Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Mosquées : plus y'en a, moins on en veut

9 Décembre 2009, 09:38am

Publié par Thomas Joly

Résultats du sondage IFOP sur les mosquées :

 

Etes-vous favorable, opposé ou indifférent à l’édification de mosquées en France lorsque les croyants musulmans le demandent ?

 

Réponses favorables:

* 1989 : 33%

* 1994 : 30%

* 2001 : 31%

* 2009 : 19%

 

(Prévision de réponse pour 2020 : شسغقيٷڨڇڅڽ)

 

Source

Voir les commentaires

Non à la remise en cause de l’histoire et de la géographie en terminale scientifique

8 Décembre 2009, 19:17pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Le Parti de la France réprouve la décision de rendre optionnel l’enseignement de l’histoire et de la géographie en terminale scientifique par le ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel.

 

Si cette réforme entrait en application, en supprimant l’enseignement de l’histoire depuis 1945 et l’étude de « l’espace mondial » en géographie, les futurs bacheliers scientifiques seraient privés des moyens d’intégrer les clefs d’explication du monde contemporain.

 

Mais la réforme du lycée dépasse le simple cadre de cette question. En effet, si, sur la base de trois années de lycée, un élève de section S perdra 54 heures d'histoire et de géographie, il devrait perdre également 198 heures d’enseignements scientifiques. Toujours sur la base de trois années de lycée, un élève de la section L perdra 54 heures d'enseignements littéraires et les mathématiques se verront sacrifiées en première.

 

Dans les faits, le ministre de l’Éducation nationale du gouvernement Sarkozy ne fait que poursuivre la politique éducative lancée par le socialiste Lionel Jospin, dont le but était d’utiliser l’Éducation nationale comme un outil politique de réduction des inégalités sociales en y supprimant, dans la mesure du possible, toute sélection, ce qui a entraîné un arasement du niveau et un accroissement des inégalités sociales, les classes les plus aisées remédiant à la baisse du niveau collectif par des cours particuliers en faveur de leurs enfants. L’objectif du gouvernement et de la gauche est évidemment de parvenir au lycée unique comme ils ont imposé le collège unique sans souci de niveaux, ce qui a abouti à créer des classes fourre-tout ingérables par les professeurs et à obtenir des élèves d’un niveau catastrophique à leur sortie du collège. Il est assez comique de constater que le ban et l’arrière ban des socialistes signent une pétition contre cette mesure alors qu’elle se situe dans le droit fil de ce qu’ils souhaitent faire, l’élimination de tout « élitisme » dans l’Éducation nationale, sauf pour leurs enfants, évidemment, qui se retrouveront dans les meilleures écoles privées, comme l’école alsacienne.

 

Si cette politique éducative promue par la gauche et la droite, depuis trente-quatre ans (réforme Haby), est poursuivie, l’Éducation nationale produira de plus en plus de citoyens sous développés intellectuellement, incapables de comprendre le monde dans lequel ils vivent et surtout dénués de tout esprit critique, bref des individus interchangeables, malléables et sans identité qui s’intégreront parfaitement au sein d’une économie globalisée.

 

Le Parti de la France rappelle que le rôle de l’Éducation nationale est avant tout de transmettre des savoirs et des méthodes de travail, que le but d’une véritable politique éducative est de faire progresser le niveau des élèves et non le contraire. Nous demandons par conséquent que l’enseignement de l’histoire et de la géographie soit maintenu dans les terminales scientifiques et que le gouvernement revienne sur la diminution programmée des heures de cours au lycée et, qu’avant tout, il mette fin au collège unique.

Voir les commentaires

Claude Gewerc, cet inconnu

8 Décembre 2009, 10:54am

Publié par Thomas Joly

On apprend aujourd'hui que seuls 13% des Picards savent que Claude Gewerc est le président du Conseil régional de Picardie. Ce n'est pourtant pas faute d'une communication permanente aux frais des contribuables picards.

Voilà qui ne s'annonce pas de très bon augure pour Claude Gewerc qui, s'il est assez à l'aise à la tribune de l'assemblée régionale, est très effacé en campagne électorale. D'ailleurs, sa victoire en 2004 est essentiellement du à la "vague rose" de l'époque plus qu'à ses prestations médiatiques et à sa campagne d'une fadeur et d'une insipidité sans pareil.

Inconnu des électeurs, un bilan calamiteux à assumer, des "amis" de son parti qui espèrent qu'il se prendra une veste, un Maxime Gremetz téléguidé par l'UMP qui va passer la campagne à tonitruer contre lui, Claude Gewerc ne va pas avoir la partie facile pour conserver la Région. Et on ne va pas s'en plaindre.

