Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les ralliements au Parti de la France se multiplient : Pierre Pheulpin rejoint le PdF !

26 Août 2015, 06:31am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

AK-47 ? Y’a qu’à ! (par Marie Delarue)

26 Août 2015, 06:27am

Publié par Thomas Joly

On se demandait ce qu’on allait bien pouvoir faire des portiques de l’écotaxe, installés à grands frais et pas encore désinstallés pour encore plus cher. C’est trouvé : on va les mettre dans les gares.

Merci donc à Ayoub El Khazzani qui, par son attentat avorté, offre à notre sémillante ministre de l’Écologie, et accessoirement des Transports, l’occasion de recycler un matériel payé à prix d’or par le contribuable et abandonné par lâcheté politique.

Car Ségolène l’a dit sur i>Télé : en réponse aux inquiétudes des Français, elle préconise l’installation de portiques. « On pourrait commencer par les trains qui franchissent les frontières », avec un renforcement des « moyens humains, militaires et policiers », dit la dame. Ben tiens. Renforce, ma belle. D’accord, on va peut-être devoir bricoler un peu, tailler ici et rogner là. Mais bon, si on peut recycler, hein…

Enfin, je ne sais pas, vous, mais moi, je suis drôlement rassurée : depuis que j’ai lu le papier de mon ami Jany Leroy, je sais que ces gens-là s’occupent de nous. Eh bien : big mother is watching you toujours et partout, Allô Manuel au 3137, Ségolène et les portiques… Non, franchement, y a plus de soucis à se faire.

C’est simple, d’ailleurs, un journaliste belge a fait le test. Rassurant, comme vous allez le voir.

Son gouvernement et le nôtre ayant assuré une immédiate « intensification des mesures de sécurité dans le Thalys et les grandes lignes ferroviaires internationales » avec, pour commencer, « intensification des patrouilles dans les Thalys, mais aussi dans les gares », un journaliste de La Dernière Heure a donc pris le TGV Bruxelles-Nice de 11 h 27 le lundi 24 août. Pour bagage : un sac à doc avec une kalachnikov factice dont le canon dépassait ostensiblement.

Aucun contrôle au départ en gare de Bruxelles. Notre voyageur prend place voiture 6, se lève à plusieurs reprises, laissant son sac sur le siège le temps d’aller aux toilettes, puis à la voiture-bar. Personne ne réagit. Il descend en gare de Lille-Europe, y croise trois militaires du plan Vigipirate. Ils ne bronchent pas, alors il va carrément s’approcher de l’un d’eux pour demander son chemin. Toujours rien. Notre journaliste-terroriste enfile alors un gilet à capuche, met des lunettes noires histoire d’avoir « vraiment l’air d’un mec suspect ». Pas plus de réactions. Il décide alors de prendre l’Eurostar, ce qui est en principe beaucoup plus compliqué. On nous explique en effet abondamment, depuis vendredi dernier, que les contrôles sont drastiques à l’embarquement puisqu’on quitte l’espace Schengen pour le libertaire Royaume-Uni…

Néanmoins, bien qu’ayant soigné sa tenue et portant toujours son arme dans le dos, notre bonhomme a embarqué sans aucun problème : pas d’enregistrement, pas de portique de sécurité, pas de contrôle des billets. Cela en gare de Lille-Europe, rappelons-le à monsieur Pepy. Il a recommencé son manège dans l’Eurostar : abandon du sac sur le fauteuil, visites furtives au bar et aux toilettes… Et il est arrivé tranquillement à Londres St. Pancras.

Sa réponse aux coups de menton de nos politiques : « Nous sommes entrés dans un train comme on entre dans un moulin 72 heures après un attentat déjoué. […] Quant aux contrôles renforcés promis par le gouvernement, on imagine qu’ils sont restés bloqués en gare. » Bref, dit-il, « la sécurité commence dans le regard, responsable et pas malsain, de chacun ». Manifestement, ce n’est pas gagné…

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Invasion de migrants : Sarkozy savait et il a tout fait pour (par Floris de Bonneville)

26 Août 2015, 06:25am

Publié par Thomas Joly

Il est des moments dans la vie d’un homme politique que l’on voudrait passer sous silence. Mais voilà, à l’époque d’Internet, l’oubli, l’amnésie, la mémoire courte sont impossibles à maîtriser, à neutraliser. Et ce que cet homme aurait voulu enterrer à jamais jaillit soudainement de nulle part, retrouvé par un journaliste farfouilleur et indélicat.

