Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Dîner-débat dans l'Oise avec Martial Bild le 23 avril

27 Mars 2009, 15:11pm

Publié par Thomas Joly

La section de l'Oise du Parti de la France organise un dîner-débat avec Martial Bild, Conseiller régional d'Île-de-France, militant historique de la cause nationale, le jeudi 23 avril à 20h à Coye-la-Forêt (à côté de Chantilly, à la frontière du Val d'Oise).

Le thème de cette réunion est  "Le Parti de la France : l'avenir de la droite nationale". A l'issue de son intervention, Martial Bild répondra aux questions des participants.

La participation aux frais est de 24 € par personne, tout compris.

Réservations et renseignements au 06.24.38.91.77 ou lapicardieaveccarllang@yahoo.fr

Voir les commentaires

Le pape fait de nouveau scandale !

26 Mars 2009, 11:33am

Publié par Thomas Joly

A son retour à Rome, par une belle après-midi ensoleillée, le Pape aurait confié à une journaliste : "Il fait beau aujourd'hui !".

Ces propos ont aussitôt soulevé dans le monde entier une immense émotion et alimentent une polémique qui ne cesse de grandir.


Quelques réactions :

Le maire de Bordeaux : "Alors même que le pape prononçait ces paroles, il pleuvait à verse sur Bordeaux ! Cette contre-vérité, proche du négationnisme, montre que le pape vit dans un état d'autisme total. Cela ruine définitivement, s'il en était encore besoin, le dogme de l'infaillibilité pontificale !"


Le Grand Rabbin de France : "Comment peut-on encore prétendre qu'il fait beau après la Shoah ?"


Le titulaire de la chaire d'astronomie au Collège de France : "En affirmant sans nuances et sans preuves objectives indiscutables qu"il fait beau aujourd'hui", le pape témoigne du mépris bien connu de l'Église pour la Science qui combat ses dogmes depuis toujours. Quoi de plus subjectif et de plus relatif que cette notion de "beau" ? Sur quelles expérimentations indiscutables s'appuie-t-elle ? Les météorologues et les spécialistes de la question n'ont pas réussi à se mettre d'accord à ce sujet lors du dernier Colloque International de Caracas. Et Benoît XVI, ex cathedra, voudrait trancher, avec quelle arrogance ! Verra-t-on bientôt s'allumer des bûchers pour tous ceux qui n'admettent pas sans réserve ce nouveau décret ?"


L'Association des Victimes du Réchauffement Planétaire : "Comment ne pas voir dans cette déclaration provocatrice une insulte pour toutes les victimes passées, présentes et à venir, des caprices du climat, inondations, tsunamis, sécheresse ? Cet acquiescement au "temps qu'il fait" montre clairement la complicité de l'Église avec ces phénomènes destructeurs de l'humanité, il ne peut qu'encourager ceux qui participent au réchauffement de la planète, puisqu'ils pourront désormais se prévaloir de la caution du Vatican."


Le Conseil Représentatif des Associations Noires : "Le pape semble oublier que pendant qu'il fait soleil à Rome, toute une partie de la planète est plongée dans l'obscurité. C'est là un signe intolérable de mépris pour la moitié noire de l'humanité!"


L'Association féministe Les Louves : "Pourquoi "il" fait beau et pas "elle" ? Le pape, une fois de plus s'en prend à la légitime cause des femmes et montre son attachement aux principes les plus rétrogrades. En 2009, il en est encore là, c'est affligeant !"


La Ligue des Droits de l'Homme : "Ce type de déclaration ne peut que blesser profondément toutes les personnes qui portent sur la réalité un regard différent de celui du pape. Nous pensons en particuliers aux personnes hospitalisées, emprisonnées, dont l'horizon se limite à quatre murs ; et aussi à toutes les victimes de maladies rares qui ne peuvent percevoir par leurs sens l'état de la situation atmosphérique. Il y a là, sans conteste, une volonté de discrimination entre le "beau", tel qu'il devrait être perçu par tous, et ceux qui ressentent les choses autrement. Nous allons sans plus tarder attaquer le pape en justice."


A Rome, certains membres de la Curie ont bien tenté d'atténuer les propos du pape, prétextant son grand âge et le fait qu'il ait pu être mal compris, mais sans succès jusqu'à présent.


