Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Ces maires qui disent « non » à l’accueil des réfugiés (par Gabrielle Cluzel)

10 Novembre 2015, 06:13am

Publié par Thomas Joly

« Deux communes de Lorraine ne veulent pas des migrants de Calais », titre, lapidaire, L’Express.

La presse tend des micros réprobateurs aux deux maires concernés – celui d’Étival-Clairefontaine, dans les Vosges, 2.600 habitants, et celui de Pexonne, en Meurthe-et-Moselle, 380 âmes -, qui expliquent avec leurs mots simples pourquoi ils s’opposent à l’accueil sur leur commune de plusieurs dizaines de migrants de la jungle de Calais. « C’est une inquiétude d’un maire qui doit gérer de potentiels heurts entre des gens », dit l’un d’eux. « C’est à l’État d’assumer ses responsabilités et non pas au maire. Qu’on me prouve qu’on saura maîtriser la situation, j’ai beaucoup de doutes », confie l’autre. Ils affirment tous deux avoir été mis devant le fait accompli par le préfet qui les a sommés « d’accueillir », le gouvernement ayant décidé de désengorger Calais en procédant à un saupoudrage à travers le territoire. Les deux maires ont dit non. Non, non et non. Personne ne connaît mieux qu’eux leur commune. « On ne règle pas la misère avec de la misère. »

Si les petites communes rurales souffrent de désertification, c’est parce qu’il n’y a plus de travail. Et si, à la télé, les politiques vantent les mérites du repeuplement des campagnes par les migrants, prétendant que ceux-ci permettront par exemple de maintenir les écoles, les Lorrains se grattent le menton : ces trentenaires exclusivement célibataires qu’on leur envoie, ils les imaginent mal assis, cartable sur le dos, sur les petits bancs de bois du cours élémentaire. Un accueil forcé est un oxymore. Et surtout une poudrière en puissance.

Le quinquennat de François Hollande aura été marqué par l’émergence inattendue, chaque fois que celui-ci aura voulu violenter les Français, d’une poignée de maires « non possumus ». Des petits maires anonymes refusant de plier malgré les intimidations politiques des préfets. Des braves gens devenus des gens braves par la force des choses, des élus souvent sans étiquette, ne faisant montre d’aucune idéologie, les pieds dans le concret et non, comme les autres, la tête dans le concept, animés par le désir de faire leur travail. Simplement leur travail. Ce que l’on appelait autrefois, dans un autre monde, une autre vie, le « devoir d’État ».

Leur devoir d’État, à eux, maires ruraux, n’est pas de se faire aussi gros que le bœuf, de prétendre régler la crise des migrants à l’échelon européen, de mettre de l’ordre dans la jungle de Calais, de jouer à l’association caritative à vocation internationale, ni se montrer, avec des airs importants, gentils et généreux en lieu et place de leurs administrés – ce qui serait médiatiquement gratifiant et peut-être intellectuellement satisfaisant – mais de servir leur commune. Rien que leur commune. En l’acceptant avec ses réalités, ses inquiétudes, ses limites. Il est des homonymies qui ne sont pas des hasards. Dans cette fonction de « maire », il doit rentrer une affection, une écoute, un soin exclusifs d’ordre quasi charnel. Leur premier souci est leurs administrés. Comme celui des parents est leurs enfants.

Et il faut être soi-même bien loin de son propre devoir d’État – journaliste ayant cessé d’informer, gouvernants ayant cessé de gouverner, politiques ayant cessé de penser aux Français – pour songer à le leur reprocher.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Dernière lubie de l’Éducation nationale : guérir les stéréotypes par les stéréotypes (par Caroline Artus)

10 Novembre 2015, 06:10am

Publié par Thomas Joly

Afin de « lutter contre les stéréotypes pour faire reculer les discriminations punies par la loi », les académies de Nice et de Nantes ont regorgé d’imagination perverse. Les élèves doivent – entre autres « exercices » – aiguiser leur jugement en matière de recrutement. Leur est ainsi proposé de choisir l’une des cinq candidatures postulant pour l’emploi de « vigile au supermarché de Béziers ». Béziers… Un hasard, certainement… Passons. Voici les profils présentés :

Sylvain Ebon, 65 ans, retraité aux faibles revenus dont la femme est hospitalisée ; il connaît tout le monde dans le quartier et réciproquement, joueur de belote au Bar des Amis, porteur d’une prothèse de hanche.