C’est ainsi que je suis tombé sur une interview du défunt colonel Kadhafi, l’homme qu’il fallait abattre à tout prix. L’infâme dictateur qui a mis son peuple à genoux, achetant son silence à coups de pétrodollars. Lisez bien ce qu’il déclarait lors d’une interview à une télé turque le 7 mars 2011, huit mois avant sa mort. Ce qu’il dit est prémonitoire puisque depuis quelques semaines, c’est la réalité.

« La négligence sur la stabilité de la Libye entraînera l’effondrement de la paix dans le monde via la non-stabilité en mer Méditerranée. Dans le cas où notre pouvoir en Libye devrait s’achever, il y aurait un déversement de millions d’Africains clandestins en Italie, en France, et l’Europe deviendrait noire en peu de temps. C’est notre pouvoir qui bloque l’immigration clandestine. C’est grâce à nous qu’il règne la stabilité en Méditerranée, tout au long des 2.000 km de côtes libyennes. Nous empêchons l’immigration, le développement d’Al-Qaïda. Sauf pour ceux qui se sont faufilés jusqu’à présent. Donc, si la stabilité de la Libye venait à être ébranlée, cela aurait immédiatement des mauvaises répercussions sur l’Europe et en Méditerranée, et sur Israël. Tous seront en danger. »

Nicolas Sarkozy, alors président de la République Française, a balayé cette menace d’un revers de main. Huit mois plus tard, le 21 octobre 2011, il faisait exécuter le frère guide et ouvrait la voie à un gigantesque bouleversement politico-tribal dont on connaît aujourd’hui les conséquences locales : la prise de pouvoir par les islamistes les plus radicaux et l’accomplissement des sinistres prévisions énoncées à la télé turque dont il n’ignorait rien.

En lançant son offensive sur la Libye qu’il voulait, soi-disant, libérer, sur les incroyables conseils d’un philosophe à la petite semaine, semeur de guerre, Nicolas Sarkozy savait donc qu’il libérerait les tribus de leur allégeance au dictateur, créant ainsi un terrain favorable à l’implantation des terroristes et à une vague migratoire sans précédent.

Après la lecture de cet interview télévisée du guide de la révolution, la responsabilité de Nicolas Sarkozy est donc accablante. On peut, on doit lui imputer cette invasion prévue par son grand ami – devenu son grand ennemi – Kadhafi. Le guide suprême n’avait-il pas aussi prédit, en juin 2010, que l’Europe serait musulmane : « Il y a des signes qu’Allah va faire triompher l’islam en Europe – sans sabres ni armes ni conquête militaire. Les 50 millions de musulmans vont transformer l’Europe en un continent musulman en quelques décennies. »

Notre ancien président de la République a donc lancé ses avions sur la Libye, avec la complicité des Américains, trop heureux de cette prévisible invasion, en sachant pertinemment que la chute du dictateur entraînerait une immigration incontrôlée à travers la Méditerranée.

Cela devrait être une bonne raison pour qu’il évite de se représenter, quel que soit son adversaire. Un homme politique qui est sourd et qui a une vue à très court terme, sans stratégie de remplacement (autre que le fameux Grand Remplacement que sa courte vue nous amène à l’allure d’un TGV), devrait être éliminé de toute élection. Et dans le cas de Nicolas Sarkozy, il devrait être poursuivi pour mise en danger d’un continent. Mais la République nous a appris que plus nos élus nous conduisent droit dans le mur, plus on les réélit.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Sabrina Le Corronc nouvelle Déléguée départementale du Parti de la France dans la Somme

25 Août 2015, 06:52am

Publié par Thomas Joly

Sabrina Le Corronc nouvelle Déléguée départementale du Parti de la France dans la SommeSabrina Le Corronc nouvelle Déléguée départementale du Parti de la France dans la Somme

Sabrina Le Corronc (35 ans, mariée, deux enfants) est la nouvelle Déléguée départementale du Parti de la France pour la Somme.

Cette Amiénoise, conseillère en clientèle, est sapeur-pompier volontaire depuis 11 ans et a été militaire durant 3 ans au 17e RGP de Montauban.

