Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Quand les GI's noirs violaient les Françaises et les Allemandes en 1945

29 Juillet 2010, 08:39am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Beauvais : le détraqué sexuel est un multirécidiviste

28 Juillet 2010, 15:19pm

Publié par Thomas Joly

Malik-Adjout.jpgLogo_LePDF_S.jpgMalik Adjout, la racaille nord-africaine qui a sauvagement agressé Estelle et Odile Villerelle à Beauvais lundi 19 juillet, est un détraqué sexuel ultraviolent qui a déjà été condamné à maintes reprises par la justice française. Alors qu'il a été arrêté en janvier 2010 pour une énième agression commise en octobre 2009, un juge d'instruction totalement inconscient a décidé de sa remise en liberté moins de 4 mois après !

 

Le Parti de la France dénonce la responsabilité du système judiciaire français qui, par son laxisme consternant, a permis à cette crapule de commettre ses multiples crimes les uns après les autres. On peut se demander combien d'individus dangereux de ce genre sont aujourd'hui en liberté...

 

Le Parti de la France rappelle que, pour assurer la sécurité des Français, il est nécessaire de débarrasser notre société des criminels les plus dangereux et d'expulser tous les étrangers, une fois leur peine purgée, qui peuplent majoritairement nos prisons.

Voir les commentaires

Violences : la peur a changé de camp ! 3 policiers de Grenoble menacés de mort demandent leur mutation

28 Juillet 2010, 09:41am

Publié par Thomas Joly

police-cite.jpegLa France est en état de guerre. Les bandits et les voyous ont pris les armes, imposent leurs lois aux Français ainsi qu'à la police et sèment la terreur dans certaines villes ou cités en France.

 

Hier voyous-délinquants, aujourd'hui ils sont devenus hyperviolents et sont tombés dans le grand banditisme. Ils veulent tuer et parfois tuent.

 

Les policiers, première cible de ces casseurs, braqueurs et tueurs de flics, ne peuvent que subir et constater cette escalade de haine et de violences :

«On glisse vers un système mafieux, avec des territoires contrôlés par des voyous prêts à tuer des policiers pour venger l'un des leurs» : Patrice Ribeiro, du syndicat Alliance.

«La volonté de tuer est là.» : Thierry Clair, du syndicat Unité Police.

 

affichette-PDF.jpgComment peut-on accepter cela ? C'est inadmissible ! Et que font Sarkozy et son gouvernement ? Rien. Si, ils gèrent leur politique de "com". Ainsi jeudi, Sarkozy se rendra à Grenoble...entouré et protégé...

 

Il est temps d'en finir avec les politiques "bobo", empreintes de bons sentiments et complaisantes à l'égard des voyous, qui se succèdent depuis 30 ans.

 

Il faut maintenant donner au plus vite à la police les moyens en hommes et en matériels, afin de rétablir l'ordre, mais aussi et surtout l'autorisation et la possiblité d'agir sans craindre les mises en accusations, les procès en sorcellerie ou les menaces de mort.

 

Source

Voir les commentaires

Police et francs-maçons : « Ordinairement pistonnés et intouchables »

27 Juillet 2010, 16:52pm

Publié par Thomas Joly

chroniques-desforges.jpgExtrait du livre témoignage Flic – Chroniques de la police ordinaire du lieutenant de police Bénédicte Desforges :

 

J’avais entendu parler de cette chose comme d’une sorte de secte dont les membres se reconnaissaient par des signes invisibles des profanes. Je me suis documentée, et j’ai lu que cette chose qui rayonnait (comme ils disent) à travers le monde avait une vocation humaniste. Et puis j’ai appris qu’il y avait plein de francs-maçons dans la police, alors, j’ai naïvement pensé que police et humanisme faisaient bon ménage et que c’était une bonne chose. J’étais loin du compte…

J’ai été approchée (comme ils disent) trois ou quatre fois. Cette approche se faisait sur le ton du secret : « Il faut que je te parle de quelque chose d’important, mais n’en dis mot à personne… » Et là, on me proposait une initiation (comme ils disent) sous couvert de fournir préalablement quelques petits travaux écrits, sur la laïcité par exemple, ou les droits de la femme. L’un et l’autre thèmes me semblaient pourtant hors sujet. Parler de laïcité lorsqu’on affectionne des rituels parareligieux dignes de pratiques moyenâgeuses, ou des droits de la femme en s’interdisant d’appliquer le principe de mixité dans la plupart des loges (comme ils disent), me paraissait tordu. Et rien que ça, qui me semblait tout droit sorti d’un autre âge, me confortait dans l’idée qu’il y avait entorse à la vocation originelle des droits de l’homme (et de sa femelle) qu’ils présentaient pourtant comme leur bible.

franc-maconnerie.gifAppartenant à une administration où l’obligation de réserve et de discrétion est largement de rigueur, la perspective du silence auquel est réduit l’apprenti (comme ils disent), ne me séduisait guère plus. Apprendre à écouter, prétextaient-ils… Mais moi, je pensais au vœu de silence des moines, qui entre eux s’appellent aussi « frères ». Et puis surtout, s’intégrer dans une autre hiérarchie, il fallait vraiment en avoir envie.

