Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L'aveu de nos gouvernants (par Pierre Descaves)

20 Janvier 2010, 12:12pm

Publié par Thomas Joly

Pierre-Descaves-CR.jpgDepuis très longtemps déjà, nos éditoriaux ont attiré l'attention de notre Peuple sur la destruction des structures de la nation par ces gouvernants que nous avons élus à la suite de leurs fallacieuses promesses.

 

Ils ont détruit les valeurs morales, la famille qui n'est plus composée d'un homme et d'une femme en vue d'avoir des enfants et de renouveler ainsi les générations. Désormais, pour eux, une famille c'est deux hommes ou deux femmes lesquels bien évidemment seront hors d'état de procréer en attendant pire.

 

Ils ont laissé envahir notre territoire par des populations qui se sont regroupées par ethnie dans certains quartiers de nos villes devenus zones de non droit. Ils ont, par faiblesse, laissé une religion imposer ses règles de vie à l'ensemble de notre peuple.

 

Les minarets remplacent les clochers et la viande de porc est éliminée dans les cantines scolaires, ainsi que dans les distributions gratuites alimentaires.

 

Notre droit civil est ainsi supplanté par la charia, ce droit musulman datant du VIIème siècle et qui n'est pas modifiable car il est la parole d'Allah.

 

L'égalité homme-femme doit disparaître car la femme, en droit coranique, n'est qu'un objet sexuel et utilitaire que l'on doit dissimuler à la vue des autres hommes en la recouvrant d'un linceul noir de la tête aux pieds.

 

burka.jpgDes moeurs barbares sont tolérées, l'excision des petites filles, les mariages de filles impubères, la polygamie.

 

Ils ont aussi détruit, par touches successives, notre loi constitutionnelle du 4 octobre 1958 en éludant le vote populaire.

 

Dans le but de conserver le pouvoir au profit d'une véritable oligarchie bi-céphale ils ont manipulée la loi électorale de telle sorte que les électeurs ne sont plus égaux, ceux votant pour les partis du système valant 1,25 à 1,30 fois ceux votant pour les autres candidats.

 

Le vote référendaire est devenu obsolète car le Peuple vote mal et les élus ne lui font pas confiance.

 

Lorsque le Peuple, pourtant seul souverain, se prononce, même à une large majorité, ses élus le désavouent en votant le texte très majoritairement rejeté. Il nous faut de nos jours nous demander ce que sont devenus "les droits naturels et imprescriptibles" détenus par le Peuple depuis 1789.

 

        La LIBERTÉ de penser, de parole, d'expression nous a été enlevée par des lois liberticides édictées soit disant pour punir les discriminations. Dire ce que l'on pense, conduit à la case "prison". Elle est belle leur liberté de pensée.

        La SECURITE est devenue des plus aléatoires. Les atteintes portées aux biens et aux personnes se sont multipliées et ont atteint des sommets. Plus de 40.000 voitures sont brûlées chaque année et le ministre en charge de notre sécurité ose se glorifier car il y en aurait eu 10 de moins le 31-12-2009 que le 31-12-2008. Ce ministre est il un incapable ou un ahuri? Lorsque un État n'est plus en mesure d'assurer la sécurité des citoyens, on peut en conclure qu'il n'y a plus d'État.

        La PROPRIETE est, elle aussi, devenue aléatoire. Des immeubles entiers sont squattés, d'autres sont expropriés dans des conditions financières qui s'apparentent à des spoliations. Les occupants de mauvaise foi, qui sciemment ne payent pas leur loyer ne peuvent pas être expulsés.

        La RÉSISTANCE A L'OPPRESSION conduit inexorablement le résistant en prison.

 

Toutes ces atteintes aux droits du peuple ont été surpassées par le transfert de la SOUVERAINETÉ du peuple à une autorité étrangère composée de fonctionnaires irresponsables désignés par" le fait du prince".

 

Notre peuple n'est plus maître de ses finances, ni de sa monnaie, ni des entrées sur son territoire, la plupart de ses lois sont décidées ailleurs qu'à l'Assemblée Nationale et au Sénat, ce qui n'est pas tolérable ou alors à quoi servent nos élus?

 

Besson.jpgOutre cette démonstration, nous avons désormais l'aveu net et sans la moindre ambiguïté du ministre en charge de l'identité nationale Eric BESSON Il vient de déclarer : "La France n'est ni un peuple,ni une langue,ni un territoire, ni une religion, c'est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n'y a pas de Français de souche, il n'y a qu'une France de métissage".

 

Voila tout est dit. Il n'y a plus pour ce représentant du gouvernement ni France, ni Français. C'est un ministre socialiste du Gouvernement de Sarkozy qui vend la mèche.

