Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

La semaine de 4 jours : un faux problème

29 Septembre 2007, 17:07pm

Publié par Thomas Joly

ph-maternelle-2-20-1-.jpgC'est donc décidé, les écoliers de primaire n'iront plus à l'école le samedi matin et conserveront leur mercredi matin. Cette information fait les gros titres depuis quelques jours, les pour et les contre développent leurs arguments. Et pourtant, quelle réforme anodine et sans intérêt !

Alors que le niveau n'a jamais été aussi bas, en particulier à l'école primaire, que beaucoup de jeunes entrent en 6ème sans savoir ni lire ni écrire, voilà tout ce que Xavier Darcos a à proposer en matière de réforme éducative. Nul doute que l'objectif est une démagogie de court terme afin de gagner un peu de popularité auprès des parents qui n'aiment pas se lever le samedi matin ou bien voir leur départ en week-end amputé d'une demi-journée. Est-ce là toute l'ambition du gouvernement dans ce domaine ?

Comme le disait une maman à la radio, le samedi matin étant généralement le jour des courses, quel bonheur pour les enfants comme pour les adultes de participer ensemble à ce moment exhaltant et enrichissant... Un instituteur soulevait également le problème du peu de temps qu'il allait lui rester pour appliquer le programme annuel vu la place que prennent toutes les activités obligatoires secondaires ou périscolaires : langue étrangère, éducation à la citoyenneté, sensibilisation à l'environnement et au fumeux développement durable, sorties diverses et variées, sport, sécurité routière, etc.

Outre tout cela, se pose aussi la question du rôle des parents. L'éducation nationale est depuis malheureusement fort longtemps sortie de son rôle d'instruction publique pour s'ingérer, avec le succès que l'on sait, dans l'éducation parentale de plus en plus délaissée par ceux qui en ont, par essence, la responsabilité.

Cette semaine de 4 jours ne changera pas grand chose dans le naufrage de l'école en France qui ne parvient plus à remplir son rôle et sa mission correctement. Je n'y vois qu'une mesurette dérisoire de plus s'inscrivant dans la logique d'une société consumériste de loisirs.

Voir les commentaires

Chiens dangereux : un sujet complexe

25 Septembre 2007, 15:13pm

Publié par Thomas Joly

Pitbull-2.JPGLe drame qui s'est produit ce week-end à Auteuil dans l'Oise - Amandine, 10 ans, a été tuée par les deux dogues allemands du foyer - relance le débat récurrent sur les chiens dangereux. Or, dans le cas présent, il ne s'agit pas de chiens classés comme dangereux malgré leur taille imposante.

Je crois que la problématique sur la possession de chiens dits dangereux doit s'élargir à celle de la possession de chiens tout court.

Tout d'abord, malgré ce que certains voudraient faire croire, posséder un caniche ou un rottweiler est complétement différent. Certes un roquet peut être agressif et méchant, mais il ne fera jamais autant de dégâts qu'un molosse qui blessera grièvement ou tuera à la moindre morsure. Une législation restreignant la possession de races de chiens considérés comme dangereux serait la bienvenue, sans toutefois stygmatiser les races (aujourd'hui les rottweilers, hier les bergers allemands). Un stage obligatoire dans un club de dressage ou d'agility serait également judicieux. Ainsi des professionnels pourraient détecter et pourquoi pas faire retirer la garde des chiens présentant des risques de par leur caractère ou l'incapacité de leurs maîtres à les contrôler. Enfin, pour le bien-être des chiens et des locataires, une interdiction de possession de chiens de grande taille dans les immeubles collectifs serait salutaire.

Au-delà d'une telle législation, qui ne pourra pas à elle-seule empêcher de nouveaux drames, il est impératif de responsabiliser les propriétaires de chiens, quelle que soit leur race. S'inscrire quelques temps dans un club de dressage ou d'agility devrait presque être un réflexe, comme d'inscrire un enfant à l'école, non pas pour en faire une bête de concours mais pour que le chien acquiert des règles comportementales de base.
Beaucoup se croient plus malin que tout le monde et soutiennent, bravaches, qu'ils préférent dresser leur chien à leur manière. Certains y parviennent, d'autres pas.