Cette dynamique militante aura en charge d'animer les activités du PdF dans la Somme. Pour la contacter : 07.83.52.55.83 ou pdfdu80@yahoo.fr

Voir les commentaires

Conférence à Amiens vendredi 4 septembre : Ukraine, les nationalistes face au retour de la guerre en Europe

25 Août 2015, 06:45am

Publié par Thomas Joly

A l'invitation de Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, Guillaume Cuvelier, militant nationaliste français qui est parti se battre au Donbass aux côtés des forces pro-russes, donnera une conférence vendredi 4 septembre à Amiens (19h30) sur le thème Ukraine, les nationalistes face au retour de la guerre en Europe.

L'objectif de cette conférence ne sera pas de faire de la propagande pour un camp ou un autre mais de partager l'expérience de quelqu'un qui a vécu sur le terrain une guerre civile européenne moderne et d'en tirer les conséquences pour les nationalistes français qui risquent, eux aussi, d'y être un jour confrontés.

La participation aux frais est de 10 € par personne et comprend un apéritif avec amuse-gueules.

La réservation est obligatoire au 07.83.52.55.83 ou pdfdu80@yahoo.fr

Voir les commentaires

Les cadres sarrebourgeois claquent la porte du FN et rejoignent le Parti de la France

25 Août 2015, 06:39am

Publié par Thomas Joly

La guerre familiale qui larve le Front national a aussi des conséquences locales. Las de voir leur parti s’éloigner de ses valeurs historiques, plusieurs représentants du FN ont démissionné. La plupart ont rejoint Carl Lang.

« Nous représentons désormais le Front national historique », assurent Nicolas Vidal et Dominique Biry. Les deux ex-cadres locaux du FN ont quitté le parti d’extrême-droite pour rejoindre Le Parti de la France de Carl Lang, ex-numéro 2 de Le Pen père. Bernard Brion, autre figure marquante du FN en Moselle-Sud, a aussi claqué la porte. « Il a dit qu’il nous suivrait, mais il ne s’est pas encarté. Il reste actuellement sans étiquette. »

Un mouvement qui n’est pas spécifiquement sarrebourgeois. « Depuis un an, un tiers des élus FN dans les conseils municipaux ont démissionné », souligne Nicolas Vidal. Il en fait partie. Il formait, avec Bernard Brion, le binôme de représentants du FN au conseil municipal de Sarrebourg. Plusieurs raisons expliquent la défection des cadres historiques du Pays de Sarrebourg.

« Depuis que Dominique Bilde est arrivée en Moselle-Sud, nous n’avions plus droit à la parole », assure Dominique Biry. Les élections départementales ont sonné le glas des illusions des anciens. « On m’avait promis de mener la liste à Sarrebourg », déplore Nicolas Vidal. « Et finalement, c’est Stéphane Pierre qui a pris cette place. Personne ne le connaissait ici. On ne l’avait jamais vu. Mais il était proche de Dominique Bilde… »

Un exemple de la gestion interne et des copinages dénoncés par le conseiller municipal et le secrétaire départemental du Parti de la France. « Depuis l’arrivée de Florian Philippot aux rênes du FN, 70 % des cadres du parti ont été changés pour installer des amis à lui. Beaucoup de choses ont changé. Les fondamentaux du FN ont été remis en cause. »

Sur la circonscription gérée jusqu’au printemps dernier par Dominique Biry, il assure que 70 % des adhérents ont été perdus. La guerre des Le Pen n’a fait qu’accélérer le mouvement, et creuser le fossé entre les nouveaux et les anciens du parti d’extrême-droite. « Le FN n’a plus à cœur la défense de la famille traditionnelle, fait preuve de complaisance avec l’islam, utilise continuellement le double langage pour attirer des voix, et, comme les partis qu’il dénonce, il fait l’objet de plusieurs enquêtes pour des détournements d’argent. On est loin de ce que nous défendions : Tête haute et mains propres », dénoncent les ex-cadres sarrebourgeois du FN.

La rupture idéologique semble irréversible. « Désormais qu’il y a des sièges importants à pourvoir, les membres du FN ne se battent plus pour leurs opinions, mais pour le pouvoir », insiste Nicolas Vidal.

