Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L'équipe de "France"

20 Mai 2008, 10:10am

Publié par Thomas Joly

Liste provisoire de l'équipe de françafrique de football black-black-beur :

Quota "Congo" : Steve Mandanda, Claude Makélélé
Quota "Cameroun" : Jean-Alain Boumsong
Quota "Sénégal" : Patrice Evra, Patrick Vieira, Bafétimbi Gomis
Quota "Mali" : Alou Diarra
Quota "Côte d'Ivoire" : Djibril Cissé
Quota "Bénin" : Sidney Govou
Quota "Afrique-2e génération" : Eric Abidal, William Gallas, Lassana Diarra
Quota "DOM-TOM" : Lilian Thuram, Nicolas Anelka, Thierry Henry, Florent Malouda
Quota "Maghreb" : Hatem Ben Arfa, Karim Benzema, Samir Nasri
Quota "converti" : Franck Ribéry

Quota "souchiens" : François Clerc, Julien Escudé, Philippe Mexès, Willy Sagnol, Sébastien Squillaci, Mathieu Flamini, Jérémy Toulalan
Quota "Gardiens-France d'avant" : Grégory Coupet, Mickaël Landreau, Sébastien Frey

Source : http://club-acacia.over-blog.com/


Voir les commentaires

Grèves des enseignants : les enfants à la rue

15 Mai 2008, 14:51pm

Publié par Thomas Joly

Autrefois, pour voir tomber la pluie, il était habituel d’organiser une procession religieuse. Aujourd’hui, pour améliorer le niveau d’enseignement, la secte du temple scolaire sort ses banderoles et organise des processions.

Ce théo-syndicalisme enseignant d’un autre âge qui organise des grèves politiques dans l’espoir d’enclencher un « mai 2008 », montre qu’il ignore le monde réel et se contrefiche de l’intérêt des enfants et des contraintes professionnelles des parents. Les grévistes qui laissent les enfants à la rue, oublient que la loi républicaine a légitimement créé une obligation scolaire pour toutes les familles. Le corollaire naturel de cette obligation pour un service qui se veut public, est le principe intangible d’accueil des enfants dans toutes les écoles de France.

On ne peut que constater le sabordage par de nombreuses mairies de l’accueil des enfants dans les écoles. La timidité législative de la majorité UMP a rendu cette mesure de bon sens parfaitement inopérante et concrètement sans effet pour les familles.

Etant moi-même fonctionnaire de l'éducation nationale, je mets un point d'honneur à ne jamais faire grève et à assurer la continuité du service public plutôt que de suivre des syndicats gauchistes non-représentatifs qui ne s'épanouissent que dans le conflit social.

Voir les commentaires

Halte aux débordements lors de certains mariages

14 Mai 2008, 13:56pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Front National de l'Oise

La plupart des grandes villes de l'Oise sont désormais touchées chaque samedi par des débordements en centre-ville lors de mariages de personnes issues de l'immigration.

Des cortèges d'innombrables voitures rutilantes, souvent conduites par de très jeunes individus, bloquent la circulation et enfreignent régulièrement le code de la route. Les agités sont à moitié sortis par les fenêtres des véhicules, agitant en hurlant des drapeaux étrangers et s'en prennent parfois de manière agressive aux passants, commerçants ou policiers municipaux qu'ils croisent sur leur parcours.

Alors que l'automobiliste lambda doit subir une répression féroce de la part des forces de l'ordre qui lui appliquent avec zèle la tolérance zéro, les fauteurs de trouble, lors de ces mariages, ne sont quasiment jamais inquiétés et bénéficient d'une indulgence suspecte.

Le Front National exige que la loi soit appliquée de la même façon pour tous les citoyens et que les autorités publiques mettent fin à ces comportements intolérables et répréhensibles.

