Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le 1er Régiment d’artillerie de marine de Châlons-en-Champagne dissous

15 Octobre 2014, 08:16am

Publié par Thomas Joly

Nos gouvernants ne cessent de multiplier les interventions guerrières, mais l’armée est de plus en plus démunie, qu’il s’agisse d’hommes, de matériels, de soutien, de projets. Le maire de Châlons-sur-Marne a confirmé hier la dissolution du 1er RAMa, ainsi que de l’état-major de la 1re Brigade mécanisée également stationné dans la ville. La ville perdra au total 960 emplois en 2015, sur un total de 7.500 postes de militaires supprimés cette année-là et de 23.500 jusqu’en 2019, s’ajoutant aux 54.000 supprimés entre 2008 et 2013. Le gouvernement viserait notamment le Service de santé des armées (SSA) et les hôpitaux militaires.

Le 1er RAMa, plus ancien régiment d’artillerie de marine français, avait été déplacé à grands frais à Châlons en 2012.

Source

Voir les commentaires

Farida Belghoul lâchée par sa base

15 Octobre 2014, 08:10am

Publié par Thomas Joly

L’organisation des Journées de retrait de l’école (JRE) subit des nombreuses défections.

Farida Belghoul s’était présentée comme la chef de file des JRE, au sein de la Fédération autonome des parents engagés et courageux (FAPEC).

Comme toujours dans la République des forces d’occupation en France, certains mouvements qui défendent les valeurs et l’identité de la France ont tendance à se laisser infiltrer par des communautaristes étrangers qui n’ont rien à faire chez nous.

Les organisateurs de la résistance aux lois scélérates contre les familles et l’identité des enfants auraient pourtant dû se méfier. Mais encore leur aurait-il fallu s’informer plutôt que de faire preuve d’angélisme tout content qu’ils furent en voyant venir vers eux de la « diversité » prétendant leur apporter rien d’autre qu’un soutien désintéressé… et prendre la direction des opérations. Lire la suite

Voir les commentaires

Plusieurs centaines de Calaisiens répondent à l’appel de la police

14 Octobre 2014, 09:47am

Publié par Thomas Joly

Le rassemblement à l’appel du syndicat Unité SGP Police FO a été un important succès lundi. Environ 500 personnes, policiers et Calaisiens unis – artisans, agriculteurs, patriotes –, ont manifesté pour réclamer plus de sécurité et une véritable lutte contre les trafiquants et l’arrêt de l’invasion dans la ville.

Les policiers ont une fois encore dénoncé leur hiérarchie et le gouvernement, coupables de les abandonner aux « migrants » et aux associations extrémistes qui se font les complices des mafias internationales.

« Les fonctionnaires de police n’arrivent plus à assurer la sécurité des Calaisiens et la leur, c’est pourquoi nous demandons au ministre de l’Intérieur un renforcement des effectifs de police. […] Ce rassemblement se veut pacifiste, sans aucune connotation raciste. […] Cette explosion de migrants à Calais a des répercussions locales sur le marché de l’immobilier et pour la sécurité des biens et des personnes » a précisé le responsable régional du syndicat Thierry Depuyt.

Loin des mensonges du gouvernement et de la préfecture, il y a selon lui actuellement 2.000 à 2.500 indésirables à Calais – les autorités donnant des chiffres quasiment deux fois moindres. Une « opération escargot », qui a succédé à la manifestation, a été très suivie avec une centaine de voitures, une dizaine de camions et une trentaine de tracteurs.

Source et vidéos

Voir les commentaires

La 8e Journée de Synthèse nationale : un succès !

14 Octobre 2014, 08:47am

Publié par Thomas Joly

C’est près de 800 personnes qui, au cours de la journée de dimanche, sont venues assister à la réunion annuelle de Synthèse nationale qui se tenait à Rungis (94).

