Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

LR incarne la démission suprême, la lâcheté totale. Pas une voix pour ces traîtres !

28 Septembre 2021, 05:43am

Publié par Thomas Joly

Quiconque a un peu approché les politiques sait comment ils fonctionnent : ils n'ont pas d'idées, encore moins d'initiative. Ils se laissent porter par le courant médiatique et se positionnent en fonction de l'humeur du moment.

Sur les questions d'immigration et d'identité, en privé presque tout le monde, même à gauche mais surtout à droite, sait que la France fait absolument n'importe quoi et que plus rien n'a de sens, et sait bien sûr qu'on se dirige vers une catastrophe. Mais l'humeur médiatique ne se prêtant pas à une critique franche et frontale de l'immigration et de ses conséquences à cause du terrorisme intellectuel qui continue de régner, personne n'ose moufter sur ce sujet.

Les politiques sont donc dans l'attente que quelqu'un d'autre dise en premier ce qu'ils accepteront de dire aussi ensuite mais seulement dans un second temps. Personne ne veut être en première ligne, personne ne veut recevoir les premiers coups. Ils attendent que le terrain soit déminé avant, et ensuite seulement ils viendront éventuellement dire : « Oui, sur l'immigration, il faut reconnaître que ça déraille un peu ».

C'est un peu comme dans une foule : personne n'ose jeter le premier pavé mais dès que quelqu'un le fait, les autres se lancent aussi et les pavés fusent de partout.

C'est pourquoi le phénomène Z est intéressant : parce qu'il démine le terrain, décomplexe la parole sur le sujet. En théorie, ce serait un moment intéressant pour que les barons de LR se libèrent aussi sur le sujet. Et au lieu de ça, ces énormes crétins préfèrent verrouiller leur congrès pour en interdire l'accès à Z, avant de se répandre minablement sur Twitter sur le mode « Zemmour n'a pas nos valeurs, nous n'avons rien en commun avec cet extrémiste ».

Alors que la parole peut enfin se libérer sur la question migratoire, ces imbéciles, au lieu de saisir cette chance inespérée de pouvoir enfin faire sauter les verrous imposés par la gauche depuis quarante ans, préfèrent continuer de se goinfrer de moraline gauchiste et nous ressortir le couplet périmé et délirant « des valeurs ».

LR incarne la démission suprême, la lâcheté totale. Ces gens, pour s'assurer de faire 12% aux élections, acceptent de ne pas sauver la France. Pas une voix pour ces traîtres ! Pour aucun de ces traîtres. Pas une voix pour Jacob, pour Pécresse, pour Bertrand, pour Wauquiez, pour aucun de ces clowns !

Jonathan Sturel

Commenter cet article