Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Pendant ce temps-là, la Turquie arrive dans l'UE

1 Juillet 2009, 14:19pm

Publié par Thomas Joly

Crise, crash, remaniements... Et pendant ce temps, les négociations en vue de l'adhésion de la Turquie à L'Union européenne continuent !


Ouverture d'un 11ème chapitre dans les négociations d'adhésion


L'Union européenne et la Turquie ont ouvert mardi un nouveau chapitre thématique des négociations en vue de l'adhésion au bloc européen d'Ankara, qui a appelé les Européens à abandonner les considérations politiques pour "respecter les règles du jeu".

"Nous avons ouvert le chapitre 16, sur la fiscalité, un chapitre important et significatif sur le chemin de l'adhésion de Turquie à l'Union européenne", a déclaré le ministre tchèque des Affaires étrangères Jan Kohout, dont le pays présidait l'UE jusqu'à mardi soir. M. Kohout parlait lors d'une conférence de presse, à l'issue de discussions à Bruxelles. Cela porte à 11 sur 35 le nombre de chapitres ouverts depuis le début des négociations en vue de l'adhésion de la Turquie à l'UE en octobre 2005.

"Il y a plusieurs critères à remplir avant de pouvoir fermer provisoirement le chapitre 16", a-t-il néanmoins prévenu, notamment la ratification d'un accord douanier avec Chypre, ainsi que des réformes fiscales. Les discussions d'adhésion de la Turquie sont rendues difficiles notamment par la non-reconnaissance par Ankara de la République de Chypre, membre de l'UE. Huit chapitres d'adhésion sont gelés depuis décembre 2006 en raison du refus de la Turquie d'autoriser les navires et les avions chypriotes à accéder à ses ports et aéroports. La France, de son côté, a bloqué l'ouverture de cinq chapitres qui à ses yeux conduiraient directement à l'adhésion, perspective que son président Nicolas Sarkozy refuse, à l'instar de l'Allemagne ou de l'Autriche.

"La Turquie est prête à respecter les règles du jeu, mais quand de nouvelles règles sont introduites en cours de route, cela entraîne des réactions", a déclaré le ministre turc des Affaires européennes Egemen Bagis lors de la conférence de presse, appelant les Européens à respecter aussi leurs obligations.

"Nous attendons que l'UE respecte ses engagements pour un processus de négociations équitable et viable", a-t-il dit. Le commissaire européen à l'Elargissement Olli Rehn a indiqué vendredi que la Commission souhaitait l'ouverture avant la fin de l'année d'un douzième chapitre portant sur la concurrence.


L'adhésion de la Turquie se fait petit à petit, progressivement, dans le dos des peuples européens. La France et son nouveau ministre aux affaires européennes, le pro-turc Pierre Lellouche ne s'y opposeront pas. Au mieux, ils feront seulement semblant.

Source

Voir les commentaires

Les "femmes relais" de Jean-François Copé

30 Juin 2009, 09:40am

Publié par Thomas Joly

Dieu merci, le ridicule ne tue pas ! Jean-François Copé, qui se trouvait au Cannet pour inaugurer la cinquantième antenne de son club de réflexion Génération France, a proposé cette idée pour le moins saugrenue : "des femmes relais" qui dialogueraient avec les femmes portant le voile islamique intégral et leurs maris pour tenter de comprendre cette pratique.

 

Le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale qui estime aussi que le port de la burqa "n’était pas un problème religieux mais politique". Car d’après lui, "des extrémistes veulent tester la résistance de notre République. Nous allons leur répondre mais de manière astucieuse, pas brutale, pas précipitée".

 

Ces "femmes relais" seraient, dans l’esprit fécond de M. Copé , chargées de dialoguer avec les femmes portant le voile islamique intégral "pour comprendre ce qui fait qu’on a pu en arriver là".

 

Comme on le voit, si en France on a toujours pas de pétrole, on a des "astuces" et des clubs de réflexion…

 

Source

Voir les commentaires

Hommage à Jeanne Hachette, héroïne beauvaisienne

28 Juin 2009, 10:57am

Publié par Thomas Joly

Le 27 Juin 1472, des couvreurs qui travaillent au haut de la Cathédrale, voient surgir l'avant-garde de l'armée Bourguignonne. En un instant la ville est sur pied.

