Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L'aboutissement de la déchéance morale du pouvoir

9 Octobre 2009, 10:01am

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France


Le soutien apporté par les dirigeants de l'UMP à Frédéric Mitterrand est l'aboutissement logique d'une longue suite de renoncements aux principes les plus élémentaires de la morale naturelle : le respect de l'enfance, de la famille et de la Vie.

 

Cette déchéance morale a commencé bien avant la création de l'UMP, lors de l'adoption de la loi Veil-Chirac-Giscard qui a violé le principe du respect de la vie innocente. L'acceptation au début des années 2000 du PACS, étape décisive dans la reconnaissance légale d'un futur "mariage homosexuel", porte atteinte au caractère naturel et sacré du mariage constitué par l'union d'un homme et d'une femme.

 

La loi contre "l'homophobie" adoptée en 2004 sous le gouvernement Raffarin constitue un autre palier dans cette régression. Aujourd'hui, plusieurs ministres de l'UMP, notamment madame Morano, chargée de la famille, envisagent de donner aux "couples homosexuels" le droit d'adopter des enfants.

 

Il n'est donc pas étonnant que l'UMP, convertie à l'idéologie bobo-décadente, choisisse ses ministres et ses responsables dans le monde interlope du show-biz et aille jusqu'à défendre les mœurs les plus dépravées des privilégiés d'une certaine France d'en haut qui s'estiment au-dessus des lois et de la morale.

 

Frédéric Mitterrand est donc parfaitement à sa place dans un gouvernement UMP.

 

Ce n'est pas simplement le ministre de la culture qu'il faut changer, c'est tout le gouvernement.

 

Le Parti de la France, fidèle aux valeurs fondatrices de notre civilisation appelle tous les Français partageant ses convictions à le rejoindre et à préparer la nécessaire grande alternance nationale à une classe politique qui renie l'âme de la France.

Voir les commentaires

La stratégie de la peur panique (par Pierre Descaves)

9 Octobre 2009, 09:29am

Publié par Thomas Joly

Après avoir essayé de convaincre le peuple par des arguments plus ou moins fallacieux, une nouvelle stratégie d’infantilisation a été mise en œuvre par l’oligarchie bicéphale qui gouverne la France. Il ne s’agit plus de convaincre par le matraquage permanent de fausses solutions, mais de réduire la population à adopter une nouvelle attitude en répandant la peur, la trouille, la panique par des menaces aussi imprécises qu’aléatoires.

 

Pour réduire la circulation automobile, rêve incontournable des soi-disant écologistes, ou verts, voire verts de gris, ils ont fait réduire les voies de circulation à l’intérieur des villes, avec des obstacles en béton démolissant les roues, les pneus, les jantes. A l’extérieur des villes, ils ont placé des radars, non pas dans les endroits dangereux pour la circulation, mais dans des lieux destinés à piéger l’automobiliste, accusé d’être le nouvel ennemi public n°1, ayant dans ce rôle remplacé les assassins de vieillards, de femmes et d’enfants, lesquels désormais ont droit à tous les égards. Ils seront réinsérés tandis que l’automobiliste, privé de son permis, ne pourra plus circuler.

 

On trouve ainsi des radars au bas des descentes lorsque l’automobile est en accélération par le seul effet de son poids, sans que l’accélérateur ait été actionné. Ou on en trouvera après une succession de panneaux de limitation de vitesse à 90 km/h, 70 km/h puis 50 km/h sans que vous ayez le moyen de réduire votre vitesse au même rythme que la décrue des panneaux. Et puis les radarophiles forcenés pensent qu’après avoir vu une limitation à 90 km/h, vous serez moins attentifs aux autres panneaux. Selon ces imbéciles dangereux, la conduite d’une automobile devrait se faire le regard fixé en permanence, non pas sur la route, mais sur le compteur de vitesse.

 

Le véritable moteur de cette dérive ultra sécuritaire n’est pas la protection des citoyens mais la production de ressources financières accompagnant les procès-verbaux résultant des contrôles radars. Ils ont aussi, ces écolos de pacotille, remarqué que les vaches, après avoir ruminé, soulageaient leur estomac en expulsant des gaz, eux aussi accélérateurs du trou supposé de la couche d’ozone. Vont-ils taxer la vache comme ils taxent l’essence, le gaz et le charbon ? Je crains que ces minables défenseurs ne s’aperçoivent bientôt que la respiration de l’univers produit du gaz carbonique et qu’il faudrait la taxer, elle aussi, pour sauver la planète.