 

Ce peuple de France qui n'existe pas,qui vit sur un territoire qui n'existe pas, qui parle une langue qui n'existe pas, qui, très majoritairement, pratique une religion qui n'existe pas. Ce peuple, dont le gouvernement nie l'existence, ce Peuple qui s'est laissé dépouiller de sa souveraineté sans se révolter.

 

Ce peuple qui fut courageux, déterminé devrait se montrer digne de ses ancêtres les Gaulois, des combattants de Verdun, des soldats de l'Armée d'Afrique ayant libéré le territoire national de l'occupation étrangère aidés par la résistance et les armées alliées.

 

Ce Peuple, notre Peuple, va-t-il enfin se réveiller et chasser les mauvais bergers qui conduisent notre chère Patrie à sa disparition programmée ainsi que l'aveu vient d'en être fait ?

 

Notre génération aura des comptes à rendre à nos descendants.

 

Il faut en être conscient et ne pas croire que les malheurs nés de notre indifférence nous seront épargnés.

 

Source

Voir les commentaires

Participation remarquée du Parti de la France au débat sur l'identité nationale à Beauvais

19 Janvier 2010, 18:59pm

Publié par Thomas Joly

Débat 18 01 10 bLundi 18 janvier avait lieu le fameux débat sur l'identité nationale organisé par le gouvernement. J'étais accompagné de mes collègues conseillères régionales Annie Fouet et Monique Chapel ainsi que de Paul Pittet. Les élus de gauche comme de droite brillaient par leur absence mais le public était fourni et comprenait un nombre considérable de personnes d'origine étrangère.

Présidé par le préfet de l'Oise, M. Desforges, ce débat était animé par les parlementaires UMP messieurs Dassault, Mancel et Vasselle. C'est dans une ambiance très consensuelle que ce débat a commencé, l'exaltation de l'intégration et de la prétendue richesse de l'immigration étant bien sûr au programme, dans des discours lénifiants aux forts relents franc-maçons.

Lorsque la parole a été donnée aux participants, je n'ai pas tardé à intervenir en commençant par expliquer que ce débat existe aujourd'hui parce que notre identité nationale est menacée et qu'il n'aurait jamais eu lieu il y a trois décennies quand la France n'avait pas encore subi une immigration massive extra-européenne favorisée par nos gouvernants de droite comme de gauche.

Dénonçant les naturalisations massives, la binationalité et l'islamisation de notre société, je n'ai cité qu'un seul exemple de l'échec total de l'assimilation de ces populations étrangères : les émeutes qui ont suivi, en novembre dernier, la qualification de l'équipe de football algérienne pour la coupe du monde. Tous ces individus qui brandissaient le drapeau algérien et communiaient la victoire de leur équipe dans la haine de la France ont pour la plupart une carte d'identité française !

J'ai terminé mon propos, alors que le préfet s'agaçait visiblement de mon intervention qui contrastait fortement avec le consensus pro-immigré qui régnait jusqu'alors, par une interrogation sur la crainte qu'ont nos gouvernants de soumettre au peuple souverain par référendum les questions de l'immigration et de l'islamisation de notre société.

affichette-PDF.jpgApplaudi par une partie de la salle, la gêne s'est installée chez les promoteurs d'une France cosmopolite et métissée. Un certain nombre de participants (presque tous d'origine maghrébine) sont alors intervenus en s'adressant directement à moi pour marquer leur désaccord avec mes propos. J'avais décidément bien fait de venir ! Il y en a même un qui a cru faire de l'esprit en me demandant si, pendant la 2nde Guerre mondiale, j'aurais été dans le camp des résistants ou des collabos ! Je lui ai répliqué du tac-au-tac en lui demandant dans quel camp il serait si un conflit éclatait demain entre la France et l'Algérie. J'attends toujours sa réponse !

Le débat s'est ensuite terminé par les conclusions très creuses et démagogiques du préfet et des parlementaires, peu enclins à se déterminer clairement sur leur conception de l'identité nationale dont la définition n'a été qu'effleurée. En attendant, les Français de souche savent qui ils sont et d'où ils viennent et ils peuvent compter sur les élus du Parti de la France pour défendre l'identité française et nos traditions face au péril migratoire et islamique.

Voir les commentaires

Redescendez sur terre Monsieur Besson !