Voir les commentaires

Commémoration du 8 mai à Beauvais

8 Mai 2008, 19:26pm

Publié par Thomas Joly

Comme chaque année, accompagné de militants beauvaisiens, sous un soleil éclatant, j'ai participé au défilé de commémoration du 8 mai 1945 jusqu'au monument aux morts. Tous les combattants de la 2nde guerre mondiale doivent être honorés par leurs descendants, d'où l'importance de cet hommage à ceux qui ont combattu et qui ont perdu la vie (civils comme militaires) lors de ce tragique conflit.

Je déplore, comme Jean-Marie Le Pen ou Bruno Gollnisch, que cette période - spécifique - soit réduite à un dogme officiel l'entourant comme une chape de plomb, sous peine de condamnations pénales et civiles pour celui ou celle qui l'enfreindrait ; la liberté d'expression étant réservée en France à ceux qui ne s'écartent pas de la pensée unique.

A noter que la mairesse, Caroline Cayeux, a étonnament brillé par son absence. Ayant assuré sa réelection en mars dernier, sûrement a-t-elle préféré partir en vacances plutôt que de participer à cette manifestation patriotique...

Voir les commentaires

Défilé du 1er mai

2 Mai 2008, 17:56pm

Publié par Thomas Joly

Hier s'est déroulé à Paris le traditionnel défilé du 1er mai du Front National rendant hommage à Jeanne d'Arc et à tous les travailleurs français. Le cortège de la Picardie était bien représenté et les militants beauvaisiens présents même si une plus grande mobilisation serait souhaitable l'année prochaine.

Jean-Marie Le Pen, en pleine forme et déterminé, a prononcé un discours vibrant et sans concession, brocardant la politique désastreuse de Nicolas Sarkozy depuis un an et rappelant la situation de faillite économique, sociale, morale, ethnique et sécuritaire de notre pays.

En voici un extrait particulièrement excellent :

"Oui, depuis 35 ans, nous vivons sous une insupportable chape de plomb, qui prétend consacrer comme vérités officielles les points de vue de l’antiracisme militant. La religion antiraciste transforme certaines opinions en véritables blasphèmes, et ce qu’il faut bien appeler l’idéologie officielle, impitoyable et totalitaire, asservit le peuple français et consacre un véritable recul de civilisation. Non, mesdames et messieurs, la France n’est plus un pays libre, ni d’ailleurs un pays d’hommes libres. Tout le monde se couche, tout le monde s’écrase, tout le monde se tait, pour ne pas offenser les puissants, pour ne pas encourir leurs foudres.
Je me fais une autre idée de l’homme, et une autre idée de ma fonction de tribun du peuple. Non, je ne plierai pas face aux oukases de l’orthodoxie officielle. Non, je ne cracherai pas à la figure de la liberté et de la vérité. Je ne fuirai pas. Je ferai face, conformément à ce que j’ai toujours été, conformément à ce que je crois juste, conformément à ce que je suis.
L’homme n’est homme qu’au travers des principes qu’il se donne et des disciplines auxquelles il s’astreint. "
Texte intégral disponible ici : http://www.frontnational.com/doc_interventions_detail.php?id_inter=108

Voir les commentaires

Le communiste Maxime Gremetz en vient aux mains au Conseil Régional

29 Avril 2008, 10:46am

Publié par Thomas Joly

Alors que la session de vendredi dernier a été reportée en raison du comportement intolérable de Maxime Gremetz, celui-ci a franchi un cap supplémentaire dans la provocation en en venant aux mains avec d’autres élus et en bousculant Gilles Seguin qui a lourdement chuté pendant l’échauffourée.


Le Front National condamne avec la plus grande vigueur ces violences de la part d’un stalinien hystérique qui multiplie les scandales pour faire sa propre publicité.

Face à cette attitude une question se pose : Maxime Gremetz est-il encore en capacité d’exercer un mandat électif ?

Ce pitoyable spectacle ne grandit pas l’institution régionale et aura un coût non négligeable pour le contribuable picard, la session de lundi étant une nouvelle fois reportée faute de quorum.