Un des plus exaltés, une espèce de fasciste de gauche à géométrie politiquement variable, et gardien de la paix à temps perdu, m’avait évoqué une seconde naissance, une voie vers la lumière. Il était persuadé que j’avais ma place parmi eux, et désirait me réconcilier avec le concept. Mais le connaissant plus machiavélique que lumineux, son discours néomystique m’avait paru suspect. Il m’avait décrit par le menu et d’un ton passionné la cérémonie initiatique, et j’avais eu la délicatesse d’attendre la fin de son exposé pour éclater de rire. Il m’a définitivement achevée quand, dans une ultime parade de séduction, il a fièrement passé ses gants blancs, son sautoir (comme ils disent) et son tablier, et que je lui ai trouvé un air de soubrette lubrique.

Il m’avait énuméré les francs-maçons qui m’entouraient au boulot. J’ignorais tout de leur occulte particularité, bien sûr. Mais même à les regarder de cet oeil averti, je n’avais pas su détecter l’étincelle d’un humanisme hors du commun. Ordinairement pistonnés et intouchables, rien de plus… La plupart étaient des délégués de syndicats, de mutuelles, de l’orphelinat, ou des trois à la fois, et le rayonnement policier de leurs vertus restait, par la force des choses, dans les basses fréquences. Et il y avait le patron…

« Aaah, le patron ! me disait-il. J’en fais ce que je veux, on est dans la même fraternelle ! (comme ils disent).

– Ah ? Ça se passe comme ça ?

– Évidemment, et c’est là tout l’intérêt, le court-circuit… »

franc-macon-satanisme.jpgEt il m’avait touché deux mots de cette hiérarchie parallèle en perpétuelle interférence avec la hiérarchie officielle, et de l’avantage à être franc-maçon en matière d’avancement de carrière, de mutation et de nomination aux postes influents ou aux planques.

Je n’aime pas ceux qui croient penser mieux et plus haut que les autres.

Je n’aime pas les conspirations du silence.

Je n’aime pas l’embrigadement.

Je n’aime pas les tours d’ivoire.

Je n’aime pas les hiérarchies.

Je n’aime pas les magouilles.

Et j’ai toujours dit non…

L’humanisme était un prétexte, mais le pouvoir une réalité.

Les soi-disant nombreux et influents francsmaçons de la police nationale ne sont qu’une sorte de Rotary Club où la coutume dominante est l’échange de services, et le passe-temps la chasse aux sorcières profanes. Et les procès en sorcellerie. Sans jugement. Sans justice. Ni conseil de discipline. Juste dans le secret des commissions administratives paritaires. Et de leurs backrooms…

Ça doit être un rite accepté (comme ils disent).

 

Source 

Voir les commentaires

Chauny : 6 mois fermes pour « injures racistes »...

25 Juillet 2010, 09:41am

Publié par Thomas Joly

Skinhead.jpg…envers un Africain.

 

Ça se passe à Chauny, bourg ayant fait parler de lui ces derniers temps pour de vives tensions raciales entre Français et immigrés, et le côté « national » d’une frange de sa jeunesse.


Un jeune homme est intercepté par un vigile de supermarché après son passage en caisse.

 

Découvert, il profère des insultes racistes, puis des menaces de mort contre un vigile du magasin. Le vigile en question se trouve être d’origine africaine. Et tout cela pour 8,22 euros ! Au final, le tribunal l’a condamné à un an de prison, dont la moitié ferme. Le reste devra être purgé sous la forme d’un sursis avec mise à l’épreuve comprenant : des obligations de travail, de soins et d’indemnisation de la victime.


magistrat.jpgLe prévenu, lors de son histoire était aussi accompagné de sa concubine, qui a elle aussi, a proféré des menaces. Pour cela, elle a eu droit à deux mois de prison avec sursis. Son compagnon et elle, ont été condamnés à verser solidairement 500 euros de dommages et intérêts. 


« L’injure à caractère raciste est la seule qui vous envoie aujourd’hui devant un tribunal correctionnel. Un dossier particulier dans le contexte chaunois, a expliqué la substitut du procureur. Et je suis horrifié de l’incompréhension du prévenu sur l’Histoire, notamment du régime nazi et des actes que ce dernier a provoqué sur la communauté des gens du voyage, à laquelle le prévenu appartient. »


Repéré par la caméra de vidéosurveillance, le jeune homme, une fois le passage en caisse effectué, a été
intercepté par le vigile. Tout partira de cette simple tentative de vol, même si la orange-mecanique-machine.jpgcopine a réglé au final, les quelques euros de courses dissimulées.

 

On notera avec inquiétude, même si ce n’est pas nouveau, que des « obligations de soins » mentaux sont décrétées par la République si l’on a mal appris sa leçon concernant la 2nde Guerre mondiale… Et demain sur d’autres sujets probablement.