Gaspard Adrat, 30 ans, ancien chasseur parachutiste étant intervenu en Afrique et au Moyen-Orient. As du camouflage, il maîtrise différentes armes dont la kalachnikov. Il affirme « repérer les voleurs, souvent jeunes, mal habillés, drogués et malpolis, parfois d’origines étrangères ».

Igor Busier, 20 ans, né au Maroc, tout juste naturalisé, aux origines slaves, il doit travailler pour financer ses études d’architecte. Il est timide – mais l’uniforme l’aidera « à imposer présence et autorité », mesure 1,55 m pour 45 kg, il aime « les volumes et la lumière » et, cerise sur le loukoum, il « parle couramment le russe ».

Vincent Froi, lui, a 41 ans, longtemps SDF, il a fait de la prison pour vol en bande organisée mais il veut se réinsérer. Entre autres sports, il pratique le yoga, n’a pas de compétences particulières sauf celle d’aider les plus démunis.

Isabelle Komtou, au RSA, mère de famille monoparentale, ex-maître chien et ex-assistante maternelle, elle aime la télévision et le crochet, elle pèse 145 kilos. Beau-frère gendarme, gendre pompier.

Choix de la ville, des noms et prénoms, profils irréalistes aux arguments fantaisistes ou rédhibitoires, on en rirait à gorge déployée si l’on ne percevait d’emblée le but poursuivi par l’Éducation nationale : d’abord, amener les élèves à éliminer rapidement la seule personne d’évidence compétente pour le poste – le Français de souche ancien parachutiste, un fou furieux bourré de préjugés racistes – et, par la suite, orienter leur choix en fonction de critères idéologiques et émotionnels, et non plus en fonction des compétences professionnelles – dont aucun des quatre autres candidats n’est pourvu.

Ensuite, toujours sur une base idéologique, les entraîner à établir des amalgames, les bons et les mauvais, ces derniers parfaitement illustrés par la mère au foyer passant son temps devant la télé et par Vincent Froi, ex-taulard, ex-SDF et… Français de souche.

Enfin, les académies ont poussé le vice à présenter par ses origines la personne sur laquelle les élèves doivent d’évidence porter leur choix. Igor, un artiste merveilleusement multiculturel. Rien dans sa lettre n’indique qu’il a le profil du poste ? Il ne fait pas le poids non plus ? L’Éducation nationale, on n’en doute pas, trouvera la parade.

« Il s’agit de faire débattre les élèves sur le dilemme moral. C’est un chemin pédagogique pour les rendre acteurs, les faire réfléchir sur leurs propres représentations, leurs idées reçues […]. » Mouais. On connaissait « guérir le mal par le mal ». Désormais, on aura « guérir des stéréotypes par les stéréotypes ». Une morale idéologique et non plus universelle basée sur le bon sens : quel progrès !

En attendant, devant l’outrance du procédé d’endoctrinement qui a provoqué l’ire de certains professeurs, à Nantes et à Nice, les académies ont retiré les exercices de leurs sites. Des écoles, aussi ? Et que se passe-t-il dans les autres académies ?

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Allemagne : Le parti anti-immigration explose dans les sondages

10 Novembre 2015, 06:06am

Publié par Thomas Joly

Le soutien au parti anti-immigration Alternative pour l’Allemagne explose dans les sondages. Si les élections législatives se déroulaient en ce moment, la formation opposée à l’immigration musulmane décrétée par Angela Merkel recueillerait 9% des votes. Une percée historique de la droite identitaire.

Alternative pour l’Allemagne atteint même 14% en Allemagne de l’Est, terre de l’ancien RDA où la population reste plus pauvre que dans la partie occidentale du pays.

Dimanche dernier, le parti a organisé une manifestation à Berlin, une ville historiquement située à gauche. Plus de 5000 manifestants ont défilé contre la politique migratoire de la chancelière Angela Merkel. Fait révélateur, seules quelques centaines d’opposants d’extrême-gauche ont répondu à l’appel à contre-manifester.

