Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Quand Benoît Poelvoorde « raille violemment » la Manif pour tous… (par Gabrielle Cluzel)

7 Février 2014, 09:18am

Publié par Thomas Joly

http://medias.unifrance.org/medias/237/8/67821/format_page/benoit-poelvoorde.jpgDans un entretien accordé à l’occasion de son dernier film, Benoît Poelvoorde « raille violemment », pour reprendre les mots du Nouvel Observateur, la Manif pour tous. Quel rapport entre le film et la manif ? Aucun. Mais c’est vachement important, l’avis d’un acteur belge sur la Manif pour tous, normal que ça fasse la une des journaux. Parce que si un mec cool, sympa, hilarant comme Benoît Poelvoorde les a dans le pif, cela suppose qu’en plus d’être crétins — puisqu’ils gobent n’importe quelle rumeur —, ces gens-là ne sont pas drôles, des pisse-froid, des bonnets de nuit, moches en plus d’être méchants.

 

D’après lui, c’est même toute la Belgique qui rigole… Pfft, ces Français avec leur Manif pour tous ! Parce qu’on se doute qu’un gars comme Benoît Poelvoorde, avec ses films qui lui rapportent, selon ses mots, entre 100.000 et 1.000.000 d’euros, il représente vraiment toute la Belgique profonde, il peut parler en son nom. Et puis il l’avoue, ce qui l’a surtout agacé dans tout ça, c’est que dimanche, il a passé une heure et demie coincé dans sa voiture. Lui, Benoît Poelvoorde en personne. Merde, quoi. Mais que l’on fasse place, que l’on pousse sur le côté tous ces gueux qui occupent la chaussée.

 

Pourtant, n’est-ce pas, il le dit, il est « chrétien ». Oui, il peut toujours le dire. Comme moi je peux dire que je suis végétarienne en continuant de couper ma côtelette. Puisqu’il en est à parler de l’actualité, il affirme que, bien qu’étant également imposé en France, la hausse de la fiscalité, il s’en contretape. Attendu que les 75 % ne le toucheront pas puisqu’il demandera tout simplement à être payé plus. C’est ce qu’il répond sans façon aux journalistes. Hé, hé, il y en a, là-dedans, c’est un malin, Poelvoorde. Alors bien sûr, il faudra bien qu’en bout de chaîne quelqu’un les paie, les 75 %. Ce sera vous, ce sera moi, dans des places de cinéma qui vous coûteront la peau du dos. On ne change pas une technique qui gagne.

 

http://c.imdoc.fr/1/culture/belge/photo/9608433960/20065732d48/belge-benoit-poelvoorde-img.jpgTout cela, donc, il s’en contrefout. Parce qu’il a des inquiétudes beaucoup plus graves, qu’il livre à la presse : Julie Gayet. Oui, il s’inquiète pour la carrière de Julie Gayet. On sent bien, hein, qu’il représente les Belges, qui sont tous drôlement angoissés pour cette actrice française parfaitement méconnue jusque-là qui vient de décrocher le rôle de sa vie. Quel stress, mes amis, sûr que les Belges n’en dorment plus !

 

Mais Benoît Poelvoorde ne serait pas Benoît Poelvoorde s’il ne nous faisait pas rigoler. Parce que cet homme-là, il ne se contente pas de critiquer, il donne des idées. Des sacrées bonnes idées. Lui, ce qu’il propose, ce sont « des défilés contre les manifs ». Une manif anti-manifs. Un truc de Jalons ou du Gorafi : la manif des gens riches et prospères qui n’ont rien à demander. Pour tenir les banderoles, des ministres, des starlettes comme Julie Gayet, des acteurs comme Benoît Poelvoorde, sans doute ? Histoire que, pour une fois (il n’y a pas de raison), ce soit les artisans, les chômeurs, les familles qui restent coincés le dimanche dans leur guimbarde qui n’a pas passé le contrôle technique. Ben, c’est vrai, pas parce qu’ils ont tout qu’ils n’ont pas le droit d’aller gueuler un coup dans le mégaphone. En même temps, les intuitions de Benoît Poelvoorde, il faut parfois s’en méfier. A refusé de jouer dans Intouchables. Pensait sûrement que ça ferait un bide…

 

Source

Commenter cet article