J'ai trouvé ce texte humouristique très amusant. Je n'en connais pas la source exacte mais il est diffusé sur divers sites et blogs. 

Voir les commentaires

Des directives pour atteindre des quotas en matière de PV !

25 Mars 2009, 15:46pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Suite à l'enquête réalisée par le magazine Auto-Plus, ce dont les automobilistes français se doutaient depuis longtemps se confirme : les forces de l'ordre reçoivent des directives pour atteindre des quotas en matière de PV.

 

Sous prétexte de faire de la prévention routière, le gouvernement détourne policiers et gendarmes de leur tâche première, qui est le maintien de l'ordre, pour qu'ils se livrent à un racket honteux dans le but de renflouer les caisses de l'Etat-Sarkozy en faillite.

 

Face à la délinquance et la criminalité qui explosent, le Parti de la France exige une réorientation des missions des forces de l'ordre afin que celles-ci rétablissent la sécurité des Français sur l'ensemble du territoire national.

Voir les commentaires

Sarkozy fait son baratin à St-Quentin

25 Mars 2009, 15:06pm

Publié par Thomas Joly

Hier soir, le calamiteux 6ème Président de la Vème République, est venu faire son numéro de bonimenteur devant une foule acquise de 4 000 sympathisants UMP au Palais des Sports de St-Quentin. Pour l'anecdote, j'étais moi-même invité à la petite sauterie en tant que conseiller régional. Je ne suis évidemment pas allé faire la claque au meeting de ce fossoyeur de la Nation.

Défendant ses pseudo-réformettes et annonçant divers dispositifs, mesures ou plans d'urgence bidons et inefficaces, Sarkozy a été fidèle à lui-même. En en faisant des tonnes bien sûr.

Alors qu'en bon euro-mondialiste il est la marionnette pathétique des grandes multinationales apatrides, le petit Nicolas a tenté de se positionner, toute honte bue, comme le représentant des travailleurs (et bientôt chômeurs pour certains Picards) face au capitalisme débridé. Feignant de s'indigner des parachutes dorés que s'octroient les grand patrons incompétents qu'il aime pourtant tant côtoyer.

Ne reculant devant rien, il a ressorti son discours sécuritaire de campagne électorale en s'en prenant aux "bandes", alors même que son bilan en matière de lutte contre la délinquance est aussi catastrophique que celui de ses prédécesseurs.

Comment des patriotes sincères peuvent-ils encore faire confiance à cet escroc ? Leur bêtise serait-elle à ce point incommensurable ?

Voir les commentaires

Futur de l'industrie automobile

25 Mars 2009, 11:22am

Publié par Thomas Joly

Intervention de Carl Lang au Parlement européen

Monsieur le Président,


le mondialisme fou et les fous du mondialisme font payer chèrement aux travailleurs européens de l'industrie automobile les conséquences de leur donne intégriste du marché ouvert et du libre-échange.


Le virus financier de la crise américaine des crédits hypothécaires a pu ainsi contaminer sans résistance le système financier, le système bancaire mondial, en entraînant par métastases la contamination de notre système économique et la destruction de nos entreprises et de nos emplois.


Élu avec mon collègue Fernand Le Rachinel dans les régions françaises de Picardie, du Nord Pas de Calais et de Normandie, dans lesquelles des milliers d'emplois sont condamnés, je tiens à vous dire que les politiques commerciales européennes font payer un prix humain et social insupportable, injustifiable et inacceptable. Mais les fanatiques du marché ouvert persistent et signent. Aujourd'hui même, MM. Gordon Brown et Barroso ont réaffirmé leur refus de protéger l'Europe, de protéger nos industries, de protéger nos emplois, au nom du libre-échange et du mondialisme souverain. Les sociomondialistes de gauche, les libéraux mondialistes de droite, les altermondialistes d'extrême-gauche qui ne veulent rien voir et rien entendre, trahissent et abandonnent les travailleurs européens.


Mondialistes de tous les pays, unissez-vous, et travailleurs de nos pays, disparaissez ! Voilà le manifeste du parti mondialiste.


D'autre part, la chasse permanente à l'automobiliste et à l'automobile par les écocitoyens, les gouvernements et certains élus locaux est peu compatible avec la défense et la promotion de nos industries automobiles.