Sourtce : http://breizatao.com

Voir les commentaires

Réinfo du 9 novembre 2015

9 Novembre 2015, 17:23pm

Publié par Thomas Joly

Contrôle aux frontières pendant un mois. Rassurez-vous, ce n’est pas l’annonce de l’arrivée de 3 millions de migrants en 24 mois qui est à l’origine de cette décision, c’est plutôt la farce du COP21 qui rassemblera quelque 40.000 bobos et 3.000 journalistes. Cherchez l’erreur !
• L’économie et ses solutions dépassées. La faillite programmée de l’économique japonaise démontre la responsabilité du mondialisme dans l’effondrement des économies des pays industrialisés. Fragilisant également les pays émergeant, des solutions dépassées, imposées par le FMI, sont appliquées avec le plus profond mépris des identités, des nations et des hommes.
• Quand la place Maïdan tente de s’exporter en Géorgie. L’édifiante conversation, enregistrée entre l’ancien président géorgien, recherché dans son pays et aujourd’hui conseiller spécial du président Ukrainien, et le directeur d’une chaîne de télévision géorgienne : petite recette pour une révolution colorée.
• La Syrie et la diplomatie russe. Les récentes révélations sur l’utilisation des armes chimiques en Syrie, confirment la désinformation dont on nous abreuve depuis deux ans. La diplomatie russe et son armée de l’air ont gagné la confiance de ces pays martyrisés, y compris au sein de l’opposition syrienne.
et, pour finir : les dernières informations sur le rassemblement de Pouilly-en-Auxois, contre l’immigration-invasion, qui a été interdit. Le rappel des prochains rendez-vous du Parti de la France. Et la date à noter dans vos agendas dès maintenant, celle du IIIe Congrès national du Parti de la France, le 7 mai 2016.

Voir les commentaires

États-Unis : un enfant blanc de 6 ans tué par deux policiers noirs qui ont menti sur les circonstances du drame

9 Novembre 2015, 06:48am

Publié par Thomas Joly

Deux policiers afro-américains ont été arrêtés vendredi, accusés d'homicide et de tentative d'homicide, après la mort d'un garçon blanc de six ans, Jeremy Mardis, tué par balles dans l'Etat de Louisiane (Sud des Etats-Unis).

Norris Greenhouse, 23 ans et Derrick Stafford, 32 ans, deux policiers noirs de Marksville, une ville de 5.500 habitants, ont été suspendus de leurs fonctions après une course-poursuite en voiture mardi soir dans laquelle Chris Peu, le père de l'enfant, qui conduisait, à été grièvement blessé. La course-poursuite s'est engagée après la fuite du père pour échapper aux policiers qui venaient lui signifier un mandat pour un délit. L'enfant est mort après avoir été atteint de cinq tirs des policiers l'ayant touché à la tête et au torse, selon les premiers éléments de l'enquête.

Dans un premier temps, les deux policiers mis en cause avaient déclaré qu'ils avaient tiré lorsque la voiture du père de l'enfant fonçait vers leur véhicule de patrouille. Mais cette hypothèse a été très rapidement mise à mal au regard des constatations effectuées sur les lieux du drame, expliquent les journaux américains.

Étrangement, pas d'émeutes, pas de médias du monde entier pleurnichant sur le sort du jeune garçon assassiné…

Source : http://lesobservateurs.ch

Voir les commentaires

Rappel : XXème Table Ronde de Terre et Peuple dimanche 29 novembre à Rungis

9 Novembre 2015, 06:45am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Le Patriarche d’Antioche : « Les musulmans conquièrent l’Europe par la foi et le taux de natalité »

9 Novembre 2015, 06:37am

Publié par Thomas Joly

Le titre de « patriarche d’Antioche » est traditionnellement porté par l’évêque d’Antioche (dans l’actuelle Turquie). L’Église d’Antioche est l’une des plus anciennes de la chrétienté, son institution remontant à l’apôtre Pierre.

Dans une interview étonnante, le patriarche maronite d’Antioche, le cardinal Bechara Boutros Rahi, a soutenu que l’islam a une stratégie claire, à deux volets, pour s’emparer de l’Europe : la religion et la procréation.

Le cardinal a déclaré que les musulmans considèrent les chrétiens comme faibles et croient que, parce qu’ils n’ont pas d’enfants et pratiquent à peine leur foi, l’islam les vaincra facilement. Malheureusement, a-t-il dit, les musulmans prennent leur foi plus au sérieux que la plupart des chrétiens, et ils gagnent du terrain à cause de cela.