Combien se vantent d'avoir des chiens formidables qui adorent et protègent leurs enfants au point qu'ils les laissent jouer avec voire même leur faire du mal puisque le chien ne bronche jamais ? Jusqu'au jour où...
Alors bien sûr, dans 95% des cas, tout se passe bien, mais parfois le chien se rebiffe et il y a des blessés ou des morts. Souvent des enfants. Enfants que les chiens considèrent comme leurs égaux du fait de leur petite taille, d'où la dangerosité de laisser des enfants sans surveillance avec un animal. Et ne parlons pas de plusieurs chiens où les relations hiérarchiques de meute apparaissent et peuvent donner lieu beaucoup plus facilement à des conflits.

Un chien n'est pas un jouet et son éducation n'est pas à la portée de n'importe qui. Les très graves agressions récentes par des chiens ne sont pas imputables aux voyous des Cités (à qui il faut bien sûr enlever les chiens qu'ils possèdent) mais se déroulent chez Monsieur et Madame Tout-le-monde qui n'ont rien vu venir, souvent par négligence ou inconscience.

Voir les commentaires

Manifestation contre le traité simplifié de Sarkozy

23 Septembre 2007, 19:15pm

Publié par Thomas Joly

TJ-Le-Pen-220907.jpgSamedi 22 septembre, j'ai participé aux côtés de Jean-Marie Le Pen à la manifestation organisée à Paris par le Collectif France Indépendance contre le traité européen que veut nous imposer Nicolas Sarkozy. Une quinzaine d'associations et de partis politiques, dont le Front National qui a formé le gros du cortège, ont répondu à l'appel de ce collectif .

 

On pourra regretter la faible mobilisation (environ 600 personnes) lors de ce rassemblement tant l'enjeu pour l'indépendance de notre Nation est gros. En effet, Nicolas Sarkozy, européiste convaincu, souhaite aller à l'encontre du vote des Français lors du référendum de 2005 où ils ont rejeté à 55% le projet de Constitution européenne. Puisque les Français ont mal voté, Nicolas Sarkozy, qui n'en est pas à une fourberie près, désire faire voter les dociles parlementaires, tellement représentatifs qu'en 2005 ils étaient à 92% favorables à la Constitution européenne !

 

Il ne faut pas s'y tromper, le "traité simplifié", qui va – hélas – être sûrement ratifié, reprend quasi-intégralement les dispositions du projet de Constitution européenne qui portait atteinte à la souveraineté et à l'indépendance de notre pays. Comme l'a analysé Bruno Gollnisch, député européen, il ne s'agit que de retouches sémantiques du projet de Constitution européenne rejeté par les peuples européens.


Le président de la République, qui perpétue cet esprit de trahison du peuple chère aux locataires successifs de l'Elysée sous la Vème République, a également déjà fait savoir qu'il ne s'opposerait pas à de nouvelles négociations en vue d'une adhésion de la Turquie à l'Union Européenne alors qu'il avait déclaré, pendant la campagne présidentielle, qu'il y était fermement opposé.

Comme dirait Jean-Marie Le Pen, les gens ont toujours beaucoup de mal à reconnaître qu'ils sont cocus ! Cependant, nul doute que l'ahurissant capital sympathie de Sarkozy va finir par s'estomper vu la cadence à laquelle il enchaîne les renoncements dans tous les domaines (Europe, immigration, fonction publique, remboursements médicaux, etc).

Voir les commentaires

"Plus belle la vie" ou la propagande politiquement correcte quotidienne

19 Septembre 2007, 16:23pm

Publié par Thomas Joly

Tous les soirs sur France 3 est diffusée vers 20h20 la série française "Plus belle la vie". Je suis tombé dessus hier soir par hasard en zappant. La scène était des plus mignonnes. Deux jeunes hommes efféminés se roulaient  vigoureusement une pelle en se tenant enlacés. Pas un baiser de cinéma. Non, un vrai avec la langue, bien filmé en gros plan. N'ayant rien contre les homosexuels (c'est d'ailleurs punit par la loi, attention) et sans être un taliban du retour à l'ordre moral, je trouve un peu limite qu'un gamin puisse tomber sur ce genre de scène choquante à cette heure-ci. Mais bon, puisqu'on leur apprend à l'école qu'il est parfaitement naturel d'être amoureux d'une personne du même sexe, qu'il est anormal que les gays ne puissent adopter d'enfants et que les transexuels sont des gens comme les autres, nos enfants sont (malheureusement) conditionnés pour visionner sans broncher ce genre de spectacle.

