Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Emmanuel Macron réunit les gagnants du loto climatique

12 Janvier 2020, 15:08pm

Publié par Thomas Joly

Quand j’étais petit, le CCC, c’était l’aujourd’hui défunt Comptoir commercial du caoutchouc. Aujourd’hui c’est la Convention citoyenne sur le climat et, en zappant par inadvertance, vendredi, on pouvait tomber sur le spectacle élyséen de la première réception des 150 gagnants de ce loto climatique de Français tirés au sort.

Après des années de magistère, sans concurrence à l’échelle planétaire, d’un GIEC, aujourd’hui plutôt démonétisé, il faut bien le dire, ne fallait-il pas que la France, très en pointe sur le sujet, se dote d’un machin bien à elle, bien français ? Accouplez ça avec la belle idée de « démocratie participative » et vous obtenez cette CCC. Quoi de plus insoupçonnable que des citoyens tirés du chapeau pour émettre des opinions objectives sur le problème ? Ce qui suppose, quand même, de postuler préalablement que ce problème existe.

Mais bien qu’ayant quitté le show présidentiel après la térébrante question des cotons-tiges, il semble qu’aucun des 150 élus, qui ont pour la plupart un niveau d’études très supérieur à celui de Greta Thunberg, ne lui ait posé les deux questions essentielles : « Quelle preuve scientifique avez-vous que l’activité humaine influence le climat ? Auquel cas, en quoi le CO2 en serait-il responsable ? » Comme lors du procès de Zola dans l’affaire Dreyfus, « la question ne sera pas posée », puisque l’adhésion au dogme réchauffiste était un prérequis de la sélection. Après plus d’une décennie de matraquage écologiste quotidien où tout – du burn out des ours blancs aux feux de forêts australiens – serait dû au changement climatique anthropique, nos nouveaux experts seront certainement unanimes sur un point : « La télé pense comme moi… »

Attendons-nous donc à un festival de suggestions des plus fiscalistes et coercitives, sous la houlette des trois garants chargés « d’assurer l’indépendance des travaux de la convention, en veillant notamment au respect des principes d’impartialité et de sincérité. »

Au nombre de ceux-ci se détache un certain Cyril Dion qui, selon Wikipédia, après une formation en réflexologie plantaire et une courte carrière de comédien, a organisé les deux premiers congrès mondiaux des imams et rabbins pour la paix ! « The right man at the right place », diraient les Anglais. L’agitateur multicarte s’offrait même le culot de s’associer, le mois dernier, à la campagne « L’Affaire du siècle » qui attaque l’État français en justice pour inaction face au changement climatique. Ce même État qui en attend de lui impartialité et sincérité !

Au terme des travaux de la CCC, Macron n’exclut pas un référendum : « à valeur consultative. […] Ça ne s’est jamais fait mais je suis prêt à aller dans cette direction. […] Le référendum, éclairant, créera sur ces sujets un arc électrique, une pression. »

Un arc électrique aussi près d’un baril de poudre, ce n’est pas bien prudent…

Richard Hanlet

Source : http://bvoltaire.fr

Commenter cet article