 

La peur de détruire notre monde vient d’être rejointe par une autre peur, sérieusement provoquée à seule fin d’enrichir les laboratoires pharmaceutiques et toute la fonction médicale qui en vit. Le virus H1N1 est lâché. Il rôde dans le monde entier. Toute la population est menacée et toute la planète doit être vaccinée. Des centaines de millions de vaccins ont été commandés et il faudra les payer, même s’ils ne sont pas, ou peu, utilisés. On ne sait pas si cette grippe est plus virulente que notre grippe annuelle, contre laquelle nous devons nous faire vacciner. On ne sait même pas si le vaccin, préparé dans la hâte et la fébrilité, ne comporte pas des risques collatéraux.

 

On nous parle de décès inférieurs à ceux constatés, chaque année, par la grippe classique. Alors, pourquoi ce déferlement d’annonces de catastrophes ? La réputation ahurissante de l’information a pour effet la multiplication du nombre de victimes. Les 23 victimes de l’île de la Réunion, cent fois répétées par des médias enchaînés, font que le peuple imagine que le nombre de victimes est de 2 300. Même les médecins, pourtant intéressés, sont, à raison du tiers de leur effectif, conscients que la situation est exagérée et que le risque n’est pas celui annoncé.

 

Le nouveau message véhiculé par les autorités autoproclamées est : Arrêtez-vous de rouler en voiture sinon notre monde va s’écrouler, nous ne pourrons plus respirer, les glaces du pôle vont fondre, la mer va voir son niveau s’élever à tel point que les terres vont disparaître et que la population va devoir nager. Restez chez vous, un masque sur le nez, faites-vous vacciner, plutôt deux fois qu’une. Ne prenez pas le risque de mourir que cette épidémie de grippe, devenue porcine après avoir été aviaire, vous fait courir. Calfeutrez-vous, n’ayez aucun contact avec quiconque et, si vous devez sortir, tenez-vous à au moins deux mètres de votre plus proche voisin.

 

En conclusion, je n’aurai qu’un souhait : " Mon Dieu, délivrez-nous des cuistres qui ont envahi notre monde civilisé. Permettez aux plus sages de les remplacer avant qu’ils n’aient détruit notre monde civilisé et fait disparaître notre peuple. "

Voir les commentaires

Les "turqueries" de Sarkozy

8 Octobre 2009, 14:36pm

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France


En inaugurant à Paris l'exposition de Byzance à Istanbul, avec le président islamiste turc Abdullah Gül, monsieur Sarkozy commet trois fautes :

 

- Il s'inscrit dans une démarche générale tendant à faire croire aux Français que la Turquie est un pays européen et que par conséquent elle doit entrer dans l'Union européenne.

- Il cautionne une énorme imposture historique puisque cette exposition, faisant l'apologie de l'Empire ottoman et de la république turque, ne mentionne aucunement le sort fait aux chrétiens : le statut de dhimi, le génocide arménien, le massacre des Grecs chassés d'Anatolie en 1920... Les chrétiens qui constituaient encore 40 % de la population de la Turquie en 1914 ont aujourd'hui pratiquement disparu.

- Il donne une légitimité internationale à un Etat condamné par la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour discrimination à l'égard de ses minorités chrétiennes, dont les armées occupent depuis 35 ans une partie du territoire d'un pays membre de l'Union européenne, la république de Chypre, et qui refuse de reconnaître le génocide commis en 1916 contre les Arméniens.

 

Son histoire et son comportement actuel montrent que les fondements de la Turquie, Etat musulman et asiatique, sont incompatibles avec les valeurs de notre civilisation européenne et chrétienne.

 

Le Parti de la France dénonce les turqueries de monsieur Sarkozy qui, lors des élections, prétend être opposé à l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, mais dont les actes politiques démentent ces promesses électorales.

Voir les commentaires

Mémoire impotente

8 Octobre 2009, 12:45pm

Publié par Thomas Joly

- « Tu as vu le documentaire sur la seconde guerre mondiale ? »

 

- « Oui. »

 

- « C’est terrible non ? »

 

- « Si. »

 

- « Hitler, Staline... quelle bande d’ordures quand même ! »

 

- « Oui. »

 

- « Ca n’a pas l’air de te révolter ? »

 

- « Disons que l’utilité de me révolter contre des cadavres m’échappe un peu… »

 

- « Non mais se souvenir, c’est important non ?