Le feuilleton est un véritable florilège en matière de politiquement correct : entre le couple homo, les couples mixtes (comprendre interaciaux) forcément heureux, les gentils Maghrébins et les méchants Français de souche (toujours d'extrême-droite), rien ne manque. La qualité d'interprétation est au rendez-vous, les acteurs atteignent un niveau de nullité proprement stupéfiant, annonant leur texte et jouant avec une conviction qui laisse sans voix. Rien que le titre du machin est significatif de la volonté de pourrissement des esprits : "Plus belle la vie". En bon français, qu'est-ce que ça veut dire ?

Entre les JT de 20h totalement subjectifs et partisans et "Plus elle la vie", les Français ont l'embarras du choix en matière de propagande d'Etat. Et en plus, c'est payé avec nos impôts ! Un régime totalitaire ne ferait pas mieux...

Voir les commentaires

Goodyear – Dunlop : la dictature de la CGT

17 Septembre 2007, 16:50pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué de Michel Guiniot, président du groupe FN au Conseil régional de Picardie

Une fois de plus le syndicat satellite du parti communiste s’illustre en refusant le référendum proposé aux 2700 employés de cette entreprise, confirmant ainsi son mépris de l’expression démocratique.

La CGT grassement entretenue avec l’argent des contribuables par le biais de subventions versées par les collectivités locales et l’Etat, exerce une véritable dictature sur les salariés.

Ceux-ci sont libres, intelligents et adultes et peuvent donc s’exprimer par un vote pour refuser les propositions de la direction de la multinationale s’ils les trouvent indécentes et inacceptables.

La CGT viendra bientôt pleurer sur la délocalisation ou la fermeture de ce site alors qu’elle aura sa part de responsabilité dans le blocage du processus des négociations, ce qui arrange peut-être bien la direction !

La fonction publique comme les grandes entreprises privées sont régulièrement prises en otages par des syndicats d'obédience communiste qui ne représentent souvent qu'eux-mêmes. Avec la complaisance du patronnat, les 5 structures syndicales historiques conservent un monopôle scandaleux qui leur permet de rester en place. Vivement que le système archaïque de l'expression syndicale en France soit réformé. Seul le Front National en a la volonté politique.

Voir les commentaires

Le "malaise" des HLM

14 Septembre 2007, 08:24am

Publié par Thomas Joly

154-hlm-annee-1960.jpgL'émission Envoyé Spécial de France 2 diffusait jeudi soir un reportage sur la dégradation des conditions de vie dans les lôtissements HLM. On pouvait s'attendre au pire, on a été servi.

Si les journalistes constatent avec effarement le délabrement des immeubles HLM à Marseille-Nord, jamais ils ne poussent leur enquête afin de connaître l'origine et la cause de ces dégradations. Ils ne le savent que trop mais plutôt que de révéler la vérité, on la camoufle à des fins idéologiques. On est habitué chez Envoyé Spécieux.

Présenté comme un fléau naturel, le vandalisme n'est évidemment pas attribué aux locataires. Ceux-ci, d'origine étrangère pour la grande majorité (les Français de souche ayant fui depuis longtemps), ne peuvent par nature en être les auteurs (alors que de toute évidence il s'agit d'eux-mêmes ou de leur progéniture). Nous avons donc droit aux fatmas et mamas vociférantes sur leurs conditions de vie insalubres. Ni une ni deux, nos vaillants journalistes se précipitent avec hargne chez la directrice de l'office HLM, responsable toute désignée des malheurs de ces "pauvres qu'on abandonne à leur sort". La dame ne se démonte pas et explique que les ascenseurs (constamment en panne) sont généralement dégradés deux heures après réparation, photos à l'appui. Elle ajoute que, chaque année, 14 millions d'euros sont investis pour les réhabilitations dans les HLM marseillais et demande ce qu'elle peut faire de plus ? Pas de commentaire des journalistes...

On nous explique ensuite, que ces immeubles, à leur création dans les années 60, occupés par des ouvriers et des cadres, étaient un endroit où il faisait bon vivre. Ensuite, les gens sont partis et tout s'est dégradé. Mais par quel mystère ? On ne nous donne pas la réponse. Sûrement faudrait-il faire intervenir les agents de X-Files pour résoudre ce phénomène paranormal.


