Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Lobotomisés par millions (par Bruno Paulet)

19 Janvier 2015, 09:43am

Publié par Thomas Joly

Le préfet de Paris, Bernard Boucault, menton haut sous une casquette qui lui va comme un bonnet de rappeur à une chaisière, n’aura attendu que six jours pour baillonner la liberté d’expression que des millions d’électeurs et contribuables ont proclamée à la face du monde le 11 janvier. Il aura sans doute lu trop hâtivement l’Évangile de Matthieu « Que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite », encore qu’en l’occurrence on soit tenter de l’affubler de deux mains gauches.

Rappelons les faits : deux associations dûment enregistrées, Résistance Républicaine et Riposte Laïque, avaient appelé dès le mois de décembre 2014 à manifester le dimanche 18 janvier sur le thème « Islamistes Hors de France », relayant ainsi une opinion très largement majoritaire dans le pays, et sinon excusable, du moins compréhensible à la lumière des événements récents. [...]

Ils pensaient avec candeur que les atrocités des 7 et 9 janvier renforceraient leur droit d’être Charlie, comme le revendiquaient les millions de Français descendus dans la rue pour exprimer leur horreur et leur indignation face aux attaques contre la sacro-sainte liberté d’expression.

Ils pensaient sans doute que Charlie Hebdo avait suffisamment déplacé le curseur de ce qui est légalement dicible pour qu’ils puissent sans entrave entonner des slogans dans lesquels se reconnaissent une majorité de nos compatriotes, et que la loi n’a jamais condamnés.

Ils pensaient que le soi-disant et auto-prétendu pays des Droits de l’Homme s’honorerait de se monter à la hauteur de ses voisins allemand, italien, suisses, belges, anglais, espagnols en protégeant l’expression d’opinions qui contribuent à ouvrir le débat sur la nature de l’un des maux qui rongent nos sociétés.

Ils pensaient que la présence d’orateurs venus de divers pays européens apporterait une hauteur de vue et une justification au doute existentiel qui étreint le ventre de nombre d’entre nous.

Las, la préfecture – répondant probablement en cascade aux oukazes du Ministre de l’intérieur Cazeneuve, du Premier ministre Valls et du Président Hollande, a jugé que ce coup de pied de l’âne porté à l’une de nos libertés fondamentales passerait inaperçu grâce à la complicité des médias qui lui picorent dans la main. A croire que nos compatriotes on été lobotomisés par millions en l’espace de quelques jours.

Source

Commenter cet article