Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Mélenchon fasciné par la Terreur et Robespierre

10 Octobre 2016, 05:28am

Publié par Thomas Joly

La chaîne Toute l’histoire propose « Et si c’était vous ? », un nouveau magazine présenté par Gérard Miller confrontant une personnalité politique à un évènement historique. Pour le premier numéro, diffusé ce dimanche, Jean-Luc Mélenchon s’imagine le 27 juillet 1794, la veille de l’exécution de Robespierre.

Le leader du Front de gauche a une passion pour la Révolution française et en parle avec ferveur : « Je me sens si profondément français grâce [la Révolution française]. Elle accouche de principes qui permettent à l’humanité universelle de communier dans une unité républicaine. Vous voyez, j’en suis tout rempli encore ».

Lui qui aurait aimé avoir 20 ans à cette période pour « être présent dans les événements révolutionnaires », connaît très bien cette Histoire. Questionné sur le contexte actuel, il fait un rapprochement entre les deux époques. « Je trouve que notre temps est extraordinaire. Nous allons au-devant de défis colossaux tels que nos routines seront bousculées. La Révolution doit nous donner du courage et de l’audace » ajoute-t-il avec passion.

S’il n’explique pas concrètement ce qu’il aurait fait, il raconte les événements de la terreur avec brio et ponctue ses récits de conseils qui sonnent résolument actuels. Au sujet de la violence utilisée lors de cette période, il dira : « Ma recommandation est de ne jamais recourir à la violence et de recourir aux méthodes, plus lentes, de la démocratie. Mais quand il n’y a pas de perspective politique, la violence peut paraître comme une solution. Mieux vaudrait recourir aux solutions politiques tant qu’il en est encore temps car sinon la violence est inéluctable. »

Après plus de 40 minutes de discussion où Jean-Luc Mélenchon décrit avec conviction les derniers instants de Robespierre avec son passage à la tribune lors de son dernier rapport puis à la Conciergerie, Gérard Miller intervient. « Je me demandais ce que vous auriez dit à ce moment-là, à la Conciergerie. Et bien là c’est clair : appeler à l’insurrection. Si ça avait marché, ça aurait certainement changé l’Histoire de France », s’amuse le psychanalyste.

Source : http://www.fdesouche.com

Commenter cet article