Enfin, les démagogues d'extrême-gauche qui voient dans la crise actuelle une aubaine révolutionnaire sont bien incapables de répondre aux besoins des travailleurs français et européens. C'est par le patriotisme économique et social, la préférence nationale et européenne et la protection nationale et européenne que nous pourrons redonner vie à nos filières industrielles. 

Voir les commentaires

Le droit à la sécurité

24 Mars 2009, 14:59pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué de Carl Lang, Président du Parti de la France, Député européen de la région Nord-Ouest, Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais

 

Les ignobles et récentes agressions dont viennent d'être victimes des personnes âgées de Tourcoing et de Oignies dans le Nord-Pas-de Calais rappellent douloureusement les graves insuffisances des politiques de sécurité du gouvernement.

 

Malgré le camouflage et la manipulation habile des chiffres par la ministre de l'Intérieur, les violences aux personnes ne cessent d'augmenter et ont représenté 443 000 faits en 2008 contre 433 000 en 2007.

 

Peu importe la qualification ou la classification ministérielle des crimes et délits, la réalité des violences s'impose tous les jours : l'insécurité, les actes de barbarie et les violences aux personnes ne font qu'augmenter dangereusement, démontrant ainsi dans quel état d'insécurité non seulement sociale et économique, mais aussi humaine et physique, les Français vivent aujourd'hui.

 

Le peuple français a le droit d'être protégé des criminels et des délinquants et a le devoir d'exiger de l'Etat cette protection. Si la ministre de l'Intérieur ne se sent pas à la hauteur de la tâche qu'elle parte !

Voir les commentaires

Liberté d'opinion pour le pape

24 Mars 2009, 12:50pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

En rappelant, à contre courant de l'opinion médiatique dominante, la doctrine catholique sur la Vie et la famille, Benoît XVI remplit sa mission de chef de l'Eglise. L'accueil populaire triomphal qu'il reçoit lors de ses déplacements, aujourd'hui en Afrique, hier en Europe, illustre le fossé qui sépare les peuples des bobos prétendant nous diriger.

Les attaques haineuses dont le Pape est l'objet en France de la part des dirigeants de l'UMP et de la gauche sont doublement scandaleuses. Responsables du désastre économique et social dans lequel se trouve notre pays, ces politiciens, qui se partagent le pouvoir depuis 30 ans, ont d'autant moins de leçons à donner sur l'Afrique que leurs partis ont longtemps été liés à quelques uns des dirigeants africains les plus corrompus. Par ailleurs, ces "républicains" autoproclamés violent un principe dont ils ne cessent de se réclamer, celui de la laïcité, qui affirme notamment que le pouvoir politique n'a pas à intervenir dans les affaires de l'Eglise.

 

Voir les commentaires

Sale Blanc

24 Mars 2009, 09:32am

Publié par Thomas Joly

Editorial de Pierre Vial (Terre et Peuple)

Il n'en revient pas, Amaury de Foucauld, d'avoir été traité de "Sale Blanc". Est-il naïf, inconscient ou veut-il se voiler la face, refusant d'admettre la réalité ? Ce négociant en vin, qui estime avoir perdu en six semaines ce qu'il avait gagné en deux ans (Le Monde, 1er mars 2009), illustre la situation désormais faite aux Blancs en Guadeloupe et en Martinique. Tout comme Roger de Jaham, qui ne comprend pas non plus ce qui lui arrive : "Pour la première fois de ma vie, un homme que je saluais m'a dit : « Je ne serre pas la main d'un béké » (c'est-à-dire un Blanc)".


