Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Chez les Noah, c’est « Saga Africa » ! (par Joris Karl)

27 Septembre 2013, 07:47am

Publié par Thomas Joly

http://cdn.bvoltaire.fr/media/2013/09/yannick-noah.jpg« Je suis arrivée chez eux dès la naissance du bébé, et dès lors je me suis retrouvée prise dans un tourbillon. » Le témoignage choc de l’ex-nounou du couple Noah a fait de l’effet dans le Landerneau médiatico-sportif. Quoi ? Yannick Noah, l’idole du tennis tricolore, le donneur de leçons humanistes, le fervent soutien de François Hollande serait accusé d’ « esclavagisme » ! C’est clair, pour un homme d’origine africaine, c’est un peu délicat. Comme si on traite un juif de sale nazi. Malaise dans la salle…

 

Décidément, les « Français préférés des Français », dont nous gavent chaque année les sondages bidon, ont du plomb dans l’aile ! Après le footballeur Thuram dont on apprend qu’il bastonnait tendrement sa compagne, voilà que c’est l’icône Noah qui se prend un smash en pleine poire.

 

http://referentiel.nouvelobs.com/file/3292447-video-thuram-defend-la-taxe-hollande.jpgDeux symboles de la gauche people, d’un côté Thuram qui pensait que porter les lunettes de Léon Blum ferait de lui un intello, de l’autre le chanteur de Saga Africa qui se comporte en vrai patron de gauche ! Et encore, pour ne pas accabler la « gôche », nous n’épiloguerons pas sur Bertrand Cantat, ex-chanteur de Noir Désir, chaud partisan d’une politique musclée le soir à la maison, ni Patrick Bruel, tellement populaire qu’il s’est fait huer comme un crapaud au stade de Nice. Tous des bons progressistes encensés par les médias, mais pas tant que ça par la vile populace….

 

Ces « élites » qui prétendent nous imposer leur morale donnent des exemples de moins en moins reluisants : du fils Taubira condamné pour complicité de vol au fils Bedos en garde à vue, en passant par le fils Fabius ou le fils Touraine, c’est la grande classe.

 

http://www.gala.fr/var/gal/storage/images/media/images/actu/photos_on_ne_parle_que_de_ca/yannick_noah2/643840-1-fre-FR/yannick_noah_reference.jpgEn s’occupant du mioche d’un couple plein aux as, Rabra Bendjebbour, la fameuse nounou, s’attendait peut-être à un peu plus de considération, surtout auprès de gens si prompts à parler de solidarité : « Je les ai suivis pendant trois mois, en tournée, puis en vacances, et je me suis occupée de Joalukas nuit et jour, du lundi au dimanche, pour 950 euros par mois. J’expliquais juste à Isabelle Camus (la compagne de Yannick) que je n’étais plus prête à travailler jour et nuit ! Elle m’a dit “dans ce cas-là, dégage”. » Dans Le Figaro, elle en rajoute une couche en racontant que la mère de Joalukas « ne prenait son fils dans ses bras que pour sortir dehors, devant les gens », tandis que Yannick Noah « venait embrasser son fils une seule fois par jour, le soir ». Père indigne, va !

 

Saga-Africa.jpgÉvidemment, Mme Bendjebbour porte plainte un peu tard, neuf ans après les faits, et attaquer les célébrités est une activité juteuse si on sait s’y prendre ! D’ailleurs l’audience de ce mardi n’a rien donné au tribunal des prud’hommes de Bobigny et la nounou envisage de porter l’affaire au pénal pour « abus de confiance » et « esclavage ». Néanmoins, déjà fortement soupçonné d’être un exilé fiscal (affaire en cours), Yannick Noah n’avait pas besoin de ça !

 

« Saga Africa/Ambiance de la brousse/Saga Africa/Attention les secousses ! »

 

Source 

Commenter cet article