Face à cette situation, Dominique Biry et Nicolas Vidal ont suivi une voie qu’ils estiment plus vertueuse. « Le programme du parti de Carl Lang se rapproche de celui du FN d’il y a 10 ans , notent les deux politiques. En quatre mois, une trentaine d’adhérents nous ont rejoints en Moselle, sur la base du programme historique du FN. Nous poursuivons notre développement. » Aux prochaines élections régionales, plusieurs membres de ce parti récent feront partie d’une liste d’union. « Elle réunira tous ceux qui sont déçus et qui ne sont plus d’accord avec ce qu’est devenu le FN. »

Source : http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarrebourg-chateau-salins/2015/08/25/les-cadres-sarrebourgeois-claquent-la-porte-du-fn

Voir les commentaires

Thalys : l’homme occidental se rebiffe (par Emmanuelle Frankl)

25 Août 2015, 06:33am

Publié par Thomas Joly

Deux Français, trois Américains, un Britannique viennent de neutraliser un islamiste dans le train Thalys. Ils l’ont tabassé jusqu’à ce qu’il s’évanouisse (ce sont leurs termes), le laissant entre autres le visage tuméfié (ce sont les termes de son avocat).

Ils étaient à mains nues contre un homme lourdement armé : une kalachnikov, une arme de poing et une arme blanche.

Leur courage, leur bravoure, leur vaillance est à saluer, mais plus encore, ils viennent de prouver qu’il ne sera pas si facile que ça de venir tuer des Occidentaux sur leur sol. Ceux-ci ne sont pas d’innocents agneaux qui vont se laisser égorger ou mitrailler sans réagir!

Ces cinq hommes viennent de montrer au monde, et à l’État islamique ou Al-Qaïda en particulier, qu’ils n’ont pas le monopole de la virilité, de la force et de la masculinité.

On croyait l’homme occidental dévirilisé, selon Éric Zemmour, dans son livre Le Premier Sexe, ayant même déclaré que « le 20e siècle était globalement celui de l’humiliation de l’homme occidental ».

L’homme occidental vient de montrer, au travers de ces cinq hommes, qu’il faudra compter avec lui, malgré une propagande islamiste journalière faite de vidéos millimétrées, qui ne le montrent pas à son avantage, au contraire des djihadistes, montrés beaux, forts et fiers.

Jusqu’à présent, l’homme occidental était celui en combinaison orange agenouillé, humilié, prêt à être décapité ou tué d’une balle dans la nuque ; la tête, une fois coupée, brandie en guise de trophée par ses bourreaux.

Le Huffington Post avait récemment expliqué que « certaines jeunes femmes idéalisaient la virilité de celui qui s’exposait à la mort et qui, dans cet affrontement, se montrait sérieux et sincère ».

Eh bien, voilà, les hommes virils n’existent pas d’un seul côté de la Méditerranée, et pas dans une seule partie du monde ; pas besoin d’être arabe ou musulman, membre de l’État islamique ou d’Al-Qaïda, pour « en avoir ».

Éric Zemmour concluait son livre en pronostiquant un retour de la virilité (par les femmes, qui par regret de la virilité des hommes ne lui opposeraient plus de résistance), sans savoir si les hommes allaient relever le défi.

Peut-être que sa prédiction se réalise, et que les hommes sont en train de relever le défi ?

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Panique dans les bourses mondiales, en route vers un nouveau krach boursier ?

25 Août 2015, 06:28am

Publié par Thomas Joly

Lundi 24 août, les bourses sont au bord du krach. Tout est parti de Chine le 10 août dernier lorsque Pékin a brutalement procédé à une dévaluation de sa monnaie, surprenant tout le monde de la finance.

La bourse de Shanghaï a connu lundi une nouvelle journée noire, elle a clôturé en baisse de 8,5 %, provoquant d’importantes secousses sur les marchés financiers mondiaux. La Bourse de Shenzhen, la deuxième de Chine, a quant à elle chuté de 7,61 %. L’agence de presse officielle Chine nouvelle évoque un « lundi noir ».

Ce qui était une grave alerte lors des dévaluations successives et brutales du Yuan par Pékin se confirme et s’amplifie. La place financière chinoise avait déjà perdu plus de 11 % de sa valeur la semaine dernière.  L’économie chinoise semble à bout de souffle en dépit des multiples efforts du gouvernement pour tenter de soutenir son économie.

Dimanche, Pékin a autorisé le gigantesque fonds de pension national à investir jusqu’à 30 % de ses actifs nets en actions, ce qui n’a pas suffi à rétablir la confiance des investisseurs.

Les mouvements sur les valeurs pétrolières sont en pleine agitation, ce qui ne rassure personne. Toutes les places financières mondiales sont à présent gagnées par la panique, comme par un effet de dominos. Nul ne sait ce qui peut désormais se passer.