Dès 11h, à l’ouverture des portes, nous savions que cette 8e édition des journées nationalistes et identitaires serait un succès. Une fois le guichet passé, les nombreux amis qui étaient venus parfois de très loin purent visiter les stands qui avaient été dressé dans un large couloir et dans un grand hall réservé à cet effet. Le premier d’entre ces stands était bien sûr celui de Synthèse nationale, situé juste après l’accueil, où étaient présentés les livres que nous éditons ainsi que notre nouvelle revue, née au mois d’avril dernier, Les Cahiers d’Histoire du nationalisme. De nombreux abonnements à celle-ci furent enregistrés ce dimanche. Autre attraction sur le stand, la présence du célèbre dessinateur de presse Aramis qui vient de réaliser un recueil de ses meilleurs dessins publiés ces dernières années intitulé « ça calme ! ». Cet album de 310 pages, édité par Les Bouquins de Synthèse nationale, est tout simplement hilarant. Aramis passa sa journée, ou presque, à le dédicacer. Il en fut de même pour Georges Feltin-Tracol avec son dernier livre-choc En liberté surveillée [...]

Côté mouvements, le stand du Parti de la France attira de nombreux sympathisants. Il jouxtait celui de Northmen impakt, le talentueux groupe musical qui devait se produire, juste après Docteur Merlin, à la fin de notre réunion. Il y avait aussi celui du Réseau identités et de la Ligue francilienne d’Hugues Bouchu qui diffusait le dernier livre de Richard Roudier sur le redécoupage fantaisiste de la France que veulent nous imposer Valls et Hollande. Le Cercle Franco-hispanique, fidèle de nos journées, l’association Fier de l’être avec ses fameuses cartes postales non-conformistes, étaient aussi présents ainsi que bien d’autres... [...]

A 11h30, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, prononça un discours d’ouverture dans la salle de réunion (400 places) qui était déjà presque pleine. Il annonça que cette 8e journée était dédiée à Olivier Grimaldi, fondateur du Cercle Franco-hispanique et ami de notre revue, qui nous a quitté au début du mois de mars à la suite d’une longue maladie.

Débuta ensuite la table-ronde animée par Robert Spieler. Georges Feltin-Tracol, qui vient de publier un remarquable livre-choc, En liberté surveillée, développa le thème de la journée, « Nations, civilisations… des mots qui pour nous veulent encore dire quelque chose ! ». Son exposé sera prochainement en ligne sur ce site. Puis Arnaud Raffard de Brienne attaqua le nationicide Traité transatlantique. Il rappela que Synthèse nationale fut la première, à droite, à dénoncer ce traité. Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, évoqua pour sa part l’engagement politique et David Charpen, Président de Résistance à l’immigration, l’engagement associatif. Enfin Richard Roudier, Président du Réseau identités développa les propositions identitaires sur le redécoupage de la France. Lire la suite

 

Voir les commentaires

Nous y voilà : Ebola, c’est la faute aux Blancs ! (par Marie Delarue)

14 Octobre 2014, 07:51am

Publié par Thomas Joly

Jeudi, Yves Calvi consacrait son numéro de « C dans l’air » sur France 5 à la psychose Ebola. Le titre de son émission : « Ebola : pas de panique mais… » Pas de panique justifiée, mais tout ce qu’il faut pour l’organiser, notamment parce qu’elle fait vendre de l’Audimat et du papier.

Émission passionnante de bout en bout où l’on comprend que cette maladie est avant tout celle de la pauvreté et de l’ignorance, une maladie de la misère dans des pays qui, depuis les indépendances, ont été ravagés par les guerres tribales, et où les systèmes de santé sont totalement défaillants. Des pays où l’on trouve au mieux un médecin pour 100.000 habitants, et parfois aucun pour 4 millions, comme au Liberia ! Pourquoi ? Parce que les élites se forment en majorité chez les Blancs et y demeurent. Comme un certain Pascal Adjamagbo, dont on apprend au détour de l’émission qu’il a lancé une pétition pour dénoncer le plan concerté d’élimination ciblée des populations noires d’Afrique par les Blancs. Rien que ça.

