Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Franck Briffaut désavoué par Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen sur la commémoration de l'abolition de l'esclavage

14 Mai 2014, 12:53pm

Publié par Thomas Joly

Franck Briffaut, maire FN de Villers-Cotterêts élu lors des dernières élections municipales, n'aura pas eu à attendre longtemps pour devenir la cible de la fille et de la petite-fille Le Pen.

Déjà, à peine élu, il se démarquait des autres maires FN (dont certains sont eux-mêmes homosexuels) en déclarant qu'il ne célébrerait pas de parodie de mariage d'invertis dans sa mairie, invoquant une « loi naturelle supérieure » à laquelle il ne dérogera pas. Ce qui provoquera l'agacement de Marine Le Pen qui répondra à David Pujadas qu'il s'agit d'une conviction personnelle de M. Briffaut et, dans un élan maçonnique, que « la loi de la République doit être appliquée même quand elle nous est désagréable ».

Mais il allait aggraver son cas en refusant de participer à la cérémonie ultra-politisée de commémoration de l'abolition de l'escalavage organisée chaque année à Villers-Cotterêts par la gauche de la gauche, tentant de récupérer à son profit la mémoire d'Alexandre Dumas. En fait une grand-messe d'autoflagellation et de culpabilisation des Français de souche.

La Présidente du FN, toujours prompte à lâcher ses militants pour plaire à la bien-pensance politico-médiatique, déclarait qu'elle y serait allée pour sa part. Et le coup de grâce est venu de Marion Maréchal-Le Pen qui a estimé « stupide » l'attitude pourtant digne et courageuse de Franck Briffaut.

Loin de se coucher devant les héritières de l'entreprise familiale lepéniste, Franck Briffaut reste droit dans ses bottes et déclare au journal l'Union : « Je reste égal à moi-même, quelles que soient les circonstances et l’adversité. En tout cas, je suis sincère. » Il persiste et signe, au sujet de la cérémonie organisée à Villers-Cotterêts : « Ça s’est révélé être ce que je savais que ça serait. Ça a été récupéré politiquement. On a vu des revendications sur la défense des sans-papiers. Ça n’avait plus grand-chose à voir ».

Il n'est plus de bon ton aujourd'hui au néo-FN, semble-t-il, de défendre nos valeurs de civilisation et l'honneur de la France et des Français...

Voir les commentaires

Patrons médiatiques, gestionnaires catastrophiques : la preuve par AREVA… (par Philippe Christèle)

14 Mai 2014, 07:41am

Publié par Thomas Joly

La Cour des comptes vient de porter l’estocade à la réputation d’« Atomic » Anne Lauvergeon.

Mme Lauvergeon a tout pour plaire. Énarque, collaboratrice de Mitterrand, elle est décrite comme femme à poigne capable de mater des vilains patrons hommes, mais aussi de séduire puisque même Sarkozy envisagea de la nommer ministre, ce qu’elle refusa puis raconta de manière bien inélégante. Elle persévéra comme présidente du conseil de surveillance de Libération. Bref, elle est toujours du bon côté, ce qui lui permit de ne pas être poursuivie lors de sa déclaration raciste à l’encontre du « mâle blanc » (sic) chez AREVA.

La Cour des comptes révèle que « la rémunération de l’ancienne présidente du directoire a connu une progression très rapide au cours de son mandat » (on veut bien être à gauche, mais au tarif des bourgeois du CAC 40) ; mais aussi qu’« un grand nombre des difficultés […] avec les tutelles […] provient avant tout de la forte personnalité de la présidente du directoire » (on veut bien être républicain, mais pas se laisser contrôler par les représentants de l’État actionnaire et de l’argent public).

Le pire, ce sont les pertes et provisions colossales passées sur les dossiers UraMin et de l’EPR finlandais. Ce qu’on comprend, c’est que :

- Les représentants de l’État ont émis des doutes sur les opérations envisagées… mais n’ont jamais pu ou voulu les bloquer.
- Mme Lauvergeon a pris des décisions ineptes et ruineuses ;

Un exemple : lors du rachat d’UraMin, le directoire d’AREVA dit prévoir une revente de 49 % à EDF et à un investisseur chinois, pour en amortir le coût. Les administrateurs vont gober, sans lettre d’intention de qui que ce soit. Et cette vente n’aura évidemment jamais lieu.