 

Voir les commentaires

Pour le droit au blasphème, par Alain Soral

29 Avril 2008, 09:20am

Publié par Thomas Joly

 Texte du libre penseur anticonformiste Alain Soral    
 
Pour le droit au blasphème, par Alain Soral
M
onsieur Le Pen a tort, la chambre à Gaz n'est pas un détail.

Monsieur Le Pen a profondément tort, la chambre à gaz est tout sauf un point de détail, c'est même aujourd'hui, plus qu'hier encore, la religion, le dogme autour duquel tourne toute l'époque contemporaine. Dans l'ordre du sacrifice fondateur, la chambre à gaz a remplacé la croix du christ.

Pourtant, ou justement pour ça, au nom du droit à la libre pensée face à ceux qui croient et veulent nous obliger à croire, je réclame le droit, pour Jean-Marie Le Pen, de considérer la chambre à gaz comme « un point de détail de la seconde guerre mondiale », comme tant d'autres se donnent le droit de chier sur la croix.

Que ce soit celle d'hier ou d'aujourd'hui, le citoyen libre se doit de lutter contre toutes les inquisitions et leurs cortèges sanglants de bûchers et d'abjurations. Nous, européens, n'avons pas mis trois siècles à nous émanciper du pouvoir temporel du Pape pour en arriver là !

Aujourd'hui, dans ce climat de judéomanie délirante - une judéomanie délirante et suspecte qui tient plus de l'esprit de la Collaboration que du combat pour le bien et l'amour des hommes - plus les souffrances de la guerre s'éloignent, plus c'est la seconde guerre mondiale toute entière qui devient un détail de la chambre à gaz !

50 millions de morts, russes, communistes, polonais, anglais, américains, civils, résistants, japonais et mêmes allemands et, parmi eux, 500 mille morts Français, ce n'est presque plus rien face à la chambre à gaz, ou aux 28 mille enfants juifs que certains voudraient faire assumer pour l'éternité aux écoliers de France innocents.

Dans ma famille de Résistants savoyards où la guerre nous a coûté six morts et la ruine - comme elle coûta son père au petit Jean-Marie -, nous avons nous aussi sauvé des vies ; seulement c'était des Espagnols. Il faut dire qu'en ce temps là si on sauvait des juifs, on ne le faisait pas pour sauver le peuple élu mais pour sauver des êtres humains tout court, menacés par la méchanceté et la violence des hommes. À l'époque, on ignorait que 60 ans plus tard ne seraient plus comptabilisés que les sauvés marqués d'une étoile, et que sur le marché des Justes, ça ne vaudrait plus rien les Espagnols !

De vous à moi, combien cette relecture de la seconde guerre mondiale, cette réécriture théo-différentialiste, à la limite de l'inégalité raciale, va-t-elle encore durer ? Combien de temps encore la Mémoire va-t-elle empêcher l'Histoire ? Au moment du Darfour, de la Palestine, de l'Irak, du Tibet... n'y a-t-il pas d'autres combats à mener pour le salut des hommes ? De massacres, de génocides, d'ethnocides à condamner, à empêcher ? Au moment où la montée en puissance de l'Inde et de la Chine est sur le point de remettre en cause le leadership de notre confortable et dominateur monde post-méditerranéen, les querelles intra-monothéistes sont-elle vraiment notre priorité ?

Qui aura le courage de dire, dans cet inquiétant climat de lynchage pour une petite phrase réitérée dans un obscur follicule breton, que le problème ce n'est pas le détail de Jean-Marie Le Pen. Une petite phrase plus taquine que méchante qui lui a déjà coûté 120 briques (et à ce prix là, on peut comprendre que le peu dispendieux Le Pen ait envie de l'utiliser deux fois). Une petite phrase inattaquable - dois-je le rappeler ? - aux Etats unis d'Amérique, qui ne sont pourtant pas le pays de l'antisémitisme, parce que là-bas le 1er amendement garantit à tous, et pas seulement à Finkielkraut et ses sorties sur les « antillais qui filent un mauvais coton » ou « l'équipe de France black-black-black qui serait la risée de l'Europe », la liberté de pensée et d'opinion.