 

- « Oui, très important. Mais c’est assez différent de se révolter. »

 

- « En tout cas cela permet de rester vigilant pour que de telles choses ne se reproduisent pas ! »

 

- « Vigilance à l’efficacité toute relative… »

 

- « Pourquoi dis-tu ça ? »

 

- « Ben… Génocide au Rwanda, embargo sur l’Irak, IVG de masse, esclavage économique, bombes au phosphore sur la Serbie, empoisonnement alimentaire… ce ne sont pas les crimes et les saloperies qui manquent actuellement… »

 

- « Tu mélanges tout ! Je veux dire, au moins le nazisme ne reviendra plus… »

 

- « Avec chars et étendards sans doute pas. Mais sinon... Eugénisme, impérialisme occidental, contrôle de la pensée et de l’expression, endoctrinement de la jeunesse, ésotérisme orientaliste et magique… j’ai l’impression que tout ça se porte plutôt bien… »

 

- « Arrête un peu ! Maintenant les gens sont conscients et informés, ils ne resteront pas passifs comme leurs grands parents ! »

 

- « T’es gonflée quand même… »

 

- « Pourquoi ? »

 

- « Ben toi qui n’est pas foutu de faire un détour de 2 km pour éviter une station Total qui subventionne le massacre des Karens parce que ça risque de te mettre en retard à ta soirée, toi qui ne peut pas te passer des dernières « Nike City Sexy » fabriquées par des enfants, toi qui est allé en vacances « club » à Cuba, bronzer à côté des salles de torture castristes et des gamins prostitués, parce que les prix défiaient toute concurrence … je te trouve un peu gonflée de reprocher à nos grands parents de ne pas s’être jetés sur les mitraillettes des SS… »

 

- « Ca n’a rien à voir ! »

 

- « Si tu le dis. »

 

Source

Voir les commentaires

Explosion des agressions sur les pompiers

8 Octobre 2009, 10:07am

Publié par Thomas Joly

Les statistiques de la Direction de la sécurité civile sont édifiantes : pas moins de 899 soldats du feu ont été pris pour cibles en intervention l'année dernière. Soit plus de 17 agressions par semaine et une explosion de 115 % par rapport à 2005, où l'on ne recensait « que » 418 victimes. Avant, une poignée d'individus se limitaient à des gestes obscènes ou des quolibets. Maintenant, des individus tirent sur les pompiers, les frappent et haranguent le voisinage au moindre prétexte. (Source)

 

Par haine du blanc et de ceux qui représentent l'autorité publique, la racaille étrangère interdit l'accès aux zones de non-droit tribalisées. Inutile que les pompiers comptent sur le gouvernement pour les protéger, la priorité étant d'aider socialement les voyous qui les caillassent...

 

Voir les commentaires

Pour sauvegarder le service public de la Poste : changeons d'Europe !

8 Octobre 2009, 07:12am

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France


Le Parti de la France est hostile à la privatisation de la Poste. Il considère qu'il s'agit là d'un véritable démantèlement de nos services publics opéré par la Commission via ses directives européennes impératives et ce, avec la complicité active de nos dirigeants français. Une fois de plus, on assiste aujourd'hui au démantèlement programmé d'un service public rentable - le secteur postal - pour le livrer aux intérêts privés, mettant ainsi en péril les droits et les intérêts de la population et des travailleurs de ce secteur.


La Commission européenne imbue de son dogmatisme ultra-libéral, refuse d'ouvrir les yeux et les oreilles sur les milliers d'emplois qui seront perdus, notamment dans les régions montagneuses, rurales, insulaires, isolées ou inaccessibles, secteurs, qui ne seront pas rentables pour les entreprises privées, mais aussi sur les conséquences inévitables de la baisse de qualité et d'accès aux services postaux pour tous les citoyens que la privatisation de la Poste entraînera.

 

Le Parti de la France dénonce le jeu de dupe des élus de gauche en France qui semblent s'émouvoir aujourd'hui d'une situation - la privatisation de la Poste - qu'ils ont pourtant acceptée et voulue en ratifiant le Traité de Lisbonne.

 

Le Parti de la France demande au nom de l'intérêt national, de la protection sociale et de l'existence même des services publics, l'organisation d'un véritable référendum d'initiative populaire sur cette question, la simple "votation citoyenne" n'ayant aucune valeur juridique contraignante.

 

Avec plus de deux millions de Français votant, c'est la démocratie elle-même qui serait par ailleurs mise en péril en cas de refus du gouvernement d'organiser un tel référendum.