La leçon de l’histoire est connue. Nos joyaux industriels sont dirigés par une coterie d’énarques cooptés, complices du politique, ignorants de l’entreprise et, surtout, juges et parties du système médiatique. Les administrateurs de l’État manquent soit de compétence, soit de pouvoir, soit des deux. Ce qui n’empêche jamais Bercy de donner des leçons aux chefs d’entreprise.

La fin de l’histoire est écrite : AREVA n’a plus les moyens de financer son développement. Qui va payer ? Les Français, comme contribuables d’abord puis comme citoyens puisque ce fleuron finira par être dépecé ou vendu.

L’actualité relaie aussi les sanglots de M. Dufour, ex-président d’Air Littoral (mené au dépôt de bilan) et, depuis hier, de la SNCM. Soutenu par les syndicats, il portait un énième plan de relance de ce scandale, gabegie aux mains de la CGT marseillaise et des troubles organisations nationalistes corses. La SNCM, c’est la pire des qualités, des productivités et des régularités des liaisons en Méditerranée. Sans compter les affaires de vol de denrées dans lesquelles des élus syndicaux ont été arrêtés.

Aujourd’hui encore, on apprend qu’un autre énarque, M. Bonnafé, directeur général de BNP, est aux USA pour sauver sa licence contre une amende de plusieurs milliards d’euros pour avoir été en infraction sur la législation américaine des États dits voyous (Cuba, Soudan, Iran…). Mais qui a pris la décision d’y aller ? Demandera-t-on des comptes à M. Prot, son prédécesseur, autre énarque valeureux ? Le compte à rebours est lancé pour savoir à quelle heure les salariés du réseau français vont devoir passer à la caisse pour éponger…

Une chose est sûre : il n’y a pas que par le bas que la France est pillée aujourd’hui…

Source

Voir les commentaires

Comment traduire CAF en 100 langues ?

14 Mai 2014, 07:29am

Publié par Thomas Joly

La Caisse d’allocations familiales (CAF) des Yvelines vient de mettre à la disposition de son aimable clientèle [...] un service innovant et promis à un grand développement : l’« interprétariat par téléphone » pour les « allocataires rencontrant des difficultés à s’exprimer en français ». Texte de présentation rédigé par la CAF:

« Ce service, qui est proposé dans tous les accueils, a vocation à faciliter l’accès aux droits dès le début du parcours d’intégration des personnes étrangères, avant qu’elles ne puisse s’exprimer correctement en français. Lors de l’accueil, si l’allocataire souhaite bénéficier de ce service, l’agent qui le reçoit prendra contact par téléphone avec un interprète. Cette prestation est assurée par un prestataire qui propose plus de 100 langues » ! (signalons au passage à la CAF que si nous apprécions l’emploi du « ne » explétif, un pluriel eût été heureux dans « avant qu’elles ne puissent »).

La CAF va donc payer une société pour apprendre à la famille qui ne connaît que le bantoïde ou l’abidji qu’elle a des « droits » sociaux ! Et cela pour mieux les « intégrer » !

Source

Voir les commentaires

Conchita Wurst, la victoire de la théorie du genre à l’Eurovision

14 Mai 2014, 07:20am

Publié par Thomas Joly

S’il fallait encore une preuve que la théorie du genre s’inscrit dans un plan de nouvel ordre sexuel mondial, le concours Eurovision de la chanson vient de nous l’apporter avec la victoire samedi soir de Conchita Wurst à ce concours paramétré par les faiseurs d’opinion.

Pour conditionner l’opinion publique, rien n’est laissé au hasard et le divertissement est un domaine privilégié pour atteindre la masse.

Conchita Wurst – de son vrai nom Thomas Neuwirth – est un travesti « queer ». En lui obtenant d’abord de représenter l’Autriche à ce concours Eurovision, puis en négociant sa victoire, le lobby LGBTQI s’est trouvé une figure médiatique mondiale. Bien entendu, la campagne de communication est parfaitement orchestrée pour faire passer cette victoire de la propagande LGBTQI pour un symbole de progrès et de tolérance.

Pourtant, des voix se font entendre pour critiquer cette propagande.

Aram MP3, représentant arménien au concours Eurovision, a déclaré que la candidature du transsexuel autrichien n’était « ni normale, ni appropriée » tandis que des pétitions de protestation circulent sur les réseaux sociaux pour dénoncer cette propagande pour l’inversion des normes.