« J’ai souvent entendu des musulmans dire que leur objectif est de conquérir l’Europe avec deux armes : leur foi et leur taux de natalité », a déclaré al-Rahi dans une récente interview donnée à Famiglia Cristiana, un magazine hebdomadaire catholique italien.

Lire la suite : http://www.fdesouche.com/665901-le-patriarche-dantioche-les-musulmans-conquierent-leurope-par-la-foi-et-le-taux-de-natalite

Voir les commentaires

Rétablissement des frontières : uniquement pour protéger les oligarques cosmopolites !

9 Novembre 2015, 06:24am

Publié par Thomas Joly

Bernard Cazeneuve a annoncé que les contrôles aux frontières allaient être RÉ-tablis afin d’assurer la protection des oligarques du monde entier qui vont être réunis à Paris pour décider comment ils allaient accabler les peuples de nouvelles taxes à l’aide des données manipulées du climat.

PAS D’AMALGAME ! Il ne s’agit en aucune façon de faire barrière au torrent clandestin musulman qui submerge notre pays depuis des mois et même des années, et qu’ils appellent au contraire de leurs vœux.

Vendredi, c’était de Bruxelles que le Commissaire européen, Pierre Moscovici, appelait 3 millions de musulmans supplémentaires à venir s’engouffrer dans nos pays européens. 

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Le Parti de la France présent à Calais pour dénoncer l'immigration clandestine

9 Novembre 2015, 06:15am

Publié par Thomas Joly

Le Parti de la France présent à Calais pour dénoncer l'immigration clandestine
Le Parti de la France présent à Calais pour dénoncer l'immigration clandestine
Le Parti de la France présent à Calais pour dénoncer l'immigration clandestine
Le Parti de la France présent à Calais pour dénoncer l'immigration clandestine
Le Parti de la France présent à Calais pour dénoncer l'immigration clandestine
Le Parti de la France présent à Calais pour dénoncer l'immigration clandestine
Le Parti de la France présent à Calais pour dénoncer l'immigration clandestine
Le Parti de la France présent à Calais pour dénoncer l'immigration clandestine

Le Parti de la France était présent dimanche 8 novembre à la manifestation organisée par PEGIDA afin de dénoncer l'insupportable présence de milliers de clandestins à Calais. Nos militants étaient regroupés autour de Jean-François Vendeville, Délégué du PdF pour la Flandre Maritime, et de Kévin Reche, Délégué du PdF pour le Calaisis.

Voir les commentaires

Et dire qu’il disait que la finance était son ennemie… (par Caroline Artus)

9 Novembre 2015, 06:09am

Publié par Thomas Joly

À l’Élysée, les fêtes se suivent et se ressemblent. Après la remise en grande pompe des insignes de grand-croix de la Légion d’honneur à Michel Rocard, le 9 octobre, qui réunissait 200 invités, François Hollande, le 9 novembre, remettra en personne à Ramzi Khiroun la croix de chevalier de la Légion d’honneur, et à Jean-Pierre Elkabbach la cravate de commandeur.

Qui est Ramzi Khiroun ? Né à Sarcelles en 1971 dans une famille originaire d’Afrique du Nord, licencié en sciences économiques, dans les années 90, il devient militant PS, ce qui le conduira à être engagé par DSK – séduit par son culot -, d’abord en tant que chauffeur, puis conseiller de presse, puis placé par le même « spécialiste des situations de crise » chez Euro RSCG. Il est actuellement le bras droit d’Arnaud Lagardère.

Costumes bien ajustés et mocassins italiens, tchatche et physique de bodybuilder, il s’est avéré indispensable à François Hollande dans la gestion de la communication, suite à la sortie de Merci pour ce moment, de Valérie Trierweiler. 

Un quadra au portefeuille bien garni, ses réseaux au sein « du CAC 40, de la politique, du show-biz et des médias », le soulignait L’Express, lui valurent de figurer au classement des 30 hommes les plus influents de France par le magazine GQ, en 2010.

On ne présente plus Jean-Pierre Elkabbach, le presque octogénaire, né à Oran en 1937, accusé depuis fort longtemps, par certains de ses confrères, « d’allégeance » avec le pouvoir. Nommé en 2005 président d’Europe 1 par Arnaud Lagardère mais contesté au sein de sa rédaction pour sa trop grande proximité avec Nicolas Sarkozy, il sera, en 2008, mis en demeure par le Conseil constitutionnel. À ce jour, il se trouve à la tête de Lagardère News, qui réunit tous les médias d’information du groupe éponyme.

