bord. Ce pays vit dans l’hypocrisie la plus totale et expose surtout ceux qui ont choisi depuis longtemps l’assimilation au même traitement que les clandestins et autres sans-papiers. Ce qui était le cas du jeune avec lequel Hortefeux discutait.

 

Répétons-le, il n’y avait rien de raciste dans les propos de M. Hortefeux dont je ne prends en rien la défense. Mais, si tel est le cas, prononcer alors le seul mot de « juif » suffit à faire de vous un antisémite. Un peu réducteur. Quant à la gauche qui demande sa démission, elle ferait mieux de balayer dans sa cour et faire les poches de ses électeurs qui bourrent les urnes…

Source

Voir les commentaires

Le PDF sur France 3 Picardie

15 Septembre 2009, 08:14am

Publié par Thomas Joly

Dans un reportage consacré à la droite nationale en Picardie, malgré que la part belle soit accordée au FN résiduel, le Parti de la France a eu droit de citer pendant quelques secondes. Vous pouvez visionner le reportage en cliquant ici (la vidéo est en bas à droite).

Voir les commentaires

Loi sur les tests ADN : le bal des tartuffes

14 Septembre 2009, 16:31pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

 

Alors que la loi sur les tests ADN pour les candidats au regroupement familial était déjà vide de sens, puisque basée sur le volontariat et excluant les pays du Maghreb, voici que surgit une fausse polémique depuis que le ministre de l'immigration, Eric Besson, refuse de signer le décret d'application pour des motifs “techniques”.


On assiste aujourd'hui à une grotesque comédie montée de toute pièce par le gouvernement et la majorité parlementaire UMP destinée à faire gober aux Français que la lutte contre l'immigration ferait partie de leurs priorités.

 

Face à ce laxisme affligeant, Le Parti de la France propose l'arrêt immédiat du regroupement familial et l'inversion rapide des flux migratoires extra-européens. En parallèle, une profonde réforme du code de la nationalité doit être effectuée afin d'en finir avec l'aberrant droit du sol et les naturalisations massives de populations étrangères qui mettent en péril l'identité française et l'unité nationale.

Voir les commentaires

11 septembre, 8 ans déjà

11 Septembre 2009, 08:59am

Publié par Thomas Joly

Rien de tel que de visionner les irrésistibles vidéos de Jean-Marie Bigard pour commémorer dignement la manipulation du 11 septembre 2001 qui a permis de terrifier le monde occidental.

Les vidéos sont à consulter ici.

A lire aussi l'effroyable imposture de Thierry Meyssan, un livre-enquête captivant sur l'arnaque du 11 septembre et ses conséquences.

Voir les commentaires

Respect ?

9 Septembre 2009, 11:07am

Publié par Thomas Joly


Le gouvernement souhaite progresser vers « un respect mutuel » entre « jeunes » et policiers. Jeunes et police doivent « effectuer un bout de chemin l’un vers l’autre ». « Il n’y a qu’une seule méthode, le 100 % respect réciproque ». Le « respect » amène « la confiance », selon Brice Hortefeux.

Le mot «respect» peut avoir, selon les personnes ou les cultures, des sens forts différents. Chez le « jeune », le « respect » semble bien davantage associé à la domination, à la menace et à la peur, plutôt qu’à une qualité quelconque qui mériterait une estime véritable.

 

« Le respect, c’est une valeur de voyous. C’est une culture de gangsters. C’est quelque chose qui est aux antipodes de l’humanisme. »

Xavier Raufer, criminologue – Cdansl’air – 2 sept 2009

Voir les commentaires

Alexandra Mériguet, candidate du PDF à Moyenneville dans la Somme

9 Septembre 2009, 08:21am

Publié par Thomas Joly

Alexandra Mériguet, déléguée départementale, assistante du groupe Patrie et Liberté au Conseil régional de Picardie, mère de 4 enfants, défendra les couleurs du Parti de la France lors de l'élection cantonale partielle de Moyenneville (80) le 4 octobre prochain.

Dans un esprit de rassemblement de la droite nationale, son suppléant est Yves Dupille, responsable départemental du MNR, professeur des écoles.

Cette candidature à une élection locale va permettre au Parti de la France de proposer une alternative nationale crédible aux électeurs et de faire connaître ses propositions grâce à une campagne de proximité. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour aider l'équipe militante du PDF de la Somme, pour cela nous contacter au 06.24.38.91.77

Voir les commentaires

L'arnaque du réchauffement climatique

8 Septembre 2009, 16:03pm

Publié par Thomas Joly

Le livre est-il arrivé à temps pour éviter un désastre ? S’il y a une justice, Heaven And Earth contribuera autant au réalisme sur le changement climatique que le film d’Al Gore, Une Vérité Qui Dérange en a fait en faveur de l’alarmisme. Mais comme Plimer le sait bien, il existe désormais un vaste corps constitué d’intérêts dressé contre lui : des gouvernements comme celui d’Obama, qui utilisent le "réchauffement climatique" pour faire passer plus de taxes, de régulation et de protectionnisme ; des producteurs d’énergie et des investisseurs qui espèrent faire fortune avec des arnaques comme le marché des droits d’émission de CO2 ; des organisations non-gouvernementales comme Greenpeace dont la levée de fonds est directement liée à l’anxiété du public ; des envoyés spéciaux sur des questions d’environnement qui doivent sans arrêt surenchérir la menace pour justifier leur job.