Les propos les plus lucides sont venus de Russie. Dmitri Rogozine, vice-premier ministre russe, considère que le résultat de ce concours « a donné un aperçu aux partisans de l’intégration européenne de ce qui les attend en rejoignant l’Europe, à savoir, une femme à barbe« . Vladimir Jirinovski, nationaliste, a déclaré : « Notre indignation est sans limite. C’est la fin de l »Europe. Elle est devenue folle.« 

Quant au chanteur de rap Timati, ce résultat est pour lui le reflet d’une « maladie mentale de la société contemporaine« .

Par ailleurs, il faut rappeler qu’en 1998 déjà, le concours Eurovision avait offert la victoire à un transsexuel israélien se faisant appeler Dana International.

Source

Voir les commentaires

Laurence Rossignol agressée par ses amies du lobby LGBT

14 Mai 2014, 07:10am

Publié par Thomas Joly

Le lobby homosexuel a pris goût à la progression rapide de ses revendications. Le PS qui avait tout promis à ce lobby en devient la cible parce qu’il n’impose pas assez vite les nouvelles étapes de la révolution sexuelle. Laurence Rossignol en a fait les frais.

Ce matin, Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’autonomie, se rendait aux 4èmes Assises des logements-foyers, résidences-services et habitat intermédiaire qui se tiennent dans le Xe arrondissement de Paris, lorsqu’elle a été prise à partie par un groupe de transsexuels, de lesbiennes et de prostituées qui l’ont aspergée de faux sperme aux cris de “On est gouines, on veut la PMA”, “Des droits pour les trans, des droits pour les putes !” et “Trahison socialiste”. Ce petit groupe était composé de militants d’Act Up, de Strass (syndicat de la prostitution), de Djendeur Terroristas et autres collectifs du même tonneau.

Source

Voir les commentaires

Pierre Descaves a rejoint sa dernière demeure

13 Mai 2014, 17:45pm

Publié par Thomas Joly

Les obsèques de Pierre Descaves se sont déroulées mardi 13 mai au cimetière du Père Lachaise. Un certain nombre de cadres et de militants du Parti de la France étaient présents pour lui rendre un dernier hommage : Carl Lang, Roger Holeindre, Martine Lehideux, Jean-Pierre Reveau, Christian Baeckeroot, Thomas Joly, Annie Fouet, Michel Bayvet, Fabrice Lengelé,... A noter également les présences de Roland Hélie, de Claudine Dupont-Tingaut, de Bruno Gollnisch et de Michel Guiniot.

Voir les commentaires

Obsèques de Pierre Descaves mardi 13 mai à Paris

12 Mai 2014, 07:41am

Publié par Thomas Joly

Les obsèques de Pierre Descaves auront lieu mardi 13 mai 2014 à 10h15 en la Chapelle de l'Est du Cimetière du Père Lachaise - Division 55 - côté du monument d'Adolphe Thiers - 16 rue Repos - Paris 20e (Métro Philippe Auguste)

La messe sera célébrée par le père Jean-Claude Argouach.

Voir les commentaires

Le Parti de la France a défilé en l'honneur de Jeanne d'Arc

12 Mai 2014, 07:30am

Publié par Thomas Joly

Parmi les participants, Carl Lang (président du Parti de la France), Thomas Joly (secrétaire général), Rémy Boursot (conseiller régional de Bourgogne), Xavier Codderens (délégué régional d'Alsace du Pdf), Bruno Hirout (délégué départemental du Calvados), Yves de Rostolan, Sandrine Debode (déléguée départementale de Saône et Loire), Martine Lehideux (membre du Bureau Politique du PdF), Christophe Devillers (Conseiller Municipal de Ronchamp), Eric Pinel (membre du Bureau politique), Jean-Pierre Reveau, Dominique Launay...

Album photo à visionner ici (sur Facebook)

Voir les commentaires

Le parcours politique de Pierre Descaves en vidéo

9 Mai 2014, 16:19pm

Publié par Thomas Joly

Retour en images sur le parcours politique de Pierre Descaves, militant historique de la droite nationale en Picardie, décédé mercredi 7 mai. Source : France 3 Picardie

Voir les commentaires

Dimanche 11 mai : tous à Paris pour honorer Jeanne d'Arc

9 Mai 2014, 15:59pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Gugenheim, successeur du grand rabbin faussaire Bernheim, accusé de chantage, extorsion et faux témoignage