Les points communs entre les susnommés ? Tous deux des hommes de pouvoir, influents, tous deux dans le sillage très rapproché d’Arnaud Lagardère, 170e fortune de France à hauteur de 240 millions d’euros (2012), selon Challenges. Car Lagardère est présent partout et tout particulièrement dans l’édition, l’audio-visuel, la presse écrite, jusque dans l’armement et l’aéronautique. Surtout, François Hollande, dont on ne peut pas dire que les scrupules l’étouffent, donne là une magistrale et malsaine démonstration de la collusion entre finance, politique et médias.

Elle était son « ennemie », qu’il disait, avant son élection. La finance, ce lundi, sera bien représentée dans les salons de l’Élysée puisque Vincent Bolloré, Bernard Arnaud et François Pinault feront partie des… 300 convives. Parmi les autres : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Valéry Giscard d’Estaing, Laurent Joffrin…

Gauche, droite, CAC 40 s’entendraient comme larrons en foire… Oh ?

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015

8 Novembre 2015, 08:57am

Publié par Thomas Joly

Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015
Compte-rendu de la venue du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois le 7 novembre 2015

Samedi 7 novembre, malgré la scandaleuse interdiction du rassemblement du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois contre l'immigration clandestine, un entretien avec la presse a tout de même été organisé dans la commune afin de faire entendre la voix de ceux qui refusent la colonisation migratoire et la dictature socialiste. Carl Lang, Président du PdF, Thomas Joly, Secrétaire général, Sandrine Debode et Benjamin Lematte, cadres bourguignons, Christophe Devillers, Délégué régional pour la Franche-Comté, ont pu ainsi s'entretenir avec la presse locale et nationale.

Carl Lang a notamment déclaré, à propos de cette interdiction : « C’est une atteinte aux droits fondamentaux de la démocratie. Il y a deux poids deux mesures. C’est un excès de pouvoir du préfet qui a pondu un arrêté idéologique. Liberticide. »

Un dispositif de sécurité totalement délirant a été mis en place par les services préfectoraux, particulièrement fébriles : plus de 100 gendarmes mobilisés (les militaires de Côte d'Or avaient été renforcés par l’escadron mobile de Dole, et un hélicoptère était prêt à décoller) !

Pendant que les cadres du Parti de la France déjeunaient avec une vingtaine de solides militants bourguignons et du FdF, un rassemblement de gauchistes pro-migrants, plus caricaturaux les uns que les autres (voir la vidéo ci-dessous), se réunissaient Place la Libération à Pouilly, alors même que leur manifestation n'avait pas été déclarée en préfecture. Monsieur Delzant, servile représentant de la République socialiste, se justifie en arguant que le rassemblement des crasseux d'extrême-gauche était « pacifique » contrairement à celui du Parti de la France qu'il qualifie de « haineux ».

Pour l'anecdote, et pour preuve de la complicité active des autorités publiques avec l'immigration clandestine, un sans-papiers, non hébergé à Pouilly et venu manifester avec les collabos gauchistes, a été interpellé, car il était sous le coup d’une OQTF (Obligation de quitter le territoire français). Il a été relâché, sur ordre de la directrice de cabinet du Préfet, sous les applaudissements des manifestants...

Enfin, Carl Lang a indiqué que la commune restait une priorité pour les militants locaux du PdF : « Des actions seront très rapidement entreprises par nos militants. On va travailler pour informer avec du boîtage, du tractage dans la commune. »

Voir les commentaires

Lucette, Najat et Myriam, ou la déroute de la com’ (par Pascal Célérier)

8 Novembre 2015, 08:53am

Publié par Thomas Joly

La reine d’Angleterre avait connu jadis une « annus horribilis ». Pour François Hollande, c’est une nouvelle semaine « horribilis » qui s’achève. Pourtant, elle avait bien commencé, avec sa visite en Chine et la « grande victoire » qu’il avait remportée en arrachant avec pugnacité au gouvernement chinois des engagements chiffrés pour la COP21. Certes, il y avait eu le « couac Ségolène » qui, sous le nuage de pollution chinois, n’avait pas eu la « bravitude » de déclencher la circulation alternée à Paris. Mais ce n’était que du Ségolène.