Qui aura le courage, à l'heure où même ses supposés proches : identitaires jaloux et autres apparatchiks en embuscade se désolidarisent du vieux chef comme on se détourne d'un pestiféré, de dire que le problème ce n'est pas le « détail » mais la loi Gayssot ?

Cette loi d'exception contraire à tous les principes démocratiques et républicains, de l'aveu même de tous les politiques et historiens qui comptent, de Simone veil à feu Vidal-Naquet. Une loi d'exception qui, en instituant par le délit l'Histoire officielle, interdit toute recherche historique et l'Histoire. Dubito ergo sum res cogitans. Nous savons pourtant bien, dans ce pays qui vit naître Descartes, qu'en interdisant le doute, c'est la pensée qu'on interdit. Loi inique, de surcroît fratricide, puisqu'en inaugurant la concurrence des mémoires - et par la jurisprudence dont se réclament déjà les arméniens, les africains, les maghrébins, en attendant les vendéens et les gays, elle incite au communautarisme victimaire généralisé, tuant la fraternité française et son universalisme républicain.

Trois siècles de haute philosophie, deux siècles de sécularisation du religieux et un siècle de séparation des Eglises et de l'Etat pour en arriver là ? À ce retour en douce d'une Inquisition qui ne dit pas son nom ? Qui criminalise la dissidence, l'insoumission, le relativisme, le décalage, l'ironie obligeant le rebelle à l'abjuration sous peine de ruine et de prison ?

Devant l'ignoble lynchage des bien pensants et les discrets lâchages, moi le libre penseur, pour rester du côté des opprimés et des faibles dont le sort change avec l'Histoire, j'affirme mon soutien à Le Pen le relaps ; relaps comme Jeanne d'Arc et Giordano Bruno. Par principe, au nom du droit à la liberté jusqu'à la mal-pensance, au nom du petit doigt d'honneur levé devant les puissants botteurs de dèrches et ses cohortes de lèches culs, de faux culs, j'affirme mon soutien à l'insoumis.

Car ma peur, ma vraie peur, ce ne sont pas les provocations ou les lubies d'un vieil homme, mais la peur bien plus grande de voir ce pays sombrer chaque jour plus bas dans l'obscurantisme totalitaire.

Un pays de soi-disant culture et de liberté où la horde des veules, faux courageux, vrais tartuffes et autres pétaino-gaullistes éternellement dans le sens du vent se réjouissent déjà, à l'unisson, au nom bien sur de la démocratie du bon et du bien, que le pays de Voltaire se promette de jeter demain en prison un vieux monsieur de 80 ans parce qu'il refuse de se dédire, parce que têtu jusqu'à la déraison, il refuse de baisser la tête et de faire comme un chien, à coups de pieds au cul comme eux tous, là où on lui dit de faire.

En tant qu'intellectuel français dissident, moi, Alain Soral, qui ne bénéficie même pas des soutiens d'un Soljenitsyne du temps de sa splendeur dans le Vermont (va savoir pourquoi ça s'est gâté depuis), par ce simple texte, je réclame haut et fort, face aux désapprobations tonitruantes et aux silences gênés, le droit au blasphème pour tous, pas seulement pour Houellebecq ou Philippe Val de Charlie Hebdo.

Et, au nom de ce droit sacré en terre laïque, malgré tout ce qui nous sépare : âge, parcours, origine politique, je veux rendre hommage à un grand résistant. Pas un rentier de la Résistance à francisque. Un résistant à cette démocratie totalitaire qui tue la liberté, l'esprit d'indépendance, le sens de l'honneur et de la fidélité. Un résistant à cette République qui, à coup de devoir de mémoire forcé, de repentance obligatoire et autres criminalisations des automobilistes et des fumeurs, transforme peu à peu l'esprit français en catéchisme et le peuple français en bétail.

C'est, en somme, parce que je sais que l'affaire du détail est tout sauf un détail, que je réclame, pour Jean-Marie Le Pen, le droit de se tromper et le droit au détail !