Les "événements" (comme on disait à l'époque de la guerre d'Algérie, pour ne pas prononcer le mot "guerre") ont révélé une réalité dérangeante, à savoir la dimension raciale du conflit antillais (vite transposé à La Réunion et en Guyane). Cette évidence, constatée lors d'un débat sur France-Info (12 février) avec Denis Olivennes, directeur du Nouvel Observateur, a été reconnue aussi par Béatrice Gurrey, envoyée spéciale du Monde en Guadeloupe, qui, décrivant les négociations entre, d'un côté, le secrétaire d'État à l'Outre-mer Yves Jégo accompagné des représentants de l'État et, de l'autre, Elie Domota et les membres du "Collectif contre l'exploitation", notait : "Une rangée d'hommes blancs face à une rangée d'hommes - et une femme - noirs" (Le Monde, 6 février 2009). Tout est dit. Un climat de haine contre les Blancs est entretenu par le LKP ("Collectif contre l'exploitation") d'Elie Domota, né, comme par hasard, au lendemain de l'élection d'Obama. Le LKP fait applaudir la foule quand un discours évoque la guillotine révolutionnaire sur laquelle sont montés en 1793 bien des colons venus de France et ancêtres des békés. Les biens de ceux-ci sont saccagés : hypermarché Carrefour, concession automobile, grand magasin de pneus, société d'équipements nautiques, maison de la presse (Le Monde, 19 février). Quant aux forces de l'ordre, bien sûr accusées de faire du racisme anti-Noirs, on leur tire dessus au fusil à pompe ou à l'arme de poing. Quand des chefs d'entreprises - blancs, bien sûr - manifestent leur volonté de retrouver des conditions de travail normales, ils sont agressés, caillassés et Domota leur promet qu'ils seront chassés de la Guadeloupe. Une violence raciste que Christiane Taubira, député de Guyane venue soutenir ses frères noirs, qualifie de "culturelle et identitaire"...

Malgré la manne de l'État, qui s'imagine toujours qu'on peut tout régler en distribuant de l'argent (2,5 milliards d'euros programmés en 2009 pour la Guadeloupe, plus une rallonge de 190 millions), les chefs d'entreprise savent que beaucoup de faillites sont inévitables. D'autant que les Noirs refusent nombre d'emplois, sous prétexte de refuser "l'esclavage" (tarte à la crème brandie sans cesse par les émeutiers).


Jacques Maillot, patron de l'agence de voyages Corsair (et homme de gauche) explique qu'il n'a jamais trouvé de personnel d'hôtellerie chez les Noirs car ils ne "voulaient plus servir les Blancs". Quand un grand patron, Alain Huygues-Despointes, ose rappeler certaines évidences sur Canal+ ("Dans les familles métissées, les enfants sont de couleurs différentes, il n'y a pas d'harmonie. Moi, je ne trouve pas ça bien. Nous, on a voulu préserver la race"), il se fait incendier par Yves Jégo, dénonçant des propos "parfaitement ignobles", ce qui est logique car l'idéologie officielle de l'État français exige une société multiraciale. Cette exigence est largement admise, au sein de la population dite française, par beaucoup de Blancs, qui renoncent de fait à leur identité. Y compris au sein de l'extrême-droite, d'Alain de Benoist à Marine Le Pen et à ses nouveaux amis, comme Bouchet, des monarchistes orléanistes à certains méridionaux se disant "identitaires" mais acceptant le métissage ou encore au provocateur professionnel qu'est Soral.

C'est pourquoi il faut saluer le courage de ceux qui osent aujourd'hui braver interdits et tabous pour dire "Oui, les races existent !". Tel est le titre du dossier, solidement documenté et parfaitement pondéré, du numéro 29 (février 2009) du Choc du mois. Son maître d'oeuvre, Bruno Larebière, dénonce l'hypocrisie régnante, en rappelant qu'on est bien loin, aujourd'hui, du temps (en 1984 !), où L'Express affichait partout, pour faire la publicité d'un numéro consacré à la démographie : "La race blanche menacée".


Aujourd'hui la ligne de clivage déterminante, dans toutes les familles de pensée, est là. Il y a ceux qui, conscients de leur identité blanche, veulent tout faire pour la préserver et transmettre ce trésor unique, irremplaçable, à leurs enfants et petits-enfants. Et il y a les autres, tous les autres, qui trahissent leur héritage pour être au goût du jour - et qui espèrent (pauvre illusion) échapper ainsi à la grande confrontation qui se prépare.


Donc, puisqu'il faut maintenant aller à l'essentiel, allons y : il est grand temps de mettre en place, partout où sont nos frères à la surface de la planète, la Fraternité Blanche.

Voir les commentaires

Carl Lang à Estrées-St-Denis : un succès !

21 Mars 2009, 15:02pm

Publié par Thomas Joly

Hier soir, à Estrées-St-Denis, une centaine de personnes se sont massées dans une salle archi-comble pour venir écouter Carl Lang, le président du Parti de la France.