Le pire était à venir.

Le pire, c’était bien sûr Lucette, la pauvre militante socialiste confessant à BFM la mise en scène de la visite « directe » du Président et les questions qu’il était interdit de poser (tiens, les migrants ?). Cela devait sentir bon la France profonde et populaire, et ça sentait la com’ parisienne à plein nez. Beurk ! Et en plus sur le dos d’une authentique femme du peuple, une retraitée en plus. Pas beau du tout…

Deuxième acte : la campagne contre le harcèlement, avec la première journée nationale dédiée à cette lutte dans l’Éducation nationale. Une mobilisation bienvenue, sur un sujet consensuel, qui parle à tous les parents d’élèves. Et faisant appel à une banque de vidéos toutes plus parlantes les unes que les autres. Pas de risque de couac. Eh bien, si ! Car, parmi ces vidéos, l’une d’elles, réalisée par l’épouse de M. Jamel Debbouze, le people de notre Président, mettait en cause, de façon caricaturale, une enseignante. Patatras !

Troisième et dernier acte (car ce n’était qu’une comédie !) : le ministre du Travail, nommé il y a quelques mois, certainement car elle est jeune, femme, issue de la diversité et membre du PS, qui séchait sur une question basique de renouvellement d’un CDD devant Bourdin. Pour qui prétend refondre le Code du travail, c’était un comble.

Voilà ce qui arrive quand un pouvoir est aux abois : il ne lui reste que la com’, et même la com’ se révèle contre-productive.

De quoi faire réfléchir nos futurs gouvernants.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Voir les commentaires

Interdiction de la manifestation du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois par le pouvoir socialiste

6 Novembre 2015, 17:44pm

Publié par Thomas Joly

Interdiction de la manifestation du Parti de la France à Pouilly-en-Auxois par le pouvoir socialiste

Communiqué du Parti de la France

Le préfet de Côte d’Or a répondu avec zèle, empressement et servilité à l’appel du MRAP, de la Ligue des Droits de l’homme et de divers collectifs d’extrême gauche qui demandaient depuis quelques jours l’interdiction de la manifestation du Parti de la France prévue le samedi 7 novembre à Pouilly-en-Auxois.

L’arrêté préfectoral d’interdiction de notre rassemblement est en lui-même une profession de foi politique :
Article 1 : La manifestation ayant pour objet de « dénoncer la présence de clandestins » à Pouilly-en-Auxois, projetée à Pouilly-en-Auxois le samedi 7 novembre 2015 est interdite.
Article 2 : Toute infraction au présent arrêté est passible de sanctions prévues par le code pénal.
 
La République socialiste interdit donc officiellement à des citoyens français, membres d’une organisation politique légale, d’organiser un rassemblement visant à dénoncer l’immigration clandestine.

La preuve est faite, une nouvelle fois, que la politique socialiste est une politique de collaboration active au service d’une immigration de masse, y compris illégale et que l’atteinte systématique aux droits et aux libertés fondamentales à l’égard des militants du Parti de la France est devenue une règle du pouvoir socialiste.

Carl Lang rappelle que selon les termes mêmes  du Conseil d’Etat, « l’exercice de la liberté d’expression est une condition de la démocratie et l’une des garanties du respect des autres droits et libertés. Les atteintes portées, pour des exigences d’ordre public, à l’exercice de ces libertés fondamentales doivent être nécessaires, adaptées et proportionnées ».

L’arrêté préfectoral d’interdiction dont est victime le Parti de la France est une nouvelle atteinte portée à l’exercice de nos libertés fondamentales, cet arrêté n’étant ni nécessaire, ni adapté, ni proportionné. L’excès de pouvoir est manifeste et la décision parfaitement idéologique.

En conséquence, et dans l’attente d’autres actions politiques qui seront menées à Pouilly-en-Auxois par le Parti de la France, nous annulons le rassemblement prévu ce samedi 7 novembre.

Carl lang, président du Parti de la France, Thomas Joly, secrétaire général et les responsables régionaux du PdF seront cependant présents à Pouilly-en-Auxois, ce samedi 7 novembre, pour une rencontre avec la presse régionale afin de dénoncer les scandaleuses atteintes aux libertés d’opinion, d’expression et de réunion orchestrées par une Gauche sectaire, anti-nationale et liberticide.