Bref, à aucun moment n'est évoqué l'IMMIGRATION alors que toute personne mentalement saine a compris qu'il s'agit du réel problème du "malaise des HLM". L'immigration massive et incontrôlée depuis plus de 30 ans est évidemment la cause de ce qu'on voudrait nous présenter comme un phénomène de société inexplicable.
Les immeubles et les alentours ne se dégradent pas tout seul il me semble. Les logements sociaux ne sont pas à remettre en cause, ce qui est important, c'est de savoir QUI on y met.


Je m'exprime sur ce sujet sans complexe, ayant grandi et vécu plus de 20 ans en logement HLM qui n'a subi qu'une seule (et légère) réhabilitation en 40 ans d'existence, pendant que d'autres immeubles étaient entièrement réhabilités dans les quartiers à forte population immigrée tous les 3 ou 4 ans pour acheter la paix sociale. Inutile de préciser que l'immeuble HLM où j'ai vécu était exclusivement habité par des Français de souche et que la mixité sociale était réelle. Mixité réellement sociale j'entends, pas ethnique comme désormais le signifie cette expression galvaudée.

Voir les commentaires

Foot ou Attali ?

12 Septembre 2007, 09:49am

Publié par Thomas Joly

foot.gifHier soir, les Beauvaisiens avaient le choix entre se rendre au Stade Pierre Brisson pour voir l'ASBO affronter Vannes ou bien écouter non loin de là Jacques Attali. J'ai pour ma part choisi le match de foot, mais nous reviendrons sur Monsieur Attali un peu plus loin.

Ce sont environ 1200 personnes qui ont assisté au naufrage de l'équipe beauvaisienne, défaite 4-0. Espérons qu'il ne s'agisse que d'un faux-pas. 

Dans le public, j'ai pu croiser quelques personnalités politiques locales. En premier le toujours sympathique et cordial ancien maire socialiste, Walter Amsallem, grand amateur de foot. L'ancien édile semble ne pas avoir renoncé à jouer un rôle lors des prochaines échéances électorales de mars 2008. Son retour pourrait être savoureux vu les relations qu'il entretient avec le PS beauvaisien. 

J'ai croisé ensuite Olivier Paccaud, assistant parlementaire du député UMP Olivier Dassault. Celui-ci souhaiterait ardemment placer son fidèle collaborateur sur la prochaine liste municipale UMP de Beauvais et qu'il soit le candidat UMP sur le canton de Beauvais Nord-Ouest. Tout cela est loin d'être fait car l'ambitieuse Caroline Cayeux voit d'un mauvais oeil qu'on lui impose Olivier Paccaud sur sa liste et se verrait bien candidate UMP elle-même sur le canton précité. Du crêpage de chignon en perspective ! 

Enfin, j'ai pu saluer Georges Becquerelle, affable et courtois conseiller général PS du tant convoité canton de Beauvais Nord-Ouest où il sera à coup sûr candidat à sa propre succession.

Jacques-Attali.jpgPendant ce temps-là, Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterand, aujourd'hui président de "la commission sur les freins à la croissance" (sic) à la demande de Nicolas Sarkozy, donnait une conférence où il devait aborder le problème des groupes de pression. Nul doute que ce membre de la communauté juive, franc-maçon de son état et mondialiste convaincu en connaît un rayon dans le domaine ! Son analyse - très objective on s'en doute - doit valoir son pesant de cacahuètes !
On peut ajouter au palmarès du personnage la rédaction d'un ouvrage intitulé 1492 truffé d'erreurs historiques et des propos qu'il a qualifié de "mal interprétés" sur la nécessité économique de l'euthanasie générale à partir de 70 ans...

Finalement, je préfère encore être allé voir l'équipe de Beauvais se prendre un carton à domicile plutôt qu'écouter ce sinistre individu.

Voir les commentaires

La capitulation devant les squatteurs

11 Septembre 2007, 14:42pm

Publié par Thomas Joly

cdt-lepen.jpgCommuniqué de presse de Jean-Marie LE PEN

" Dans l’affaire des squatteurs d’Aubervilliers, les pouvoirs publics ont capitulé sans condition : la préfecture s’engage à trouver un logement aux Ivoiriens qui multipliaient les actions illégales sous la conduite des activistes gauchistes du DAL.

Ces squatteurs de logements publics qui occupaient depuis deux mois un parvis d’école vont donc passer devant les 3.800 familles qui sont régulièrement inscrites sur les listes d’attente des HLM d’Aubervilliers.