La garnison ne se compose que d'environ cinquante arbalétriers et une trentaine d'archers, plus quelques compagnies bourgeoises mal armées et peu entraînées. On ne dispose que de peu de pièces d'artillerie.

Le péril est extrême et les fuyards commencent à se presser aux portes, l'évêque en tête, quand l'épouse du maître de Bréquigny a la hardiesse de saisir la bride de son cheval pour lui faire rebrousser chemin.

Bourgeois, bourgeoises et petit peuple font preuve d'une remarquable intrépidité en dépit que Beauvais est une ville de petite défense.

La chasse de Sainte Angadrême, protectrice de la ville, est processionnellement conduite à proximité de l'endroit le plus menacé.

En hâte, les habitants s'arment de leur mieux. Femmes, filles et enfants se mêlent aux soldats, se rendent utile en apportant des trousses de flèches, des fagots, de la poudre, des épieux.

Au premier assaut de la porte du limaçon, de nombreux assaillants sont abattus à coup d'arbalète. L'autre assaut, qui a pour théâtre la porte de Bresles,n'est pas moins vaillamment accueilli par nos guerriers improvisés que femmes et filles ravitaillent en grosses pierres, en flèches et en poudre.

Prenant la tête de ses compagnes, Jeanne, une petite briseresse de laine, lutte pour défendre la place. Au moment ou un Bourguignon s'apprête à planter son étendard sur le rempart en criant « ville prise », Jeanne grimpe sur la brèche et, sous une nuée de flèches, le lui arrache des mains et le repousse dans le vide. Un peu plus tard elle portera le trophée à l'église des Jacobins. Les assauts successifs dureront onze heures et ne s'arrêteront qu'a la nuit tombée. Grâce en partie à ces femmes, la ville n'est pas conquise, mais ce n'est que le 22 Juillet que Charles le Téméraire donne l'ordre de la retraite.

La victorieuse défense de Beauvais porte un coup mortel à la ligue portée par Charles le Téméraire. Louis XI est maintenant le maître incontesté au nord de Paris. Il ne manque pas de témoigner sa gratitude aux gens de Beauvais.

Il promulgue une ordonnance datée du mois de Juin 1473, par laquelle il décrète qu'il sera fait, chaque année, une procession solennelle le jour de la fête de sainte Angadrême, et que les femmes y auront le pas sur le clergé et sur les hommes.

Les diverses festivités qui ont lieu le dernier week-end de juin nous font revivre ces heures glorieuses qui témoignent de la farouche énergie et de l'indomptable résolution des Beauvaisiennes devant l'agresseur. Elles rappellent aux visiteurs une page de notre histoire qu'aucun Beauvaisien n'évoque sans un sentiment de fierté.

Source

Voir les commentaires

Oui à la vie

27 Juin 2009, 15:19pm

Publié par Thomas Joly



Voici un excellent clip vidéo de la Marche pour la Vie qui s'est déroulée à Bordeaux le 6 juin 2009

Voir les commentaires

Vis ma vie

26 Juin 2009, 16:39pm

Publié par Thomas Joly

Un jeu dont vous êtes le héros (trouvé sur Fdesouche)


Enseignant, syndicaliste de longue date, membre du DAL et de SOS racisme, vous venez d'être nommé à la tête d'une délégation régionale de RESF.

En attendant de vous rendre à la préfecture parrainer un clandestin fraichement débarqué, vous parcourez votre Libé tout en rêvant à toutes les actions à mener, à toutes les mesures à prendre au niveau municipal (régional/national/européen...) pour favoriser l'avènement de la société multiculturelle que vous appelez de vos vœux. Pour que cessent les discriminations. Pour qu'enfin règnent l'égalité, la tolérance, le partage et l'amitié entre les peuples.

 

Ah, si vous le pouviez... Donneriez-vous le droit de vote à tous les étrangers dès la frontière franchie ? Créeriez-vous un conseil consultatif des clandestins ? Un ministère de l'antiracisme ? Une police multiculturelle ? Un diplôme de tolérance ? Oui... que feriez-vous ?


Voir les commentaires

Michelin licencie en France et délocalise en Inde

25 Juin 2009, 15:00pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Après Continental et Goodyear, c'est maintenant Michelin qui va licencier plus de mille salariés suite à une baisse d'activité dans le secteur du pneumatique. Toutefois, l'entreprise française a pour projet d'investir la somme astronomique d'un milliard d'euros pour s'implanter en Inde.