Voir les commentaires

Et la grippe A ? (par Yann Baly)

7 Octobre 2009, 08:18am

Publié par Thomas Joly

On ne s’en souvient plus aujourd’hui mais en 2005, la France était menacée par l’épidémie de grippe aviaire. Les médias ne parlaient que de ça. Le gouvernement prenait des mesures et s’apprêtait à affronter la pandémie. A la mi-octobre, la tension était à son comble et l’on accélérait la mise en quarantaine d’élevages de poulets (hélas, beaucoup étaient encore en liberté sur le bord des routes), certaines collectivités en profitaient pour se débarrasser de leurs salissantes et encombrantes colonies de pigeons.

 

On s’inquiétait de savoir si un vaccin serait mis sur le marché suffisamment tôt pour limiter l’hécatombe, le tamiflu était très recherché, les pharmaciens craignaient la rupture de stock.

 

Et puis, dans la nuit du 27 octobre, le miracle se réalisait. A Clichy-sous-bois, une équipe de chercheurs expérimentés avaient trouvé la solution en déclenchant une vaste campagne de vaccination médiatique aux moyens d'émeutes, de voitures brûlées, de bâtiments publics incendiés. C’était le début d’une guérilla urbaine répandue sur tout le territoire national. Le 8 novembre, le gouvernement décrétait l’état d’urgence pour une durée de 3 semaines.

 

C’en était fini de la grippe aviaire, on n’en reparlerait plus.

 

Aujourd’hui, après plusieurs mois de déclarations alarmantes, de communiqués inquiets et surtout de mesures gouvernementales coûteuses, il semble que la pandémie ait disparue des esprits journalistiques et ministériels sans qu’il soit besoin que les chercheurs de nos banlieues ne recourent à leurs remèdes de chameaux. Outre les 1,5 milliards d’euros engagés par Mme Bachelot pour nous faire livrer 80 millions de vaccins dont on ne sait s’ils serviront à quelque chose, les médias ont trouvé, sans le savoir, l'antidote miracle à base d’un produit redoutablement efficace nommé Clearstream. Prenez un Président de la République en exercice, un ancien Premier ministre, un mathématicien libanais et un général en retraite, agitez le tout, extrayez du mélange ainsi obtenu quelques sulfureuses barbouzeries , laissez le Président déraper, l’ancien chef du gouvernement s’offusquer et les avocats s’agiter.

 

Vous obtenez ainsi un excellent vaccin médiatique contre la grippe A dont il ne restera pour le contribuable français qu’un goût mi-amer, mi-salé lorsqu’il s’agira de régler la facture de la grande phobie aseptique de ce début de XXIe siècle.

 

Source

Voir les commentaires

L'intégration aux Mureaux : « Avant toute chose, on est musulmans et on vient tous d’Afrique »

6 Octobre 2009, 08:30am

Publié par Thomas Joly

Voir les commentaires

Invasion migratoire : l'UMP constate mais ne fait surtout rien

6 Octobre 2009, 07:30am

Publié par Thomas Joly

« Les communes où se concentrent les immigrés en situation irrégulière sont au bord de la faillite.

Nous avons l’obligation d’accueillir à l’école tous les enfants à partir de six ans. Cette loi, qui visait les gens du voyage a été détournée de son objet.

C’est devenue une nouvelle filière d’immigration. Les familles qui ne sont pas en règle le savent : une fois leur enfant installé dans une école, il est pris en charge par le Réseau Éducation sans frontière (RESF). Les parents se mobilisent et la famille devient inexpulsable.

L’école est devenue une porte d’entrée, s’ajoutant aux mariages blancs et aux certificats d’hébergement ».

Pierre Cardo, député UMP

Voir les commentaires

Participation du Parti de la France à la 19ème Marche pour la Vie

5 Octobre 2009, 10:03am

Publié par Thomas Joly

La 19ème Marche pour la Vie de Renaissance Catholique fut une réussite. Le comité d'honneur était divers et comportait entre autre un membre de l'Institut, de nombreux présidents d'associations. Le Parti de La France était le mieux représenté numériquement au cours de cette marche avec de nombreux élus de différents conseils régionaux mais aussi des militants et sympathisants.

 

Le Parti de La France est le seul à avoir appelé officiellement à participer à cette marche. A noter le décalage entre le discours et les actes de certains mouvements politiques, qui se font défenseurs de la Vie et de La Famille seulement lors des périodes électorales.

 

Les raisons de la présence de notre mouvement sont simples. Il s'agit de la défense de la Vie mais aussi du modèle familial, de notre conception de la dignité de la personne humaine. Il s'agit aussi de la défense des plus vulnérables, les femmes et les enfants. Notre mouvement a vocation à proumouvoir une politique familiale audacieuse.