9 Mai 2014, 09:00am

Publié par Thomas Joly

L’affaire a fait beaucoup de bruit au sein de la « Communauté », mais les différents acteurs souhaitaient conserver les faits secrets. Les goys ne devaient pas être au courant : « Nous ne voulons pas que cette affaire serve à attiser l’antisémitisme et les clichés sur les juifs et l’argent » a déclaré le frère de la victime, une femme qui souhaitait divorcer religieusement. Or, dans la religion judaïque, une femme ne peut divorcer que si le mari est d’accord. Après seulement 8 mois de mariage, cette femme a demandé le divorce. L’affaire dure depuis plus de cinq ans. Le mari a refusé tout compromis, jusqu’à l’organisation d’une « audience » devant un « tribunal juif » (le « beth din »), réunissant, outre le couple et le frère, trois rabbins du « service des divorces » du « Constitoire », dont le grand rabbin de Paris, Michel Gugenheim. D’abord, ils réclament à la jeune femme 30.000 euros en liquide : « C’est le prix de sa liberté » juge Gugenheim, qui exige aussi qu’elle mente à la justice française, revienne sur ses témoignages et retire ses plaintes. Le frère feint de ne pouvoir réunir une telle somme rapidement. Un autre rabbin, Betsalel Levy, lui dit alors qu’il peut faire un chèque de 90.000 euros directement à la secte juive Loubavitch, toute puissante à Paris. Ces Juifs extrémistes ont obtenu de multiples avantages des différentes autorités nationales et locales dans la capitale, malgré leur mise en cause dans de multiples affaires.

Yossef Itshak Pevzner, un témoin du mari présent à l’audience, dirige les institutions Sinaï, qui gèrent les fonds de la secte.

« Chacun pourra toucher sa part » précise Betsalel Lévy, sans la moindre réaction de Michel Gugenheim.

La famille a alors signé le chèque, disposant en réalité de cette somme facilement. Mais habitués aux escroqueries des autorités de la « Communauté », toute la scène a été filmée par la femme et son frère. Ils ont exigé en vain peu après le remboursement de l’argent, menaçant de porter plainte pour extorsion de fonds. Des juifs « libéraux », mis au courant de l’affaire l’ont finalement porté sur la scène publique.

Michel Gugenheim est le grand rabbin de France par intérim, après la démission de Gilles Bernheim, un menteur pathologique, mythomane et faussaire, mis en cause dans d’innombrables affaires.

Source

Voir les commentaires

Un musulman prie Allah pendant un office pascal ! (par Robert Spieler)

9 Mai 2014, 08:54am

Publié par Thomas Joly

Le dimanche 20 avril au matin la collégiale de Dole dans le Jura était pleine à craquer. Arrive un homme vêtu d’une djellaba et d’une coiffe. Il venait, tranquillement, faire sa prière. Il a installé un tapis, à gauche de l’autel, alors que l’office (conciliaire) de Pâques était en train d’être célébré. Il a lu des versets du coran et écrit quelques lignes en arabe dans le registre paroissial. Y-a-t-il eu quelques paroissiens pour l’expulser ? Que nenni. Une équipe de la police est venue lui demander poliment d’avoir l’extrême obligeance de bien vouloir évacuer les lieux. Commentaire du sous-préfet : « Il ne faut pas créer d’amalgame ». La messe est dite… D’autant que Jean Paul II officiellement “canonisé” avait baisé le Coran en 1999 et que François a récemment incité à étudier ce même Coran, livre selon lui plein de richesses…

Source

Voir les commentaires

« Agression homophobe » : encore raté ! (par Charlotte d'Ornellas)

9 Mai 2014, 08:45am

Publié par Thomas Joly

L’affaire avait fait grand bruit, elle est « résolue ». Les agresseurs de Wilfred et Olivier, homosexuels attaqués il y a un an à Paris, ont été condamnés mardi à 18 et 24 mois de prison ferme.

Stupeur : les dangereux catholiques intégristes et homophobes de la Manif pour tous qui, bien entendu, avaient fait le coup, s’appellent Abdelmalik et Taieb.

Encore raté.

Un an et demi de mobilisation, aucun incident majeur… Rageant, pour cette gauche morale qui guettait le faux pas à instrumentaliser pour rallier à la cause LGBT la ménagère outrée de cette violence derrière son écran de télévision.

Et pourtant, elle a essayé. Deux faits divers rendus spectaculaires auront été attribués au « climat instauré par l’extrême droite et la Manif pour tous » : l’agression dans les locaux de Libération, puis celle de ce couple homosexuel.

Résultat ? Abdelhakim Dekhar d’abord, puis Abdelmalik et Taieb. Aucune trace d’extrême droite catholique intégriste, à moins qu’elle n’ait vraiment changé… C’est incroyable, comme la réalité peut s’acharner contre la gauche.