Cette délocalisation sauvage, autorisée voire encouragée par les institutions euro-mondialistes, établit clairement que les suppressions de postes en France dans le domaine industriel sont définitives et qu'une hypothétique reprise ne bénéficierait pas aux travailleurs français.

Carl Lang et Le Parti de la France sont favorables à un protectionnisme économique communautaire rétablissant des barrières douanières pour les marchandises produites à moindre coût dans des pays où la main d'œuvre ne coûte rien du fait d'une protection sociale inexistante et de conditions de travail qui relèvent de l'esclavage.

Ils réaffirment qu'il est possible de produire en France avec des Français à partir du moment où l'Etat pratique une régulation des échanges en fonction du seul intérêt économique et social des Français.

Voir les commentaires

Des "intellectuels français" soutiennent la contestation en Iran

25 Juin 2009, 11:37am

Publié par Thomas Joly

Outre les philosophes Bernard-Henri Lévy et Alain Finkielkraut, le député socialiste Jack Lang et l'écrivain Marek Halter ont estimé que le monde entier devait garder les yeux fixés sur l'Iran pour offrir aux manifestants une "protection".

Quel est le point commun entre ces quatre personnes ?


...

Réponse : Oui, en effet, ce sont tous des intellectuels !

Source

Voir les commentaires

Bruno Gollnisch gagne en cassation

24 Juin 2009, 13:29pm

Publié par Thomas Joly

Poursuivi et condamné par la justice aux ordres des lobbies de l'anti-France pour des propos, tenus en octobre 2004, favorables à la libre discussion historique, Bruno Gollnisch a vu sa condamnation annulée par la Cour de cassation dans un arrêt rendu mardi 23 juin.

Le 11 octobre 2004, lors d'une conférence de presse à Lyon, Bruno Gollnisch avait assuré "ne pas remettre en cause les déportations" ni "les millions de morts" des camps nazis, avant d'ajouter : "Quant à savoir la façon dont les gens sont morts, ce débat doit avoir lieu". Interrogé plus spécifiquement sur les chambres à gaz, il avait répondu : "Je ne nie pas les chambres à gaz homicides. Mais je ne suis pas spécialiste de cette question, et je pense qu'il faut laisser les historiens en discuter. Et cette discussion devrait être libre".

Courageux défenseur de la liberté d'expression et de la libre recherche historique, Bruno Gollnisch a fait l'objet, suite à ses déclarations, de la vindicte du rouleau-compresseur politico-médiatico-judiciaire, des membres du Front National (Marine Le Pen en tête) se désolidarisant même de ses propos dans la presse.

Aujourd'hui, la justice donne enfin raison à Bruno Gollnisch, ce qui ne peut que réjouir tous ceux qui sont attachés à la liberté d'expression et à la recherche de la vérité.

Voir aussi sur ce sujet l'article du site Tous Avec Carl Lang.

Voir les commentaires

Pierre Lellouche : le choix pro-turc de Sarkozy

24 Juin 2009, 12:56pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France


La nomination fort médiatisée de Frédéric Mitterrand permet à Sarkozy d'occulter une autre nomination, ayant elle une véritable signification politique, celle de Pierre Lellouche qui déclarait en 2004 : "Nous serions fous de dire non à la Turquie... L'objectif de l'Union n'est pas de fabriquer un club chrétien ni un club de riches mais de réunifier l'Europe". En choisissant comme secrétaire d'Etat aux affaires européennes ce partisan de l'entrée de la Turquie dans l'Europe, Sarkozy répond à la volonté, non pas du peuple français opposé à ce projet, mais à celle du président des Etats-Unis, Barack Hussein Obama.


Sarkozy et l'UMP, qui avaient fait campagne lors des élections européennes contre l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, trahissent ainsi leurs électeurs. Ce n'est pas la première fois :

- l'année dernière, l'article constitutionnel exigeant l'approbation par référendum de toute nouvelle adhésion a été supprimé ;

- sous la présidence par Sarkozy de l'Union Européenne, six nouveaux chapitres dans la négociation préparant l'adhésion de la Turquie ont été ouverts.