19 Janvier 2010, 18:52pm

Publié par Thomas Joly

Besson.jpgLogo_LePDF_S.jpgCommuniqué du Parti de la France


A force de réduire la Nation française à la République et de confondre la France et son régime institutionnel, le ministre de l'immigration, de l'intégration et de l'identité nationale est passé de son insipide, inoffensif et inopérant blabla républicain à une proposition délirante et totalitaire : faire "signer aux jeunes Français de 18 ans un serment, une charte qui l'attache à la République". Et pourquoi pas, Monsieur Besson, une prestation de serment au Président de la République pendant que vous y êtes ?


Le peuple français n'a pas besoin de subir les lubies du Ministre de l'immigration pour savoir qui il est et d'où il vient.


Nous n'attendons pas du gouvernement qu'il débatte de notre identité nationale mais qu'il la défende face à une immigration-colonisation et à l'islamisme révolutionnaire.

Voir les commentaires

Le Parti de la France à la Marche pour la Vie 2010

18 Janvier 2010, 12:08pm

Publié par Thomas Joly

Marche-pour-la-Vie-2010-PDF.jpgLe Parti de la France, représenté à la Sixième Marche pour la Vie par une importante délégation conduite par Carl Lang et plusieurs de ses élus, (Myriam & Christian Baeckeroot, Martine Lehideux, Miche Bayvet, Martial Bild, Thomas Joly, Jean Verdon, Michel Hubault, Michèle Carrayon,...), félicite les organisateurs pour le succès de cette manifestation qui a rassemblé des dizaines de milliers de Français, dont une majorité de jeunes. Le nombre croissant parmi les marcheurs Marche pour la Vie TJ-Hubault 2de prêtres, de médecins, d'infirmières, de membres du corps enseignant, de responsables d'associations familiales illustre la prise de conscience de la société française contre la culture de mort.

 

L'absence des dirigeants et de la plupart des élus des autres partis, notamment de ceux censés représenter les électeurs de droite est d'autant plus déplorable. Plus que jamais, la reconstruction de la France nécessite la mise en oeuvre d'une grande politique de la Vie, fondée sur l'inscription dans la Constitution du respect de la Vie depuis sa conception jusqu'à son terme naturel, et sur le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry par une législation favorisant l'accueil de la Vie.

Voir les commentaires

Le Libre Journal du Parti de la France - N°1

18 Janvier 2010, 10:07am

Publié par Thomas Joly


Voir les commentaires

Le rêve américain (par George Carlin)

18 Janvier 2010, 10:04am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Régionales : analyse des listes en présence en Picardie

16 Janvier 2010, 09:44am

Publié par Thomas Joly

presidentielle_logos.jpgPaul-Pittet.jpgVous trouverez en cliquant ici une analyse pertinente et décapante de Paul Pittet, rédacteur en chef du blog La Picardie avec Carl Lang, des différentes listes qui concourent en Picardie.

Voir les commentaires

Seulement 12 ans de prison (qu'il ne fera pas entièrement) pour un violeur en série africain

15 Janvier 2010, 16:02pm

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Droit de vote pour les étrangers : l'avenir des Français doit appartenir aux seuls Français !

14 Janvier 2010, 14:22pm

Publié par Thomas Joly

Vote-algeriens.jpgLogo_LePDF_S.jpgCommuniqué du Parti de la France

Suite à la proposition de loi initiée par le parti socialiste, la question du droit de vote pour les étrangers non européens aux élections locales revient dans l'actualité. Ce débat artificiel entre l'UMP, qui feint de vouloir s'y opposer, et un PS aux abois qui, pour des raisons purement politiciennes, se cherche un réservoir électoral, est destiné à manipuler les Français une fois de plus.

 

Il faut savoir que, d'ores et déjà, un nombre considérable d'électeurs binationaux peuvent voter en France ainsi que dans leur pays d'origine et que les résidents en France, membres d'un des 27 pays membres de l'Union européenne peuvent voter aux élections locales et européennes.

 

Le Parti de la France rappelle que le droit de vote devrait appartenir exclusivement aux nationaux français en France et que la question du droit de vote des étrangers ne se poserait pas aujourd'hui si, depuis trois décennies, la France ne subissait pas une politique d'abandon du principe national et de négation des droits du peuple français.

Voir les commentaires

Les parasélites

12 Janvier 2010, 09:29am

Publié par Thomas Joly

BHL.jpgCe mot désigne les individus appartenant aux classes sociales favorisées, dirigeantes et médiatiques, mais n'ayant ni le gout ni la compétence de gérer le bien commun.

 

Le terme a été créé pour attirer l'attention sur le fait que cette classe privilégiée ne fait en aucun cas partie de l'élite authentique, et pour l'en différencier.

 

L'élite étant la fleur d'une société, la parasélite forme, quant à elle, un clan de notables usurpateurs, idéologues et surtout portés par l'ambition personnelle.