J'ai brièvement pris la parole pour remercier les participants et ceux qui ont oeuvré à l'organisation de cette soirée. J'ai expliqué les raisons qui nous ont motivé, Pierre Descaves, Monique Chapel, Annie Fouet et moi-même, pour apporter notre soutien à Carl Lang ; celui-ci étant le candidat légitime sur la circonscription Nord-Ouest aux Européennes et surtout parce qu'il représente l'avenir de la droite nationale, populaire et sociale. J'ai également évoqué les futures actions militantes à venir en Picardie : collage, tractage, réunions, etc.

Dans son intervention, Carl Lang est revenu tant sur les raisons de la création du Parti de la France que sur celles de sa candidature. Du patriotisme social à sa vision d'une plus grande France au cœur d'une autre Europe libre, indépendante et puissante, Carl Lang a décliné avec force et conviction son ancrage, son positionnement, en définissant le Parti de la France comme étant le fer de lance de la droite nationale, sociale, populaire et identitaire, prête à relever tous les défis d'aujourd'hui et de demain.

Carl Lang a également démontré son intransigeance en matière d'identité nationale et d'immigration, expliquant qu'appliquer l'immigration zéro ne serait pas suffisant pour assurer un redressement national mais qu'il faudra organiser le retour des immigrés chez eux en inversant radicalement les flux migratoires.

Carl Lang, très en verve, a dévoilé son ambition de redonner un espoir à la droite nationale malgré l'adversité, rappelant que le marasme et la décadence actuels ne sont pas inéluctables tant qu'il y aura des hommes libres qui auront le courage et la volonté de se battre pour leur patrie et leur identité.

Cette réunion s'est conclue par un apéritif convivial lors duquel les participants ont pu s'entretenir avec le président du Parti de la France qui a été à l'écoute de chacun. Ce fut avec un grand plaisir que l'on a pu retrouver un certain nombre de militants que l'on ne voyait plus depuis quelques temps dans les réunions du Front National. On peut aussi saluer la présence d'une délégation du MNR de Picardie qui s'inscrit dans le cadre de la volonté de rassemblement de tous les courants de la droite nationale souhaité par Carl Lang. Enfin, de nombreux jeunes étaient dans la salle, ce qui démontre le dynamisme qu'incarne le Parti de la France qui attire anciens comme jeunes militants.

Plusieurs dizaines d'adhésions ont été enregistrées et une bonne quantité d'affiches a été distribuée à des militants très motivés et regaillardis par l'ambiance de camaraderie qu'il régnait hier soir.

A noter que Carl Lang a annoncé la nomination de délégués départementaux du Parti de la France pour la Picardie : Alexandra Mériguet pour la Somme, moi-même pour l'Oise et pour l'Aisne un Axonnais (présent hier) dont l'identité sera dévoilée très prochainement.

Voir aussi le compte-rendu publié sur le site Tous Avec Carl Lang dont j'ai repris un passage (3ème paragraphe).

Voir les commentaires

Conférence de presse de Carl Lang et de Pierre Descaves à Amiens

21 Mars 2009, 12:11pm

Publié par Thomas Joly

Carl Lang, président du Parti de la France, député européen, conseiller régional du Nord/Pas-de-Calais a tenu une conférence de presse vendredi 20 mars à Amiens en compagnie de Pierre Descaves, conseiller régional de Picardie, président du groupe Patrie et Liberté, ancien député, ancien conseiller général de Noyon, délégué régional du Parti de la France pour la Picardie. Michel Hubault, secrétaire général du Parti de la France et conseiller régional du Centre, était également présent.

Carl Lang a expliqué que le Parti de la France a pour vocation d'incarner le renouveau national au service du peuple français d'abord, d'être une force de rassemblement national, populaire et social.

En réaction à la crise économique, il a dénoncé "les mondialistes fous et les fous du mondialisme" qui sont les véritables fossoyeurs de l'économie nationale et de l'emploi des Français. Au moment où les entreprises subissent de plein fouet la crise économique et financière, le Parti de la France demande l'application du principe de patriotisme social, de préférence française et la mise en place d'une politique européenne protectionniste visant à préserver et à renforcer toutes nos filières de productions agricoles, artisanales et industrielles.