Ce dénouement, qui est une insulte à ces familles françaises ou immigrées, et qui bafoue la justice et l’état de droit, montre que la politique du président de la République en la matière est bien celle qui a été exprimée par Rama Yade, ministre des passe-droits de l’homme étranger et hors-la-loi, lorsqu’elle est allée soutenir les squatteurs. "

Ceux qui ont accordé leurs suffrages à Nicolas Sarkozy et à l'UMP lors des derniers scrutins, en espérant qu'ils lutteraient contre l'invasion de notre pays, peuvent s'apercevoir qu'il n'en est rien.
Au-delà des effets d'annonce et des gesticulations médiatiques, il n'y a aucune mesure effective qui suit et on assiste à la même mansuétude qu'avec Chirac ou la gauche vis-à-vis des clandestins. Nicolas Sarkozy poursuit la politique laxiste de ses prédécesseurs en matière d'immigration, qu'elle soit légale ou illégale.
Le Front National et Jean-Marie Le Pen n'ont jamais varié d'un iota leurs discours sur l'immigration et avaient prévu que Nicolas Sarkozy, une fois élu, oublierait bien vite ses promesses électorales.
Reste maintenant aux Français à ouvrir les yeux pendant qu'il est encore temps...

Voir les commentaires

Cayeux/Abla, le couple de la rentrée ?

9 Septembre 2007, 18:32pm

Publié par Thomas Joly

Il se murmure depuis quelques temps que la mairesse de Beauvais, Caroline Cayeux, fait les yeux doux à Fatima Abla, conseillère municipale de gauche (PRG) et adversaire enragée du Front National.
Prenant exemple sur Nicolas Sarkozy qui a largement ouvert son gouvernement à la gauche et aux minorités ethniques, Caroline Cayeux semble vouloir débaucher Fatima Abla afin de la faire figurer sur sa liste municipale. 

Il ne fait aucun doute que les deux élues s'entendent plutôt bien. C'est d'ailleurs grâce (ou plutôt à cause) de Fatima Abla que fut votée au Conseil municipal de Beauvais, par la majorité UMP, l'aberrante décision de réserver des créneaux horaires spécifiques pour les femmes d'une association franco-algérienne dans une piscine publique de la ville. Véritable encouragement au communautarisme, les deux femmes ont fait front commun suite à la réaction politique du Front National lors d'une conférence de presse que j'ai tenu avec Michel Guiniot, secrétaire départemental de la fédération de l'Oise. Fatima Abla s'est même sentie obligée de faire un scandale lamentable en m'apostrophant grossièrement lors de la cérémonie du 8 mai au monument aux morts de Beauvais (voir le compte-rendu de l'incident dans le numéro de juillet d'Agir en Picardie).

Cette ouverture à gauche de Caroline Cayeux n'est pas une surprise, elle est plus à classer au centre-gauche qu'à droite. Sa politique municipale n'est pas tellement différente de celle de son prédecesseur socialiste et au Conseil régional, où elle préside le groupe Aimer-la-Picardie (UMP, UDF canal historique, divers), elle s'oppose très rarement et de manière très molle à l'exécutif socialo-communiste au point que c'en est troublant.

Quelques vedettes nationales de gauche ayant cédé à la tentation de rejoindre Sarkozy pour un plat de lentilles, nul doute que des seconds couteaux locaux comme Fatima Abla sauteront eux-aussi sur l'occasion. Au moins, cette collusion aura le mérite de dévoiler aux Beauvaisiens les calculs de boutiquière de Caroline Cayeux et l'opportunisme de Fatima Abla.

Voir les commentaires

Coupe du monde de rugby : c'est parti !

7 Septembre 2007, 09:38am

Publié par Thomas Joly

logo-france.jpgLa coupe du monde de rugby démarre ce soir, comment ne pas être au courant ? Le rouleau-compresseur médiatico-commercial est en marche, il va falloir s'y faire !

L'événement est de taille. Désormais, comme pour le football, une telle manifestation va brasser beaucoup d'argent et de recettes publicitaires. Bernard Laporte, entraîneur de l'équipe de France et futur secrétaire d'Etat aux Sports, a même demandé que tous les Français portent du bleu aujourd'hui en guise de soutien. Il ne faut peut-être pas exagérer, on verra bien pour la finale, sinon au prochain match on risque de demander à nos compatriotes de se grimer en coq gaulois.