Voir les commentaires

Manifestation organisée par le Renouveau Français pour la défense de notre identité

8 Décembre 2009, 10:11am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Ethnomasochisme

7 Décembre 2009, 10:11am

Publié par Thomas Joly

Déclaration de Malika Ménard, Miss France 2010, sur RTL (06/02/09) : « Je suis 100 % française, je suis surtout le symbole de la tolérance avec des parents qui trouvaient le prénom joli [...] il n’y a pas d’origine, c’est un symbole d’ouverture d’esprit. »

Va-t-elle se convertir à l'Islam au nom de la tolérance et de l'intégration à l'envers ?

Voir les commentaires

Une campagne régionale placée sous le signe de la résistance nationale

3 Décembre 2009, 20:01pm

Publié par Thomas Joly

Mercredi 2 décembre, la soirée a débuté par une conférence de presse suivie d'une réunion avec les militants locaux.

Après avoir remercié Carl Lang et Pierre Descaves pour la confiance qu'ils m'accordaient en me faisant l'honneur de conduire la liste du Parti de la France en Picardie, j'ai précisé les motivations de notre engagement dans cette bataille électorale.

J'ai commencé mon propos par une présentation rapide des 3 têtes de listes départementales : pour la Somme, Alexandra Mériguet, 36 ans, mère de 4 enfants, assistante du groupe Patrie et Liberté au Conseil régional de Picardie ; pour l'Aisne, Francis Bocquillet, 63 ans, père de 3 enfants, cadre commercial, secrétaire régional du Mouvement National Républicain et membre du bureau national ; pour l'Oise, Thomas Joly, 33 ans, père de 3 enfants, fonctionnaire de l’éducation nationale, conseiller régional sortant, délégué régional du Parti de la France, secrétaire général du Parti de la France.

Participeront bien sûr à cette liste mes collègues Monique Chapel et Annie Fouet ainsi que Pierre Descaves qui occupera la place d’honneur. Au titre du rassemblement national, Pierre Van Dorpe, responsable de la Nouvelle Droite Populaire pour la Picardie, figurera sur la liste de l’Oise.Il s'agit d'une liste de large rassemblement national ouverte à tous ceux et toutes celles qui veulent incarner un réel changement et une alternative nationale crédible.

 

Le Parti de la France est déjà bien implanté et possède de solides relais de militants en Picardie qui ont déjà permis une belle campagne lors des dernières élections européennes. Nous nous plaçons en rupture totale avec les partis politiques du Système et ses faux-opposants. Si nous n’oublions pas la responsabilité de l’UMP et du Président de la République dans la situation actuelle, nous n’oublions pas non plus que la majorité sortante du Conseil régional est rose-rouge-verte et que son bilan est calamiteux : matraquage fiscal, clientélisme, délires idéologiques anti-français, gaspillages divers et variés, gabegie, explosion de l’emprunt et de l’endettement alors que Claude Gewerc avait hérité de l’une des régions les plus financièrement saine de France grâce à une gestion responsable à laquelle le Front National de l’époque était associé. Pierre Descaves étant alors le vigilant gardien du bon équilibre financier et de la non-augmentation des impôts qui faisait partie des accords passés avec Charles Baur.

 

Notre projet pour la Picardie sera détaillé dans les semaines qui viennent mais d’ores et déjà, le Parti de la France s’engage à baisser les impôts pour soulager les contribuables picards asphyxiés par une fiscalité locale et nationale délirante. Au programme : réduction drastique des dépenses inutiles de fonctionnement, de communication, de frais de bouche, de cigares présidentiels, de politique de la ville, d’emplois associatifs bidons, de lutte contre les discriminations (en réalité de la préférence étrangère et de la discrimination anti-française), de l’assistanat du Tiers-Monde par la coopération décentralisée, de l’aide aveugle à des entreprises qui délocalisent sans rendre les aides reçues, de tout ce qui est hors compétences du Conseil régional.

 

Notre premier thème de campagne sera : « Pour que la Picardie reste française ». L’identité, voire même l’existence de notre région, est menacée par une invasion migratoire ininterrompue entraînant des conséquences économiques considérables au détriment des Français, avec en parallèle une insécurité endémique intimement lié à ce déferlement de populations extra-européennes particulièrement haineuses à l’égard du pays d’accueil (les émeutes algériennes du 18 novembre dernier sont édifiantes).