Vive la France libre !

Alain SORAL

Voir les commentaires

Maxime Gremetz organise une mascarade au Conseil régional

26 Avril 2008, 10:32am

Publié par Thomas Joly

Le député et conseiller régional stalinien, Maxime Gremetz, a été l'auteur d'un spectacle pitoyable hier au Conseil régional à Amiens. Ayant amené dans le public un ex-professeur africain qui fait une grève de la faim (c'est la grande mode) en raison d'un conflit avec l'éducation nationale

,excité comme jamais, Gremetz a empêché la session du jour de commencer et celle-ci a dû être reportée à lundi prochain. C'est la seule solution que l'exécutif de gauche a trouvé alors qu'il aurait été tout à fait légal, simple et efficace de faire évacuer les fauteurs de troubles par le service de sécurité de la Région ou encore les forces de l'ordre. Toutefois le recours à la force publique n'entre sûrement pas dans les conceptions permissives, laxistes et ultra-libertaires de Claude Gewerc.

Maxime Gremetz ne nous a rien épargné : vociférations, menaces, intimidations, accrochage physique assez cocasse avec l'intégriste Verts Pascal Dacheux, l'agitateur coco s'est une nouvelle fois livré à une provocation lamentable afin de se faire de la publicité.

Peu concernés par toute cette agitation grotesque, les élus du Front National n'ont pas souhaité intervenir dans cette mascarade honteuse qui ressemblait aussi à un réglement de comptes entre socialistes, communistes, communistes dissidents, anciens communistes, Verts, on s'y perd !

Néanmoins, Maxime Gremetz n'a pu s'empêcher de venir provoquer physiquement Franck Briffaut, élu régional FN de l'Aisne, qui a bien fait comprendre au petit teigneux qu'il ne l'impressionnait guère.

Ce genre de spectacle donne une bien piètre image de notre institution régionale et nous le déplorons au nom de tous les Picards qui payent des impôts et souffrent pendant que des élus s'adonnent à des mises en scène médiatiques.

 

Voir les commentaires

Socialistes : Maréchal, les voilà !

23 Avril 2008, 12:14pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué de Bruno Gollnisch

France 2 nous a gratifié d’une émission retraçant la découverte du passé vichyssois de François Mitterrand, lors de la parution du livre de Pierre Péan en 1994.

Cette prétendue découverte tardive des ingénus socialistes est une intégrale foutaise. Le passé de Mitterrand était parfaitement connu depuis toujours, et largement publié au cours des années 60 et 70 par la presse de droite nationale, dont l’hebdomadaire Minute. Les socialistes qui ne le connaissaient pas ne voulaient pas le connaître.

En revanche, il s’est dit quelques vérités peu courantes : « presque tous les hommes de droite à Vichy ne sont pas collaborationistes » (Azéma), « Beaucoup de cadres de Vichy sont passés à la résistance en 1943 » (Henry Rousso), « les résistants les plus nombreux sont les Vichyssois résistants », etc

En tout état de cause, il y a beaucoup plus coupable que Vichy, car Vichy subissait la pression d’un ennemi victorieux et implacable, pour lequel la guerre continuait. Alors que c’est en pleine possession de tous les leviers de commande politiques, économiques, diplomatiques et militaires que les dirigeants français ont abandonné leurs compatriotes d’Algérie, ouvert les frontières à l’invasion étrangère, abdiqué l’indépendance nationale.

Voir les commentaires

Agression au Paint-Ball

19 Avril 2008, 14:35pm

Publié par Thomas Joly

Hier soir vers 22h, une rafale de balles de paint-ball a été tirée sur la façade de mon domicile. La fenêtre de la cuisine était ouverte et mon épouse s'y trouvait avec une amie, une petite fille de 4 ans et mes jumelles de 5 mois. Par miracle, personne n'a été touché.

L'agression semble avoir été préméditée puisque la voiture des voyous était arrêtée pendant le tir.
Sitôt les coups entendus je me suis précipité dehors mais les courageux individus étaient déjà partis.