M. Adjamagbo n’est pas n’importe qui : ingénieur de l’École nationale des ponts et chaussées de Paris, docteur d’État et agrégé de mathématiques, professeur à l’université de Jussieu (Paris 6), membre du « Panel de haut niveau de l’Union africaine pour la science, la technologie et l’innovation », il a lancé fin août sur Internet sa « Pétition au nom de la science à l’Union africaine pour une commission d’enquête internationale du Conseil de sécurité de l’ONU et de l’Union africaine sur l’origine du SIDA et de l’Ebola ».

Passons donc sur le fait, doublement étonnant à nos yeux, que ce monsieur qui aime tant ses frères africains préfère enseigner à Jussieu plutôt qu’à l’université de Lomé, et que la France, qui collectionne les médailles Field, trouve bon de recruter ses enseignants parmi les Togolais, et penchons-nous sur les propos dudit Pascal Adjamagbo. 
À l’en croire, c’est un programme développé par « le régime sud-africain de l’apartheid entre 1980 et 1994, consistant en la mise au point et la manipulation “d’armes biologiques de destruction massive” dirigées sélectivement contre les populations d’Afrique » qui viserait à l’éradication du continent noir. Comme les laboratoires chinois, sans doute, mirent au point la peste noire qui fit 25 millions de morts en Europe entre 1347 et 1350 ?

Bien que passé par nos grandes écoles, M. Adjamagbo est resté un enfant de sa terre. Prétendant parler au nom de la science, il participe activement à l’épidémie de fantasmes qui, en Afrique, tue autant que le virus, tenant les malades à distance des rudimentaires centres de soins « perçus comme des mouroirs », prétendant que cette maladie « est une invention de Blancs ». « Pendant 30 ans, notre emblème symbolisait le secours, la vie », disent les soignants de Médecins sans frontières, « maintenant on a une sorte de blason de mort qui nous colle à la peau ». Suspectées d’apporter la mort, des équipes chargées d’informer les populations ont même été massacrées dans des villages de brousse en Guinée.

Choléra, maladie du sommeil, fièvre jaune, paludisme, tuberculose, SIDA… il y a, en Afrique, depuis des années, des maladies qui tuent bien plus qu’Ebola et qui sont infiniment plus contagieuses, disent les virologues. Du fait des fantasmes répandus par M. Adjamagbo et ses semblables, les gens n’approchent plus des dispensaires pour se faire traiter, et la mortalité explose.

Enfin, rappelons à ce monsieur que si l’OMS n’a déclaré l’urgence sanitaire que cinq mois après le début de l’épidémie d’Ebola, l’Union africaine ne s’est réunie, elle, pour la première fois qu’en septembre dernier ! Alors plutôt que cracher sur l’Occident où il a étudié et où il vit la vie des riches Africains en diaspora, Pascal Adjamagbo ferait mieux de rentrer au pays aider son Afrique à sortir de la victimisation qui lui tient lieu d’économie et du maraboutage qui sert encore trop souvent à tout le reste.

Source

Voir les commentaires

Porno pour tous sur Arte ! (par Joris Karl)

14 Octobre 2014, 07:46am

Publié par Thomas Joly

Le diable en rit encore. Comme toujours, le Malin compte parvenir à ses fins par des voies détournées. Les forces obscures, au sens propre, tentent depuis des années de détruire un à un les barrières morales naguère érigées pour cimenter la société. Zemmour l’analyse dans son dernier opus : le camp du « Bien » attaque la forteresse mur par mur, à travers films et chansons, ses canons aux boulets terriblement efficaces.

Sur Arte en ce moment, c’est le cœur de la forteresse, le dernier bastion, l’enfance, qui est la cible. L’arme utilisée est, selon la chaîne franco-allemande, « une série de films d’animation de 2 minutes, version folle et absurde des documentaires pédagogiques des années 1960 – 70 sur la sexualité ». La direction artistique est assurée par une certaine « John Deneuve ». Les vidéos – visibles seulement la nuit – sur le site d’Arte abordent les pratiques sexuelles les plus crades, dans une certaine volonté de les banaliser. Le plus abject dans cette prétendue « fausse propagande » (coup de génie de ses promoteurs) résidant dans la voix d’enfant qui sert à la narration.

L’ambiance pue la pisse, le cul et le back room post-moral. La fillette pose des questions à ses parents, sur le plaisir à uriner sur son amant, l’anulingus ou encore le clitoris.