Lire la suite

Voir les commentaires

Claude Gewerc commence les promesses électorales pour masquer son bilan calamiteux

4 Septembre 2009, 10:59am

Publié par Thomas Joly

Dans une interview accordée au Courrier Picard, Claude Gewerc, Président socialiste de la région Picardie, se lance mollement dans la campagne des régionales en tentant, avec un certain culot, de mettre en avant un bilan pourtant calamiteux depuis l'arrivée des socialo-communistes à la tête de la région.

Faisant miroiter la venue providentielle de gros investisseurs en Picardie (auquel cas il n'y serait d'ailleurs pour rien), Claude Gewerc annonce très démagogiquement que sa campagne électorale sera axée sur l'économie et l'emploi ; alors même que depuis 2004, cet euromondialiste socio-libéral convaincu est resté un spectateur impuissant face aux innombrables délocalisations et fermetures d'entreprises en Picardie. Au moins aurait-il pu exiger le remboursement des aides attribuées par la collectivité régionale aux grandes entreprises qui ont procédé à des plans sociaux tout en délocalisant leur activité dans des pays où la main d'oeuvre est moins chère. Même pas !

Hormis procéder à un matraquage fiscal des Picards destiné à financer leurs lubies idéologiques ou un clientélisme associatif (comme les emplois solidaires) avec l'argent des contribuables, Claude Gewerc et sa majorité n'ont fait, durant leur mandat, que geindre en mettant en cause l'Etat pour masquer leur incompétence et leurs échecs.

Les prochaines élections régionales donneront l'occasion aux Picards de sanctionner l'exécutif régional sortant et le Parti de la France leur offrira une véritable alternative grâce à un projet politique national, populaire et social répondant à leurs attentes.

Voir les commentaires

Taxe carbone ou racket fiscal ? L'écologie a bon dos !

2 Septembre 2009, 18:04pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France


Le Parti de la France rappelle son opposition totale à la taxe carbone concoctée par le gouvernement qui a, pour l'occasion, sorti Michel Rocard et Alain Juppé de leur placard doré.

 

Alors que les Français peinent à joindre les deux bouts dans un contexte de crise sociale et économique qui risque de perdurer de longs mois, ce nouvel impôt aberrant va venir frapper les ménages et les petites entreprises ; les grands industriels, soumis aux quotas européens de CO2, en étant exemptés.

 

De plus, les partisans de cette taxe scandaleuse tentent de berner l'opinion en évoquant une prétendue compensation dont les modalités restent à définir, avançant des propositions plus fantaisistes et irréalisables les unes que les autres.

 

Le Parti de la France estime que la protection de notre environnement et de notre patrimoine naturel ne passe pas par une énième taxe mais par une prise de conscience globale et apolitique des défis écologiques.

Voir les commentaires

L’immigration, selon que tu sois riche ou pauvre…

2 Septembre 2009, 15:17pm

Publié par Thomas Joly

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui te conduit en taxi.

l’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui tague ton métro.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est une nounou africaine qui dit a ton enfant « mets ton blouson ».

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est l’enfant de cette nounou qui dit a ton gamin « donne moi ton portable ».

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui pose tes fenêtres.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui casse tes vitres.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est 1 femme de ménage dans ton appart.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est 217 Africains dans ton immeuble.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui répare ta bagnole.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui brûle la tienne.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui répare ton ascenseur.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui détruit le tien à coups de marteau.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un écrivain russe.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est un dealer marocain.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un intellectuel étranger qui t’ouvre sur le monde chaque matin dans ton journal.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est quinze analphabètes aggressifs qui t’empêchent de sortir de chez toi le soir.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un subordonné.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est un collègue.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un tag sur une toile dans une galerie d’art.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est un graffiti sur ta voiture.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est chaque jour un regard sur l’Autre.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est chaque soir quinze regards sur soi.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un footballeur dans un tournoi.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est ta fille dans une tournante.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui fait baisser les salaires que tu verses.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui fait baisser le salaire que tu touches.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est une balle dans la lucarne pendant la coupe du monde.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est une balle dans l’épaule après la fête de la musique.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un restaurant exotique qui s’ouvre.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est tous les commerces locaux qui ferment.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un vigile qui protège ton usine.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est un délinquant qui détruit ton quartier.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est une mannequin russe.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est une obèse en burka.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est ton garde du corps.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est ton agresseur.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un consommateur qui dope les ventes de ton usine.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est un dealer qui vend sa dope dans ton quartier.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est 1% des élèves de l’école d’ingénieurs de tes enfants.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est 90% des élèves du lycée technique de tes gosses.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui nettoie ta merde.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui pisse dans ton hall.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est celui qui chante a la radio.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est celui qui joue du tam-tam sous tes fenêtres.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est 30 jours de vacances au Maroc.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est 30 Marocains dans ton camping.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est Noureyev.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est Diam’s.

 

L’immigré, quand tu es riche, c’est un concept.

L’immigré, quand tu es pauvre, c’est tes voisins du dessus.

 

Source

Voir les commentaires