 

Notre second thème de campagne, destiné à interpeller nos concitoyens, sera « Face à la racaille, défendez-vous ! ». Je fais évidemment référence aux bandes ethniques qui pourrissent la vie des Picards notamment dans les trains régionaux (ligne Paris-Beauvais) et dans les lycées. Une de nos mesures phare sera d’ailleurs la création d’agents régionaux de sécurité dans les trains et dans les établissements scolaires afin de faire respecter l’ordre et la loi. Toutefois, ce slogan volontairement offensif fait aussi référence aux politiciens responsables de la dramatique situation sociale dans laquelle se trouvent tant de Picards. Par leur mensonges, leurs promesses non-tenues, leur allégeance au mondialisme, leur soumission au politiquement correct, ils sont responsables et coupables. Je fais aussi référence aux patrons-voyous qui délocalisent sauvagement ou font baisser les salaires en employant des clandestins. Je fais enfin référence aux syndicats complices qui, plutôt que de défendre les droits des travailleurs français, réclament la régularisation de travailleurs clandestins qui occupent des emplois à la place des Français au chômage.

 

Nous ferons une campagne de terrain et nous irons à la rencontre des Picards. Nos élus participeront aussi au fameux débat sur l’identité nationale où il n’est pas question de laisser le champ libre à ses fossoyeurs, c'est-à-dire ceux-là mêmes qui l’organisent. Le Parti de la France, contrairement à d’autres, ne ménagera ni l’UMP ni la gauche socialo-communiste.

 

Pierre Descaves est ensuite revenu sur son engagement au service de la France tout au long de sa vie et sur sa volonté de transmettre aujourd'hui le flambeau aux jeunes générations.

 

Enfin, il appartenait à Carl Lang, Président du Parti de la France, de prendre la parole pour développer les orientations nationales de notre mouvement, insistant notamment sur la défense de notre identité française aujourd'hui gravement menacée.

 

Cette réunion militante s'est terminée autour d'un apéritif offert au cours duquel, dans la convivialité et la camaraderie, la soixantaine de militants présents ont pu converser avec Carl Lang et les cadres locaux du PDF.



Voir les commentaires

Lancement de la campagne du Parti de la France en Picardie

3 Décembre 2009, 14:58pm

Publié par Thomas Joly

Mercredi 2 décembre, à Beauvais, Carl Lang, Président du Parti de la France, est venu lancer la campagne régionale du Parti de la France en Picardie.

 

Cette liste sera menée par Thomas Joly, 33 ans, conseiller régional sortant, fonctionnaire de l'éducation nationale, secrétaire général du Parti de la France. Il sera tête de liste régionale et tête de liste départementale de l'Oise.

 

Alexandra Mériguet, 36 ans, assistante du groupe Patrie et Liberté au Conseil régional de Picardie, membre du Bureau Politique du PDF, sera tête de liste dans la Somme.

 

Francis Bocquillet, 63 ans, cadre commercial, secrétaire régional du Mouvement National Républicain, sera, au titre du rassemblement de la droite nationale, tête de liste dans l'Aisne.

 

Pierre Descaves, militant historique de la cause nationale, conseiller régional sortant, ancien député, apporte tout son soutien à cette liste et figurera à la place d'honneur sur la liste départementale de la Somme.

 

Les deux premiers thèmes de campagne pour la Picardie sont :

       - Pour que la Picardie reste française ! mettant en avant la défense de notre identité face à l'invasion migratoire et l'islamisation qui en découle.

       - Face à la racaille, défendez-vous ! se rapportant à l'insécurité physique et sociale endémique qui frappe nombre de Picards.

 

Un compte-rendu plus détaillé sera posté sur ce blog très bientôt.

Voir les commentaires

Les Français ont droit à un référendum sur la construction des mosquées !

3 Décembre 2009, 14:53pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Les constructions de mosquées se multiplient, souvent financées plus ou moins indirectement par les municipalités UMP ou de gauche. D'ores et déjà, selon les sondages officiels (ifop), 41 % de Français hostiles à ce phénomène, ne sont cependant pas plus hostiles à la liberté du culte musulman que ne le sont les Suisses qui ont voté contre la construction de minarets dans leur pays.

 

En effet, aucune des pratiques du culte musulman n'exige une mosquée, qui est bien plus qu'un simple lieu de prières. A la différence des églises catholiques ou des temples protestants, les mosquées ont une fonction plus politique que religieuse. Leur construction sur un territoire signifie pour les islamistes que ce territoire devenu terre d'Islam doit à terme être régi par la loi islamique, la Charia.

 

Attaché à la France des terroirs et des clochers, persuadé que les Français ont le droit d'être consultés sur l'édification de tels bâtiments qui remettent en cause plusieurs des fondements de notre identité nationale, Le Parti de la France demande l'organisation d'un référendum national sur la construction de mosquées dans notre pays.

 

Signez la pétition ici.

Voir les commentaires

Minarets : des sondages édifiants !