Les réactions des internautes n’ont pas tardé à pleuvoir comme à Gravelotte sur le média : d’après Le Figaro, Arte a d’ailleurs censuré une partie des commentaires en ligne : « Suite à vos nombreux commentaires, il nous semble important de repréciser que cette série de films d’animation est un produit artistique, un pastiche. […] Naturellement, comme la plupart des créations, il peut susciter chez les ennemis de la liberté les réactions malveillantes habituelles. »

Pour les séïdes de la révolution pédo-anale, la libération future commence donc par la voix de Radio-l’Ombre. Leur général a la gaule matinale et viscérale, aime mâtiner « d’humour » ses terribles projets. Dans les années 60, la BD pédo-satanique d’Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, « La Vilaine Lulu », était passée inaperçue. Entre initiés, la déconstruction des valeurs se lisait à coups de cases et de bulles, puis les troupes sortirent un temps à l’air libre quand celui-ci rougeoyait encore après Mai. L’attaque générale était néanmoins prématurée. Le lobby pédo, bien que soutenu par Libé et Le Monde, a dû rentrer dans sa tanière.

Plus de trente ans après, la désacralisation du mariage obtenue par la force des lois ouvre la porte aux folies les plus extrêmes. Après la GPA, on ouvrira d’autres portes, des sondages généreux seront publiés, « prouvant » que le peuple a l’esprit open. Puis un autre Arte sortira une nouvelle série parodique dans laquelle – qui sait – les petits garçons feront l’amour avec leur chien…

Source

Voir les commentaires

À Marseille, les violences des racailles dans plusieurs cinémas conduisent au retrait d’un film

13 Octobre 2014, 09:18am

Publié par Thomas Joly

Le film d’horreur Annabelle a été retiré de l’affiche dans plusieurs cinémas marseillais depuis son lancement mercredi dernier. Le multiplex Les 3 palmes, l’a retiré « pour des raisons de sécurité », sans autre précision, le film de l’affiche après que des racailles eurent perturbé plusieurs séances.

Le cinéma du Prado (VIIIe arrondissement) a également retiré le film, se cachant derrière des « raisons techniques ».

« Ça amène une clientèle de jeunes pas facile [sic] » précise tout de même la direction.

Source

Voir les commentaires

Compte-rendu de la réunion avec Carl Lang à Strasbourg

13 Octobre 2014, 07:56am

Publié par Thomas Joly

A l'invitation de Xavier CODDERENS, Délégué régional du Parti de la France en Alsace, Carl LANG, Président du Parti de la France, était à Strasbourg le samedi 11 octobre pour une rencontre avec les militants et les sympathisants. Devant 25 personnes de tous âges dont un ancien Conseiller régional d'Alsace (Haut-Rhinois), Carl LANG a analysé l'actualité politique de notre pays et tracé les perspectives d'avenir pour le Parti de la France. Face à des propositions politiques toujours plus démagogiques, le Parti de la France se doit de rappeler les vrais propositions de changement de la droite nationale, populaire et sociale pour répondre aux attentes anciennes et nouvelles de nos compatriotes. 

Voir les commentaires

Carl Lang, président du Parti de la France invité du Face à Face du 10 octobre 2014

11 Octobre 2014, 09:52am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Action de la Dissidence française contre le pillage de la France par les CAF

11 Octobre 2014, 09:09am

Publié par Thomas Joly

« Considérant la gravité de la situation économique, démographique et financière de la France, les allocations et autres prestations délivrées par votre Caisse d’allocations familiales (CAF) seront désormais exclusivement réservées aux Françaises et aux Français de souche. Ces dispositions entrent en vigueur sans délai et pour une durée illimitée.
Merci de votre compréhension. »

Les militants de la Dissidence française ont apposé plusieurs dizaines d’affiches portant ce message sur quatre agences de la CAF à Paris.