Nicolas Sarkozy attend beaucoup de cette coupe du monde de rugby. Il sait de quels avantages médiatiques et politiques il pourrait bénéficier si la France parvenait à gagner l'épreuve. Souvenons-nous de Jacques Chirac en 1998 qui est revenu miraculeusement dans le coeur des Français grâce à la victoire de l'équipe de France de foot à la coupe du monde. Entre acclamations béates, commentaires tactiques de comptoir, égrénages de noms de joueurs qu'il ne connaissait pas et Olas foireuses, l'ex-locataire de l'Elysée ne nous avait rien épargné. Nul doute que le nouveau fera de même et tentera d'accaparer l'événement par une présence pesante.

Il est indéniable que l'esprit patriotique qui va accompagner l'engouement populaire autour de la coupe du monde de rugby est une bonne chose. De plus, les Français pourront plus aisément s'identifier à une équipe de rugby composée majoritairement de joueurs français de souche qui chantent la Marseillaise à pleins poumons, plutôt qu'à celle de l'équipe de France de foot qui n'est plus qu'une bande de mercenaires africains ne connaissant même pas les paroles de notre hymne national.

En tout cas, allez les Bleus, allez la France !

Voir les commentaires

Agressions de commerçants : deux poids deux mesures ?

5 Septembre 2007, 13:09pm

Publié par Thomas Joly

Depuis quelques jours, médias et gouvernants semblent découvrir les violences inouïes dont sont victimes les petits commerçants dans les zones dites sensibles (comprendre : où les étrangers sont majoritaires).
Cela fait pourtant des années que les commerces de proximité sont victimes des agissements des bandes ethniques qui terrorisent des quartiers voire des villes entières.

Il semble que lorsque les victimes sont des Français de souche, ça intéresse peu les médias et les politiques. Ben oui, il ne faudrait pas non plus que les Français puissent faire un lien entre immigration et insécurité !

Ainsi, Mahmed Abderrahmen, épicier de Seine-St-Denis agressé quasi-quotidiennement par des voyous ultra-violents, est devenu incontournable médiatiquement ces derniers jours. Son origine ethnique annihilant tout soupçon de racisme anti-français de la part de l'opinion.
Ali Zebboudj, lui aussi commerçant en Seine-St-Denis, a été tué lundi d'un coup de couteau par un SDF. L'émotion est à son comble, la chaleureuse MAM (Michèle Aliot-Marie, ministre de l'intérieur) s'agite, les médias suivent le mouvement.

L'objectif de cet article n'est pas de minimiser les agressions ignobles que ces deux commerçants ont subi, mais de s'interroger sur le cas qui est fait de celles-ci selon l'origine ethnique des victimes.
A longueur d'année des commerçants Français de souche sont violemment agressés dans l'indifférence politico-médiatique. Il y aurait-il deux poids deux mesures ?

L'originalité et la publicité faite aux agressions des épiciers précités semblent venir du fait qu'ils soient, comme leurs agresseurs,  issus de l'immigration. Effectivement, les bandes tribales font régner un climat de terreur sans discrimination raciale désormais. Les commerces exotiques n'ont-ils pas l'exclusivité dans certains quartiers fuis depuis longtemps par les commerçants Français constamment agressés ? Est-ce désormais plus grave qu'eux-aussi subissent la délinquance ?

Pour conclure, je ne peux que déplorer cette instauration de zones de non-droit  dans une partie croissante de notre territoire. L'impunité dont jouissent les voyous et la volonté politique depuis 30 ans de nos dirigeants de ne pas vouloir s'attaquer aux causes profondes de la délinquance et de la criminalité sont les deux raisons principales de cette terrible escalade de la violence en France.

Voir les commentaires

La rentrée scolaire

4 Septembre 2007, 13:26pm

Publié par Thomas Joly

Aujourd'hui des centaines de milliers de nos chères têtes blondes (et moins blondes) ont fait leur rentrée scolaire. Moment toujours important pour les plus petits qui découvrent l'école mais aussi pour tous les autres puisque ce sont dans les établissements scolaires que les jeunes sont censés acquérir les connaissances nécessaires de base pour entrer dans la vie active.

Or, c'est là que le bât blesse. Depuis des années l'école ne remplit plus son rôle. De plus en plus d'élèves ne savent ni lire, ni écrire, ni compter à l'entrée en 6ème. On parle officieusement de 40% des effectifs qui ne maîtrisent pas au moins une de ces facultés. L'idéologie post-soixante-huitarde égalitariste n'est pas pour rien dans cette baisse vertigineuse du niveau scolaire.

