Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Voter est un droit, les mal élus veulent en faire une obligation ! (par Yves Darchicourt)

19 Février 2013, 09:11am

Publié par Thomas Joly

http://1.bp.blogspot.com/-16oKu6Rlox8/T33gOOcjNqI/AAAAAAAAD0o/7XnnfVPUo_4/s1600/abstension2.png82% des Gaulois seraient persuadés que les politiciens agissent d'abord pour leurs intérêts personnels et il y aurait même 62% des citoyens à penser que le politicard moyen est un corrompu en puissance ! Un très mauvais état d'esprit que l'on dit dénué de tout fondement, scandaleusement répandu par des extrémistes (de droite bien sûr) et malencontreusement entretenu par des inconséquences journalistiques... Il est vrai révélatrices d'attitudes fort éloignées de l'altruisme comme les petits arrangements entre cumulards et malheureux élus au mandat unique grâce au dispositif de « l'écrêtement » ou franchement hypocrites comme les gesticulations médiatiques de Nadjat Belkacem -la logothète du gouvernement- pratiquant le tri sélectif de ses mandats, sans doute en vertu d'un sens inné de l'intérêt bien compris dans le pur style négociant carthaginois.

 

C'est dans cette ambiance de rejet global de la ripoublique que dix députés UMP ont déposé une proposition de loi - déjà largement soutenue à gauche (UMPS quand tu nous tiens) - tendant à rendre le vote obligatoire sous peine d'amende. Sans doute vexés de n'être élus que par une portion - de plus en plus congrue - du corps électoral, les politiciens veulent lutter contre l'abstention en la taxant au prix du Vote-afrique.jpgstationnement interdit. Il s'agit bien là d'une scandaleuse atteinte à la liberté du citoyen qui a tout à fait le droit de ne plus vouloir jouer dans la mascarade électorale à vocation bipartite, verrouillée par les petits arrangements entre amis et adversaires de façade qui se partageant le gâteau à coup d'accords tacites, de désistements intéressés et de magouilles de couloir.

 

La prise en compte du vote blanc, avec institution d'un quorum de validation, comme la généralisation de la proportionnelle intégrale pourraient à la limite justifier l'obligation de participation aux scrutins, mais ces gens là ne s'y risqueront pas. La politique au sens noble du terme a été dévoyée, rabaissée, ridiculisée, prostituée aux médias et aux lobbies cornaqués par les fortunes anonymes et vagabondes ; la grandeur du mot « citoyen » se dilue dans les naturalisations d'immigrés extra-européens et finira par être vide de tout sens si le droit de vote est octroyé aux étrangers venus d'un ailleurs le plus exotique possible pour exiger et obtenir droits, avantages et subsides. Dans une démocrassie à l'agonie, l'abstention sera alors un acte de résistance au métissage par les urnes et un prélude fort à un mode d'action plus radical. En attendant, traîner de force les gaulois vers les isoloirs risque d'avoir des conséquences lourdes pour la paix civile !

 

Source

Commenter cet article