Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Championnat du monde de l’indécence politique : Dupond-Moretti bien placé !

1 Septembre 2020, 18:46pm

Publié par Thomas Joly

Interrogé ce matin sur Europe 1, le ministre de la « justice » Eric Dupond-Moretti a déclaré que dénoncer l’ensauvagement de notre pays était populiste et que cela flattait les « bas instincts » des Français, ajoutant que « la France n’est pas un coupe-gorge ».

N’en déplaise à ce radical-laxiste, il est bien naturel que les Français soient motivés par leur instinct de survie quand ils sont tous les jours agressés ou tués « pour une cigarette », « pour un regard » ou « gratuitement », et que la « justice » laisse en liberté les agresseurs en essayant de se dédouaner de ses propres fautes avec des phrases dégueulasses du genre « le risque zéro n’existe pas ».

Bien sûr que le risque zéro n’existe pas, mais lorsque des délinquants, des criminels et même des terroristes sont relâchés ou exemptés de prison, les exactions qui en découlent ne sont pas des risques imprévus mais la conséquence directe et prévisible de ce laxisme organisé qui fait office de doctrine juridique de cette république de plus en plus étrangère et hostile au peuple français.

N’en déplaise au militant communiste Dupond-Moretti pour qui le « sang mêlé » vaut mieux que le sang français, la France est effectivement en train de devenir un « coupe-gorge » et certains pans du territoire en sont devenus, ce qui explique le « white flight », c’est-à-dire le départ des familles blanches de certains quartiers où la « diversité » a fait de leur quotidien un enfer.

Non, monsieur Dupond-Moretti, nous ne nous tairons pas comme vous oser nous l’intimer dans votre intervention. Nous serons au contraire de plus en plus bruyants, jusqu’à ce que chaque rue soit nettoyée de la racaille qui pourrit la vie des honnêtes gens, jusqu’à ce que la paix et la sécurité soient rendues aux Français, jusqu’à ce que la France soit redevenue la France !

Bruno Hirout - Secrétaire général du Parti de la France

Commenter cet article