Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Pire que la viande frelatée, le poisson est l’aliment le plus pollué

22 Avril 2016, 05:23am

Publié par Thomas Joly

Des années qu’on nous le répète : il faut manger du poisson ! C’est bon pour la santé, c’est sain, plein de bons oméga-3 et tout et tout. Un produit naturel, le poisson. Pas une bête frelatée comme tous ces quadrupèdes et ces bipèdes élevés dans des univers concentrationnaires et drogués de saloperies tout le temps que dure leur courte existence. Laquelle s’achève, de surcroît, dans la sauvagerie la plus totale, comme on l’a vu récemment. Le poisson, lui au moins, échappe au gavage chimique et à la barbarie des abattoirs.

Voilà donc ce qu’on nous dit. Sauf que c’est faux, archi-faux ! Désormais, des fermes du Vietnam aux saumons sauvages du Pacifique en passant par les fjords de Norvège pour finir dans nos supermarchés, le poisson est l’une des denrées les plus polluées et les plus toxiques pour la santé humaine !

On a ainsi découvert, récemment, que les saumons sauvages – je souligne – du Pacifique, sur la côte nord-ouest des États-Unis, étaient non seulement gavés de mercure et autres métaux lourds ainsi que d’œstrogènes, mais qu’ils étaient également shootés au Prozac et à la Metformine. Non qu’ils soient particulièrement dépressifs ou diabétiques, mais parce que les bassins où l’on déverse toutes ces cochonneries alimentent les petits ruisseaux qui font les grandes rivières qui vont à la mer.

Et, voyez-vous, à l’autre bout de la chaîne, ça n’est évidemment pas mieux. Car entre le moment où le poisson estropié est pêché et découpé et celui où il atterrit dans nos poissonneries et sur nos tables, il lui arrive encore des bricoles.

C’est l’association 60 millions de consommateurs qui publie, aujourd’hui, un dossier sur « les produits à base de poisson ». Son titre : « Tout est-il bon dans le poisson ? » Réponse : NON.

Plus de 130 références ont été analysées, du frais comme du surgelé, du bon marché comme du produit « de luxe ». En tête des poissons plombés (dans tous les sens du mot), le roi de la chaîne alimentaire : le thon. Sur les 15 marques analysées, toutes sont contaminées, mais les plus « saines » sont paradoxalement les moins chères : c’est le thon Leader Price qui contient le moins de métaux. Plus grave : trois références présentent même « des fragments de cœur et des traces d’ovocytes ». Miam !

Dénoncée également : la méthode du « trempage, qui consiste à gorger un produit d’eau ». Là-dessus, les coquilles Saint-Jacques arrivent en tête. C’est une vieille histoire maintes fois dénoncée, mais « ça ne s’est pas amélioré, c’est triste de voir qu’on continue à payer de l’eau au prix de la noix de Saint-Jacques », déplore Thomas Laurenceau, interrogé par Le Figaro. Idem pour les bâtonnets de surimi ou les rillettes de poisson, dont la teneur en poisson peut varier de 20 à 45 % selon les marques.

Une bonne nouvelle quand même, dit le rédacteur en chef du magazine : « La qualité n’est pas un luxe réservé à ceux qui ont de l’argent puisque Leader Price, Carrefour et Lidl sortent en tête du classement avec une qualité de poisson tout à fait correcte. »

Marie Delarue

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article