Carl Lang et Le Parti de la France dénoncent l'imposture sarkozienne et appellent tous les patriotes attachés à l'identité de notre pays et à la construction d'une Europe européenne des nations souveraines, sans la Turquie, à se rassembler pour constituer une alternative à l'UMP.

Voir les commentaires

Pour le rétablissement du permis blanc

23 Juin 2009, 15:42pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

Le Conseil d'Etat a autorisé, par un arrêt du 13 mars dernier, un chauffeur de taxi à reprendre le volant en attendant son jugement par le tribunal administratif malgré l'invalidation de son permis suite à la perte de tous ses points.

Carl Lang et Le Parti de la France sont favorables à un retour du permis blanc (supprimé depuis 2003) afin que ceux qui n'ont plus de points sur leur permis et qui ont besoin de leur véhicule pour travailler ne soient pas condamnés à une mort sociale. Ainsi ils pourront conserver leur emploi et les cas de conduite sans permis seront moins nombreux qu'actuellement.

Alors que le gouvernement fait preuve d'un laxisme consternant à l'égard des véritables délinquants qui pourrissent la vie des Français, les automobilistes sont, sans répit, impitoyablement traqués avec un acharnement excessif.


S'il est indispensable de sanctionner les délits routiers et les chauffards, la sécurité routière ne doit pas être un faux-prétexte pour racketter les automobilistes français.

Voir les commentaires

Création d'un MEDEF halal

23 Juin 2009, 08:55am

Publié par Thomas Joly

Les patrons musulmans ont désormais leur syndicat : la SMPF, Synergie des Professionnels Musulmans de France. Ses fondateurs entendent « rassembler le patronat musulman autour des valeurs de la religion ». Parmi les objectifs de l'organisation : « favoriser l'entrepreneuriat musulman », « lutter contre l'islamophobie » et « devenir une force de proposition politique, économique et sociale ». Le président de la SMPF, Habib Djedjik, ne cache pas son jeu : il appelle à créer des entreprises pour pouvoir « embaucher des gens de la communauté ».

On imagine les cris d'orfraies de la HALDE si un syndicat revendiqué catholique faisait de même...

Source

Voir les commentaires

Les canulars de l'antisémitisme

23 Juin 2009, 08:30am

Publié par Thomas Joly

Voici un article très instructif du talentueux Hervé Ryssen issu du site Mecanopolis.

Les persécutions auxquelles a eu à faire face la communauté juive sont parfois bien réelles, mais aussi parfois plus douteuses. Il s'avère en effet que les canulars médiatiques sont assez fréquents sur ce sujet. Une étude publiée aux Etats-Unis et traduite en français en 2003 par la revue Tabou recense plusieurs dizaines d'actes prétendument antisémites, aux États-Unis et à l'étranger, qui se sont avérés finalement avoir été commis par des juifs "à l'esprit dérangé". Cette étude recense également des dizaines d'accusations d'antisémitisme contre des individus que l'on tente de discréditer (comme nous l'avons vu récemment avec les odieuses accusations de Bernard Kouchner à l'encontre de Pierre Péan). L'affaire, qui fait toujours grand bruit au départ, est ensuite étouffée avec soin, après la découverte de la supercherie.

Lire la suite ici.

Voir les commentaires

Déjeuner champêtre des militants picards du PDF

22 Juin 2009, 08:24am

Publié par Thomas Joly

Dimanche 21 juin, les militants picards du Parti de la France étaient conviés à un déjeuner champêtre chez Monique Chapel, conseillère régionale du PDF. Ce sont environ 80 militants (principalement de l'Oise et de la Somme, plus quelques membres de l'équipe du PDF 95 de Jean-Michel Lemaire) qui se sont retrouvés dans une ambiance conviviale.

Après un mot de bienvenue de la part de notre hôte, j'ai pris la parole pour faire un point sur l'éprouvante mais exaltante campagne européenne que, tous ensemble, nous avons mené sur le terrain, rappelant que nous sommes le seul parti à avoir collé nous-mêmes nos affiches officielles. Remerciant tous les militants pour leur dévouement au cours de cette campagne, j'ai procédé à une brève analyse des résultats locaux qui sont tout à fait honorables pour un mouvement boycotté médiatiquement et n'existant que depuis quelques mois.