Prévenus, les gendarmes sont arrivés assez rapidement mais m'ont déconseillé de porter plainte arguant qu'il ne s'agissait que de "gamins" et que ce n'était que des "balles de peinture à l'eau".

Pour ceux qui connaissent la puissance d'impact d'une balle de paint-ball, ils imagineront le choc sur la tête d'un nourrisson de 5 mois s'il avait reçu un projectile.

Je rejoins tout à fait les frères Campion sur la nécessité de s'auto-défendre vu que les délinquants sont surprotégés par notre "justice". Avis aux amateurs, les prochains rigolos qui souhaiteront m'intimider seront chaudement reçus.

Voir les commentaires

La place des Halles bientôt de nouveau en travaux !

9 Avril 2008, 16:23pm

Publié par Thomas Joly

Décidément, la nouvelle place des Halles sera un fiasco jusqu'au bout. Les pavés, qui se déchaussent depuis le début, vont être remplacés cet été d'après ce qu'annonce la municipalité. Empêtrée dans des négociations techniques, administratives et d'assurance, la municipalité patauge allégrement et fait tout traîner en longueur. On ne sait même pas si le marché ne va pas de nouveau être déplacé pour que les travaux puissent avoir lieu.

Alors qu'esthétiquement la place des Halles est loin de faire l'unanimité chez les Beauvaisiens, elle risque de leur coûter encore de l'argent en raison de l'incompétence d'architectes qui privilégient trop souvent l'avant-gardisme par rapport aux notions élémentaires de bâtiments et travaux publics.

Après l'Aquaspace, les abords de la cathédrale, la place des Halles, Caroline Cayeux a promis un nouvelle salle de spectacle, on peut craindre le pire vu les hasardeuses options choisies, les retards et les malfaçons pour les ouvrages précités !

Voir les commentaires

Du Tibet à Nanterre : le communisme incompatible avec la démocratie

8 Avril 2008, 11:28am

Publié par Thomas Joly

Communiqué de presse du Front National


Si les violences commises par le régime communiste chinois au Tibet ont été largement commentées et condamnées par la classe politique, pas une voix ne s’est élevée pour dénoncer les propos stupéfiants du maire communiste de Nanterre, Patrick Jary.

Réagissant le 7 avril dans les colonnes du Parisien au prochain déménagement du siège du Front national dans la préfecture des Hauts-de-Seine, l’édile communiste affirme “qu’il faut que les gens comprennent qu’il y a des lieux où le FN n’a pas le droit de venir”.

Au Tibet comme à Nanterre, le communisme, fidèle à sa vision totalitaire du monde, démontre une fois encore son caractère antidémocratique et la vision toute particulière qu'il se fait de la liberté ...

Le Front National dénonce l’hypocrisie d’une classe politique qui sait être bruyante quand il s’agit de stigmatiser les violations des droits de l’homme à l’étranger mais reste étrangement silencieuse quand certaines libertés fondamentales sont bafouées en France.

Voir les commentaires

L'ASBO assure le maintien

8 Avril 2008, 11:17am

Publié par Thomas Joly

Grâce à sa victoire à Pau (2-1), l'équipe de Beauvais a quasiment assuré son maintien en National. Le changement d'entraîneur y est peut-être pour quelque chose. Nous verrons si ce redressement se confirme. En espérant que l'ASBO puisse jouer les premiers rôles l'année prochaine et que la montée en Ligue 2 soit envisageable.

En tout cas, bravo pour ces deux victoires en une semaine.

Voir les commentaires

Une victoire qui fait du bien !

2 Avril 2008, 09:05am

Publié par Thomas Joly

Hier soir, l'équipe de Beauvais a battu 3-0 Sannois-St-Gratien et a réalisé une excellente opération en remontant à la 10ème place du classement, éloignant ainsi le spectre de la relégation.

Une victoire qui arrive au bon moment après une longue période de doute et une inquiétante série de défaites. Il faut maintenant confirmer et continuer sur cette voie.

Voir les commentaires