Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le cirque des poètes apparus (par Patrick Parment)

30 Juin 2011, 10:42am

Publié par Thomas Joly

Joly-Eva.jpgSaviez-vous que Zara White, ex-star du porno, entendait bien se présenter à l’élection présidentielle ? Ben oui, la dame – qui a déserté depuis pas mal de temps ce milieu sportif – a des convictions écolo ! Ca m’interpelle tout de même cet engouement maurrassien pour la défense de la nature. Tenez, prenez la mère Eva Joly, avec ses lunettes trouvées dans Pif Gadget, au sortir d’une carrière de tueuse judiciaire, se réveille un matin copine de Cohn-Bendit et amoureuse de Cécile Duflot. Bim badaboum, notoriété aidant, la voici candidate Verte à la présidentielle. Et, elle est à deux doigts de faire la peau de « vu à la télé », Nicolas Hulot.

 

BORLOOUne présidentielle, c’est aussi l’occasion de régler quelques comptes voire d’assouvir quelques rancunes dans ce milieu politique qui en regorgent. Tenez, prenez le camarade Borloo. Cet avocat qui a refilé une combine à Tapie pour se faire du pognon, s’est réveillé un matin en se disant qu’il allait sauver la France. Et donc, de faire de la politique. Alors, il a racheté un club de foot, Valenciennes. Puis la ville. Et, il a fini au gouvernement. Il a rencontré Chirac pour commencer et Sarko pour finir. Mais, la politique, c’est plus compliqué qu’une plaidoirie et le camarade Borloo s’est vite enlisé. Il se voyait déjà Premier ministre. Mais, il n’est pas aussi carpette que Fillon. Alors le petit Borloo a épousé une speakrine et mis la main sur le parti radical qui somnolait comme un lendemain de gueuleton dans une loge. Et maintenant, le Borloo, il menace tout le monde sur l’air de « J’y vais, j’y vais pas ? »

 

L’union des Centres ! Une vieille idée giscardo-lecanuetiste qui n’a jamais marché. Les Français savent même pas que ça existe, le centre. De toute manière, ils sont amorphes, bouffis, repus par la société de consommation et le poulet aux hormones. Celui qui gagne, c’est celui qui gueule le plus fort. Ils votent pour des ex-voto.

 

MélenchonA gauche – quelle gôôche ? – on ripoline sec, on refait toutes les devantures. Prenez Jean-Luc Mélenchon. Pas plus fonctionnaire que lui. Cadre du PS pour commencer et vingt ans sénateur. Tout d’un coup, ce prof de philo, qu’il n’a jamais été, a lu Machiavel et se met à jouer les révolutionnaires à l’ombre de son mandat de député européen. Faut pas déconner avec la paie. D’ailleurs, spécificité française, tous nos révolutionnaires sont fonctionnaires et à l’Education nationale de préférence. Et l’ancien trotskar de Mélenchon de s’acoquiner aux ruines d’un Parti communiste qui doit pas peser plus de 2 %. Mais voilà, Mélenchon avait besoin de son heure de gloire, de sortir de l’indistinct, d’assouvir son pic d’égo. C’est la grenouille qui veut être aussi grosse que le boeuf !

 

Montebourg.jpgAutre plaisantin notoire qui enfourche toujours une cause quelconque pourvu que ce soit une cause, Arnaud Montebourg. Lui, des bêtises, ça fait longtemps qu’il en fait. Ca fait aussi longtemps que son ego le titille. Et, rien ne vaut une bonne présidentielle pour l’astiquer… l’égo. Avec un bon cheval de bataille, la démondialisation, un zest écolo et un zest d’anti-libéralisme, emballez, c’est pesé.

 

Strauss-Kahn.jpgL’affaire Strauss-machin, DSK pour les intimes, a servi sur un plateau la cause du féminisme qu’on croyait endormie. Quand les féministes donnent de la voix, on entend beaucoup de conneries qui décribilisent la cause. Mais, est-ce bien une cause ? On touche là à la nature humaine et à un monde façonné par la logique masculine. Que les hommes d’aujourd’hui se couchent, ne veut pas dire pour autant que les femmes se lèvent. Bref, on n’entrera pas dans un débat sans fin, si ce n’est pour dire, par rapport à l’objet de départ, DSK, que le viol est un crime et que battre une femme en est un tout autant et que la justice doit frapper fort ! Reste qu’il y a une chose que je n’arrive pas à comprendre, c’est que l’on n’ai pas encore réalisé l’égalité des salaires entre hommes et femmes, à boulot égal s'entend. C’est écrit dans tous les programmes de gauche comme de droite et puis… rien ! Mystère.

 

Aubry-flingue.jpgAh, j’allais oublier. La mère Aubry s’est déclarée à son tour. Elle a zappé direct la primaire du PS pour dire qu’elle se présentait à l’élection présidentielle. Aventureuse, la taulière des 35 heures, la Jeanne d’Arc des chrétiens de gôôche. Le Hollande va se la goinfrer à jeun, comme la Ségolène Royal, Jeanne Hachette des bocages.

 

Euh, et toi, en attendant, tu votes pour qui ?

 

Pour Attila, comme d’habitude.

 

Source

Commenter cet article