Voir les commentaires

L’islamiste qui avait planté son cutter dans la gorge d’un militaire à Paris va être libéré, il était « dérangé »

6 Novembre 2015, 06:36am

Publié par Thomas Joly

L’islamiste qui avait violemment planté son cutter dans la nuque d’un militaire à Paris en 2013 ne sera pas jugé, il va être libéré.  Il a été reconnu irresponsable pénalement. Le 25 mai 2013, Alexandre Dhaussy, 24 ans, converti à l’islam radical 7 ans plus tôt, croise trois militaires en faction dans le quartier d’affaires de la Défense. Il fait alors une prière et se rue sur les soldats armé d’un cutter, qu’il plante violemment dans la nuque de l’un des militaires. Alexandre Dhaussy arrêté quatre jour plus tard, reconnaît immédiatement les faits et explique alors avoir agi « à la demande de Dieu » pour combattre « les mécréants ».

Se réclamant du djihad pour expliquer son agression sauvage Alexandre Dhaussy a été reconnu  irresponsable pénalement par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, jeudi 5 novembre 2015. Incarcéré depuis son interpellation en mai 2013, il a été hospitalisé d’office dans une unité psychiatrique.

Le soldat de 23 ans, Cédric Cordier appartenait au 4e régiment de chasseurs de Gap, il était en faction dans le cadre d’une opération vigipirate. Il avait été attaqué par derrière dans la « salle d’échange » de la Défense. Le jeune homme gravement blessé avait perdu beaucoup de sang, mais il avait pu être secouru à temps.

Les sources policières rapportées par le Parisiens, l’avait décrit « comme un homme de type nord-africain, d’environ 30 ans, grand et athlétique, portant une barbe, un blouson et une djellaba ». Des éléments vite démentis pour éviter les amalgames… La description correspondait pourtant bien à un individu d’apparence nord-africaine, tel qu’il allait apparaître dans les vidéos de surveillance qui permettront quatre jours plus tard de l’identifier et de l’arrêter. Son nom qui n’évoque pas une origine nord-africaine n’empêche pas son apparence. 

Bernard Cazeneuve, ministre l’Intérieur, avait déclaré sur RTL  le 5 août 2014: « ce n’est pas un délit de prôner le djihad ». Et pour cause, à l’ époque de la tentative d’assassinat rituel de ce jeune militaire, en mai 2013, les socialistes au pouvoir armaient les futurs islamistes du Califat (qui sera proclamé le 29 juin 2014), et encourageaient implicitement les musulmans de France à aller se battre en Syrie, Groggy qu’ils étaient par l’agression manquée de la Syrie en 2012. En effet à l’époque la Russie avait neutralisé l’attaque de la Syrie par les USA et la France.

Cette agression survenait trois jours après le meurtre à Londres à la machette, en pleine rue, d’un soldat britannique par deux hommes, affirmant agir « au nom d’Allah ». Sans doute faut-il être dérangé psychologiquement pour tuer un militaire à Londres ? Ou à Paris ? Ou pour commettre les cruautés innommables qu’ils commettent en Syrie et en Irak ? Plutôt qu’envoyer le porte-avions Charles de Gaulle vers les côtes syriennes, le gouvernement aurait donc du envoyer des ambulances pour récupérer tous ces pauvres fous.

Source : http://www.medias-presse.info

Voir les commentaires

Le Front national soutient le maire immigrationiste de Pouilly-en-Auxois contre le Parti de la France

6 Novembre 2015, 06:16am

Publié par Thomas Joly

Suite à l'annonce d'un rassemblement du Parti de la France ce samedi 7 novembre à Pouilly-en-Auxois pour protester contre l'immigration sauvage, le Front national vole au secours du maire immigrationiste et prend publiquement position contre les résistants nationaux du PdF.

Extrait de leur communiqué : « En conséquence, stigmatiser Bernard Milloir, maire de Pouilly, qualifié de "collabo de l'immigration" par le PDF sur son site internet, n’a pas plus de sens que stigmatiser les 45 migrants de Pouilly eux-mêmes... »

Voilà un bel exemple de la collusion du Front Philippot-mariniste avec la classe politicienne et le système en place contre les militants de la vraie droite nationale.

Après l'exclusion par le Front national de Jean-Marie Le Pen, la trahison suit son chemin...

Voir les commentaires