Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Franche-Comté : le Parti de la France s'oppose à un concert de rap anti-français

18 Novembre 2011, 10:29am

Publié par Thomas Joly

Devillers-ZEP.jpg

Voir les commentaires

Le journal Militant soutient la candidature de Carl Lang

18 Novembre 2011, 10:01am

Publié par Thomas Joly

militant.pngDepuis plusieurs mois déjà, la caste politicienne française s'agite en vue de l'élection présidentielle normalement prévue pour le printemps 2012. Elle offre aux Français le traditionnel spectacle de bas étage de gens qui se mettent en scène pour attirer l'attention du public avec le concours des médias qui fabriquent et détruisent les images des personnes selon des critères et des intérêts divers et opaques.

 

mondialisme2Il faut le répéter sans cesse : le système politique est "verrouillé". En France comme ailleurs. Aussi longtemps que des événements imprévus et non maîtrisables ne bousculent pas l'ordre établi, les tenants du régime en place, à commencer par son magistère, savent tant bien que mal contrôler l'opinion pour éviter que, dans son ensemble, elle "pense mal", à défaut de ne rien penser. Le contrôle médiatique des cerveaux, dans le système démocratique, est parvenu à tel degré d'efficacité que, jusqu'à présent, du moins aussi longtemps que la grande masse des populations disposera d'un minimum de bien être, celle-ci est anesthésiée. Et lorsque les inévitables mécontentements face à la dégradation continue de la situation se font entendre, le théâtre qu'offre aux populations ce Janus politique que sont la "droite" et la "gauche" parvient à les calmer périodiquement, soit que les gens se soient laissés séduire par le porter-beau d'un personnage, comme Sarkozy en 2007, soit qu'ils votent contre quelqu'un, pensant qu'il est impossible de faire autrement dans un monde qui ne peut pas être autrement.

 

Bien sûr, lorsque la situation se dégrade trop rapidement, les mouvements dénonçant les dérives du système connaissent un inévitable développement. Depuis quelques lustres, face à la politique criminelle des régimes démocratiques qui, objectivement, détruisent la civilisation et les peuples européens, cette réaction saine est incarnée par des mouvements politiques désignés médiatiquement sous l'appellation "d'extrême droite", réputée infâmante et susceptible d'épouvanter le "bon peuple".

 

Marine Le Pen IsraelParfois, à la faveur de dispositions électorales, elles participent au pouvoir, comme aux Pays-Bas et au Danemark, sans toutefois provoquer de substantiels changements. Ailleurs, comme en France, elles sont ostracisées, marginalisées. C'est alors qu'elles commettent une erreur fondamentale d'espérer briser le cordon sanitaire qui les enserre en amodiant leur discours, leurs idées, bref, en donnant des gages au système. Nous le voyons avec le Front national de Marine Le Pen, si tant est que celui-ci a jamais été, depuis au moins 1978, autre chose qu'un parti d'essence démocrate.

 

Affiche Carl LangEn effet, la difficulté majeure, pour tous ceux qui dénoncent la nocivité du système démocratique, est de se faire entendre de leurs compatriotes, de diffuser la pensée nationaliste au-delà des cercles restreints d'une élite. Si nous savons que le système ne sera pas mis à bas par le jeu truqué des élections, celles-ci existent et il faut savoir les utiliser pour briser l'omerta que nous subissons. Faire entendre notre voix à l'occasion de l'élection présidentielle est donc vital. Comment ?

 

Aujourd'hui, dans le cadre de l'élection de 2012, l'homme qui est le plus à même de faire entendre à un public élargi la voix des nationalistes est CARL LANG. Longtemps dirigeant du Front national, il n’a pas hésité à sacrifier une position politique en vue à sa fidélité aux idéaux nationalistes qu'il place, comme tout militant, au dessus de sa propre condition. C'est un homme honnête et respectable qui n'accepte pas de compromission avec un système destructeur. S'il existe d'inévitables nuances entre MILITANT et Carl Lang, elles ne sont rien au vu de ce qui nous unit. Nous menons tous le même combat, à savoir la sauvegarde de la France et de notre civilisation européenne.

 

Aussi, dans le contexte actuel, MILITANT ne peut que soutenir la candidature de Carl Lang à l'élection présidentielle de 2012 laquelle, constitue un parcours d'obstacles sans pareils puisqu'il doit préalablement obtenir 500 parrainages d'élus.

