Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Nous sommes tous des forcenés #LesMediasNousPrennentPourdesCons

24 Juillet 2016, 09:59am

Publié par Thomas Joly

De Magnanville à Nice et Munich, l’été 2016 prend des couleurs ensanglantées. Cette période, qui devrait n’être qu’insouciance et légèreté, se teinte de cadavres, de stupeur, de peur et d’inhumanité.

Oui, mais voilà, la France est en guerre et même le formuler n’a pas incité nos dirigeants à s’y préparer. Pour nous protéger. Le 14 juillet à Nice, un camion de 19 tonnes a écrasé des enfants, des familles entières, une mère, son fils. Coincées entre ses roues, d’innocentes victimes et Manuel voudrait que l’on joue les blasés.

Alors les médias ont choisi l’hypnose générale. Celle qui est censée endormir les foules sans réveiller les consciences. Celle qui lève un coin du voile en livrant l’information, mais qui anesthésie toute réflexion.

Le « padamalgm » contre « forcené-déséquilibré ». Tout est dans le dosage, la version, la nuance. Au fil du temps et pour endormir ceux qui pourraient commencer à se lasser des commémorations et autres flonflons.

À Nice, les médias pas merdeux nous ont tout d’abord sorti la version du type divorcé un peu secoué. Le poor lonesome déséquilibré que rien ne rattachait à Daech : cachez ce début d’islam que nous ne saurions voir sans y appliquer d’abord le placebo de la bien-pensance.

On interroge le voisin qui le trouvait bien urbain, les amis en Tunisie : ça ne mange pas de pain. Pas la femme, sur qui il cognait, mais bon, un divorce, vous comprendrez. Il faut gagner du temps, dissocier absolument le choc des images de ce qui pourrait relier l’événement à l’islam radical. Créer de la distance, étirer l’information, la diluer pour la noyer.

À Magnanville le tueur a crié « Allah Akhbar » : forcément, ça calme ; il a égorgé ses victimes, voilà qui se confirme… Alors il est SEUL et nous le voilà auto-radicalisé. Dans son pavillon, voire sa prison, mais en ermite du Coran, en solitaire de la machette. Pas de réseau, pas d’amis. Fin de l’histoire.

Et nous revoilà à Munich, vendredi 22 Juillet, un Germano-Iranien. La poisse.

Mais où sont donc les indépendantistes bretons, les catholiques agressifs, les bouddhistes mous du genou ? Dans le doute et la confusion, les médias osent même nous resservir les plats de l’extrême droite. Là où il y a de la gêne, y a pas d’info.

Et puis arrive l’acte isolé. Sans lien avec Daech. Un forcené. Les morts peuvent mourir tranquilles, pas vu pas pris.

Que des déséquilibrés, on vous dit, des loups solitaires divorcés, aucun lien avec qui vous savez.

Le parquet a demandé la destruction de 24 heures de vidéo à Nice, histoire que le pékin que nous sommes parte en vacances tranquille. Faudrait pas qu’en plus, la réalité des images d’enfants couchés sous des draps envahisse les télés entre « Fort Boyard » et nos séries de l’été. France 2 avait diffusé les images crues le 14 juillet. Un homme à coté du cadavre de sa femme. France 2 s’est excusée. Pour l’image du petit Syrien mort sur une plage, vous êtes autorisés à pleurer.

Anne-Sophie Désir

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article