Carl Lang a accusé la classe politique dans son ensemble d'être responsable de la situation économique désastreuse dont sont victimes aujourd'hui les Français. Il estime nécessaire de mettre en place une politique de reconquête de notre marché intérieur et de réindustrialisation afin que ne se généralise pas les drames sociaux dont sont victimes aujourd'hui les salariés de l'entreprise Continental à Clairoix.

Le Parti de la France propose un plan d'urgence sociale basée sur la préférence et la protection nationales et européennes. A titre d'exemple, il a rappelé sa proposition de réduction à taux zéro de la TVA sur les produits d'alimentation comme cela existe au Royaume-Uni et en Irlande.

Carl Lang fera donc campagne pour une nouvelle Europe et il a annoncé que sa liste comprendrait des représentants de la Picardie dont Pierre Descaves militant historique de la droite nationale.



Voir les commentaires

Mon Dieu, préservez-nous de ces cons !

21 Mars 2009, 11:19am

Publié par Thomas Joly

C'est l'offensive médiatique contre le Pape, la bobocratie est dans ses émois, a ses vapeurs. Voila qu'une polémique purement hexagonale surgit tout d'un coup sur le préservatif.

Comme par hasard cette agitation intervient au moment de la grande messe des pédaloïdes, de l'escroquerie humanitaire du jour : le Sidaction...


Ces dernières années les dons ne faisaient que refluer, les gogos étant sans doute las de se faire ponctionner sans qu'il n'y ait de résultat concret si ce n'est arrondir les fins de mois de quelques dirigeants d'associations...


Miraculo il Papa répond à une interview sur le sida, il ne fait que dire des paroles de bon sens pour un descendant de St Pierre et dans la ligne de son prédécesseur. Il est vrai c'est un théologien intellectuel, pas un spécialiste de la communication, pas un Obama avec prompteur...


Au cas où les catholiques ou du moins se disant tels l'auraient oublié, le message de leur seigneur le Christ c'est fidélité et abstinence et non sexualité débridée. Comme dirait le Père Samuel la religion ce n'est pas un self service...


Mais les propos du Pape furent vite récupérés par le toutou Paris pour créer un scandale artificiel et surtout relancer la Fête sponsorisée par ces vieilles cocottes fanées et fortunées que sont Line Renaud et Pierre Bergé.


Bien entendu au concert des pleureuses subventionnées se joignent les grands hommes politiques de la Républica Islamiya Banana of Francarabia venant étaler leur conformisme le plus absolu et leur aplatissement devant la nouvelle bien pensance officielle.


Le camp du Bien a parlé !


Ainsi l'ineffable repris de justice Juppé, avec son arrogance d'énarque incompétent est venu donner sa leçon de morale et traiter d'autiste le Pape. Venant de lui ce doit être un compliment ; cet ex-meilleur d'entre nous qui, en tant que maire de Bordeaux, va offrir une mosquée cathédrale aux si tolérants frères musulmans qui promeuvent entre autre la lapidation des femmes adultères.


Les socialistes, par la bouche alcoolisée de Martine Aubry, se sont dis choqués, ils l'étaient moins quand, sous leur gouvernement, l'on contaminait du sida allègrement lors des transfusions sanguines, tuant par milliers de pauvres bougres, mais comme ils disent "ni responsables ni coupables".


Le tartarin des Pyrénées Bayrou a fait sa bonne action en se joignant à la troupe des hurleurs de pacotille ; il avait peut être demandé leur avis à ses potes musulmans membres du Modem, comme l'ex judoka Djamel Bourras qui dédiait ses rares victoires à l'Algérie et ses frères islamistes.


Et pour couronner le tout, on rajoutera l'amateur d'enfants Dany le gland Cohn Bendit qui, se prenant pour Dieu le père, veut changer de Pape, mais lui-même utilisait-il des préservatifs lorsqu'il gérait sa garderie autogérée ?


La direction de farce télévision, elle, n'écoutant que son courage atrophié pour montrer sa désapprobation outrée, a décidé de mettre le logo de cette arnaque sociale sur les émissions religieuses du dimanche.


Car le courage n'est pris qu'avec une main chez ces privilégiés héréditaires, l'autre devant servir à autre chose.


Il n'est jamais venu à l'esprit de ce héros d'opérette, Patrice Duhamel (hé oui c'est congénital dans cette famille d'être aux ordres et s'avilir !), de mettre un avertissement du style : "souvenez vous du 11/09"  lors de l'émission consacrée à l'islam.