 

Source

Voir les commentaires

Le « politiquement correct » en Histoire (par Jean Sévillia)

18 Novembre 2011, 09:03am

Publié par Thomas Joly

sevillia.jpgGlobalement, il s’agit d’une lecture du passé commandée par l’idéologie actuellement dominante. Quelle est cette idéologie ? Celle d’un monde sans frontières, où les enracinements sont condamnés par principe ; d’un monde multiculturel, où toutes les civilisations sont déclarées égales ; d’un monde voué au libre-échange humain et matériel, où toute référence morale et métaphysique est bannie dès lors qu’elle paraît faire obstacle au libre-arbitre individuel. Dans la pratique, en France, le politiquement correct appliqué à l’histoire se traduit par un anti-occidentalisme systématique, par l’aversion à l’égard de notre héritage national, et surtout par une animosité non-dissimulée envers la présence du christianisme dans notre histoire, spécifiquement envers le catholicisme.

 

Sur le plan méthodologique, le phénomène se traduit par trois procédés principaux. D’abord l’anachronisme : le passé est jugé à partir des critères du présent. Analyser le Moyen Age, par exemple, époque communautaire et sacrale, au nom des droits de l’homme et d’une vision sécularisée de la société, c’est s’interdire de comprendre la civilisation médiévale. Deuxième procédé : le manichéisme. Les bons sont opposés aux méchants, mais toujours Histoire-konk.jpegselon les canons d’aujourd’hui. Troisième procédé, enfin, la simplification. Alors que l’histoire est le lieu de la complexité, le politiquement correct interprète le passé en fonction d’un ou deux facteurs explicatifs (le racisme, l’intolérance, etc.) tirés de l’arsenal idéologique contemporain.

 

Lutter contre le politiquement correct en histoire, c’est tenter de retrouver la vérité d’une époque, que cette vérité soit ou non plaisante à nos yeux.

 

Source

Voir les commentaires

Sang d’encre (par Patrick Parment)

18 Novembre 2011, 08:56am

Publié par Thomas Joly

Sang-poche2.jpgL’Établissement français du sang crie famine, les Français ne donnent plus leur sang. Cette belle institution qui, hier encore, fonctionnait très bien, malgré l’affaire du sang contaminé, est aujourd’hui en manque. Faut-il s’en étonner ? Pas vraiment. Les Français ont du bon sens, ils se montrent réticents à donner leur sang aux 10 millions d’immigrés – voire plus – qui séjournent sur le sol français et qui, via la loi du sol et non du sang, obtiennent la nationalité française avec autant de facilité que Strauss-Kahn à sauter une pute.

 

Donner son sang devient donc une affaire familiale outre le fait que dans les hôpitaux, on pratique déjà l’autotransfusion. Certes, cela n’est pas toujours suffisant. Dans ce cas, il suffit de faire appel aux donneurs du cercle familial étendu.

 

united-colors-of-banlieue.jpgLe vrai sujet n’est pas là. Cet abandon signifie surtout que les Français n’ont plus le sentiment de participer d’un seul et même peuple, d’appartenir à une seule et vraie communauté. Ils ne se reconnaissent plus dans ce pays que nos hommes politiques ont transformé en poubelle ethnique sur fond de sous culture américaine. Musiques de cinglés et d’abrutis, cinéma sans intérêt, télévision abrutissante délivrant les messages de compassion du politiquement correct, école dévastée par des programmes qui éradiquent la culture française et jettent nos bons auteurs classiques aux orties (de toute manière les profs n’y comprennent plus rien non plus).

 

Bref, la France d’aujourd’hui est cette chose informe que l’on a bien du mal à définir. Et ça ne fait que commencer. Je ne connais pas dans l’histoire de peuple ayant effectué une mue aussi radicale en reniant à ce point non seulement son passé mais encore sa propre identité. On appelle ça de l’amnésie. Logique aussi que les Français, avec ce qu’on leur fait subir, deviennent autistes.

 

Source

Voir les commentaires

L'homme au pédalo (par Patrick Parment)

18 Novembre 2011, 08:47am

Publié par Thomas Joly

Hollande FrançoisAvec l’accord passé avec les Verts sur le nucléaire, François Hollande vient de nous montrer ses limites d’homme d’Etat et d’entamer sa crédibilité. Homme d’appareil, certainement – quoique sévèrement critiqué à la tête du PS – il s’avère un piètre politique en ne prenant pas l’exacte mesure de l’électorat écolo. L’électorat des Verts est très volatile et relève du zapping politique, à savoir de l’humeur des électeurs de gauche à un moment donné. Il peut passer de 5% à 15% dans le meilleur des cas. L’autre donnée essentielle est que sans les voix et la complaisance du parti socialiste, les Verts n’auraient quasiment pas d’élus.