Ils ont fait peser l’accusation de cette agression sur la LMPT pendant un an, mais personne n’aurait l’idée de s’excuser… On laisse planer le doute, au cas où. On a eu droit à la présence des deux homos à chaque happening LGBT, meeting d’Anne Hidalgo, soirée de Jean-Luc Romero pour dénoncer l’homophobie… Ils tiennent un bon fait divers, enfin, ils ne vont pas le lâcher ; y a encore PMA et GPA qui attendent…

Mais pas un mot sur les deux agresseurs. La même histoire que pour Libération : la République en danger avait soudainement retrouvé ses esprits quand elle avait appris que l’abominable nervi d’extrême droite s’appelait Abdelhakim, et que son cœur penchait plutôt à l’extrême gauche.

L’avocat de ces deux voyous déclarait à la sortie du tribunal : « Je crois que le clivage du mariage pour tous leur a complètement échappé, ils sont dans une mauvaise soirée, éméchés, dans une violence gratuite ; ces deux jeunes homos sont tombés au mauvais moment, je ne sais pas qui ils auraient agressé ce soir-là, mais je pense qu’il y aurait eu agression. »

La voilà, la vraie information ! On veut bien croire Wilfred de Bruijn quand il parle de « l’horreur qu’il a vécue » : c’est celle que subissent — soutien médiatique, politique et judiciaire en moins — des centaines de Français chaque jour. Il a été agressé, rien d’exceptionnel malheureusement.

Intéressant, d’ailleurs, de noter que, soudainement, « l’enfance difficile » du pauvre petit Malik, 19 ans, multirécidiviste, qui a grandi « entre un père algérien éboueur à Paris et des grands-parents qui le récupèrent à la mort de sa mère », semble nettement moins émouvoir toute la caste bien-pensante qui en aurait pleuré en d’autres temps.

Pas un mot, non plus, sur son compagnon d’agression, Taieb, 20 ans, condamné à sept reprises pour vol et violences… Subitement, vous remarquerez, la prison devient la solution.

Beaucoup de bruit sans l’essentiel : une agression ordinaire.

Mais même la réalité dans la figure – et c’est peu de le dire –, Wilfred continue à faire semblant de ne pas la voir et dénonce des opposants aux revendications LGBT légitimes et irréprochables.

S’il était honnête, il reconnaîtrait que, dans son malheur, il a quand même eu de la « chance »… Il y a quelques jours, une jeune fille était sauvagement violée par quatre garçons turcs et marocains, simplement parce qu’elle était française. Pour elle, comme pour les milliers de victimes quotidiennes de ces « bandes de jeunes », pas un mot…

Source

Voir les commentaires

Décès de Pierre Descaves : hommage à un grand patriote français

7 Mai 2014, 17:51pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Carl Lang et le Parti de la France ont appris avec une grande tristesse le décès ce jour de Pierre DESCAVES.

Patriote farouche et sans concessions, homme de courage et d’engagements, Pierre DESCAVES faisait partie des membres fondateurs du Parti de la France après avoir été député national du Front National de 1986 à 1988 puis conseiller général de l’Oise et conseiller régional de Picardie.

Né en Algérie française et fier de ses racines, docteur en sciences économiques, licencié en droit, diplômé de l’Institut du droit des Affaires et expert-comptable, il combattit en 1944 et 1945 au sein de la première armée française libre.

Combattant pour la défense de l’Algérie française, il passa 6 ans dans la clandestinité après son évasion du camp de Saint Maurice l’Ardoise en février 1961. Auteur de plusieurs ouvrages de résistance nationale dénonçant la désintégration de la France, Pierre DESCAVES a été jusqu’à son dernier souffle un militant de la cause nationale et un combattant politique exemplaire.

Pierre était un grand patriote: nous sommes fiers d’avoir été de ses amis et transmettons nos condoléances attristées à sa famille et à ses proches.

Voir les commentaires

Mort de Clément Méric : mise en examen de Katia annulée mais maintien en détention de deux innocents

7 Mai 2014, 08:37am

Publié par Thomas Joly

La justice a enfin annulé la mise en examen de Katia, la compagne d’Esteban, onze mois après la mort de Clément Méric, décédé après avoir agressé, avec préméditation et en bande organisée, un groupe de jeunes patriotes. Quatre autres personnes restent mises en examen, dont Samuel et Esteban qui sont emprisonnés depuis onze mois et un jour.

Source

Voir les commentaires