« Car l’injustice a ses limites. Nous n’acceptons plus l’instrumentalisation de notre politique sociale et familiale au profit des étrangers et de l’immigration de peuplement. Alors que les Français sont chaque jour davantage écrasés par une pression fiscale étouffante, le gouvernement Valls-Hollande vient par exemple de décider d’accroître de 73 millions d’euros en 2015 les fonds consacrés à l’Aide médicale d’État (l’AMÉ) – une allocation dont bénéficient exclusivement [les clandestins] (ils étaient environ 220 000 à en bénéficier en 2013) – tandis que dans le même temps, 460 000 retraités Français verront leur taux de CSG augmenté de 3,8 à 6,6% ! » précise le mouvement sur son site.

Source

Voir les commentaires

Injustice : Jean Gabro écope de 10 ans de prison

11 Octobre 2014, 09:00am

Publié par Thomas Joly

Jean Gabro, un habitant de Marseille qui avait défendu les biens des habitants du quartier contre un voleur multirécidiviste – qui était mort accidentellement – a écopé de dix ans de prison hier. Alors que les experts comme l’avocate générale avaient noté l’absence totale de volonté homicide, Jean Gabro a été condamné à une peine extrêmement lourde. La justice a ainsi voulu satisfaire la famille de la jeune racaille qui avait manifesté et menacé durant tout le procès.

Source

Voir les commentaires

Les électeurs du FN déboussolés ? (par Caroline Artus)

11 Octobre 2014, 08:50am

Publié par Thomas Joly

Alors que, depuis quelques années, les sondages enregistrent un pourcentage croissant de Français adhérant aux idées du Front national – 28 % en 2011, 34 % en février 2014 – et que 74 % des Français estimaient, au mois de janvier, l’islam incompatible avec les valeurs de la société française, le Rassemblement Bleu Marine, présidé par Marine Le Pen, a jeté, il y a quelques temps, le trouble quant aux fondamentaux avancés pourtant de longue date.

En effet, quelle mouche a piqué Bertrand Dutheil de La Rochère, conseiller République et laïcité de RBM (association politique de partis souverainistes), pour qu’il énonce cette déconcertante déclaration : « Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine condamne tous ceux qui veulent confondre l’islam, qui est une religion, avec l’islamisme, qui est un totalitarisme. »

En total désaccord avec Aymeric Chauprade qui ne connaît pas d’islamologue faisant la distinction entre l’islam et l’islam politique (c’est-à-dire l’islamisme), l’islam étant par essence politique.

À contre-courant de Jean-Marie Le Pen en 2004 quand il projetait sa vision de la France : « Le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont. Et les Français raseront les murs. » Mais en symbiose avec François Hollande, en février 2014, à l’Assemblée constituante de Tunisie lorsqu’il affirmait islam et République compatibles.

Alors que, durant de nombreuses années, le vote FN avait la réputation de relever en grande partie d’un vote protestataire et qu’il s’est depuis affirmé en vote de franche adhésion – 85 % de ses électeurs souhaitent l’arrivée au pouvoir de son candidat –, la position affichée du RBM rejoignant les pasdamalgames serinés par ce qu’il appelle l’UMPS ne risque-t-elle pas de provoquer des fuites parmi son électorat ? Celui qui lui était acquis tout autant que celui qui était sur le point de le rallier ?

Parce que qu’ils soient électeurs du Front national ou qu’ils envisagent en 2017 de tourner le dos à la politique UMPS dénoncée par sa présidente, l’affirmation portée par le RBM risque de ne guère séduire ceux qui estiment que les élus de droite et de gauche ont menti et les ont trahis depuis plusieurs décennies.

Où est donc cette Marine Le Pen qui se désolait du sentiment partagé par de plus en plus de Français « d’être étrangers dans leur propre pays » ?

Il est vrai qu’au journal La Croix, en février 2011, Marine Le Pen déclarait l’islam compatible avec la République. Bertrand Dutheil de La Rochère se trouve ainsi en adéquation avec la ligne politique de sa présidente. Reste à savoir s’il se trouve en adéquation avec la ligne de ses électeurs.