 

Enfin, quand on brigue la magistrature suprême on ne vient pas s’emberlificoter dans des accords électoraux en sacrifiant d’un coup de gueule le nucléaire français. Que l’on soit pour ou contre le nucléaire est une autre affaire. Aujourd’hui, nos centrales nous fournissent 75% de notre énergie électrique et nous assurent une certaine indépendance énergétique. Et, ce n’est pas le souffle des Verts sur les éoliennes qui va remplacer des centrales que les Français ont payé de leur sueur. On peut avancer, sans trop se tromper, que les Français n’entendent pas lâcher leurs centrales… pour l’instant. Question : les remplacer par quoi ?

 

François Hollande vient de démontrer là qu’il n’a pas tout à fait la carrure requise pour jouer au président de la République. Même d’une République bananière aux mains des banques.

 

Source

Voir les commentaires

Carl Lang en campagne à Strasbourg

17 Novembre 2011, 09:03am

Publié par Thomas Joly

Lang-Spieler-Strasbourg.jpgMercredi 16 novembre, Carl Lang, accompagné de Robert Spieler, était en Alsace, à Strasbourg, pour une nouvelle conférence de presse. Ce fut aussi l'occasion pour Robert Spieler d'annoncer que l'Union de la Droite Nationale sera présente aux prochaines élections législatives dans plusieurs circonscriptions alsaciennes. Toute la presse strasbourgeoise, y compris France 3 Alsace, a assisté à cette conférence de presse.

 

Pour voir le reportage de France 3 Alsace, cliquez ici.

Pour lire l'article des Dernières Nouvelles d'Alsace, cliquez ici.

Voir les commentaires

Le gouvernement UMP s'acharne sur les Français qui travaillent

17 Novembre 2011, 08:41am

Publié par Thomas Joly

Aides familiales PDFCommuniqué du Parti de la France

 

En instaurant un jour de carence sans indemnités journalières pour les fonctionnaires en cas d'arrêt maladie et un de plus pour les salariés du privé, le gouvernement UMP s'en prend une fois de plus à la France qui travaille. Cette mesure antisociale va évidemment pénaliser les bas salaires et les classes dites "moyennes" qui sont toujours les premières victimes de la répression fiscale étatique.

 

Par idéologie, le gouvernement refuse de mettre fin à l'assistanat social de la colonisation migratoire qui perdure depuis des décennies au détriment des Français constamment écrasés par de nouvelles taxes et dont le pouvoir d'achat se réduit année après année.

 

Plutôt que de s'en prendre à ceux qui cotisent toujours plus pour toujours moins de prestations sociales, Le Parti de la France propose de mettre en place le patriotisme social et politique réservant l’intégralité des aides sociales et familiales aux seuls Français. En réduisant à zéro le coût social de l’immigration les Français éviteraient ainsi d’être les victimes des politiques de persécution fiscale et de répression des contribuables menées par une caste gouvernementale et une classe politique incapables de faire face à la crise et de reprendre le contrôle des finances publiques.

Voir les commentaires

De la décadence française (par Gilles Sibillat)

17 Novembre 2011, 08:35am

Publié par Thomas Joly

puit-sans-fond.jpgTribune Libre de Gilles Sibillat, proviseur à la retraite, membre du Parti de la France, « Rivarolien » et ancien combattant d’Algérie.

 

Dans les circonstances actuelles, ici et maintenant, notre décadence est visible sous plusieurs aspects, dont en particulier :

 

- Une catastrophe économique, sociale et démographique (menace de faillite probable de l’État, distorsion entre les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres, affaissement des naissances « de souche » camouflé partiellement par la fécondité « immigrée »,avec l’insoluble problème subséquent de la retraite des vieux).

 

- Une dégradation des mœurs causée par un effritement de la Morale, lié à une ruine déjà ancienne de la foi chrétienne (confusion généralisée entre le Bien et le Mal).

 

- Un déclin pédagogique sous l’effet d’une quasi disparition de l’autorité, entraînant le délabrement de la cohésion des générations.