 

Cette politique familiale audacieuse construite sur les valeurs sera la meilleure garante de l'avenir de l'identité française.

Voir les commentaires

Cantonale partielle de Moyenneville (80) : un score encourageant

5 Octobre 2009, 07:15am

Publié par Thomas Joly

Communiqué d'Alexandra Mériguet

J'ai réalisé le score honorable de 2,4 % lors de l'élection cantonale partielle de Moyenneville, ce qui est tout à fait encourageant puisqu'il y a une progression par rapport aux élections européennes. Je remercie chaleureusement les électeurs qui ont fait le choix de voter pour le renouveau national. Je ne donne aucune consigne de vote pour le deuxième tour.

Alors qu'il n'existe que depuis quelques mois et que sa création a fait l'objet d'un boycott médiatique assez révélateur, le Parti de la France parvient néanmoins à s'inscrire dans le paysage politique français grâce à un militantisme de terrain toujours payant.

Je donne rendez-vous aux Picards pour les prochaines élections régionales de mars 2010 auxquelles je participerai activement.

Pour information, tous les scores :

Bernard Davergne (PS, PCF, PRG et Les Verts) : 49,8 % (ballottage)

Daniel Leborgne (divers droite) : 21,5 % (ballottage)

Hubert Séré (sans étiquette) : 20,9 % (ballottage mais se désiste)

Catherine Châtelain (Front national) : 5,5 %

Alexandra Mériguet (Parti de la France) : 2,4 %

 

Participation : 44,6 %

Voir les commentaires

Votre bébé est-il raciste ?

1 Octobre 2009, 13:55pm

Publié par Thomas Joly

L'article de 6 pages donne un aperçu des recherches menées sur les préférences innées — ou non — des enfants, et sur comment elles peuvent — ou non — être « corrigées » par un savant endoctrinement au multiculturalisme, au multi-ethnisme, et à la tolérance*. Toute la fin de l’article décrit les méthodes utilisées pour enfin convaincre des petits américains blancs que le Père Noël peut être noir.

 

Le texte de Newsweek contient la perle suivante : « If « black pride » is good for African-American children, where does that leave white children ? It’s horrifying to imagine kids being « proud to be white. »

(Si la fierté d’être noir est une bonne chose pour les enfants afro-américains, qu’en est-il des enfants blancs ? On frémit à l’idée que des enfants puissent être fiers d’être blancs)

 

La couverture que vous ne verrez jamais : cliquez ici

Prochain sujet : cliquez ici

 

*Tolérance : novlangue. Mot trompeur. Désigne l’une des vertus supposées du système en place. La tolérance s’applique à tous, sauf à ceux qui contestent la domination de l’idéologie multiculturelle. La tolérance vise à encourager tous les comportements destructeurs des valeurs de la société traditionnelle.

 

Source

Voir les commentaires

Laxisme judiciaire : encore combien de morts ?

1 Octobre 2009, 10:03am

Publié par Thomas Joly

Communiqué du Parti de la France

 

L'assassinat ignoble d'une joggeuse en Seine-et-Marne par un violeur récidiviste - condamné à 11 ans de prison en 2002 pour rapt et viol d'une fillette et libéré à peine 6 ans plus tard - est symptomatique du dysfonctionnement de la justice qui ne protège plus la société des criminels.

Plutôt que de rivaliser d'ingéniosité en concevant des radars de plus en plus performants pour racketter les automobilistes pour qui la répression est implacable, Le Parti de la France préconise de favoriser le développement de services psychiatriques spécialisés en milieu carcéral et d'investir dans la création de 100 000 places de prison supplémentaires afin d'écarter de la société délinquants et criminels qui doivent être condamnés à des peines plus lourdes et effectuer réellement leur détention sans remise de peine, en particulier pour les délinquants sexuels.

Alors même que le gouvernement veut atténuer la loi pénitentiaire en ayant recours notamment aux aménagements de peine (semi-liberté, bracelet électronique, travail d'intérêt général...), ces derniers étant présentés comme une solution au désengorgement des prisons, Le Parti de la France dénonce ce projet de loi consistant, en réalité, à laisser les criminels et délinquants en liberté et, cela, avec le danger, au moins potentiel, de la récidive.

Le Parti de la France rappelle qu'il est également favorable au rétablissement de la peine de mort pour les meurtriers.

Voir les commentaires