 

Balasko-sans-papiers.jpgSe présentant comme un parangon de vertu, le parasélite est doté d'une conscience morale adaptable à son idéologie et variable, selon ses intérets. Il peut, par exemple, être drogué, débauché ou pédophile, s'expatrier pour payer moins d'impots ou profiter de main d'œuvre bon marché, prendre parti pour des délinquants ou défendre des criminels, tout cela ne l'empechera pas de s'indigner pour un mot qu'il jugera déplaisant.

 

Le parasélite est démocrate. Cependant, les masses laborieuses ne s'avèrent pas toujours apte à choisir ce qui est bon pour lui - euh pardon : bon pour elles - Heureusement le parasélite est là pour leur indiquer le droit chemin. Si certains résultats d'élections vont à l'encontre de ses intérets ou de son idéologie, il crie au scandale, provoque des manifestations et peut aller jusqu'à faire annuler ces élections...

 

Retrouvez l'observatoire du parasélite en cliquant ici.

Voir les commentaires

Galette des rois du 10 janvier 2010 à Amiens

11 Janvier 2010, 09:35am

Publié par Thomas Joly

le-10-janvier-2010-002.jpgDimanche 10 janvier après-midi, s'est déroulée, à Amiens, la galette des rois organisée par le Parti de la France, en présence de Carl Lang. Ce sont environ 70 militants (dont une majorité de jeunes) qui se sont retrouvés pour ce rendez-vous convivial mais aussi, et surtout, politique.

La réunion a commencé par un entretien accordé par Carl Lang à France 3 Picardie. Le Président du Parti de la France a pu présenter les grandes lignes du projet politique du Parti de la France (défense de notre identité, de notre culture, de nos emplois, de notre sécurité, etc) et les objectifs pour ces élections régionales en Picardie.

le 10 janvier assistanceJ'ai ensuite pris brièvement la parole pour, tout d'abord, présenter mes voeux à l'assistance et remercier les personnes qui ont contribué à l'organisation de cette galette des rois entièrement gratuite pour les participants. J'ai également salué la présence, dans le cadre du rassemblement national, de militants du MNR parmi nous. Enfin, j'ai transmis les bons voeux et les amitiés de Pierre Descaves, retenu ailleurs, qui nous accompagnait par la pensée.

le 10 janvier 2010 021Après avoir souligné le récent ralliement de Francis Magnier, ancien trésorier du FN 80, au PDF, j'ai présenté les têtes de listes départementales pour l'élection régionale de Picardie : Alexandra Mériguet pour la Somme (assistante du groupe Patrie et Liberté au Conseil régional de Picardie, déléguée départementale du PDF pour la Somme, membre du bureau politique du PDF), Francis Bocquillet (cadre commercial, secrétaire régional du MNR, membre du bureau national du MNR) et moi-même (fonctionnaire de l'éducation nationale, conseiller régional sortant, délégué régional du PDF, membre du bureau politique, secrétaire général du PDF).

le-10-janvier-2010-008.jpgRevenant rapidement sur le bilan exemplaire de élus du groupe Patrie et Liberté au Conseil régional (assiduité, interventions, propositions, combativité, intégrité), j'ai ensuite exposé brièvement nos axes de campagne et plaidé pour une Picardie des terroirs et des cathédrales plutôt qu'une Picardie des cités et des mosquées.

J'ai terminé mon intervention par un appel au soutien militant et financier de tous pour mener à bien ces élections régionales, le Parti de la France ne disposant que de ses propres ressources (aucune aide de l'Etat) et de ses militants (tous bénévoles).

le 10 janvier 2010 014Carl Lang a ensuite pris la parole et a, à son tour, présenté ses meilleurs voeux aux militants présents. Dressant une analyse sans complaisance de la situation politique et économique de notre pays, fixant les enjeux des prochaines élections régionales, le Président du Parti de la France a galvanisé et responsabilisé l'auditoire en expliquant que l'on ne pouvait compter que sur nous-mêmes pour rétablir nos le 10 janvier 2010 012droits, pour sauvegarder notre identité, pour protéger nos emplois, pour défendre la vie et la famille, pour instaurer une justice sociale pour les Français.

Rappelant que notre combat politique était essentiel pour les années à venir, Carl Lang a réaffirmé la volonté du Parti de la France de s'inscrire dans la durée et de peser sur la vie politique française, malgré le boycott médiatique actuel dont il est victime, en comptant sur l'investissement des militants du Parti de la France et des forces politiques de droite nationale (MNR, NDP) qui ont décidé d'agir ensemble pour le bien de la France et des Français.