 

Source

Voir les commentaires

Avec le peuple italien, défendons les racines chrétiennes de la France et de l'Europe

23 Juillet 2010, 17:15pm

Publié par Thomas Joly

crucifix.jpgLogo_LePDF_S.jpg

Communiqué du Parti de la France

 

Vingt pays européens soutiennent l'Italie dans son combat contre la Cour européenne des droits de l'homme qui prétend interdire la présence de crucifix dans les salles de classe des écoles italiennes.
 
Le Parti de la France et Carl Lang saluent cette première manifestation officielle de l'opposition à la déchristianisation de l'Europe et déplorent que le gouvernement Sarkozy-Fillon, par ailleurs favorable à la multiplication des mosquées en France, refuse de se joindre à cette démarche.
 
Face aux idéologies totalitaires que constituent aujourd'hui le matérialisme et l'islamisme, s'accrocher aux "valeurs laïques" de la IIIème République anticléricale est aussi inefficace que l'avait été en 1940 la ligne Maginot. Pour répondre à ces menaces, la France, comme les autres nations européennes, doit réaffirmer son identité, dont le fondement spirituel est principalement chrétien.

Voir les commentaires

Sarkozy / Sécurité : le binôme resurgit !

23 Juillet 2010, 09:26am

Publié par Thomas Joly

sarko-karcher-kalach.jpgAprès les émeutes et saccages à Grenoble et à Saint-Aignan, le président de la République cherche à reprendre en main le dossier de la sécurité publique. En effet, force est de constater qu'à mi-mandat, l'homme qui avait promis aux Français de débarrasser la France de la racaille et de ne plus y  laisser subsister une seule zone de non-droit, a totalement  échoué. Il annonce donc une "guerre" aux trafiquants et aux délinquants, ainsi que des démantèlements de camps de Roms et de gens du voyage. Il remplace aussi les préfets qu'il juge incompétents...

 

Car Sarkozy, c'est la "com" et  le "show" permanents. C'est l'art de transformer les préfets en boucs émissaires faciles de politiques irresponsables menées depuis 30 ans.


Tout est bon pour que le binome Sécurité/Sarkozy reprenne du galon. Jeter en pature à l'opinion publique le malheureux préfet  de l'Isère fait partie de ce jeu de dupes.

 

Source

Voir les commentaires

Nous sommes passés au stade de la barbarie (par Eric Branca)

22 Juillet 2010, 10:17am

Publié par Thomas Joly

Racailles-bolossage.jpgLa frontière entre civilisation et barbarie aurait-elle cédé ?


Comment expliquer autrement les agressions dont sont victimes, non seulement les policiers – ce qui n’est pas nouveau –, mais désormais les pompiers, les médecins et les assistantes sociales exerçant en banlieue ? Tenir pour son ennemi celui dont la raison d’être consiste à vous secourir, voilà bien l’inversion morale absolue.


La frontière établie, depuis Platon, entre civilisation et barbarie seraitelle en train de céder ? Pour l’auteur de la République, en effet, les guerres entre cités grecques restaient “civilisées” en ce sens que, conscients drapeau bruléd’appartenir à la même culture, les belligérants s’interdisaient de passer certaines limites afin de pouvoir, un jour, se réconcilier. Limites que le barbare, animé par son ubris (démesure), ignore d’autant plus facilement qu’aucun sentiment d’appartenance commune ne le rapproche de l’autre.


Qui dira les dégâts provoqués par le communautarisme ethnique et autres “discriminations positives” sur une cohésion nationale déjà fragilisée par bientôt quarante ans de crise économique et par une immigration qui, depuis 1974, tient de moins en moins au besoin de main-d’oeuvre et toujours plus à la recherche d’avantages sociaux ?

 

Source

Voir les commentaires

La France en état d'agression permanent

21 Juillet 2010, 11:00am

Publié par Thomas Joly

carte-meteo-insecurite.jpg

Pas un jour sans violences, émeutes suite à la mort d'un voyou ou d'un caïd de cité, rackets, saccages... La France est en feu. La France est en guerre ethnique, la France ne gère plus ses  voyous.

 

Pourtant face à cette situation alarmante, nos politiques et medias pour répondre à cette flambée de violences de ces dernières semaines, nous reparlent de "police de proximité" afin de mieux comprendre et aider nos "jeunes" mal aimés, ou encore du lancement d'un énième (et très utile) Grenelle : de la sécurité cette fois-ci. Ne serait-il pas plus efficace d'envoyer l'armée dans ces cités insurrectionnelles plutôt qu'une police sans effectifs, sans moyens, aux ordres "de ne pas faire de vagues" et servant de cible aux tireurs embusqués.

 

La véritable question est de savoir qui aura le courage politique non pas de proposer des mesures à effet placebo pour cette racaille qui ne connaît que la force mais de répondre à cette violence par la force et à l'intimidation par la répression.

 

Source

Voir les commentaires

Autres lieux, autres méthodes

19 Juillet 2010, 09:12am

Publié par Thomas Joly

Pendant que les policiers grenoblois se font tirer dessus par la racaille étrangère...

...pendant qu'une gendarmerie à Saint-Aignan est attaquée par des manouches cinglés...
...la police brésilienne fait le ménage dans les favellas.

Voir les commentaires