Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

100 % des messages antisémites contre Miss Provence sur Twitter sont le fait d'arabo-musulmans

21 Décembre 2020, 11:20am

Publié par Thomas Joly

La nouvelle première dauphine de l'élection Miss France serait d'origine juive et son élection a manifestement provoqué un flot de messages hostiles dans cette fosse à purin qu'est Twitter. Entraînant forcément un certain nombre de tweets de personnalités politiques qui toutes dénoncent « la haine antisémite ». Une fois de plus, cette clique de politicards prend la pose pour se faire mousser mais ne fait que la moitié du boulot.

Pour être sérieux et crédible, il faudrait préciser que 100 % des messages antisémites contre cette Miss sont le fruit d'arabo-musulmans.

Chaque fois qu'une personnalité politique se plaint de l'antisémitisme, elle valide un schéma de pensée qui aboutit à la réduction de la liberté d'expression en France par l'instauration de lois liberticides. Ce schéma se sert du souvenir de la guerre et des camps pour nourrir l'antiracisme qui, en tant que force d'oppression, accouche de privations et de toujours plus de contrôle de la pensée. Or, ce sont les Français, c'est vous, c'est moi, qui ensuite doivent supporter d'être les citoyens d'un pays qui organise la fin de la liberté d'expression. Par principe, c'est insupportable, y compris pour ceux qui n'ont pas l'intention de diffuser des idées ou des discours antisémites. C'est par principe, c'est en soi qu'il est insupportable d'être le citoyen d'un pays qui organise la fin de la liberté d'expression.

Mais pire encore : ce discours accouche aussi du délire oppressif qui va jusqu'à interdire aux Français de se plaindre de l'immigration, de la refuser. Parce que s'en plaindre, d'après leur équation, revient par ricochets et par associations à ne pas respecter le martyr juif de la guerre. Oui, c'est complètement débile et invraisemblable, mais c'est réellement de cette façon que les élites ont obtenu que nous ne puissions plus critiquer l'immigration sans subir des foudres judiciaires.

Tout ça pour dire que j'accuse tout politicien qui se plaint des messages contre la Miss sans préciser le profil sociologique des coupables, d'être des traîtres qui acceptent qu'en dernière analyse la France devienne une dictature de la pensée dont les premières victimes sont les Français alors que les premiers coupables sont des étrangers.

Jonathan Sturel

Commenter cet article