 

Lire la suite

Voir les commentaires

Carl Lang en campagne en Lorraine

16 Novembre 2011, 11:32am

Publié par Thomas Joly

15-11-11-lorraine-a.jpgMardi 15 novembre, Carl Lang, candidat de l'Union de la Droite Nationale à l'élection présidentielle de 2012, était en Lorraine où il a participé à une première conférence de presse à Metz puis à une seconde à Nancy pour présenter sa candidature de droite nationale et européenne.

 

Le soir, s'est déroulé un sympathique apéritif-militant saucisson-pinard dans le Toulois où Carl Lang a pu rencontrer et s'entretenir avec des militants lorrains.

 

15-11-11-lorraine-b.jpgA noter que cette journée a été organisée par l'ancien conseiller régional François Ferrier et que le président du Parti de la France était accompagné de Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire et de Roland Hélie, directeur de la revue Synthèse Nationale et secrétaire national de l'UDN (Union de la Droite Nationale).

 

Pour lire l'article du Républicain Lorrain, cliquez ici.

Voir les commentaires

Carl Lang, Roger Holeindre, Pierre Descaves et Myriam Baeckeroot sur Radio Courtoisie

16 Novembre 2011, 09:32am

Publié par Thomas Joly

radio-courtoisie.pngMichel de Rostolan recevait, dans son émission du lundi 14 novembre sur Radio Courtoisie, Myriam Baeckeroot, Pierre Descaves, Carl Lang et Roger Holeindre pour débattre du thème  "La Droite nationale aujourd'hui".

 

Pour écouter l'émission, cliquez ici.

Voir les commentaires

Un élu UMP de Lille laminé par les arguments imparables d'un Français de souche sur le marché

15 Novembre 2011, 19:09pm

Publié par Thomas Joly

 

Source

Voir les commentaires

11 novembre : La mémoire de la France est davantage à Verdun qu'à Auschwitz (par Jean-Yves Le Gallou)

15 Novembre 2011, 13:40pm

Publié par Thomas Joly

Jean-Yves-Le-GallouL’évocation d’Auschwitz est omniprésente : dans les programmes de l’Education nationale comme dans les séries télévisées et les films de fiction. Mais l’hypermnésie de certains événements peut conduire à la négation du souvenir des autres. Or le souvenir français, tel qu’il a été charnellement vécu par les familles françaises, se trouve plus souvent sur les champs de bataille que dans les camps de concentration. A Verdun ou à Saumur plutôt qu’à Auschwitz. Explications.

 

shoahLe ministre de l’Education nationale a choisi symboliquement le jour de la rentrée scolaire, le 1er septembre 2011, pour recevoir Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), et le cinéaste Claude Lanzmann, auteur du film Shoah. Luc Chatel leur a redit solennellement l’importance primordiale qu’il accordait à l’enseignement de la « Shoah », une importance telle qu’elle justifie d’ailleurs l’existence d’un site officiel dédié sur le portail de l’Education nationale.

 

La persécution dont les juifs ont été victimes durant la seconde guerre mondiale est naturellement un élément central de la mémoire juive. Et les souffrances des juifs français sont bien évidemment un élément important de la mémoire française. Nul ne peut oublier le souvenir de nos 25.000 compatriotes juifs français (et des 50.000 juifs étrangers présents en France) déportés dans les camps de concentration dont bien peu eurent, comme Simone Veil, la chance de revenir en France. Lire la suite

Voir les commentaires

État de guerre (par Patrick Parment)

15 Novembre 2011, 10:15am

Publié par Thomas Joly

Euro-Dollar.jpgIl est bien évident que les citoyens que nous sommes et dont les connaissances en économie ne dépassent pas la gestion d’un carnet de chèques, sont un peu dépassés par la véritable guerre monétaire que se livrent l’Amérique et l’Europe. A défaut de comprendre comment marche toute cette cuisine planétaire, ce que l’on constate c’est que les banques n’en font qu’à leur aise, spéculent sur les dettes et engrangent d’énormes bénéfices.

 

Dans le même temps, ce sont les peuples qui trinquent. Des pays comme la Grèce et l’Espagne connaissent un chômage sans précédent qui va entraîner à terme un chaos social, également sans précédent.

 

Par contagion, l’Italie et la France sont dans la ligne de mire.