J'ai ensuite abordé les combats électoraux à venir, c'est-à-dire, dès mars 2010, les élections régionales auxquelles le Parti de la France participera en Picardie même s'il va falloir réunir les fonds pour pouvoir participer. Le Parti de la France a vocation à être présent en particulier aux élections locales afin de s'implanter solidement et durablement. J'ai assuré l'assistance de ma volonté et de celle de mes collègues au Conseil régional (Monique Chapel, Annie Fouet et Pierre Descaves) de mener ce combat avec tous ceux qui souhaitent proposer une alternative nationale sans compromis face aux partis du Système.

Christian Baeckeroot (Conseiller régional du Nord/Pas-de-Calais) et son épouse Myriam (trésorière nationale du PDF) étaient également parmi nous. Christian a pour sa part axé son intervention sur le plan national et européen, nous gratifiant d'une démonstration comptable dont il a le secret, déformation professionnelle oblige !

C'est motivés et revigorés que sont repartis les convives, prêts à s'impliquer avec enthousiasme dans les différentes actions militantes du mouvement. A noter que ceux qui ne l'avaient pas encore fait ont pris leur adhésion, notamment une bonne douzaine de jeunes de la Somme.

On ne peut qu'être satisfait de cette journée où régnait un esprit de saine camaraderie et de fraternité militante retrouvée. Le Parti de la France est destiné à s'ancrer dans le paysage politique picard et ses militants sont plus que jamais d'attaque pour la suite des événements.

Voir les commentaires

L'Oise du crime et de l'immigration

20 Juin 2009, 11:46am

Publié par Thomas Joly

- C'est dans le quartier colonisé des Martinets de Montataire que El Miloud Latrache a sauvagement assassiné sa femme Laëtitia à coups de poignard. Le meurtrier n'a pas donné d'explication à son geste. Sûrement sa compagne ne lui a-t-elle pas témoigné un total respect. Comme quoi le métissage tant vanté par la classe politico-médiatique n'est pas forcément un conte de fées...

- A Laigneville, c'est le dénommé François Gomis qui, ivre et défoncé aux stupéfiants, a quasiment massacré  sa compagne Christelle il y a quelques mois. Couverte de "bleus, d'excoriations et autres arrachements de peau" selon le rapport médical, la pauvre femme est aujoud'hui hémiplégique, paralysée du côté gauche. Elle aussi va peut-être regretter de s'être laissée séduire par l'exotisme de son ancien compagnon. Toujours est-il que les assises de l'Oise ont condamné à 15 ans de prison le fou furieux qui n'a exprimé aucun remord à l'audience. Avec les remises de peine, nul doute qu'il pourra récidiver dans quelques années.

- Hamid Bakrim de Noyon a écopé de 18 mois de prison ferme (qu'il ne fera sans doute pas) pour vols, escroqueries et conduite sans permis. Ce multirécidiviste (15 condamnations à son palmarès) est un grand habitué des tribunaux. Nul doute qu'il s'agit d'une "chance pour la France" comme diraient les partisans de l'immigration.

- A Beauvais, la racaille rom ou tzigane multiplie les vols à l'arrachée ou par ruse. Pourquoi se gêneraient-ils puisque, grâce à l'Europe passoire de Bruxelles, ils sont citoyens européens et donc non-expulsables ? Remarquez les extra-européens ne sont quasiment jamais non plus expulsés alors...

Voir les commentaires

Maxime Gremetz condamné pour licenciement abusif

19 Juin 2009, 11:35am

Publié par Thomas Joly

Le député et conseiller régional communiste dissident Maxime Gremetz a été condamné mardi par la cour d'appel d'Amiens à verser plus de 50.000 euros au total à quatre anciens collaborateurs pour licenciement abusif.
 

Maxime Gremetz, bouillant stalinien élu dans la Somme, avait été condamné en juillet 2008 par le conseil des prud'hommes d'Amiens pour avoir licencié en octobre 2005, pour "faute grave", Frédéric Hardy, son attaché parlementaire, et deux autres collaborateurs, Marie-Pascale Annoot et Vincent Gosset. M. Gremetz, expert en la matière, les accusait de déloyauté politique.


Il avait par la suite licencié pour "incompétence" un quatrième salarié, Jihad Wachill. La justice ne semble pas avoir retenu la piste de la discrimination raciale !


La dure loi du marché s'applique décidément partout.

Voir les commentaires