3 Décembre 2009, 09:29am

Publié par Thomas Joly



Cliquez sur l'image pour agrandir (Source)

Voir les commentaires

Carl Lang candidat en Haute-Normandie

1 Décembre 2009, 10:51am

Publié par Thomas Joly

Carl Lang sera tête de liste régionale et tête de liste en Seine-Maritime. La tête de liste départementale de l'Eure revenant à Bernard Touchagues. La réunification figurera parmi les priorités de cette liste.

 

Pour Carl Lang, "C'est un retour au pays". En effet, lors de trois conférences de presse successives au Havre, Rouen et Evreux, il a rappelé les attaches normandes de sa famille "depuis quatre générations".

 

A Rouen, le président du Parti de la France était accompagné par Bernard Touchagues. "Après avoir consulté mes amis du groupe NIN au Conseil régional, j'ai demandé à Carl Lang de conduire notre liste qui se situe clairement dans une démarche d'union de la droite régionale et nationale. Il s'agit de poursuivre dans notre défense de la population avec une politique de préférence normande et nationale" plaide l'ex secrétaire départemental du FN dans l'Eure, qui a rejoint le parti de la France au printemps et figurait sur sa liste aux européennes.

 

Les trois R "pour renouveau, rassemblement et résistance" seront au coeur de son projet politique.

 

Lire l'article de Paris-Normandie ici.

Voir les commentaires

Lancement de la campagne régionale du PDF en Picardie mercredi 2 décembre à Beauvais

30 Novembre 2009, 09:40am

Publié par Thomas Joly

Mercredi 2 décembre, Carl Lang, Président du Parti de la France, sera à Beauvais (Salle municipale Marissel, rue Jean Jaurès) pour lancer la campagne régionale en Picardie. Pierre Descaves, Président du groupe Patrie et Liberté au Conseil régional de Picardie, membre du bureau Politique du PDF, sera également présent ainsi que les têtes de liste départementales.

 

A 18h aura lieu une conférence de presse réservée aux journalistes et à partir de 19h, les militants et sympathisants locaux du Parti de la France seront invités à partager un apéritif gratuit précédé d'allocutions de Thomas Joly, de Pierre Descaves et bien sûr de Carl Lang.

 

Cette réunion est ouverte à tous les sympathisants du Parti de la France. Afin de faciliter l'organisation, veuillez indiquer votre présence en téléphonant au 06.24.38.91.77 ou contactez-nous par mail à cette adresse : lapicardieaveccarllang@yahoo.fr

Voir les commentaires

Suisse : un vote de résistance populaire

29 Novembre 2009, 22:01pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Carl Lang, président du Parti de la France, se félicite de l'esprit de résistance du peuple suisse qui vient d'approuver avec 58% des suffrages, l'interdiction des minarets sur son territoire.

En réaction aux politiques, de collaboration des gouvernements d'Europe, la résistance au colonialisme migratoire et à l'islamisme révolutionnaire devra venir des peuples eux-mêmes.

Avec ce référendum, le peuple suisse montre la voie de la résistance populaire, nationale et européenne.

Voir les commentaires

La Suède d'après

26 Novembre 2009, 17:19pm

Publié par Thomas Joly

Tout d'abord un reportage de France 3 dégoulinant de complaisance pour les "nouvelles Suédoises" islamisées :


Puis un reportage (sous-titré) de Fox News bien plus proche de la réalité que vit la Suède envahie :

Voir les commentaires

Éric Besson : le "régularisateur"

26 Novembre 2009, 13:04pm

Publié par Thomas Joly

Désormais il suffira pour un clandestin de dire qu'il a réussi à flouer la police pendant 5 ans en résidant illégallement sur le territoire français et qu'il a de surcroît occupé le travail qu'un Français au chômage aurait pu obtenir, pour qu'il devienne Français de papiers !

 

Selon une dépêche AFP :

"La circulaire indiquant aux préfets les critères à prendre en compte pour l'admission exceptionnelle au séjour des salariés étrangers pourrait déboucher sur la régularisation de 1.000 étrangers, a affirmé aujourd'hui le ministre de l'Immigration Eric Besson, sur France Inter. (...)

Le ministre a précisé les conditions pour ces régularisations. "Les critères précis peuvent être l'ancienneté du séjour en France, qui doit être au moins égale à cinq ans, il faut exercer un métier dit en tension, soit dans le métier, soit dans la zone géographique (...) l'ancienneté dans l'entreprise qui doit être égale ou supérieur à 12 mois, la nature de la promesse d'embauche qui doit être supérieure à 12 mois, l'intégration du demandeur".

 

Voir les commentaires