Source

Voir les commentaires

Ethnocentrisme, racisme et refus de l’ouverture à l’immigration en Israël

10 Octobre 2014, 08:45am

Publié par Thomas Joly

Refusant « les chances pour Israël », l’ouverture et la diversité, le Premier ministre de l’entité sioniste, Benjamin Netanyahu, a demandé l’élaboration d’une nouvelle loi pour lutter contre l’immigration. Le chef de l’exécutif sioniste a été contraint à réagir après que la plus haute juridiction israélienne a interdit le maintien prolongé – jusqu’à un an officiellement – en détention des migrants sans procès. Jusqu’ici, l’État hébreu déportait les migrants dans un centre situé en plein désert.

Les politiques discriminatoires ont déjà été mises en place et 6.000 sans-papiers juifs africains ont été expulsés sur les 48.000 « chances pour Israël » africaines présentes dans le pays. Plusieurs manifestations racistes ont été menées par des populistes juifs d’extrême droite contre la diversité qui représente l’avenir d’Israël.

Aucun média pas plus que l’intelligentsia juive en France, pourtant toujours soucieux de dénoncer le « racisme » en Europe ou en Amérique, n’a dénoncé ce racisme institutionnel et ces pratiques rappelant les heures-les-plus-sombres.

Source

Voir les commentaires

CAF akbar !

10 Octobre 2014, 08:16am

Publié par Thomas Joly

Le multirécidiviste Abdelhafid Ayadi a été condamné à six mois de prison pour apologie directe et publique d’un acte de terrorisme. « Fatigué » d’avoir à produire des documents pour parasiter la Caisse d’allocations familiales à Strasbourg, il s’était bruyamment félicité des assassinats de Français et avait menacé un employé de « revenir avec une arme au nom de l’Islam ».

« Vive l’État islamique ! » s’était-il écrié, précisant : « La France ne vaut rien ! Chaque fois qu’un Français est décapité, je suis content ! »

Après ces quelques semaines de prison – s’il les fait –, il pourra recommencer ses provocations et ses agressions, la peine n’ayant été assortie d’aucune interdiction définitive du territoire pour lui et l’ensemble de ses proches. Il continuera également à percevoir des allocations payées par ces Français qu’il rêve de décapiter. Cette racaille, pur produit du Système antiblanc, « a l’impression que beaucoup de choses lui sont dues en France parce que son père était harki » a déclaré son avocate.

Source

Voir les commentaires

Le Petit journal dénonce des gendarmes coupables d’avoir trop bien imité les émeutiers algériens

10 Octobre 2014, 08:06am

Publié par Thomas Joly

La direction de la gendarmerie nationale, plutôt que de se préoccuper des trafics d’êtres humains et des mafias étrangères, plutôt que de traquer les réseaux pédocriminels ou d’enquêter sur les actes de haute trahison du gouvernement, a ouvert une enquête contre des gendarmes, suite à une dénonciation de la tchéka nationale, le Petit journal de Canal +.

Lors d’un exercice réalisé par des unités anti-émeutes, un groupe de fonctionnaires jouait le rôle de racailles harcelant les forces de l’ordre. Pour se mettre dans l’ambiance, les faux manifestants scandèrent, entre autres, à l’image des émeutiers afro-maghrébins ayant organisé des pillages à plusieurs reprises ces derniers mois à Paris comme dans de nombreuses villes occupées de France : « One, two, three, viva Algérie ».

Voilà ce qui a scandalisé les militants d’extrême gauche du Petit Journal – qui eux jouent le rôle de « journalistes ». Ils ont envoyé un reportage de délation directement au ministère de l’Intérieur, qui a immédiatement ouvert une enquête

Les procédés de Yann Barthès étant ce qu’ils sont, les images du reportage (à voir ici) ont été montées de manière à faire croire que le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve était présent à ce moment-là, ce qui n’était pas le cas.

Des gendarmes vont donc être inquiétés pour avoir, lors d’une simulation d’émeute, été trop proches de la réalité vécue sur le terrain par les Français ces derniers mois. Les extrémistes n’ont pas dénoncé le fait de brûler des voitures lors de cet exercice des forces de l’ordre, une marque pourtant claire de racisme et de stigmatisation de l’immigration-invasion.

Source

Voir les commentaires