 

Ce ne sont pas là des propos en l’air. C’est bel et bien la guerre entre les deux continents et il serait temps de sortir de l’angélisme versus 1945 sur l’air de « l’Amérique nous a sauvés ». Jean-Pierre Jouyet, président de l’Autorité des marchés financiers, dans un entretien au Journal du Dimanche (13/11) nous le confirme : « Il y a indéniablement une bataille d’influence entre le dollar et l’euro. Les Etats-Unis font tout pour défendre leur monnaie. Plus on se méfiera de la monnaie unique, plus les investisseurs des pays émergeants et du Golfe s’en détourneront. La baisse de l’euro avive aussi la compétition entre les banques. »

 

usa-china-flag.jpgPar ailleurs, les Américains se tournent vers le Pacifique et sont en train de constituer un pôle Asie-Amérique, au détriment de l’Europe évidemment. Parce que les nouvelles richesses sont là et que l’Amérique est un kyste qui a toujours fait payer aux autres son train de vie. Du moins ce qu’il en reste avec une classe moyenne lessivée et un pays de moins en moins Blanc et donc voué, à terme, à la pauvreté. Mais c’est une autre histoire.

 

Alors que cela pourrait constituer une chance pour l’Europe, nous avons des gouvernants irresponsables, stupides, esclaves du libéralisme anglo-saxon et donc incapables d’imaginer d’autres solutions que monétaires. En raison de la crise, est en train d’émerger une sorte de nationalisme destructeur qui ne peut que nous mener à la faillite. Car la solution sera européenne ou ne sera pas.

 

Affiche_europe_aux_europeens.jpgNombre de voix, et pas des moindres, clament haut et fort le recours au protectionnisme, la nationalisation des banques et la possibilité pour la Banque centrale européenne de battre monnaie. Car l’Europe demeure encore le premier marché mondial, n’en déplaise aux Américains. Si l’Amérique voit son avenir en jaune, l’Europe a tout lieu de porter ses regards vers la Russie blanche.

 

Bien évidemment de telles mesures relèvent du politique. Et c’est bien là que le bât blesse. Les nominations récentes à la BCE (Banque centrale européenne), en Italie et en Grèce de Mario Draghi, Mario Monti et Loukas Papadimos sont inquiétantes, vu qu’ils ont tous trois été formés aux Etats-Unis et qu’ils ont tous travaillés chez Goldman Sachs. La banque qui a livré la Grèce aux spéculateurs.

 

Quant à Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, ce ne sont pas leurs dernières gesticulations qui sont faites pour nous rassurer. On parle beaucoup de l’Europe. Mais de quoi, au juste, parle-t-on ?

 

Source

Voir les commentaires

Succès de la 5ème journée de Synthèse nationale et discours magistral de Carl Lang

13 Novembre 2011, 11:27am

Publié par Thomas Joly


 



La cinquième Journée Nationale et Identitaire organisée par Synthèse nationale ce sera déroulée sans problème, malgré des pressions et des menaces exercées durant la semaine à l’encontre de la société qui loue l’espace de Grenelle à l’association pour abriter sa manifestation annuelle. Des intimidations qui font pendant à celles reçus par les propriétaires du domaine de Villepreux où devait se dérouler la 16e Table Ronde de l’association Terre et Peuple présidé par Pierre Vial.

 

Un millier de personnes sont passées au cours de la journée pour écouter les intervenants des divers "tables rondes". Parmi les intervenants, on peut citer : Patrick Gofman, Jean-Claude Rolinat,Lionel Baland,Arnaud Raffard de Brienne, Luc Pécharman, Serge Ayoub, Robert Spieler, Gabriele Adinolfi, André Gandillon et Roland Hélie.

 

Parmi les visiteurs, on a pu noter la présence de l’ancien trésorier du Front national, Jean-Pierre Reveau ainsi que celle d’Alexandre Gabriac et d’Yvan Benedeti tous deux récemment exclus du FN par Marine Le Pen, de Myriam et Christian Baeckeroot, de Pierre Sidos, de Pierre Descaves, de Martine Lehideux, de Thomas Joly…

 

Source

Voir les commentaires

Commémoration du 11 novembre à Beauvais

13 Novembre 2011, 11:10am

Publié par Thomas Joly

11-novembre.jpgComme chaque année, j'étais à la cérémonie du vendredi 11 novembre à Beauvais pour honorer la mémoire des combattants qui sont tombés au champ d'honneur, quel que soit leur camp, au cours de la Grand guerre. Cet épisode tragique de l'histoire européenne fut une véritable tuerie fratricide instiguée par des cosmopolites criminels et sans scrupules.

 

Honneur à tous les patriotes qui ont versé leur sang lors de ce terrible conflit.

Voir les commentaires