Le nivellement par le bas est constant et le chiffre délirant de réussite au baccalauréat n'est qu'un cache-misère qui ne trompe plus personne. La nullité crasse de nombre de bâcheliers, en orthographe notamment où on atteint des sommets, est effrayante. Ceux-ci tombent de très haut lorsqu'ils entrent dans l'enseignement supérieur où beaucoup ne restent pas bien longtemps (ou trop longtemps c'est selon) pour finalement se confronter au monde du travail.

Même si l'effort individuel est nécessaire pour la réussite de ses études ou de son apprentissage, comment en vouloir à ces jeunes de sombrer avec le système éducatif actuel, véritable usine à chômeurs ?
Depuis trop longtemps, il n'y a aucune remise en cause des méthodes au sein de l'éducation nationale. Avec la complicité de nombreux enseignants et la passivité de beaucoup d'autres, les jeunes Français n'ont plus l'instruction nécessaire pour s'intégrer au monde du travail.
Plutôt que de politiser l'enseignement et de suppléer l'éducation parentale, le système scolaire aurait dû se contenter de dispenser une instruction publique complète, cohérente et de qualité.

Que faire alors ?
Je ne peux qu'inviter les lecteurs de ce blog à consulter le programme du Front National sur l'Education et la formation : http://www.frontnational.com/programmeeducation.php

Comme dirait Claude Allègre, il est temps de "dégraisser le Mammouth" et d'abolir le système de fonctionnement actuel de l'éducation nationale. Et ce n'est pas à coups de mesurettes dérisoires (et dont on attend l'application effective) comme semble vouloir le faire Nicolas Sarkozy qu'on y changera quelque chose. 
Notre pays a besoin d'une réforme radicale et globale de son système éducatif.

Voir les commentaires

Les petites misères de Thierry Aury

3 Septembre 2007, 16:47pm

Publié par Thomas Joly

L'austère conseiller municipal communiste de Beauvais (qui doit rire quand il se brûle), s'est épanché ces jours-ci dans la presse locale suite à une coupure d'eau. Mauvais payeur depuis plusieurs mois de son propre aveu, la société Véolia, après plusieurs relances, lui a coupé l'eau. 

Pas de quoi déclencher une émeute me direz-vous.
Pourtant, furieux, le dinosaure stalinien s'est empressé de médiatiser ce passionnant événement en en rajoutant des tonnes, veut-il faire pleurer Margot ? 
Tout y passe : le grand capital, le traitement inhumain, la diatribe habituelle contre le secteur privé. Le fonds de commerce habituel des cocos revisité à la sauce personnelle "Thierry Aury". Bref, du grand n'importe quoi de la part de celui qui prétend être aux côtés de ceux qui souffrent.

On aimerait entendre plus souvent ce chevalier rouge à propos de tous ces chômeurs picards victimes des délocalisations dont le PCF a toujours été complice, de tous ces Français qui souffrent de l'insécurité et de l'immigration. Mais non, Thierry Aury préfère se soucier des clandestins et faire pression avec des associations subversives d'extrême-gauche, comme le Collectif Solidarité Migrants, sur les pouvoirs publics pour qu'un maximum de ces délinquants entrés illégalement en France soient régularisés avec toute leur famille.
 
Chacun ses priorités. Pour moi ce sont les Français d'Abord !

Voir les commentaires

Création du blog

3 Septembre 2007, 15:42pm

Publié par Thomas Joly

Bonjour à tous,

J'avais en tête depuis un petit moment de créer mon blog politique personnel, outil désormais prisé par l'ensemble de la classe politique. Faute de temps pendant les éprouvantes campagnes présidentielles puis législatives, j'ai opté pour la rentrée scolaire (et politique !) afin de démarrer ce blog.
Je commenterai ici tant l'actualité locale que nationale. Les réactions du Front National à la vie politique locale n'étant pas suffisamment relayées par la presse, je tenterai de pallier cette carence.
Les commentaires aux articles seront bien sûr modérés pour éviter que des petits malins viennent déverser des bordées d'insultes ou bien pourrir les échanges par d'innombrables messages sans intérêt.
Je tâcherai de tenir ce blog à jour le plus régulièrement possible afin de le rendre attractif pour ses lecteurs.

Salutations nationalistes.

Thomas JOLY

Voir les commentaires