Après la dégustation de la galette des rois autour d'un verre, les participants sont repartis avec du matériel de campagne (affiches, autocollants) qui ne tardera pas à apparaître sur les panneaux d'affichage du département de la Somme !


Voir les commentaires

La République bananière perd l’un des siens (par Patrick Parment)

9 Janvier 2010, 23:32pm

Publié par Thomas Joly

seguin.jpgLa mort de M Séguin est d'abord fort triste pour lui et sa famille ensuite. Je ne suis pas sûr que cette tristesse soit partagée par tout le monde. Mais, et c'est la tradition, on prête en général au défunt des qualités qu'il était loin d'avoir. Dans ce concert des louanges qui s'en est suivi, s'il en est un qui, à défaut de le détester cordialement, le craignait plus que tout autre, c'est bien Jacques Chirac. Son numéro de faux-cul sur l'air de "mon grand ami" était grandiose. Paix à l'âme de Séguin donc.

 

Il n'en reste pas moins que Séguin a fait partie de ce petit personnel politique dont le bilan est au final fort médiocre. Homme intelligent, certes, il n'en était pas moins un énarque caricatural qui se croyait nettement au-dessus des autres tant il s'imaginait avoir un destin (le parallèle avec Juppé est frappant).

 

Résultat des courses, sa carrière fut loin d'être à la hauteur de l'idée qu'il se faisait de lui-même. Vrai caractériel poussant des colères d'enfant gâté, Philippe Séguin n'aura finalement décroché qu'un maigre poste de ministre des Affaires sociales, la présidence de l'Assemblée nationale pour finir dans la peau d'un président de la Cour des comptes. Poste auquel peu aspirer tout énarque sachant godiller dans le marigot républicain. Il fera allégeance à Chirac - son meilleur ennemi - dans les années 90, allant jusqu'à lui filer un coup de main en 1995 espérant ainsi décrocher un poste de Premier ministre. Que nenni, Chirac en avait trop la trouille. Ce dernier ne lui laissera que des miettes, et des pièges à la con surtout comme sa candidature à la mairie de Paris.

 

Philippe Séguin était ingérable car imprévisible et tous les leaders de la droite ripoublicaine s'en méfiaient comme de la peste. Ce qui n'empêchait pas pour autant Séguin de souscrire au politiquement correct pur et dur et de hurler avec la meute quand un patriote se rapprochait de trop près du Front national. Comme on décelait parfois dans ses discours un soupçon d'accent barrésien sur fond de gaullisme éventé, il passait aux yeux de ses petits camarades pour un intellectuel. Mais, c'était pour mieux retomber ensuite dans la torpeur rassurante du système.

 

Seguin-SarkoAu fond, Séguin appartenait à cette famille d'individus qu'on appelle les faux durs, forte avec les faibles et faible avec les forts. Son apparente grande gueule, dans cet univers de pleutres et de ploucs que constitue l'essentiel de la classe politique française, n'était jamais que le reflet d'un désordre des sens. Ce qu'en terme populaire on transcrit par caractériel. Est-ce la raison pour laquelle Séguin s'est toujours entouré de souffre-douleur que ses colères devaient faire bander. Mystère !

 

Au final, son apport réel à l'enrichissement de la nation est nul, quand, en revanche, la nation (enfin le contribuable) lui a beaucoup donné à la seule vue d'un diplôme surfait. Son gaullisme social était en carton-pâte vu qu'il n'a débouché sur rien. A l'image d'un Juppé ou d'un Chirac, tous ces fonctionnaires nous précipitent dans les entrailles d'une République bananière où la démocratie a soudain la gueule émasculée du ploutocrate.

 

Source

Voir les commentaires

Participation du PDF à la 6ème Marche pour la Vie

8 Janvier 2010, 18:07pm

Publié par Thomas Joly

marchepourlavie2Logo_LePDF_S.jpgCommuniqué du Parti de la France

Le premier des droits humains à défendre étant le droit à la Vie, Carl Lang, les élus et les militants du Parti de la France participeront le dimanche 17 janvier à la Sixième Marche pour la Vie.

 

Face aux tenants de la Culture de mort qui veulent désormais légaliser l'euthanasie ou, comme le député Vert Yves Cochet, sanctionner les parents ayant plus de deux enfants, Le Parti de la France et Carl Lang proposent, d'une part, l'inscription dans la Constitution du principe de respect de la Vie depuis sa conception jusqu'à son terme naturel, d'autre part, le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry sur l'avortement par une grande politique familiale favorisant l'accueil de la Vie.

Voir les commentaires