En Union européenne, les bourses de Lisbonne, Madrid, Paris, Milan, Londres, Francfort, Athènes, nagent en pleine incertitude, entre l’avenir de la sortie de la Grèce de la zone euro de nouveau envisagée et les cours du pétrole qui n’arrêtent pas de baisser, se profile la crainte d’une nouvelle déflation en Europe.

Les principaux indices comme le CAC 40 français ou le Dax allemand enregistrent des baisses considérables.

La Bourse de Paris a clôturé lundi à -3,31%. Francfort a perdu 2,99%, Milan 4,92%, Londres 2% et Madrid dépasse les -3%.
Le prix du pétrole a poursuivi sa chute à New York à des niveaux les plus bas en 6 ans, ce qui impacte Total,  l’une des plus grandes entreprises du CAC 40. « La chute du pétrole est anxiogène pour les marchés car elle se fait à une vitesse extrêmement impressionnante, fragilisant les places de certains fonds » explique Renaud Murail, gérant chez Barclays Bourse.

A ceci s’ajoute l’inflation grandissante en Allemagne.

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

300 clandestins bloquent Milan parce qu'ils n'ont « pas assez de pizzas, ni de hamburgers »

25 Août 2015, 06:21am

Publié par Thomas Joly

300 clandestins bloquent Milan parce qu'ils n'ont « pas assez de pizzas, ni de hamburgers »

Milan est bloqué à cause de quelques sandwiches et pizzas (à destination des clandestins). Alessandro Morelli, conseiller de la Ligue du Nord à Milan, a posté sur Facebook une vidéo montrant l’un des protagonistes africains se révolter et expliquant les raisons de leur manifestation.

On y voit un noir qui se plaint de la nourriture : « Nous avons demandé à plusieurs reprises la meilleure nourriture. Nous nous sommes plaints des centaines de fois, la nourriture qu’ils nous donnent ici ne la donnent même pas à une putain. Par exemple, nous avons demandé à plusieurs reprises mais on n’a jamais réussi à obtenir une pizza ou un hamburger. »

Source : http://www.fdesouche.com

Voir les commentaires

La Macédoine a cédé devant la marée migratoire

24 Août 2015, 06:45am

Publié par Thomas Joly

C’est le scénario du Camp des Saints de Jean Raspail. Faute de recevoir l’ordre de tirer, l’armée et la police macédoniennes n’ont pas pu repousser plus longtemps les dizaines de milliers d’immigrés qui se pressent à ses frontières. Partout où ils le peuvent, les migrants illégaux se ruent vers l’intérieur du pays, en route vers la Serbie, puis la Hongrie, puis…

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Avertissement avant fermeture (par Henri Lautréamont)

24 Août 2015, 06:31am

Publié par Thomas Joly

L’Histoire regorge de ces peuples fuyant la misère et la guerre, et poussant devant eux les peuples autochtones à fuir à leur tour. Nous pensions ne plus avoir à vivre de telles migrations. Voilà que, cette fois, notre porte est enfoncée. Et le pire, le plus désagréable, c’est que nous avons les moyens de refouler ces populations, mais que l’ennemi, le plus ardent à nous voir disparaître par la fuite, la mort ou la noyade dans le mélange avec l’envahisseur, le pire ennemi n’est pas devant nous, mais derrière, dans notre dos, dans nos médias, dans nos oreilles et nos yeux.

Ils nous donnent à voir des enfants sauvés in extremis de la mort, pour attendrir Margot, mais que ne nous donnent-ils pas à voir et entendre tout ce qui nous sépare de ces clandestins envoyés pour nous anéantir par des machiavéliques, sachant qu’ils ne gagneront pas la guerre par les armes mais par l’apitoiement et la bonne conscience, ces dévoiements de la compassion.

La lâcheté commence là où s’arrête la raison, la raison s’arrête là où commence la bonne conscience. Oui, ces humains sont en souffrance, oui, il est sans doute nécessaire de faire quelque chose, mais chez eux, pas chez nous. Que nos marchands d’armes leur vendent de quoi se défendre, que nos surplus alimentaires invendus ou à des prix tuant nos agriculteurs soient rachetés et donnés à ces populations, mais là-bas, pas ici. Et qu’enfin ces populations prennent la mesure de leur misère et, comme le firent nos ancêtres, comme le font encore nos paysans qui se révoltent contre l’injustice faite par les marchands, se révoltent à leur tour et se donnent des institutions et des hommes politiques dignes.