La Bobocratie a trouvé un combat à sa mesure, le préservatif et le Vatican, quel héroïsme, quelle imagination, quelle transgression, quelle audace !


Elle est beaucoup moins loquace lorsqu'il s'agit de dénoncer les méfaits idéologiques du Coran, comme les lapidations, l'élimination des chrétiens des terres d'islam, la volonté d'exterminer les juifs, la soumission par la force. Elle est bien silencieuse alors que la racaille musulmane impose son diktat dans les grandes surfaces, dans les cités, dans les écoles, en toute impunité. Non seulement elle ne combat pas l'islamisation mais elle s'en fait la complice.


En fait, ce qui serait bien, c'est que l'on puisse être préservé de tous ces cons, de ces esprits corrompus, de ces collabos trisomiques. De ces traîtres qui vendent notre civilisation millénaire aux barbus incultes et tarés congénitaux.


L'heure va arriver où les comptes se règleront, et l'addition sera lourde pour certains, même avec une TVA à 5,5 %.


Source

Voir les commentaires

Fernand Le Rachinel soutient Carl Lang

20 Mars 2009, 11:37am

Publié par Thomas Joly

Pourriez-vous vous présenter ?

Apprenti à l'âge de 14 ans, puis maître-imprimeur, reconnu à deux reprises lauréat national du travail et Meilleur Ouvrier de France, j'ai créé et développé une trentaine d'entreprises. C'est en 1980 que je rencontre Jean-Marie Le Pen et que je m'engage à ses côtés dans le combat national. Je n'ai jamais failli dans ce combat et par amitié pour le président du Front national je fus, à chaque grand rendez-vous électoral, son principal et parfois unique bailleur de fonds afin de permettre à des milliers de candidats du FN de se présenter aux élections locales, régionales, législatives, européennes et même pour le président lui même à la présidentielle.


Plusieurs fois élu, d'abord sans étiquette, j'ai siégé au Conseil général de la Manche entre 1979 et 2001 : quatre mandats, toujours élu au premier tour dont un à 83% des votants (canton de Canisy) et au Conseil régional entre 1986 et 2006. Je suis entré au Parlement européen une première fois en 1994 pour 5 ans puis, de nouveau, en 2004.


Avec regret, je quitte le Front national en octobre 2008 à la suite d'un différend et d'un contentieux financier. J'avais prêté 7 millions d'euros que j'avais empruntés moi-même en hypothéquant mes biens personnels. Non seulement on refusait de respecter les engagements pris, mais en plus j'étais accusé par Marine Le Pen et son entourage de tous les maux. Estimant que les méthodes utilisées contre moi étaient indignes d'un mouvement respectable et déplorant que Jean-Marie Le Pen ait cautionné tous ces agissements, j'ai démissionné.


Pourquoi êtes-vous candidat aux européennes de Juin 2009 ?


Considérant que la confiance personnelle que j'avais placée en Jean-Marie Le Pen était trahie, je ne me sentais plus dès lors lié par un quelconque engagement à l'égard du Front national. Il se trouve par ailleurs que je déplore l'évolution politique du FN et ce, depuis la campagne de la présidentielle en 2007 dirigée par Marine Le Pen. Cette dernière n'a réussi qu'une seule chose : "délepéniser" Le Pen au moment où un Nicolas Sarkozy défendait sans complexe les thèmes de prédilection de Jean-Marie Le Pen : la sécurité et l'immigration. C'est comme si nous avions mis une pancarte sur notre mouvement : "terrain à vendre". Résultat : beaucoup d'électeurs du Front national comme moi se sont sentis abandonnés et trahis et c'est tout naturellement que j'ai suivi Carl Lang lorsque lui aussi s'est trouvé évincé des instances dirigeantes du Front national par la nouvelle vice-présidente exécutive. En effet, élu à la fois au Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais et au Parlement européen, il devait contrarier les plans de carrière de Marine Le Pen.


Pourquoi vous engagez-vous derrière Carl Lang ?


Carl Lang propose une démarche nouvelle, ouverte à tous les déçus, les exclus et les militants de la droite nationale. Il nous offre de nouveau, à tous, une perspective politique électorale, une perspective de renouveau, de rassemblement et de retour aux valeurs nationales, morales, identitaires et chrétiennes qui sont les nôtres. Son discours est clair et sans ambiguïtés depuis des années : être au service de la France et des Français d'abord !


Carl Lang est non seulement un ami et un collègue au Parlement européen, mais c'est aussi un homme courageux et fidèle en amitié et dans ses idées. Il est juste et droit, scrupuleux et même quelque fois trop ! Par ailleurs, j'ai toujours dit que mis à part Jean-Marie Le Pen, celui qui avait les qualités d'anticipation des événements et les meilleures analyses politiques était Carl Lang. C'est là un don que j'ai pu vérifier à plusieurs reprises et qu'il partage avec Jean-Marie Le Pen. Bien sûr mon jugement n'enlève rien à d'autres dirigeants au talent certain, bien au contraire. Les hommes sont complémentaires dans une telle aventure.


Voilà pourquoi dans cette perspective de renouveau et dans ces moments où la France et les Français traversent une crise sociale, économique et humaine sans précédent, nous devons plus que jamais nous réorganiser et repartir ensemble, rassemblés et confiants.

 

Voir les commentaires

Combattre le racisme dans le sport

20 Mars 2009, 10:05am

Publié par Thomas Joly

Le Conseil de l'Europe, obscur machin mondialiste, se préoccupe d'"inciter" [!] ses 47 Etats membres à entrer dans la voie de la discrimination négative anti-blanche en promouvant l'accès "au sport des enfants issus des minorités" et de "reconnaître le racisme comme un problème important dans le sport" selon l'AFP, à quelques jours de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale.

Le racisme dans le sport ? Certainement le racisme anti-blanc à l'embauche alors...

Source

Voir les commentaires

Caroline Cayeux se fait jeter à Clairoix

17 Mars 2009, 09:33am

Publié par Thomas Joly

Déjà en campagne pour les élections régionales de 2010, Caroline Cayeux, dans un grand élan démagogique de récupération, est venue hier soi-disant "soutenir" les futurs licenciés du site Continental à Clairoix.

Les salariés, chauffés à blanc, ne se sont pas faits berner par la poignée d'élus UMP accompagnant la mairesse de Beauvais, partisans du libre-échangisme mondial destructeur de nos emplois et de la spéculation boursière. Ils lui ont vertement rappeler, à juste titre, que c'était avant l'annonce de la fermeture du site qu'il fallait agir, pas une fois que c'est trop tard.

Voyant les choses mal tourner, Caroline Cayeux a feint de refuser des interviews télé (alors qu'elle était venue pour ça) pour finir par se retirer piteusement avec sa petite troupe de bourgeois umpistes sous les jets d'oeufs et de terre. Juste retour des choses pour ces gens soutenant la politique euromondialiste du gouvernement qui veulent faire croire qu'ils sont du côté de ceux qui souffrent alors qu'ils sont complices de ce qui leur arrive.

Seuls une économie soumise à l'intérêt national et un protectionnisme raisonné, mesures proposées par Carl Lang depuis de nombreuses années, peuvent permettre à notre pays de sortir du marasme économique et social.

Voir les commentaires

Réunion militante avec Carl Lang vendredi 20 mars

16 Mars 2009, 09:33am

Publié par Thomas Joly

Carl Lang, député européen, président du Parti de la France, sera à Estrées-St-Denis vendredi 20 mars pour une soirée militante destinée à présenter son nouveau parti et ses axes de campagne pour les élections européennes de juin.

Seront également présents les conseillers régionaux de Picardie membres du nouveau groupe Patrie et Liberté qui expliqueront les raisons de sa création ainsi que les différentes actions envisagées pour soutenir la candidature de Carl Lang sur la grande région Nord-Ouest qui inclut la Picardie.

Il sera possible d'adhérer sur place au Parti de la France. L'adhésion simple étant fixée à 20 € avec possibilité de déduction fiscale de 66% du montant.

Les participants sont attendus à partir de 19h à la salle municipale de la place du marché à Estrées-St-Denis (plan ci-dessous). L'entrée est libre et la réunion se terminera par un apéritif convivial. Néanmoins, pour faciliter la tâche des organisateurs, veuillez signaler votre présence au 06.24.38.91.77 ou bien envoyer un e-mail à cette adresse : lapicardieaveccarllang@yahoo.fr


Voir les commentaires