Je condamne à la honte nationale tous les journalistes télévisuels, tous les politiques qui participent au vol de l’âme française en voulant nous faire croire que ne pas accepter sur notre sol ces clandestins est un manque de générosité et un crime raciste. Ce qui est raciste et crime contre la générosité, c’est de ne pas voir que notre culture, nos institutions fondent devant le nombre. Nous payons des allocations parce qu’il y a encore un nombre assez important de travailleurs qui paient impôts et prélèvements sociaux. Mais bientôt, très bientôt, il n’y aura plus assez de cotisants pour payer pour tous ceux qui profitent du système. Il va s’écrouler parce que le nombre de profiteurs sera plus grand que celui des payeurs.

Alors, avertissons les clandestins : mesdames, messieurs, le pays sera bientôt à vous, mais ce paradis né de notre volonté deviendra aussi une friche.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Le Parti de la France s'implante à Cherbourg

24 Août 2015, 06:30am

Publié par Thomas Joly

De plus en plus reconnu comme le seul véritable mouvement politique de la droite nationale française, le Parti de la France continue d'intriguer les médias et d'intéresser les nationalistes français, à mesure que le Front National s'enfonce dans un incroyable cycle de déchéance politique, idéologique et morale.

Symbole de cet intérêt grandissant pour le Parti de la France, notre camarade et voisin Mario Varraut a été interrogé, sous le soleil de Cherbourg, par des journalistes de Ouest-France et de France Bleu. Avant de rejoindre nos équipes, Mario Varraut était membre du Front National, et candidat de ce parti aux dernières élections départementales dans le canton de Cherbourg-Octeville 1 (14,14%).

Source : http://www.pdf14.fr/2015/08/le-pdf-normand-dans-la-presse.html

Voir les commentaires

Est-ce la victoire des « climato-sceptiques ? » (par Yann Sergent)

23 Août 2015, 13:03pm

Publié par Thomas Joly

La nouvelle est brève, mais elle est d’importance : Jean Jouzel a enfin admis la réalité. Jean Jouzel est, rappelons-le, vice-président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), et a reçu, à ce titre, le prix Nobel de la paix.

Sur France Info, il a simplement dit, le 21 août, que la Terre se réchauffait d’un centième de degré par an. L’affirmation a évidemment laissé de marbre le journaliste qui l’interrogeait, qui n’a pas réalisé l’importance de la nouvelle, le bouleversement qu’elle impliquait.

Jusque-là, on peut dire pour simplifier qu’on avait d’un côté les partisans du GIEC, dont Jean Jouzel, et de l’autre ceux qu’on traitait de climato-sceptiques, qui admettaient le réchauffement observé, mais ne l’attribuaient pas à l’activité humaine (Vincent Courtillot, François Gervais, Philippe de Larminat pour ne citer que ceux-là, mais il y en a bien d’autres).

Les premiers – et c’est le discours que les médias reprenaient le plus volontiers – nous menaçaient d’une remontée de 2 à 4 °C d’ici à la fin du siècle si l’on n’arrêtait pas de consommer des énergies fossiles, et d’élever des ruminants.

Les seconds, les « climato-sceptiques », se rangeaient assez volontiers derrière l’analyse d’Akasofu. Pour ce dernier, le réchauffement rapide observé à la fin du XXe siècle n’est qu’une partie d’une ondulation des températures autour d’une remontée moyenne de 0,5 °C par siècle. Il y avait eu une remontée rapide autour des années 40, puis une légère baisse, et de nouveau une montée autour des années 90. Certains parlaient de 0,8 °C par siècle, mais on restait très loin des 2 à 4, voire quelquefois 6 °C annoncés par les catastrophistes professionnels.

Ci-dessous le graphique de l’évolution des températures observées (en rouge), et l’interprétation qu’en fait Akasofu (en noir). On peut voir la remontée rapide de 1980 à 2000 (approximativement) que le GIEC a prolongée jusqu’à 2100 pour obtenir les résultats catastrophiques évoqués plus haut. L’échelle, à gauche, est à lire de -0,5 °C à +0,5 °C.

climat

Jean Jouzel, en admettant que la pente est d’un centième de degré par an, c’est-à-dire 1 °C par siècle, revient à la raison, et c’est une grande nouvelle, à faire partager aussi largement que possible avant que les pieds nickelés qui nous dirigent ne prennent pour la France en notre nom des engagements imbéciles, coûteux, inutiles et injustifiés lors de la conférence climat.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires